CNM, Retraite Mutualiste du Combattant

 

Les États-Unis critiquent les initiatives de l’UE en faveur de l’industrie européenne de la défense

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

126 contributions

  1. Laurent dit :

    On a encore le droit d’avoir des industries en Europe?

  2. Amalric dit :

    Ces américains n’en manquent vraiment pas une pour nous rappeler que c’est eux les vrais « inconnus »….Y a le bon et le mauvais protectionnisme.
    Blague à part, il s’agit ici d’un comportement typiquement mafieux d’un pays voyou qui prend ses soit disant alliés pour des vallets. Encore une fois.
    Un peu comme le commerçant du quartier qui est obligé de payer les mafieux du coin pour leur « protection ».

    • Stoltenberg dit :

      Les Européens peuvent faire ce qu’ils veulent indépendamment des USA. Ils peuvent par exemple se constituer leur propre défense. Mais, attention, avec 1-2 % du PIB pour la défense et avec des dirigeants qui signent des accords avec Poutine qui valident sa mainmise sur les territoires qu’il attaque, cela ne risque pas de marcher.

      • Amalric dit :

        Et bien non. Visiblement c’est justement le fait que l’Europe envisage de créer sa défense et achetant européen qui pose problème aux US. Pour eux on est des larbins ou alors on est sur la liste des méchants. Bonjour les cerveaux primaires… Et pour le matos russe je m’en fout complètement. On a tout ce dont on a besoin pour ne pas aller se fournir ailleurs.

        • Stoltenberg dit :

          Qui ve se créer sa propre défense en Europe ? Qui en est capable ?

        • Stoltenberg dit :

          Et comment voulez-vous que les états européens aux intérêts et visions si divergents pourront s’entendre pour mener une politique de défense commune ?

          • Amalric dit :

            La route est longue je vous l’accorde. Mais que les européens achète européen. Ca sera un bon début.

          • Stoltenberg dit :

            Amalric : Je ne crois pas car si vous contraignez les états européens à acheter européen (en matière de l’armement ou autre), les États-Unis et autres pays importateurs nets vis à vis de l’UE vont se sentir visés. Et si, par hasard, ils ont l’idée de ne plus acheter les produits européens (les voitures par exemple), une certaine Mme Merkel sera la première à tomber dans les pommes. Il est donc très compliqué d’entamer une convergence en matière de la politique des états qui ont des situations et intérêts divergents. La tâche est difficile.

          • Alain d dit :

            @Stoltenberg
            Je ne suis pas certain que le premier frein soit le manque de vision commune. Ca me semble avant tout le manque de coopération et d’échanges intra-européens, ceci depuis des décennies. Les seules coopérations étaient motivées par des ventes d’armes, mais à la différence des américains, la solidarité n’y est pas. Les brebis américaines de l’Europe savent qu’il n’y avait pas de loup en Europe, tout du moins affiché, sauf à l’Est, un loup agressif : la Russie.
            La Pologne, la Roumanie sont dans cette réalité depuis bien longtemps. Tant que la France et l’Allemagne se feront une guerre économique dans le domaine de la défense et ne coopéreront pas plus militairement, leur point de vue ne changera pas.
            Evidement ces programmes (SCAF, FED, PESCO, PEDID, KNDS) dérangent les ambitions américaines parce que c’est la 1ère fois que les 2 grands constructeurs, ex-grands ennemis en 14-18 et 39-45, commencent à structurer une défense commune.
            Là évidement, les Etats-Unis suivent cela au plus haut niveaux et ont les poils qui se hérissent.
            L’Europe doit être un loup industriellement, dans le civil comme dans le militaire, et tout autant commercialement, puisque les Etats-Unis et la Chine sont les nouveaux envahisseurs.
            Et oui, de grand programmes européens dans le civil sont aussi en train de voir le jour, c’est la deuxième épine dans les bottes US car évidement tout est lié.
            Mais avant tous il faut plus de coopérations et de formations militaires communes au sein de l’EU, mais aussi hors EU, sans forcement avoir l’objectifs de ventes d’armes.
            On arrive plutôt bien à le faire dans l’enseignement, pas suffisamment, dans le recherche publique, pas assez, très peu dans recherche privé avant la mise en place de ces nouveaux programmes : batteries, électronique, IA, SCAF, véhicules autonomes, spatial, etc.
            Mais attention, les Etats-Unis ont beaucoup de pouvoir en UE et sur l’Allemagne dans l’automobile, la défense, le spatial et l’électronique. C’est à la France de tenter le nécessaire pour que l’Allemagne joue UE et fairplay.
            Le Royaume-Uni, je n’en parle pas, on verra bien après le Brexit acté ou il ira picorer.

  3. Clavier dit :

    Il était prévisible qu’avec la nouvelle vision mercantile imposée par Trump, les Américains allaient se montrer beaucoup plus agressifs vis à vis des initiatives de défense européenne.
    Le bras de fer ne fait que commencer .

  4. Rom1_ dit :

    Les Pays Bas et la Suède favorables à plus d’ouverture….hum… l’un achète le F35 et l’autre à besoin de moteur US (et avionique je crois) pour le Gripen… on comprend facilement qui peut bien les pousser à porter cette voie…..

    • Nico St-jean dit :

      @ Rom1_
      .
      La question d’une défense complète d’un pays développé ne se limite pas à un avion de chasse pour un et un moteur d’avion de chasse pour l’autre.

      • Carin dit :

        @nico st Jean
        C’est pourtant un avion de chasse pour lequel vous faites un flan que vous tentez d’imposer à certains pays d’europe, et c’est bien le grippen que vous avez obligé à se retirer de l’appel d’offre belge… ainsi que Boeing d’ailleurs… et on a bien faillis vous faire la nique avec notre petit rafale, vous (américains) avez du en user des menaces sur les parlementaires belges pour qu’ils endettent les belges pour une bonne quarantaine d’années… mais vous savez quoi nico st jean… le vent tourne, et des gens comme madame Parly vont se multiplier dans les instances européennes… vous ne voulez pas comprendre, pourtant on vous montre la voie à suivre en étant presque partout vos alliés, en mettant nos armées au beau milieu des vôtres, alors que nous sommes obligés de vérifier tous les renseignements que vous nous donnez
        ( vous mentez souvent), alors que vous étiez prêt à nous laisser seul en Syrie, que vous priiez tous vos dieux pour qu’on se fasse laminer au Mali, et que vous êtes allés jusqu’a nous menacer (avec les russes) de guerre, voir du feu nucléaire au sujet d’un certain canal… tout ça pour vous dire que nous sommes vos alliés, mais vous???? Et nous allons pas tarder à encore vous le démontrer si vous entrez en guerre contre l’Iran, alors que vous faites tout votre possible pour faire monter la tension (même si le régime des mollahs est truffé de fils de ….) et que encore une fois vous snoberez les instances onusiennes.
        Mais rassurez-vous, vous êtes nos préférés… ce qui ne nous empêche pas d’être lucide.

      • Peps72 dit :

        @Nico St Jean

        Les Pays Bas et la Suède ne sont pas des grands pays militairement parlant, donc le fait que le premier par exemple achète du F35 et pas un appareil européen prouve qu’ils sont largement sous influence militaire américaine. Donc c’est cohérent avec leur position anti-indépendance militaire européenne, et @Rom1 a raison, ils nous font un enfant dans le dos. D’ailleurs la réaction américaine à ces projets européennes est hyper insultante et humiliante. Alors que les USA doivent dépenser 600 Milliards USD par an pour les défense, ils ne supportent même pas une initiative européenne d’une douzaine de Milliards d’Euro. Ils nous prennent vraiment pour des cons. Il faut absolument que l’on se batte pour s’émanciper militairement et donc stratégiquement des Etats-Unis.

    • B21 raider dit :

      On dirait que pour vous, la défense se résume uniquement aux avions de chasse

      • Alpha dit :

        Quelqu’un peut lui dire que choisir un avion de chasse, c’est définir une ligne stratégique ?…
        Merci. 🙂

    • NRJ dit :

      L’exemple du Gripen n’est pas très adapté. En revanche, la Suède a choisi contre les intérêts franco-italiens (et même les siens car elle devait débourser 2,5 milliards au lieu de 1 milliard prévu) en achetant des Patriot au lieu de l’aster 30.

      • B21raider dit :

        oui le SAMP/T dépassé, avec un radar digne des années 70, et qui n’est utilisé que par 2 pays……….

        • Hermes dit :

          Avec vous, tout ce qui n’est pas US est dépassé.
          Vous êtes le pendant US des trolls Russes.
          .
          Egalement tout aussi pitoyable car pas un seul de vos commentaires n’apporte le moindre argument à vos propos.
          .
          Je ne peux que compatir avec Nico St Jean, seul contre tous, le seul « opposant » capable d’argumenter, même si je ne partage pas toujours son avis et surtout son enthousiasme sur certains sujet, je lis avec attention chacun de ses posts.
          .
          Tandis que vous, vous êtes juste bon à faire rire, vous êtes vide, pas le moindre intérêt… Et je ne suis pas sûr que vous ayez déjà pu poster quelque chose qui apporterait quoi que ce soit aux différentes discussions/débats ce site.
          .
          Je n’ose pas imaginer à quel point vous êtes ridicule derrière votre écran…

        • blondin dit :

          le SAMP/T dépassé ? le radar est il est vrai pas le plus performant, mais les missiles, qui sont partie intégrante du système, et qui sont aussi important voir plus, ont démontré qu’ils n’avaient rien à envier aux modèles concurrents type Patriot.
          Vous avez la fâcheuse habitude de dénigrer tout ce qui est Français, il faut arrêter, un peu d’objectivité ne fait pas de mal…

        • Pierre dit :

          Vous voulez dire le seul radar Moyenne portée de l’OTAN a 360 degrés qui fonctionne a lui seul comme 3 radars Patriot, limités a 120 degrés. Tous les test contre des cibles classiques comme des cibles TBM ont été « successful » donc votre commentaire est vide de sens et d’arguments. C’est uniquement un choix politique et une fois de plus une vente package quasi « forcée » de la part de nos amis américains.

