L’avion F-35 présente encore de graves lacunes susceptibles d’affecter ses performances opérationnelles

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

136 contributions

  1. rafi77 dit :

    J’ai presque envie d’en rire, que c’est laborieux tout ça…..Nos chers amis européens qui se sont fait rouler par les ricains pour acheter cette arnaque vont plutot rire jaune, eux……
    Les adeptes du « french bashing » peuvent raconter ce qu’ils veulent, au moins, notre Rafale, il fait tout et il le fait bien, sans oublier qu’il n’a pas fini d’évoluer. Le standard F4 qui arrivera vers 2023-24 est très prometteur. Je suis bien content d’être français et du choix que nous avons fait il y a 30 ans de rester indépendants et de faire confiance à Dassault.

    • Bilvao dit :

      Même si le F35 ne peut pas décoller, il est toujours meilleur que le rafale et Rafael.

      • ScopeWizard dit :

        @Bilvao

        J’ ai rien compris ; un avion est en principe fait avant-tout pour être en l’ air ……………

        Donc , si le F-35 ne peut pas décoller , même un petit Cessna sera meilleur que lui ………………

      • Pascal (l'autre) dit :

        « il est toujours meilleur que le rafale et Rafael. » C’est vrai! les archanges Gabriel, Uriel, Michel, Rémiel entre autres ont admis que le F35 c’était le nec plus ultra!! Quand on commence a se référer au céleste pour des choses bassement terrestres c’est que l’affaire se met à sentir franchement le brûlé!!!

    • Sanayist dit :

      L’article de Mr Lagnau n’est pas assez précis et manque d’exhaustivité. Pour plus de précision sur les défauts catastrophiques du F-35 vous pouvez lire mon article d’hier
      https://turkishmilitaryfr.wordpress.com/2019/06/12/le-gouffre-f-35/

      • Stoltenberg dit :

        Qu’est-ce que vous pouvez en savoir ? Les Américains (comme tous les occidentaux) sont technologiquement 3 siècles devant vous donc vos commentaires sont dispensables. On va voir ce que les « ingénieurs » turcs vont nous proposer en échange. Les Russes vont probablement vous refourguer leur appareil merdique et inachevé de 4 génération (ou génération 4++[…]+++ comme ils ont l’habitude de nommer leurs avions) déguisé en 5 gen. et la populace stupide va sauter de joie dans ses baraques en pierre et en bois en regardant les discours de propagande de leur dictateur.

        • Sanayist dit :

          Dans quelques années la Turquie disposera d’armement capable d’écraser quiconque oserait l’attaquer.
          Regardez plutôt un aperçu de ce qui attends dans un proche avenir vos pauvres clochards grecs, entité chypre sud, arméniens, israéliens et autres chiens de gardes occidentales, décalez de 2-3 ans les livraisons pour vous faire plaisir et pour vous rassurer (les retards arrivent chez tout le monde) : https://turkishmilitaryfr.wordpress.com/2019/04/20/programmes-militaires-turcs/

          Croire que la Turquie va acheter la daube Su-57 revèle le niveau de votre handicap mental. La Turquie se débarasse de cette bouse merdique qu’est le F-35, en fait elle n’en a jamais voulu réellement. Quand au régime américain, ils va sans doute refourguer ses bouses à ses esclaves polonais, grecs, japonais, belges, peut être même suisse, qui sait. Les européens seront ainsi réduits à l’état de bon toutous américains qui achètent du matos de bouse américain avec les fonds européens. Oubliez toute éventualité « d’armée européenne », utopique.

          • Stoltenberg dit :

            J’ai bien ri ! La schizophrénie ça se soigne. Je suppose que le contribuable français va devoir couvrir les frais des soins…

    • Matrix dit :

      Cette histoire me fait de plus en plus penser au conte d’Andersen: Les habits neufs du grand Duc

  2. Peps72 dit :

    Attention, Nico St-Jean va nous expliquer que tout va bien… 🙂

    • dompal dit :

      @ Peps 72,
      Je suis impatient de lire sa contribution qui nous expliquera que l’avion peut sortir de son hangar et faire un roulage jusqu’au bout de la piste et revenir dans son hangar sans trop de pb !!! 😉
      A toi de jouer Nico……..! 😉

    • Chill dit :

      Il est en train de collecter des news rassurantes, il arrive; tout va mieux que bien..

      • Peps72 dit :

        @dompal, @Chill,
        Pour être tout à fait franc avec vous, Nico St-Jean s’y connait en technique sur les avions (il bosse au Canada je crois dans une boite aéro), et après avoir échangé un peu avec lui, il m’a beaucoup éclairé sur certains aspects comme le prix réel du F35 (faut savoir si on parle du coût de construction, de R&D, de MCO estimé sur toute la vie de l’avion…), et il a souvent des arguments intéressants. Mais pour l’avoir pris en défaut sur par exemple la concurrency (il répondait un peu vite que le Rafale avec ses standards F1-F2-F3-F4 faisait aussi de la concurrency, ce qui est complètement faux), c’est plus un technicien spécialisé dans le numéro de série des boulons, qu’un analyste objectif capable de parler de géopolitque. Cela étant dit, je ne suis pas encore convaincu à 100% que le F35 soit un échec. Sur le coût réel par exemple, faut comprendre qu’avec un plan de production de 2400 unités, les économies d’échelle sont vertigineuses, et le coût unitaire des derniers avions produits sera sans doute très très bas. En fait, on ne saura que dans 5 ou 10 ans ce qu’il en est vraiment pour cet avion, notamment concernant ses performances et comment tous ses problèmes de conception affecteront sa performance opérationnelle: y’a une probabilité non nulle que ce coucou soit un désastre opérationel avec un taux de perte élevé… mais on n’en sait rien encore. Et de toute façon, faut comprendre cette injustice énorme qui est que les USA, via leur poids dans l’OTAN, imposent très facilement cet avion à tous les pays européens et du Commonwealth, ainsi qu’au Japon. Et même si cet avion est lent, pas trop furtif, capable d’importer peu de bombes en soute, de toute façon, tous les pays qui achètent cet avion seront incapables de mener une opération aérienne seuls, ou sans l’appui des USA, qui eux auront toujours les capacités de nettoyer presque n’importe quel théâtre d’opération à coup de centaines de missiles de croisières, pour ensuite protéger ses F35 avec des F22 et des avions de guerre électronique… Bref, les USA peuvent vendre à peu près n’importe qui à n’importe qui, et seuls les petits pays un peu tenaces comme la France seront toujours obligés de produire des avions de qualité s’ils veulent pouvoir en vendre…

    • Stoltenberg dit :

      Au moins il a le merite d’être parmi les rares contributeurs de ce site qui écrivent des choses qui sont en lien avec la technologie et qui TIENNENT DEBOUT. À ce que je sache, il n’a jamais été contredit au sujet du F35 et ses détracteurs n’ont généralement pas grand chose à dire et se limitent à cracher leur ressentiment. Et je le dis sans être un fan du F35. J’essaie de saisir le sujet de manière objective contrairement à beaucoup de gens ici.

      • Peps72 dit :

        @Stoltenberg,
        bien qu’étant pro-Rafale, j’essaie également de me renseigner de manière objective sur le F35, et Nico St-Jean a l’avantage de connaître en partie son sujet. Mais derrière une certaine connaissance technique, il n’en est pas moins extrêmement partial. Sa méthode consiste surtout à inonder ses interlocuteurs de détails techniques, ce qui impressionne au premier abord, mais au final, c’est un pro-F35 dont la mauvaise foi est semblable à celle de la plupart des pro-Rafale. Il défend par exemple la concurrency (cette idée que l’on lance la production en même temps que l’on développe l’avion, des retrofits étant par la suite nécessaires sur les premiers avions produits – ça fait des centaines d’avion à modifier quand même), ce qui est un aberration industrielle. Et il refuse d’admettre que si cet avion n’était pas vendu avec la protection américaine qui va avec, peu de pays au final achèteraient ce coucou très compliqué et fragile. Au final, je citerai Hubert Vedrine qui disait que cela fait bien longtemps que l’arrogance américaine a dépassé l’arrogance française…

  3. Limonade dit :

    A noter qu’aucun de ces problèmes est nouveau et que defensenews fait plus dans le sensationel que dans l’informationel: http://www.airforcemag.com/Features/Pages/2019/June%202019/Lockheed-Reported-Deficiencies-in-F-35-Already-Fixed-or-Being-Resolved.aspx
    Pour moi la vrai nouvelle est:
    1) le prix unitaire du F-35A est maintenant 80 million de $
    2) la commande pour les lots 12, 13 et 14 de 478 F-35.

    • Peps72 dit :

      @Limonade, le prix unitaire comprend-il les retrofits qui seront nécessaires compte tenu de la concurrency? Parce que ces updates nécessaires compte tenu du développement effectué en parallèle avec la production auront forcément un coût, non?

    • M dit :

      Oui 80M€, et le prix de la première mise à jour : 65M€. Et de la seconde : 20M€.

      LockeedMartin vend en fait des imprimantes : faible coût d’achat, coût exhorbitant de consommables.

    • Fralipolipi dit :

      @Limonade
      « 1) le prix unitaire du F-35A est maintenant 80 million de $ »
      … avec ou sans moteur ???… parceque longtemps, Lockheed a présenté des prix de vente « hors moteur » , alors que ce dernier doit coûter un bon 1/4 du prix complet réel … hors frais de R&D … hors frais de MCO.
      .
      Donc cette info est encore une INFOX, d’autant plus que nous savons très bien que pour le F35, ce qui plombe le plus ce sont les frais de MCO, qui arrivent plus tard.
      .
      De plus, combien de frais de R&D (centaines de milliards d’€) les US et leurs alliés du programme ont déjà payé en amont depuis 20 ans (frais qui doivent être ré-imputés dans le calcul du VRAI prix unitaire) … pour au final voir un prix d’avion tout nu finir à 80M$ … et ce pour seulement le dernier lot d’avions commandé (les centaines d’avions vendus auparavant – on fait on dépasse déjà le millier – ont tous été vendus bien plus cher que cela) ?
      .
      Donc présenter ce chiffre tout seul, c’est une pure INFOX, et en aucun cas une « vrai nouvelle ».
      Sorry for that.

    • wagdoox dit :

      1) Sauf que 80 millions c’est sans le retour en usinage pour rectifier les problèmes mentionnés quand ce sera possible.
      2) To big to fail, c’est politique.

