Mission Clemenceau : 7 Rafale M ont fait une escale forcée en Indonésie

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

175 contributions

  1. Clavier dit :

    C’est le cinéma habituel dans certains pays quand on leur rend une visite non officielle….

    • Meiji dit :

      Drôle d’accueil, c’est peut être bon pour les politiques locaux de voir des pilotes Français escortés par des militaires Indonésiens.
      Pour les relations diplomatiques par contre, c’est plus que moyen …

    • Czar dit :

      surtout que ces clodos insistaient pour avoir une démonstration du Rafale il y a quelques semaines.

      Après, je pense que l’actuelle élection présidentielle indonésienne (où ujn islamiste radical soutenus par les groupies locales de L’Etat islamique était qualifié au second tour) a dû jouer son rôle.

      bref, on les emmerde, on vendra aux Malais, et c’est suffisant.

  2. v_atekor dit :

    Connu les orages tropicaux sur un autre continent. En vingt minute, on passe du beau temps au déluge avec orages et des gouttes d’eau de la taille d’une noix. Grêle en option, mais qualité garantie.

    • Galopante dit :

      Le rafale ne vole que dans le beau temps, les oiseaux qui chantent, génial ! Ça m’étonne pas que ça se vende mal.

      • Albatros24 dit :

        C’est le cas pour tous les chasseurs il me semble quand ils vont apponter…c’est l’appontage qui pose soucis.
        Sinon le Rafale vole par tous temps quasiment, ce n’est pas comme le Fail 35

      • Gus dit :

        Le rafale vole très bien par tout temps, ce poser sur le charle par contre c’est une autre histoire

      • v_atekor dit :

        Niveau -1 de l’intelligence. Même pour un troll, il faudra greffer un cerveau. Le pb n’est pas l’avion. C’est le porte-avion qui était dans la tempête, et comme il n’y avait aucun intérêt à tenter des appontages avec des conditions cycloniques par temps de paix…

      • v_atekor dit :

        C’est la crise en Russie et en Chine, ils ne peuvent plus se payer de trolls corrects, c’est une calamité. Les gars, demandez des augment’ à tonton Vlad’ si vous voulez, faites vous payer en vodka ou en chanel de contre façon, mais par pitié essayez d’utiliser votre cerveau !

        • dompal dit :

          @ v_atekor,
          « mais par pitié essayez d’utiliser votre cerveau ! »
          A l’impossible nul n’est tenu ! 😉

      • Christophe dit :

        Ah! toi tu risquerai la vie de pilotages inutilement…..bravo tres intelligent comme ton commentaire.

      • Czar dit :

        bah tu sais quoi, troll citron : envoie n’importe laquelle de tes pétoires post-soviétiques pour le tester le tir sur cible mouvante n’est jamais à négliger pour l’entraînement.

  3. Lucy dit :

    Est-ce que l’Indonésie était obligée d’accepter les Rafale tel que tout navire doit porter secour en mer?

    • John dit :

      J’aurais tendance à dire que oui, mais à condition de suivre les instructions du contrôle aérien qui doit avoir des procédures pour ce genre de cas. Et si ce n’était pas le cas, cela sera probablement fait prochainement.
      « L’incident » des iles Hainan avait vu une collision entre un P3 Orion et un intercepteur chinois. L’avion américain avait atterri en Chine.
      Il y a aussi l’exemple d’un OC-135B (avion d’observation américain) qui avait dû atterrir en Russie en 2016.
      La Russie et les USA ont un accord de survol des territoires avec des avions non armés. Le but initial était de montrer qu’aucune activité inhabituelle avait lieu. Je présume qu’un tel avion a moins d’importance aujourd’hui avec les satellites.
      Et il y a les exemples des déserteurs libyens partis pour Malte.
      Bref, je n’ai pas connaissance d’un cas où il y aurait eu un rejet d’une demande d’atterrissage « d’urgence »

  4. R2D2 dit :

    « Visiblement, les pilotes français, dont certains ne portaient pas de d’éléments d’identifications sur le combinaison de vol, ne pouvaient pas faire un pas sans être accompagné par un soldat indonésien armé. »
    Les PMs veulent faire grande impression mais se decredibilisent tous seuls… comme si un pilote francais qui met son appareil à l’abri est une menace. Mais bon je suppose qu’en regardant la scène à la tv les indonésiens se sont sentis protégés 🙂

    • John dit :

      Il y a des procédures… C’est bien normal de ne pas laisser des militaires étrangers et non prévus se balader seuls sur la base. Ensuite, vous ne savez pas (et moi non plus) si la base contient des armes / projets confidentiels, si un exercice confidentiel était prévu ou autres…
      Ensuite, avez vous déjà vu la PM non armée? Si ça se trouve, cet aéroport se trouve en zone un peu chaude, et l’armement est destiné à protéger les pilotes français. Regardez la photo, ils ne sont aucunement en train de tenir en joue les pilotes. Si ça fait partie de l’équipement standard, ils ont l’obligation de le conserver…
      Allez sur Internet, et vous verrez des photos de soldats patrouillant sur la base et ce avec ce même équipement !

      https://www.radarbox24.com/news/7-rafale-french-navy-fighter-jets-made-emergency-landing-in-northern-indonesia
      Il faut arrêter avec cette condescendance… Il n’y a rien de décrédibilisant dans ce qui s’est passé. Les avions ont pu atterrir, les pilotes n’ont pas été enfermés, les pilotes ont pu repartir dès que possible. Donc au contraire, je trouve l’attitude indonésienne très correcte, même si c’est normal dans ce cas d’agir de manière correcte. Il n’empêche d’autres pays auraient été moins compréhensifs

    • Tremah dit :

      Arrêtez de faire vos franchouillards condescendants, il n’y rien à redire, c’est un pays souverain, ils ne peuvent pas laisser débarquer sur leur territoire des militaires étrangers et a fortiori occidentaux sans comité d’accueil, ne serait-ce que pour des raisons de sécurité et de communication interne (mettez-vous effectivement à la place de l’Indonésien moyen).
      L’Indonésie est un pays musulman où sévissent des groupes radicaux susceptibles de mener une attaque contre une cible toute désignée (pilotes français sans défense avec leurs appareils au sol), il est donc normal que le gouvernement indonésien montre que la situation imprévue est sous contrôle. Le niveau d’alerte a par ailleurs été revu à la hausse dans le contexte de l’élection présidentielle en cours en Indonésie, le gouvernement craignant des rassemblements et des actes terroristes.

  5. Bravo-charlie dit :

    Si un jour la France est en guerre, espérons qu’il fera toujours beau temps !

    • John dit :

      Les Rafale, comme tout avion de chasse actuels sont conçus pour pouvoir se poser et voler dans toutes les conditions.
      Dans le cas d’une tempête orageuse (éventuellement avec grêle), tous les avions risquent d’être abimés… Donc dans le cas d’un exercice, il est très intelligent de préférer les protéger de cette tempête plutôt que de prendre des risques en l’occurrence inutiles.
      De plus, atterrir sur un porte avion en conditions normales est déjà un « exploit ». Si il y a des rafales de vent trop importantes, il y a un risque d’accident. C’est malheureusement le risque des portes-avions… Mais inutile de tirer de fausses conclusions !

    • Fralipolipi dit :

      … et qu’on enverra au front un peu plus de pilotes qualifiés « vol nuit » (Hiboux).
      Mais d’ici là, faut bien faire voler les jeunes pilotes pour qu’ils soient qualifiés un jour, et aguerris !

    • EchoDelta dit :

      Nous avons déjà fait la guerre, et déjà affronté des situations météo difficiles qui ont obligé un pilote / avion à se dérouter sans que cela pose d’autres problèmes.

    • Vevert25 dit :

      Ne soyez pas cynique!
      En cas de conflit, les avions seraient revenus au bercail. Dans le cas présent, il n’y avait aucune raison de prendre des risques matériels et surtout humains pour une mission d’entrainement.

    • wagdoox dit :

      si un jour la France est en guerre, on prend des risques bien plus important et on fera avec la météo mais là quel était l’intérêt de prendre le risque ?

    • JEAN FREDERIC dit :

      Si un jour bravo-charlie post un commentaire judicieux faite moi signe.

  6. B21raider dit :

    je me demande quel événement météo peut provoquer un atterrissage forcé pour un avion de chasse tout temps, alors qu’il peut voler jusqu’a 15000m c’est a dire bien au dessus des intempéries (ce n’est pas une pique pour les pro rafale mais je veux vraiment savoir, on nous dit pas tout je pense ……)

    • Thom dit :

      Malheureusement le porte-avion lui ne vole pas à 15000m. Les appareils n’avaient pas forcément assez de carburant pour tourner en rond en attendant l’accalmie pour se poser, tout simplement.
      Mais « on nous dit pas tout » c’est tellement plus mystérieux.

    • hoopy dit :

      Le problème n’est à mon avis pas l’avion, mais le porte-avion que ne pouvais pas se dégager du mauvais temps pour permettre un atterrissage en sécurité.

      • Castel dit :

        hoopy

        Une chose est certaine, le C.D.G. avec ses 27 nœuds max. est loin d’être une « fusée »
        Rappelons que le P.A. le plus rapide de le seconde guerre mondiale en atteignait plus de 34!! ( le Soryu côté Japonais, et l’ Essex, côté Américain )

        • Castel dit :

          Euh…non, autant pour moi
          C’était plutôt la classe « Lexington » pourtant un des plus anciens du début de la guerre chez les Américainsqui pouvait atteindre les 34 nœuds. ( 33, quand même pour la classe « Essex )
          Quand au « Soryu », il avait même atteint les 35 nœuds pendant ses essais ( à vide, donc ) .

    • Ancien dit :

      L’indisponibilité du pont du porte avion, peut être… Si la météo se d »grade, le PA peut certes se déplacer mais assez vite pour que ces avions n’arrivent en limite de leur carburant. Oui ça peut voler haut mais longtemps, c’est un autre problème.

