Les Émirats arabes unis ont signé la commande de deux corvettes Gowind auprès du français Naval Group

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

59 contributions

    • wagdoox dit :

      tant qu’on mettra pas l’argent pour avoir une armée avec suffisamment de gras, les industrielles ne pourront pas survivre sans exporter et donc on en sera réduit à ca.

      • Le Glaive dit :

        @ wagdoox : on est vraiment obligés de vendre n’importe quoi à n’importe qui comme ces gens-là ?

        • dompal dit :

          @ Le Glaive,
          Ben oui, sinon c’est pas rentable…….et nos industriels de la défense pourront mettre la clé sous la porte……comme de nombreuses de nos entreprises ! 🙁
          C’est quoi le mieux pour vous (nous)? Accroître encore et toujours plus le nombre de chômeurs en France ou vendre notre « came » à ceux qui en on besoin !??…..
          Et si ce n’est pas nous qui les fourniront, ils se tourneront vers d’autres fournisseurs ! 😉

          • Le Glaive dit :

            Donc, on peut vendre aussi à la Corée du Nord , à l’Iran et la Chine, du matériel militaire de pointe ? bonne nouvelle pour eux !

          • MD dit :

            @le Glaive.
            Non, pas à la Corée du Nord, l’Iran ou la Chine , puisque ces pays là peuvent fabriquer leurs propres matériel et même nous concurrencer. : ) !

        • Chanone dit :

          @ Le Glaive
          Le « n’importe quoi » est un problème, dans le sens où le matériel vendu est une version  » dégradé ».
          Mais pas dégradé de la même manière pour tous le monde!
          Du coup les mirages F1 vendus aux Irakien dans les années 80 étaient incomparablement plus sophistiqués que le matériel Français…
          Je tombe récemment sur un proche de la question, qui m’a avoué que si il y avait une plus grande polyvalence, le matériel restait tout de même brossé pour ne pas menacer le pays vendeur.
          .
          On l’a vu encore avec les F16 basé en Egypte, ce qui a poussé le choix des Egyptiens vers un avion Français il y a trois ans…

        • ClémentF dit :

          Pecunia non olet, mon cher.

  1. Carin dit :

    On va très vite savoir si les idées des parlementaires allemands ont évolués…
    J’espère que Naval Group à en tête un autre moteur possible en accord avec les marins Emiratis… sinon elle risque de voir les EAU s’éloigner vers Fincantieri…

    • Raphael dit :

      @Carin

      Il n’est pas question de ce que les parlementaires Allemands pensent… La SPD avait besoin d’un dernier signe positif envers sa base électorale afin de préserver l’illusion d’élections futures avec un résultat positif. L’Arabie Saoudite post-khashoggi était la cible médiatique idéale, on note que l’intégralité de la coalition Arabe qui est déployé au Yémen n’était pas concerné par l’embargo. Étant donné que la loi Allemande met à disposition des mécanismes au gouvernement permettant de contourner les interdictions d’exportations de ce type (RealPolitik oblige)- Merkel a garanti à ces rivaux politiques cette petite victoire en échange d’un semblant de protestation vis à vis du non respect des objectifs sociaux et écologiques de la coalition non atteints. En plus cette décision met de la pression sur la Grande-Bretagne et sur la France tout deux en pleine crise politique et par conséquent pèse légèrement en la faveur de l’Allemagne dans les négociations respectivement du Brexit et de la coopération Franco-Allemande dans le futur. Donc Merkel fait d’une pierre deux coups. Bien-sûr ont ne fais pas d’omelette sans casser des oeufs, les industriels Allemands (tout comme leurs homologues Français et Britanniques) n’étaient pas contents. La diplomatie Allemande n’a pas chômé et rapidement des petits contrats de « compensation » ont été trouvé – notamment avec le Brésil et l’Égypte. Beaucoup de gens oublie que Merkel est resté au pouvoir depuis 2005, a survécu politiquement entre autre à la crise des subprimes qui a tué bien des carrières politiques dans le monde et a réussi à tuer ou affaiblir la majorité de sa concurrence politique dans et en dehors de son parti. Quoi que l’on pense de cette femme, il n’y a pas l’ombre d’un doute qu’il s’agit là d’une fine stratège qui s’est rarement trompé dans ses calculs. Personnellement je ne l’ai jamais porté dans mon cœur autant que bien des Allemands, et certainement pas jusqu’au point de l’appeler « Mutti ». Malgré les nombreux désaccords que j’ai avec sa politique, je n’ai pas l’ombre d’un doute quel aura agi dans l’intérêt de l’Allemagne jusque au bout.

