Comment les forces spéciales françaises ont éliminé le chef d’al-Qaïda pour le Sahara

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

85 contributions

  1. heaume44 dit :

    Excellent travail. Continuez !

  2. Chamborant autant dit :

    Je me réjouis naturellement du travail de nos FS, mais personnellement je ne vois pas l’intérêt pour un(e) ministre de la défense de livrer ce type de détails alors que nous sommes toujours là bas. Qu’il y ait du « off » auprès des journalistes défense, matière à des livres pour plus tard très bien, je serai lecteur, mais il ne me semble pas que nos hommes sur place aient besoin de ce type de publicité…

    • Claude dit :

      Arrêtez de vous prendre la tête, y’a zéro secret là-dedans.

    • dolgan dit :

      Vous avez peur que nos ennemis découvrent notre présence au Mali? Ou le fait qu’on utilise des Reapers? qu’on a des hélicos? que nos FS ont le permis de conduire?
      .
      Un peu de sérieux. La ministre est pleinement dans son rôle.

  3. PK dit :

    Bravo les p’tits gars…

    Ceci dit, ces règles d’engagement sont ubuesques… Après les premières sommations, il aurait fallu les avoiner. On aurait économiser du temps, du kéro et de la sueur…

    • vrai_chasseur dit :

      On peut facilement avoiner mais on perd du rens.
      Le but d’une action c’est de neutraliser, et aussi de collecter le maximum d’info pour l’action d’après.
      C’est là où le savoir-faire fait la différence.

      • NRJ dit :

        Avec des terroristes n’hésitant pas à se faire exploser, je doute que l’on puisse avoir du rens. Surtout qu’on ne peut pas officiellement les torturer. Enfin, si le groupe a commencé à tirer, c’est qu’il n’avait pas l’intention de rester en vie. Dans ces conditions, le rens est assez limité.

    • Lumières dit :

      Tout atomiser est ridicule. On ne gagne pas une guerre avec des bombes, mais avec du renseignement. Et des prisonniers, pour éviter l’effet hydre.
      En plus de ça, tuer des gens qui capitulent, c’est contre nos principes. Les mêmes principes qui nous rendent différent de nos ennemis. Et qui font que tout le monde ne nous déteste pas.

      • PK dit :

        Apprenez à lire : avoiner n’a rien à voir avec atomiser. Et on atomise avec un engin nucléaire, ce que même les USA n’ont pas encore fait sur une VL…

        Quand on avoine à la MAG, aucune VL n’y résistera et vous aurez assez de preuves pour continuer.

        Les seuls renseignements que donneront des prisonniers vivants seront issus d’« interrogatoires ». Bref, faudra les secouer (je propose, pour le MINDEF, au lieu de torturer) pour qu’ils parlent.

        • Lumières dit :

          Jouer sur le mot atomiser alors qu’on a très bien compris que c’était une hyperbole et pourquoi (ne vous faîtes pas passer pour plus débile par pur sophisme), c’est bas.

          Comme vos arguments. Mettre en avant la torture qui n’apporte aucun résultat sur le long terme (oui ils parlent, mais disent tout et n’importe quoi pour que ça cesse), triste retour en arrière pour une grande civilisation.

    • Marco dit :

      La prochaine fois gardez vos conseils de grand ancien dépassé, surtout s’ils sont ridicules.

  4. Fralipolipi dit :

    Short petrol en hélico et se retrouvant à pied, on continue la poursuite en plein désert avec un véhicule pris à l’ennemi ?! … mais ça flirte avec du 007 là 😉

    • jyb dit :

      « pas moyen, moyen quand même »
      ou moins français et plus eastwoodien « on improvise, on s’adapte, on domine »

      • Wrecker47 dit :

        Faire avec ,pas trop le choix ,une bonne décision et une bonne râclée à ces enculés de daech!

      • Lumières dit :

        Du coup, au niveau des rens’ on peut dire qu’ils avaient des AK parce que « tacatac typique » ?