    • didixtrax dit :

      les CB (cumulonimbus) d »un orage tropical montent bien plus haut ; leur puissance destructrice est colossale — mieux vaut ne pas être dedans ni même à proximité.

    • Blaireau dit :

      Appontage risqué ou impossible?

    • Lagaffe dit :

      Le manque de carburant. A un moment il faut bien qu’il se pose et si les intempéries empêchent l’appontage sur le CdG…

    • Qui ça N dit :

      Peut-être que la météo au-dessus du porte-avions Charles-de-Gaulle était trop dégradée pour permettre des appontages en toute sécurité. Et les Rafales comme tout avion n’ont pas une capacité illimitée de carburant, il faut bien qu’ils se posent avant d’atteindre la panne sèche …

    • Spls dit :

      Le problème ce n’est pas la météo en vol mais celle sur le porte-avions quand les avions doivent y retourner pour apponter… Mieux vaut dérouter que d’attendre d’être bingo fuel au-dessus des flots…

    • Fralipolipi dit :

      @B21
      Tout d’abord, la problématique ici est celle de l’appontage par gros vilain temps, et non celle du vol en lui-même.
      .
      A noter aussi que l’identification – en amont – d’un ou plusieurs aéroports de détournements potentiels fait partie des procédures habituelles, avant chaque vol depuis le PA (… au moins en temps de paix).
      .
      Après, le PAN CDG est censé pouvoir récupérer ses Rafale M jusqu’à vent Force 6.
      Et les épisodes orageux amenant des vents plus forts ne sont pas forcément rarissimes dans ce secteur … reste à savoir si le fait qu’ils ne soient pas prévisibles est une chose rare ou pas, …mais bon, j’ai la faiblesse de croire que la météo là-bas est assez loin de la science exacte.
      .
      Aussi, il faut savoir considérer qu’on ne réagit pas forcément de la même manière entre devoir récupérer 1 ou deux avions, ou une pontée de 7 avions … surtout si manifestement tous les pilotes de cette pontée ne sont pas les plus aguerris (sinon ils seraient tous qualifiés Nuit).
      Et cette pontée de 7 Rafale constitue en soi une large part des 18 Rafale que le PA CDG embarque en ce moment.
      Alors … il a tout simplement été décidé de ne pas prendre de « risque inutile » … surtout en temps de paix et d’exercices internationaux.
      Si 1 ou 2 ou 3 des Rafale devait être détournés, alors autant détourner toute la pontée.
      .
      Enfin, le fait que les 7 Rafale soient repartis dès le lendemain … depuis une zone sans mécanicien ni possibilité d’entretien spécifique, prouve à la fois que l’avion est vraiment fiable (et pas si complexe que cela à mettre en œuvre), et que le détournement n’était vraiment qu’un détournement de circonstance en réaction à un incident climatique ponctuel.
      .
      In fine, c’est plutôt le signe d’une force aéronavale qui fonctionne bien et sait s’adapter.
      C’est un bon exercice en tous les cas 😉

      • Carin dit :

        @fralipolipi
        C’est justement un des avantages du Rafale que de pouvoir
        « démarrer » sans assistance…. n’importe quel autre avion serait resté sur le tarmac en attendant qu’un gros porteur amène les démarreurs, et pour les F35… les paratonnerres…au cas où!

        • Fralipolipi dit :

          @Carin
          L’échelle d’accès intégrée au cockpit doit également être appréciée des pilotes en ce cas, pour l’autonomie qu’elle aussi autorise.

    • Lejys dit :

      Notion d’aéronautique générale…se détourner sur un aéroport suite à un problème météo peut être un cas d’atterrissage d’urgence selon l’autonomie carburant restant à l’avion. Ce n’est pas voler qui posait des difficultés, mais atterrir dans des conditions météo très dégradées (orages, vents, etc.). Et là il s’agissait même d’apponter, exercice encore plus complexe et difficile. Il se peut même que ce soit le PA qui ne soit plus en mesure de recevoir des avions, en fonction du roulis et du tangage qu’il subit. Et ce même si le CdG dispose d’un très bon système de stabilisation, il a aussi ces limites.

    • EchoDelta dit :

      Quand il devient imprudent de se poser sur le Porte Avion car ca bouge trop, que l’on devient short en pétrole avant d’avoir une option pour se poser et que l’on a pas / plus de ravitailleur en l’air pour tenir. On choisit l’option la moins couteuse en temps / pétrole / Fatigue & récupération etc. C’est forcément une décision de compromis et je trouve plutôt sain qu’ils aient tous trouvé une solution fiable et adéquate aux problèmes rencontrés.

    • dolgan dit :

      Vous croyez quoi? Que les russes ont testé une arme secrète nous forçant à nous poser? Que c’est en fait une mission d’espionnage (on aurait pas trouvé mieux qu’envoyer 7 rafales pour visiter la douane…)? Rien de mystérieux dans tout ça. C’est pas la première fois que ça arrive et ça sera pas la dernière. C’est prévu dans les check list .

    • caribert dit :

      bah en fait quand on part du principe que les gens reflechissent on a pas forcement le besoin de tout dire…. bref …une tempête ca fait un chouia bouger les navires, et un porte avion qui bouge dans tout les sens ca devient trop dangereux pour atterrir, déjà que en tant normal ca tient plus du crash contrôle alors en pleine tempête….y a que dans les films marvel ou les porte avion volent a 15 000 metres…

    • PK dit :

      Le problème est de se poser le pont du porte-avion. Passé une certaine hauteur de houle et de vent, c’est impossible.

    • Pascal (l'autre) dit :

      @ B21raider Sous les tropiques et la zone équatoriale certains « cunimbs »* se développent allègrement jusqu’à 15000 mètres voire encore plus haut! Ils peuvent de plus former des véritables murailles de plusieurs centaines de kilomètres!Les normes de sécurité temps de paix imposent de les contourner. Et même dans les zones dites tempérées certains orages peuvent atteindre des tailles considérables tant en superficie qu’en hauteur. En particulier dans les grandes plaines nord américaines ou sévissent surtout au printemps des orages « supercellulaires » caractérisés par des rafales descendantes pouvant dépasser les 150 kms/h, des précipitations diluviennes (sup à 300 mm/heure, des chutes de grêle intense et parfois géantes diamètre (sup à10cm) et surtout générateurs de tornades.
      * cunimb: Argot aéronautique désignant le cumulonimbus (certains pilotes qui ont eu « l’honneur » d’y rentrer disent, c’est comme une machine à laver…………………………. en programme essorage!)

    • v_atekor dit :

      Les tempêtes tropicales montent potentiellement très haut et surtout pour apponter il faut forcément descendre…

    • Carin dit :

      @b21 raider
      C’est le Charles de Gaulle qui était dans la tempête, les avions se sont déroutés parce qu’ils ne pouvaient plus s’y poser…

    • Mike dit :

      Le pont d’un porte-avion, surtout du CdG, paraît déjà minuscule quand on fait une approche. Imaginez la difficulté supplémentaire quand il est rendu invisible par les trombes d’eau de tous les diables, qu’il s’agite plus que d’habitude et que des vents de travers se manifestent de façon imprévisible. Même avec l’assistance du cœur du Rafale, ça reste acrobatique. Autant patienter à l’abris.

    • Bloodasp dit :

      @B21raider: je vais essayer de vous éclairer sur la nature des orages dans cette région, pour y aller régulièrement. Quand il pleut en Indonésie, c’est pas la petite averse française, c’est un mur d’eau littéralement, c’est assez violent et ça peut durer longtemps. Pour avoir rouler en voiture sous un de ces orages à quelques dizaines de KM/H j’aime autant vous dire que la visibilité était quasi nulle et que très vite nous avons dû nous ranger sur le bas côté de la route pour attendre que le grain passe, mais quand je vous dis une visibilité quasi nulle je n’exagère pas, vous ne distinguez plus le véhicule qui vous précède. J’imagine qu’a bord d’un Rafale en phase d’approche du CDG pour apponter à plusieurs centaines de KM/H, ça doit être particulièrement flippant et dangereux. Conclusion il n’a rien de surprenant que le PACHA est préféré jouer la sécurité!

  7. NRJ dit :

    @Laurent Lagneau
    A propos d avions, vous n´avez pas fait de reference a la commande de 76 SU-57 par la Russie la semaine derniere. Est ce un oubli ou n avez vous pas considere necessaire de le mentionner ?

    • Laurent Lagneau dit :

      @ NRJ,

      Ce n’est qu’une annonce. On verra quand la commande sera effectivement signée. D’ici 2028, on a un peu de temps 😉

      • Alain d dit :

        Mort de rire

      • Polymères dit :

        Exactement, attention aux effets d’annonces des russes, toujours là pour se donner une perspective militaire positive et forte mais qui aboutit souvent sur une toute autre réalité.

        Moi je vois surtout cette annonce comme une mise ne valeur d’un programme largement mis de côté, y compris par les russes eux-mêmes. Pourquoi? Par ce qu’ils cherchent sans doute à offrir à la Turquie une alternative au F-35 en donnant au Su-57 un avenir grâce aux commandes russes mais aussi l’idée d’un avion moins cher (avec des prix qui auraient baissés de 20% disent-ils…).
        L’objectif de Moscou, c’est bien cela à mon avis, vouloir faire venir les turcs et leur argent pour relever ce programme sur lequel ensuite les russes pourront s’acheter des avions pour un moindre prix. Une annonce jetée dans les airs pour entuber les turcs, car quoi qu’on en pense les russes ont besoin d’argent et les sanctions américaines pour ceux qui achètent des armes russes, c’est un soucie, peut-être pas maintenant par ce qu’ils produisent encore pour d’anciennes commandes, mais après. Que Trump reste, ces sanctions resteront, si les démocrates viennent au pouvoir, avec toute l’affaire de son ingérence en 2016, faut pas croire que ça changera.
        Les russes sont prêts à se vendre aux turcs les yeux fermés, ils cherchent les milliards pour sauver leurs industries militaires, car avec la baisse des budgets, les russes ne pourront pas faire tourner seuls tout ce complexe, il leur faut de l’export pour l’avenir proche et ils croisent les doigts pour que leur situation économique s’améliore (comme toujours dans leur discours officiel, « les beaux jours vont venir, il suffit d’attendre sagement », c’est un peu comme le barbier avec son « demain on rase gratis »)

      • Anonymou dit :

        Ce n’est qu’une annonce mais émanant de Poutine pas de n’importe quel lobbyiste obscures de Robosonexport ou d’un petit colonel, il ne mettra pas sa crédibilité en jeu pour si peu, donc il y a de grandes chances que cette commande soit réalisée d’autant que 76 avions d’ici 2028, ça fait 8 avions en moyenne par an, c’est pas la mer à boire.