      • Vinz dit :

        Frau Merkel est probablement la pire des chanceliers que la RFA ait jamais eu. Elle s’est contenté d’une politique de rentière, d’épicière à la petite semaine, dilapidant le capital mis en place par ses prédesseurs (et notamment Schröder et ses réformes). Elle s’est maintenue en effet par ses alliances de la carpe et du lapin. Une bonne politicienne. Et puis c’est tout. Parce que le reste : les infrastructures, la crise des clandestins, la gestion de la crise grecque, c’est simplement une catastrophe. C’est la fossoyeuse de l’Europe. Et au final, un modèle économique qui commence à battre de l’aile.

      • Carin dit :

        @Raphael
        Je n’ai pas saisi le lien entre mon post et votre réponse… mais quoi qu’il en soit ce sont bien les parlementaires allemands qui prennent ce genre de décision, pas Mme Merkel. De plus vous semblez dire que seule l’Arabie Saoudite est visée.. je peux vous assurer que les EAU aussi d’une part, quand aux autres pays de cette coalition arabe, ils ne sont pas clients… donc non concernés.

        • Raphael dit :

          @Carin

          Comme je l’ai dit, les parlementaires ont effectivement le pouvoir d’imposer des embargos, mais le gouvernement a le pouvoir de contourner ces embargos – Officiellement la constitution Allemande exclut la vente d’armement de la politique économique du pays, cependant une commission spéciale (si cette vente est dans l’intérêt de la défense de la République Fédérale – en théorie) peut autorisé la vente d’armes envers des pays hors OTAN même si ils sont en guerre. Évidemment le ministre des finances a une place centrale dans cette commission, commission non publique bien entendu. Bien-sûr cette commission n’a pas chômé par le passé. Il est donc faux de considéré que Merkel et son gouvernement sont poing lié face à ce genre de situation – et que le parlement a le pouvoir absolue de décision sur les autorisations de ventes d’armes. Je n’ai pas preuve que Merkel soit à l’origine de cette affaire, il se peut aussi très bien qu’elle soit pris dans le piège de la SPD et qu’elle le retourne à son avantage. Ce que j’analyse, c’est qu’elle a le pouvoir de contourner cet embargo et qu’elle a de toute façon annoncé la fin de sa carrière politique, cependant elle ne le fait pas. Ma réponse s’adresse à votre première phrase « On va très vite savoir si les idées des parlementaires allemands ont évolués… ».

  2. ScopeWizard dit :

    C’ est vrai qu’ ils sont sympas comme tout ces mecs ……………

    Et puis moi ça m’ évoque instantanément un truc vraiment pas tout jeune ( 1977-1978 ) qu’ à l’ époque je n’ avais pas pris au sérieux tellement tout ça me semblait « gros » et à la limite de la compréhension qui de toute façon n’ était pas la mienne en ce temps-là ; disons que je voyais le Monde « autrement »……………

     » Tomski : Monsieur Maréchal, le climat politique actuel n’est pas bon. Et vos récentes publications ne peuvent que nuire aux intérêts de votre pays.

    Maréchal : Mon pays, vous n’en n’avez rien à foutre.

    Tomski : C’est exact. Des autres pays non plus d’ailleurs. En attendant qu’ils installent l’internationale du prolo, on a mis en place l’internationale du pognon. C’est un peu plus sérieux, croyez-moi. Des mots comme « belligérants » ou « alliés » n’ont plus de sens. Nous n’avons plus d’amis, nous avons des partenaires. Nous n’avons plus d’ennemis, nous avons des clients. Le Capital ne connait plus de frontière.