    • Alpha dit :

      @Limonade
      « 1) le prix unitaire du F-35A est maintenant 80 million de $ »
      Oui, car l’USAF montre du doigt tous les problèmes pour faire baisser la facture. Elle met la pression sur LM en fait…
      « 2) la commande pour les lots 12, 13 et 14 de 478 F-35. »
      Oui, mais il n’y a pas trop le choix, il faut continuer à commander, trop d’intérêts en jeu ! Mais il n’empêche que l’objectif initial ne sera pas atteint, les réductions de F-35 se feront au bénéfice de Boeing et de son F-15X, accompagnés de quelques F-16 Viper pour caresser LM dans le sens du poil…

    • Raphael dit :

      @Limonade

      Cela est faux. Il s’agit d’un prix négocié de 81M d’USD par F-35A, hors cela fait maintenant bien longtemps que ce programme ne tiens pas ces engagements. De plus il s’agit du prix fly-away, donc hors R%D qui je le rappelle est encore en cour. Les Etats-Unis ont voulu présenter un avion à temps pour le remplacement des F-16 et autre avions en service dans le monde et ont donc sauté bon nombre d’étapes afin de participer au appels d’offres des forces aériennes surtout en Europe. Cela prouve une fois de plus que l’argent ne remplace pas le temps, il aurait bien fallu 5 ans de R&D en plus avant de lancer la production du F-35 – seulement voilà Eurofighter, Gripen et Rafale aurait profité d’un marché ou les USA n’avait que des avions certes modernisés mais plus anciens à proposer. Alors voilà le Pentagone a beau estimer que le prix d’un F-35 arrivera à 76M d’USD, il s’agit là avant tout d’un voeux pieux. De plus je rappelle que LM peut très bien baisser le prix et vendre des F-35 à perte, puis de se faire une marge sur les pièces de rechanges. Cela s’appelle en Anglais le « Razors and Blades model ». C’est notamment le modèle qu’utilisent les fabricants d’imprimantes.

    • Edouard dit :

      Le F35 est d’ores3 et déjà un succès commercial. Alors les ‘petits’ problèmes hein.. S’en foutent les ricains.
      C’est l’avantage d’avoir des obligés comme alliées.

  4. Yannus dit :

    Quand est-ce que l’USSAF sonnera la fin de la partie et réclamera une version modernisée du F22?
    Il y a urgence :
    http://www.military-today.com/aircraft/j31_images.htm
    Le J31 est une version plus rustique du F35 certes mais certainement beaucoup ^plus opérationnelle.

    • NRJ dit :

      @Yannus
      La ligne de production du F22 ne sera pas relancée. Déjà ça c’est sûr. Ensuite, le F22 est modernisé. Mais il coute trop cher en pièces de rechange. Et depuis une tempête l’année dernière, il y a peut-être un tiers de la flotte hors service. A partir de là difficile d’investir plus dans le F22

    • Stylgar dit :

      Sur quel élément concret basez vous votre déclaration d’operationalité du J31 ?
      Il a été utilisé où ?
      Parce que le F35 aussi défectueux qu’il paraisse au moins a déjà été utilisé dans une zone de combat…

  5. Christophe dit :

    outre, ce système « ne permet pas aux opérateurs étrangers » de l’avion de Lockheed-Martin « d’empêcher que leurs données secrétes soient envoyées aux États-Unis » je croise bien que ce problème là sera jamais résolue…..

    • Christophe dit :

      Non rectification, c est l un des rares trucs qui fonctionne bien…..

  6. Aitnaw dit :

    La bouze la plus chère de l’histoire de l’humanité.

  7. Czar dit :

    Coucou les suceuses yankees

    Ca gaze?

  8. Orlando281 dit :

    Si LM était russe ou chinoise, il y aurait déjà un moment que ses dirigeants seraient au « goulag » lol

    • Clavier dit :

      Quand on pense que Illiouchine et Polikarpof ont été mis au goulag pour sabotage de l’URSS…….bon ils ont continué à dessiner des avions quand même ….pas rancuniers les mecs !

      • Ion 5 dit :

        @Clavier
        Iliouchine non, Polikarpov oui…
        Enfin, pas au goulag mais dans une « charaga »; un BE clos ou les spécialistes étaient enfermés jour et nuit, faisant appel au travail forcé.

  9. Gandalf dit :

    Quel fiasco. Decidement Lockheed Martin est vraiment « too big too fail » car ils meritent un grand coup de pieds dans le derriere. Entre le LCS, le Zumwalt et le F35, le contribuable americain se fait rouler dans la farine par LM!

  10. Clavier dit :

    « Nous travaillons en collaboration avec nos clients et avons pleinement confiance en la performance et les solutions du F-35 en place pour traiter chacun des éléments identifiés »…………..
    La langue de bois de l’industriel vaut bien celle de l’homme politique !

  11. Bdhy dit :

    Une vitesse maxi de Mach 1,2 avant que l’appareil se désintègre en vol est largement suffisante pour la Suisse … il vont l’acheter !
    Ahahahah !

    • Mike dit :

      La Suisse s’intéresse au modèle A, les graves lacunes invoquées concernent surtout les modèles B et C.

      • Aristide dit :

        Les Suisses ont fixé leur évaluation au second semestre 2020. Ils sont malins ces Suisses (ou ils se croient malins) :
        – Si Trump est réélu, ils prendront des F/A-18 Super-Hornet car Boeing fait partie du clan Trump.
        -Si le candidat démocrate est élu, ils choisiront le F-35 car Lockheed-Martin est un grand pourvoyeur de fonds de ce clan-là.

  12. Lucien dit :

    Quand je pense que ces enfoirés se moquaient de notre porte-avions à ses débuts et regardaient le Rafale de haut avec mépris… Je me marre…

    « En outre, ce système « ne permet pas aux opérateurs étrangers » de l’avion de Lockheed-Martin « d’empêcher que leurs données secrétes soient envoyées aux États-Unis ». »
    WOUHAHAAHAHAHAHAHAHAAHAHA qu’est ce qu’on rigole !! Que ceux qui ont acheté ces avions s’en mordent les doigts pour toujours !! Et c’est aussi une leçon pour tous les atlantistes, pro-OTAN qui passent leur temps à nous traiter de trolls russes uniquement parce que nous osons dire que nos intérêts ne sont pas ceux des Etats-Unis; ils sont même souvent opposés aux leurs dans divers domaines.

    Cette histoire qui ferait rire mon cheval doit nous rappeler l’impérieuse nécessité de l’autonomie stratégique, d’abord dans le domaine de l’industrie de la Défense, mais aussi dans des pans entiers de notre économie. D’où l’intérêt de protéger notre industrie pour ne pas dépendre d’importations étrangères quand nous pouvons l’éviter (protectionnisme et défense de « champions nationaux », surveillance et protection de nos PME et start-up qui développent des capacités de pointe utiles à notre pays). Ce n’est ni plus ni moins que ce que le gouvernement Français faisait sous le mandat du Président Charles de Gaulle, je ne vais pas plus loin que cela. Et c’est tout l’inverse de ce que fait le gouvernement actuel. Pensez-y avant de voter sans votre cerveau.

    • fabrice dit :

      Je ne dis pas « la France doit avoir les mêmes intérêts américains ». Je dis juste que les USA représentent 25% de nos investissements à l’étranger (268 mds de $), 25% de nos projets de R/D, 15% de nos exportations de biens et de service et un excédent pour nous de 6 mds de $ https://frenchtreasuryintheus.org/fr/france-et-etats-unis-une-relation-economique-profonde-et-mutuellement-benefique/
      Ce n’est pas « sioniste hebdo » qui le dit mais notre Ministère des finances…
      Aristote disait déjà il y a 2400 ans qu’une cité devait s’efforcer d’avoir de bonnes relations avec les Etats avec qui elle commerçait.
      Quand on a un tel partenaire, on évite de le fâcher pour s’enticher d’Iraniens intégristes ou de Palestiniens avec qui les relations économiques sont extrêmement faibles ou sans intérêt.
      Pour résumer, il est de l’intérêt de la France d’avoir de bonnes relations avec ses meilleures partenaires ou les plus intéressants.
      Se fâcher avec les USA pour avoir de bonnes relations avec l’Iran et le Hamas n’est pas de l’intérêt de la France. Qu’est ce qu’on commerce au mieux avec l’Iran ? 5 mds ? face au 176 mds de commerce avec les USA ? Dire qu’il est de l’intérêt de la France de se fâcher avec les USA pour faire plaisir à l’Iran relève de l’incompétence au bas mot. On exporte plus de vins aux USA (que Trump veut taxer…) qu’on a jamais exporté tous produits compris en Iran même au temps du Shah….https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2018/05/09/quelles-sont-les-relations-commerciales-entre-la-france-et-l-iran_5296824_4355770.html
      Quand aux start up française qu’il faut « à tout prix protéger des méchants US »… Vous rirez beaucoup si vous aviez connaissance des chiffres….L’écosystème français des start up est très loin d’être le meilleur du Monde. Ce n’est pas du french bashing de le dire mais un constat. Ce qu’on ne produit pas à l’interne on doit le chercher à l’extérieur. Et où ? Où se développent les technologies du futur ? A Gaza ? A Téhéran ? On notera que Renault Nissan vient d’ouvrir à tel Aviv https://group.renault.com/groupe/implantations/nos-implantations-industrielles/open-innovation-lab-tel-aviv-2/ un incubateur pour aller chercher les innovations là où on les crée…
      Vous voulez que je vous dise les choses tout crues ? La Diplomatie française joue la grenouille qui se veut plus grosse que le boeuf et a un comportement digne d’un lemming. La France n’a pas les moyens de rivaliser avec les USA, il faut donc garder son amitié POUR défendre nos intérêts, pas jouer au matamore et au Tartarin de Tarascon.
      Les USA ne sont pas un punching ball, ils rendent les coups. Si on doit se fâcher avec eux que ce soient vraiment pour défendre nos intérêts, pas ceux de l’Iran ou des Palestiniens. Trump prépare un plan de paix pour le Moyen Orient il ne pardonnera pas qu’on le torpille.

      • Czar dit :

        considérer les Etats-unis pour ce qu’ils sont, et ce qu’ils ont toujours été, à savoir nos ennemis et le péril stratégique de première importance, c’est CA réellement défendre nos intérêts.

        certainement pas faire le beau en espérant être le bon élève docile distingué par le suzerain. laissons ça aux rosbifs, ils le font parfaitement depuis la Charte de l’Atlantique.

        Je ne parle pas d’attaque « frontale », je parle de ne jamais oublier ce qui doit être notre objectif à tout propos : dégager de leur orbite mortelle.

        et hormis Tel Aviv que vous avez l’air de bien connaître, le monde ne compte aucunement obtempérer au « best deal ever » de donald drumpf sur le Proche-Orient.

