CNM, Retraite Mutualiste du Combattant

 

Mme Parly répond aux critiques américaines sur les projets visant à renforcer l’autonomie stratégique européenne

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

80 contributions

  1. wagdoox dit :

    Un peu de tenu Trump n’a jamais dit qu’une armée UE serait insultante mais citer les US comme ennemi potentiel pour la justifié était effectivement malvenu dans le contexte de la commémoration du centenaire de 1918.
    Ensuite il est logique que les américains avancent et protègent leur pions mais la manière grossière et presque désespérer face à de faibles sommes (13 milliards c’est rien) de réagir montre que les américains ont un besoin impératif du marché européen. Ce niveau de dépendance des entreprises US montrent surtout celui des nations européennes envers Washington. On en est arrivé là, pas sur qu’on arrive un jour à en revenir, suffit de regarder la Pologne …

    • Hermes dit :

      Ce n’est pas comme si l’année dernière Trump avait qualifié l’Europe d’ennemi en la citant parmi la Russie et la Chine.
      Quand bien même cela fut dans un contexte économique et non militaire, ça ne change rien à la portée de ces mots.

      • Wagdoox dit :

        A la différence que Macron était pas sur place pour commémorer une guerre … économique …
        Bref encore une comparaison a 3 sous (dsl pour les jeux de mot, je me soigne )

        • Hermes dit :

          Un appel au renforcement de l’Europe « unie » pour ne plus revoir un massacre comme la WWI a sa commémoration…
          Excusez moi, il est vrai que ce discours aurait dû attendre d’être à Washington.
          .
          Trump n’a pas été foutu de se rendre à la commémoration parce qu’il y avait 3 goutes…
          .
          Il est où le manque de respect ?

    • Tremah dit :

      Tout le monde sait que Macron faisait allusion dans ce discours au retrait des Américains de l’accord sur le nucléaire iranien qui menaçait, selon lui, la sécurité des Européens.

      « When I see [US] president [Donald] Trump announcing that he’s quitting a major disarmament treaty which was formed after the 1980s euro-missile crisis that hit Europe, who is the main victim? Europe and its security »

      • Wagdoox dit :

        Sauf que le contexte s’etait La premier guerre que trump était en France !
        Que Macron dit être d’avoir sur les faits mais pas l’analyse donc que le traité est nul mais on fera rien et on attendra que l.iran ait la bombe et puis pour faire mesure on donnera la nôtre à l’arabie qui nous l’a renverra peut être un jour …

        • Carin dit :

          @wagdoox
          Il se trouve que ce sont les saoudiens qui ont payés la bombe pakistanaise… je vous laisse imaginer quel était le retour sur investissement!!!
          Alors s’il est probablement vrai qu’il n’y en a pas dans le royaume, je suis persuadé que certains missiles au Pakistan son gérés par des saoudiens.

        • Tremah dit :

          Rien compris. En français ça donne quoi ?

    • Auguste dit :

      13 Milliards c’est en effet peu.A se demander pourquoi Trump & Son Orchestre s’énervent pour si peu et osent parler de protectionnisme,eux qui ont 20% des 467 mesures protectionnistes dans le monde?.Cela va si mal qu’ils sont obligés de venir « charogner » quelques misérables Milliards?

      • Wagdoox dit :

        La question est légitime mais c’est l’effet de levier qui fait peur et notamment à lm.
        Si on arrive à retourner quelques pays européens la spirale inflationniste du programme f35 sera dévastatrice. Et n’oublions pas non plus que c?est l’empire us en Europe dont on parle alors pas touché

      • John dit :

        13 milliards de R&D…
        Combien de R&D pour le Rafale? Combien de ventes derrière?
        Prenez les missiles développés, les blindés, les matériaux furtifs, etc, etc… Combien de ventes et d’export suivent ces sommes de R&D?
        Car avoir de la R&D pour 13 milliards, ça permet d’augmenter l’indépendance vis-à-vis des USA.
        Ca permettrait de développer des hélicoptères lourds, ça permettrait de développer des avions de transport lourd (type C5 Galaxy), des porte-avion européens, etc, etc…

    • John dit :

      Les USA n’ont sauf erreur pas été désignés comme ennemis potentiels.
      Mais Trump ici ne récole que ce que lui même a semé. Et qu’est-ce qu’il a semé?
      – purement économiquement, il a semé des mesures protectionnistes. Parfait contexte pour avoir ce fond de recherche qui exclut les sociétés américaines
      – surtout, il a fait comprendre à l’Europe qu’il ne fallait pas compter sur les USA en période Trump ! Et l’UE prend ces « menaces » d’abandon au sérieux, et développe son industrie.

      Ensuite, vous dites que 13 milliards c’est rien.
      Mais 13 milliards c’est le fond de recherche. Ce qui résultera de ces 13 milliards de recherche, c’est potentiellement plus de 80 milliards d’armement produit voire jusqu’à 200 milliards qui ne seront du coup pas vendus par les USA!

      Et si on s’intéresse aux déclarations insultantes, Trump est le dernier à pouvoir s’en plaindre.
      A ce niveau, la Chine et la Russie respectent 10000000 fois plus nos dirigeants (nationaux, européens), nos pays et notre politique que Trump.
      Il n’a cessé d’attaquer et de déstabiliser l’UE. Il s’immisce dans la politique interne.

      Ses propos sur l’UE:
      – il y a une semaine: « You’re worse than China », « vous êtes pire que la Chine », et cela à cause de la balance commerciale en matière automobile. Plutôt que de chercher une solution, il chouine. Plutôt que de comprendre que la qualité européenne (allemande principalement dans ce cas) est ce qui intéresse les Américains, et pas le prix, il se plaint… Sans oublier que les marques allemandes produisent certains modèles uniquement sur sol américain et sont exportés partout, même en Europe.
      – Trump a demandé à Macron de quitter l’UE et de négocier des accords bilatéraux avec les USA.
      Et c’est là qu’on comprend l’intérêt économique de l’UE. Il est clair qu’ensemble notre pouvoir de négociation est bien plus important. Et c’est pour ça que Trump cherche à diviser l’UE. Et ceci en faisant des commentaires en direction de l’extrême droite…
      – Trump critique l’UE pour son approche dans le cas du Brexit… Mais ça ne le regarde absolument pas… Mais il ne comprend pas le rôle de président des USA, donc pas étonnant. Il pense être le roi du monde, et que tout le monde devrait simplement l’écouter.
      – Trump a osé dire que l’Europe avait omis de parler de certaines attaques terroristes sur son sol. (février 2017)

      Trump est anti démocratique. En ce moment il cherche à vendre des armes dont les ventes ont été bloquées par le congrès en mettant en avant une disposition d’urgence.
      Il est en train de causer une crise constitutionnelle en contournant systématiquement ce qui ne le convient pas… Refus de financer le mur par le congrès? Etat d’urgence… Demande d’accès à ses déclarations fiscales? Il ne le fait pas en invoquant son privilège de président… Obstruction à la justice devant tout le monde, juste parce qu’il est président et que personne ne pourra lui dire quoi que ce soit…
      Bref… Trump est une blague. L’Europe devrait le traiter officiellement comme un vieil oncle bourré, et lui répondre « oui oui » mais en lui faisant comprendre qu’on se fout de sa gueule.
      C’est ce que l’Allemagne avait fait à l’ONU lorsque les USA parlaient de la dépendance et de l’influence russe en Allemagne.

