La mutualisation du soutien automobile est « néfaste » pour l’efficacité opérationnelle des gendarmes mobiles

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

21 contributions

  1. MAS 36 dit :

    Que la foudre frappe les responsables de la Gendarmerie qui ont laissé faire. C’était à prévoir , il ne fallait pas avoir fait « ST Cyr » pour s’en douter. Dans les brigades territoriales le dépannage s’est au bon vouloir des garages de la police, avec les délais qui vont avec, et souvent, quand il y en a un « rossignol » en dépannage.

    Quelle pitié de retourner dans les escadrons et d’y voir les ateliers auto transformés en zones de stockage, plus de pont élévateur, plus d’outillage, plus de compétences utiles sur le terrain quand on est loin de tout.

    J’arrête là , tout ça pour des économies de bouts de chandelle au préjudice de l’efficacité. Des actifs en parleront mieux que moi.

  2. petitjean dit :

    Organisation défaillante : prenons exemple sur le privé, par exemple les gestionnaires de flotte. C’est quand même basique !
    Manque de pognon ??!! Mais il suffit d’aller le chercher où il est !…
    je m’arrête sur cette ligne : « disposer de 80 véhicules blindés, dont 36 véhicules en outre-mer, où ils sont très utilisés  »
    pourquoi 36 véhicules blindés pour l’outre-mer où ils seraient très utilisés ??
    pourquoi « très utilisés » ??………….ça craint ?? pourquoi ??….
    que des questions chiantes, j’en conviens…………………………….

    • MAS 36 dit :

      Très utilisés notamment en Nouvelle-Calédonie, où quand on vous tire dessus avec du 300 Winchester Magnum, il vaut mieux être à l’abri derrière le VBRG. Sans compter les munitions qui percent son blindage.

      Pour faire court il faut avoir fait du MO outre-mer pour comprendre l’utilité de tels engins, qui vu la montée de violence en métropole ne seraient pas de trop non plus.

      Je rappellerais également que le VBRG lame est souvent utilisé après les cyclones pour dégager les routes et faciliter les accès.

    • Fred dit :

      @ petitjean
      Barrages routiers.

  3. Sl7vin dit :

    @Petitjean, bonjour,
    En effet les VBRG sont très sollicité en outre mer et notamment à Mayotte, en Nouvelle Calédonie et en Guyane, car la moindre étincelle sociale fait parler la poudre des munitions citoyenne. Je vais parler de la nouvelle Cal, la bas quand on patrouille entre deux ou trois tribus la route est au centre et ils se tirent dessus de chaque cotés, par conséquent étant au milieux on se prends les projectiles en pleine poire comme sur les defender blindés d’ailleurs. Par ailleurs l’usage des armes par des civils est très commun donc ce sont les VBRG si on compte un âge moyen de 40 ans avec des moteur rincés et des équipements dépasse et qui souffre deux fois plus quand ils sont engagés en rétablissement de l’ ordre alors oui ils sont très sollicités.

    • petitjean dit :

      merci de vos précisions
      ma question était volontairement provocante !
      la délinquance a atteint des niveaux préoccupants dans les départements et territoires d’outre mer
      le racisme y est très présent, mais ce n’est pas celui que nous croyons. Aucune reconnaissance des autochtones
      un ami rentre de Guyane, ce n’est pas triste
      tous ces territoires sont des boulets….

      • MAS 36 dit :

        Permettez moi de vous signaler qu’après plus de 8 ans passés en Guadeloupe en Guyane j’y ai rencontré des gens sympathiques et travailleurs fiers de partager leur culture. Maintenant il y a une minorité de racistes et de délinquants. Et de ce que je vois des grands urbains en métropole , pour ce qui est de la violence (notamment règlements de compte à la kalash…) nous n’avons pas de quoi donner des leçons.

        Mon commentaire est tiré d’une expérience personnelle.

