Vidéo à l’appui, les États-Unis accusent l’Iran d’être derrière les attaques ayant visé deux navires civils en mer d’Oman

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

144 contributions

  1. Ghostrider dit :

    @ Fred .. tu peux cesser d’induire les lecteurs dans l’erreur et d’écrire des sottises stp . ras le bol de ces posts … tu vas chercher oû tes affirmations ? certes les gardiens de la révolutions au nombre de 130.00 hommes environs sont le bras armée politiques du régime Iranien mais leurs autonomies politiques est restreinte et totalement affiliée au pouvoir politique incarné par le guide suprême encadré lui même principalement par le conseil des gardiens de la constituons et du conseils de discernements.

  2. Ghostrider dit :

    constitution

  3. centurion dit :

    Les ricains ont compris que depuis la fiole de collin pawell ils auraient du mal a rester crédible. Donc cette gesticulation a juste pour but de créer des tensions qui vont mécaniquement se répercuter sur le prix du brut, pas trop haut, pas trop bas.

  4. Robert dit :

    Voici ce que dit le gouvernement japonais à propos de l’agression contre un de leurs pétroliers.

    Traduction partielle

    « Le gouvernement japonais a demandé aux Etats-Unis des preuves concrètes pour étayer ses affirmations sur l’implication de l’Iran dans les attaques ayant ciblé les pétroliers dans le détroit d’Hormuz, jeudi dernier, ont indiqué des sources gouvernementales.
    La requête fait suite au communiqué du Secrétaire d’Etat Mike Pompeo accusant l’Iran quelques heures après les attaques. Le département de la Défense a publié une vidéo censée montrer un patrouilleur iranien en train de retirer une mine non explosée d’un des flancs du pétrolier Kokuka Courageous armé par le Japon.
    Mais les officiels du gouvernement japonais demeurent sceptiques, ont indiqué les sources. « Les explications des USA ne nous ont pas aidé à dépasser le stade des simples spéculations » a notamment indiqué un membre important du gouvernement.
    Le Japon cherche plus de preuves via différents canaux, notamment le ministre des Affaires Etrangères Taro Kono qui en a probablement fait la demande lors d’un appel téléphonique à son homologue américain, ont ajouté les sources.
    Une source proche du Premier ministre Shinzo Abe a déclaré, « il n’y a pas de preuves définitives que ce soit l’Iran. »
    « Même si ce sont les Etats-Unis qui font cette déclaration, nous ne pouvons pas simplement dire que nous le croyons » a-t-elle dit. « Si posséder d’assez d’expertise pour mener l’attaque pouvait être une raison suffisante pour pour conclure que l’Iran est l’auteur cela pourrait également s’appliquer aux Etats-Unis et Israël » a déclaré une source du ministère des Affaires Étrangères. »

    https://japantoday.com/category/national/japan-demands-more-u.s.-proof-that-iran-attacked-tankers