        • Julien dit :

          L’ASTER est utilisé par plus de deux nations…

        • rafi77 dit :

          Dépassé ? Mouais….ET d’ici 5 ans, mise en service du SMAP/T NG avec Aster 30 block 1 NT et Block 2 couplé au nouveau radar Thales « Ground Fire 300 » à faces planes……On a aussi des arguments face aux super youesses…..

        • WaterBoy dit :

          La blague du aptriot, qui se traîne des radars de 1980 mais qui se plaint que les autres en aient un de 1990?

        • MAS 36 dit :

          Pour vous rafraichir la mémoire sur ce même site nous pouvons lire : « Le système Sol-air de moyenne portée/terrestre (SAMP/T), encore appelé Mamba, a été récompensé par un prix décerné par le « Technology Pioneer Award », dans le cadre de la conférence multinationale annuelle de l’Agence américaine pour la défense antimissile (Missile Defense Agency), le 6 octobre.

          Plus précisément, cette récompense a été décernée aux équipes françaises et italiennes qui ont effectué avec succés, le 6 mars 2013, un tir d’un Aster Block 1 contre une cible simulant le comportement d’un missile balistique tactique de type SCUD. Et cela, en interconnexion avec la chaîne de commandement de l’Otan.

          Pas mal non , et un prix des USA, encore mieux.

      • John dit :

        N’oubliez pas de prendre en compte le fait que la Suède a comme plus gros client les USA concernant la défense.

    • John dit :

      Le F414 suédois est une évolution du F404 qui était intégré à la première version du Gripen. En quoi c’est un problème si ils achètent ce moteur? Le M88 a des performances « inférieures ». Sa puissance est de 15% inférieure sans pc, et 24% avec pc… Et l’EJ200 est aussi inférieur en performances… La Suède est pragmatique. Elle ne veut pas de qqch qu’elle paie à 100% dans le développement.
      L’avionique est d’une diversité énorme, il y a beaucoup d’éléments européens (le radar, l’irst, tronspondeur sont de Leonardo)…

      Savez-vous que la Suède est l’un des plus gros exportateurs d’armement mondialement? Loin derrière la France, mais pour un « petit pays », ils sont bien classés.
      Et qui est leur plus grand client? Les USA… Et avec le contrat pour l’avion d’entraînement, potentiellement un contrat concernant le CV90 comme plateforme pour remplacer le Bradley, etc…
      Donc oui, la Suède met en avant SES intérêts, et c’est exactement ce que la France fait, sauf que les intérêts divergent.
      Donc plutôt que de « critiquer », il faut accepter qu’on puisse avoir un désaccord. C’est ce qui se passe dans la politique interne. Et au niveau européen, ce genre de discussions est nécessaire. Mais vous ne pouvez pas attendre de pays voyant un intérêt fort dans la relation avec les USA de se taire face au grands français et allemands.

  5. STARBUCK dit :

    Que dire devant tant de bassesse pfff….on ne s’en sortira jamais tant que nous serons dans cette Europe. Et puis les US on ne pourrais pas leur dire un gros FUCK pour une fois.
    C’est eux qui font la construction Européenne à leur guise depuis le début.

    • John dit :

      Quel intérêt de répondre « fuck » au donald?
      Il fait se juste pour se faire mousser…
      Rappelez vous de la campagne présidentielle et ce qu’il fait depuis. Là où il est bon, c’est quand on lui répond. Il déteste avoir tord et ne pas avoir le dernier mot. Donc ne pas lui répondre, et lui laisser brasser de l’air c’est ce qu’il y a de mieux à faire.
      Pareil concernant ses attaques concernant l’UE…
      La balance commerciale s’améliore pour l’UE, la France y-compris depuis Trump. L’Europe joue bien le coup. Etre le plus bruyant ne signifie pas être le plus fort. Etre bruyant ne signifie pas obtenir quoi que ce soit.
      Evidemment que Trump cherche à mettre son grain de sable dans ce projet. Mais comme c’est compatible avec l’OMC, avec les traités de l’UE et de l’OTAN, tout ce qu’il peut faire c’est chouiner… pardon, je voulais dire « montrer son désaccord « 

  6. petitjean dit :

    Une fois pour toute, quand va-t-on cesser de subir le joug américain ??
    ne peut-t-on pas leur dire « merde » une bonne fois pour toute ?!
    l’Europe pourrait, si elle le décidait, être la première puissance économique et militaire du monde . Mais évidemment les USA ne le veulent pas !
    Et tout aussi évidemment, si cette Europe s’alliait avec la Russie ce serait un cauchemar pour ces USA
    à considérer ce cloaque politique aux USA :
    https://lesakerfrancophone.fr/usa-plus-profondement-dans-les-tenebres
    libérons nous!…………

    • Eric dit :

      Ben voyons. On va échanger l’Oncle Sam et son gros bâton contre le gentil monsieur Poutine et ses copains oligarques qui ne nous veulent que du bien… Votre idée revient à échanger un suzerain contre un autre, les deux étant aussi étrangers à nos intérêts l’un que l’autre : comme si la Russie n’avait pas elle aussi des tentations hégémoniques sur l’Europe !
      Une dernière chose : Trump ne restera pas éternellement à la Maison Blanche. Poutine, lui, mourra probablement au Kremlin…

      • Czar dit :

        ben voyons (bis repetita placent toujours) : il est évident que la tentative d’asservissement des Européens n’est que le fait de l’actuel locataire de la Maison Blanche

    • Pascal (l'autre) dit :

       » Une fois pour toute, quand va-t-on cesser de subir le joug américain ??
      ne peut-t-on pas leur dire « merde » une bonne fois pour toute ?!  »

      Le problème c’est qu’en Europe certains ont plus que tendance à agir contre leur camp! Cela peut néanmoins se comprendre quand on voit la « portée » de la parole européenne dans le monde!! et certains qui parlent de défense et d’armée européenne !!!! Autant parler du sexe des anges cela sera certainement plus constructif!

      • Carin dit :

        @pascal(l’autre)
        Ça fait plus de 70 ans que la France a dit « merde » aux states…
        et depuis ce temps, ils nous combattent sur tout les fronts, ou nous pourrions les supplanter, et pour tout vous dire, ils nous admires tant nous sommes combatifs… au point que nous tenons toujours le haut du panier… contrairement à nos frères anglais qui ont
        « lâchés la rampe » et se sont vu « poussés dans l’escalier » et ça, le peuple anglais commence à en prendre conscience, et d’ailleurs tout les peuples d’europe voient que la France est le seul pays que les states ne «  gronde » pas en public… parce que nous sommes les seuls à ne rien leur devoir… et le seul pays à avoir osé leur dire … merde… merci mon général.

    • John dit :

      L’oncle sam ne fait que se plaindre dans ce cas.
      Les clients du F-35 n’ont pas acheté le F-35 parce qu’ils subissaient des pressions mais parce qu’ils l’ont choisi.
      A quoi ça sert d’avoir le titre de plus grande puissance. Laisser les USA gesticuler, se plaindre de tous, ça ne fait que les affaiblir et les décrédibiliser.. C’est très bien comme ça !

      • Alpha dit :

        @John
        « Les clients du F-35 n’ont pas acheté le F-35 parce qu’ils subissaient des pressions mais parce qu’ils l’ont choisi. »
        Non, pas tous…
        Parlez-en aux parlementaires belges !…
        Aux coréens du sud…
        Et dernièrement à Trudeau…
        PS : Quantité d’articles disponibles… 😉
        Et je parle bien de pressions POLITIQUES -voire de menaces-, pas du lobbying des industriels …

        • John dit :

          Les militaires belges voulaient quel avion?
          Les collaborateurs du projet F-35 ont choisi de s’y associer et ont signé des contrats. Trudeau n’a pas d’autre choix que de respecter des contrats ayant été signés, c’est simplement normal ! Le Canada en devenant partenaire du F-35 a signé un accord concernant les partages industriels.
          Le Canada ne peut pas introduire la question du partage industriel comme elle le veut dans l’appel d’offre.

          Concernant la Corée du Sud, elle a choisi le F-35. La Corée du Sud choisit de vouloir la protection américaine, et les Américains profitent logiquement de leur position.

          Lorsqu’on parle de pays qui veulent la protection américaine, c’est un choix. Si ils pensent que l’avion ne correspond pas au mieux aux besoins, mais qu’un avion différent bien que meilleur n’a pas autant de valeur que le soutien américain, c’est un choix.

    • tschok dit :

      Non, on va pas leur dire merde tout de suite, vu qu’on a des échanges commerciaux (marchandises + services) excédentaires avec eux.

      Ca arrive rarement. L’autre cas, c’est avec les Britanniques.

      Entre parenthèses, l’euro ne nous empêche pas d’avoir des excédents quand on commerce en dollar ou en livre. Le plus drôle étant que notre commerce extérieur est systématiquement déficitaire avec nos partenaires de la zone… euro.