  2. Fred dit :

    « Déjà, en novembre, le président Trump était monté au créneau en qualifiant le projet d’ »armée européenne » évoqué par son homologue français, Emmanuel Macron, de « très insultant ». »
    C’est pas ce que Trump a dit. Trump a critiqué le fait que Macron dise que l’europe doit se protéger des E-U. Voici ce que Macron a dit:
    « We have to protect ourselves with respect to China, Russia and even the United States of America, » Macron continued. « We need a Europe which defends itself better alone, without just depending on the United States, in a more sovereign manner. »

    • caribert dit :

      oui enfin c’est l’éternel histoire de l’oeuf et de la poule…. les EU se sont jamais gêner de nous menacer de façon indirecte, oh certes pas d’une invasion armée, mais de façon a peine plus subtil avec l’économie et l’espionnage militaire et industriel.
      Et au vu du comportement des EU depuis quelques années oui il faut s’en méfier à tout point de vue.
      Puis il ne faut pas que l’on se laisse entrainer par les conflits qu’ils génèrent en ce moment (ainsiq eu a Russie et la Chine), on doit être capable de se défendre par nous mêmes sans compter systématiquement sur les EU, et peut être qu’avec un peux de temps ils deviendront plus raisonnable dans leurs attitudes.

      • John dit :

        C’est surtout Trump qui a clairement dit que l’UE ne pouvait plus compter aveuglément sur les USA. Cela n’a pas eu le résultat escompté, et ça a poussé l’Europe vers cette solution.
        Et il chouine maintenant, mais c’est à cause de son erreur politique. Problème? Il n’assume pas ses choix politiques. Il se mêle de tout mais n’accepte pas la moindre critique. C’est un gamin de 10 ans qui croit tout savoir, qui croit que tout lui est dû, et qui se rend compte que son attitude ne fonctionne qu’avec ses parents, mais que les autres ne le respectent pas.

  3. Breer dit :

    Le pouvoir états-uniens, (protectionniste au possible) s’est transformé en une forme de dictature internationale, qui sans le dire ouvertement veut tirer les ficelles dans toutes les dimensions, sans doute pour asseoir sa dictature économique, entretenir la dépendance technologique avec emprise financière sur l’Europe…. Je ne me lasse pas de faire un léger parallèle avec la saga Star Wars, où l’empire veut tout contrôler… j’aimerais bien avoir l’avis de George Lucas et de ses co scénaristes….

    • Stylgar dit :

      Georges Lucas n’a plus son mot à dire sur Star wars, M. Disney a mis une close de silence dans le rachat…

  4. Carin dit :

    Allez-y Mme Parly, soyez encore plus directe avec nos amis américains, expliquez que cela fait plus de 75 ans qu’ils nous « carre » sur tout nos produits export, et pas que sur les armes…. provoquez-les et forcez-les a nous appliquer des sanctions… comme ça le reste des pays européens pourraient juger directement sur pièces de la qualité de l’amitié qu’ils nous portent… et qui sait, certains de ces pays pourraient nous rejoindre et combattre cette hégémonie américaine, tout en leurs conservant notre soutient sur de nombreux théâtres de par le monde.

    • NRJ dit :

      Vous voulez vraiment que les USA nous fassent des amendes a des milliards de dollar que le contribuable ou les chomeurs auront a payer ? Les autres pays ne sont pas naifs. Ils savent tres bien ce que font les USA. Mais simplement ils ont plus d interet a avoir une armee americaine avec eux qu une armee francaise sans le sou et une armee allemande sans materiel.

      Quant a combattre cette hegemonie. Les seuls pour le moment qui le font a part nous sont les allemands via les programmes europeens comme l A400M et le SCAF franco allemand. Derriere, pas mal de personne critiquent leurs initiatives pour des raisons en bonne partie ideologiques. A partir de la, ces pays europeens preferent t ils avoir le soutien de la premiere puissance mondiale ou celle des petits pays europeens qui seraient tentes de lui mettre un coup de poignard dans le dos ?

      PS : @Posteur, si vous voulez dire quelque chose, dites le avant que le portail ne soit ferme. Je suppose qu il s qgit de coincidence, mais ca fait plusieurs fois que je n arrive pas a vos arguments que je trouve irrecevable et teinte d ideologie.

      • Franchouillard dit :

        @ NRJ
        Le « coup de poignard dans le dos » peut aussi venir de la première puissance mondiale.
        C’est sur cette hypothèse qu’est fondée la défense française depuis 1966.
        Cette hypothèse reste valable aujourd’hui et le restera demain.
        .

        • NRJ dit :

          Il y a quand même une certaine différence entre les USA, première puissance économique, militaire, et politique mondiale détestant la Russie et une Allemagne sous armée dont l’énergie vient de Russie et une France surendettée (donc susceptible d’emprunter de l’argent aux russes pour éviter quelques reformes impopulaires ou simplement d’éviter de payer le coût financier d’une guerre).

          La guerre froide pouvait en effet voir les USA gagner du temps en laissant les soviétiques envahir l’Allemagne et derrière la France voir en sacrifiant ces pays dans des bombardements nucléaires pour affaiblir les russes. C’est la raison pour laquelle la France est sortie du commandement intégrée de l’OTAN et que l’Allemagne a cherché à tout prix à être la première armée européenne dans l’OTAN pour ainsi imposer une défense « à l’avant ». Mais aujourd’hui la situation n’est pas du tout la même.

          • Alain d dit :

            NRJ
            « France surendettée (donc susceptible d’emprunter de l’argent aux russes »
            Vos cachets, soit faut les arrêter, soit fortement augmenter leur quantité. En l’état actuel, les bénéfices sont inexistants !
            Où alors vous avez trop abusé du Mercato. Ca attaque pire que la vodka !
            Pour l’instant, c’est plutôt les russes qui mendient des investissements étrangers, dont les français !
            Ce n’est pas parce que les Kremlin a le carnet de chèque facile que tout va très bien au pays.

      • Guillaume dit :

        Les programmes que vous citez sont franco allemand espagnol.
        Cela fait une bonne moitiee de l europe.
        Il ne manque plus que l italie et on est au complet.
        Sans compter que les anglais sont aussi sur le 400m…
        On en est pas si loin que cela d une integration industrielle europeenne totale. Surtout dans l aero. Le brexit par contre va compliquer les choses.
        La vente de l usine de bombardier a belfast n est qu un avant gout… Quand on restructure, on se debarasse toujours de ce qui est incertain en premier.