    • sonata dit :

      On attend toujours les 2300 Armata qui étaient supposés entrer en service d’ici à 2020. Ha ben merde, finalement les Russes ont déclaré qu’ils n’en avaient plus besoin, leurs T72 modernisés étant – selon eux – largement supérieurs à tout ce que le reste du monde a à proposer.
      La communication russe habituelle…

  8. olivier 15 dit :

    Mince…. incident peu reluisant à pas mal de points de vue: la météo non gérée, tout le monde pas qualifié de nuit, Pilotes non porteurs d’armes de poing ( surprenant ), et un petit peu d’humiliation offerte en marche à pied. WTF ??

    • didixtrax dit :

      le non gestion de la météo n’est probablement pas due aux pilotes, mais aux services locaux (ou aux nôtres qui utilisent les données locales) — quand je vois la dégradation des prévisions météo aéro ne serait-ce qu’en FR continentale (p.ex. prévision de ce matin CAVOK (ciel bleu) vers 12Z mais à 16Z toujours des CB et des averses…)

    • John dit :

      Zone tropicale, donc la météo est très instable, et il est possible qu’un orage se forme en un rien de temps. La météo européenne est bien moins instable, mais il ne faut pas prendre cela comme étant standard…
      L’exercice se fait de jour… Oui, tous les pilotes ne sont pas qualifiés de nuit, c’est bien pour cela qu’il y a ces entraînements en mer pour augmenter les qualifications des pilotes !
      Et la marche à pied n’a rien du tout d’humiliant. Il y a probablement des protocoles, la PM se doit de protéger sa base, et si les fusils d’assaut font partie de leur équipement standard, bah c’est comme ça…
      En France aussi les pilotes marchent jusqu’à leur avion…

    • Lejys dit :

      Bienvenu dans le monde réelle, sans doute peu ressemblant aux film hollywoodien…..
      – météo non gérée: elle l’a forcement été, c’est un grand principe d’aéronautique! Même s’il ne faut pas écarter l’erreur, elle reste peu probable. La météo n’est pas une science exacte, chaque jour des vols de lignes régulières, qui ont pourtant pris connaissances des conditions météos prévues, sont détourné suite à une dégradations plus importantes que prévue, ou qui s’est déplacée là où on ne l’attendait pas;
      – tout le monde pas qualifié de nuit: les qualifications des pilotes de chasse de l’aéronavale suivent différentes progressions, qui ont toutes les caractéristiques d’être longues: pilote opérationnelle, sous-chef de patrouille, chef de patrouille, qualification à l’appontage, qualification à l’appontage de nuit, etc. Sans compter les différentes qualifications à l’emploi des armements et autres équipements (nacelle de reconnaissance, nacelle de ravitaillement, etc). Rajouter les qualifications pour apponter sur d’autres type de PA US… Bref, il n’est pas possible d’avoir tous les pilotes embarqués sur un PA détenteurs de toutes les qualifications. L’un des but des cette mission était d’ailleurs de « vieillir » les pilotes, leur apporter de l’expérience, afin qu’ils puissent passer d’autres qualifications lors de ce déploiement;
      – pilote non porteur d’armes de poing: ben heureusement !! ce ne sont pas des cow-boys ! Ils ne sont armés que lors de missions de guerres, ou de survol de territoires ennemis. Pas certains que les indonésiens apprécient que les pilotes doivent être armer pour survoler ou se poser sur leur territoire. Pire, cela pourrait même être un motif de refus de leur part de les autoriser à se poser. Et pis j’vois pas trop à quoi auraient pu servir une arme de poing, ce n’est pas avec quelques minutions dans un chargeur qu’ils auraient pu défendre leurs Rafales une fois posés. Le fait d’être non armé a au contraire largement facilité les choses….
      Quand à la réaction Indonésienne, elle apparait effectivement un peu excessive dans la forme. Il faut néanmoins remettre l’évènement dans le contexte (des avions militaires d’un autre pays débarquent à l’improviste, quel est le climat politique local?) Et reste à savoir ce qu’il en est dans le fond. Je n’ai pas l’impression que la réaction Française ai exprimé quelconque remontrance…

    • dolgan dit :

      Quoi? nos pilotes ne sont pas sortis arme au poing pour envahir l’indonésie à 7? Qu’elle bande de fillettes!!!! C’est sur qu’avec vous, ça se serait passé autrement …
      .
      C’était un vol d’entrainement. Même pas certain qu’ils étaient armés. Et si ils l’étaient, sauf autorisation expresse des autorités locales, ça aurait été une faute grave de descendre armé de l’avion.
      .
      Oui, olivier 15, pour voler de jour, pas besoin d’être qualifié nuit … Rien d’humiliant là dedans.
      .
      Mr Olivier 15, la météo tropicale c’est du sérieux. On s’amuse pas à risquer la vie de nos pilotes juste pour éviter que des guguss comme vous sortent des tirades de yakafokon sur internet.

      • olivier 15 dit :

        Eh Dolgan, merci pour le gugusse, je ne vous ai pas insulté, ok? je sers ce pays depuis 27 ans, et en tant qu’amateur « air », cette fois, je suis titulaire du brevet de pilote TT ( pilote du dimanche si vous préférez ). J’ai donc qq notions d’utilisation de la météo aéro. Ce que j’ai posté sont des questions légitimes, sur des sujets que je ne maîtrise pas… d’où ces questions. Qui parle d’envahir l’Indonésie? vous êtes débile ou quoi? Mais c’est sûr qu’avec des ingénieurs comme vous.. « le bois avance ». Peut-être êtes vous un météorologue pro, officier d’appontage, ou bien juste un pékin de clavier? 😉

        • dolgan dit :

          Pas des questions légitimes, juste des accusations de pilier de bar qui aime cracher sur son pays.
          .
          Difficile de croire que quelqu’un titulaire d’un brevet de pilote soit surpris que la météo n’est pas une science exacte, à fortiori en zone tropicale. Nul besoin d’être expert, c’est de la culture générale niveau collège.

          • olivier 15 dit :

            Bien sûr, J’aime cracher sur mon pays. C’est pour cela que je le sers et suis ( parfois malheureusement ) au service de gens comme vous. Et vous, vous l’aimez, l’avez servi? Merci d’évaluer mon niveau… Il va bien, merci.

    • wagdoox dit :

      la météo n’est jamais « gérée ». Suffie de voir meme en France, ils plantent en permanence et se permettent de dire le temps dans 20 ans …
      Aucun porte avions au monde n’a 100% de ses pilotes formés pour la nuit, c’est les plus expérimentés uniquement.
      Ils ne portaient pas d’arme car les autorités locales en ont fait la demande, évidemment.

      • Pascal (l'autre) dit :

        « a météo n’est jamais « gérée ». Suffie de voir meme en France, ils plantent en permanence et se permettent de dire le temps dans 20 ans … » Les prévis météo et les tendances à une semaine c’est de la météorologie, à 20 ans c’est de la climatologie, ce n’est pas tout à fait pareil! « Ils se plantent en permanence  » c’est un peu de la mauvaise foi! Le dernier « coup » de froid de début mai a été très bien appréhendé .Si tel n’avait pas été le cas je ne vous dis pas les dégâts dans les vergers et le vignoble ! De plus les situations orageuses sont les plus difficiles à prévoir. Certains agriculteurs ont par le passé intenté des actions en justice contre Météo France parce que cet organisme n’avait pas mis leur département en alerte orange lors d’un épisode orageux ! Durant la nuit plusieurs paramètres ont changé (en particulier le cisaillement des vents en altitude qui’ s’est nettement renforcé) paramètres qui ont rendu plusieurs cellules orageuses grêligènes.

    • Fred dit :

      Il me semble qu’un article ici même il y a quelque temps, indiquait que l’arme de poing des aviateurs était dans la trousse de première nécessité incorporée au siège éjectable …

      Évidemment qu’ils ne l’ont pas à la ceinture ou dans un holster.

      • olivier 15 dit :

        Merci de la précision, Fred. Sans insulte en plus…ça devient rare sur ce forum.

  9. ScopeWizard dit :

    C’ est pas comme chez-nous ; ils rigolent pas avec la sécurité nos amis indonésiens ………………

    Quant au Rafale , avec un nom pareil , ne pas pouvoir supporter quelque ouragan passager régional , ça la fout mal ! 🙁

    Bon , c’ est quand qu’ on le change pour nous équiper de F-35 ? Qui quant à lui explose en vol dès qu’ un orage de saison pointe à l’ horizon ………….

    Hé bê , le moins que l’ on puisse dire , c’ est que les avions modernes d’ aujourd’ hui sont chers , compliqués , et pas très résistants ; quelle camelote ! 😀

    • sentinelle dit :

      mother th…

    • John dit :

      Il faut comprendre la différence entre pouvoir supporter, et prendre la décision de l’affronter en entraînement avec les dégâts que ça risque d’occasionner inutilement.
      Les Rafale comme tous les avions sont conçus pour de tels cas. Les appontages sont complexes toutefois, si il y a de fortes rafales instables, difficile d’atterrir en sécurité. En cas de guerre, le niveau de sécurité peut être réduit.
      Ensuite, si il y a beaucoup d’éclairs, le risque que les équipements soient abimés est important. Et si il y a de la grêle, c’est des dégâts en plus.
      Donc le choix était: apponter et engendrer des coûts additionnels potentiellement importants ; aller en Indonésie et s’assurer de la continuité du déploiement du CdG.