      Par ailleurs, la Russie ne veut pas d’une Europe première puissance militaire et économique mondiale à ses frontières, nuche! Elle s’accommode fort bien d’une Europe végétarienne dans un monde de carnassiers.

      L’idée de s’allier aux Russes pour devenir une Europe puissance est, pour cette raison, complètement idiote. C’est une chimère.

      Vous confondez deux choses: l’attirance érotique que vous ressentez pour Poutine, un vrai mec sévèrement burné comme on les aime, un type qui a de la poigne, quoi. Et puis les intérêts stratégiques des Etats, qui n’ont rien à voir avec les pulsions homosexuelles la tante.

      Arrêtez de penser que la Russie va nous aider à devenir son pire ennemi, à ses frontières, alors qu’elle se tape déjà la Chine et les Etats-Unis.

      Je salue l’efficacité de la propagande russe qui rend les gens débiles: entre Czar et ses histoires de race, Scope et ses idées d’invasions, vous et vos délires d’émancipation du joug américain, on ne discerne plus les gens intelligents justes capables de se demander pourquoi la Russie voudrait faire de nous les gens les plus puissants du monde, à leur place.

      Pourquoi la Russie nous aiderait à faire de l’Europe la première puissance mondiale? Parce qu’ils sont sympas? Parce qu’ils nous aiment? Oh? Sans blague? Poutine va nous faire des gros câlins? Oooh c’est trop mignon.

      La propagande russe, ça vous crame les neurones, les gars. Ca se consomme à petites doses. Déjà qu’il y en a beaucoup parmi vous qui sont pas aidés par la nature, alors laissez une chance à votre intelligence avant de la passer au roundup.

      Nan mais je rêve.

  7. floco dit :

    Je ne sais même pas pourquoi ils « menacent » par courrier nos instances Européennes …..
    L’Europe c’est leur pré-carré point barre. Le doigt sur la couture ,comme ont dit.

    • Meiji dit :

      Depuis l’élection de Trump, les USA ont vraiment franchi un niveau jamais vu auparavant, du moins en apparence.

      Et puis des courriers sous forme de mise en demeure a des députés Européens pour répondre au Pentagone, on croit rêver. Je ne connais pas de pays qui accepterais ça … ah si l’Union Européenne. Et c’est tellement facile de nous diviser.

      • ekiM dit :

        C’est facile de nous diviser parce qu’on s’est étendu comme des abrutis. Quels sont les intérêts communs de la France et de la Pologne ? Aucuns.

      • Carin dit :

        @meiji
        La France subit « ça » depuis plus de 70 ans… ce sont les autres pays européens qui « découvre » l’hegemonie americaine… et pas seulement pour les armements.

  8. Pour les USA , c’est simple , soit vous êtes un de leur larbin soit vous êtes contre eux ! C’est aussi une des raisons pour lesquelles ils fricotent avec les Russes …tout ce qui affaiblie l’Europe est gagnant pour eux ! Ils nous veulent comme acheteurs d’armes , que nous utiliseront selon leur désire rata …mais hors de question de nous acheter des armes …à moins que l’usine ne soit aux USA !! Pourquoi les alliés Européens ne procèdent pas de la sorte ? Il va de même au Canada … les usines canadiennes de l’armement appartiennent aux USA .. dans le domaine civil , on a vendu Bombardier ( C séries ) à Airbus …qui va les produire aux USA en grande partie …sinon pas de ventes aux USA !!! Est ce que quelqu’un sait pourquoi l’Europe est aussi frileuse devant cette situation ? …va t il falloir partir faire un pélerinage à Colombey les Deux Églises et prier pour qu’un miracle fasse tomber une pluie de burnes sur les leaders européens ( ou de moules …vu que ces derniers temps les femmes me semblent plus batailleuses que les gars !!)

    • Nico St-jean dit :

      @ Pins et Érables
      .
       » Il va de même au Canada … les usines canadiennes de l’armement appartiennent aux USA .. »
      .
      Je ne peux que vous contredire la dessus. Je travaille pour l’une d’elles et le contrôle est quasi 100% canadiens, les cerveaux sont 100% canadiens et les cadres sont 100% canadiens. Nous avons des employés américains qui changent de carrière mais rien de plus. La seule chose est que les recettes vont à la maison mère qui elle, est américaine aux USA et c’est cette dernière qui redistribue les fonds vers toutes ses filières. Mais sinon, les filières canadiennes mènent leurs propres projets et pour en connaître plusieurs de près, je peux sans problèmes vous affirmez que les américains ne mettent quasi jamais de bâtons dans les roues, même pour des contrats internationaux. Exemple :
      .
      P&W Canada. Qui ont leurs propres lignes de moteurs et dont ses derniers équipent grand nombres d’appareils dans le monde.
      .
      GDLS (General Dynamics land System). C’est la filière canadienne qui à conçu le Stryker américain, le LAV III canadien et une bonne parti des Piranha V en Europe via un partage de technologie.
      .
      De nombreux autres exemples existent.
      .
      Concernant Airbus/Bombardier, êtes-vous au courant que si notre gouvernement avait attendu quelques semaines, La C-Series serait encore à nous et libre d’entrer dans le marché américain ? ^^
      .
       » Est ce que quelqu’un sait pourquoi l’Europe est aussi frileuse devant cette situation ? »
      .
      L’une des raisons est que l’Europe se priverait de certains armements américains vitaux puisque la technologie desdits armements est jugé trop sensible pour être produite hors-USA. N’empêche qu’il y aurait surement moyens de s’arranger pour que l’UE achète américain tout en produisant du contenu en en sol européen sans compromettre certaines technologies sensibles. Le cas du F-35 en est justement un bon exemple, F-35 qui en passant, coche toute les cases du Buy american act en Europe 😉

      • Hermes dit :

        Se voir refuser le marché serait US serait la meilleure chose pour l’Europe, car elle devra alors se tourner vers ses industriels et créer son propre écosystème.
        .
        Il va sans dire que cela aurait un coût car nécessiterait de développer certains systèmes dont on ne voyait pas l’utilité de programme « souverain » (échelle euro), mais après quelques années et problèmes, nul doute que cela apporterait bien plus de positif que de négatif.
        .
        Et c’est d’ailleurs pour ça que les USA ne fermeront jamais le marché US à l’EU, car si l’EU venait à s’unir réellement les US n’auraient pas grand chose à mettre en balance… Quand on voit les litiges politicoindustriels US, même la faible cohésion Européenne passerait inaperçu à termes…

      • Goulag dit :

        Votre boite est donc US, si ca va mal (ce qui arrive souvent avec Trump en ce moment) vous serez a la merci de l’administration US. A force de vouloir etre les gendarmes du monde ils vont finir par allumer des incendies partout!

    • Eric dit :

      Ca fait un million de fois que je le répète : l’Europe ne peut que s’incliner parce qu’elle est dépendante des Etats-Unis pour sa défense. Et ce depuis 1945 : les américains y ont mis les moyens financiers et technologiques, nous pas. Et nous nous sommes donc reposés sur eux. C’est entre parenthèses ce qui nous a permis de financer notre prospérité économique et notre plantureuse protection sociale : donc tout le monde y a eu plus ou moins intérêt. Il était illusoire de penser que les Etats-Unis ne réclameraient pas un jour ou l’autre le paiement de la facture…

      • tschok dit :

        Je dirais pas exactement ça, Eric. L’économie américaine est extrêmement militarisée pour des raisons culturelles et historiques: les Américains font passer un gros paquet de leurs dépenses publiques par le canal de la dépense militaire qui irrigue leur économie et pousse leur R&D dans tous les domaines.

        Même l’ascenseur social passe par l’armée américaine: les études supérieures coûtant une blinde, de très nombreux jeunes américains se tournent vers l’armée pour payer leurs études, en contrepartie d’un engagement sous les drapeaux.

        En Europe, le gros de la dépense publique passe par la dépense sociale et les dépenses qui ont trait au bien commun, comme les services publiques, pour des raisons culturelles et historiques là encore. On n’a donc pas la même façon de dépenser notre argent des deux côtés de l’Atlantique et par conséquent pas le même niveau de développement dans le domaine des technologies militaires.

        De ce point de vue, il est inexact d’affirmer que les européens ont pu financer leur système de protection sociale grâce au parapluie militaire américain. En Europe, on a financé nos systèmes de protection sociale tout simplement par la croissance, c’est-à-dire par notre travail et on ne doit rien aux Américains sur ce plan. Notre croissance étant moins vigoureuse, on finance plus de nos jours nos systèmes de protection sociale par la dette, ou en réalisant des économies par la réduction du périmètre de protection. Il n’y a aucune corrélation avec le niveau des dépenses militaires américaines. Il s’agit de deux phénomènes distincts.

        La dette militaire de l’Europe à l’égard des Etats-Unis porte sur un point précis: la garantie de l’Otan contre l’ogre russe, ou si l’on préfère, l’article 5 du pacte atlantique et la garantie nucléaire américaine qui va avec. C’est ça notre dette. Effectivement, ce parapluie américain a permis à certains Etats européens de bénéficier d’une externalité positive (un niveau élevé de sécurité, gratuitement, par simple appartenance à une zone géographique devenue stratégiquement sûre) ce qui les a incité à diminuer leurs dépenses militaires. On pense à la Belgique, aux Pays-Bas, à l’Allemagne dans une moindre mesure.