        On se fout bien de ses menaces et des vôtres on a parfaitement vu ce que valait le « punish France » après 2003.

      • Lucien dit :

        La France n’est pas une prostituée qui se donne à la plus riche bourse… D’accord, nous avons des intérêts économiques aux USA mais tout le monde en a, les Russes, les Chinois,… Ils ne se laissent pas marcher sur les pieds comme nous. Et d’ailleurs, ses intérêts sont utilisés contre nous grâce à l’extraterritorialité du droit américain qui nous expulse de l’Iran et de Cuba ! Et avez-vous oublié la BNP Paribas ? Avez-vous oublié le protectionnisme américain en matière d’industrie de défense, un avion Airbus (j’ai oublié lequel) qui avait gagné un appel d’offres aux USA, c’était hyper rare et Washington a fait pression pour revenir sur la décision ? Il faut arrêter, le monde est vaste, nous devons réorienter nos investissements vers des pays avec qui nous pouvons échanger sur un pied d’égalité. D’accord, l’Iran seul ne remplace pas les USA mais déjà, rien que le fait que nous soyons interdits de commercer avec l’Iran est un scandale qui justifierait qu’on réoriente nos investissements mondiaux. Nous ne sommes pas des valets alors arrêtons par pitié d’agir de la sorte !!

        La comparaison avec la Palestine ou le Hamas est ridicule, ce ne sont pas des États.

        La population Iranienne n’est pas composée que d’intégristes, c’est l’une des populations les plus éduquées (si ce n’est la plus) du monde arabo-musulman et c’est une grande civilisation plurimillénaire.

        Il ne s’agit pas de faire plaisir à l’Iran, je m’en contrefous, il s’agit de cesser de ne voir que les États-Unis et de fermer les yeux sur leur façon de nous traiter comme des merdes et de nous prendre pour des cons (dernier exemple en date là avec leur false flag de bateaux sabotés).

        A vous lire, il n’y a qu’Israël et les USA pour avoir de la R&D de haut niveau. Ce n’est pas ce que je lis par ci par là mais qu’importe ; c’est votre storytelling mais je ne vois pas pourquoi je devrais y souscrire. La France n’a pas d’assez bonnes PME ? Si cela était vrai, il n’y a de toutes manières aucune fatalité et il y a beaucoup à faire pour les aider. Je crois en la France, et pas pour jouer les seconds couteaux.

        Les USA rendent les coups ? Je le sais. De Gaulle l’a compris très vite. Mitterrand l’a compris trop tard. Je ne nie rien de tout cela, vous avez bien raison. Mais la France peut rendre des coups, à condition de se redonner les moyens d’en donner. Oui, la France est très faible aujourd’hui. La Russie en 1999 l’était aussi (ce n’est qu’un exemple, inutile de vous alarmer). La France peut encore se relever, il faudrait des années certes. Je ne dis pas que la France pourrait rendre les coups dès demain. Mais jamais je n’accepterai que mon pays se laisse marcher sur les pieds parce que c’est plus facile de baisser les yeux que de se battre. Ce n’est pas ma mentalité, ce ne le sera jamais. Ce n’est pas qu’une question économique, j’en conviens. C’est une question d’honneur. Et ça ne se négocie pas.

        • fabrice dit :

          Je résume votre pensée : il faut se battre contre un ami fidèle, les USA qui nous a libéré de Pétain et des nazis en 1944 et qui partage avec nous des valeurs. Il faut s’allier avec l’Iran islamiste qui proclame mort à l’Occident et à la France tous les vendredi à la sortie des mosquées, qui rien que cette année a été prise la main dans le sac préparant un carnage à Paris et qui est responsable d’une vague d’attentats sans précédent en France.
          Et vous parlez d’honneur ? C’est comme ça que vous récompensez ceux qui vous ont aidé vous et que vous punissez ceux qui vous veulent du mal et vous en ont fait ?
          Vous parlez d’une banque française ? Pourriez vous nous rappeler pourquoi ils se sont fait épinglé par la Justice US ? Je rappelle que cette banque est la 1ère banque par sa filiale du Luxembourg, appelons ça de « l’optimisation fiscale »…
          Par principe général (détaché de l’affaire de cette banque dont je ne connais pas à fond les détails), je n’appelle pas du patriotisme de défendre des délinquants et des criminels parce qu’ils sont Français mais de la complicité de crimes.
          D’ailleurs cette Justice US c’est la même qui a obligé une compagnie US a donner à l’Espagne 500 000 pièces d’argent (au bas mot 500M de $) trouvée et remontée à la surface par cette compagnie dans un galion coulé au 16ème siècle au large de la Floride….
          Il n’y a rien d’honorable dans cette complaisance avec l’Iran.
          Et s’il ne s’agissait que de l’honneur ! Mais ce n’est en plus même pas notre intérêt… je vous ai parlé du rapport de force, de la profondeur de nos relations, des intérêts communs.

        • Thierry dit :

          Tout à fait d’accord
          Et dans les exemples de notre amitié franco américaine, vous pouvez aussi rajouter les braquages illégaux d’Alstom (fin de notre indépendance nucléaire, et destruction d’un leader de l’energie), d’alcatel, de technip (industrie pétrolière)…
          Les usa nous pillent et nous brident.

      • Aristide dit :

        Si vous voulez confondre les intérêts économiques de quelques-uns avec les intérêts de la nation, vous aurez le destin de la Suisse (qui certes n’existait pas du temps d’Aristote… Alors disons d’Athènes à partir du IIIe siècle, uniquement occupée à faire de l’argent et prostituée au plus puissant du moment. Vous remarquerez qu’on parle des Ve-IVe siècles athéniens et pas tellement des suivants…).
        Est-ce le vœu du peuple français ?

        • Edgar dit :

          @ Aristide: la Suisse…? Uniquement préoccupée de faire de l’argent…? Soumise aux puissants du moment? Dans ce cas, ce pays serait membre de l’Union européenne, et il aurait, comme la France, perdu son armée de conscription, sa monnaie nationale, son indépendance économique, son autonomie judiciaire, ses éléments de démocratie directe, … Il serait aussi membre de l’OTAN, et contrainte de penser à tout autre chose qu’à sa seule sécurité. Rien de tout cela n’est arrivé.

          • fabrice dit :

            « Aristide »
            Non mais on rigole sur ce site ou quoi ? 260 MILLIARDS d’investissement français aux USA, un QUART de notre fric à l’étranger, 1 PRODUIT EXPORTE SUR 7 en valeur (176 MILLIARDS) et on nous dit qu’il faut se fâcher avec eux pour permettre à deux entreprises essentiellement Peugeot et Total de faire 100 X MOINS avec l’Iran. On brade les intérêts de la France pour qui ? La famille Peugeot qui vit parait il en Suisse et la famille belge des barons Frère (1er actionnaire de Total) ? C’est ça défendre les intérêts de la France ? Tu compte vendre du vin à l’Iran (le vin = 2% de nos exports en valeur) ou des sacs Hermès à 30 000 euros (25% du Luxe mondial est français, faites la liste des millionnaires dans le Monde, ça donne nos clients, c’est pas l’Iran…) ? Réveillez vous avant qu’une bonne torgnole US nous remette les idées droites. Suffirait que l’Autorité de l’Aviation US n’homologue plus les Airbus pour que cette dernière mette la clef sur la porte (10% de nos exports) ou que l’Autorité bancaire chasse les banques françaises du la Bourse de NY pour que bye bye…Et tu vas faire quoi ? Tu vas défendre l’Iran et Cuba, tu vas condamner les USA à l’ONU, tu vas interdire l’abattage cacher, tu vas financer les terroristes palestiniens, tu vas imposer une taxe que sur les GAFA US, tu vas faire une campagne de presse présentant Trump comme un idiot, tu vas inciter à ne plus acheter du matériel militaire US…. C’est bête on le fait déjà…Les gens intelligents sont convaincus par des arguments raisonnables, les imbéciles par le malheur.

  13. Frédéric dit :

    Je trouve le problème de température étrange :
    Les conditions météorologiques peuvent influer sur les performances du F-35. Ainsi, quand la température est légèrement négative [-1°c]…

    Des que l’on est a quelques km d’altitude, la température est pourtant négative, les capteurs doivent déclencher des fausses alarmes en continu…

    • MERCATOR dit :

      @ Frederic

      « In very cold conditions — defined as at or near minus 30 degrees Fahrenheit — the F-35 will erroneously report that one of its batteries have failed, sometimes prompting missions to be aborted.

      En fait notre bon Mr Lagneau s’est un peu emmêlé les pinceaux, moins 30 degrés Fahrenheit équivalent à moins 38 degrés Celsius et non pas moins 1. Ce qui correspond à peu prés à une altitude de 8000 Mètres .

    • Auguste dit :

      On sait qu’on a une fenêtre de 3 mois pour attaquer l’ennemi russe.Passé ce délai, c’est le Général Hiver qui va nous tomber dessus.C’est pas déjà arrivé dans le passé?.

    • themistocles dit :

      Si c’est -34°C au sol, à la mise en route, c’est gênant mais pas rédhibitoire. Si c’est en vol par contre, avec un gradient de température a -6.5°C par 1000m , ca va vite devenir incapacitant. Avec 15°C au sol, en atmosphère standard, cela signifie que l’avion ne peut pas dépasser les 7500m (FL 220 environ) un peu bas….

  14. Raymond75 dit :

    Mais qu’attendent les US et leurs affiliés européens pour développer le F 388 ? La défense du monde libre l’exige.

  15. Lejys dit :

    M’enfin M. LAGNEAU, quand cesserez-vous donc de critiquerez cet appareil !! Dans quelques posts, M. Nico St Jean va vous expliquer que tous ces problèmes seront résolus un à un sans difficultés au fur et à mesure des différentes évolutions déjà prévus et anticipées depuis longtemps….
    In fine, le prix de l’avion va attendre l’objectif fixé (après quand même plus de 400 appareils produits, dont une grande partie qui ne pourront jamais être employés en missions de combat!), sa pleine capacité opérationnelle est encore loin (et certains objectifs ne seront visiblement pas atteints), son coût de possession reste imprévisible, etc.
    Ce qui est le plus dommage, c’est que la version B, celle qui apporte le plus de plus-value puisque sans concurrente, soit sacrifiée….la vitesse au delà de Mach 1,2 provoquant des dommages structurels et des cloques sur le revêtement furtif ! Bravo au pays qui ont choisi cet appareil pour seul et unique moyens, ça va être sympa la maintenance après une mission d’interception. Ce sont les Russes qui vont s’amuser à « bouffer » du potentiel en flirtant certaines côtes…!
    Notre Rafale, « pôv’ appareil de 4ème génération », complètement vétuste et dépassé, risque finalement de se retrouver bien seul en l’air…

  16. Patbdx dit :

    Euh… 400 exemplaires de construits, avec ces défauts ???
    Parce que là, on parle quand même de problèmes mettant en danger la vie du pilote. Ce qui implique bien sûr aussi l’incapacité à remplir ses missions.
    Moi qui rigole en lisant les posts et articles de F-35 bashing en me disant que c’est normal qu’il s’agit de la mise au point d’un tout nouvel avion, je me dis que là, c’est tout de même assez inquiétant.