        • NRJ dit :

          Les pays en pointe dans l’UE c’est la France et l’Allemagne. L’Espagne suit également (mais manque de budget). On a vu ce trio dans tous les grands programmes européens d’armement (drone MALE, hélicoptères Tigre et NH90, A-400M, Scaf).

          Vous avez raison, ces programmes touchent surtout l’aéronautique pour une bonne raison : Airbus et l’argent. Les programmes aéro sont les plus chers, et Airbus est présent dans tous les pays de l’UE permettant une répartition industrielle assez équitable.

          Pour les anglais, je ne m’en ferais pas. Ils ne sont pas impliqués dans les programmes de jets ou d’hélicoptères car achètent aux USA. Dans le spatial où ils étaient un membre de base de Galileo, ils se sont fait virés sans moyen de réponse.

    • Frédéric dit :

      Non, le déficit commercial concernant les armements entre les États-Unis et l’Europe de l’Ouest ne commence réellement qu’a la toute fin des années 60. Auparavant, les milliers de chars M48, Hawk et les premiers missiles mer-air en autre fourni en Europe sont financés par le Military Assistance Program. Le tiers du coût des escorteurs d’escadre par exemple est assumé par le budget US, l’aéronautique navale française est équipé de Corsair et d’hydravions a prix cadeau, les premiers SideWinder sont donnés. Pour 2 dollars d’armement exporté, les américains en importé ou en faisait construire un chez ses alliés (les premiers missiles antichars américains sont des SS-10, SS-11 français, avion Camberra). Ce n’est que depuis la fin des années 70 que cela devient totalement déséquilibré malgré l’achat du système RITA et quelques Roland sous Reagan. Avant, une bonne part des R&D de la défense européenne avait un financement US comme le projet d’AMX-30 anti aérien Javelot, mais aujourd’hui, hors programme coup par coup comme le MEADS (échec) ou les sonars pour hélicoptères fabriqués à Brest équipant les marines US et européennes (succès), c’est terminé… encore que l’année dernière un labo nationale US a a acheté un super ordinateur Made in France 🙂 Mais cela devient anecdotique…

  5. R2D2 dit :

    « la force de l’Union européenne doit reposer sur la réaction de ses vingt-sept États-membres lors d’une crise internationale. »
    La seule crise où j’ai pu voir l’Europe unie c’est le BREXIT (et encore ce n’est pas fini).

    • John dit :

      L’Europe est forte lorsqu’il s’agit de négociation en matière d’échanges.
      Trump a demandé à Macron de quitter l’UE et de développer des accords bilatéraux avec les USA… Pourquoi selon vous? Parce que la France quittant l’UE, c’est la fin de l’UE après le Royaume Uni. Et les petits pays individuels ‘obtiendront jamais ce que l’UE a négocié.
      Donc non, l’UE apporte beaucoup plus que beaucoup l’imaginent, mais on ne s’en rend pas compte…

      • R2D2 dit :

        Je ne conteste pas les bienfaits de l’Europe 🙂
        Mais il est clair que son fonctionnement hérité du passé ne marche plus à 27 (trop d’intérets divergeants + influences externes comme par ex. la Chine qui arrive maintenant a bloquer des votes).
        .
        Difficile d’avoir une pensée commune, une stratégie commune, une volonté commune. Pour l’instant il n’y a que sur le BREXIT que j’ai vue.

        • John dit :

          Oui, et c’est normal.
          En termes de défense, les pays de l’est sont plus exposés que l’ouest, et sont moins puissants qu’à l’ouest. Et les USA les rassurent plus que la France. Et si on compare l’arsenal, rien d’étonnant…
          Il y a des raisons évidentes derrière les désaccords. Mais désaccord ne signifie pas pour moi qu’il ne faut pas continuer. L’UE ne doit pas systématiquement être unie.
          Et normal que le Brexit se fasse de cette manière. Ils ont pris l’Europe à la carte… Forcément, le jour où ils partent, ça a des conséquences !

  6. pierre dit :

    Les américains demandent à chaque pays européens de consacrer 2% de leur PIB dans la défense, mais pour acheter leur matériel et conquérir des marchés. Ils voient d’un mauvais oeil une mutualisation des moyens financiers pour favoriser l’émergence de matériels militaires qui deviendront des concurrents. On ne peut plus raisonnablement dépendre à ce point des US et il est vraiment temps de lancer cette dynamique pour conserver et accroître notre indépendance stratégique , créer des emplois et devenir un acteur majeur du marché mondial de la défense.

  7. igor340 dit :

    Le double message transmis par Mme PARLY est intéressant ; Toutefois, celui destiné à nos alliés européens est le plus étroit sur le plan de la cohérence. Privilégiant les projets de Défense communs, elle s’octroie la liberté d’en occulter la dimension industrielle, pendant que l’UE ne fait preuve d’aucun état d’âme à « flinguer » les efforts de regroupements capitalistiques et opérationnels des grands groupes européens… Position potentielle de monopole nous dit on d’un air entendu…. Tout ceci manque évidemment de structure….les mots comme les actes….

    • John dit :

      Dans le cas d’Alstom et Siemens, la question du monopole est problématique dans l’économie…
      Regardez les prix des médicaments brevetés… Ils chutent une fois que le brevet est publique et que les génériques sont mis en place. Quel serait l’impact d’un regroupement Siemens Alstom ferroviaire?
      Manque de concurrence, moins d’innovation, qualité laissée de côté, et prix du transport en hausse…
      Bref, l’UE pour le coup n’a pas que l’industrie européenne à l’esprit, mais l’intérêt des citoyens lambda…

  8. Criloc dit :

    On se rapproche du choix final entre une vrai Europe indépendante et une Europe coloniale, telle qu’elle a été conçue et construite depuis l’origine. Si Trump est réélu et qu’il déclare une guerre commerciale contre les allemands, il y aura une fenêtre de tir pour la constitution d’une vrai Europe puissance souverainiste, écologiste, technologique, sociale et militaire.
    Comme le disait le Général De Villiers, l’Europe de la défense, c’est l’OTAN sans les américains !
    Sauf si d’ici là, des nationalistes soutenus par les russes, américains ou chinois prennent le pouvoir…

    • R2D2 dit :

      « Si Trump est réélu et qu’il déclare une guerre commerciale contre les allemands »
      ca, cela serait vraiment intéressant ^^ beaucoup plus que le match USA vs. China (qui pourtant a des développements intéressants ces derniers jours)

      • John dit :