        Pour autant, les Américains ne sont pas venus combler la différence, bien au contraire. Depuis l’effondrement du mur de Berlin ils ont démantelé l’essentiel de leur dispositif lourd en Europe. Donc, qu’ils ne viennent pas nous faire chier en disant qu’ils ont maintenu un niveau de défense à la place des Européens. En fait, eux aussi ont réduit leurs dépenses militaires: en 1960 ils y mettaient plus de 8% de leur PIB, en 2017, un peu plus de 3%.

        Source:http://perspective.usherbrooke.ca/bilan/servlet/BMTendanceStatPays?langue=fr&codePays=USA&codeTheme=12&codeStat=MS.MIL.XPND.GD.ZS

        Trump est un vendeur de bagnoles d’occasion. C’est le genre de mec qui vous vend une caisse de 10 ans ayant 300.000 bornes au compteur en vous persuadant qu’elle a laissé l’essentiel de ses pannes derrière elle. Ben non, l’essentiel des pannes est devant votre pare brise. Faut pas non plus tout prendre dans son discours.

        Tout le monde a voulu rafler les dividendes de la paix, en tout premier lieux les Américains, qui estiment que la dépenses militaires à un rendement financier faible par rapport à son équivalent placé en bourse, dans des actions d’entreprises de haute technologie. C’est quand le monde musulman nous a pété à la gueule qu’on s’est réveillé en se disant merde! adieu la mondialisation heureuse. Regardez la courbe des dépenses US sur le graphe: elle rebondit après le 11/09.

        Les Américains veulent nous présenter la facture de leurs guerres dans le Golfe en la faisant passer pour une facture de la Guerre Froide. Faut contester la facture et appeler 60 millions de consommateurs. Là, y a une embrouille.

  9. Le Breton dit :

    Qu’ils achètent européen pour commencer.

  10. Thaurac dit :

    Les donneurs de leçon font un protectionisme patriotique qui amène à des appels d’offres pourris, style celui des avions ravitailleurs sous obama

  11. Jean (le 1er) dit :

    Quand on connaît les règles US en matière d’achat de matériel d’armement, ce qui est bien indiqué dans l’article de M. Lagneau, ces déclarations c’est l’hôpital qui se fout de la charité. Pour les US, l’OTAN n’a plus de légitimité que pour être un marché pour son industrie de l’armement. Le pire, est que certains pays de l’UE sont prêts à ouvrir les fonds Européens en faveur d’entreprise US.

    • EchoDelta dit :

      Et surtout c’est hélas déjà le cas pour la R&D Civile, certain projet financé par l »EU finisse dans la poche des entreprises US pour faire de la « recherche ».

    • blondin dit :

      c’est clair, d’entendre les Pays Bas et la Suède dire qu’il faut intégrer les US et leur faire bénéficier des fonds européens, pour leur « expertise », on croit rêver, c’est dingue comme discours ! Mais c’est là qu’on voit que ces pays ont trop d’intérêts avec les US, je pense en particulier à la Shell qui aurait surement beaucoup à perdre en cas de coup de froid dans les relations américano hollandaise. Et je suppose que la situation actuelle, en étant à la botte des US et de l’OTAN (pour les NL) et avec une Europe faible, leur va bien.
      Je pense que la France pourrait se positionner en leader militaire et diplomatique de l’Europe en ayant une politique plus claire et plus stable, à l’international, et en augmentant nos capacités de manière très significative. On ne respecte que la force c’est bien connu et avec notre ami donald, qui n’est pas très rassurant, on pourrait prendre le leadership en Europe de manière claire et sans ambiguïté. J’aurais tendance à croire que ça pourrait nous amener réellement à une Europe de la défense qui aurait un vrai poids dans les affaires du monde. Il faudra bien y arriver un jour de toute façon, je n’ai pas envie de devoir parler Chinois, Russe ou anglais dans les prochaines décennies. On a tout pour être les premiers, économiquement, diplomatiquement et militairement mais c’est sur qu’avec des Hollandais on est mal barré ! Et c’est pour ça qu’il faut donner envie, rassurer et avoir les moyens.

      • John dit :

        Comme vous comprenez que ces 2 pays ont beaucoup d’intérêts aux US, pourquoi trouver ça étonnant?
        Ce que ces 2 pays savent, c’est aussi que Trump se limite à des paroles. Donc si ils entendent ça de la part des Suédois et Hollandais, ils les aimera bien, pour autant, ça ne fera pas pencher la balance en faveur des USA.

  12. R2D2 dit :

     » rappelant qu’il n’était pas question de mettre en place un « Buy European Act »  »
    … et c’est bien là le problème, l’incapacité de l’Europe d’imposer que la communauté serve la communauté.
    .
    « Cela étant, quelques pays en Europe, comme les Pays-Bas et la Suède, pensent qu’il faudrait une « approche plus inclusive » pour le FED et la CSP, estimant que l’Europe ne devrait pas exclure les États-Unis en raison »
    voila, les grandes manoeuvres ont commencés pour couler le truc :-/

    • petitjean dit :

      « les Pays-Bas et la Suède »
      mais ce sont des nains !!…..

      • R2D2 dit :

        Dans une Europe qui ne veut fonctionner qu’a l’unanimité meme le plus petit des nains compte. Pour le meilleur et pour le pire.

  13. PK dit :

    Les cons, ça ose tout… comme dirait Audiard.

    • Jean (le 1er) dit :

      Le problème, c’est que le con en question c’est aussi le gars de 130 Kilos… devinez qui est le gars de 60 kilos..

    • Fralipolipi dit :

      Et les faucons « neo-cons » sont peut-être encore pires que ce qu’imaginait Audiard … on dépasse là le stade où il faut manger du foin !
      .
      Et, comme expliqué par Rom1, Pays-Bas et Suède n’ont rien à perdre, eux qui dépendent déjà tant des US.
      Leur but n’est déjà plus, et depuis longtemps, de tenter de conserver un minimum de souveraineté, puisque ces pays sont par nature dépendants des autres de par leur taille et expositions aux risques divers.
      Qu’ils naviguent comme des poissons pilotes sur le dos de l’Europe ou des US, cela ne change plus grand chose pour eux …
      … tant qu’il reste quelques grands pays européens comme la France, l’Allemagne, L’Espagne ou l’Italie pour encore tenter de soutenir la dernière toiture européenne contre la vassalisation totale pleine et entière de notre Europe aux autres grandes nations de ce monde, à commencer par les US !!!
      .
      En clair, l’avis des Pays-Bas et de la Suède ne compte malheureusement déjà plu.

      • John dit :

        Dépendent des US?
        Non, ils jouent un jeu qui consiste à approuver verbalement Trump… C’est une non-nouvelle…

        • Fralipolipi dit :

          @John,
          La Suède et les PB dépendent assez largement de Washington, au moins d’un point de vue militaire, et ça ne date pas de 2 ans … bien contrairement à ce que vous semblez croire.
          – qui équipe et motorise le Gripen, et depuis quand ?
          – à qui les PB ont commandé leur F35, et depuis quand ?
          … Trump n’a strictement rien à voir là dedans.

          • John dit :

            Et vous appelez ça dépendre des autres?
            Est-il nécessaire de vous rappeler qu’il est possible d’acheter ailleurs en cas de changement profond avec les USA?
            Si le F414 est le moteur choisi, c’est parce qu’il est le successeur de l’ancien moteur sur les premiers Gripen, et qu’il est le plus puissant de « taille Gripen »… Ensuite, les premiers Gripen étaient équipés par Volvo sous licence GE….

            Ce que je dis, c’est que ces deux pays ont des intérêts économiques aux USA (industrie de la défense pour la Suède, Shell pour les PB) et qu’en ce moment, ils sont conscients que certaines de leur parole ne changeront pas les décisions européennes, ils en profitent pour caresser Donald dans le sens du poil.
            Car pour lui, la parole est la seule chose qu’il comprenne, le reste est inutile et invisible

  14. Vinz dit :

    Tiens ? Ils ont trouvé le numéro de téléphone finalement ? Comme quoi quand on cherche bien…

  15. Tintouin dit :

    Plutôt que de bisquer derrière nos écrans:
    Les élections européennes approchent. Il est temps d’agir, et de voter pour des élus européens qui ont du courage, et donc capables de s’opposer aux pressions US. Est-ce au programme d’une des 34 listes qui se présentent?

  16. Leum dit :

    Bon l’avantage avec cette situation c’est que ça nous rappel que les USA ne se voient pas comme notre allié mais notre suzerain et ça permet de repérer leurs chevaux de Troie.

  17. Titeuf dit :

    Les pays Bas…. Pays de suce boules à credit….

  18. wagdoox dit :

    Nombre de pays européens sont inféodés aux US dans leur esprit, faire l’Europe avec cela c’est prendre les US pour fédérateur. L’UE est donc condamnée à être une colonie US. Le reste n’est que poésie.

    • John dit :

      Pourquoi les pays « inféodés ne participent-ils pas à tous les conflits impliquant les USA?

      • Fralipolipi dit :

        @John
        Vous prenez le problème à l’envers !!!
        Ils répondent à l’appel des US lorsque celui-ci est criant.
        Mais dans le cas usuel et courant (parceque les US sont tout de même assez souvent en conflits), ils en font le moins possible, justement parcequ’ils se savent déjà et se présentent déjà comme inféodés.
        Ils n’ont pas besoin d’essayer de « rivaliser » à un quelconque endroit avec les US, à vouloir en faire des tonnes.
        Ils se contenteront juste de faire le service minimum requis par l’OTAN en 1er lieu, et l’ONU ensuite.