    • NRJ dit :

      Pareil. Généralement je suis plutôt patient vis à vis du F-35 sachant que c’est un avion nouveau avec des capacités nouvelles. Mais qu’on ait encore des problèmes de cette ampleur aujourd’hui commence à m’étonner.

  17. Alpha dit :

    Aaah ! La casserole de la semaine concernant le calamiteux programme F-35 !…
    Ce feuilleton avec son épisode hebdomadaire est passionnant !
    Vite, perception des bières et des chips !
    🙂

  18. Pinot Flic très simple dit :

    Le F-35

    « Dernier-né de la technique expérimentale d’expression scientifique d’avant- garde, le F-35 est un extraordinaire appareil de synthèse dont la conception révolutionnaire bouleverse de fond en comble toutes les lois communément admises, tant dans le domaine de la physique thermonucléaire que dans celui de la gynécologie dans l’espace.

    Entièrement réalisé en matière agnostique, autrement dit, pour éclairer le profane, en roubélure de plastronium salygovalent, il se présente sous la forme néo-classique d’un tripode-solipède rectangle, c’est-à-dire d’un ictère octo-polygonal à incidence ipso-facto-verso-rectométrique.

    Tel qu’il est, le F-35 se compose ou plus exactement se décompose en trois circuits principaux dont deux secondaires et un complémentaire et dont voici, par ordre d’entrée en action, le processus fonctionnel de sa posologie caractérielle et fondamentale:

    Tout d’abord, et en premier lieu, on distingue dans le premier circuit, le Clebstroïde qui, isolé du pi-aixe de l’intrudmon par une armature en fignabulose ignifuge, agit par capillarité médullaire, sur le fiduseur de télédéconométrie différée, lequel, en vertu du phénomène d’osmose ondulatoire érigé en principe par le célèbre physicien Nicolas Saint-Jacques, catalyse en quelque sorte, le Schpoutzmud de dérivation qui, par voie de conséquence, se trouve entraîné par le bugmuch michazérospiroïdal en direction de la zone d’influence de la boustife de relevailles dont le tuyau d’argougnaphonie spéculaire libère un certain volume de Laplaxmol, lequel, comme chacun le sait, n’est autre qu’un combiné de smitmuphre à l’état pur et de trouduckium flitrant sulsiforé.

    Dans le deuxième circuit, le même mouvement s’opère, mais en sens inverse; il est donc inutile d’en parler, même à voix basse, d’autant que c’est dans le troisième circuit que se trouvent étroitement conjugués les éléments majeurs de vérité parmi lesquels le schpatzmocl rotatif à crémaillère alternative dont le rôle de générateur permanent d’énergie est prépondérant puisque par le simple truchement de son induit de giclée, il polypophéripotéïse littéralement le filtre amoléculbutant, lequel, en dernière analyse, détermine la position de l’angle orbiculaire et synochoïdal du foutaisiogognomètre à spirale introputéfractionnelle.

    C’est à ce moment que se déclenche – sauf les dimanches et jours de fêtes –
    le contraceptiphomètre de propulsion qui par le seul jeu de sa double pédale à inversion postérieure et de ses deux poufiassatarif (autre version : le bobinaromètre de diversion qui, par le seul jeu de ses trois pétassapiflon et de ses deux poufiassatarif) active l’alimentation pruritaire de l’eczématofil de rupture, ce qui permet d’assurer la self-saturation plurilatérale de l’hufnuf à tête chercheuse et d’empêcher par ailleurs la formation de cristaux de niortiflore de barzanoufle sur les parois tubulaires des perpsoïdaux caltino- malfoireux, c’est-à dire de neutraliser le calcifrage, le redoutable calcifrage, toujours à craindre à cette période par suite du passage des infiltrations de flagdazmule dans le calcif du propentaire de nartification.

    Parallèlement et slipométriquement, le flugdug – le flugdug métranoclapsoïdique naturellement autrement celà n’aurait aucun sens – le flugdug donc, prenant appui sur la muflée d’allergie du connecteur à rustine de distorsion hémorroïdostatique, canalise, d’une part, l’afflux des particules hypo-deméfessaloïques et de l’autre, le reflux indexé des molécules hyper- sonfrocoïdales d’où élimination géométriquement progressive de toute interférence parasitaire puisque l’ensemble de la vélomation des circuits est, en dernier ressort, simultanément contrôlée par l’amplificateur de roupane et par l’utilisation rationnelle, dans la bélure paphométrice de la force extraphalzaroïdique, laquelle, comme nul ne l’ignore, est proportionnelle au carré des ondes talerdinconcentriques.

    Enfin, le quatrième circuit ou circuit complémentaire se compose des éléments suivants :

    Un jeu complet de gorgomoche
Un mostoblase à triple révolution
Un transpodule de sûreté
6 tuyères à potage
2 glotosyphres à injection conjoncturale qui contrôlent à tour de rôle (et de contrôle) l’accélération du viré d’alcaïman et le ralenti métalbornique réaxateur de rabruche.

    Il va de soi qu’en application du théorème de Schpotzermann ce quatrième circuit comprend tout ce qu’on lui dit, mais également un dispositif muni d’une papsouille à turolle d’admission à effet de faciliter le nécessaire urnapouillage des sissiocloques fuséïformes lesquelles par l’action conjuguée de la routone de cyberjaiment et de la bournoufle du gonvernimaire règle l’évacuation des gaz spélémétiques éléctroniquement fulmiférés par le lavaldlaplaze supersonique des soissebipluques ultra-scalés.

    Tel est, en ses lignes essentielles, le F-35 du professeur Martin Loquette, que les plus hautes autorités internationales s’accordent à reconnaître comme la plus étonnante réalisation de tous les temps, et qui à l’instar de tout ce qu’ici bas ne sert apparemment à rien est appelé dans un avenir d’autant plus proche qu’il sera moins éloigné non seulement à servir à tout, ce qui est la moindre des choses, mais encore et surtout à n’importe quoi, y compris tout ce qui en découle, sans préjudice du reste, de ses prolongements tant dans le domaine du futur antérieur que dans celui du plus que parfait du subjectif « 

    • dompal dit :

      @ Pinot Flic très simple,
      Un peu trop long mais j’ai bien ri !
      Merci pour ce moment…! 🙂

    • Rési(lient)stant dit :

      Pierre Dac sortez de ce corps, enfin non restez et revenez souvent

      • Pinot Flic très simple dit :

        Ah ah ah…

        Evidemment, c’est le sketch du biglotron, je n’ai fait que caser la « dinde », LM et notre ami Nico dans le récit.

        Plus sérieusement, même ses partisans les plus acharnés ne parviennent plus à faire croire que ce programme tiendra ses promesses.

        Plus personne de sérieux ne peut y croire. On arrivera à quelque chose… mais à quoi?

        Au mieux, cela sera une répétition du F-104, au pire, le calque du programme Zumvalt (là, il n’y a pas moyen de refiler ce bazar à des marines étrangères pour partager l’ardoise, alors le truc partage avec le Zodiac la capacité unique qu’ont les bateaux et les bouées de sauvetage, à savoir flotter… 3 navires sur 30 prévus et concrètement, personne ne sait quoi en faire).

        Le pire, dans ce programme, est que tous ces « ennuis », outre le gouffre financier, mènent à un gouffre stratégique qui déteint sur toute la force de frappe occidentale.

        Je vise par là la doctrine d’emploi et la stratégie: les responsables du programme ne parviennent même plus à définir clairement ce qu’on cherche à faire avec cet engin…

        En attendant, les dollars et les euros s’évaporent, ce qui a un effet délétère sur l’ensemble des forces armées.

        On se plaint beaucoup ici des Etats européens qui ont acheté le minimum pour « faire plaisir », mais les premiers à s’être faits rincer à mort par ce programme ubuesque, ce sont les militaires américains de terrain et le contribuable américain.

        On frise l’entreprise de détournement de fonds publics.

        • Agathe dit :

          En attendant, s’il y a guerre, les Rafales joueront un rôle prépondérant dans la victoire et la France devrait récolter les dividendes de la victoire.
          .
          Peut-être est-ce simpliste, mais c’est ma vision de la situation.

          • Pinot Flic très simple dit :

            À condition de la gagner, cette guerre…

            Sinon, on ira casser des cailloux au goulag pour récolter les dividendes de la défaite.

    • Clavier dit :

      Bref ….un avion fait pour des Belges……..

    • Ulrich dit :

      Pinot, vous m’avez convaincu, j’achète !

    • Chanone dit :

      Merci.
      C’est si bon que j’ai résisté à l’envie de sauter des passages où de lire en diagonale.

    • Vinz dit :

      « élimination géométriquement progressive de toute interférence parasitaire  »
      .
      Permettez permettez : j’avais compris une élimination linéaire avec effet de cardinalité en cliquet, ce qui change tout, car l’idée est alors de comprimer au ratio 4:1 la pompe à phynance du susdit dispositif.
      .
      Tout le reste fait sens, rien à redire.

    • FredericA dit :

      Excellent 🙂 !
      .
      Petite précision toutefois : le flugdug métranoclapsoïdique ne sera plus utilisé dès 2034, date de la mise en service (probable) de l’appareil 😉

    • Yannus dit :

      Bonsoir,
      Merci pour la precision temperature et altitude.
      8000m d’altitude c’est avec une temperature au niveau de la mer de 15 degres celsius non?
      Vivemente rechauffement climatique

    • themistocles dit :

      Merci , j’ai bien ri. Digne de l’Os à Moelle…

  19. vrai_chasseur dit :

    Un programme aussi sophistiqué rencontre bien entendu des problèmes.
    Mais qu’on soit pro ou anti F35, ce qui est objectivement très étonnant c’est le niveau de gravité de certains problèmes à une date aussi proche de la mise en production de masse.
    Le triptyque coût-délai-qualité, le fondement de l’ingénierie industrielle, semble cette fois-ci hors de la cible.
    Sur le plan économique, le risque maintenant est que le coût induit des conséquences de tout ce que l’avion ne fera pas tant qu’il ne sera pas au point, dépasse son coût d’acquisition lui même.
    Par exemple pour les nations tierces comme le R-U, le coût induit c’est le coût de possession d’un porte-avions complet en état de marche, sans rien d’opérationnel-combat à mettre dessus. Le dernier Harrier a été retiré du service en 2010. ça fait cher le ferry à quai, utilisable seulement en BPC ou en école de formation de pilotes.