    • 9line dit :

      Si vous saviez …

    • vrai_chasseur dit :

      La prise d’initiative sur le terrain face à l’imprévu devient une sorte de seconde nature maintenant.
      Signe des temps, chez les djihadistes avant c’était  » ha ha les blancs ne connaissent rien au désert » aujourd’hui c’est plutôt « quand barkhane est là il faut devenir invisible sinon c’est foutu »

      • Lumières dit :

        Pas forcément le signe des temps. On a eu notre lot d’actions improvisées ou « démerde » au Tchad depuis les années 60, ou même en Libye en 42. Mais c’est en tout cas un très bon signe : déjà, on a gardé une certaine autonomie sur le terrain, face à la technologie / au risque / aux considérations stratégiques et politiques. Ensuite, on n’est que plus redoutable et ça c’est une très bonne chose. Effectivement, malgré la propagande dans le sens inverse (généralement quand on fait de la propagande c’est qu’on veut cacher la réalité, ça semble logique mais bon), aujourd’hui c’est « il faut devenir invisible ou c’est foutu ». C’est lâche car ça se traduit en massacres, en IED ou autres kamikazeries, mais ça empêche la formation d’un « état » terroriste à la Daesh. Et ça essouffle à long terme l’ennemi. Chose non négligeable, même si tout le monde n’est pas d’accord (cf les Talibans qui ne voulaient même pas négocier sérieusement il y a 10 ans)

  5. C dit :

    Le scéna d’un futur série B avec Benoit Magimel.
    Mais si c’est vrai chapeau !!!!

  6. Pascal (l'autre) dit :

    Nous sommes dans la société ou l’hyper communication est devenu la norme cependant dans ce genre de situation moins on en dit, mieux cela vaut! Même en utilisant les « éléments de langage »* pour ne point « choquer » les âmes……………… naïves!

    * « neutralisé » Qu’en termes élégants ces choses là sont dites!

  7. nimrodwing dit :

    Bravo, du travail de pro fait par des pro !!!
    Bravos les gars, chapeau bas !

  8. fabrice dit :

    Un Reaper armé aurait fait le travail sans une goutte de sueur pour nos FS. Gaspillage de temps, d’énergie et risque accru pour nos hommes…
    Je remarque que là, contrairement au F35 ou on nous dit que le partage de données avec les USA est un problème, il semblerait que le partage des données du Reaper avec les USA, là subitement, ce n’est plus un problème…
    On remarquera que pour les malins « il faut protéger notre technologie des méchants groupes US », euh la technologie Reaper, elle vient d’où ?
    Quand est ce que l’on va mener une politique réaliste à la hauteur de la faiblesse de nos moyens au lieu de se la jouer « on est les champions » ?
    On est dans l’OTAN, restons fidèle à l’OTAN, collectivement on est plus fort qu’en divisant le camp occidental.
    La France ne profitera jamais d’un divorce transatlantique.

    • jyb dit :

      @fabrice
      avec votre reaper armé, pas de prisonnier. Avec des prisonniers, vous avez accès au renseignements. Avec du renseignement, vous amorcez la pompe.

      • PK dit :

        Les morts parlent aussi 🙂

        • jyb dit :

          vrai, mais ils articulent moins bien avec un hellfire dans la bouche.

          • PK dit :

            J’ai parlé d’avoiner : on stoppe une VL avec une simple MAG… ça laisse de quoi rassembler des indices. On a d’ailleurs des gars très fortiches pour ça (au palmarès discret, mais élogieux).

            Ce sont les bourrins – pardon les Américains – qui « délivrent » une GBU ou un Hellfire pour stopper une VL.

          • jyb dit :

            @pk
            vous parlez là d’un drone reaper.

        • Lumières dit :

          Un Hellfire ou une GBU, ça explose tout sur un certain rayon, et ça brûle le reste. Donc tout papier d’identité, toute arme (avec provenance possible parfois au vu des traces de manufactureurs, numéros inscrits ici et là, traces de bidouilles qui peuvent en dire long sur l’histoire de l’arme et sa provenance), tout visage, tout téléphone, tout appareil électronique, toute carte, tout uniforme, toutes traces dans les véhicules complètement réduit à néant. Et avec des renseignements considérables qui font remonter des filières, des trafics, des chefs terro.

      • fabrice dit :

        Moi je ne sais pas si c’était une opération homo ou de renseignement. Je remarque juste que la France n’ a pas une capacité importante qui peut être utile et pas seulement dans la guerre contre le terrorisme (le drone armé). C’est bien beau de nous dire qu’il faut que la France ait des Rafale, indépendants, preuve de notre souveraineté, blablabla mais si c’est pour vider nos finances et devoir acheter à des alliés des capacités cruciales (drones, renseignement…) celà nous prouve juste que notre discours d’indépendance et de souveraineté est à géométrie variable en fonction des lobbies industriels nationaux.
        Et quand un contributeur qui se croit malin nous dit que les USA sont nos ennemis et nos adversaires, on est alors proche du ridicule.