    Maréchal : La corruption non plus, je suppose…

    Tomski : C’est pourquoi la publication du dossier Serrano n’y changera rien. Je serai démissionné, deux ou trois guignols politiques sauteront, vous irez en prison… Mais ça ne changera fondamentalement rien.

    Maréchal : Je crois que vous négligez un peu, un peu trop, l’opinion publique.

    Tomski : En quoi a-t-elle modifié l’affaire Lockheed ?

    Maréchal : Et l’affaire Nixon ?!

    Tomski : Ce n’était pas une affaire d’argent, mais de morale.

    Maréchal : Ah ! Il y a donc une morale.

    Tomski : Tranquillisez-vous, ça restera l’affaire du siècle. Monsieur Maréchal, vous êtes honnête comme l’étaient nos grands-pères. Ça ne correspond hélas plus à rien. Votre dernier grand chef d’Etat ne vous a t-il pas envoyé dire que vous étiez des « veaux » ? Alors en quoi cela dérange-t-il le « veau » qu’un secrétaire d’Etat ou un directeur de cabinet s’enrichisse un peu trop rapidement ? Croyez-vous que la situation économique en soit affectée ? Allons donc ! L’essentiel est de construire, de produire, de donner aux veaux ce qu’ils désirent, à bouffer, à boire, à baiser, à partir sur l’herbe le samedi. Avec quelques transhumances en altitude l’hiver. »

    Dialogue entre deux personnages d’ un film ; oui mais lequel ?

    Bah , mon côté « idéaliste » naïf et un peu hors-sol sans-doute ……………… pas grave , un jour je redescendrai , en attendant c’ est sympa de planer …………………. 😉

    • Fred dit :

      Mort d’un Pourri ?

    • Piliph dit :

      « Mort d’un pourri », de Lautner, en 77. Avec Delon.

    • Félix GARCIA dit :

      @Scope Wizard

      David Rockefeller, revenant de Chine, dans une tribune publiée dans le New-York Times : « The social experiment in China under Chairman Mao’s leadership is one of the most important and successful in human history. How extensively China opens up and how the world interprets and reacts to the social innovations and life styles she has developed is certain to have a profound impact on the future of many nations. » Ah oui ? Si on prend en compte le fait que le communisme a été INTEGRALEMENT financé par David Rockefeller et Cie, on comprends mieux. Et quand on voit que ces gens sont à l’initiative du GIEC, du « réchauffisme » et de la « technocratie verte » en devenir avec son lot de « smart cities », on remet tout ça en perspective …

      Cordialement,

      Adieu, pour de bon,

      Félix GARCIA

      PS : Benjamin « Milikowsky » Netanyahu’s Plan to Rule the World : https://www.youtube.com/watch?v=awCwuJjZCTU
      Talpiot Program, Unit 8200, Sayaret Matkal, Israel Connection, High-Tech, par Brendon Lee O’Connell : https://www.youtube.com/channel/UCjgMgpXmEI5EJSJGjSntWxA/videos

    • Scipion dit :

      « Mort d’un pourri » avec Alain Delon et la magnifique Ornella Muti.
      Vous avez du goût mon cher ScopeWizard.

      • ScopeWizard dit :

        @Scipion

        Bravo ! 🙂

        Merci !
        Vous de même ! 🙂

        Un film qui m’ a beaucoup marqué lorsque j’ ai eu l’ occasion de le revoir il y a quelques années ; comme quoi il y avait déjà dans les années 1970 des gens conscients de certaines « réalités » , ce qui ne m’ étonne plus à ce jour ; je suppose qu’ étant-donné le niveau de vie général , tout ça était beaucoup plus acceptable donc nettement moins en capacité de susciter indignation et scandale à tout bout de champ d’ autant qu’ il fallait toujours être en mesure d’ affronter un ennemi soviétique prêt à déferler brutalement et massivement et entrer dans Paris en moins d’ une semaine ………………..

        Certaines « priorités » devaient donc en permanence trouver le moyen de s’ ajuster ………………….

        On va dire que c’ était une autre époque .