    • Fralipolipi dit :

      @vrai-chasseur
      « utilisable seulement en BPC  »
      … et même pas, vu que le PA QE n’a aucune capacité amphibie … et c’est bien dommage.
      Les Italiens ont été plus futés que les Anglais sur ce coup là.

      • vrai_chasseur dit :

        Oui, BPC était un euphémisme pour dire porte hélico au mieux.
        Les italiens ont été plus malins, et les japonais aussi probablement.
        En fait je plains les Brits. Prendre les aléas du F35 pleine poire sans rien maitriser ça doit être très compliqué à vivre.

  20. Carin dit :

    Les américains ne vont quand même pas reconnaître s’être fait rouler dans la farine par LM… on est en plein « to big… to fail » reste que les forces américaines ont les moyens de laisser au sol de nombreux avions… mais quid des autres pays clients????

    • NRJ dit :

      Rassurez vous @Carin, il y a encore plein de personnes qui pensent sur ce blog que les anglais doivent rester notre partenaire privilégié pour notre aéronautique future. Fait croire que pour ces personnes les problèmes du F-35 n’impactent que de façon limitée leurs finances et leurs capacités opérationnelles.

  21. Royal Marine dit :

    Mais c’est dégueulasse de rapporter les propos haineux d’une feuille de choux contre la « Merveille des Merveilles », le F 35, M. Lagneau!
    Vous êtes d’une partialité écœurante lorsque vous reprenez des assertions non fondées d’un antiaméricanisme primaire!
    Je pense que vous êtes un troll au service de l’ennemi! Poutine! Sors de ce corps!
    Voilà le résumé des commentaires de certains id(i)olâtres du F 35, et de L-M… Certains iront peut-être même jusqu’à vous accuser d’avoir mis le feu à Notre-Dame (comme Néron à Rome, et un communiste au Reichtag!), tout est possible, avec ces gens là!
    Ne les écoutez pas! Merci, Monsieur Lagneau de bien vouloir rapporter de façon équilibrée et impartiale ce qui se dit sur les sujets que vous abordez. Même quand elles sont contraires à vos idées.
    Bon, sinon, sur le F 35… Voilà que les Européens vont se retrouver à poil en matière d’aviation… Sauf la France!

  22. Fralipolipi dit :

    Il y a même d’autres constants, encore plus basiques, qui prouvent bien que la bestiole F35 n’est toujours pas déverminée, et pose encore quantité de problèmes (en dehors de son coût).
    .
    Il y a aujourd’hui déjà beaucoup plus de F35 livrés que de Rafale (et bientôt que de Typhoon).
    Or, on ne voit toujours pas le F35 en vol, ou si peu … ni en Opex (leurs déploiements se font de manière très homéopathique), ni lors des meetings internationaux (par exemple, cette année au Bourget, le F35 restera en statique).
    C’est une démonstration très palpable que le F35 est tout sauf sur les rails nominaux, et toujours si loin des promesses Powerpoint.
    .
    Et il y a vraiment de quoi râler de voir tant de pays européens embourbés dans ce projet qui siphonne leurs budgets (car les Européens sont bien loin d’avoir acheté le F35 à 80 M€ pièce … et au delà de ce prix d’achat (avec ou sans moteur ?), ce sont bien les frais de MCO ultérieurs qui pèsent le plus lourd … pour un avion si contraignant à faire voler.
    Bref, la mascarade continue de plus belle.
    .
    C’est oncle Xi et oncle Vladimir qui doivent bien rire de voir 90% de l’OTAN avec ce boulet si peu agile dans sa mise en œuvre (aussi peu que dans ses évolutions aériennes) + le Japon + la Corée du Sud + l’Australie …
    Ah ça oui, ils doivent bien rire.

    • NRJ dit :

      @Fralipoli
      Après le grand Timonnier et l’oncle Vlad n’ont pas gagné la partie loin de là. La Chine à un retard encore considérable sur la fusion des données et les moteurs. A tel point qu’elle s’approvisionne chez les russes. Quant aux russes on ne saura qu’en août s’ils commandent effectivement 76 Su-57. Et s’ils le font, ces avions vaudront t’ils le F-35 ? Difficile à affirmer et ça semble improbable. Aujourd’hui les systèmes embarqués sont plus importants que les avions. Et sur ce sujet le F35 devrait battre la plupart de ses rivaux.

      • EchoDelta dit :

        « Les systèmes embarqués sont plus importants que les avions », oui sauf si l’avion ne vole pas bien…
        Là quand même il faut avoir la foi pour défendre cet avion, à ce stade. Si le programme Rafale avait été géré comme celui-là, mon Dieu qu’aurions nous entendu !
        J’aimerais quand même bien avoir le dessous des cartes, avec Nico. Car au delà des constatations, comment voit-il le programme de l’intérieur. Son point de vue est toujours intéressant.

        De plus j’avoue quand même que j’ai de plus en plus de mal à voir les vraies innovations sur cet avion. La maintenance prédictive avec ALIS, OK mais tout le monde en fait, même les camions en Europe sont gérés avec de la maintenance prédictive. La fusions de données est de plus en plus utilisée dans les véhicules automobiles, certes avec moins de cibles (40 en moyenne), mais toute aussi diverse à traquer, puisque qu’un radar de série aujourd’hui différencie la chair humaine d’une chair animal par exemple, bref… A part la distance de perception, et la connectivité, qui ne me semble pas hors d’atteinte, je suis toujours aussi perplexe…

        • NRJ dit :

          @Fralipoli
          Je ne défends pas particulièrement le F-35. Mais il s’avère simplement que pour l’instant c’est après le F22 le seul chasseur dit de 5ème génération qui est produit en masse, ne l’oublions pas. Et il est probablement très développé au niveau fusion des données quand on en juge a la quantité de lignes de code (30 millions).

          Puisque vous parlez du rafale il a connu des problèmes similaires (promesses irréalistes du constructeur en particulier). Mais il avait la caractéristique, pour le meilleur et pour le pire, de devoir gérer avec un État sans le sou (à tel point que le programme a failli être arrêté en 2015).

          Enfin, je pense qu’il y a un haut niveau de maintenance prédictive et de fusion des données. Ces domaines ne se mesurent pas en 0 et 1 et ils sont probablement plus développé que leurs concurrents (pour la voiture vous parliez probablement de la voiture autonome qui est un domaine n’utilisant pas pour l’instant de la fusion des données : on demande simplement à une voiture de se débrouiller pour rouler dans la circulation). Enfin le F-35 a des capacités cyber lui permettant d’infiltrer les réseaux ennemis (en plus de ceux utilisant le F-35)

          • NRJ dit :

            8 millions de lignes de code je voulais dire. Mais c’est déjà énorme.

          • Alpha dit :

            @nrj
            3Puisque vous parlez du rafale il a connu des problèmes similaires (promesses irréalistes du constructeur en particulier)3
            Lesquels ? Sources ?…

          • NRJ dit :

            @Alpha
            Le programme Rafale a été évalué à environ 25 milliards d’euros actuels (ou 175 milliards de francs https://www.google.com/amp/s/lexpansion.lexpress.fr/entreprises/l-exportation-du-rafale-fin-de-20-ans-d-infortune_1414908.amp.html) avant son lancement (ou 18 milliards selon des économistes indépendants dans le documentaire « armée française ou va l’argent? »). Et pour soutenir ce programme dont on se doute qu’il va coûter cher, une promesse de près de 1000 unités à l’export. Après quand la sortie de la France du programme Eurofighter est devenue définitive, Dassault est revenu sur terre avec des chiffres plus réalistes. Le programme a eu des surcoûts (si vous reprenez le calcul fait grosso modo que j’avais fait en réponse à vous lors de notre dernière discussion c’était 15% minimum) d’une ampleur limitée mais non pas moins réelle… Et aucune vente à l’export pendant plus de 10 ans (Et encore, il faut vraiment croire aux coïncidences pour penser qu’on les a vendu selon les règles).

            Bref, on retrouve les mêmes défauts entre le F-35 et le Rafale : pleins de promesses pour obtenir le marché, des surcoûts et des retards. Il y avait cependant une différence dans les budgets : la Team Rafale devait gérer avec un État qui n’avait que des moyens limités, tandis que le F-35 a plus de réserves avec les budgets américains. Par ailleurs le F-35 est un avion beaucoup plus complexe car répondant à un cahier des charges beaucoup plus exigeant que le Rafale que ce soit par les logiciels (le nombre de lignes de code en témoigne), le moteur horizontal er vertical et l’exigence de la furtivité.

      • Green dit :

        c’est la que je me dis que les USA ont tout interet a repartir d’une nouvelle cellule et d’y porter les systèmes embarqués du F35 les plus matures, ils auront un avion redoutable. l’avion actuel est le fruit d’un compromis impossible qui a engendré une complexité effarante. sauve qui peut!

    • lym dit :

      Au Bourget, en effet, Dassault aura de quoi se marrer: On se rappellera l’évocation passée d’un « avion d’aéro-club », passant se son stand à celui du F16 (de mémoire) devant les caméras et qui avait alors bien fait rire… Mais bon, si l’objet de rigolade n’alignait sous ses ailes que des possibilités d’armement export alors assez limitées, voir ridicules, au moins il volait lui! Et il s’est au final bien vendu et continue de le faire, même si ses dernières versions bardées de réservoir conformes ne ressemblent plus à grand chose. Déjà, le marché du siècle fut perdu et pas vraiment aux poings..
      Mais là, LM devrait être réaliste et envisager d’aller concurrencer Revell…

  23. aleksandar dit :

     » Le bureau du Pentagone chargé du programme F-35 a créé deux nouvelles catégories pour classer ces déficiences : celle désignée CAT-1A concerne les problèmes susceptibles de causer la perte de l’appareil et de mettre en péril la vie des pilotes tandis que celle appelée CAT-1B regroupe les soucis qui pourraient avoir « un impact sur la mission. » Toutes les déficiences évoquées par Defense News ont été classées dans la seconde. »
    Donc tout va bien, on va passer en mode production a 160 avions par an.
     » Pas de panique a bord svp, le bateau coule normalement « 

  24. Le Suren dit :

    Mais ce n’est pas possible, il existe un avion qui cumule tout ça ? Ou alors l’article est une blague de Monsieur Lagneau ?

