CNM, Retraite Mutualiste du Combattant

La force Barkane a mis une dizaine de jihadistes hors de combat à Ndaki, dans le Gourma malien

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

14 contributions

  1. Carin dit :

    Ce qui me semble important c’est la rapidité d’execution de barkhane, qui 2ou3 heures après localisation et identification d’un GAT, sont sur place et traite le nid.. chapeau les gars!

  2. Faublzs dit :

    Une bonne chose que nos amis maliens deviennent autonomes pour des opérations terrestres; le support aérien de Barkhane reste indispensable, mais ils commencent de faire le job et ne plus avoir peur des « blancs ».

  3. nimrodwing dit :

    Bravo aux membres de barkhane !
    Le renseignement est bien le nerf de la guerre contre ces groupes terroristes, toutes mes félicitations a nos hommes pour leur réactivité et leur efficacité.
    N’oublions tout de même pas non plus ces FAMa qui ont apporté leur pierre a l’édifice et en autonomie.

  4. Plusdepognon dit :

    Je remets ce lien sur les forces et faiblesses des armées africaines (3 pages):
    https://www.areion24.news/2019/05/10/les-qualites-des-forces-armees-africaines/

    Un petit point d’intérêt sur le Nigeria car boko haram est de loin le plus redoutable des groupes agissant en Afrique.
    https://www.areion24.news/2019/05/01/guerre-de-territoires-et-de-betail-au-nigeria/

    https://www.areion24.news/2019/06/07/la-reconfiguration-des-forces-armees-nigerianes/

    https://www.franceculture.fr/theme/boko-haram

    En attendant, c’est Barkhane qui va au contact (Sabre aussi évidemment).

    • Ancien du Sahel dit :

      @ PdP merci pour les liens.
      Les armées africaines ont du potentiel… Malheureusement ça fait des décennies qu’elles en ont sans que ça débouche sur une efficacité décisive.
      .
      Les soldats africains (je les connais) sont très capables. Mais le problème est l’organisation (l’inorganisation, plus exactement) politique et administrative de ces pays.
      .
      Notre classe politique elle-même est coupable dans la mesure où elle ne renvoie pas en Afrique les étudiants africains leurs études terminées.
      .
      Étudiants civils : au contraire ceux qui passent par nos écoles militaires rentrent dans leur pays en fin d’études. Mais une armée ne peut pas être vraiment bonne si elle ne s’appuie pas sur des structures étatiques correctes.

  5. SCAtastrophe dit :

    Pas mal pour une armée qui a un déficit d’hélicoptères lourds…
    Petite analyse du général Desportes qui vaut le détour (pour les plus pressés, allez directement aux dix dernières minutes ).
    https://youtu.be/l1GtNAaqnng

    • Carin dit :

      @Scatastrophe
      Belle leçon de realpolitik.. merci.

    • nimrodwing dit :

      grand merci pour ce lien très instructif.
      Ca fait mal d’entendre dire de l’armée française d’une armée a 50 pour cents, triste réalité.

      • SCAtastrophe dit :

        @ Nimrodwing
        Depuis des années et certainement pour longtemps.
        Et encore pour certains matériels, la disponibilité n’atteint même pas 25%.
        Il n’est de richesses que d’Hommes. Quand la bonne volonté ne sera plus là…

  6. Piliph dit :

    Les militaires font du body count, les islamistes font de la politique révolutionnaire. On sait qui rentre à la maison à la fin. Mais visiblement, cela semble satisfaire le public, y compris « averti » : 10 jihadistes hors de combat, ouaouh…

  7. anonyme dit :

    une fois de plus, le rôle des équipages Reaper de Niamey a été parfaitement mis sous le boisseau…