Les jihadistes récemment neutralisés par Barkhane étaient liés à l’embuscade meurtrière de Baley Beri, au Niger

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

39 contributions

  1. Carin dit :

    Eh ben… si les AMX10 ont dû faire parler la poudre, c’est que le camp des nuisibles devait être drôlement durci!!
    Ce qui laisse sous-entendre qu’ils ne sont pas arrivés dans cette forêt la veille au soir!!! Il faut vraiment que les services de nos amis africains se sortent les doigts…

    • Vinz dit :

      Pas sûr qu’avec le 40mm des futurs Jaguar on pourra produire les mêmes effets qu’avec le 105 (on suppose ici que les 10rc ont fait usage de leur canon).

      • Hermes dit :

        Ne sous estimais pas trop le 40…
        .
        Il ne pourra pas forcément traiter toutes les opportunités du 105 (quoi que ?) par contre il pourra être plus facilement employé et flexible !
        D’autant que les différentes munitions du 40 offrent quand même pas mal de possibilité!

      • FredericA dit :

        Et pourtant… Ci-après un extrait d’un des articles qui détaille le pourquoi-du-comment. Vous en trouverez d’autres sur le net 😉 :
        .
        « Le concept est nouveau et ce calibre de 40 mm est censé, dans un encombrement d’un tube de 25 mm, offrir les mêmes effets terminaux qu’un canon de 90 voir de 105 mm. L’innovation : l’ogive est à l’intérieur de la munition alors que la chambre pivote sur elle-même pour se positionner. Cette innovation permet deux choses : une charge explosive plus importante ainsi qu’une plus grande vitesse initiale. Tandis que le recul demeure très faible. Cette architecture et cette cinétique permettent un important gain d’espace, et donc une tourelle plus petite, tout en offrant des performances très intéressantes avec toute une gamme de munitions, dont des obus flèches anti-blindage. »
        .
        L’article complet : http://forcesoperations.com/thales-reinvente-canon-anti-aerien-2/

        • Vinz dit :

          En effet certains effets peuvent être comparables au 105 dans la cinétique pure / perforation par ex., mais la charge militaire dans un obus explosif est obligatoirement sans commune mesure dans un 105 HE F3 (poids du projectile 7kg) que dans un ou plusieurs 40mm.
          .
          J’imagine que dans le contexte de cette opé, s’ils ont utilisé le canon ils y sont allés à coup d’explosifs, vu qu’en face y ‘a pas trop de menaces blindées.

      • nexterience dit :

        Le 105 a un énorme inconvénient : s’il pète plus fort , son temps de rechargement permet à l’ennemi de répliquer avec un rpg.
        Avec le 40, le tir continuellement menaçant est un gage de sécurité pour l’engin donc de supériorité.

        • Vinz dit :

          Vrai,mais avec un rpg vous êtes obligatoirement sous la menace de l’anf1 du rc 🙂
          .
          Enfin sous réserve qu’elle ne s’enraye pas…

      • Albatros24 dit :

        Les effets du 40 mm CTA téléscopé :
        https://www.youtube.com/watch?v=4ERqtID2EMg

      • John dit :

        L’EBRC sera équipé de MMPs, 4 au total, 2 chargés et prêts à être utilisés.
        C’est pas un canon de 105, mais j0imagine que ça peut compenser son utilisation.
        J’imagine que les Jaguar interviendront avec de l’infanterie, et le canon de 40mm peut certainement servir d’appui feu suffisamment puissant pour permettre à l’infanterie de déployer en sécurité des mortiers et lancer des roquettes si nécessaire !
        La plupart des IFV (VCI en français) sont équipés aujourd’hui en canons de 30-40 mm. Le Jaguar a une panoplie d’armes lui permettant d’être plus flexible que ne le sont les AMX-10, ERC-90 ou VBCI.
        Et au vu de l’utilisation actuelle des blindés, il me semble que le volume de munitions est plus important que le calibre de la munition. Et c’est sans parler de la cadence de tir qui protège mieux les troupes il me semble que les AMX-10.
        Juste après le tir, il y a une forme de vulnérabilité. Alors que pour l’EBRC, avoir la possibilité de tirer les MMP en sécurité, en même temps que d’utiliser un 40mm permet une protection optimale !