    • Jean (le 1er) dit :

      Son article est aussi sérieux que celui de « Defense News » qu’il cite.

  25. PK dit :

    Le 1er avril a beaucoup de retard cette année… Les Américains sont des grands garçons très taquins. Comme ils ont les moyens, ils ont créé la farce la plus chère de l’histoire.

    Pour les dindons (pardon, les dindes) de la farce, qu’on appelle d’un côté les clients et de l’autre les pigeons, cela va avoir un drôle d’arrière-goût.

    Enfin, pas sûrs qu’ils soient déjà au courant : ce sont toujours les cocus les derniers au courant… c’est connu !

  26. petitjean dit :

    à coup de milliards cette machine finira bien par être au point, c’est comme pour le nouveau
    porte avions
    de toute façon, le complexe militaro-industriel aux USA a encore la main sur le Congrès !
    Les dizaines de millions de pauvres, eux, n’ont pas voix au chapitre…………

  27. Remy dit :

    Mais mach 1.2 c’est pas tres tres lent ? Je regarde le F22, le F16 Viper … ca fait peur…
    Le rafale F4 a 1.9 peut dormir tranquille^^

  28. Terminator26 dit :

    C’est bien fait pour tous ces américano-européens qui ne jurent que par le matos ricain, que ce soit les blindés, les avions, les navires, la pâte à modeler et, bien entendu, le chewing gum. Ces couillons (car il faut bien appeler un chat un chat) adeptes de la pub redneck sont allés chercher chez Donald ce qui existe en mieux … chez nous-autres, je veux bien évidemment parler de notre Rafale, de nos corvettes, de nos frégates, de nos blindés Scorpion, de notre pinard et notre foie-gras. L’Europe ??? Un vaste foutoir !

  29. Chill dit :

    Allo, on demande Nic st jean, c est une urgence svp…

  30. wagdoox dit :

    Et je me remémore les rigolades de nos « amis » anglo-saxon pour qui le rafale était cher, nul voir plus mauvais que le mirage 2000.
    Ironique l’histoire, poetic justice…
    Je répète pourtant ce que je dis, le F35 sera prêt en 2025 minimum.
    Je reprends l’un des ingé informatique de Dassault ayant bossé sur le rafale, qui avait dit en 2010 qu’au vu de la montagne de ligne de code, il faudra 10 à 15 ans pour créer et teste le logiciel. Qu’en 2006 LM tout fier n’avait produit qu’une cellule soit « le plus facile ».
    Meme a alignant de grosses sommes, les équipes ne peuvent être démultipliées sauf de devenir ingérables.
    C’est pourtant ce qu’à fait LM. Nous sommes en 2019 soit 9 ans après et ce que j’avais pris à l’époque pour un mouvement de simple concurrent s’en révélé exacte, pire le fait de démultiplier les équipes à probablement fait perdre du temps au F35.
    Le programme visant à faire un avion pour 3 branches est un échec, le faible nombre de pièces en commun en est la preuve.
    Pendant ce temps boeing avance avec des F15XL et des F18ASH qui paraissent beaucoup plus opérationnels et plus phases avec les défis d’aujourd’hui et le FAXX sera à mon avis une réussite. La philosophie de LM est très particulière, si elle a permis d’avoir des avions spécifique incroyable, elle n’a jamais produit d’avions généralistes fonctionnels.

  31. Chill dit :

    A@ Pinot Ahhh ouais quand même de la très haute technologie, heureusement que vous vulgariserz, j y aurai rien compris sinon..

  32. mesnews dit :

    Moi ce qui m’étonne, c’est que Israel arrive à les utiliser. Alors quel est vraiment la part des problèmes qui touche encore le F35 ? Defense News est-il vraiment fiable ? Certains problèmes qui sont cités sont vieux, et il me semblait avoir lu (ici même ?) qu’ils étaient déjà réglés. J’ai l’impression que cet avion continue d’évoluer, que les défauts continues d’être corrigé … mais que pour les « journalistes », il est plus rentable de parler des lacunes que des avancés.

    • Auguste dit :

      Est-ce qu’ils entrent en territoire syrien, avec leurs F35?.J’en suis pas sûr.

    • MERCATOR dit :

      En fait comme il a été expliqué maintes fois, les israéliens n’ont pas payé les F35 , future aide US oblige ils sont obligés de l’encenser mais à reculons. Ils ont d’ailleurs désossés complétement les engins après livraison, détruit les puces spy disséminées un peu partout, redessiné les ailes, remplacé l’ensemble de l’électronique remplacée par une électronique maison, casque tète haute compris, ont exigé de recevoir tous les codes sources du logiciel ALIS avec la possibilité de le désactiver à tout moment sans que cela immobilise l’avion , cependant malgré toutes ses précautions , ils considèrent cet avion comme une calamité et le réservent en matériel de seconde ligne .

      • mesnews dit :

        Même si les israéliens n’ont pas payé le F35 (ce que je doute, mais pourquoi pas), ils font quand même voler cet avion avec leurs pilotes. Perdre un avion, c’est remplaçable assez facilement : il suffit d’en acheter un autre. Perdre un pilote, ce n’est pas pareil, on ne forme pas un nouveau pilote si rapidement !
        D’un coté, on a un site qui veut nous faire croire qu’un F35 est à peine capable de voler ; et d’un autre coté, on a un pays qui l’utilise pour faire des missions … Même s’il reste surement bien en dessous de ce qu’il devait faire (et que pour certain points il n’arrivera jamais au niveau initialement prévue), ça sera un avion qui finira par être très bon.

        • PK dit :

          Pour la énième fois, les Israéliens utilisent un F-35 avec une avionique made in Israel. Donc ce n’est pas le même avion que les autres.

          D’autre part, comme on ne sait pas trop où et comment il a déjà été engagé, on disserte sur du vide. Si c’est juste pour faire un demi-survol de la Syrie, ça ne prouve rien : même le F-16 le fait 🙂

    • NRJ dit :

      Les israéliens utilisent le F-35A déjà. Et avec leurs propres systèmes de communication (ils sont les seuls à avoir cette autorisation). Enfin ils ne sont peut-être pas utilisé en pointe des opérations aériennes d’Israël.

  33. Gorgonzola dit :

    Les israéliens font plaisir à leur fournisseur et grand argentier que sont les US… si Israël acheté c’est que ça doit être bon.. demandez leur d’échanger leur F15 contre le double de F 35… et là je croiS pas qu’ils accepteront

  34. Frédéric dit :

    L’A400M finira par devenir entièrement opérationnel avec toute les options avant le F-35…. :

    https://www.challenges.fr/salon-du-bourget/a400m-la-revanche-de-l-avion-maudit_658139.amp

  35. Claude dit :

    Données transmises ha ha ha qui en doutaient; messieurs « il vole avec autorisation ».
    Dans quel monde vivez vous ?

  36. Punaise écrire le mot F35, mène direct à la case « Café du commerce » ici …
    Hey forumeurs-trolleurs, faut pas hésiter à écrire aux différents ministères de la défense concernés par le F 35 et vanter sa médiocrité … car personne dans les milieux autorisés semble au parfum !!!

    • vrai_chasseur dit :

      @Souvenir
      Un chasseur qui devient instable dès qu’on dépasse un angle d’attaque de 20 degrés d’incidence, en langage de technocrate du Pentagone ça s’appelle un avion avec un problème de catégorie 1-B.
      En langage de pilote ça s’appelle une bouse volante pas au point.
      Le chasseur A6 Intruder des années 70 faisait mieux. Dixit les pilotes américains eux-mêmes.
      Parce que 20 degrés max, ça veut dire concrètement pas de dogfight victorieux et aucune manoeuvre possible d’évitement contre un tir de missile.
      S’il y avait plus de pilotes « dans les milieux autorisés » ils seraient au parfum et comprendraient que le programme industriel F35 en entier n’est pas encore sorti de sa zone de risque.
      Et que stratégiquement, cette situation est potentiellement susceptible d’affaiblir les politiques de défense de plusieurs pays. Ni plus ni moins.
      Voilà pourquoi le café du commerce bruisse tant dès qu’on dit « F35 ».

      • Dany40 dit :

        Vous aimez les propos de pilote ?? en voilà qui ne va pas vous plaire … sa réaction à cet « article » :

        « J’ai piloté trois avions au cours de leur première année d’utilisation opérationnelle. Aucun d’entre eux n’a bénéficié d’un soutien logistique parfait pendant un an ou plus. Aucun ne répondait à toutes les exigences « opérationnelles » des « rêveurs » d’en haut. Deux d’entre eux sont allés au combat au cours des deux premières années, et l’un d’entre eux y est allé au cours du « IOT&E » de l’avion ! Les premières livraisons à l’USAF ont eu lieu au début du printemps 1967 et l’escadron s’est rendu en juillet à Bien Hoa. Nous avons dû commander des outils et des chariots Radio Flyer pour le soutien de la ligne de vol chez Sears jusqu’à ce que la logistique soit réglée. La Viper était tout près derrière, et la première année à Hill a vu de nombreux « achats locaux » d’outils, d’échelles et d’autres choses du genre.

        J’étais plus préoccupé par le casque que par quoi que ce soit. Les capacités aéronautiques semblaient être limitées par le fiat plutôt que par les résultats réels des essais en vol. Et ils sont partis !