      Qques exemples de dégâts de grêle et d’orages:
      https://www.dailymail.co.uk/travel/travel_news/article-3684136/Pilots-forced-land-plane-blind-HAILSTONES-severely-damage-windshields.html
      https://theaviationist.com/2008/02/15/a-lightning-strike-causes-the-loss-of-an-italian-f-16-are-lightnings-a-risk-for-aviation-safety/
      https://fighterjetsworld.com/latest-news/b-52-safely-landed-after-being-struck-by-lightning-that-leaves-man-sized-hole-in-her-tail/684/
      http://blog.mentalpilote.com/2016/12/02/m-je-viens-de-me-faire-foudroyer/
      https://www.pinterest.ch/pin/786089309936761173/?lp=true

      Pensez vous qu’un risque de ce genre est utile? Nécessaire?
      Le radôme est à risque dans un tel cas. Il prend presque tout à l’avant. Le radar peut ne plus être protégé correctement.
      Si un éclair frappe le Rafale, le risque est réel de le perdre, même si il est réduit au maximum. Par contre, des dégâts d’avionique ne seraient pas étonnants. De nombreux contrôles seraient nécessaires. Et les coûts occasionnés inconnus. Jouer la carte de la sécurité me semble plutôt malin.
      Et les anciens avions ne sont pas mieux protégés que les nouveaux. Les matériaux anciens seraient des aimants à missiles sol-air !

      • Pascal (l'autre) dit :

        « Si un éclair frappe le Rafale, le risque est réel de le perdre, même si il est réduit au maximum. Par contre, des dégâts d’avionique ne seraient pas étonnants. De nombreux contrôles seraient nécessaires. Et les coûts occasionnés inconnus. Jouer la carte de la sécurité me semble plutôt malin.
        Et les anciens avions ne sont pas mieux protégés que les nouveaux. Les matériaux anciens seraient des aimants à missiles sol-air ! »
        Tous les jours plusieurs avions sont foudroyés en vol! En aéronautique civile on considère qu’un avion est touché par la foudre toutes les 1500 heures de vol! En règle générale les dégâts sont minimes! Je me rappelle qu’un mirage III E de Luxeuil avait été touché au dessus du Jura. Sur la cellule on a observé comme des « points de soudure » à deux endroits (zone de rentrée puis de sortie de la décharge), et rien au niveau de l’avionique! Mais, toujours à Luxeuil un mirage F1 de Creil qui s’était posé en « emergency » suite à un foudroiement en vol du coté de Vesoul et qui n’était vraiment pas beau à voir! Radome « explosé » radar Cyrano 4 dont tous les composants (y compris le système de débattement de l’antenne) étaient comme soudés! Et je ne vous décris pas l’état de la carène en haut de dérive! Plus de radio, plus d’instruments de vol. Le pistard qui l’avait accueilli avait déclaré:  » à l’ouverture de la verrière cela sentait entre le plastique cramé et cette odeur lorsque l’on fait de la soudure à l’étain!

        • John dit :

          Oui, tous les jours des avions sont foudroyés.
          Sauf qu’ici on parle d’un appareil qui aurait dû apponter sur le CdG par la suite, pas sur une piste bien large et bien longue. Si l’avionique venait à souffrir de la foudre, la descente et l’appontage prennent un nouveau niveau de complexité, d’autant plus lors d’une tempête avec les mouvement du Rafale à cause des vents, et du navire à cause des vagues.
          Avec tous ces risques qui s’accumulent, il est normal en temps de paix de vouloir les éviter, combien même ils sont certainement entraînés sur simulateur.

      • ScopeWizard dit :

        @John

        Merci de tous ces liens ! 🙂

        En tous cas , m’ apercevoir à quel point vous tenez à notre Rafale fait rudement plaisir ! Choisissez-le donc ! Il est bien cet avion ! 😉

        • John dit :

          J’ai toujours dit que le Rafale était un excellent appareil.
          Le problème c’est que trop de commentateurs ont un mode de pensée binaire, et ne peuvent pas comprendre qu’on puisse trouver le Rafale bon, et le Gripen aussi.
          Il y a une forme de condescendance vis-à-vis des autres pays qui est dommage. Et quand j’utilise le Rafale comme référence pour le comparer aux autres, c’est parce qu’ici tout le monde connaît le Rafale. Si je dis que le Gripen E n’a pas grand chose à envier en termes de technologies, si qqun le prend pour une critique, je n’y peux rien.
          Je suis très factuel, et je ne pars pas du principe que tous les pays sont nuls.
          Je ne pars pas non plus du principe que le F-35 est nul. Il sera certainement bon pour sa mission principale qui sera la pénétration d’espace aérien. Bref, je pense être beaucoup plus dans la nuance…
          Concernant ce commentaire en particulier, ça aurait été le cas pour tous les appareils, américains, russes, …
          Et oui, le Rafale est un bel avion. Mais le Gripen E est selon moi plus adapté à la Suisse.
          Il est conçu pour la défense aérienne initialement. Il a évolué en un vrai multirôle.
          Le Gripen E sera financièrement plus intéressant pour bien des raisons:
          – pas d’adaptation des infrastructures nécessaires (les galeries dans lesquels les avions sont protégés ne sont pas adaptés au Rafale. Le F-18 passe parce que ses ailes se replient
          – décollage/ atterrissage depuis des routes, ce qui est l’une des stratégie suisse. Il y a des routes conçues pour ce rôle.
          – le prix d’exploitation d’un mono-réacteur est inférieur.
          – le Gripen E est le premier appareil dont j’ai connaissance où l’évolution est censée avoir un coût d’exploitation inférieure à la génération précédente qui était déjà intéressante.

          Et concernant l’évaluation de 2008, beaucoup ici l’utilisent comme référence. Mais c’est une erreur de penser que le Gripen ne va pas « exploser » son propre score. Je ne sais pas ce que ça donnera face au Rafale, tout dépendra des critères.
          Pourquoi le Gripen va exploser son score?
          Voici la méthodologie de notation des avions lors de la dernière évaluation (avec une preuve de cette méthode, pas une invention).
          Comme vous le savez, le Gripen C/D a été utilisé pour l’évaluation du Gripen E. Le Gripen E est totalement refait, l’équivalent du passage Hornets – Super Hornets.
          L’évaluation prenait en compte un « facteur de crédibilité ». Donc pour tout ce qui serait inchangé entre la version testée et achetée, ce facteur est égal à 1.
          Par contre, il y a deux autres cas de figure. si une modification est prévue mais non testée, non intégrée, le facteur de crédibilité est de 0.2, et si un élément a été testé très largement mais non intégré à l’avion, le facteur de crédibilité est de 0.8.
          Concrètement, comment cela se calcule?
          – note évaluation basée sur le Gripen C: 4
          – note théorique sur le Gripen E d’après les experts suisses: 9 (mais non testé)
          – note retenue pour l’évaluation: 4 + 0.2 x (9-4) = 5
          Donc ce qui s’est passé pour le Gripen, c’est que la note théorique a servi de référence, et le fait que la Suède commande le Gripen a servi d’assurance pour atteindre au moins 80% des attentes. Dans ce qui a été vu dans la presse helvétique, la méthode d’évaluation justifiant la faible note n’était pas connue en réalité.
          Et quand on voit la réalité aujourd’hui, le Gripen E semble atteindre les attentes. Pas un avion révolutionnaire, mais très bon avion correspondant au besoin de celui qui a défini le cahier des charges. Et en ce sens, le Gripen et le Rafale sont très similaires. Il font ce qu’il leur a été demandé de pouvoir faire.
          Page 13 du document suivant:
          https://www.parlament.ch/centers/documents/fr/bericht-sukkom-sik-tte-2012-08-20-f.pdf

          Mais si c’est le Rafale, tant mieux pour la Suisse. Mais pour la défense aérienne, pour le même prix, et pour une flotte plutôt petite, le nombre me semble plus importante que le volume d’armement, d’autant plus que les missiles air-air sont plus légers.

          • ScopeWizard dit :

            C’ est à dire qu’ à ma connaissance , vous ne devriez avoir qu’ une vingtaine de Rafale au total alors qu’ un nombre plus élevé serait plus approprié tel 36 ou 40 , est-ce que le Gripen E permet cela ?

    • tschok dit :

      C’est pas le vol, mais l’appontage qui est problématique en cas de tempête…

      Vous avez 7 avions en l’air au moment où votre porte-avions est pris dans une tempête. Vous déroutez vos avions vers l’aéroport le plus proche. Après 90 mn de vol, la question du carburant vous oblige à penser vite et bien, surtout si vous êtes à 100 nautiques des côtes.

      Ralala.

      • ScopeWizard dit :

        @tschok

        Bah , reste toujours en dernière option la mise en pratique de toute la science du vol à voile …………..

        Vous inquiétez pas , on va y arriver …………….. 😉

    • wagdoox dit :

      non mais arrête aucune armée ne prendrait le risque de faire atterrir un avion avec un temps pareil, en temps normal on revoit vers une autre basse et c’est exactement ce qui s’est passé sauf qu’il n’y avait pas de bout de France à l’horizon.
      Un avion reste soumis aux lois de la physique et un atterisage dans ce genre est déjà compliqué alors sur PA…
      s’il te plait ne te mets pas au niveau d’un certains « bombardier » ici présente.

      • ScopeWizard dit :

        @wagdoox

        Mais non mais non ; ne te fais aucun souci , je n’ en suis pas là . 🙂

        N’ empêche , cela démontre à quel point il peut être facile de déclencher des « choses » et combien il peut être aisé sans argument probant autre que celui d’ une idée préconçue des plus vagues et sujette à l’ interprétation la plus échevelée de faire croire que l’ on a quelque chose à dire autre que du pur baratin sans consistance voire à tendance franchement débile ……………….