        • Lumières dit :

          Ah bon, on a pas « une capacité importante » ?
          La France est l’un des rares pays, avec les USA, l’UK, la Russie et la Chine (même si rien de très officiel là dessus), qui est capable de faire tuer n’importe qui n’importe où dans le monde, sans avoir à subir de très lourdes pressions ou sanctions. Sur 190 pays, c’est pas rien, c’est un club très très fermé. On a l’un des réseaux d’espionnage et de diplomatie les plus puissant au monde (pas pour rien que la langue diplo internationale reste le français, même si la tendance va vers la nuance).
          Ce n’est pas parce qu’on collabore avec des alliés qu’on est nul. C’est parce qu’il y a des intérêts commun, des moyens communs. Il faut arrêter de croire que la France peut se débrouiller toute seule : aujourd’hui pour un pays de presque 70 millions d’habitants, c’est impossible. Mais malgré ça, on représente une puissance mondiale avec qui tout le monde veut discuter quand ça parle terrorisme, guerre en Afrique ou même juste intervention militaire à l’étranger. On est capable de mener des opérations extérieures et des déploiements seul, même si c’est à marche forcée et avec de grosses difficultés, mais comme toute les armées du monde. En 2003, les USA en ont chié sévère pour lancer leur attaque sur l’Irak, ça a coûté très très cher, il y a eu des erreurs et ça a été « marche forcée » pour beaucoup d’unité. La Russie en 2000 (ou même en 2008 d’ailleurs) : pareil. Tsahal en 2006 : j’en parle même pas, la moitié des effectifs n’avaient pas la dot’ régulière (pas de GPB, des casques parfois très anciens, bref une galère sans nom). C’est le lot de toutes les armées du monde, et c’est normal. Alors si on peut s’entraider dans des intérêts communs, moi je vois pas où est le problème, ça facilite la vie à tout le monde. Et ça n’empêche pas que c’est une victoire française.

    • Clément dit :

      Et si votre Reaper rate sa cible ? ou si la cible survie miraculeusement ?
      Des hommes au sol évitent ce genre d’aléas.

    • Pat dit :

      Arrêtons avec cette idée de tout régler par l’appui aérien.
      C’est un appui mais au final il faut parfois/souvent discriminer: et si dans la benne du pickup il y a des otages comme les deux femmes découvertes lors de l’action visant la libération des deux otages français ?
      On n’est pas en train de défendre une Arméee pour gagner des parts de LPM. Barkhane et les FS se battent, dans le monde réel, pour tenter de stabiliser la situation le temps qu’une solution civile donc politique puisse émerger.

      • Thaurac dit :

        Des otages ok, mais faut pas pousser plus loin, la parité nous oblige à dégommer aussi bien les femmes terroristes que les hommes 😉

    • Jack the reaper dit :

      1 reaper armé tire un vehicule en mouvement. Avec de la chance il le touche. Les 2 autres se savent traqués et se separent. Il vous reste une chance sur 2 pour continuer a poursuivre le bon vehicule. Vous jouez ?

    • MAS 36 dit :

      Les hommes sur le terrain sont plus à même de réagir en s’adaptant aux circonstances , à leur cible, aux imprévus, la preuve.

      De plus je ne crois pas que la population locale aurait plus de respect pour nos troupes si un drone avait lâché son missile. Alors que là voir nos soldats intervenir sur le terrain , en gagner l’engagement, cela marque plus les esprits.

    • Carin dit :

      @Fabrice
      Qui vous parle de divorce??
      Les américains sont nos meilleurs alliés en Opex! Ça c’est un fait incontestable. Mais nous le leurs rendons bien… et même très bien.
      Quant aux reapers français, sachez qu’ils sont tous équipés de matos français/ européen… (Boule optronique et système com), de plus ils ne passent plus que par le GPS franco/européen, et ce depuis quelques mois ( février), même si à titre exceptionnel ils utilisent le GPS Américain. Vous parlez de divorce, alors qu’on vous parle de sortir de sous la semelle de Rangers américaine, et continuer notre marche à côté d’eux, et pas transportés sous leur semelle comme une vulgaire merde. Et que dire de vos fréquents parallèles style tourner le dos aux ricains pour ouvrir les bras aux Iraniens ou aux arabes… sinon qu’on a connu plus fins comme pro-states, ( prostate?).

  9. GRADLON dit :

    Bravo
    À ma connaissance,comme disait un avocat aujourd’hui disparu,je n’ai jamais vu un condamné à mort exécuté récidiver

    • fabrice dit :

      Le duc d’Albe à Philippe II le roi d’Espagne « les morts ne font pas la guerre ». L’anecdote est raconté par Guillaume d’Orange dans son « apologie » je crois, de mémoire.