    • didixtrax dit :

      Avant, déjà, dans « le Président »en 1961 avec Gabin :

      https://www.youtube.com/watch?v=o6pcBGpag2o

      • Chanone dit :

        Bien vu!

      • ScopeWizard dit :

        @didixtrax

        Il y a bien longtemps que je ne l’ ai pas visionné aussi je m’ en souviens peu , néanmoins ce passage reste excellent et Gabin magistral !

        Cela étant , lorsque l’ un des représentants du camp opposé lui fait remarquer l’ histoire de la place à prendre que la France a bel et bien prise , il n’ a pas tout à fait tort ; en effet , la nature éprouvant une certaine détestation du vide , si la France n’ avait pas joué sa carte pour quelque noble raison que ce fut , d’ autres pays moins scrupuleux l’ auraient fait à sa place , et vu l’ époque c’ était le meilleur moyen de se faire larguer et de ne plus être une grande puissance , une puissance qui compte et que les autres écoutent …………….
        Exactement comme lorsque Napoléon a pris la décision de rétablir l’ esclavage en mai 1802 , des raisons d’ ordre politique et guerrier ont prévalu à cela sachant que les autres nations maintenaient le leur ……………….
        A l’ époque , c’ était ainsi que les choses se passaient , replacer les évènements dans leur contexte et surtout s’ abstenir de les juger uniquement à l’ aide du prisme de ce que nous sommes aujourd’hui qui entre-autres détermine ce qui est « bien » « pas bien » , voilà l’ une des clefs de la compréhension de l’ Histoire …………………

        En tous cas , vous avez là une très bonne référence dont je me servirai au besoin mais rassurons-nous entre cette tirade et le dialogue de Mort d’ un Pourri , il doit bien en exister quelques autres d’ aussi puissantes , claires , percutantes , évocatrices ?

  3. Raydon dit :

    Pourquoi est ce que nous n’avons pas de constructeur capable de faire des moteurs pour bateaux ?

    • Posteur dit :

      C’est qu’on en a des constructeurs de moteurs pour bateau,laissez moi vous en citez quelques uns.

      Semt Pielstick qui fournit depuis un bon moment la marine française et existe depuis longtemps,elle appartenait à Alstom Marine avant je crois.
      Baudouin un constructeur de motorisation navale.
      Anglo Belgian Corporation bon ce cas est à part car il n’est pas vraiment français mais possède des installation en France,une fonderie qu’il a repris en 2010.
      Et surement d’autres que je ne connais pas.
      .
      Bref vous avez du choix,après je remarque que ce sont souvent des moteurs allemands utilisés à l’export,pourquoi ? J’en sais rien,peut-être des cas de rapport qualité-prix,demande du client pour des raison obscure.
      .
      Invoquons ScopeWizard ou Chanon,ils détiennent surement la réponse.

      • EchoDelta dit :

        Baudouin a été racheté par un constructeur chinois.

      • Vinz dit :

        Intéressant ; Semt Pielstick est sous contrôle du groupe allemand MAN ; Baudouin est sous contrôle du chinois Weichai, et ABC c’est belge (enfin Luxembourgeois).

      • Royal Marine dit :

        Les séries allemandes sont plus grandes, car ils vendent les mêmes moteurs dans le civil et le militaire… Leur réputation de fiabilité n’est plus à faire… La simplicité d’accès aux éléments à changer régulièrement ou a inspecter… Besoin de « déculasser » moins souvent… Etc., …

        • EchoDelta dit :

          Moteur Baudouin et Moteur Bernard avait aussi cette réputation. Ils faisait un tabac en Afrique et chez les marins pêcheurs. Mais surtout ces groupe familiaux pour la plupart ont été démantelé par la fiscalité française hélas, notamment au cours des succession et vendus avant de pouvoir grossir suffisamment pour survivre.

      • ScopeWizard dit :

        @Posteur

        Invoquer ? 🙂

        Ouais , ben , là , j’ avoue une ignorance crasse ………………. 🙁

        Tout ce dont je suis certain c’ est que contrairement à la France , l’ Allemagne est une puissance exportatrice de premier plan vu qu’ elle a tout misé là-dessus ; c’ est elle qui par exemple fournit une grande partie des dizaines de milliers de machines-outils dont la Chine a besoin afin de faire tourner son industrie et de la développer dans le but de nous faire concurrence à tous les niveaux un jour prochain …………….