        Hormis le trait d’ humour , qui certes pouvait prêter à confusion suivant la sensibilité de chacun , je m’ aperçois que beaucoup prennent les choses au pied de la lettre en y accordant , selon moi , un petit peu trop d’ importance ……………

        En temps normal , je suis un intervenant sérieux qui essaie de faire les choses sérieusement et intelligemment en m’ efforçant de toujours garder les pieds sur Terre , mais comme dans le même temps , j’ apprécie particulièrement la rigolade ou du moins la bonne humeur , il m’ arrive de délirer et de partir en vrille plus souvent qu’ à mon tour , raisons pour lesquelles je ne cesse de faire montre d’ auto-dérision et d’ éviter autant que faire se peut de me prendre au sérieux .

        Ce qui n’ interdit pas de se remettre en question ou en place , si nécessaire …………………. voire de fondre un ou deux fusibles lorsque la tension devient trop élevée …………….. 😉

    • Auguste dit :

      Le moins que l’on puisse dire,c’est que ça la fout mal comme publicité.

      • Obelix38 dit :

        Au contraire :

        – Ce n’était pas une mission de guerre mais un entraînement, pas la peine de prendre le risque d’abîmer ou perdre le moindre appareil, ou pire, perdre un pilote. Tu te vois apponter avec un temps comme par exemple celui-ci ? https://i67.servimg.com/u/f67/17/41/08/60/dscn0110.jpg

        – La météo n’est déjà pas une science exacte dans nos contrées, alors imagine ce que ça donne dans une région où le temps est encore plus changeant et où la météorologie est peut-être un science plus jeune !

        – 7 Rafale M se sont posés dans un base aérienne tierce, puis sont tous repartis moins d’un jour et demi plus tard, le tout sans assistance technique particulière/dédiée, et ça c’est plutôt une bonne publicité pour la facilité de mise en œuvre de l’appareil !

        ( Mais peut-être aurais-tu préféré un fin à la « Mystère IV à Séville » ? http://aviateurs.e-monsite.com/pages/1946-et-annees-suivantes/six-mystere-iv-a-seville.html )

        • Auguste dit :

          Fallait pas décoller.

          • Obelix38 dit :

            Si il faut attendre une prévision météo de beau temps avec un probabilité de 100% pour autoriser le décollage, il ne va plus y avoir un seul avion en l’air ! 😀

      • ScopeWizard dit :

        Merci Auguste ; enfin un qui suit ! 😉

    • ScopeWizard dit :

      @sentinelle @John @tschok @wagdoox

      Pour l’ anecdote , un ami me disait il y a peu que l’ humour allait bientôt devenir une chose rare car il y avait de moins en moins d’ amateurs ; il rajoutait que compte tenu de la loi de l’ offre et de la demande , celui-ci allait perdre beaucoup de sa valeur tout en étant paradoxalement de moins en moins accessible ……………………..

      Aujourd’hui , il n’ est plus parmi nous ; mais avait-il raison ?
      Tout me porte à le croire …………….

      Élément de réponse :
      https://9docu.net/regarder-et-telecharger-le-documentaire-rire-de-tout-la-fin-d-une-epoque-gratuitement/

      http://www.paris-premiere.fr/parispremiere-et-vous/faq-4148/rire-de-tout-la-fin-d-une-epoque-quand-sera-diffuse-ce-documentaire-sur-paris-premiere-29430.html

      Hé bê , moi qui suis d’ un naturel si facétieux , me v’là bien , tiens ………….. 🙁

      Bah , reste plus qu’ à me prendre au sérieux et c’ est bon , je rejoins le copain ; au moins , avec lui je me marre …………..

      Si vous voyez ce que je veux dire ? 😉
      https://www.youtube.com/watch?v=ymw7qxZNZUU

      • ScopeWizard dit :

        Bon , indépendamment du fait que quelques-uns ont eu des réactions plutôt épidermiques , au moins a t-on eu droit venant de certains à quelques liens des plus intéressants voire instructifs afin d’ illustrer leur propos , ce dont je les remercie vivement …………………. 🙂

        Cela étant , je constate pour ma part une nette différence dans la compréhension de certains « codes » qui il y a quelques années ne posaient pourtant que très peu de problèmes voire pas du tout ; moins de compréhension , ça peut signifier moins de tolérance , moins d’ altruisme , moins d’ empathie , par manque de réflexion , pire par réaction réflexe : un mot , une phrase tournée dans un certain sens et immédiatement en guise de réponse une réaction pré-programmée ……………

        Perso , vous m’ en excuserez , mais je trouve cela très inquiétant …………………

        Après , prenons en compte qu’ il existe également un autre aspect qui peut expliquer de tels comportements , celui de la prudence ………………..

        M’ enfin , quoi qu’ il en soit , je nous suggère d’ étudier la question ………………

      • tschok dit :

        C’est pas une question d’humour, Scope: vous aimez bien jouer au con, c’est entendu. Mais sur ce coup-là, vous n’avez pas simulé…

        Nanère.

        • ScopeWizard dit :

          @tschok

          Ah oui sans blague ?

          Vous allez à présent prétendre que vous savez mieux que moi quelles étaient mes intentions ? Décidément , rien ne vous arrête vous !

          Eh non , désolé , sur ce coup c’ est clairement vous qui avez été nul de chez nul , ce qui très honnêtement compte tenu de votre tournure d’ esprit ne me surprend guère …………….

          Cela étant , oui , j’ aime jouer au con ; seulement attention : pas n’ importe comment et pas non-plus sur n’ importe quel sujet ……………

          Sur tout ce qui a trait à l’ aviation , plus spécialement à l’ aviation française , et encore plus précisément aux productions Dassault , non seulement j’ en connais un bout , mais en plus , depuis le temps ou les dizaines d’ interventions successives , tout le monde sait ce que je pense car je n’ ai jamais varié sur mes prises de position .

          De plus , en essayant pour je ne sais quelle raison , précisément d’ avoir raison alors que vous avez tort sur toute la ligne , vous vous enfoncez vous-même en insistant ……………
          Pourquoi ?

          Dans mon petit commentaire , seule la toute première phrase se voulait vraiment sérieuse , et encore elle était à fort caractère ironique ………….
          Tout le reste n’ était qu’ humour « potache » genre farce&attrapes ou peau de banane ou encore seau d’ eau en équilibre au-dessus de la porte si vous préférez ……………..

          Et ça se voyait drôlement bien , ce n’ était ni très subtil , ni sibyllin , ni même à tiroirs ……………

          Alors , puisque vous m’ avez répondu intelligemment , et que vous veniez ainsi de briller , le moins que vous puissiez faire à présent serait d’ éviter de tout gâcher en tombant connement dans vos travers habituels ……………

          Nananère ………..êreu ! 😉

    • Vivo dit :

      J’ai toujours pensé que ScopeWizad était le Laurent Baffie d’Opex360, quel Sniper.

  10. Guerrier des boutons dit :

    Ah ces aviateurs (ou marins, peu importe)!
    S’ils voulaient visiter du pays ils devaient prendre un engagement dans la Coloniale !
    .
    Les CIRFA devraient arrêter de mentir pour faire du chiffre à tout prix.

  11. Bikoro dit :

    F. 35 version française !!!! Pas de doute là-dessus!!!! Allez les trolls x 2, amusez-vous!!!

  12. Leum dit :

    Les joies de la météo en Asie du Sud Est.

    Tout lecteur de Buck Danny sait que la bas on sait ou on décolle mais pas forcément ou et quand on atterit. O:) .

    • Franz dit :

      😉

      J-M. Charlier nous avait fait le coup avec Buck Danny ET avec Tanguy et Laverdure.

      • ScopeWizard dit :

        Je confirme ! 🙂

        Voyons si mes souvenirs répondent encore présents ; en vrac ……………

        Pirates du Ciel ( Mirage III C + Spitfire ) , La Vallée de la Mort Verte ( F-8 Crusader ) , et puis ? Je ne sais plus …………… Danger dans le Ciel ? Non , je crois plutôt que le jet espion percute une ligne à haute tension enjambant la Seine ……………. Escadrille des Cigognes ? Il me semble que c’ est un moteur-fusée de Mirage III C qui explose en plein vol lors de l’ allumage ………………….
        Ah bah , j’ sais plus ……………… 🙁

        Les 7 Boules de Cristal ! 😉

  13. felix dit :

    Pourquoi les identités des pilotes ont été divulguées dans la presse, y compris française?
    N’est-ce pas répréhensible?

    Par ailleurs je ne suis pas qualifié pour dire si l’escorte très zélée autour de nos pilotes est inhabituelle ou parfaitement protocolaire, mais en termes diplomatiques cela ne vend pas une très bonne image des relation entre nos pays.
    Reste qu’on a pas tous les détails, peut-être ont ils eu matière à se froisser…

    • Dapontage dit :

      Lorsque les enturbannés auront toutes les photos diffusées également l’armée de l’air française, plus celles des autres pays, ce sera chaud pour les pilotes de l’armée Française !

      Pas très fréquentables, vous vous imaginez si le même topo avec les pilotes de Tsahal, avec des pedigree et photo se balade dans la nature, quelle panique !!

    • John dit :

      Il y a tellement de raisons qui peuvent expliquer leur armement…
      – Protocole standard
      – Armement standard de la PM
      – En attendant de connaître la situation réelle, pas de risques pris. Il est possible que la communication était compliquée si la PM ne parle pas anglais.
      – Profiter de la situation pour réaliser un exercice
      – Protéger le pilotes d’éventuels risques entourant la base
      Bref, les pilotes ont pu atterrir sans dommage. Ils ont pu décoller très rapidement, ils n’ont pas été bloqués. L’Indonésie a été très correcte selon moi. Il n’y avait pas de raison de ne pas l’être évidemment !
      Les pilotes n’ont pas l’air surpris…

      • Fralipolipi dit :

        @John
        « ils n’ont pas été bloqués. L’Indonésie a été très correcte selon moi. Il n’y avait pas de raison de ne pas l’être évidemment ! Les pilotes n’ont pas l’air surpris… »
        … ben en fait, tout n’est pas si rose => 2 Rafale restés bloqués par l’Indonésie pour des raisons peu claires : Cf mon post plus bas.