        Les Américains continueraient les achats de voitures allemandes car ils veulent la qualité.
        Les usines allemandes implantées aux USA partiraient ailleurs (celles qui fournissent aussi l’Europe en voitures).
        Résultat, pareil qu’avec la Chine, la balance commerciale américaine empirerait, et ceux qui en souffriraient seront les travailleurs américains. Ils pourront toujours aller travailler au Mexique…

        BMW:
        X3, X4, X5, X6, X7 made in usa, 8800 employés à l’assemblage, plus tous les fournisseurs qui sont largement plus nombreux. D’après l’université de Caroline du Sud, 31’000 jobs en Caroline du Sud sont créés grâce à l’usine BMW. 70% des véhicules sont exportés…
        Mercedes:
        4000 emplois directs, GLE Class, GLS Class, C-class, et si on prend le groupe Daimler, c’est 34’000 emplois directs. Si le facteur est le même que pour BMW (1 emploi direct BMW = 3 emplois indirects fournisseurs), Daimler crée 136’000 emplois dans le secteur automobile, à ça vous ajoutez leur impact sur la consommation et les jobs engendrés, …
        Les 50 plus grosses entreprises allemandes présentes aux US avaient 461’000 emplois directs aux US en 2011 (427’000 en 2010). Plus de 318 milliards de dollars de richesse produits.
        Donc oui, ça va être très drôle pour Trump dans la mesure où les produits allemands sont en général à haute valeur ajoutée. Cela n’empêchera pas les Américains d’acheter allemands. Et dans le cas de tunneliers, ils auront le choix entre l’Allemagne et la Chine.
        Je le souhaite pas aux Américains, mais ça serait une belle leçon pour le Donald.

  9. lecteur69 dit :

    Stop à la main mise des Etats-Unis, de la Russie, de la Chine sur l’Europe. Bien dit Mme Parly, nous devons prendre notre destin en main.

    • petitjean dit :

      « Stop à la main mise… »
      combien y a-t-il de bases américaines en Europe ?
      et combien de Russe, de Chinoise ??……………….

  10. Chris dit :

    Qui a encore besoin d’une armée lorsqu’il y’a l’Union européenne ? « L’Union européenne c’est la paix »

    Sérieusement, il est tragique de voir que notre avenir stratégique est aux mains de tels amateurs.

    Ils désarment la France face a son seul adversaire stratégique crédible, et n’ont de cesse d’user de circonvolutions pour empêcher de désigner l’ennemi comme tel.

    Ces considérations sur l’autonomie sont tout à fait secondaire quand la moitié de l’appareil etatique travaille contre l’interet de la France

  11. ajengui dit :

    Bravo à Mme Parly qui a le courage d’essayer de défendre les industriels européens qui sont aujourd’hui mis en concurrence féroce avec les USA (F-35, Patriot, …).

    Ce serait en effet dommage que ces 13 milliards européens financent des industriels non européens…

    Bonne journée

  12. Stoltenberg dit :

    « « Alors oui, nous développerons une industrie européenne, une innovation européenne, des technologies européennes – et des emplois en Europe. Les 13 milliards du Fonds européen de défense ne resteront pas confinés dans des couloirs bruxellois: ils irrigueront tous les territoires européens. Quand on parle d’Europe de la défense, on parle aussi de ça », a continué la ministre. »
    .
    Jolie campagne pour les européennes. Tout est beau, l’UE est un bouclier, unie comme jamais contre les « méchants Américains » pour permettre un rapprochement avec les « bons Chinois » et les « bons Russes ». Regardez, bientot l’UE aura sa propre « défense » ! Et de nouveaux navires pour repêcher des migrants et les ramener en Europe une fois que les pays rebelles seront forcés à accepter les quotas.
    .
    C’est toujours mieux de trouver un ennemi pour gagner quelques voix juste avant les élections quand vous êtes un démagogue.

    • nexterience dit :

      ça gratte chez les ennemis atlantistes de la souveraineté européenne.

    • Carin dit :

      @stoltemberg
      En parlant de démagogie….

      • Stoltenberg dit :

        Vous voulez nous faire part des « excréments idéologiques » auxquels vous êtes attirés comme une mouche ? Ou c’est juste pour troller ?

        • Carin dit :

          @stoltemberg
          En parlant d’excrement vous avez pas l’impression que votre idéologie pue??
          Ça vous interpelle pas d’être le seul à joindre la chine et la Russie pour commenter un article dont ce n’est pas le sujet??
          Et petit proverbe chinois: la mouche que je suis,ira toujours plus loin que la merde que vous étalez.
          Et à l’avenir si vous voulez m’insulter, demandez-moi mon adresse perso, je vous promet que je vous la fournirais ici même, et j’espere que vous ferez le déplacement, sortez de votre abris en ligne et venez tenter d’assoir votre autorité. À bon entendeur.

          • Stoltenberg dit :

            Ok mouche Rambo.
            .
            Le seul domaine où vous êtes allé plus loin c’est la provocation. Et, par pitié, ayez un minimum d’intelligence et de bon sens. Évitez d’abaisser le niveau de la discussion à un simple « viens chez moi, on va se battre ». Si vous êtes un homme tellement primitif que l’idée d’inviter quelqu’un pour se battre afin de régler un différend idéologique vous est venue à l’esprit, alors je n’ai rien d’autre que de la compassion pour vous. Et, bien entendu, je ne donnerai pas suite à ces propos abjects, je ne m’abaisserai pas à votre niveau.
            .
            J’ai développé mon point de vue dans un commentaire un peu plus bas. Donc si vous êtes quand même intéressé par un débat constructif et, surtout, si vous avez les moyens intellectuels, alors je vous invite à y participer et vous comprendrez peut-être mieux pourquoi je parle de la Russie et de la Chine communiste dans le contexte de cet article.
            .
            En ce qui concerne la démagogie.
            .
            Je crois que je suis la dernière personne que vous pourriez qualifier de démagogue. Contrairement à beaucoup de personnes je ne gobe pas la propagande simpliste de ceux qui critiquent le capitalisme. Ils n’ont même pas l’intelligence de vérifier quel était le rôle dans la crise des subprimes des entreprises créés par l’état comme Fannie Mae ou Freddie Mac, des lois socialistes qui, entre autres, forcaient les banques à accorder des crédits immobiliers aux personnes qui n’étaient pas capables de les rembourser ou de la politique des taux d’intérêt bas de la FED. Le capitalisme est la seule « idéologie » qui ne promet pas une utopie irréaliste. La seule chose qu’elle promet c’est que chacun sera libre de mettre en oeuvre ses idées et ses talents à son profit et, par conséquent, au profit de la société, sans que l’État, épaulé par la foule jalouse qui hurle, le vole et le culpabilise parce qu’il a réussi à améliorer son existence. Il faut vraiment s’extraire de cet environnement intellectuel gauchisant, extrêmement toxique, régi par des personnes qui pensent avoir compris tous les mechanismes sociétaux avec leur complexité et trouvé une panacée contre tous les problèmes de ce monde. C’est cela la démagogie et ce sont tous ces guignols qui prônent l’ingénierie sociale qui la pratiquent. Le dogme d’une prétendue identité européenne qui serait plus forte que l’identité nationale en fait partie. La seule chose qui nous relie c’est la culture occidentale fondée sur les principes établis par l’Eglise romaine et nous avons beaucoup plus en commun avec les Américains ou Australiens qu’avec les Turcs ou Albanais que les apparatchiks de l’UE tentent inlassablement d’intégrer au sein de l’Union.