  4. Pasept dit :

    Ça me fait bien rire ce reportage, car la suppression des mécaniciens en gendarmerie mobile vient du commandement lui-même et de certains gradés des escadrons. En effet, on était considéré pour des bons à rien, des magouilleurs (car sur chacun des deplacements, on trouvait toujours une connaissance qui nous rendait service, ceci pour le bien de l unite) et des planqués…. Alors maintenant faut pas pleurer… Quand aux anciens mécanos, on a quasiment tous quitté le navire… De plus, notre retour dans le rang, n’a pas etait facile pour certains, par le comportement de certains personnels qui etaient heureux et fier de la dissolution des services auto…

    • Naoned 46 dit :

      Ce fut une erreur sans doute mais à quelles contraintes fut soumis le commandement dans le cadre de la réduction des effectifs imposée par le gouvernement?
      Il a fallu faire des choix
      D’autres formations du ministère de l’intérieur ont gardé leur soutien auto mais si il avait été supprimé n’aurions nous pas vu d’un coup 2000 arrêts de maladie spontanés comme déjà vu dès qu’une réforme est en vue ?

  5. Plusdepognon dit :

    Le constat avait été tiré depuis longtemps pour la RGPP. Ce qui est vra pour la gendarmerie, l’est aussi pour l’armée. Il n’y a qu’à voir l’Allemagne.
    https://youtu.be/EpY-piJuUUM
    Constat pas vu à la TV, mais partout ailleurs…
    https://youtu.be/l1GtNAaqnng

  6. Plusdepognon dit :

    Pour ceux qui sont intéressés par une véritable analyse du monde tel qu’il est:
    https://youtu.be/uy0O3cpybQM

    C’est sûr, c’est pas BFM WC.

  7. Fred dit :

    J’avais lu – je ne me rappelle plus où – que ce type d’organisation matricielle avait été l’une des causes de la défaite de 1870.
    Qui aurait un avis sur la question ?

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Organisation_matricielle#Inconvénients

  8. Le touriste dit :

    Génial. Les tagazoux sont en panne. Les moblots pourront peut-être prendre perm et repos. Bravo Chirac, Nabotleon et consorts.

  9. Jm dit :

    Et oui, ce n’est pas sans rappeler l’excellence des GSBdD !!!!!!
    Et on continue …………

  10. Arnaud dit :

    L armée de terre est arrivée au même constat en 2012. Notamment en opex ou il faut forcément des maintenanciers militaires.

  11. Plusdepognon dit :

    Puique nous sommes sur un sujet « vehicules »:
    http://lemamouth.blogspot.com/2019/05/les-25-plfs-re-livres.html
    Quel chemin de croix !

  12. Sunny dit :

    C’est marrant comment même à travers un article sur un sujet anodin on peut percevoir
    des remugles de colonialisme. Qui sont les habitants des DOM-TOM pour bénéficier à
    eux seuls de pres de la moitié de cette future dotation « 80 véhicules blindés, dont
    36 véhicules en outre-mer, où ils sont très utilisés ». Pour quelle raisons doit-on
    utiliser plus de blindés avec ces citoyens pour du maintien de l’ordre civil ???

    • GRADLON dit :

      Le MO outre mer se caractérise souvent par une montée fulgurante de la violence et une descente tout aussi rapide mais surtout par une utilisation plus fréquente d’armes à feu
      Se déplacer sous blindage évite le dernier désagrément

  13. Mecano dit :

    Tiens ! C’est risible quand même (quoique non). Les mêmes causes produiraient les mêmes effets ! C’est le principal constat d’échec des Bases de Défense, et les constats sont les mêmes pour notre Aéronautique : Sortir les Mécaniciens de l’opérationnel pour les mettre dans le Soutien, la meilleure façon de séparer ceux-ci de l’Opérationnel , couper le lien avec la Mission, mettre en place des notions civiles de clients/prestataires…. puis au final dire que les Mécaniciens ne font pas d’effort et….externaliser, proposé par notre propre hiérarchie et validé par le politique. Bizarre ? Vous avez dit Bizarre ?…. Baisse de savoir-faire, baisse de sens de la Mission, baisse de motivation, pour arriver à une baisse de la qualité globale. Les jeunes de rentrent pas, les anciens s’en vont ….