        • John dit :

          Merci pour votre réponse, je n’avais pas vu de nouvelles allant dans ce sens…

          Avez-vous lu l’article sur cette page, car il va dans un sens différent:
          « « Après les formalités diplomatiques et administratives d’usage, les avions sont tous rentrés sur le porte-avions », a-t-il ajouté.
          Les 7 Rafale ont en effet quitté la base indonésienne en deux vagues, « certains pilotes n’étant pas qualifiés pour l’appontage de nuit », a précisé le commandant Dumoulin. »

          Donc y a-t-il réellement eu un problème avec l’Indonésie?

    • tschok dit :

      Pas forcément. Si vous acceptez d’accueillir des avions avec leur équipage, même en urgence, cela ne met pas fin pour autant à votre obligation d’assurer leur sécurité. L’Indonésie est un pays où opèrent des groupes islamistes pas inoffensifs. Un carton sur 7 Rafale alignés sur un tarmac est une tentation à laquelle je céderais volontiers si j’étais à leur place. Je dirais même que cette tempête est un don du ciel.

      Et si j’étais à la place du gouvernement indonésien, je ne voudrais pas ce genre de connerie, donc je prendrais les précautions pour les éviter. Je dirais à mes soldats de coller au cul des pilotes français pour pas qu’il leur arrive le moindre problème. Donc, faut voir.

    • dolgan dit :

      1) ils sont chez eux, ils font ce qu’ils veulent. Rien d’anormal à ce que des militaires encadrent nos pilotes. C’est pas un pays de l’OTAN et c’est pas une visite protocolaire.
      .
      2) A part raler auprès des indonésiens, on peut pas faire grand chose. Et il n’est pas dit qu’ils en aient grand chose à faire qu’on râle qu’ils ont filé les noms à la presse.
      .
      3) Ils ont eu 7 avions de guerre étrangers qui sont venus s’incruster à l’improviste dans leur espace aérien puis sur une de leur base. Alors oui, ils ont matière à se froisser …

      • Mareth dit :

        Pourquoi seraient-ils froissés?, ils ont accepté de recevoir nos avions, la réciproque aurait été la même en cas de problèmes.

    • wagdoox dit :

      Non, ils se la jouent, ca fait puissance montante.
      Pour sure qu’au moindre prétexte on leur rendra la pareille xX.

      • Carin dit :

        @wagdoox
        Leurs rendre quoi??? Ils se sont bien comportés. Vous n’auriez quand même pas voulu qu’ils se présentent aux pieds des avions avec l’apero et un petit bouquet de fleurs!!!
        Et pour ceux qui se questionnent sur le climat entre nos deux pays, sachez que l’ex DCNS s’y trouve encore pour moderniser leurs sous -marins… et c’est pas les seuls français sur place.

  14. Cerealkiller dit :

    Peut être que leur piste d’atterrissage mobile était trop secouée pour se poser en toute sécurité ? Ils ne pouvaient peut être simplement pas attendre que le mauvais temps passe…

  15. Leum dit :

    Je suis surpris de voir autant de gens ici avoir du mal à comprendre qu’un avion tout temps soit dérouté pour cause météo lorsque la piste d’atterrissage c’est un porte avion balloté par les flots dont la position / inclinaison du pont change à chaque vague….

    • Vivo dit :

      On a tous compris, t’inquiètes. L’absurdité dans l’affaire c’est que se serait-il passé s’il s avaient dû atterrir en territoire ennemi à cause du mauvais temps.

  16. Florent dit :

    Missile factice et sans arme(s) ? Je suis le seul à être surpris ? Le tout lors d’un déploiement international, sur des avions de « guerre » ?

    La blague…

    • John dit :

      Je pense que vous êtes un des rares à être surpris… Pour quelle raison les Rafale décolleraient avec de vrais missiles?
      C’est des avions de guerre, mais à l’entraînement. Et à l’entraînement, à part dans de très rares cas, peu de munitions sont tirées ! En général, c’est des simulations…
      Le CdG a de l’armement, mais celui-ci ne sera utilisé qu’en cas de menace. En attendant, le groupe aéronaval protège le porte avion. Et suffisamment de Rafale sont dans le CdG pour décoller avec des missiles en cas de besoin.
      En dehors de missions de guerre, même lors de déploiements internationaux, il est rare de voir les avions décoller avec des munitions.
      Ecemple: Armée de l’air à Djibouti https://www.facebook.com/armeedelair/posts/2268183706559247/

    • dolgan dit :

      Le tout en mission d’entrainement. Donc ils avaient pas de raison de décoller avec pléthore de munitions réelles.
      .
      L’histoire ne dit pas non plus si quelques missiles air-air n’auraient pas fini au fond de l’océan.

      • Fralipolipi dit :

        @Dolgan
        Je suis également un peu surpris du peu de missiles embarqués (même factices) … 1 seul sur 7 appareils, cela ne fait pas bien lourd … d’autant que tous les appareils semblent équipés de 3 réservoirs pendulaires, ils étaient donc tous susceptibles de décoller avec pas mal d’emport.
        Donc, je pense aussi qu’il y en a peut-être eu quelques missiles (factice ou pas) largués au fond de l’eau avant d’atterrir.
        .
        Toute autre question que je me pose (et plus grand chose à voir avec l’Indonésie). Le missile que l’on voit en bout d’aile du Rafale M 39 – https://www.youtube.com/watch?v=STeMSkyHbX4&feature=youtu.be
        semble être un Mica EM … alors qu’on en met jamais que des Mica IR sur ces points d’emports là.
        .
        Auriez-vous une idée de l’explication ?

        • Fralipolipi dit :

          Par ailleurs, toujours sur cette video
          https://www.youtube.com/watch?v=STeMSkyHbX4&feature=youtu.be
          il me semble que c’est un pod RECO-NG que l’on voit sous le Rafale M 39 (celui qui a conservé un Mica EM factice), entre les 2 réservoirs pendulaires de 2000l.
          Le Rafale M 38, aussi avec des réservoirs de 2000l, est lui équipé d’un pod Damoclès.
          Et on perçoit un autre rafale avec un porteur tri-bombes (vide).
          .
          De nombreux autres Rafale sont en config avec 3 réservoirs supersoniques de 1250l … donc plutôt en config Air-Air.
          .
          Il semble qu’il y avait là de quoi simuler un bon petit strike aérien.

  17. Colonel Dapontage dit :

    Un peu fragile ces avions !

  18. themistocles dit :

    Un dégagement parce qu`on ne peut pas ramasser une pontée cause météo. Bienvenue dans le quotidien des porte-avions. Je conclus que le terrain de dégagement avait été bien choisi. La routine quoi. Pas de quoi grimper aux rideaux.

  19. Romain COISPINE dit :

    Quand je lis les commentaires j’ai envie de pleurer. C’est pas seulement le fait que le rafale ne puisse pas supporter une tempête, mais j’imagine que c’est surtout le fait de ne pas pouvoir re-atterir sur le pont du porte-avion. C’est sur que ça ne risque pas d’arriver à ceux qui n’en n’ont pas…(Russie compris). En temps de guerre je suis persuadé que cela aurait été possible mais si on peut éviter un accident à la con autant le faire si ils étaient juste à côté d’une piste en dur.

    • John dit :

      C’est pire que ça. Ils peuvent réatterrir sur le CdG, mais le risque est plus élevé qu’en temps normal.
      Donc inutile de prendre de risque lorsque un pays peut accueillir ces avions en toute sécurité

    • dolgan dit :

      En temps de guerre, une solution de dégagement est aussi prévue.
      .
      Les tempêtes ça arrive aussi pendant la guerre. Et pendant une guerre, il peut arriver qu’il n’y ait plus rien sur quoi atterrir.

  20. Thaurac dit :

    Venaient ils délivrer le français condamné à mort pour trafic de drogue, le scoop du siècle, fini le détournement d’hélico, on est passé à une escadrille de rafales..;) 😉 😉

  21. Thaurac dit :

    C’est quand même bizarre, le mauvais temps, un peu dure à passer, vais creuser plus loin..

  22. greg dit :

    Une petite observation pour ceux qui ont senti un malaise en voyant des pilotes français accompagné de soldats armées, ouvrez un bouquin et cherchez ce qui s’est passé à Aceh. Si j’avais été un des pilotes, j’aurais plutot apprécié la protection….Et les gardes semblent également bien postés de manière à protéger les avions.

  23. Thaurac dit :

    Un détail, dans un article local en anglais, il est précisé qu’aucun des pilotes n’avaient d’armes individuelles, est ce normal en cas d’exercise?

    • John dit :

      Tout dépend de l’endroit je présume. … En Guyane, je pense qu’ils décollent avec une arme de poing, mais pour une mission dans les eaux internationales, c’est pas surprenant.

    • dolgan dit :

      Oui, c’est même écrit dans l’article ci-dessus.
      .
      ça vous semble anormal que des militaires d’un pays A ne se baladent pas armés sur le territoire d’un pays B dont ils viennent de franchir la frontière de manière cavalière?
      .
      Il n’est pas certains qu’ils aient eu des armes (mais vu la zone, c’est envisageable: En cas d’éjection, tous les locaux ne sont pas amicaux). Mais si ils l’étaient, ils ont glissé leurs armes sous le siège.

  24. Thaurac dit :

    Zut on ne peut éditer
    The crews were all cooperative and none of them carried individual weapons, he added.
    Read more at https://www.channelnewsasia.com/news/asia/french-fighter-jets-banda-aceh-indonesia-11547150

  25. Fralipolipi dit :

    A noter que le météorologue à bord du PAN CDG travaille évidemment sur les prévisions concernant les zones d’évolutions du PA et de ses avions, mais il doit aussi étudier la météo des secteurs correspondants aux aéroports de détournement potentiels.
    Cette seconde partie de son boulot est rarement utile … sauf exception, comme c’est le cas ici.