        Quant aux moteurs de bateaux …………….. je suis comme vous , je ne sais pas .

        • OTOOSAN dit :

          Tiens, ça me rappelle quand j’ai acheté à une marque Française de matos industriel une machine outil de marque Germanique importée ….dont les pièces à réception étaient pour certaines enrobées de papiers journal …chinois ! Mdr…quelques minutes de travail…deux moteurs électriques( changés sous garantie) cramés en TROIS mn d’utilisation- défaut de conception du bobinage-…moteurs suivants changés par mes soins (marque Italienne) fonctionnent toujours dix ans après…

      • Chanone dit :

        @ Posteur
        Est-ce de moi dont on demande les troubles lumières?
        .
        Sans connaissances particulières sur le sujet, j’ai fait un tour sur le net.
        MTU est une entreprise séculaire qui se distingue par de gros moteurs pour dirigeables.
        Malgré les destructions de la seconde guerre mondiale, elle reste une spécialiste des moteurs atypiques, comme les chars léopards.
        De là une expertise sûrement enviable car les Allemands gardent une cellule très active sur les moteurs et transmission pour poids lourds, quand la France à dû tout réinventer pour le Leclerc… Et tout abandonné depuis.
        Comme les EAU possèdent plus de chars Leclerc que la France, et qu’ils l’ont modifiés avec des blocs MTU, on peut invoquer -ensembles- un lobbying, un achat favorisant une retombée via l’actionnariat, ou un rapport vantant les mérites des mécaniques Allemandes dans le domaine et pris au pied de la lettre.

    • wagdoox dit :

      on a tout, la différence c’est le prix et a ce niveau là, créer un moteur pour deux exemplaires, ca va couter très cher.
      Le protection c’est aussi obligé le civil a produire en prévision du militaire et ca veut aussi pour les logiciels…

    • EchoDelta dit :

      Car ils ont tous été racheté ! Renault Trucks, Moteur Bernard, Moteur Baudouin, etc…
      La DGA a même confié à une société lyonnaise le soin d’en refaire. mais pas de ce gabarit de mémoire.

      • OTOOSAN dit :

        Zundapp aussi a été racheté (les machines) par les Chinois, c’est dire le malaise…

        • L enduriste du dimamanche dit :

          Oh, malheur pour cette marque de moto et de ‘mob’. Toujours une ‘Sp’ au fond du garrage, la et bien vivante et ce son… ( oui, bien dommage pour cette marque). Bon ne pas acheter les ‘grise’.. ‘appelée du lundi’.

    • TINA2009 dit :

      Bsr RAYDON !
      Question pertinente : Maintenant , ou se situe et quelle est la solution ??? J’ai mon Idée …. Mais cela nécessite de se comporter comme le EAU : Adopter le comportement d’un client privilégiant L’AUTONOMIE NATIONALE . Nous avons des producteurs en Europe , outre les Allemands . Une Filiale doit être créée , sous capital partiel et de contrôle partagé public pour la partie Nationale ….. Et avec un volume de commandes nationales significatives.

  4. wagdoox dit :

    Elles vendent bien nos corvettes mais uniquement à l’export !

  5. Be dit :

    @Raydon
    Nos grands stratèges qui nous gouvernent en ont décidé autrement…
    À la sortie de la guerre en 1945, les dédommagements de guerres avaient conduit à la création des moteurs Pielstick. Cette entreprise maîtrisait les diesels marins semi-rapide, et tous ces moteurs étaient destinés à équiper les bateaux de la marine nationale. Ce groupe était dans le giron d’Alstom Atlantique, anciennement La CGE. Il y eu énormément de moteurs fabriqués dans le monde sous licence. Cette marque ou plutôt ce bureau d’études garantissait l’indépendance nationale en matière de propulsion marine.
    Mais en 2009, MAN diesel a racheté Pielstick sans que l’état bronche…
    Une histoire triste et funeste de la politique industrielle stratégique de nos élites dirigeantes européistes pour qui seule compte l’Europe.
    On retrouve la même misère pour les véhicules blindés, comme pour le char Leclerc.
    Cordialement

    • ScopeWizard dit :

      @Be

      Bien vu !

