CNM, Retraite Mutualiste du Combattant

L’École de plongée de la Marine nationale se dote d’ordinateurs de plongée « révolutionnaires »

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

15 contributions

  1. Sunny dit :

    Bel exemple de syndrome « metoo » niveau cour de récré. Si les pilotes en on pourquoi pas nous.
    Si je me rappelle bien le HUD s’affichant sur la visière se justifie par le nombre d’informations
    à traiter (paramètres de vol, tirs, défenses) dans un laps de temps tres court due à la vitesse
    à laquelle cela se passe. Y a-t-il de nouveaux paramètres à prendre en compte pour plonger
    ou ces plongeurs sont-ils dotés de palmes les faisant se déplacer à vitesse super-sonique ?
    A ce rythme l’on peut annoncer la prochaine arrivé de combinaison kevlar / fibre de carbonne.
    Pas de raison qu’ils soient moins bien protégés qu’un fantassin.

    • Estelassar dit :

      Pratiquez vous la plongée ?
      Non, parce que si c’était le cas vous sauriez que lors d’un effort la quantité d’air dans les bouteilles peut rapidement diminuer et que l’on peut très rapidement faire varier sa profondeur et perdre ses repères. Ne plus avoir à consulter son poignet toutes les deux minutes pour surveiller les différentes variables est une vraie plus value. Je ne parle pas d’un plongeur lambda qui fait de l’exploration sous marine mais bien des plongeurs professionnels qui doivent se focaliser sur autre chose que la faune et la flore.
      Bel exemple de commentaire niveau cour de recré ou comptoir de PMU si j’ose dire.

      • Pascal (l'autre) dit :

        N’oublions pas le paramètre visibilité. Etant plongeur loisir dit « de l’intérieur » les entrainements se font quasi systématiquement en carrière ou lac ou la visibilité au delà des 10 mètres (voire moins) devient mauvaise.
        (A quelques rares exceptions en dessous de 30 mètres c’est le vert très sombre voire le noir!) Bienheureux les plongeurs qui ne sont pas très loin de la mer! (même si les conditions ne sont pas toujours idylliques )

      • Sunny dit :

        Effectivement gros effort que de regarder sa montre toutes les 2 minutes.

        • Aymard de ledonner dit :

          Manifestement, vous n’avez aucune idée du contexte et vous avez décidé de ne faire aucun effort pour vous renseigner un minimum. Et vous êtes têtu donc vous vous enferrez dans le ridicule.
          Sans parler des missions exotiques des nageurs de combat, c’est trop compliqué pour vous de vous rendre compte que pour un plongeur démineur en train d’attacher une vache sur une munition de la deuxième guerre mondiale, avoir les infos concernant sa plongée sur son masque c’est un vrai plus et non un gadget?

        • Pascal (l'autre) dit :

          « Effectivement gros effort que de regarder sa montre toutes les 2 minutes. »
          Je voudrai bien vous y voir dans de l’eau à moins de 10°c , une visibilité quasiment nulle et avec du courant! Mais c’est tellement confortable de la ramener devant un clavier le cul vissé sur une chaise!

    • BRUEL dit :

      Je suis complètement d’accord avec Estelassar. L’affichage des paramètres de plongée sur le masque en ayant les mains à faire autre chose, c’est une très bonne chose en terme d’efficacité et de sécurité.

  2. Aymard de Ledonner dit :

    @Sunny
    Chaque situation a son contexte. Les plongeurs ont aussi différents paramètres à contrôler : durée de plongée, profondeur actuelle, profondeur max, infos sur les paliers, sur les différents gaz utilisés…. et ils ont souvent les mains occupées ….

  3. who? dit :

    C’est beau toute cette modernité…
    il ne leur reste plus qu’à à apprendre à ne plus palmer en étant debout dans les herbiers…
    et aussi utiliser un logiciel pour lire les données des ordinateurs plutôt que de chronométrer une video avec un téléphone

    • Pascal (l'autre) dit :

      « il ne leur reste plus qu’à à apprendre à ne plus palmer en étant debout dans les herbiers…
      et aussi utiliser un logiciel pour lire les données des ordinateurs plutôt que de chronométrer une video avec un téléphone » A la lecture de votre prose si vous faites de la plongée vous avez du être attaqué par un requin marteau, il a du taper fort le bougre!!

      • who? dit :

        A la lecture de votre réponse vous ne devez pas savoir plonger correctement

        • Pascal (l'autre) dit :

          Vu le nombre de plongées que j’ai je vous laisse à votre commentaire!* Les herbiers de posidonies sont rarement les zones d’évolution des plongeurs militaires.

          *Si vous jugez d’un niveau de plongée à la lecture d’un commentaire vous devez au moins être moniteur 10 étoiles C.M.A.S.! ou au moins président de la F.F.E.S.S.M.!

          • who? dit :

            non mais je commente la video, les faits c’est que les mecs sont vautrés ds les posidonies et on nous parle de technologies avancés pour le tronc commun à st Mandrier…

            quand à juger d’un niveau sur un commentaire c’est a vous de vous relire: « A la lecture de votre prose si vous faites de la plongée vous avez du être attaqué par un requin marteau, il a du taper fort le bougre!! »

            Je suis militaire et plongeur. Et l’espace d’évolution d’un plongeur militaire est vaste et divers.
            La référence sur le carnage dans les herbiers soulève juste le manque de maitrise des fondamentaux. A cela nul besoin de ibbuble et de hud.

            Cela étant, nul doute que ces outils peuvent êtres fort utiles

  4. vrai_chasseur dit :

    Plus indéniable pour les plongeurs.
    Reste à garder la bonne approche : avec la technologie c’est le mode ‘Plus’, sans la techno c’est le mode ‘normal’.
    Considérer qu’avec la techno c’est le mode normal et sans la techno c’est le mode dégradé, c’est potentiellement s’exposer à de graves déconvenues.
    approche qui vaut aussi dans d’autres domaines, avec Scorpion ou le GPS pour l’armée de terre par ex.
    Les plongeurs particulièrement les NC étant des gens pragmatiques, faisons leur confiance pour établir de nouveaux modes opératoires robustes.

  5. Amiraljo dit :

    Un peu d’indulgence les amis. À nos débuts, on s’est tous vautré dans la vase et les posidonies et vu mon âge, certainement moi le premier!!! Quand je lis ou j’écoute les commentaires, il y a toujours une opposition entre les pro plongée rustique et ceux qui utilisent des moyens modernes. Les rustiques revendiquent qu’ils peuvent plonger en eau froide et sans visibilité tout en se moquant de ceux qui préfèrent plonger dans l’eau clair avec de beaux ordi. Je pense que la différence n’est pas liée à l’équipement utilisé mais à la capacité à gérer le stress. C’est peut-être pour montrer leur capacité à gérer le stress que les rustiques aiment s’afficher avec des palmes jetfin et une bouée collerette pa70. Un peu de sérieux, on parle de plongeurs de la marine nationale. Ça se saurait si elle recrutait des plongeurs grabataires, séniles et incapables. Je constate également au passage que si les fabricants préfèrent confier leurs nouveaux équipements aux plongeurs de la marine c’est aussi pour leur compétence et expertise.