  10. Claude dit :

    Oui mais pas pour les raisons que vous évoquez ; cela doit être l’action standard, aucune pitié et états d’âme.
    Pour le reste, qui doute de leurs valeurs ?

  11. Mali uni dit :

    Bravo les gars! Il faut fumer tous ces porcs islamistes. Le cancer de l’humanité.

  12. 9line dit :

    Ces gars là méritent vraiment le plus grand respect, et pas que sur le pont de l’ Alma ou dans la cour des Invalides à l’occasion d’une de ces journées où nos politiques se refont une virginité.

  13. Zourkane dit :

    Politocards fermez vos gueules au lieu de vous vanter effrontément le job a été fait restez humble perorer c est pas très bon schut up

    • Clément dit :

      Ce sont tout de même les « politocards » qui ont demandé au FS d’éliminer cette menace. Sans eux les FS seraient restés jouer aux fléchettes à la caserne. Sans les « politocards » on aurait même pas de FS, ou alors ceux ci se battraient avec des batons et des cailloux (be oui, le budget il vient d’où d’après vous ? du père noël ? )

      • Lumières dit :

        Laissez, pour ces gens là, comprendre les subtilités de la société démocratique est complètement impossible. Manque de QI, de culture générale, propagande, lavage de cerveau, etc…

    • revnonausujai dit :

      ce n’est pas pour rien qu’elle s’appelle F. Parlotte !

    • Frédéric dit :

      Ah bon ? Ou vous avez vu la ministre se vantait ? Il faut aussi  »vendre » l’action des hommes sur le terrain et remonté le moral des troupes. Ces explications ont eu lieu dans une enceinte militaire et n’a guère eu d’écho hors site spécialisé.

      Une relative bonne nouvelle, le bilan du massacre du village Dogon passe de 95 a 35 morts, les autorités avaient compté comme les disparus qui s’étaient réfugiés dans un village voisin :

      https://www.rtbf.be/info/monde/detail_attaque-dans-un-village-dogon-au-mali-le-bilan-passe-de-95-a-35-tues-dont-24-enfants?id=10243985

    • Lumières dit :

      On devrait déclencher une opération des FS juste pour ce massacre de la langue française. Et ça ose donner des leçons.

  14. Robert dit :

    J’espère qu’ils l’ont neutralisé sans faire preuve de discrimination et en respectant sa dignité et sa différence.
    Notre pays a aboli la peine de mort, s’il avait été pris vivant, il aurait été ramené en France et jugé puis aurait bénéficié des droits de tout citoyen et de nombreuses associations se seraient inquiétées de sa situation.

    • jyb dit :

      @robert
      il aurait été remis aux autorités maliennes.

    • Fred dit :

      @ Robert
      « Tu ne tueras point » Décalogue

    • Lumières dit :

      Il faut quand même arrêter de croire qu’en France on est trop laxiste sur la justice, et juste aller assister à une séance au tribunal (c’est public, je le rappelle).

      Le terroriste Carlos il est sorti de prison ? Non. Il a pourtant 69 ans. Et il a pourtant été « enlevé » par la DST en 1994. Donc il a passé les 20 ans de prison en France, soit la peine de sûreté pour perpétuité. Mais comme il est encore très dangereux, on ne le libère pas.
      Idem pour le tueur en série Guy Georges. Arrêté en 1998, procès terminé en 2001, toujours pas remis en liberté et ça ne sera pas le cas parce qu’il est jugé dangereux.
      Pour ces deux cas, l’un converti musulman, l’autre métisse, aucune association ne s’est inquiété de sa situation. Et c’est logique.

      Et c’est juste deux cas parmi plein d’autres. Alors oui, quand on vole quelque chose, on ne prend pas 10 ans de prison et c’est normal parce qu’il faut un juste milieu.

      Moi j’ai été à de très nombreuses séances, dans le cadre de mon travail, et bien je peux vous dire que même le caïd qui a 20 récidives (et c’est pas si courant que les gens peuvent le penser, même si des récidivistes oui il y en a beaucoup), il a peur, il tremble avant d’entrer dans la salle, et il pleure quand on lui annonce qu’il va faire 2 ans au mitard.

