CNM, Retraite Mutualiste du Combattant

 

L’histoire oubliée des deux SAS français ayant débarqué en Normandie le 6 juin 1944

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

25 contributions

  1. Lucien dit :

    Leurs missions respectives étaient un peu pourries mais ces deux SAS ont eu assez de bon sens et d’esprit d’initiative pour se prendre en charge et finalement apporter leur contribution avec ces missions de reconnaissance et cette destruction de vingt blindés. C’est une belle histoire.

    Il faudra encore raconter celle des Jedburgh dont un certain nombre de Français Libres qui ont sauté, parfois même avant le 6 juin, pour mener tout un tas d’opérations « spéciales » comme on dirait aujourd’hui, en France ou dans les Pays-Bas. Ils ont ensuite rejoint le CLI en Indochine (Corps léger d’intervention, créé dès Novembre 43) pour se battre contre les Japonais et le Viêt Minh avec le soutien de la Force 136 : des noms célèbres raisonnent : Maloubier, Sassi, Larrieu, Aussaresses et d’autres encore.

    Ce sont ces hommes qui sont représentés dans la scène du sabotage du train allemand avec des résistants normands dans le film « Le jour le plus long ».

    • JCA2012 dit :

      Il me semble que vous mélangez un peu tout après vos lectures…concernant les « Jedburgh »qui ont eu des activités en France et ailleurs avant le 6/6/44 ? ( allez à Viens dans le Vaucluse..)…Les combats contres les japonais ( ..colonne Alessandri après le 9 mars 1945)… les Jed n’y étaient pas. Les actions contre le Vietminh.. ( certains étaient d’un coté..et d’autres de l’autre…en fonction de leurs nationalités…Les anglo-saxons ont toujours été perfides..!!)
      Combien de Jedburgh(s) avez vous rencontrés…, combien de membres de la..ou des colonnes Alessandri avez vous rencontrés,…combien de « familles « françaises prisonnières dans les camps japonais avez vous rencontrées..?

      La majorité français ayant participé tant avant …que pendant le 6/6/44..ou dans certaines actions en Indochine à différentes périodes..étaient plutôt des « taiseux »… Les faire parler demandait beaucoup de connivence..et de temps.
      Certains nous ont laissé quelques souvenirs de ces périodes tant mieux… Mais les grands « diseux »…ne sont ou n’ont pas toujours été des grands « faiseux » »..

      • Toto dit :

        Bonjour, d’accord pour dire que Bob Maloubier n’a jamais été Jed, il était du SOE. Mais nombre de Jed ont rejoint la force 136 pour combattre les japonais, on peut rajouter le prince Michel de Bourbon Parme , Jed et parachuté en Indochine .

  2. PK dit :

    L’histoire des french SAS est quand même connu depuis longtemps… la première fois que je l’ai lu, c’est dans Qui Ose Vaincra du très bon Bonnecarrère :

    https://www.amazon.fr/Qui-vaincra-parachutistes-France-Libre/dp/2253010111

    Il date de… 1973. Ça fait quand même presque 50 ans…

    Tout y est : Bergé, Marienne, la Libye (déjà…), la Bretagne, la Hollande… et c’est bourré de truculentes anecdotes, notamment sur De Gaulle.

    • PK dit :

      Pour info, et pour les passionnés de la Légion, Paul Bonnecarrère a écrit son meilleur bouquin sur le sujet : Par le Sang Versé. L’histoire de la Légion en Indo jusqu’au désastre de Cao-Bang.

  3. Wrecker47 dit :

    On oublie aussi un peu trop le rôle des parachutistes du 4 Juin 44 dans le Morbihan qui ont semés le cirque sur les « arrières « des Nazis locaux !Une embuscades des plus célêbres le 6 Aout 44 à l’entrée de Larmor-Baden a décimé une section d’artillerie avec ses véhicules et capturés un grand nombre de « souris grises » venant de Lorient à bord de bus … Lire le livre « qui ose gagne »…

  4. Auguste dit :

    Les destroyers Roselys et La Combattante ont aussi participé au Débarquement.C’est une constante de l’Histoire que d’oublier les vrais artisans d’une victoire,au profit des « politiques ».On oublie que sans les décrypteurs et le renseignement polonais,les Turing,les Stagg,la résistance française…etc,il n’y aurait pas eu de débarquement.Sans un Norman Cota,les US rembarquaient.Dans leurs panégyriques à la gloire de leurs troupes, les US oublient les Anglais,les Anglais oublient les Français (Dunkerque-Résistance-FL),les Polonais et Tchèques de la RAF et tout le monde oublie les Russes,et tout le monde oublie les Français,même les Français.
    Je rappelle la citation de Foch (sa plus grande gloire); »Un homme sans mémoire est un homme sans vie,un pays sans mémoire est un pays sans futur ».

  5. LM dit :

    La bible sur les SAS Français :

    « Les parachutistes SAS de la France libre » de david PORTIER aux éditions Nimrod.

    Plus de 500 pages sur le parcours de tous ces héros.

  6. Daniel BESSON dit :

    Juste pour signaler le coffret ITALERI Pegasus Bridge au 1/72 . Pour le 75éme anniversaire AIRFIX est resté sur le carreau avec de pâles reeditions de ses  » Gun emplacement  » des années 70 , pour ne pas parler d’ HELLER .
    Le HORSA d’ITALERI reste le must-have . A acheter par 2 ou 3 si on en a les moyens pour un diorama avec des planeurs démembrés .
    https://www.rue-des-maquettes.com/italeri-maquette-avion-172–planeur-as51-horsa–parachutistes.113152.html?gclid=EAIaIQobChMIrbLdzYPL4gIVUkHTCh366gsLEAQYAiABEgKYqfD_BwE

  7. nimrodwing dit :

    J’avoue ne pas être très au fait de cette histoire des deux sas français ! merci en tout cas pour l’information qui ose vaincra.
    Bravo a ces deux messieurs !!!!
    pour le livre par le sang versé, je confirme pour l’avoir lu plusieurs fois, il vous emporte totalement, il est excellent. a lire absolument.