      Si vous saviez ce que la caste politique européenne dans son ensemble à l’ époque s’ imaginait ce qu’ allait devenir la Chine ……………

  6. Aymard de Ledonner dit :

    Des constructeurs de moteurs de bateaux, ce n’est pas cela qui manque. On peux remplacer les moteurs MTU par du ABC, du Wartsila voire du Rolls-Royce ou du GE.

  7. Bricoleur dit :

    Bonne question Raydon. Nous avons eu des fabricants: Baudoin, maintenant chinois (Weichai), et aussi SEMT Pielstick qui a fourni les frégates Lafayette, maintenant allemand (MAN). Un des responsables du fiasco est l’ambiance syndicale dans l’industrie mécanique. Merci qui: la CGT. Désormais, on va chercher MTU, MAN, MAK, Sulzer, Caterpillar ou Cummins, c’est comme pour les moteurs de camions ou d’engins TP. Pauvre France qui fut pionnière en matière de mécanique.

  8. Bricoleur dit :

    J’ai oublié de citer Wartsila (Finlande) qui a absorbé la SACM (Société Alsacienne de Construction Mécanique) et qui fournit les moteurs de nos BPC mais aussi de nos chars LECLERC.

    • Posteur dit :

      La SACM à fermé il me semble,il ne reste que l’université de Haute Alsace.. Quelle perte… sinon j’aimerais savoir vus que la SACM à fermé qui entretien, »modernise » les V8X Hyperbar des Leclerc ?
      A moins que je me trompe et qu’un site à été sauvegardé pour ça ? Vous avez l’air d’en savoir un peu,vous sauriez ?

  9. Patrick dit :

    Je ne suis pas un obsédé de la nationalisation de l’économie, mais dès lors qu’une entreprise étrangère met la main sur une entreprise française aussi importante que Pielstick (propulsion de nos frégates et exportation éventuelle), ne conviendrait-il pas, si l’entreprise étrangère subit des pressions de son propre Etat, de nationaliser même temporairement notre entreprise nationale afin de récupérer notre marge de manoeuvre politique; il ne faut pas être un dangereux révolutionnaire pour penser cela, mais si on laisse passer ce type de situation sans réagir, cela risque de continuer avec les avions, les blindés et les missiles; dans ces conditions, on aura compris qui décide de quoi en Europe mais alors, il ne faudra plus nous tenir des grands discours sur l’indépendance même relative de la France.

    • guillaume dit :

      L’indépendance industrielle passe aussi par les fonds financiers, et par l’investissement.
      Si tu n’as pas de fonds d investissements pour rester majoritaire dans le capital, tu peux faire les meilleurs produits que tu veux, ce n’est pas toi qui est a la barre. Et tu n’investis pas, tu meur a petit feu.
      Plus haut, quelqu’un reproche a l’allemagne de vendre des machines outil et à la chine de les acheter.
      Mais le vrai problème c’est que nos Pme n’investissent pas dans leur parc productif. Parce qu on a principalement des buissness angels à la manette qui ne pensent qu’à revendre l’entreprise au bout des quelques années, sans aucune vision industrielle.
      On ne peut pas reprocher aux autres de le faire.
      Ceci dit, il ne faut pas croire qu’on est des petits agneaux dans un monde cruel. On est capable aussi de prendre le contrôle d’entreprises étrangères quand elles manquent aussi de fonds. Demandez au Québécois comment sont heureux de nous avoir gentiment donne le cseries et une usine au complet, pour 1 CAD symbolique… 🙂

    • Desty dit :

      C’est ce que recommande les droits de l’homme en tout cas, ils font, pour rappel, préambule à notre constitution. En 1992, Philippe Séguin disait que pour mettre en bonne concordance la constitution française avec la logique des décisions de notre classe dirigeante, il aurait fallu en enlever la déclaration des droits de l’homme, mais que nos politiciens avaient peur d’aller au bout de leur logique. Et le passage sur les nationalisations était loin d’être le seul point d’achoppement…
      Pour donner illusion, nos politiciens d’aujourd’hui se plaisent à invoquer les droits de l’homme le plus souvent possible et à n’importe quel propos. Et force est de constater que la plupart des citoyens marchent, voir courent. Certains en sont même à espérer la dé-constitutionnalisation de la déclaration pour que nos politiciens arrêtent ces mantras !