      Le problème c’est que jusqu’en 2012, en France, on estimait que la prison c’était la sacro-sainte solution. La prison, ça ne sert que si les personnes sont dangereuses et qu’on ne peut rien en faire (et c’est tout sauf du luxe : à 4 voir 6 dans une cellule, des gardiens pas tous exemplaires, des bagarres courantes, l’insalubrité de nombreuses prison, l’odeur, la perte totale de liberté jusqu’aux mouvements qui peut être extrêmement difficile à vivre). Or maintenant on commence à ancrer dans les moeurs des magistrats de meilleurs moyens de lutter contre la récidive : peine jour-prison, bracelet électronique très strict (parce que oui, si on entre dans son jardin pour certains, c’est retour case prison, on ne se balade pas comme on veut avec un bracelet), obligation de soins (et ça, ça marche quand on voit que les 3/4 des cas, c’est dû à l’alcool puis à la drogue). Alors oui, ça ne marche pas pour tout le monde. Mais il faut arrêter de croire que tout va mal dans la France judiciaire. C’est un mensonge. Maintenant, il faut aussi se rendre compte que le mec qui a fait son temps, il a fait son temps. On a beau lui mettre 2, 5 ou 10 ans de prison, il aura fait son temps pareil. S’il veut recommencer il recommencera. Donc il faut travailler sur l’aspect social et psychologique, les causes, le pourquoi, pour ensuite être efficace. Mais ça, ça fait peur au citoyen qui n’y connaît rien parce que oui, ça prend du temps (et je ne vise personne en particulier ici)

      • Robert dit :

        Lumières,
        Vous dites beaucoup de bêtises, avec ce ton prétentieux qui n’appartient qu’a vous. Et toujours aussi peu d’arguments rationnels, raisonnables. Et vous réduisez les êtres humains à quelques cas qui ne représentent qu’eux-mêmes en encore, typique d’une « pensée » manichéenne.
        C’est quoi votre histoire, qui vous amène à vous défouler en jouant les redresseurs de torts ?
        L’incapacité à dialoguer et argumenter d’une certaine pensée produit des petits flics de la pensée qui viennent insulter et donner des leçons de morale à deux balles.

        • Frédéric dit :

          Dite, la, Robert. C’est vous qui n’argumenter et insultez Lumières. Les chiffres sont pourtant la, chaque année, le nombre de personnes emprisonnés en France. Le budget de la justice, de l’administration et la construction de nouvelles places de prison ne suit pas derrière, c’est cela qu’il faut critiqué.

          • Robert dit :

            Frédéric,
            De quoi parlez vous ?
            Lumières enfile les perles sans rien démontrer à partir d’accusations infondées sur mes propos, mais lui permettant de dérouler son discours.
            Concernant Carlos, ce qu’il dit est faux, il a pris plusieurs fois perpétuité pour des crimes différents, peines qui ne se cumulent pas. Pareil pour Guy Georges qui a été condamné en 2001 à perpétuité assorti d’une peine de sûreté de 22 ans. Guy Georges sortira un jour, mais il n’a pas fini sa peine et probablement que Carlos, s’il est atteint d’un cancer en phase terminale bénéficiera d’une libération médicale, comme Nathalie Ménigon d’Action Directe a été libérée pour une hémiplégie. Elle prend perpétuité en 1988 pour plusieurs meurtres et est libéré en 2008. Joelle Aubron avait déjà été libérée pour raisons médicales, mais elle était condamnée par la maladie. Les deux ont été libérés par les socialistes, avant de reprendre les meurtres aussitôt sorties. Qu’on ne vienne pas nous parler ici de l’inutilité de la prison, par contre on peut parler de la responsabilité de politiques socialistes dans la mort de plusieurs personnes.
            Concernant sa connaissance des tribunaux, pareil, le caïd qui pleure au tribunal, il a du en voir beaucoup, surtout des comédiens qui essaient d’apitoyer les jurés. Je croise tous les jours des délinquants qui savent qu’ils ne risquent quasiment rien s’ils savent jouer intelligemment. Ils ont déjà été en prison, ils y retourneront, ils l’ont intégrée et savent pertinemment que nous sommes démunis et impuissants face à leur récidive à moins de les neutraliser en route. J’ai grandi avec cette délinquance à proximité et visiblement nous n’avons pas vu la même réalité.
            Quand à l’idéologie progressiste, elle est en partie responsable de l’échec de la justice, ce n’est ni ceux qui voient dans la répression la solution à tout ni aux magistrats honnêtes et sans préjugés qui font honnêtement leur boulot.
            Notre société individualiste a détruit ce qui formait le caractère et la socialisation de la personne, la famille stable et des valeurs morales intangibles. Elle a importé en plus des personnes de sociétés ou la communauté, pas la famille, surveille chacun et ou la répression est dure, on en trouve plein les prisons, ils rigolent de nos lois.
            Et certains magistrats utopistes continuent à nous asséner des recettes qui marchent sur des gens structurés, normaux, mais plus sur le public qui n’a aucune morale, aucun repère, et qui se développe à grands pas grâce aux « avancées sociétales » dont nous nous vantons tant.
            Un gars qui poignarde pour un regard, un refus de cigarette, qui s’en prend à une femme enceinte, qui viole une grand mère, il n’est pas « accessible à la peine », il est déjà perdu pour une vie normale en société. Il ne reste plus que l’HP, la prison ou le cimetière, pour lui ou pour ses victimes. Cette nouvelle criminalité, nous sommes désarmés face à elle, plus précoce, décomplexée face à la police et la prison, rien ne l’arrêtera. Leur éducation a été ratée, leur intégration sociale est devenue impossible, ils ont pris goût à la toute puissance, au sang. Je parle là de ceux pour qui la prison, ou une balle, sont les seuls moyens de les empêcher de nuire. Pour d’autres prisonniers « accidentels », c’est un autre problème, ils relèvent du droit commun.
            Lumières caricature mon propos, je n’ai jamais dit nulle part que « tout va mal dans la France judiciaire », chacun fait ce qu’il peut à son niveau, certes des idéologues polluent les moyens, mais l’explosion et la disparition des structures familiales et sociales auxquelles se raccrocher ramène tout à la case délinquance et prison, et n’oublions pas les déracinés qui sont hors de leur culture.
            Aussi, je réponds à la malhonnêteté d’un propos qui se veut moraliste.

