CNM, Retraite Mutualiste du Combattant

 

Le français Parrot en lice pour fournir des mini-drones à l’US Army

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

13 contributions

  1. Mathieu dit :

    Pour l’avoir utilisé ils est très léger et compact mais je pense qu’il le faudra revoir la copie niveau robustesse de l’engin…

  2. Carin dit :

    Comme disait un gros vilain dans un film « bon chance » à parrot face à 3/4 concurrents américains!!! Mais ne soyons pas négatif, le fait de concourir prouve déjà la qualité des produits parrot. Entreprise donc à suivre, et/ou aider le cas échéant… en vue pourquoi pas, de la réalisation d’un petit bijoux de technologie franco/français!

    • le nouveau dit :

      En parlant de concurrents, les 81 milliards pour 105 f35 supplémentaires au Japon, on en parle ou ca fait encore trop mal à ses nombreux détracteurs (et un peu jaloux, mais ca ce n’est que mon avis) pour le moment ?
      L’ article sur le sujet est peut être en prepa au moment ou j’écris ce commentaire mais ca ferait quand meme belle lurette que ce serait fait si c’était des Rafale. Non ?

      • Desty dit :

        Les Japonnais s’en mordront les doigt sur le long terme parce que ça leur coutera une fortune. Qui sait ? Ils vont peut-être en mettre la moitié sous cocon pour faire des économies.
        C’est un achat surtout politique pour calmer les velléités douanières de Trump qui venait aussi pour saluer le nouvel empereur mais surtout pour se plaindre d’un déficit commercial excessif de 80 milliards d’euros annuel. On dit qu’il apprêtait à taxer le secteur automobile japonnais comme il l’a fait pour les Allemands. En rachetant les F35 des Turcs, c’est sur que Abe a du amadouer Trump. Ça fait penser à la fable du lion et du rat: on a toujours besoin d’un plus petit que soi pour se faire retirer une épine du pied.
        La moralité: les Allemands sont plus malins, car confrontés à la même situation désagréable que les Japonais, plutôt que de dilapider leur pognon, ils ont immédiatement proposer à Trump de lui céder des parts supplémentaire de l’industrie française et italienne. Comme ça tout continue comme avant sans que ça leur coute un sous…
        Il n’en reste pas moins que le F35 est une copie furtive du Rafale et que, contrairement à lui, il ne tient pas toutes ses promesses et il n’est pas terminé. On finit même par se demander si il sera terminé un jour tellement chaque mise à jour englouti des fortunes. Le pentagone envoi des messages répétés de réduction de la flotte initialement prévu, et de perspectives nouvelles commandes d’avions d' »anciennes génération », et certain finissent par spéculer sur un arrêt complet de la production quand les derniers prospects (pigeons dans le jargon) auront signé pour se tirer une balle dans le pied.

      • Alpha dit :

        @le nouveau
        « pour 105 f35 supplémentaires au Japon, on en parle ou ca fait encore trop mal à ses nombreux détracteurs »..
        On peu en parler…
        Mais on le sait déjà depuis décembre 2018 !!!… 🙂
        http://www.opex360.com/2018/12/18/le-japon-confirme-son-intention-dacquerir-105-f-35-supplementaires-et-de-se-doter-de-capacites-aeronavales/

  3. nimrodwing dit :

    Bravo a Parrot !
    Un produit français, de conception française qui intéresse de près l’armée us n’est pas banal, un grand coup de chapeau, j’espère que Parrot aura toute réussite dans ce projet.

    • Carin dit :

      @nimrodwing
      J’ai bien peur qu’il ne serve que de justificatif!!!

      • nimrodwing dit :

        J’espère bien que non, pourtant Parrot en est pas a sa première expérience de dev mais je leur souhaite réussite tout de même.
        Le taux d’arriver gagnant est certes du coup pas très élevé au français au vus du nombre de concepteurs US et que la doctrine de Trump est American first.

  4. le nouveau dit :

    Desty, ça, c’est que vous dites !
    Pour moi, c’est comme au foot, à la fin c’est du nom du vainqueur dont on se souviendra et les (mauvais) perdants auront beau répéter qu’il y a eu péno , main dans la surface ou hors jeu ça n’y changera rien, c’est aussi ça le foot, et c’est aussi ça les ventes d’avions, ce n’est pas toujours une question de réel besoin ou de choix du vecteur le plus pertinent, regardez le Qatar et ses F15, Ef2000 et Rafale, mais là, personne ne critique comme par hasard.
    Fer à repasser, dinde obèse, fiasco technologique, malgré tous les noms d’oiseaux (sans mauvais jeu de mot), il se vend quand méme par centaine d’unités.
    Heureusement qu’il n’est pas performant alors !!!
    Soyons beau joueur.

  5. Ysgawin dit :

    Et c’est là que nos militaires doivent essayer d’être malins : on laisse l’US Army payer les études et les développements, et une fois qu’ils auront choisi un projet américain (protectionnisme US oblige), l’armée Française pourra en acheter pour beaucoup moins cher

  6. Carin dit :

    @ysgawin
    Il ne vous est pas venu à l’esprit que le matos de cette entreprise est déjà bourré de composants américains? Parce que moins chers, plus facile à trouver, etc…etc.. donc pour ce qui est des études et développement c’est déjà fait! Lorsque je parle d’aider cette entreprise à concevoir un produit franco/français voir européen c’est d’un produit ITAR free… et je rajoute rapidement, parce que les ricains sont capables d’en commander 2 ou 300, et du coup le modèle qu’ils auraient choisi sortira du catalogue de Parrot, et nous devrons en plus payer pour une nouvelle conception qui peut aller même jusqu’a un nouveau dessin des hélices, ou un autre système de pliage des supports hélices etc… etc… vu qu’ils peuvent faire entrer à peu près tout ce qu’ils veulent des composants de cette machine dans leur loi ITAR.

  7. Robinson dit :

    Dans l’imagerie médiévale, on voit bien le seigneur avec un faucon sur son gantelet ; peut-être bientôt un mini-drone ?

  8. Plusdepognon dit :

    Il y aura certainement des évolutions dûes à ces joujous. Maintenant, ils vont pas gagner la guerre à eux tout seul et il y a loin de la coupe aux lèvres, entre ce que les constructeurs prétendent et la réalité.
    http://forcesoperations.com/retex-en-demi-teinte-pour-les-drones-mavic-pro-du-gcp/