    • Tremah dit :

      Vous êtes totalement caricatural, où sont les méchants américains et les gentils russes dans ces déclarations très prudentes par rapport à l’hostilité affichée du président américain envers l’Europe ?

    • Castel dit :

      Stoltenberg :

      Ce que vous affirmez, une fois de plus ne tient pas la route ….
      Tout le monde sait qu’il n’y a pas plus de méchants Américains, que de bons Russes, ou de bons Chinois, il n’y a que des puissances majeures qui utilisent leur puissance militaire pour essayer d’influencer la politique étrangères des autres pays à leur avantage !!
      L’intérêt de l’Europe est donc bien de constituer un front commun, aussi bien politique que militaire, voire économique, pour répondre à cet état de fait .
      Même si l’Europe ne peut pas prétendre arriver au niveau des deux plus importantes puissances, elle peut au moins essayer d’avoir une force suffisante, pour peser d’une façon décisive, en se ralliant au camp d’en face, en cas de menaces trop importantes de l’une d’entre elle, mais aussi d’avoir la possibilité de jouer le rôle d’arbitre, en cas de tensions extrêmes sur le plan international .
      Rôle qu’elle ne pourrait pas jouer en étant le « toutou » de l’une de ces deux super-puissances !!

    • Fred dit :

      @ Stoltenberg
      Sophisme grossier (c’est insultant pour les lecteurs de ce site) : vouloir être indépendants, non-dépendants de qui que ce soit pour notre sécurité et défendre nos emplois n’a rien à voir avec un rapprochement « avec les « bons Chinois » et les « bons Russes » »

      Sans doute, une Europe qui eut été indépendante, n’aurait pas poussé encore un peu plus la Russie à se montrer aussi agressive (même si Poutine n’avait pas besoin de cela).

    • Stoltenberg dit :

      Tremah, Castel, Fred
      .
      Puisque vous me reprochez à peu près la même chose, je vous réponds de manière sommaire.
      .
      La culture et le monde occidental sont dans un grand danger. Nous sommes composés de pays libres, indépendants, démocratiques et nos ennemis n’hésitent pas à exploiter nos faiblesses. Ces ennemis ce sont les puissances dites révisionnistes qui remettent en question l’ordre mondial actuel afin d’étendre leurs zones d’influence et, in fine, devenir des puissances dominantes. Je ne pense pas que vous aimeriez que vous, vos enfants ou vos petits-enfants vivent dans un monde dominé par ces puissances révisionnistes. Ce serait la soumission, et l’esclavage impossible à vivre. Si nous ne mettons pas fin à cette montée de ces puissances, cela va mener inéluctablement à un conflit armé avec des millions de morts. Je ne sais pas si c’est l’avenir que vous voulez réserver à vos enfants. Et je pense que ce point critique de guerre inéluctable a déjà été atteint à cause de la vanité, naïveté, stupidité ou méchanceté de certains de nos patrons, dirigeants politiques, militants etc. Ceux qui ont eu le courage de s’opposer à cette doxa libérale et anti-occidentale sont ciblés et régulièrement moqués dans les médias. Et aujourd’hui Mme Parly, qui fait partie de cette caste libérale qui pratique un commerce totalement ignominieux et honteux avec des pays voyous comme la Chine communiste, qui lui permet de s’enrichir avec l’argent des Français pour s’armer d’avantage ce qui mènera à une guerre, s’acharne contre Mr Trump.
      .
      Comment répondre à ce problème ?
      .
      Il faut surtout que le monde, la civilisation occidentale soient unis. Dans les années 30′ des idéologies mortifères issues de l’idéologie socialiste ont exploité le manque d’unité parmi ceux qui défendaient nos valeurs et notre civilisation. Je pense que ceux qui prônent un séparatisme européen sont, au mieux, des idiots utiles aux services de ces pays révisionnistes. Vous dites que l’UE est un bloc puissant en matière de l’économie et de la défense. Moi je dis que nous sommes encore plus puissants avec nos partenaires et alliés américains, australiens, néo-zélandais et autres, tout comme pendant la 2ème guerre mondiale, guerre en Corée, guerre froide et autres moments où nos valeurs étaient en péril.
      .
      Madame Parly est clairement dans une démarche électorale. On voit que son parti est en difficulté, ils font donc tout pour mobiliser leur électorat. Pourquoi une déclaration aussi forte quelques jours seulement avant les élections ? Est-ce que cela va apporter quoi que ce soit de positif et de constructif dans le débat ?

      • Tremah dit :

        L’ordre international issu de la seconde guerre mondiale est pour ainsi dire arrivé à sa fin. Et ce ne sont pas les puissances « révisionnistes » qui l’ont voulu, mais le président américain Donald Trump qui a décidé de détricoter le système multilatéral mis en place à l’initiative de son pays au lendemain de la guerre et de remettre en question la relation transatlantique ainsi que la pertinence de l’OTAN au début de son mandat. Les Européens n’ont pas d’autre choix que de s’adapter et je trouve cela culotté de votre part d’appeler cela du « séparatisme » alors que l’on parle seulement de mutualiser des moyens relativement dérisoires à l’échelle continentale et de mettre en place un semblant d’autonomie stratégique. Et je vous rappelle quand même que l’Europe ne fait pas partie officiellement des Etats-Unis d’Amérique…

        • Stoltenberg dit :