          • revnonausujai dit :

            euh, si le nombre de taulards augmente chaque année, ce n’est pas forcément parce que la justice edt moins laxiste , mais peut-être bien parce que le bordel est est de plus en plus généralisé et que le nombre de délinquants croit et prospére.
            on peut faire dire à un chiffre tout et son contraire, suffit de gratter un peu.

        • Mos dit :

          En fait de manichéen vous vous posez là! Je trouve que Lumières a fait preuve d’énormément de nuance justement, le fait que ça vous plaise pas ne suffit pas à déblatérer comme vous le faite je crois…

        • Lumières dit :

          C’est facile d’apporter le dédain et l’insulte, et d’espérer user du sophisme pour retourner une explication alors qu’on a aucun fond. Ils sont où vos arguments, vos faits ? Rien ne vous en exempt quand on prend la peine de vous en apporter : ça s’appelle le respect et le débat sain. Des choses que vous ne semblez pas maîtriser au vu de votre commentaire, et qui vous rapproche… Des islamistes intolérants que vous critiquez tant.

      • Thaurac dit :

        Les pirates, dont j’ai déjà expliqué le cas ici, qui ont attaqué le voilier français, une fois amenés en france, ont vu certains d’entre libérés, et d’autres en plus, grâce à la CEDH ont même reçu des indemnités conséquentes et sont retournés chez eux.
        Alors quand tu vois ces conneries, les risques pris pour les arrêter, de plus il y a eu mort d’homme, ça ne vaut plus le coup de les déférer…..

        • Lumières dit :

          Non, c’est trop facile.

          Les personnes que l’on a arrêté, on a présumé qu’elles étaient avec les pirates. Au moment de l’opération de police, parce qu’on était rentré dans ce cadre là malgré l’extra-territorialité, rien n’indiquait clairement qu’il s’agisse de pirates.

          Ce dossier, je ne l’ai pas étudié en fond. Et je n’en connais pas tous les détails. Mais la Cour d’Assise à convenu que deux des trois personnes arrêtés étaient innocentes. Des erreurs peuvent avoir été commises. Aussi bien dans l’arrestation que chez la justice. Et il faut relativiser, peu de risques ont été pris ce jour là pour arrêter une voiture, avec des hommes identifiés non armés. Il fallait juste, politiquement, « marquer le coup ».

          Et il n’y a pas eu mort d’homme avec le Ponant non. Pas plus que « des indemnités conséquentes » : de 2 000 à 5 000 €. C’est rien ! Même un procès en correctionnelle on atteint facilement 10 000 € d’indemnités minimum !