        • John dit :

          Mais la France qui est indépendante des USA semble en faire bcp plus en faveur des USA que ces pays que vous dites être inféodés aux USA. Est-il nécessaire de vous rappeler que ces petits pays n’ont presque plus d’armes américaines alors qu’ils en avaient bien plus par le passé ?
          Est il vraiment impensable de penser que certains veulent le F35? C’est le seul avion occidental de sa génération (et je ne parle pas de « 5e génération », mais de nouvel avion de combat développé dans la décennie 2010 et qui sera en service et avion principal dans le pays concepteur / producteur durant la même période que dans ces pays, et donc avec des mises à jour certaines pour les 40-50 prochaines années, et probablement plus).
          Je pense que c’est vous qui prenez le problème à l’envers.

  19. MAS 36 dit :

    Les masques tombent , pour les plus naïfs. Ces étatuniens, ils veulent le beurre de cacahuètes , les euros, le postérieur de la crémière, et la boutique. Aidés en cela par les arpètes Suédois et Hollandais.

    Avec leurs lois extra-territoriales et le reste ça suffit. Le plus grave c’est que les chinois font de même. Comme quoi coco et capitalo ça peut s’entendre sur le dos des petits. Moralité il nous faut une Europe intelligente, mais oui , un petit effort général on y arriverait.

    • John dit :

      En quoi les USA sont gagnant?
      Ils ont une balance commerciale ridicule.
      Laissons Trump gesticuler. Il marque sa désapprobation, on en prend note, et on fait ce qui est prévu… C’est tout.
      Concernant l’extraterritorialité de leurs lois, la raison pour laquelle c’est possible, c’est parce qu’il s’agit d’un des plus gros marchés. Et donc les entreprises s’y plient.

      • Fralipolipi dit :

        @John
        « Ils ont une balance commerciale ridicule »
        … certainement pas pour celle qui concerne le commerce des armes !!!!
        En ce cas, c’est tout l’inverse, c’est plutôt les US qui ont le plus gros excédent commercial au monde en la matière.
        .
        Et 1€ d’export en high-tech est bougrement plus important qu’1€ d’export en marchandises de base.
        … mais bon, on va se retaper un Vendredi soir l’explication de l’intérêt stratégique de promouvoir « au maximum » la R&D et le CA Export de ses propres industries technologiques …

        • John dit :

          Non, 1 euro c’est 1 euro…
          L’Europe profite largement des USA, et les pays en profitant le font très intelligemment.
          Les pays que vous dites inféodés aux USA profitent de leur protection et de leur parapluie nucléaire à faible coût. Et la France non inféodée par contre elle fait le travail des Américains, pour les Américains.
          Elle combat au Levant pour réparer les conséquences des conneries américaines. Je suis désolé, mais la France se montre bien plus influencée par les USA que d’autres pays.
          Les importateurs de F-35 n’ont pas les problèmes financiers de la France. Ces pays n’ont pas l’industrie de l’armement de la France.
          Quand ils achètent des armes, ils mettent tout dans la balance et achètent selon LEURS intérêts. Ça s’appelle la souveraineté nationale.

  20. Gaël HAMELIN dit :

    Les Européens devraient être plus ferme vis à vis des USA. Si les américains ne mettent pas un terme à leur protectionnisme, je ne vois pas pourquoi les européens devraient baisser la culotte juste pour le plaisir. Un « Buy European Act » semble nécessaire si nous voulons avoir une chance de mettre au pas cette nation arrogante. Se sont des milliers d’emplois qui sont en jeux et des milliards d’euros d’impôts qui sont nécessaire à l’économie européenne. Notre ministre des Armées, Florence Parly a souligné, regretter que les « Européens soient les derniers végétariens dans un monde de carnivores» . La situation montre au combien elle a raison. Il est urgent que l’Europe se réveil et qu’elle se montre unie afin d’être forte face à ceux qui cherchent à l’étouffer, à la détruire. « L’Europe aux européen »; « Les européens d’abord ».

    • ekiM dit :

      Les Européens sont cinq doigts tandis que les Américains sont un poing. Ils dicteront donc encore leurs lois longtemps à l’Europe.

  21. Benoit Nadler dit :

    Et les US de retarder tout accord sur le projet de Fonds européen de défense en influençant le rapporteur polonais du Parlement européen..

  22. Ghostrider dit :

    La volonté des EU de continuer à asseoir leur hégémonie économique ( défense incluse) fait partie de leur politique je crois depuis le plan Marshall d’aide économique et financière à la reconstruction de l’Europe et le blocus de Berlin en 1947. Pour eux l’Europe n’est pas une entité politique uniforme c’est un marché à conserver et à conquérir. Pour moi cette agressivité est bonne car elle doit nous inciter à nous battre ( l’Europe) sur tous les fronts industriel, défense, politique pour que cette Europe ne reste pas un ventre mou, divisé et perméable à toutes les influences. je sais c’est très idéaliste car bon sang y a un boulot monstre mais là ou il y a une volonté politique féroce, il y a un horizon.

    A présent je préfère me  » battre  » ( économiquement) contre un allié qui ne fait pas de cadeaux mais qui au moins est une démocratie parlementaire que face à un bloc chinois qui navigue dans un monde qui balance entre Orwell et Brazil.

    peut être que notre espoir finalement est un « après-poutine  » et un rapprochement avec une Russie plus mûre et moins paranoïaque. je rêve très certainement mais c’est mon point de vue.

    Donc cessons de nous plaindre cela fait 70 ans que ca dure ( l’influence & défense US) affrontons cette réalité froidement et Parly a le ton juste.

  23. Bloodasp dit :

    Je suis sur le Q, autant avant les US faisaient du Lobbying en coulisse tant et si bien qu’on avait l’impression que le choix qu’on avait fait était logique, naturelle…Autant là je suis scié par le dictat, ils ne prennent plus de gants, à découvert, aux yeux et oreilles de tous. Selon moi, il y a deux manière d’interpréter cette manière de faire: 1) Ils nous considère vraiment comme des vassaux ou 2) N’arrivant plus à plumer avec des mots doux, ils passent à la manière forte, ce qui en soi n’est pas une mauvaise chose, car ça veut dire que nous sommes entrain de nous dégager de leur emprise.

    • John dit :

      C’est simplement Trump… ça n’a aucun rapport avec les USA d’avant. Trump pense avoir la légitimité pour tout dire et tout faire.
      Il se croit intelligent, il croit que la présidence lui donne TOUS les pouvoirs et que tout le monde devrait lui obéir. Et depuis le début il passe son temps à attaquer l’UE, les pays européens, et à applaudir et montrer son approbation pour tout ce qui se rapproche de la dictature ou de l’autoritarisme.
      Il a beau gesticuler, l’Europe ne va pas l’écouter.

  24. Pierre dit :

    Bon exemple de protectionnisme « subi » avec le contrat des avions-ravitailleurs US attribué aveuglement a un candidat qui n’était pas pret!

  25. Nico St-jean dit :

    Pour ceux qui l’Ignorent, le Buy American Act est une loi qui demande à tout projets non-américain de concevoir un pourcentage *non-déterminé » en sol américain.
    .
    Le F-35 en Europe passe haut la main cette loi puisque chaque membre du programme conçois une partie du projet en Europe. La preuve :
    .
    6300 emplois en Italie : https://www.f35.com/assets/uploads/documents/FG17-03515_002_English.pdf
    .
    25 000 emplois au UK : https://ukdefencejournal.org.uk/f-35-support-25000-british-jobs/
    .
    Cela représente 3 fois le nombre d’employés de Dassault Aviation dans le monde entier et en incluant toute la branche civiles (Série Falcon entre autres) Et on ne parle pas de la Belgique (près de 40 entreprises dont Safran et Thales Belgium) de la Norvège, Pays-bas, Danemark et autres comme la Finlande et l’Espagne.
    .
    Donc se servir du F-35 comme cheval de bataille est en soit une erreur de la part de Mme Parly, les pays membres qui ont opté pour le F-35 vont évidemment s’opposé.
    .
    Le Buy american act est également assez facile à percer. Dassault Système est présent partout aux USA, Thales également, les 3/4 du chiffre d’affaire de BAE proviennent de ça division énorme aux USA, Airbus qui à livré 400 UH-72 Lakota, des centaines de milliers d’armes légères dont HK qui est entrain d’inonder l’armée américaine (avec raison, vu la qualité du produit)
    .
    À la limite, pourquoi pas un Buy European Act ? Il y à moyens de s’arranger pour sauvegarder certaines technologies sensibles tout en faisant travailler plus d’Européens quand l’Europe achète américain.
    .
    Par contre, ce projet-là est pire que le Buy American act puisqu’il interdit toute forme de projet hors Europe. Là avec seulement 13 milliard d’euro c’est ok mais si cela s’étend sur tout les projets d’armements européens, ça va pas le faire. Et là je prêche pour ma paroisse. Nous avons beaucoup de contrat en Europe, au Canada et vis versa 🙁

    • Jean (le 1er) dit :

      Nico : pour l’instant, en Italie, c’est proche de 0 emploi et le UK c’est pas des masses non plus pour l’instant. Pour ce qui est des UH -72 Lakota, il sont fabriqués aux USA. Si les 3/4 du chiffre d’affaire de BAE proviennent des USA il faut aussi préciser que la R&D de même que la fabrication se font également aux USA. Sans parler de l’arnaque du remplacement du KC135. D’abord choix du projet de Airbus associé à Grumann. Lobying de Boeing qui au final remporte la mise. Bon, la punition est là, alors que l’armée de l’air français touche ses premiers MRTT, l’Air Force attend toujours sont 1er KC46.