  10. Fralipolipi dit :

    Le carnet de commande export de Naval Group est déjà étoffé, mais bien peu de ces ventes export jusqu’à présent ne concernaient des bâtiments devant être produits à Lorient, et pouvant permettre de faire le lien entre la fin de production des Fremm (déjà entamée sur l’amont de la chaine) et le début de fabrication des 5 FDI (pas prévu avant quelques petites années).
    .
    Or ce programme de 2 corvettes convient justement parfaitement à cette mission de « colmatage » d’entre deux programmes sur le site de Lorient.
    Pour preuve, selon Mer& Marine, la fabrication des ces corvettes aurait déjà commencé
    https://www.meretmarine.com/fr/content/lorient-naval-group-lance-la-construction-des-corvettes-emiriennes

    • Fralipolipi dit :

      Et nous avons là une illustration parfaite de l’absolue nécessité pour notre industrie de défense de trouver des débouchés à l’export pour permettre à cette industrie française de rester au top, mais aussi tout simplement pour perdurer et se pérenniser.

  11. vrai_chasseur dit :

    Les Gowind sont d’excellents bateaux, quasiment armés comme des frégates de combat pour la moitié du prix.
    Ce que visait indirectement la MN à travers Naval Group, c’est de faire un « club Gowind » – groupe de pays disposant de corvettes « Marine Nationale – compatibles », pour le moment, Egypte, UAE, Malaisie. Concept stratégiquement intéressant.
    La conception complètement modulaire des Gowind devraient leur permettre d’accepter tous types de propulsion diesel, pas seulement MTU. D’ailleurs la première Gowind prêtée par Naval Group à la Marine nationale pour mise au point (l’Adroit) avait des moteurs ABC.

    Quant à savoir pourquoi la France ne construit pas ses moteurs marins…grande question. La France savait tout faire et a souvent instauré la référence mondiale. Mais les élites françaises des années 90-2000 ont été biberonnées au dogme de l’industrie locale non-concurrentielle, donc délocaliser était un postulat économique inévitable pour eux.
    Tous les noms des industries françaises qui en ont fait les frais ont été cités dans les posts précédents.
    Et en terme de référence mondiale, on peut citer Thermodyn, qui fait les turbines de propulsion des SNLE et du CDG. Petit industriel français toujours installé au Creusot depuis 1876, à l’époque au sein du groupe industriel Jeumont-Schneider. A la pointe mondiale. Repéré pour son savoir-faire unique par l’américain General Electric, qui l’a racheté en 2000. Et qui le chouchoute jalousement encore aujourd’hui. Même certains soums US utilisent des turbines Thermodyn.

  12. Ghostrider dit :

    @ vai chasseur, @ echo delta @ bricoleur et d’autres … excellent post qui résument tout l’aveuglement et l’ incompétence des politiques successives dans le soutien depuis les années 70 à nos motoristes et industriels qui nous restaient encore de valable sous la main. L’état français n’a jamais rien pigé à l’entreprise en général préférant soutenir l’économie publique au détriment du secteur privée et notamment industriel sclérosé par une fiscalité de plus en plus confiscatoire, et un eco système de plus en plus contraignant. Pour les passionné d’industrie que je suis .. s’en est presque à en pleurer. Même si ils ont un ADN différents et nettement plus favorisés dans leurs histoires, quand observe le chemin fait par Rolls royce ou BMW ( à l’origine de MTU) .. j’ai envie de fermer les yeux et de me dire rien ne sert à se faire du mal, la France est comme cela , dogmatique et idéologique.