      • Thaurac dit :

        Obligation pour tout les juges , avant la prise de fonction de faire par rotation de 6 mois, des stages avec les policiers dans un commissariat de banlieues, ceux qui vont bosser sur le terrorisme, stage avec la DCRi et sur le terrain avec les militaires, car , c’est des merdeux de 22-25 qui ne connaissent absolument rien de la vie, qui se font rouler dans la farine par des avocats plus ou moins véreux et des délinquants roublards, sans parler des influences politques via les syndicats, qui rendent la justice en france.
        Jadis, la justice était rendue par des sages, des personnes d’expérience à qui on ne la faisait pas, maintenant, pour les petits délinquants, le verdict est pré rendu par un stagiare dans le bureau à coté, et quand le juge au tribunal , ouvre le dossier, il va à la page de jugement de la stagiaire ( je ne citerais pas de nom no de lieu mais plus que prouvé…)

        • Lumières dit :

          Réaction typiquement française « des merdeux de 22 – 25 (ans) ». Vous êtes jaloux de vieillir ?

          Faites donc une journée au tribunal. C’est un acte d’éducation civique qui convient à tout âge, et c’est entièrement public. Et encore mieux : ayez le parcours intellectuel et scolaire des gens qui sortent de l’ENM de Bordeaux, et après on en reparle. Avant d’être « des merdeux » comme vous dites, c’est des gens qui en bavent avec peu de bourses (approx. 100 € par mois) et peu d’APL (approx. 200 € par mois) pour des loyers en chambre étudiante de 9m2 de 250 € minimum, en petite province. C’est des gens qui passent des stages dans de nombreux services juridiques, côtoient depuis des années les policiers, les juges, les avocats, qui sont mutés dans les 4 coins de la France parce que des « vieux » ne veulent plus faire les zones trop rurales ou trop compliquées. Qui bossent à flux tendu faute d’effectifs.

          Mais oui, en France, la police n’est pas parfaite comme partout ailleurs. En France, la justice est séparée de l’État. Donc oui, la police n’a pas toujours raison.

          Ah et vraiment, allez dans un tribunal un jour. Parce que toutes vos conneries d’avocats véreux, délinquants roublards, syndicats, verdict pré rendu par un stagiaire c’est faux.
          En session de tribunal correctionnel, ce qui est la chambre la plus basse, c’est MINIMUM 3 juges, avec décision collégiale. Sauf les comparutions sur reconnaissance préalable, c’est à dire que l’individu se reconnaît coupable, où le juge est seul car il valide ou invalide la proposition du procureur.

  15. d9 dit :

    Une bonne nouvelle 🙂
    Félicitations à ceux qui étaient sur le terrain !

  16. Thaurac dit :

    Chapeau bas, opiniâtreté et initiative, ils n’ont rien lâché ,bravo les gars !

  17. Hijya dit :

    Jyb ba mec jaurais pas mieu dit putain

  18. Chlotaire dit :

    Quid de la continuité de la présence des hélicos sur le terrain ? *
    C’est tout de même la base du combat hélico, non ?

    * normalement, quand une patrouille se rends sur le plot RVT, une autre assure la persistance des vues.

    • Pat dit :

      Je ne suis pas sûr qu’il y ait autant d’hélicoptère que dans les films US
      Il me semble d’ailleurs que les Brits nous en fournissent quelques-uns pour nous donner un petit coup de main.
      C’est sur que les FS sont des amateurs: ils n’ont même pas pensé à assurer la continuité avec la multitude de plot RVT que l’armée française peut mettre en place au Sahel … Bande de charlots dixit Chlotaire

      • Lumières dit :

        Encore un guerrier en carton qui a lu le TTA et qui se prend pour Napoléon !

  19. nexterience dit :

    Prendre un véhicule ennemi, c’est risquer une confusion mortelle. Chapeau pour l’audace.

    • Lumières dit :

      Sur des OP FS, on se doute quand même qu’il y a une très grosse communication. Et généralement les OP FS, c’est pas des superman qui vont casser des gueules : c’est juste des mecs en petit nombre pour gérer l’aspect tactique plus facilement, pour fluidifier la communication et avec un entraînement très poussé. Conclusion : le mot a dû être passé, un strobe ou un bout de scotch sur le toit a dû être posé et tout le monde était informé.

  20. Ancien des opex dit :

    J’attends avec intérêt la réaction des « autorités » administratives et judiciaires maliennes qui vont expliquer au monde (et surtout à l’ennemi) qu’elles n’y sont pour rien, qu’elles ne savent ce que les français reprochaient aux victimes, que personne n’avait de preuves de leur culpabilité.
    Suivra la réaction de l’ ONU selon qui la France se sera rendue coupable d’exécutions extra-judiciaires.
    Je n’ose pas imaginer la suite, avec nos ministres et notre président-chef qui jurerons que cette malheureuse affaire résulte d’une initiative de militaires qui ont outrepassé les ordres.
    .
    En ce moment on parle de Turquoise mais il a fallu attendre un quart de siècle pour que le pouvoir exécutif couvre les militaires ( c’est-à-dire lorsque les responsables politiques de l’époque sont hors d’atteinte).
    C’est pourquoi j’attends avec intérêt les accusations qui ne vont pas manquer d’être portées contre nos militaires dans cette affaire.