      • Nico St-jean dit :

        @ Jean (le 1er)
        .
        Proche de zéro ? Rien qu’à Cameri ils sont plus de 800 […] et il n’y à pas que Cameri en Italie. C’est lors de la pleine production (2023) et pour 30 ans que ses emplois seront à leurs maximum.
        .
        « Si les 3/4 du chiffre d’affaire de BAE proviennent des USA il faut aussi préciser que la R&D de même que la fabrication se font également aux USA. »
        .
        Cela s’appelle du cloisonnement, tout le pays le font et même nous avec nos filières US. Par contre les recettes vont bien au UK et permettent à BAE de lancer beaucoup de projets britanniques. De même que pour les Lakota qui sont certes, produits aux USA mais rapportent pas mal à la division défense d’Airbus en Europe.
        .
        « Sans parler de l’arnaque du remplacement du KC135. D’abord choix du projet de Airbus associé à Grumann. Lobying de Boeing qui au final remporte la mise. Bon, la punition est là, alors que l’armée de l’air français touche ses premiers MRTT, l’Air Force attend toujours sont 1er KC46. »
        .
        C’est certain et tout ce que vous dites est vrais. Par contre Airbus n’aurait jamais du être dans cet appel d’offre censé secoué Boeing (encore une fois erreur américaine) parce qu’en plus de mettre une pression inutile sur Boeing, ils se sont mis les européens à dos.
        .
        N’empêche, je pense avoir raison sur le fond. Beaucoup dans les commentaires semblent manquer d’informations sur le Buy American Act.

        • patex dit :

          Les chiffres sur les emplois que vous citez proviennent des relations publiques de chez Lockheed. Comment voulez-vous être crédible?
          25.000 emplois au RU? Vraiment ? C’est risible.
          En vérité, les emplois induits sont très faibles, et l’asservissement aux Etats Unis très fort.
          Les manoeuvres des américains avec les turcs (renoncer aux S400 pour livrer les F-35) nous donnent un aperçu du déclin des Etats-Unis dans le monde multipolaire d’aujourd’hui. Le F-35 a été pensé dans la décennie qui a suivi la fin de la guerre froide, quand les Etats-Unis étaient à l’apogée de leur puissance. Dans le monde multipolaire d’aujourd’hui où les alliances sont plus fragiles, et où les nations veulent retrouver leur souveraineté (Brexit par exemple), le programme F-35 est une aberration. Turcs et américains ne sont pas compatibles, et cela ne va pas aller en s’arrangeant.

    • Bloodasp dit :

      @Nico-St Jean: Vos chiffres sont invérifiables et proviennent de sources anglo-saxonne (UKdefense journal.org ), 25 000 emplois au UK et 6300 en Italie, mais c’est une véritable armée mexicaine, mdr. Plus sérieusement ces chiffres sont complètement farfelus. Je vous soupçonnais d’être un troll de chez LM, mais alors je n’ai plus aucun doute. Que vous essayez d’influencer nos opinions est une chose, ça fait partie du débat et on aime bien débattre sur ce blog. Mais là, la ficelle est un peu grosse.

    • Goulag dit :

      Relisez correctement l’article. L’atribution des marches (appel d’offre…) reste INCHANGEE. Seule le montage financier peu etre influence par ces aides.
      Perso je trouve ce systeme tres bien car ca va inciter (pas obliger) les pays europeen a regarder si une solution europeenne existe et si oui si ca vaut le coup avec ce petit coup de pouce et ce avant de courrir chez l’once Donald. Mais ne vous inquietez pas, les hollandais et suedois continueront a acheter US (pour les gros contrats).

    • John dit :

      Vous voyez l’Europe comme étant un pays…
      C’est une union de pays. Il faudrait que les Pays Bas obtiennent leur part sur le contrat, la Belgique aussi, le Danemark….
      Seuls les partenaires de conception ont obtenu leur part.

      Ensuite, Mme Parly adresse un message à Trump. Elle ne cherche pas à être juste factuellement, elle ne cherche pas à être politiquement correcte, etc… Elle défend les intérêts de la France.

      Ensuite, n’oublions pas l’historique d’une telle décision.
      N’est-ce pas Trump qui a fait comprendre à l’Europe que les Etats-Unis sous Trump seraient moins fiables, plus imprévisibles, et qu’on ne pourrait pas compter sur eux?
      C’est évident qu’un fond de recherche soit là pour profiter aux nations de l’UE… Il y a peu, les USA ont accepté des entreprises pour les nouveaux hélicoptères qui n’ont que peu d’expérience, mais qui sont américaines, et a rejeté Airbus alors que leur concept avait déjà volé et des performances intéressantes.

      Trump n’arrête pas de s’immiscer dans la politique interne de l’UE… Il se prend pour le roi du monde. Il a le désir d’un pouvoir autoritaire. Normal que l’UE cherche à compenser leur dépendance des USA.

      • Nico St-jean dit :

        @ John
        .
        Le Danemark, la Belgique et les Pays-bas sont justement des partenaires de conceptions, tous intégrés à la chaîne de soumissionnaires. Les seuls étant out ou quasi out (Israël) sont le Japon et la Corée du Sud.
        .
        « Ensuite, Mme Parly adresse un message à Trump. Elle ne cherche pas à être juste factuellement, elle ne cherche pas à être politiquement correcte, etc… Elle défend les intérêts de la France. »
        .
        J’ai envie de vous dire que Trump fait la même chose (ce n’est pas mon idole pour autant) Donnez lui quelque chose en échange de l’énorme inégalité sur le marché de l’automobile en faveur de l’Europe et il vous fichera la paix. Peut-être même qu’il poussera pour que Fincantieri passe avec le contrat de 20 FREMM aux stéroïde 😉 (Fincantieri demeure en excellente position en passant)
        .
        Regardez les news, finis les tarifs sur l’acier et l’alu pour le Canada (qui est leur plus gros fournisseur) et le mexique et ratification de l’ALENA en vue. Je pense que ce sera votre tour, Trump semble enfin faire preuve d’intelligence en réunifiant tout le monde face à la Chine au lieu d’attaquer tout le monde en même temps.

  26. Jeanne dit :

    Il y a beaucoup de méconnaissance sur ce sujet. Il est donc judicieux de mettres les points sur les i’s:
    1. « Aux États-Unis, une loi fédérale instituant un « Buy American Act » est en vigueur depuis… 1933. Et elle impose au gouvernement de n’acheter en direct que des biens produits sur le sol américain. En clair, il s’agit d’une mesure protectionniste. »
    FAUX. Le BAA ne fait qu’encourager d’acheter américain. Quelques précisions sur la loi « In certain government procurements, the requirement purchase may be waived by the Contracting Officer or the Head of the Contracting Activity (HCA) if the domestic product is 25% or more expensive than an identical foreign-sourced product, if the product is not available domestically in sufficient quantity or quality, or if doing so is in the public’s interest. »
    C’est du protectionisme certe, mais loin d’imposer d’acheter du MADE IN AMERICA. Il suffit de regarder ce que le gouvernement des E-U achète en armement à l’Europe pour s’en rendre compte.
    A ça il ne faut pas non plus oublier que les E-U achètent des armes en grand nombre, donc une production locale a du sens d’un point de vue économique. Les pays européen ne sont souvent pas dans le même cas.
    .
    2. En général le marché civil des E-U est beaucoup plus ouvert aux importations provenant de l’UE qu’inversément. L’agriculture est un superbe exemple. Un autre sujet sont les subsides que l’UE verse à Airbus et d’autres industries/secteurs (dont l’agriculture). C’est dommage que les médias en général ne le précisent que rarement voir pas du tout. Les médias préfèrent se concentrer sur des phrases chocs ou de reporter ce qui se passe au lieu de parler de la cause.
    .
    les E-U sont loin (ou étaient) d’être dans le protectionisme et en tout cas moins que l’UE. Quelques liens:
    https://ftalphaville.ft.com/2018/03/08/1520526203000/America-is-not-the-least-protectionist-country-in-the-world/
    https://en.wikipedia.org/wiki/List_of_countries_by_tariff_rate
    https://www.bbc.com/news/business-44291103
    .
    Pour revenir à l’article, les E-U ne disent que « si vous faites ça on fera la même chose ». Pas de quoi en faire en frommage … .

    • Czar dit :

      c’est sympa jusqu’à présent on avait des trolls chinois, trucs, et parfois russes, mais tu es le premier troll yankee.

      faudra travailler les tournures de phrase, ça reste encore assez exotique.

    • Chanone dit :

      Si, parce que les courriers dépassent le cadre d’une simple requête: on tombe dans l’exigence, l’ordre, avec le rapport qui va avec… Où est donc l’allié?
      .
      De plus, le matériel américain est généralement sur-dimensionné pour les autres nations; à part les russes et les Chinois, il n’éxiste pas d’autre alternatives au C17. Le C130 est toujours plus polyvalent que l’Atlas, et les navires européens font aisément 20 à 50 %de tonnage en moins que leurs homologues Américains. Chiffres à l’appuis : on ne boxe pas dans la même catégorie!
      .
      Pourtant, leurs industriels s’offusque d’une mesure Européenne permettant de développer du matériel souverain et sur mesure pourles besoins de l’Europe… car à terme, ce seront autant de concurrents.
      .
      C’est donc une menace directe qui vient du Pays de Monsieur Trump, le seul qui réussi l’impossible: piquer la fierté des Européens.
      .
      Avant ce grand homme, j’aurais mais 100 euros sur la table que cela n’existait pas.