        Maintenant, quelques exemples de 40mm:
        https://www.youtube.com/watch?v=Kn1V1zrEAfM
        ce qui est intéressant dans ce lien je trouve, c’est les munitions. Leur diversité augmente la flexibilité, l’efficacité, et permet de préparer les missions au mieux. Parmi les possibilités, il y a:
        – HE-T (grenades)
        – AP (pénétration blindage, diverses sortes)
        – HEI-T (hautement explosif, incendiaire)
        – TPDS-T (munition d’entraînement, pénètre l’acier, donc éventuellement même utilisable face aux terroristes).
        – Et la munition la plus intéressante est la 3P de Bofors.
        C’est une munition pré-programmable, donc au moment du tir, l’équipage a défini de quelle manière elle veut utiliser la munition pour un maximum de performance.
        La munition est composée de 1100 éléments en tungstène à pénétration profonde. à la détonation, ces éléments forment un nuage meurtrier.
        Dans la vidéo, une démonstration est faite contre 3 cibles,
        Un hélico, des soldats, et un mur en béton.
        Juste avant le tir, l’équipage programme un tir de 4 munitions contre l’hélicoptère avec détonation au plus proche de la cible.
        Contre les soldats, la dispersion et le temps est programmé de manière à toucher toute une zone. 3 munitions détonnant au-dessus de la cible.
        Contre un mur en béton de 15 cm, les munitions sont programmées en mode pénétration du blindage. Et évidemment le but est que la détonation se fasse dans la pièce derrière le mur.
        Bref, cette vidéo montre quand même que le 40mm a un certain intérêt.
        Pour rappel la Belgique remplace ces chasseurs de char par l’EBRC. Cela appuie le fait que d’autres pays optent pour cette solution face à des blindés. Et le missile MMP permet de suivre sa cible alors que pour les obus d’un char, c’est pas la même chose.

        Avec les logiciels de tirs, le tir en mouvement est un énorme avantage. Sauf erreur l’AMX 10 ne tire pas en mouvement n’est ce pas?

        • Vinz dit :

          « Avec les logiciels de tirs, le tir en mouvement est un énorme avantage. Sauf erreur l’AMX 10 ne tire pas en mouvement n’est ce pas? »
          .
          Les blindés théoriquement peuvent tirer en roulant. La question c’est vers quoi ? 🙂 Donc pour répondre, non, l’Amx 10rc ne sait pas tirer avec précision en roulant, encore moins sur une surface non préparée. Mais la question n’est pas de savoir si le 10-rc est dépassé ou non : il est clairement dépassé et il est impératif de le remplacer par un véhicule avec une meilleure électronique, une meilleure protection et une meilleure mobilité.
          .
          Ceci étant dit, question calibre vous pouvez prendre tous les cas de figure, « size matter ». Pourquoi s’emmerder avec du 120 ou du 155mm sinon ?
          .
          Je pose la question du 105mm vs 40mm non pour les effets de pénétration (l’actuel canon de 105 du 10rc est de toute façon largué face aux blindés modernes), mais pour les effets purement explosifs. Avec le Jaguar, on va perdre clairement une capacité de calibre de soutien moyen facilement déployable et très mobile. On va en gagner d’autre avec le MMP, et en défense anti-aérienne rapprochée, c’est vrai – mais dans le cadre d’une opé telle que celle décrite dans l’articlle, le MMP a une valeur quasi nulle. Enfin si, très très chère comparée au résultat escompté.
          .
          A noter que les Italiens avec le Centauro II ont retenu un canon de 120mm.

          • John dit :

            Concernant votre premier paragraphe, ma question était plus subtile:
            « Est-ce qu’il tire en mouvement? »
            La capacité de le faire est évidente, mais est-ce qu’il le fait sur le terrain? Est-ce qu’il est possible d’être précis sans électronique compensant les mouvements de terrains en redirigeant le canon et la tourelle.

            Je comprends bien en quoi la question que vous posez concerne précisément le calibre. Je me suis juste permis d’apporter d’autres précisions sur les autres avantages apportés à l’EBRC.

            Dans le cas de l’article, je pense que le 40mm a un avantage certain pour ce type de missions. La cadence de tir étant tellement importante, elle ne laisse aucun répit à l’adversaire.
            Je comprends votre interrogation par rapport à l’effet explosif. Si on compare la cadence et l’effet des munitions, est-ce que le 40mm ratisse mortellement une surface plus large que le 105mm sur la même période?
            Je pense qu’économiquement justement, le 40mm est plus intéressant que le 105 mm, il y a plus de fournisseurs potentiels.
            Et les car où le MMP sera nécessaire est plutôt rare il me semble. Mais sans chiffres, c’est difficile de faire une réelle évaluation.