    • Lumières dit :

      Oui c’est vrai que depuis 2013, on les cumule les sanctions pour ce qu’on fait au Mali…
      La parano ça se soigne. Et c’est urgent parce que là, c’est à un niveau dangereux pour vous même.

    • Ancien des opex dit :

      @ Lumières, je n’invente rien : pendant Serval, lorsque nous avons transféré aux Maliens les prisonniers que nous avions faits pour leur compte et sur leur territoire, ils les ont relâchés. Le procureur général du Mali disait « nous ne savons pas ce que les Français leur reprochent. » Ce fait est une réalité vérifiable.
      .
      Accuser quelqu’un de paranoïa parce que l’on n’a pas exactement le même point de vue n’est ni convainquant ni honorable.
      .
      Mon pseudo sert à rappeler que je suis de ceux qui subirent toutes sortes de calomnies confirmées par le silence des élus.

      • Robert dit :

        Ancien,
        Lumières est un provocateur qui ne cherche qu’à énerver ceux qu’ils agressent pour ensuite se poser en victime.
        Je me demande même s’il n’est pas déjà venu écumer sous un autre pseudo et qu’il s’est fait clairement rembarrer comme il le méritait. Avec ce type de « pensée » soit vous subissez ses outrances et il tourne en dérision vos propos en polluant l’échange, soit vous réagissez et il vous accuse de vouloir l’empêcher de s’exprimer, de « fascisme » etc.
        Un peu pathologique, mais l’anonymat et internet sont là pour leur fournir un exutoire.

        • Lumières dit :

          Des bisous pour votre façon de faire exactement ce que vous décrivez dans votre commentaire.

          Quand on gratte un peu, il n’y a que du vide 🙂

          Oh et, je n’ai pas besoin d’internet comme exutoire. Merci !

  21. Kellermann dit :

    Et pourquoi, madame la ministre, l’autonomie de nos hélicoptères est elle insuffisante ?

    • dolgan dit :

      Merde, ces cons, ils ont pas pensé à mettre un réservoir de 200 000 m3 sur nos hélicos (avec triple coque, sinon Mr kellermann aurait pleuré sur les risques environnementaux inconsidérés). quelle bande de branquignoles ces technocrates.

    • Lumières dit :

      Parce qu’il y a un truc qui s’appelle les lois de la physique, le carburant et sa consommation, les réservoirs ?
      Parce qu’on se bat sur des terrains étendus comme l’Europe ?
      Parce qu’on ne peut pas augmenter indéfiniment la charge carburant d’un appareil ?

      C’est assez logique pourtant. Mais les franchouillards raleurs trouveront toujours que c’était pas assez. A une époque, en Algérie, une rotation de plus de 50 km, c’était déjà énorme.

      • Kellermann dit :

        Ah, ah ah !!Au lieu d’afficher des propos de comptoir, donnez des arguments techniques et réfléchissez. Cette question est la même depuis des années. En cas de guet-tapent, pas d’hélico, pas de QRF, plus de FS (cf FS US à Tongo Tongo). Cela n’enlève rien au succès et au courage.

        • MAS 36 dit :

          Tout simplement parce que les terroristes n’ont pas donné copie de leur « road-book » et que leur pistage a été plus long que prévu.

          Ca se nomme le « brouillard de la guerre ». C’est pas une science exacte.

  22. jb dit :

    Moi ce que je remarque, c’est que nos hélicos volent une heure et sont à cours de kérosène. Ca ne choque personne ?

    • Électeur dit :

      Mauvais réglage des vis platinées, sûrement. Ou de la pompe d’injection.
      Donc faute des utilisateurs et certainement pas faute des décideurs politiques qui imposent des missions sans se demander si ça correspond aux moyens.

      • Benoît Préchart dit :

        Normal : celui qui s’est offert « le plus beau jour de sa vie » avec Serval, puis décida Barkhane, n’est plus là pour rendre des comptes.
        Finalement conscient de sa responsabilité (ou de son irresponsabilité) il n’a même pas osé se présenter pour un deuxième mandat.
        Un politicien normal, en un mot.