          « L’ordre mondial » auquel vous faites allusion et que D. Trump est en train de changer, est bien celui qui s’est établi dans les années 1980 et 1990 avec la « normalisation » des relations avec la Chine communiste et puis la chute de l’URSS. Cet ordre repose sur un dogme du libre échange et de la globalisation à tout prix. Il suppose que la paix éternelle sera atteinte grâce à l’intrication des économies nationales ce qui rendra impossible chaque conflit. C’est bien sûr une opinion extrêmement naïve mais il suffit d’interroger quelques macronistes pour s’apercevoir qu’elle est dominante parmi nos élites politiques, financières et économiques. Certains états, notamment la Chine communiste ont exploité cette naïveté afin de construire une puissance qui pourrait leur permettre d’imposer sa volonté aux autres et de bouleverser les rapports de force. C’est bien contre cela que se bat directement ou indirectement D. Trump.
          .
          En ce qui concerne l’OTAN, D. Trump fait pression sur les puissances européennes pour que celles-ci augmentent leurs dépenses militaires. Sa méthode consiste en général à faire pression sur les adversaires pour négocier ensuite. Regardez ce qui s’est passé avec la Corée du Nord qu’il a ouvertement menacée de guerre nucléaire. Par la suite, il était le premier président à rencontrer le dictateur nord-coréen. Pareil avec le commerce, c’est la même méthode. Et il en est de même avec l’OTAN. Je pense que sa politique vise justement à renforcer l’OTAN. Ce ne sont décidément pas les leaders qui ont transformé leurs armées en outils de pression et de domination sur des états du tiers-monde, qui apportent une contribution positive à cette alliance. Au contraire, ce sont ceux qui disent qu’il faut qu’elle soit préparée à un conflit de haute intensité avec un adversaire puissant. De ce point de vue D. Trump est en train de rendre un service aux Européens qui préfèrent financer l’afflux massif des migrants sur leur territoire et des guerres en Libye, Syrie etc. qui rendent possible cet afflux, plutôt que la défense des frontières européennes. Les vrais perturbateurs ce sont ces leaders européens qui veulent remettre en question non seulement l’unité de l’occident mais egalement dont la politique mondialiste pourra provoquer une implosion de l’UE. On le voit aujourd’hui avec la montée des eurosceptiques qui est le résultat direct de cette politique libérale.

          • batgames dit :

            on est diriger en Europe par des pacifistes utopistes …tient cela me rappelle la période d’avant guerre 34/45 (je préfère mettre 34 car c’est là que cela commence réellement cette période de tensions internationales fortes
            … le flottement mou entre 18 et 33 est ponctuer cependant de guerres régionales comme nous avions connu entre 45 jusqu’à maintenant ….attention méfions nous …si troisième guerre mondiales ce sera terrible

          • Tremah dit :

            On ne peut pas remettre notre avenir dans les mains de personnages comme Donald Trump. Renforcer l’OTAN en remettant en cause l’article 5 qui est la base sur laquelle repose tout l’édifice transatlantique ? Ca n’a aucun sens.
            Je suppose que c’est la France à laquelle vous faites référence en dénonçant « les leaders qui ont transformé leurs armées en outils de pression et de domination sur des états du tiers-monde », déclaration aussi péremptoire que contestable. Je vous rappelle au passage que la France travaille en coopération étroite avec les USA en Afrique et que nos soldats sont encore morts récemment en sauvant des otages (dont une américaine) pour empêcher le Sahel de tomber sous l’emprise de ces islamistes que vous prétendez vouloir combattre. Ou est la cohérence ?
            Vous voulez maintenir une union étroite avec des pays et des dirigeants que vous méprisez, que vous traitez de séparatiste et de traître à l’Occident, on est dans le grand n’importe quoi.

          • Stoltenberg dit :

            batgames : Bien vu. Et, comme d’habitude, les mêmes causes mènent aux mêmes effets…

          • Stoltenberg dit :

            Tremah : Et pourtant vous aves remis votre avenir dans les mains des personnes comme Mitterrand, Chirac, Sarkozy ou Hollande. Si vous avez des enfants (ou aimeriez en avoir), vous pouvez être fier de leur avoir transmis une dette qui s’élève actuellement à 35000€ par habitant juste en mettant un bulletin de vote tous les 5 ans pour voter pour des connards clientélistes. C’est cela que vous appellez gouverner de manière responsable ? Donc oui, je préfère D. Trump qui s’occupe actuellement du problème du commerce, de la croissance et des emplois et qui va, par la suite, s’occuper de l’immigration et de la dette, plutôt que nos guignols grotesques, risibles et incapables. Prenez n’importe lequel de la liste des guignols que j’ai citée ci-dessus. La France n’a progressé dans aucun de ces domaines.
            .
            Personne ne remet en cause les articles de l’OTAN. C’est votre interprétation (accessoirement celle de nos journalistes).
            .
            La France n’apporte que des mesures dont les effets seront téméraires en matière de lutte contre l’islamisme en Afrique de l’Ouest. Tout comme un mauvais docteur qui vous prescrit des antidouleurs au lieu de soigner la cause de cette douleur. Ce sont les mêmes méthodes palliatives qu’appliquent nos guignols nationaux en Afrique. Au lieu de chercher la cause de la montée de l’islamisme et combattre l’islamisation menée par les puissances du Golfe, on se contente d’envoyer nos soldats quand la situation devient critique. Je l’ai déjà dit ici. Il nous faut des Bibles et pas des fusils dans cette lutte. Et non seulement cet effort est futil mais il nous coûte un pognon de dingue comme diraient certains.

      • Mouche rambo dit :

        En attendant, vous êtes beaucoup moins insultant…
        Quant aux apparatchiks ( tiens ça me rappelle quelqu’un…), qui veulent absolument faire entrer les turcs et les albanais dans l’Europe ce sont les … américains… et depuis fort longtemps pour les turcs… les apparatchiks européens eux, freinent des 4 fers.. pour le reste de votre post… que dire…. sinon que ça part dans tous les sens, et que c’est très difficile d’y voir un lien avec les déclarations de la mère Parly.

        • Stoltenberg dit :

          Oui et ce sont les mêmes Américains qui critiquent véhément la politique de D. Trump. Donc ce sont plutôt vos amis… Mais ce ne sont pas eux qui pillent les Européens en leur volant l’argent sous forme de taxes pour donner des milliards aux Turcs, ce sont bien les apparatchiks européens.
          .
          Si vous n’avez pas vu le lien entre mon commentaire et la campagne du Trump-bashing menée par les cercles libéraux, alors c’est votre souci.

  13. petitjean dit :

    Sommes nous doucement entrain de secouer le joug américain ? Allons nous , oui ou non, sortir de notre vassalisation ?
    Une chose est sure, les USA feront tout pour s’y opposer. Les USA s’opposeront par tous les moyens à une Europe puissance, à une Europe de la défense , à une Europe qui finirait par s’allier avec la Russie. Mais, déjà, nous Européens pourrions constituer une formidable puissance économique et financière indépendante des USA et donc rivale. Les USA n’en veulent pas !
    « l’Amérique veut l’Amérique-monde ; le but de sa politique étrangère, bien au-delà de la seule optimisation de ses intérêts stratégiques et économiques du pays, c’est la transformation du monde à l’image de la société américaine. L’Amérique est messianique et là est le moteur intime de sa projection de puissance. »

    Exemple :
    Gouvernement Obama: Joe Biden avoue les importantes pressions américaines à faire agir les gouvernements européens contre leurs intérêts
    https://lesobservateurs.ch/2018/01/27/gouvernement-obama-joe-biden-avoue-les-importantes-pressions-americaines-a-faire-agir-les-gouvernements-europeens-contre-leurs-interets/

    .