            Quoi qu’il en soit, je pense que la France a fait qques erreurs concernant le programme Scorpion et le VBCI. Les véhicules et les technologies sont de haute qualité, à ce niveau c’est très bien.
            Par contre, le 20mm du VBCI me semble très très juste, et en termes de capacités, si un calibre plus gros que le 40mm est réellement intéressant, alors le VBCI sur 30-35-40 mm et l’EBRC avec un calibre plus important aurait pu être intéressant.
            Aussi, le fait d’avoir un EBRC sans transport de troupe possible me semble être une perte de capacité.
            Du moins mon avis provient du fait que la plupart des véhicules de combat d’infanterie peuvent emporter des passagers. Les IFV sur chenilles (CV-90, Puma, Dardo, ASCOD, …),
            J’ai l’impression qu’un 6×6 de type Pandur I, avec une partie équipés d’une tourelle, et une 2e partie sans aurait été plus flexible que la solution retenue. De plus, il aurait été possible par la suite de commander des tourelles additionnelles pour ajuster le ratio transport / combat en fonction des besoins.
            Avez-vous une idée de la raison pour laquelle la solution retenue ne prévoit pas le transport possible?
            J’ai une hypothèse, en France, l’AMX 10 fait partie de la cavalerie blindée, elle étant distincte de l’infanterie.
            Et dans d’autres forces armées, il a été décidé de donner plus de force de frappe à l’infanterie, et donc ce sont des véhicules de transport armés par la suite…
            L’autre hypothèse serait d’avoir un blindé avec une protection suffisante, une force de frappe suffisante sans être alourdi par un espace passagers.
            Mais pour cela, une solution type Boxer avec des modules aurait pu être proposée, d’autant plus qu’ici le châssis est le même. Après, je ne sais pas si cette solution a déjà posé problèmes.

            Pour revenir à votre message, le Centauro II montre aussi une approche différente de l’armée italienne.
            L’Italie a déjà un véhicule de combat d’infanterie, le Dardo.
            Le Centauro lui partage les technologies avec 2 autres plateformes, le char Ariete, et la Freccia (transport 8×8). Le système de tir est partagé avec le char, et la base est partagé avec la Freccia.
            La France, avec l’EBRC vient combler le manque du calibre de 30-40 mm qui semble malgré tout être le plus utilisé face au terrorisme, et il semble se révéler très efficace.
            Du coup la France « perd » un calibre en effet. Mais il faut aussi voir à quel point l’armement des forces françaises est très complet pour aussi comprendre qu’il faille parfois simplifier les projets, aller vers les grandes séries pour pouvoir assurer le nombre plutôt qu’une armée de « prototypes ».

      • Vainqueur de la Guerre Froide dit :

        À lire tous ces commentaires techniques, je ressens une vieille nostalgie (nan ! Je blague !) pour le VTT AMX13 avec ses réservoirs d’essence latéraux qui tenaient lieu de blindage.
        Heureusement que l’on n’a pas dû faire la guerre avec ça. C’était du matériel parfait pour les manœuvres en camp.
        .
        Grâce aux opex depuis 40 ans, nos industries d’armement terrestre ont dû se réveiller et fabriquer du matériel réellement opérationnel.
        .
        Et grâce à @internet les utilisateurs peuvent en parler publiquement.

    • Carin dit :

      @Vinz
      Disons que le 40mm aurait tiré une trentaine d’obus entre deux tirs de 105mm…

      • Vinz dit :

        Oui c’est juste, mais un obus de 105 c’est qqs kg d’explosifs, vs qqs grammes dans un 40.

    • Fred dit :

      @ Carin
      Cela m’étonnerait fort qu’ils aient établi des protections : bien trop repérables vu du ciel au milieu d’un désert (la région semble bien plate pour creuser un tunnel dans une colline, comme on on a pu en voir ailleurs dans la région).

      Et puis tu pense que les gendarmes maliens peuvent patrouiller quotidiennement chaque kilomètre-carré des cet immense territoire ? Même dans un pays bien plus petit et avec une densité de population autrement plus importante comme celle de la France, la Gestapo/RSHA n’a pu repérer qu’un pourcentage minime des centaines de petits maquis de l’hexagone.

      Un canon de 105 peut tirer des obus à balles, très efficace pour atteindre un ennemi disséminé dans la broussaille.

      • Carin dit :

        @fred
        Si les combats ont duré toute une nuit, c’est que le campement devait être durci… entre les AMX10, les 2 tigres, la gazelle, les mirages 2000, et les gars au sol qui n’ont pas dû êtres avares de grenades de 40mm, additionnés aux milliers de 5,56 7,62… dès le début des combats il ne devait pas rester grand chose des « broussailles ». Sinon on peut dire que 20 nuisibles ont fait « camerone », parce qu’en face ils avaient 400 soldats français au sol, plus les troupes locales…

      • Vinz dit :

        « Un canon de 105 peut tirer des obus à balles »
        .
        Pour le coup je ne crois pas que ce soit en dotation standard dans l’armée française – au moins concernant les 10RC. Ca peut tirer des obus flèches, heat, HE , fumigènes et exercices.

  2. Robert dit :

    Je suis certain que les commandos qui ont perdu des hommes espéraient retomber sur le reste de la bande. Si c’est arrivé, c’est que nos forces font un bon travail de maillage et qu’en face ils ne sont pas si nombreux que ça.
    Quelqu’un d’informé peut me contredire si ce que je dis est absurde, je n’y verrais aucun problème.