  26. Edgar dit :

    Je présume que la météo empêchait un retour des appareils à bord de leur porte-avion. Les flottes engagées dans le Guerre du Pacifique (1941-45) ont, elles-aussi, perdu pas mal d’avions du fait des conditions météo. Qu’il s’agisse de difficultés à l’appontage, de simple désorientation des pilotes, d’égarement d’escadrilles entières en vol de transfert ou d’orages tropicaux… Le « Triangle des Bermudes » s’est, alors, étendu infiniment plus à l’ouest …

  27. Zipang dit :

    Je pense que certaine personne ne comprennent pas “sur une piste de la base aérienne Sultan Iskandar Muda” donc normal d’avoir une escorte de PM de la base. C’est une procédure. Surtout en Indonésie.

  28. Breer dit :

    Dans l’histoire navale et aéronavale, depuis toujours les avions des flottilles aériennes ont évités
    de se confronter ou de voler tout simplement dans des tempêtes, qui plus est en zones tropicales, il vaut mieux dérouter des avions que d’en voir se crasher en mer stupidement, les avions de chasse ne sont pas fait pour affronter des météos catastrophiques…

  29. Wagdoox dit :

    Je ne comprends pas bien les commantaires de certains ici.
    « quoi le rafale ne peut apponter à cause de la météo, c’est pas un vaisseau klingon ? »
    Evidement qu’un avion quelqu’il soit reste sujet aux lois de la physique et lorsqu’il doit atterrir sur une petite distance en plus, la puissance des réacteurs et au plus faible, sans compter sur les changements direction du vent…
    Il n’y a pas de miracle à ce niveau là, c’est pareil pour tous les avions.
    Ca démontre surtout une ignorance crasse sur les basses du pilotage, pilote de planeur j’en sais qqch.

    • Polymères dit :

      Quand vous comprenez que nombreux sont ceux qui bien que francophones, ne sont pas français et viennent sur ce genre de sites pour justement pouvoir « attaquer » psychologiquement des français qu’ils n’aiment pas.
      Mon regard se tourne vers l’Afrique, mais pas que..

      • Touré dit :

        Les Africains n’ont rien contre la France apart que vous rappelez votre armée de mercenaires à la solde de vos multinationales !!!!!!

        • Czar dit :

          commence déjà par rappeler ta flopée de clodos parasitaires qui squattent sur le continent européen, on discutera ensuite des quelques soldats qui y restent pour éviter à vos Etats-fantôches et armées d’opérette de s’effondrer en moins d’une semaine (cf Mali)

          d’ailleurs, on vous connaît les clodos de Wakanda : quand on est là c’est u « néo-colonial » et quand on n’y est pas et que vous vous faites défoncer part tout ce qui passe, ça pleurniche sur l’Occident qui nous abandonne à notre sort

          boulets fondamentaux et permanents, ineptes et inaptes.

          • Fred dit :

            @ Czar
            En parlant « d’États-fantôches » africains, tu abonde dans le sens de Touré, mon ami :o)
            Bravo, il – et donc tu – avez raison :o)))

    • Vivo dit :

      Tout le monde compris, t’inquiètes, c’est de bonne guerre. L’absurdité dans l’affaire c’est que se serait-il passé s’il s avaient dû atterrir en territoire ennemi à cause du mauvais temps.
      Déjà, rien qu’avec un allié, les pilotes se font escortés.

  30. Vinz dit :

    Ptêt plutôt un pb de ravitaillement non ? L’histoire de la météo…

  31. bernie dit :

    Bonjour,
    Visiblement, ici et dans les commentaires d’autres articles à ce sujet sur le net, les gens s’en donnent à cœur joie sans avoir la moindre idée de la technicité que représentent les opérations aériennes, et aéronavales en particulier. Le Rafale est peut être un avion ‘tout temps’, mais cela ne veut pas dire qu’il peut apponter par visibilité nulle ou avec des creux de 9m… Dans ces contrées, la météo change très rapidement et même le METOC (METéorologue-OCéanographe, c’est le nom des météorologues de la Marine) le plus aguerri ne peut prévoir la formation ou le renforcement d’un ligne de grains tropicale qui surviendrait pile lors de la séquence d’appontage… Les avions auraient peut-être pu avoir un circuit d’attente le temps de faire passer la ligne de grains, mais l’attente dans un Cb ne fait pas encore partie du manuel des pilotes, et quand on arrive au BINGO fuel, il faut bien trouver un terrain de dégagement! Si pont pas dispo, on trace vers le terrain de dégagement/déroutement qui a été briefé. Bien qu’à leur arrivée les pilotes aient eu un accueil ‘armé’, j’ai du mal à croire que les autorités indonésienne n’aient pas été averties au préalable que ce terrain allait servir de terrain de dégagement. Il n’est pas rare que les appareils de la Marine et de l’Armée de l’air soient obligés de se dégager/dérouter vers des terrains annexes et on n’en fait pas tout un pataquès. Cela fait partie du job. Enfin, concernant le ‘tout temps’, il n’y a pas d’ILS sur un porte-avions, donc quand les conditions sont mauvaises il faut dégager. Tout est briefé et rien n’est laissé au hasard. Imaginez si les 7 avions étaient tombés à la patouille. Je n’ose même pas imaginer les commentaires que l’on aurait pu lire!… Kenavo!

  32. jean-claude dit :

    Quand je vois toutes les co.….s qui se disent, ça prouve une seule chose que vous ne connaissez pas les vols avec un PA. On ne se pose pas comme sur une base à terre et se n’est pas la guerre. Prendre des risques quand on peut s’abstenir !!! On vient de perdre 2 combattants, ça ne vous suffit pas? Assoiffé!!

    • Thaurac dit :

      Bon mais on est en droit de poser des questions (contribuable oblige).
      Donc même chose au milieu du pacifique, ils font quoi si pas réservoirs supplémentaires?
      Car is mauvais temps pour décollage et atterrissage, c’est idem pour le ravitailleur!

  33. kakane57 dit :

    En vidéo, c’est mieux. Les indonésiens semblent avoir mis le paquet pour protéger nos rafales.
    https://youtu.be/2k23Yj2jDlI

    • greg dit :

      Enfin un commentaire censé! C’est pitoyable de voir des gens critiquer un pays qui offre refuge à nos pilotes et met en oeuvre des moyens pour les protéger eux et leurs avions!

    • Vinz dit :

      Tirent un peu la gueule les pilotes. Ils auraient pu flouter les visages aussi.

    • Chamborant autant dit :

      je ne connais rien au fonctionnement d’un BA, et encore moins en indonésie, mais je suppose que la fait que les autorités locales aient laissé des caméras de faire des images et les diffuser dans la foulée s’accompagne également d’une petite mise en scène. A cela il faut ajouter un climat tendu en période électorale.
      Ceci étant dit, et même sans inviter de caméra, je suppose qu’en France les cocoyes auraient également fait partie du comité d’accueil de pilotes étrangers, au moins discrètement..

  34. Asinus dit :

    bonjour , j’y connais rien , mais n’est ce pas une preuve de rusticité 7 machines se posent et 7 en redécollent sans un hiatus et sans assistance mécano pour des betes  » fragiles et complexes » c’est plutôt pas mal

    • Thaurac dit :

      Oui, bien vu, pas la nuée de mécanos comme avec le f35!

      • Obelix38 dit :

        Bien que déjà un problème, c’est pas tant la nuée de mécano qui me préoccuperait le plus, mais bien la liaison haut débit sécurisée pour récupérer, envoyer sur les serveurs de LM puis renvoyer à la « bête » l’immense quantité de données nécessaires à son emploi ! 😀

    • toukounare dit :

      Si il y a bien quelque chose à retenir de cette aventure , c’est ce que vous venez de décrire , même pas besoin de mécano pour refaire les pleins ou niveaux ! Si il n’y a eu vraiment personne pour assister les équipages , ça , c’est de la pub !

  35. Vroom dit :

    Je suis dépité devant tant de commentaires bas de plafond…..
    Les avions de chasse ne disposent pas encore de systèmes d’atterrissage automatique comme on peut en trouver dans l’aviation civile.
    Les conditions météo d’un terrain sont définies par la visibilité horizontale et l’altitude du plafond. C’est la même chose sur un PA. Dans le pire des cas, déjà sur terre l’avion se déroute. Alors sur un PA où le chasseur doit s’y « plaquer » à l’appontage, je ne comprends même pas comment certains peuvent la ramener.
    Quand c’est pourri, c’est pourri.

    • Vinz dit :

      Est-ce que ce genre de situation est courante/de la routine ? Dans la négative, est-il légitime de se poser des questions ?

      • Vroom dit :

        Régulièrement, sur la métropole, surtout de nuit, quand le brouillard est tombé, des chasseurs sont obligés de se dérouter sur d’autres bases, il peuvent même avoir des terrains civils en dégagement, répercussion de la grande réduction des bases aériennes, surtout dans le nord-est.
        Quoiqu’il arrive, à un moment, le pilote doit avoir le visuel de la piste. Si le plafond est inférieur à 200 pieds, atterrissage interdit.
        Voilà ce qui définit les possibilités d’atterrissage pour les chasseurs :

        http://storage.ivao.fr/so_public/Documentation/couleur_metar.pdf

        Bleu et blanc, couleurs VFR, arrivée au Break.
        Les 3 suivantes, vert à ambre, conditions IFR, approche aux instruments.
        Rouge, on ne se pose pas.

  36. INTRUDER dit :

    et qui sait s ils les ont vu arriver? sinon ca la fout mal pour leur def SA

    • dolgan dit :

      On a du les contacter par radio (contrôle aérien), transpondeur mode civil activé, sans doute selon une procédure déjà prévue (mais dont peu de gens devaient être au courant. c’est le genre de paperasse qu’on fait au cas où en pensant jamais s’en servir) de longue date, et ils ont du envoyer quelques avions nous faire coucou et s’assurer qu’on se perde pas en route.
      .
      A priori, on avait pas un besoin de se poser en urgence, ils ont du avoir quelques dizaines de minutes pour nous voir arriver. Probable qu’ils nous aient mis sur un circuit d’attente le temps de valider la question en haut lieu.