      • Gerard Remetsmenun dit :

        « Le C130 est toujours plus polyvalent que l’Atlas »
        Je souscrit à l’essentiel de votre propos mais dans le cas de l’Atlas on a juste le contre-exemple : Le C130n’est pas plus polyvalent que l’Atlas, en tout cas plus pour longtemps.
        Si l’Atlas a été très compliqué à développer c’est précisément qu’il est extrêmement polyvalent.
        Il est près de 200km/h plus rapide que le C130 ce qui lui permet de s’intégrer dans le trafic aérien civil ce que le C130, trop lent, ne peut faire.
        Le C130 ne peut pas non plus faire d’atterrissage grande pente.

      • Chanone dit :

        Ne m’en voulez pas d’avoir tranché: la France a acheté des c130 pour ravitailler les hélicoptères. L’architecture de l’Atlas pose un problème qui continue de pourrir cette capacité.
        .
        Je ne doute pas des progrès de l’Atlas, juste qu’il y a un lien de cause à effet…

    • Pierre dit :

      « L’UE est actuellement beaucoup plus ouverte que le marché américain pour les entreprises » européennes et, en Europe, « environ 81% des contrats internationaux sont attribués à des firmes américaines aujourd’hui », a-t-elle souligné, rappelant qu’il n’était pas question de mettre en place un « Buy European Act » et que les règles en matière d’attribution de marchés publics ne changeraient pas.

  27. Valère dit :

    Vous avez des gens dans ce site qui continuent d’utiliser le mot « allier » parlant des USA.
    Notre « allier » critique toute initiative d’une industrie de défense européenne. N’est-ce pas blizzard?

    • jyb dit :

      @valère
      vous avez dit BLIZZARD ? comme c’est blizzard.
      en français on dit plutôt : bizzard (étrange), de même qu’on dit un allié(sustantif) et non pas allier (verbe)
      blizzard, votre propos est glaçant.

  28. Scipion dit :

    Et pourquoi ne faut-il pas mettre en place un « buy European act »?

  29. nimrodwing dit :

    Les US ne veulent pas que l’Europe de la défense se construise sous prétexte que cela va au détriment des entreprises américaine ! on en voit déjà pas mal avec leur F35 que bon nombres de pays européen ont achetés, c’est l’industrie d’Europe qui trinque en attendant.
    Quels donneurs de leçon ces ricains !! en matière de protectionnisme ils font largement plus fort que nous !
    Si on se vends aux US c’est mort et je ne pense pas qu’machine en arrière tout soit encore possible pour certains pays de l’union et comme l’union européenne n’a pas non plus la taille du costard pour œuvrer dans le bon sens de celui de la vrai union, ca nous décrédibilise.

  30. Thaurac dit :

    Il semble oublier que le marché intérieur européen, si on pratiquait comme lui,le protectionnisme, et que tout les pays européens jouent le jeu, est plus important que le marché américain, sans parler que l’on serait aussi en droit de négocier avec la Russie , américaine latine..etc
    Si on était vraiment unis, on pèserait très, très lourd sur la balance!
    Car le problème avec les usa, il faut aussi acheter sa politique.

  31. cedivan dit :

    Les Etats Unis ne sont pas nos amis. Le grand Charles avait bien raison….

    • midas le voltigeur dit :

      Ce ne sont pas nos amis , je doute que Charles est dit ça sérieusement , pas les votre c’est sur maintenant. Mais ils vous aurait surement dit que ce sont nos alliés ,otan ou pas .
      Et parfois mieux vos un cousin râleur américain qu’un ami sympathique en suisse.

    • Plusdepognon dit :

      @ cedivan
      Il me semble que vous faites allusion plus à la phrase de Mitterrand sur le sujet.
      Mais le général de Gaulle l’avait compris depuis Londres…

  32. Auguste dit :

    Et c’est pas demain que cette Europe à 27 va être capable de défendre ses intérêts.Ni sur le militaire,ni sur une politique,ni sur quelque chose de sérieux.Les US ont à peine ouvert le bec,que déjà certains se prosternent.

  33. Albatros24 dit :

    « Aux États-Unis, une loi fédérale instituant un « Buy American Act » est en vigueur depuis… 1933. Et elle impose au gouvernement de n’acheter en direct que des biens produits sur le sol américain. En clair, il s’agit d’une mesure protectionniste. »
    Tout est dit…
    Ce sont les européens qui doivent protéger leurs industries, et si Trump veut faire la guerre commerciale aux chinois et maintenant aux européens, grand bien lui fasse, il est déficitaire avec tout le monde. Mais j’espère que les européens vont rester unis sur ce coup de Jarnac là.

  34. Raymond75 dit :

    Peut être que les laquais des US qui se précipitent dans leurs bras finirons par comprendre que l’on ne peut pas faire reposer sa sécurité sur d’autres sans conséquences.

  35. Polymères dit :

    Beaucoup doutaient que les initiatives entreprises par le couple franco-allemand n’étaient rien de sérieux, de concrets, pourtant depuis, diverses réactions montrent bien l’inverse.
    Oui les américains s’inquiètent, car avec le Brexit, ils perdent un allié influent (et surtout bloquant) dans l’UE.
    Quand on regarde le passé, n’est-ce pas le refus et l’absolue opposition prévisible des britanniques qui empêchaient toute initiative de défense européenne plus poussée et plus indépendante de l’Otan? Ne jetons pas la pierre sur Bruxelles ou je ne sais quel manque d’ambition de tel ou tel, on ne pouvait rien faire avec les anglais.
    Désormais les choses changent et le couple franco-allemand a réussit a placer des éléments importants pour solidifier l’industrie de défense européenne (avec Paris et Berlin en grands gagnants, car nous lançons de gros projets avec ces fonds).
    Il y a un processus financier et incitatif qui pousse à faire et à acheter dans l’UE, ceux qui se plaignent souvent qu’on donne plus qu’on ne reçoit de l’Europe doivent comprendre qu’ici, on a mis en place un financement nouveau qui redirigera de l’argent vers nos industries militaires au détriment des pays « receveurs » et c’est bien par ce poids financier dans le budget européen, qu’on pouvait le faire accepter par tous. Même si nous ne l’usons pas souvent, n’en doutons pas, l’argent qu’on donne à l’UE, c’est de l’influence, dans cette question qui emmerde les USA, c’est bien un processus d’influence que la France et l’Allemagne prennent sur le dossier militaire et ça remet clairement en question l’influence anglo-saxonne par l’OTAN.

    Le « risque/chance » de voir l’UE devenir un pôle de défense indépendant tant sur ses fournitures d’armements que sur sa stratégie et sa diplomatie est réel. Voir un « doublon » de l’Otan est réel. Tout ne se fera pas en 2-3 ans, les excités qui veulent tout voir s’écrouler ou se construire en deux minutes doivent comprendre qu’on ne va pas défaire en ce laps de temps ce qui est établit depuis 60 ans.
    Aller trop vite, c’est risquer de faire un sale travail ou l’on sortirait affaiblit et non renforcé, on ne soigne pas un ongle incarné en amputant une jambe.
    Ce qu’on fait actuellement est un bon moyen, développement et maintien des capacités industriels européens, préférence du choix d’équipements européens, renforcement des armées par des augmentations de budgets. On doit poursuivre cette tendance de renforcements et de consolidations, laissons certains pays qui ont trop l’habitude, trainer la patte et tendre la main vers les USA encore quelques années, ce n’est pas grave, tout ne viendra pas du jour au lendemain, mais il faut que nous nous renforcions pour pouvoir offrir une alternative sérieuse permettant de se passer des américains. Ces pays prendront le train en marche, nous serons la locomotive, ils seront les derniers wagons.
    Ensuite, nous français, on va devoir se proposer comme puissance nucléaire garantissant la dissuasion de l’ensemble de l’UE, on pourra ainsi faire partager son coût, voir augmenter le potentiel. Cela donnera à la France, un poids stratégique énorme sur l’ensemble de l’UE et beaucoup de choses reposeront sur nous, sur notre influence, nos positions. Si pour certains nationalistes, l’intérêt d’un pays est de se contempler le nombril en fuyant les autres, moi j’estime que ce n’est pas ainsi qu’on donne de la grandeur à un pays, on a besoin d’être influent et on doit arrêter de voir les autres, plus petits que nous, en Afrique ou en Europe de l’Est, comme des fardeaux sans intérêts qu’on doit laisser se démerder contre les terroristes ou les russes.

    • Alain d dit :

      « les excités qui veulent tout voir s’écrouler ou se construire en deux minutes doivent comprendre qu’on ne va pas défaire en ce laps de temps ce qui est établit depuis 60 ans. » 20/20.
      Et rien ne dit que ce qui est tenté marchera, mais au moins on pourra se retourner sans rougir de honte, nous aurons fait le boulot.
      Et si ça ne marche pas, c’est que la décision aura été prise trop tardivement ou que l’UE a vraiment un problème.
      Si l’Allemagne joue le jeu, les Pays-Bas vont avoir le cul entre deux chaises, et le poids économique de l’Allemagne et de la France pèse lourd que ce soit dans l’UE ou hors UE. Elles peuvent libérer du cash pour fédérer les industries et autres nations sur des projets industriels et des programmes d’entrainement communs qui seront plus évidents après l’acquisitions d’équipement communs. Même les petites nations récalcitrantes ce jour y réfléchiront à 2 fois.