    • batgames dit :

      ils font chier le monde entier ces amerloques ,ils dépensent un porte monnaie sans fond sur le dos des autres nations ..un jour cela va leur retomber sur la tête ,personne ne les plaindra ,ils auront ce qu’ils ont chercher et ce n’est pas leur armée qui les sauvera

  14. helaine jean pierre dit :

    Trump, oui ou non, nous a-t-il lancé une guerre commerciale sur la base de droits de douane et de protectionisme ? Il s’est positionné comme ennemi commercial au même titre que la Chine avec son président à vie et Poutine Monsieur-muscle . Comment dès lors s’étonner des réactions européennes …..euh , non , en fait l’Europe est un ventre mou, divisée dans ses nationalismes respectifs. Trump a encore de beaux jours devant lui. L’es européens ne réagiront jamais. Vous pouvez toujours humilier les peuples, ils reviendront manger au creux de votre main.

    • petitjean dit :

      « ses nationalismes respectifs »
      « nationaliste » ???
      remplacer « nationalisme » par « intérêts ». Les états ont des intérêts !
      et si un état en Europe protège bien ses intérêts, c’est l’Allemagne. Mais peut-on lui reprocher ?
      Nous français subissons depuis 40 ans une mauvaise politique, il suffit de considérer ses résultats
      Nous en sommes totalement responsables ! Pourquoi ne demandons nous pas des comptes à notre classe politique ?…

  15. igor340 dit :

    La lecture des nombreux commentaires pro européens lus ici m’incitent à adresser une question à leurs auteurs les plus jeunes : et si la mondialisation des flux, le défi des menaces multiformes que nous imposent de nouveaux challengers, la dématérialisation de la puissance nous apportaient l’opportunité de ré-analyser la notion de Défense collective : un concept de Défense « agile » où les métriques d’économie, de culture, de connaissances, de capacité militaire seraient en perpétuel re-formation… alliances ou partenariats contextuels totalement ouverts sur la planète… qui nous éviteraient des emprises si facilement attaquables…. je pose la question aux plus jeunes d’entre vous…. les plus âgés, ayant toujours du mal à dissocier la carte territoriale de l’Europe, de ses peuples, sa culture et sa puissance…. »tous les oeufs dans le même panier n’est ce pas???? »
    Beaucoup me répondront , au mieux de leur courtoisie, que je suis un enfant, les plus agressifs un amateur….toutefois mieux que de se lamenter sur les malheurs politiques de l’Europe, pourquoi ne pas aborder résolument le « think different » à la britannique???? ça leur a toujours plutôt pas mal réussi… eux….

    • Twisted dit :

      Ça ressemble à la politique étrangère américaine sous Bush. L’idée d’alliés à géométrie variable, développée suite à l’opposition de la France, de l’Allemagne et d’israël à l’invasion de l’Irak. Ça a tellement mal marché qu’ils sont tout de suite revenus aux vieilles alliances occidentales. Les occidentaux éprouvent des difficultés à collaborer avec les autres civilisations.

    • Affreux Jojo l'Antique dit :

      Vous êtes jeune et je suis vieux. Ce qui explique certainement que je n’ai rien compris à votre powerpoint.

      Concrètement, si je vous suis sur la mondialisation des flux, un truc qui ne date pas d’hier, mon p’tit coco, hein, même du temps de l’antiquité non écrite, les flux entre zones civilisées distantes étaient délirants ; pour le reste c’est du charabia de chargé de mission dont on ne sait pas quoi faire, à utiliser des concepts fumeux que lui seul comprend. Et encore. C’est quoi, ça la « métrique d’économie, de culture, de connaissances (à priori, celles historiques, elles semblent inexistantes), de capacités militaires » ? Y’a un mètre étalon quelque part ? Y’a des curseurs à bouger ? Y’a des efforts à faire quelque part ? Ouais, on le sait ça depuis longtemps que la défense doit s’envisager de façon systémique. Quand Napoléon déploie sa puissance au niveau continental, il n’apporte pas que les promesses de ses Gribeauval. Il apporte du droit, du commerce, de la culture – celle chariée par la langue française- de la pensée politique et étatique, qui va bouleverser le continent pour le façonner sur un siècle.

      Ce que vous dites, c’est creux. Ça ne veut rien dire. Vous pensez que vous êtes très intelligent, mais tout cela, ça existe depuis toujours. C’est juste la forme qui a changé et les outils qui vont avec. Depuis l’antiquité, la guerre c’est une masse sur un axe projetée à la plus grande vitesse possible, et ça concerne aussi bien un carré d’hoplites qu’une cargaison de huawei daubés de lignes de codes douteuses. Vous manquez de culture générale et historique. C’est tout ce dont vous faites la preuve avec vos « vieux » et vos « jeunes ».

      Remontez dans votre chambre : pas de télé, pas de wifi et pas de dessert. Juste les vieux bouquins de vos pères, du papier et un crayon.

    • Chanone dit :

      @ igor 340
      Votre remarque ne pose qu’un seul problème: celui du niveau technologique.
      Pour vous la faire simple, le monde peut se diviser en deux partie très inégales: il y a les créateurs de technologie, et il y a les autres, qui se contente de consommer, suivre et recycler.
      .
      Pendant des decenies, les U.S.A ont été dans le premier cas, avec leur énorme demande intérieure, une population avec un niveau de vie élevé, facilité par leurs villes géantes et leur puissante infrastructure.
      .
      L’Europe, elle se contente toujours d’assembler des briques technologiques dupliquées sur les découvertes Américaines et parfois, elle trouve des choses toutes seules: elle possède encore des bijoux technologiques, qui sont de taille assez raisonnables pour financer de gros projets sans se perdre en bureaucratie.
      .
      La Chine a fait un immense bond en avant. Elle est fortement freinée par la politique actuelle des USA qui tente par tout les moyens de lui briser les reins.
      .
      La Russie, peut elle compter sur ses propres pépites et un système économique fondamentalement différents des U.S.A.
      .
      Mais ne vous y trompez pas: entre le géant qui doute car même si il est imbattable, sa propre taille se retourne contre lui, et les « puissances révisionnistes », il y a un conflit d’identité, d’autant plus profond que les intérêts sont plus financiers que politiques.
      LA preuve, c’est que voir 13 malheureux miliards qui s’envolent pour atterir dans des solutions Européennes, et voilà la machine lobby qui se met en marche pour les récupérer. Pourquoi? Parce que les capacité d’innovation des Européens sont aussi réelles que celles des Russes. Ou des Chinois.
      LEs ISraéliens ont essayés et se sont fait passer un savon (le Lavi) par leurs protecteurs.
      .
      Or, depuis 1956, la France ne se fait plus d’illusions sur les intentions « bienveillantes » des grandes puissances.