  37. Robinson dit :

    Etrange tout-de-même qu’un tel risque météo ne puisse être anticipé avant décollage d’un important vol d’exercice… ou de démonstration ?

    • Pascal (l'autre) dit :

      « Etrange tout-de-même qu’un tel risque météo ne puisse être anticipé avant décollage d’un important vol d’exercice… ou de démonstration ? » Comment il faut vous l’écrire? Les situations orageuses sont très compliqués à prévoir avec justesse! Il y a la potentialité d’une situation à risque au vu des radiosondages de la vitesse et direction des vents, de l’énergie disponible (CAPE) des indices de soulèvement, et quantité d’autres paramètres. Il suffit parfois qu’un seul de ces paramètre change pour que la situation change du tout au tout. En France des alertes orange sont parfois émises pour des situations à orages violents qui même s’ils éclatent ne présentent pas de sévérité particulière, l’inverse est aussi vrai! A l’heure ou j’écris ce post une situation à orages supercellulaires extrêmement violents avec un risque important d’un « tornado outbreak »*(Hight Risk) a été émise par le S.P.C.**aux U.S. pour les états du Texas et de l’Oklahoma. Effectivement la situation se dégrade rapidement sur ces états mais actuellement c’est le Kansas (plus au nord) et le Missouri (à la marge) qui essuient les plus virulentes supercellules! Sachant que ces orages supercellulaires sont parmi les plus étudiés depuis de nombreuses années par les météos américains au vu des dégâts qu’ils provoquent chaque années avec un maillage serré de radars doopler, un suivi sur le terrain avec des spécialistes météo (avec les fameux « chasseurs de tornades »***) il n’empêche que même les meilleurs prévisionnistes peuvent se tromper!

      * Tornado outbreak qui peut se traduire par « essaim » de tornades, un nombre très importants de ces phénomènes se produisent en un court laps de temps .

      ** S.P.C. Storm Prediction Center centre météo ou sont suivis tous les phénomènes météo dangereux impactant le territoire des U.S. Basé à Norman en Oklahoma

      *** Oubliez le film « Twister » mais allez visionner sur YouTube nombres de vidéos de chasseurs de tornades (il y a même des Français) certaine sont apocalyptiques!!

      • Obelix38 dit :

        Le commun des mortels comprendra que la météo n’est pas une science exacte sera le jour où il réalisera que l’icône préféré des météorologistes est un soleil à moitié masqué par un nuage gris et avec 3 goutes en dessous et un éclair sur le coté, car c’est le seul qui leur permet d’espérer s’approcher d’une probabilité de 100% 😀

    • Thaurac dit :

      Oui il y a quand même des questions à se poser, et qui l’ont du être à l’état major.
      Fallait il annuler l’exercice car conditions météos exécrables, je ne suis pas le pacha, mais on envoie pas des avions en l’air et quand on sait ( spécialistes météos, satellites.etc..) qu’on ne pourra pas les récupére, c’est assez grave, non ? Même les japs pendant la www2 ne se laissaient pas avoir par cette situation, il y aura n’en doutons spas, des comptes à rendre, sûr et certains!

  38. Molloy dit :

    Les MICA factices, passe encore, pour un exercice, ça peut se comprendre mais selon les indonésiens, les équipages ne sont pas arméS ??
    Le PA que chaque navigant embarque à bord, exercice ou non, il est factice aussi ? Pistolet à eau dans l’armée de l’air ? Manque de crédits ?

  39. HerNameIsKoko dit :

    Donc comme ça on a les noms et les photos des visages de nos pilotes.
    C’est pas bon ça non?

  40. Pierrot dit :

    Rajoutons que la province d’Aceh n’est pas connue comme la plus stable d’Indonésie, la PM accompagnant nos pilotes peut être vue à double tranchant: pour les « escorter », du point de vue « protection du secret vis-à-vis d’une puissance étrangère », mais également du point de vue « m****, il y a des HVU pour d’éventuels fauteurs de troubles, on va éviter qu’ils ne soient attaqués ». Même si j’en doute 😉

  41. Fralipolipi dit :

    Aïe … petite correction.
    Il semblerait que seulement 5 Rafale M soient rentrés sur le PA CDG, et que les 2 derniers soient « bloqués au sol » par les autorités indonésiennes pour des raisons fumeuses :
    « Il est très difficile de comprendre les raisons qui ont motivé l’immobilisation (même temporaire) de nos deux avions de combat par les autorités indonésiennes. Et ce qui n’ajoute pas forcément de confiance dans ce dossier c’est que l’armée de ce pays n’est pas particulièrement réputée pour la transparence de ses opérations. Les raisons invoquées sont assez nébuleuses pour permettre toutes les spéculations, sans forcément tomber dans le complotisme de base. »
    https://www.avionslegendaires.net/2019/05/actu/des-dassault-aviation-rafale-m-deroutes-en-urgence-vers-une-base-aerienne-indonesienne/
    .
    Bref, les Indonésiens ont bien « accueillis » nos avions et pilotes, mais le climat tendu perçu par certains n’était pas forcément imaginaire.

    • tschok dit :

      @ Fralipolipi,

      Je ne le dis aucunement pour vous (et je vous remercie pour le lien) mais je note que l’article se termine par cette phrase:

      « Espérons que les diplomates français sauront très vite démêler cette affaire, que nos deux pilotes et leurs avions retrouvent le pont d’envol du porte-avions ».

      Il est des situations où le meilleur du militaire a besoin du meilleur du diplomate et je crois que celle-ci en est une.

      A suivre, donc.

      (et merci pour votre suivi)

    • Obelix38 dit :

      Se baser le 21 Mai sur un article volontairement polémique et pas mis à jour, alors que le 20 Mai un autre annonçait la raison des 2 vagues pour le retour, je trouve que c’est chercher en faire enfler inutilement une polémique basée sur du vent, des « on-dits » . . .
      Je l’écris donc une énième fois : Les 5 premiers ont rejoint le CdG et apponté de nuit, et les deux derniers pilotes, pas encore qualifiés ‘Hibou » les ont donc rejoint plus tard (Source : le capitaine de vaisseau Bertrand Dumoulin, porte-parole de la Marine nationale.) http://www.opex360.com/2019/05/20/mission-clemenceau-7-rafale-m-ont-fait-une-escale-forcee-en-indonesie/

  42. caiusbonus dit :

    Le problème n’était probablement pas du côté des Rafale, apte tout temps et pouvant monter plus haut, mais de les récupérer sur le PA compte tenu de la météo. Et quand y’a plus de kéro il faut se poser..

  43. dompal dit :

    Petite question technique :
    Les aéronefs de l’AF peuvent-ils être ravitaillé par n’importe quel carburant aéro partout dans le monde ou bien existe-t-il un carburant spécifique ?

    • toukounare dit :

      Oui et heureusement , comme l’aviation civile d’ailleurs , Les carburants répondent à des normes très précises avec des appellations internationales ,quelques additifs peuvent varier mais généralement les moteurs sont conçus pour ne pas rencontrer de problème.

  44. Dany40 dit :

    Incroyable tous ces commentaires pour une simple mesure de précaution de routine….

  45. tschok dit :

    Bon, en tout cas, j’espère que les pilotes sont hétéros, parce que cette histoire de gens qui font des trucs risqués sans lire les cartes, ça me fait penser à ce qui est arrivé à deux homos à qui on a été obligé d’envoyer le commando Hubert.

    Entre les mecs qui lisent pas les recommandations du ministère des affaires étrangères et ceux qui lisent pas le bulletin météo, Hubert mensch a de quoi faire.

    J’espère que ces laxistes de diplomates vont régler le problème.

  46. John dit :

    En parlant de Rafale, c’est à son tour d’être testé, après l’Eurofighter et le Super Hornets.
    Après le Rafale, dans l’ordre il y aura le F-35 puis le Gripen.

  47. Thaurac dit :

    Les gars qui traversent l’atlantique à la voile , au niveau des alizées savent qu’un grain violent peut survenir, ils les voient de loin et font tout pour les éviter;
    Les météorologues du Pa doivent aussi, comme les avions de ligne, avoir un radar qui détecte les orages, et de très loin;
    Ces orages sont violents mais très localisés, donc, le PA peut changer de route et avec sa vitesse, les éviter, c’est ça que je ne comprend pas, les « voileux » le font, alors un PA

    • Pascal (l'autre) dit :

      Peut être qu’un pilote viendra expliquer ce que peut être un front orageux dans les régions tropicales/équatoriales!

      Si certains ont fait le Sahel ils vous parleront du F.I.T. ( Front Inter Tropical) et de ses conditions « idylliques » connu des marins sous le surnom de « pot au noir ». Et rappelez vous du crash du vol Air France en 2009 l’avion volait à environ 11000 mètres quand il est rentré dans un violent orage du F.I.T.qui provoqua le givrage des sondes* ces dernières envoyant des infos erronées au calculateur et au pilote et copilote. Le radar de bord avait pourtant affiché une zone de moindre intensité dans une ligne de cunimbs de plusieurs centaines de kilomètres!

      Dans un cumulonimbus on trouve de l’eau dite en état de « surfusion » elle reste liquide même en dessous du point de congélation. lorsqu’elle touche une particule elle gèle instantanément. Elle est à l’origine des grêlons. Quand un avion vole dans une zone du nuage ou se trouve de l’eau en surfusion il se couvre de glace d’où les systèmes anti givre!

    • Vroom dit :

      Sauf qu’un groupe aéronavale ne se déplace pas comme un voilier. Il faut composer avec les eaux territoriales, avoir la place de manœuvrer pour ce remettre dans un axe où l’appontage sera possible.
      Rappelez vous de notre Rafale M perdu dans l’océan indien, certes perdu cause vide-vite engagé sur les bidons qui ne se refermaient plus, mais aussi parce que le PA n’était pas dans la bonne position pour le recevoir. Vitesse max face au vent pour avoir le max de vent relatif. Mais ça , vous le savez sûrement déjà.