  8. Max dit :

    Nombreux ont été les SAS à avoir été parachutés en France occupée quelques jours avant le 6 juin 1944. beaucoup furent français et entrèrent en relation avec les réseaux de la résistance avec le SOE . Proche de chez moi…
    Opérations Bulbasket et Moses
    Le Massacre de Maillé (Indre et Loire) et la 17. SS-Panzergrenadier-Division Götz von Berlichingen
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Massacre_de_Maill%C3%A9

  9. heaume44 dit :

    @ Laurent Lagneau
    Merci à Benjamin Massieu pour cette page d’histoire.
    Ces hommes étaient entraînés à exécuter une opération planifiée avec précision ET à improviser d’une manière offensive et efficace en cas d’impossibilité d’exécution de la mission initiale.
    Ce que Rémi Dreyfus et Paul Jarrige ont parfaitement accompli.

  10. Portier dit :

    Bonjour. Beaucoup d’inexactitude dans les commentaires. Il n’y a pas eu de SAS ou Jeds parachutés avant la nuit du 5 au 6 juin. L’advance party de Bulbasket a été parachutée la nuit du 5 juin et pour Moses le 2 août.
    Pour les SAS français détachés à la 6th Airborne ils ont été plus que deux mais les autres ne sont pas encore identifiés. Enfin rien de nouveau puisque je mentionnais déjà ce fait dans mon livre en 2004.

    • JCA2012 dit :

      @Portier
      Désolé en ce qui concerne mon commentaire..erroné concernant les Jeds. Les personnes ( plutôt  » taiseux » dont je voulais parler n’ont pas été formés à Jedburgh…mais par les britanniques en Algérie…puis infiltrés dans le sud de le France via la Corse…puis voie nautique sur le continent fin avril 1944 pour aller dans le Vaucluse. Puis comme certains..Force 136 et autre par la suite. Pour la petite histoire,dans leurs jumelles certains ont pu reconnaître des anciens « collègues » US …qui eux étaient de l’autre coté avec les Viets.. Sacrés Yankees…ils ne changeront jamais.. !!

  11. FP dit :

    Ne pas oublier le débarquement de Provence, qui a été celui des troupes françaises, celles-ci n’ayant pas été autorisées à participer au 6 juin.

  12. Mohammed dit :

    La France a gagné la guerre 39-45

  13. HUBLER dit :

    @LM
    Effectivement, plusieurs sticks de SAS Français ont été parachuté en France, faits relatés dans cet excellent livre. Mon oncle était Lieutenant d’un de ces sticks, il a sauté au dessus de la Creuse le 13 août pour l’opération Snelgrove, ainsi le Jedburgh Alexander.

  14. Bikoro dit :

    Désolé de polluer ce fil, mais je venais de lire une charge de Czar contre ma personne dans le sujet : « Un rapport plaide pour européaniser les interventions françaises en mer de chine méridionale ». Les réponses étant fermées, je me permets de lui laisser juste un petit mot ici si M. Lagneau me l’accorde. J’ai voulu faire un texte, mais entre temps, j’ai lu la réponse de Stoltenberg que je remercie. Je le ferai donc court : Czar, vous êtes un vaurien. C’est ce qui vous résume le mieux. Vos arguties ne trompent personne. Contrairement à vous, je ne passe pas toutes mes journées sur internet à laisser traîner ma morve. Je ne souffre ni dans ma famille, ni dans ma tête, ni dans ma vie. Je suis bien et fier tel que je suis, moi. Pas parce que j’appartiens à un groupe, à une secte. Et pour finir, je vous invite à refaire vos classes en langue française car le niveau n’y est pas. Votre grandiloquence ne suffit pas à masquer vos limites. Vos problèmes d’éducation, ce n’est pas sur internet que vous les réglerez. A une autre occasion, vous auriez pu être un vrai…rigolo. Minable.

  15. Spad dit :

    Est il possible de rectifier cette appellation « Douglas Mc IIIA  » par Douglas Boston Mk.IIIA, Mk étant l’abréviation de Mark soit modèle en français. Je sais je pinaille…

  16. john dit :

    Hommage à Jean S………….. ALIAS « JEAN SERVIER » sous lieutenant des F.A.F.L engagé volontaire au B.C.R.A IL fut parachuté la nuit du débarquement avec pour mission de rejoindre paris et d’établir les communications entre la résistance et l’Angleterre il fut distingué pour sous COURAGE et son opiniâtreté dans sa tache .Fin JUILLET devant l’ampleur des transmissions consignes de prudence il est descendu en pleine émission par la gestapo . blessé d’un tir de mitraillette il est conduit rue des sausset et torturé ! .Son entrainement d’espion (et de commando auprès du sas en écosse) lui donna la force de résisté. Déporté par le dernier convoi QUITTANT PARIS il est envoyé a Buchenwald a moitié mort . Fidele a son esprit de combat il prend part a la libération du camp quelque heures avant l’arrivée des américains .
    .

    • heaume44 dit :

      @ john
      «rue des sausset».
      Je préférerais «rue des Saussaies», mais ce n’est pas bien grave. 😉
      Merci pour votre post.

  17. « QUI OSE GAGNE »…
    De nos jours, seuls deux unités conservent cette devise dans l’armée Française…