  36. Czar dit :

    « rappelant qu’il est hors de question d’avoir un « Buy European » act »

    c’est vrai, quoi, l’Uheu va quand même pas commencer par défendre nos intérêts, hein

    Sa mission est d’être un phare pour l’Humanité, l’éclairant de la torche de l’humanisme sans frontières et de la sainte religion de la Libre concurrence non-faussée, contemplant avec une commisération apitoyée ces imbéciles frileux et stupides qui en Chine ou à yankeeland versent dans le projet sans espoir de défendre leurs intérêts mesquins et boutiquiers.

  37. Gremlins dit :

    « Les États-Unis critiquent les initiatives de l’UE en faveur de l’industrie européenne de la défense »

    Dans ce cas, c’est que l’UE va dans le bon sens.

  38. patex dit :

    Paragraphe 4, vous avez écrit: « ne nuiraient pas seulement aux relations constructives entre l’Otan et l’UE que nous avons nouées ensemble au cours des dernières années mais pourraient aussi ramener aux discussions parfois conflictuelles sur la défense européenne d’il y a 15 ans »
    Je ne vois pas à quoi l’auteur fait référence, quelqu’un en sait davantage?

    • Chanone dit :

      Au net refroidissement des relations entre la France et l’Otan quand de Villepin s’est arc bouté contre l’intervention en Irak de 2003?

  39. Thaurac dit :

    Wait and see…

  40. max dit :

    Certains pays européens devraient balayer devant leurs portes avec les pseudo retours technologiques du projet F-35…D’autres pensent qu’acheter tout « made in USA » les sauveraient de la Russie, pour ne pas citer la Pologne, briseuse de contrats signés !
    De toute façon les USA sont une nation pilotée par le Complexe Militaro-industriel et pour des intérêts purement mercantiles.

  41. Alpha dit :

    Bien, bien, que les USA continuent à se plaindre et à menacer, cela prouve une chose : L’industrie de défense européenne prend tournure ! 😉
    Bon il restera toujours les fayots de service, Pays-Bas et Pologne pour ne pas les nommer, et encore, pour cette dernière, son gouvernement n’est pas éternel…

    • ruffa dit :

      Ouais bof : qu’est-ce que la France propose aux européens ? Un Rafale dépassé C’est pas folichon !
      Je plaisante Alpha !

      • Alpha dit :

        @ruffa
        Ok, tu plaisantes, mais même sur le ton de la plaisanterie, je ne vois pas le rapport…
        Là où je parle d’industrie de défense européenne telle qu’elle est en train de se structurer ne serais ce que sur le plan politique, soit quelque chose de global, toi tu me parles de Rafale, soit le truc vraiment franco-français… 🙁

    • Carin dit :

      @alpha
      Sauf que les américains viennent de jeter leur dévolu sur la Pologne, qui est appelée à remplacer l’Angleterre pour bloquer les initiatives européennes… d’ailleurs ça a commencé… l’Otan a ordonné à l’europe la remise en état de toutes les infrastructures (routes,autoroutes,chemins de fer, ponts et tunnels etc…etc), et soyez sûr que les 2 milliards d’euros que la Pologne se propose de donner pour l’installation de bases américaines sur son sol, seront versés par l’europe en plus des subsides versés à la Pologne…
      De la même manière et dans un autre registre, bayer obligé de racheter Monsanto par son propre gouvernement pour ne pas voir sa production de véhicules bloqué aux states, et les medocs de bayer aussi… juste au moment où Monsanto devient déficitaire et va être obligé d’indemniser tous les agricolos (y compris américains) qui se sont vu empoisonnés au glyphosate, ça aussi sera épongé par le contribuable européen et non par bayer ou le gouvernement allemand.

      • Alpha dit :

        @Carin
        Oui, je suis ok avec ce que vous dites, la Pologne est effectivement totalement à l’heure américaine actuellement, mais plus tard, elle peut se retrouver avec un gouvernement qui serait plus « européen convaincu »…
        Pour les Pays-Bas, eux en revanche, ils chercheront toujours à péter plus haut que leur cul et à gêner au max les initiatives françaises (ou belges wallonnes…) sur l’Europe. C’est dans leurs gênes … 😉

  42. ScopeWizard dit :

    Bien ……….

    Donc , les USA ne peuvent être que nos alliés de fait , naturels , d’ intérêts tandis que d’ autres nations ou pays tels que la Russie ne pourraient être que nos ennemis …………………

    Pourquoi ?

    Parce que cela arrange les USA et leur permet de faire du business avec la vente d’ armes et la poursuite de toujours plus de sophistication dans ce domaine , ce qui rapporte beaucoup d’ argent et permet d’ asseoir une hégémonie à partir du moment où l’ on a la chance de pouvoir faire la course en tête tandis que les autres essaient de suivre VOTRE cadence cependant que vous récoltez tous les lauriers d’ une majorité de victoires qui ne sauraient vous échapper étant-donné votre avance d’ entrée des plus conséquentes ………………..

    Se rapprocher de la Russie pour nous autres européens dans un objectif coopératif tout en faisant preuve de vigilance dissuasive pourrait pourtant constituer un net avantage ET par rapport à une Chine de plus en plus puissante ET par rapport à des USA de plus en plus « suprémacistes » ………………….

    Nous pourrions par exemple nous épauler question échanges technologiques ………… ben , n’ est-ce pas ce que nous faisons précisément avec la Chine ou avec l’ Inde ?
    Diplomatiquement parlant , nous pourrions également peser plus lourd vis à vis de la Chine qui devient de plus en plus inquiétante avec son État organisé certes autour d’ un archaïque PC mais bénéficiant de l’ essor économique fonctionnant lui grâce à une sorte de Néo-Capitalisme …………………

    Revenons à nos avions , pommes ou poires de tant de discordes depuis que le F-35 joue les trouble-fête et symbolise à lui seul une nouvelle course à toujours plus de sophistication dans le secteur de l’ armement ………….

    En effet , le Rafale ou le Typhoon , chasseurs multi-rôles bi-réacteurs européens , sont déjà d’ évidence sur-dimensionnés compte tenu de la plupart des conflits actuellement en cours , des conflits où le rapport des forces est le plus souvent technologiquement déséquilibré dits « asymétriques » , mais bien-sûr ils ne font pas le poids face à des monstres de technologie comme le F-22 Raptor ou dernièrement le F-35 Lightning II de l’ avionneur américain Lockheed Martin …………….

    Pourtant , d’ évidence , qui peut le plus , peut le moins , sauf qu’ au bout d’ un moment on peut soit choisir une autre voie que celle qui vous est imposée , soit choisir de simplement perfectionner ce que l’ on a à disposition tant que le matériel est à la hauteur …………….

    Les USA poussent les autres pays de la planète à foncer dans une nouvelle course aux armements via la furtivité à la détection RADAR ……………
    Or , contre qui ou contre quoi devrons nous nous battre demain ?
    Contre la Russie ?
    Contre la Chine ?
    Hormis un troisième larron , il n’ y a guère que ces deux pays qui puissent être des adversaires potentiels de l’ Europe , c’ est à dire deux puissances nucléaires très puissantes …………………
    Par un rapprochement , éliminons la Russie de l’ équation , et qui reste-il ?

    De plus , France et Royaume-Uni ne sont-ils pas eux aussi des puissances nucléaires ?
    Une seule bombe de 50 ou 60 kilotonnes soit 3 à 4 fois la puissance de l’ explosion d’ Hiroshima suffirait à réduire Moscou ou Pékin en lumière , cendres , et poussière ………………….. imaginez une ou deux bombes de 100 kilotonnes ?
    De même , qui pousse les pays comme l’ Iran à se procurer un arsenal nucléaire qui est difficile à mettre au point et coûte cher ?
    Bien-sûr , certains « durs » ou faucons sont prêts à cela , mais en fait cette idée devient populaire parce qu’ elle garantirait la survie des régimes en place comme une assurance-vie …………………
    Or , plus de pays auront à disposition un arsenal nucléaire et plus cela sera dangereux déjà parce que cela augmente le risque d’ accident …………………..

    Donc , emboîter le pas des USA qui dans le même temps n’ ont aucun intérêt à ce que l’ Europe leur fasse de l’ ombre , est-il une bonne idée ?
    La grande crainte des USA , du moins dans les hautes sphères , est que l’ Europe une fois unie ne devienne la première puissance économique et militaire du Monde ce qui leur ravirait 70 ans de leadership car l’ Europe est potentiellement économiquement nettement plus puissante que toutes les grandes puissances actuelles …………………

    À côté de ça , selon nombre de stratèges et d’ experts , sous peu les pays adversaires peu puissants mettront en œuvre des moyens A2AD qui vont considérablement compliquer la tâche de nos aviations actuelles , donc nous devrons être de notre côté en mesure de faire face …………..

    Seulement , quel que soit son bien-fondé ou ses motivations , toute cette course à la technologie prend du temps et coûte son pesant d’or donc fort logiquement étant-donné l’ avance prise par nos alliés américains , ainsi que parce que pour X raisons , ici en Europe nous sommes toujours dans l’impossibilité de parler d’ une seule et même voix , LA solution de facilité comme LE piège mortel consiste à acheter ce qui existe déjà et donc à acheter US ………….

    Effectivement , les USA sont tout contents que nous fassions des efforts en matière de Défense , mais si c’ est pour produire nous-mêmes notre propre armement tout en n’ hésitant pas à pomper la technologie qu’ ils mettent sur le marché afin de nous hisser à leur niveau sans pour autant contribuer à faire tourner leur machine économique , en l’ occurrence leur complexe militaro-industriel , alors évidemment rien ne va plus , plus rien ne va ……………………..

    De leur point de vue , rien n’ est plus logique en somme ………………..