        J’ai l’impression que la mafia du Hornet et du F-15X ou n’importe qui d’autre, et le groupe Hawg en veulent toujours à l’avion. « 

    • Alpha dit :

      @Souvenir d’Asie Centrale Soviétique
      « …car personne dans les milieux autorisés semble au parfum !!! »
      Ah ! Toujours la pertinence de vos posts !…
      Cependant, vous semblez en manque d’information : Ainsi, toutes les informations publiées par DefenseNews ont fuité… du Pentagone !
      Ce même Pentagone qui publie un rapport tous les ans sur l’état d’avancée du programme JSF, et même si le dernier était peu flatteur, il semble qu’il était en dessous de la réalité, et que certains problèmes aient été occultés ou minimisés…
      Ce même Pentagone, où certains responsables tapent à bras raccourci sur la gestion calamiteuse du programme, et les problèmes récurrents, dont certains sans solutions, que connait cet avion…
      Enfin, à l’aide de quelques mots clés, comme « F-35 », « Italie », « Norvège », « Grande-Bretagne », etc… tapés dans votre moteur de recherches, vous aurez accès à certains articles où certains gouvernements commencent « à tousser » contre ce programme hors de prix qui ne remplit toujours pas ses promesses…
      Ces petites recherches, pas trop compliquées, c’est dans vos cordes, non ?…

      • Alpha dit :

        -… et de rajouter :
        Le secrétaire d’Etat à la Défense par intérim, Patrick Shanahan, aurait qualifié le programme de F-35 de « foutu ».
        Il semble donc bien que les milieux autorisés soient au parfum…
        D’autres exemples ?… 😉

        Pour les problèmes récurrents : Greg Ulmer, vice-président de L.M., a déclaré à Defense News que tout est sous contrôle (ndr : On croirait entendre notre ami Nico !… LOL ). « Nous sommes en train de résoudre ces problèmes », a-t-il déclaré en précisant qu’un « nouveau revêtement pourrait minimiser les dommages causés par la chaleur et un meilleur logiciel de contrôle de vol pourrait atténuer le risque d’accident lors de manœuvres difficiles ».
        « pourrait minimiser »…. « pourrait atténuer »… Le mec a l’air vraiment sur de lui…
        Et puis, nouveau revêtement + nouveau logiciel = NOUVEAUX SURCOUTS !!!… 🙂

  37. aleksandar dit :

    Tous les articles de Defense News sur le F35
    https://www.defensenews.com/smr/hidden-troubles-f35/

  38. Dany40 dit :

    J’encourage tous ceux qui se régalent de ce coup de buzz de Défense News à lire cet article de 2016 :
    https://www.pogo.org/investigation/2016/03/f-35-still-failing-to-impress/
    Ce sont exactement les mêmes informations… tirées des conclusions librement interprétées du rapport du DOT&E de l’époque.
    Je serais donc curieux de lire ce fameux rapport si secret … tellement secret que ses informations datent de plus de 3 ans …
    Quand le pathétique n’a plus de limites …

    • Alpha dit :

      @Dany40
      Ce qui est pathétique, c’est votre pauvre raisonnement, et de vous voir vous enfoncer tout seul, désespérément !… Car justement, les problèmes cités aujourd’hui ne datent pas d’hier pour beaucoup (ex. ALIS), et le fait est qu’il n’y a toujours aucune solution en vue pour les régler, depuis 3 ans !… En plus, de nouveaux problèmes sont révélés… Aïe !…
      Enfin, je me rappelle avoir lu dans une revue spécialisée, DSI n° 141 – p.20, que l’auteur du texte notait que le dernier rapport du Pentagone « avait montré une moins grande transparence que les années précédentes »… Étrangement… Ce qui semble corroborer les articles ou révélations de DefenseNews…

      Et quand on voit l’USAF forcée d’en revenir à des options technologiquement mûres par le Congrès US, l’US Navy freiner des 4 fers pour faire entrer en service le F-35C, on ne peut que penser qu’il y a vraiment de gros problèmes dans le programme F-35… 😉

      Moi, ce qui me tarde maintenant, c’est de voir quel va être le coût du passage au Block 4 pour les acquéreurs européens (6,6 Mds $ sur 2019-2024 pour les USA…) !!! A priori, on devrait rigoler car ça va coûter une blinde ! A tel point que Londres envisage de ne pas faire passer les appareils déjà livrés à ce standard !!!…
      Les cocus, levez le doigt !… (Non, pas vous Dany, vous on sait déjà…)
      🙂

      • Dany40 dit :

        @Alpha
        Ce qui est merveilleux c’est la capacité à avaler des « informations » et à extrapoler sur ces dernières sans prêter attention aux faits et aux textes réels.
        Lorsque je prouve ici texte à l’appui que les fameuses « déficiences » si secrètes et soudainement découvertes aujourd’hui par Defense News étaient en fait connues et documentées publiquement depuis 3 ans … je prouve que le ton même des articles du site est mensonger, volontairement racoleur pour obtenir ce buzz pour lequel le F-35 est un excellent client.

        Mais le pire est que .. lorsqu’on lit le détail des infos données par Défense News et qu’on y rajoute les infos sur les évènements en question données en réponse par Lockheed Martin … on se rend compte qu’on ne parle ici que de « problèmes » qui sont survenus soit de manière extrêmement rare, soit ont déjà été traités depuis un bon moment.

        Petit exemple merveilleux de manipulation sémantique de cet article de Defense News (applicable à toutes les « révélations » du jour) … le sujet du revêtement furtif et de ses soucis :

        Titre de Defense News : Supersonic speeds could cause big problems for the F-35′s stealth coating
        traduction : Les vitesses supersoniques pourraient causer de gros problèmes pour le revêtement furtif des F-35

        Corps du texte et infos réelles : Les soucis en question ont été détectés sur l’ancien revêtement qui n’est plus celui des F-35 actuels … et de plus ce problème est arrivé en 2011 dans un contexte de vol à la limite de l’enveloppe de l’appareil … et depuis de nombreux essais pour tenter de provoquer à nouveau le soucis ont été réalisés sans succès. Aucun cas n’est apparu non plus dans toute la flotte actuelle en activité.

        On peut trouver les mêmes perles à chaque partie des « infos » du site …. Donc titre racoleur faisant sous entendre que les 400 F-35 ayant effectués les 200 000 heures de vol sont des cercueils volants et que seule la chance explique qu’ils ne soient pas tombé du ciel comme des mouches … sauf que les infos décrites lorsqu’on les regarde de près indiquent des soucis anciens marginaux et/ou déjà traités et ayant fait l’objet de vérifications.

        Concernant la transparence sur le F-35 … pour un programme peu transparent les documentations officielles sont légions depuis de nombreuses années … nourrissant d’ailleurs les extravagantes conclusions d’un public gourmand de buzz qui ne sait pas lire et surtout interpréter les documents du type rapports du DOT&E.

        Je vous laisse à votre buzz délirant du moment … et donc à vos illusions que le F-35 serait un échec à venir … alors que cet avion est bien là et c’est largement imposé comme la référence à suivre (une référence que suivent les européens y compris Dassault dans leurs programmes SCAF et Tempest).

        Mais les militaires, techniciens, officiers et pilotes sont tous idiots et/ou corrompus … je sais je sais je connais la chanson à laquelle beaucoup se raccrochent pour nier les réalités.

        • Lejys dit :

          Que voulez vous, il n’y a que vous et Nico St Jean à détenir la (votre) vérité. M. LAGNEAU est un imbecile de la pire espèce qui ne comprend pas les sources, qui plus est non fiables, qu’il utilise. Les 400 avions produits ont tous démontrés leurs capacités à la fois opérationnelles et lors d’exercices ou ils étaient toujours mis dans les conditions les plus défavorables. L’US Navy est umpatiente de recevoir ses appareils, qui sont tous livrés dans le bon standard, et dans les délais…. Les bureaus du pentagone ne sont composés que de méchants anti F-35 qui d’un coup se sont dit: « tiens on va tout faire pour critiquer et démonter notre plus programme d’armement de l’histoire » et nous pauvres idiots nous ne connaissons rien et comprenons rien au sujet du F-35.
          Ça doit être dure à vivre, isolé dans son savoir et ses propres capacités d’analyses inateniables pour les mécréants que nous sommes….
          Peut être faudrait-il nous excuser de notre ignorance etsurtout d’avoir un avis contraire au votre, avis reposant finalement sur rien….

        • Alpha dit :

          @Dany40
          Sérieux… Un si long post, qui au final vous aura fait perdre votre temps, et aura suscité auprès de vos interlocuteurs qu’un immense MDR !!!…

    • Pinot Flic très simple dit :

      Moi, je vous encourage à tenir compte du fait irréfutable que nous sommes… en 2019.

      Puis à mettre ça en regard de la date de début de programme et de la somme de deadlines jamais tenues dans ce projet comparativement aux budgets démentiels consentis…

      Et au vu de la réalité d’autres foirages industriels (F-22 et Zumvalt récemment, F-104 et bien d’autres en d’autres temps…)…

      Pour arrêter de nier l’évidence: ça ne va pas du tout, du tout, du tout avec le programme JSF et ce bazar est en train d’anéantir toute la force de frappe aérienne occidentale.

      Si on continue comme ça, le SCAF sera prêt avant le F-35.

      Les Américains ne font pas que des foirages, sûrement pas… mais ça arrive. L’intelligence, c’est d’ouvrir les yeux et d’arrêter de persister dans l’erreur.

      Tant de problèmes en 2019 avec tant d’argent engagé, c’est tout simplement indéfendable.

  39. Pascal (l'autre) dit :

    Nous sommes méchants avec le F35! L’ayant monté au 1/32 ème de chez Italeri, je dois dire qu’il est pas mal! Quoique pour l’avoir exposé à coté d’un Harrier esthétiquement parlant il ressemble à un tuyau de poêle auquel on aurait greffé deux ailes! Et pourtant le Harrier, on ne peut pas dire que c’est un « bel avion »! Plus sérieusement même si certains commentaires penchaient vers le F35 bashing gratuit force est de constater que ce programme commence sérieusement à balançer entre le grotesque et l’escroquerie n’en déplaise aux « idolâtres de la bête!

  40. Nenel dit :

    Moi j’en ai marre de bouffer du pop corn par paquet de 12….
    Et M. Lagneau ne dit pas tout….
    Le canon tire tjrs dans les coins… c’est un pb purement physique qui n’est pas prêt de changer ….un p’tit patch sur le logiciel de traitement et roule ma poule…. comme tout ce qui est fait sur cette dinde…
    Je me marre depuis trop longtemps mais ne dit on pas que les meilleures blagues sont les plus courtes.

  41. Jean Allemand dit :

     » plus un avion est beau plus il volera bien …  »
    Les Russes ont compris cela … combien de cerveaux Yankee va-t-il falloir encore faire travailler ensemble pour finir par découvrir la même chose … ?