  16. nimrodwing dit :

    C’est bien beau de défendre la défense européenne quand la ferveur patriotique réelle est inexistante, que ces états se marchent dessus dès qu’un projet militaro industriel se met en place que certains états achètent made in US.
    Il faut avant changer les idées avant de pouvoir travailler ensembles et ca ce n’est pas gagner.

    • petitjean dit :

      « la ferveur patriotique réelle est inexistante »
      à cause du lavage de cerveau que nous subissons en permanence
      et ça commence à l’école !
      mais tout cela entre dans le cadre du projet européiste-mondialiste
      et on peut être patriote tout en voulant une construction européenne soucieuse de ses peuples et de leurs intérêts

    • batgames dit :

      l’Europe actuelle est un peu comme la France médiévale ,(en formation )….les patois locaux étaient des langues ,les armées étaient locales ,s’associer au gré des seigneurs ,les vendeurs d’armes venaient aussi de l’étranger ,donc hors de France …les armes de Toléde .bref voici la PUB ==> Depuis le moyen-âge les plus valeureux guerriers se sont équipés à Tolède faisant fabriquer chez eux leurs épées selon leurs souhaits. Aujourd’hui encore il en reste un qui applique les mêmes méthodes de fabrication avec des outils plus modernes mais tout étant fait à la main. Nous sommes en mesure de vous faire profiter de cette exclusivité qui jusqu’à ce jour n’a servi que des initiés. Les matériaux les plus fins, tels que l’acier trempé de haute qualité, l’or et l’argent, sont utilisés pour créer des armes anciennes et historiques faites à la main, des lances et des épées, ainsi que des travaux damassés uniques, et chaque pièce est un reflet unique de toute la beauté, l’histoire et la grandeur de ces anciens métiers……..bref clap de fin de PUB …tadatadadin ….revenons sur terre …..les polonais en se fournissant en hélico américains n’ont rien inventé …la France n’était pas faite encore que ses sujets trahissaient ,comme les sujets de l’EUROPE actuelle qui n’est pas faite ….elle se fera en 1000 ans …ou se détruira …..qui vivra verra

  17. Pascal (l'autre) dit :

    L’Europe de la défense !!!! Comme l’arlésienne on en parle beaucoup, on le la voit jamais! Une Union Européenne doit la devise devrait être  » Tous pour l’Europe, chacun pour soi »

  18. werf dit :

    Pour un ancien diplomate, c’est un non sens de croire que l’on va pouvoir ,à 27, adopter une stratégie quelconque en matière de défense, y compris dans les domaines cités dans l’article. L’Europe n’est plus en mesure de peser dans ces domaines et même les règles de l’OMC ne nous permettront pas de vendre des matériels subventionnés par le FEdef. d’autant que beaucoup de projets ne peuvent se passer, dès aujourd’hui, de pièces américaines, chinoises ou coréennes. Mais à la veille des élections, il faut faire rêver à une Europe unie!

  19. Carin dit :

    Pour ma part, la résistance même passive, vaudra toujours mieux que la soumission passive. En matière de commerce, les américains ne sont pas nos amis.. pas plus que les russes et encore moins les chinois. Donc l’europe doit mettre en place des processus de défense/attaque sur les marchés mondiaux, ou donner les clés du royaume. Personnellement j’opte pour défense/attaque.

    • batgames dit :

      on parle de défense militaire ,pas de commerce militaire ….la nuance est fine ….car le premier ne vas pas sans l’autre ,mais par contre le second peut aller sans le premier ….c’est çà le piège pour la France car elle est seule

      • batgames dit :

        seule à avoir une partie des deux et dépendante aussi de truc tout simple comme de fusils d’assaut auprès des autres …bref on glisse doucettement vers un statut de Grèce grosse,c’est toujours mieux que le statut de Grèce faible

  20. phimo dit :

    si on veut une armée européenne et une défense du même nom….une Europe unie…fermons toutes les bases américaines dans les 5 ans à venir…..mais il faut un Président européen du Futur….qui soit un vrai « CHEF » et pour le moment …..?……
    Vite …DE GAULLE…..revient?

    • batgames dit :

      t’as pas compris que personne n’en veut ..pas même la France

    • NRJ dit :

      @phimo
      De Gaulle….

      Il y a un moment où vous devrez arrêter d’avoir la nostalgie d’une époque que vous n’avez probablement même pas vécue ainsi que de croire en l’existence d’un « être suprême » qui va tout régler. C’est sur cette base qu’on a élu Macron. A cause de ça, de la « personne » du président, plusieurs français ont choisi d’omettre la cohérence du programme politique. Et on en voit aujourd’hui les conséquences en termes de chômage, de déficit, et de croissance.

      Par ailleurs, De Gaulle a été président pendant les Trentes glorieuses. Est ce qu’il aurait eu le courage de faire les réformes sont a besoin la France aujourd’hui ? Rien ne peut l’affirmer. Dites moi, ou sinon revenez dans le monde réel.

    • Carin dit :

      @phimo
      Je pense que comme beaucoup, vous vous plantez sur les déclarations de mr Macron où Mme Parly… ils ne prônent pas la mise en place d’une armée européenne… ils prônent l’harmonisation de l’armement, des entraînements vraiment commun sans la présence américaine, en plus de ceux de l’OTAN, des échanges interarmées plus soutenus, voir carrément au niveau régimentaire pour une meilleure intégration, ( ce qui n’oblige personne à partir en OPEX avec nous… mais si un gouvernement d’europe décide de nous suivre, la « mission » n’en sera que plus facile).. exactement ce que l’on fait avec les américains au niveau de l’aéronavale, et des forces spéciales. Il est évident que la suite logique sera un commandement commun que je vois comme étant la réunion des CEMA des différents pays participant à cette mission, et sous couvert de leurs gouvernements respectifs géreront ensemble la façon de mener à bien la mission, ainsi qu’une représentation commune des différents ministres des AE de ces pays pour ce qui est de l’autre volet de ces missions…la diplomatie. Tout comme il est évident qu’une fois la mission finie, ministres comme militaires reprendront chacun ses prérogatives au sein de son propre pays. Voilà ce que mr Macron prône depuis le début de son quinquennat… n’en déplaise aux grincheux americanophiles, il se trouve que les pays européens commencent à s’intéresser à cette vision qui permettrait à l’europe de gérer elle-même ses conflits diplomatiques avec le reste du monde, d’être beaucoup plus représentative sans avoir besoin de l’accord des actuels 27, ( puisque la participation ou pas relèverait de la souveraineté des états ayant décidés de participer), et surtout de mettre fin à cet anachronisme qui veut que le volet militaire de la diplomatie européenne soit assuré par l’OTAN, c’est à dire par les states comme c’est le cas actuellement.
      Et c’est bien tout le problème des États Unis, de la chine, et de la Russie.. par ce biais l’europe pèsera beaucoup plus fort sur le monde et ses destinées.