    • Carin dit :

      @Robert
      Je ne pense pas que les commandos ayant participé à la libération des 4 otages soient encore au Mali!!!
      Leur unité peut-être, mais eux c’est sûr que non.

      • Robert dit :

        Carin,
        Ce n’est pas ce que je disais, mais je me suis mal exprimé. Je voulais dire que le reste de la bande retomberait un jour sur des commandos français qui finiraient le boulot. On ne peut d’ailleurs pas être certain que les commandos de la libération ne soient plus présents en Afrique. Mais ce qui compte, c’est que ceux qui ont contribué à la mort de deux soldats finissent par être stoppés.

  3. Dans l'ombre dit :

    Bonjour,
    Dommage que tous les GT engagés sur cette OP ne soient pas mentionnés dans votre article…

    • Albatros24 dit :

      Il faudrait les faire sortir..de l’ombre justement : si vous avez leur nom, je suis preneur.

  4. Fred dit :

    Très belles photos.

    Par ailleurs, quelqu’un sait-il pourquoi les blindés actuels ont une sur-protection latérale seulement sur leur moitié avant [des plaques sur l’AMX-10RC, des briques de céramique sur les Leclercs et autres chars lourds … etc.] ?

    • Albatros24 dit :

      Blindage structure mécanosoudée en alliage d’aluminium assurant une protection contre les éclats de projectiles d’artillerie et les armes automatique de moyen calibre2.
      Surblindage rapporté en acier de haute dureté protégeant l’engin contre les obus perforant BZT de 23 mm à une distance de 300 m.

    • Albatros24 dit :

      A priori, il s’agit du modèle AMX 10 RCR (roues canon rénové) avec surblindage

    • Albatros24 dit :

      La partie arrière de l’engin est déjà protégée avec un blindage de ce type : ajout de tôles en acier durci d’une épaisseur de 10 mm. À la manière d’un blindage espacé, elles permettent de faire exploser prématurément les munitions grâce à leurs flancs inclinés et le volume entre elles et le char. Elles sont facilement reconnaissables par la forme en biseau qu’elles donnent aux côtés de l’AMX-10 RC et ses variantes postérieures

      • Fred dit :

        @ Albatros24
        Mais il me semble que la première (dans le temps) sur-protection en V de l’AMX-10RC courait sur tout le flanc, et qu’elle a été remplacée sur la partie avant par celle en plaque qu’on voit sur la photo …

  5. JG von Rheydt dit :

    Tiens Al Naba écrit que l’hélico a été abattu. Le silence de l’etat-major et l’evasan de l’équipage renforce la suspicion

    • Albatros24 dit :

      Si A la nouba le dit…
      C’est tout à fait possible hélas, vu que le Cdt Boiteux avait été tué par un simple éclat de douille d’AK sur sa Gazelle
      Il serait temps qu’on achète des Tigre à la place et surtout des treillis avec garrots intégrés…par exemple
      Cela coûte combien la vie d’un officier ALAT des FS ?

    • Pravda dit :

      Un coup de 23mm sur une Gazelle ça fait du dégât. Preuve que ce ne sont pas que des bédouins en babouches armés de vieilles AKM (c’est pour les quelques types ne comprenant pas que seuls une section armée de famas soit intervenue)

  6. camembert dit :

    @Carin, je pense que les explosif du 40mm vont quand même piquer bien fort… surtout vu la cadence de tir qui va avec

  7. EGA-CH dit :

    Pour en revenir au précédent poste à ce sujet, il semble bien que ce ne soit pas « juste » des sandales kalash en face.

  8. Wrecker47 dit :

    Depuis les années 78 l’armement des bédouins n’a pas trop évolué ,il restent très attachés aux matos Soviet ,car rustique ,leur ravitaillement en munitions semble généralisé étant sûrs d’en trouver en « récup » , dans toutes les armées africaines !…
    L’opération est un succès dont se souviendront les « survivants »,même si elle a coûté cher en « moyens » !
    Il n’en demeure pas moins que l’AMX 10RCR reste une valeur sûre même si le 40 CTA a donné de la voix ,les éléments amis de l’infanterie ont fait aussi leur part et vengés nos morts !
    j’ajouterai que c’est là qu’on voit que les moyens TTA ont été pensés avant la mise en place du dispositif !Félicitons tous nos combattants pour ce succès des armes!

  9. Max dit :

    L’armement des drones français devient une nécessité impérieuse ! Traiter une cible par Mirage 2000 ou Rafale coûte cher alors qu’un drone Patroller équipé de roquettes guidées laser et le missile antichar MMP serait une excellente solution tactique.