  42. Dany40 dit :

    L’intelligence c’est aussi de réfléchir à ce que c’est qu’un « foirage » en essayant de regarder les objectifs et intérêts réels d’un programme .
    Personne ne remet en cause je pense la gestion catastrophique du programme JSF … et pour ma part j’ai déjà exprimé mon impression un peu documentée qu’on est même dans le domaine de la gestion fallacieuse.
    Mais pour des gens qui aiment remettre en cause les belles pubs de LM (a raison d’ailleurs ) vous avalez facilement les objectifs et délais officiellement annoncés .
    Regardons les choses avec recul et pragmatisme. Le F-35 a deux objectifs distincts :
    – Objectif opérationnel visant à remplacer les avions actuels (F-16, F-18, Harrier en priorité). Donc pour être « réussi » le programme doit fournir le F-35 à temps pour de remplacement . Aujourd’hui , et les amoureux de nos appareils actuels ne diront pas le contraire , ces avions existants restent encore pertinents. En fait ce n’est que depuis la guerre en Syrie que les limites des avions existants commencent à se faire sentir . Donc en retard par rapport aux belles promesses ?? Oui … en retard pour son vrai créneau opérationnel ?? Non pas pour l’instant mais ils ont intérêt à se dépêcher .
    – Objectif stratégique visant à s’emparer du marché export et renforcer la dépendance vis à vis des US des alliés . Si vous vous demandez pourquoi LM a eu les coudées franches pour lancer un programme avec des délais et coûts annoncés irréalistes… voilà la raison. Les USA avaient besoin de mettre la proposition sur la table très tôt pour assurer leur emprise sur le bloc occidental dans l’après guerre froide . Trois dates: fin de l’URSS 1991, lancement JSF 1996, traite de Maastricht 1993. En gros l’Europe commence à dire aux USA « fin de guerre froide plus besoin de vous … si on faisait vraiment l’Europe ? » . Le F-35 est une facette de la réponse américaine … si vous comprenez ça vous comprendrez que personne de bien informés n’a jamais cru aux dates et coûts annoncés par la com de LM.

    Le soucis avec le F-35 c’est que beaucoup le haïssent (a juste titre) pour son rôle géostratégique anti Europe … mais sans aller au bout des faits , des rasions et des vrais objectifs.

    • Pinot Flic très simple dit :

      Merci à vous de confirmer par votre propre argumentation la dose d’esbroufe massive du programme JSF…

      Evidemment, j’ai compris tout ça… mais il y a un problème: le contribuable américain et même les militaires américains « non prestigieux » se sont faits rincer à mort pour ça… Et encore plus que les Européens… Il y a des limites à l’immoralité.

      La réalité, c’est que si ce programme n’était que strictement « national » comme le programme Zumvalt et F-22, il aurait été arrêté depuis très longtemps. Mais ici, il y a en effet un risque de discrédit durable voire définitif des Américains et de perte de la clientèle captive… alors, on continue « parce qu’il faut continuer » mais à la fin, on ne sait même plus trop pourquoi… et surtout on oublie la fonction première: assurer la défense américaine et du bloc occidental et non l’affaiblir en assurant le portefeuille du complexe militaro-industriel au détriment du reste.

      « Too big to fail »… l’ennui de ce raisonnement est que si personne ne met jamais fin à la gabegie, on peut certes se dire qu’avoir dépensé mille milliards pour rien, c’est bête, alors on continue… mais qu’en même temps, il n’y a rien qui garantisse qu’en continuant, on ne risque pas de redépenser 1000 autres milliards pour aboutir quand même à rien…

      Car c’est possible aussi!

      À une autre époque, le F-104 a été terminé et vendu de gré ou de force à plus de 2500 exemplaires à plus de 12 pays… mais dans son pays d’origine, l’US Airforce l’a relégué aux oubliettes après seulement 6-7 ans et il est apparu que ce grand « succès commercial » « futuriste » était en fait un des appareils les plus décalés face aux besoins réels qu’on ait jamais créés, en plus d’être d’une fiabilité plus que douteuse.

      Je n’ai pas l’impression qu’à l’époque, les pilotes, ingénieurs et autres « obligés » se permettaient de dire « attention, n’achetez pas ce truc, foirage en vue… » Non, hein… en attendant, c’est bien ça qui est arrivé. Par la suite GD et LM ont signé un chef-d’oeuvre avec le F-16, ce qui a quelque peu fait oublier ce malencontreux épisode.

      Mais c’était une époque où on pouvait encore se permettre de perdre de l’argent. Ici, ce n’est plus le cas mais en plus la gabegie dépasse toutes les limites.

      S’il restait un peu de sagesse, on arrêterait ce programme pour repartir d’une page blanche, en ne se concentrant plus que sur la version B, qui, elle, je le reconnais, a un avenir et une justification et fait face à un besoin réel.

      Un chasseur/bombardier STOVL supersonique et furtif doté des électroniques les plus modernes, de fait, c’est une grosse avancée qui a une utilité réelle et qui restera sans concurrence sur son segment pendant très longtemps. Ce n’est pas l’oeuvre de branquignoles, c’est clair. Cette version mérite qu’on persiste malgré les difficultés, mais pour les autres, je dis: stop.

      Il faut repartir d’une page blanche et faire la jointure avec les dernières évolutions des F-16, F-15 et SH.

      Le vrai objectif doit être de répondre aux usages et aux besoins des militaires et non d’utiliser les fonds publics pour engraisser des intéressés à tous les étages et faire de la « géostragie commerciale ».

    • Lejys dit :

      Encore un post mal argumenté : un avion est remplacé pour deux raisons, soit parce qu’il est technologiquement dépassé, soit parce qu’il a atteint son potentiel d’utilisation. Or, ces derniers années les US ont bouffé le potentiel de plusieurs générations d’avions : A10 (dont une grosse partie a du remplacer les ailes, rien que ça), F-16, AV-8B Harrier (tous les Harrier GB ont même été acheté comme stock de pièces), pour ne nommer qu’eux. Le F-35 devait arriver plus tôt pour les remplacer. La suite, on la connaît….enfin non, vous êtes le seul à savoir c’est vrai.

  43. Dany40 dit :

    Je ne parle pas d’ignorance je parle de vision parcellaire et idéologiquement orientée …
    A M.Lagneau je pourrais reprocher le titre de l’article, mais en toute franchise même pas tant cela colle à l’article original.
    La chose principale que je reproche c’est la sémantique. Le choix des mots manipule les faits . Les infos de Défense News datent en grande majorité de plusieurs années ? Oui c’est un fait ce qu’un rend le ton de leur article … malhonnête.
    Sur les faits ils sont tous avérés pas de soucis … mais ils sont passés de date et surtout Défense News ne fourni aucun élément remettant en cause l’idée que la situation aujourd’hui serait « préoccupante ».
    J’ai cité l’article … je donne des faits comme d’habitude et je n’en ai pas en retour … comme d’habitude .
    Sur l’ensemble des déficiences annoncées il n’y a rien remettant en cause la capacité réelle du F-35 à effectuer des missions. Comme déjà expliqué il n’est juste pas à son plein
    potentiel comme 100% des avions nouveaux depuis 50 ans.
    Vous êtes prompts à reprocher l’idée que les gens ici ne sont pas « idiots » … je vous vois moins pressé de dire la même chose des milliers de techniciens , ingénieurs, pilotes , officiers et experts qui ont au contact du F-35 et ne partagent pas du tout les observations faites sur le web. Une explication ??

    • Alpha dit :

      @Dany40
      « Les infos de Défense News datent en grande majorité de plusieurs années ? Oui c’est un fait ce qu’un rend le ton de leur article … malhonnête. »
      Faux !!!…
      Les infos de Defense News, sorties récemment, sont tirées du rapport du GAO 2018, qui intéresse la période de mai à novembre 2018 !
      Defense News reprend aussi des problèmes de l’avion, connus depuis plusieurs années, mais pas du tout passés de date, car toujours bien actuels, et qui restent sans solution à ce jour !!!…
      Çà se sont des faits, consultables par tous sur les pages de Defense News… 😉
      – Et pour votre article cité un peu plus haut, et vos « Corps du texte et infos réelles » évoquant un problème ancien pour le revêtement qui se désagrège…
      Expliquez moi donc pourquoi Greg Ulmer, vice-président de L.M., a déclaré à Defense News « Nous sommes en train de résoudre ces problèmes », a-t-il déclaré en précisant qu’un « nouveau revêtement pourrait minimiser les dommages causés par la chaleur … ».
      Il parle bien d’un nouveau revêtement pour remplacer l’actuel ou le passé, non ????
      Malhonnête vous dites ?….
      Tssssss…..

  44. MERCATOR dit :

    DOCUMENT ISRAÉLIEN INTÉRESSANT TRADUIT DE L HÉBREU OU L’ON EN APPREND PLUS SUR LE F35 NOTAMMENT QU’IL EST ENTIÈREMENT OFFERT
    ET QUE SA FURTIVITE ACTUELLE SERA OBSOLÈTE DANS 5 A 10 ANS

    Un haut responsable de l’armée de l’air israélienne a déclaré: « L’avion sera désigné F-35I, car il comportera des caractéristiques israéliennes uniques. » Les États-Unis ont d’abord refusé d’autoriser l’intégration des propres systèmes de guerre électronique d’Israël dans la suite électronique intégrée de l’avion. Cependant, Israël prévoyait l’introduction d’une fonction plug-and-play ajoutée à l’ordinateur principal afin de permettre l’utilisation de l’électronique israélienne de manière complémentaire et de s’adapter à son propre module de brouillage externe. L’armée de l’air israélienne a envoyé deux officiers aux États-Unis où ils ont discuté de questions relatives à l’intégration de la technologie israélienne dans le chasseur avec les représentants du Pentagone et de Lockheed Martin. En juillet 2011, il a été signalé que les États-Unis avaient accepté d’autoriser Israël à installer à l’avenir ses propres systèmes de guerre électronique et ses propres missiles dans ses F-35. En 2012, Lockheed a remporté un contrat portant sur la modification des premiers F-35 israéliens afin de permettre l’installation d’équipement de guerre électronique israélien produit par Elbit Systems . Cet équipement utilisera des « ouvertures spécifiques … dans le bas du fuselage et du bord d’attaque ». Israël prévoit également d’installer ses propres bombes guidées et missiles air-air produits dans les baies d’armes internes du F-35. Benni Cohen a comparé le système de commande et de contrôle d’ Israël des industries aérospatiales à une application pour iPhone qui fonctionnerait au-dessus de l’avionique centrale.

    Israel Aerospace Industries fabriquera les ailes extérieures des F-35 israéliens. IAI pourrait également jouer un rôle dans l’élaboration d’un F-35 à deux sièges proposé. Un dirigeant de l’IAI a déclaré: « Il existe une demande connue pour deux sièges non seulement d’Israël, mais aussi d’autres forces aériennes. Les avions perfectionnés ont généralement deux sièges plutôt qu’un siège. » Les écrans montés sur le casque du F-35 israélien seront également fabriqués en Israël. Cela fait partie de l’ accord de compensation fourni à Israël, en dépit du fait que l’achat est entièrement financé par l’aide américaine.

    Un responsable de l’IAF a déclaré qu’alors que la furtivité du F-35 dans sa forme actuelle sera surmontée dans 5 à 10 ans, l’avion restera en service pendant 30 à 40 ans. C’est la raison pour laquelle Israël a insisté sur la capacité de apporter ses propres modifications aux systèmes de guerre électronique de l’avion.