« Ce n’est pas à moi de juger si la mission d’aller porter secours à une personne est légitime », assure le chef des forces spéciales

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

222 contributions

  1. roissard dit :

    Il a 1000 fois raison.

    Après en tant que citoyen ont peut penser que ce jeune couple aurait dû choisir un endroit non déconseillé par le Ministère des Affaires Etrangères pour son voyage de noces.

    https://twitter.com/UHomophobie/status/1127177265014607872

    • Robert dit :

      Roissard,
      Personne ici n’a émis que ces deux personnes n’auraient pas du être secourues, et pas plus pour leur orientation sexuelle. Prétendre le contraire est malhonnête et lamentable, c’est pourtant ce qu’essaie de faire le lobby gay dans ce lien.
      Pourquoi cette hystérie quand on précise un détail, à savoir qu’ils sont en voyage de noces donc « mariés » et homosexuels ?
      Ce qui est qualifié comme du racisme n’est qu’une information sur les personnes dont toute la presse parle en ce moment. Quand un lobby dont font partie ces deux hommes a la prétention de faire de son comportement un modèle normatif, lois, droits, censure sur l’expression à ce sujet, il deviendrait immoral, illicite, mal, de préciser ce détail quand ça ne flatte pas l’image de cette « communauté » ou ont-ils besoin de sans cesse imposer leur vision du monde ?
      Maintenant que cette précision est actée, passons à leur responsabilité dans ce choix, en ayant le moyen de savoir qu’il était déconseillé et que la partie proche du Burkina était carrément en rouge, de courir un risque et de le faire aussi courir à ceux qui étaient à leur recherche pour les secourir.
      Cela aussi sera qualifié d »homophobe » ou on peut en parler librement?

      • Clément dit :

        @Robert
        Pourquoi à chacun de vos messages vous revenez sur cette question d’orientation sexuelle ? On s’en fiche de qui vous aimez, personne ne vous juge, vous pouvez vous détendre sur la question !

        • Robert dit :

          Clément,
          D’abord ce que vous dites est faux.
          Ensuite, est-ce moi qui ait fait de cette orientation l’alpha et l’omega du progressisme de notre société ?
          Est-ce moi qui parle de safari quand il s’agissait d’un voyage de noces?
          On est tenu d’admirer, de louer, de dire exclusivement des choses flatteuses, sinon il faut se taire.
          Il ne s’agit ici ni d’aimer ni de détester, ni même de juger, mais de dire tous les faits, rien que les faits.

          • Eric dit :

            Cette obsession que vous semblez avoir pour cette orientation sexuelle particulière, qui n’a rien à voir avec les questions posées par cette affaire, me semble pour le moins intriguante vous concernant. Faire passer pour souci de la vérité et détestation du politiquement correct, ce qui relève tout simplement de l’homophobie ordinaire, qu’elle soit motivée par vos préjugés ou par vos propres craintes intimes, me semble bien hypocrite. Quant à l’inanité de vos propos, qui semble faire des homosexuels, des êtres humains de qualité inférieure, devrais-je ici citer les grands soldats d’hier et d’aujourd’hui, dont l' »inversion » n’a jamais nui à la bravoure ? Je ne reviendrai pas ici sur tous les autres poncifes que vous accumulez sur l’homosexualité, sujet qui semble décidément bien vous animer, tant il me semble que dans un tel contexte, il est nécessaire de prendre un peu de hauteur et de ne pas trop parler. C’est ce que vous devriez faire, plutôt que d’instrumentaliser cette opération au profit de vos propres préjugés. Ce n’est pas une attitude digne, certainement pas celle d’un soildat en tout cas.

          • Clément dit :

            Non mais c’est votre alpha et votre omega, pas celui de la société. Quelque sois le sujet vous revenez la dessus alors que vraiment, on s’en fiche de avec qui vous couchez. Tant que c’est un adulte consentant, c’est respectable, vous n’avez pas jouer ce rôle du « vieux frustré » en ligne.

        • Robert dit :

          Eric,
          Je devine que vous partagez une certaine vision des choses et je ne vais pas polémiquer inutilement après tout c’est votre droit.
          J’ai juste donné une précision qui était omise par les médias, ce n’est pas une insulte c’est même une orientation qui est promue par notre société, alors pourquoi la taire quand les deux tourtereaux étaient justement en voyage de noces. Je ne parle pas d’homosexualité qui est un choix personnel, mais de militantisme LGBT de personnes qui se marient entre elles et partent en voyage de noces dans un pays ou tous les guides de cette communauté, dont Spartacus ou même le commun guide du routard, signalent explicitement que l’homosexualité y est réprimée par la loi. Autrement dit, ils ont posé un acte militant et à ce titre taire ce militantisme est manquer à la vérité de l’information.
          Je connais nombre d’homosexuels qui ne demandent rien à personne, ne revendiquent rien, et ne se seraient jamais exhibés en allant dans une zone déconseillée. Je suis sûr qu’ils partagent ma franchise parce que le vrai problème n’est pas là. Bien sûr, il sera plus commode de réduire à « homophobie », terme mensonger qui ne veut rien dire et prétend interdire toute réflexion, mais certains comprendront la distinction essentielle entre une personne homosexuelle et deux militants LGBT qui posent un choix militant qui entrainera trois morts.
          C’est plutôt vous et ceux qui condamnent qu’on dise la vérité, derrière des arguments fallacieux, qui ont une obsession d’imposer la bien pensance et vous devriez vous demander si vous ne desservez pas la cause militante en prétendant la défendre ainsi.

      • tschok dit :

        Si, si, ç’a été dit, mais pas aussi explicitement.

        Je vous cite, sous un autre fil de dial, consacré au même sujet: « Deux invertis partis en safari pour fêter leur « mariage » en se donnant des frissons exotiques, dans une zone marquée comme dangereuse par le ministère des affaires étrangères, et deux de nos plus valeureux soldats font le sacrifice de leur vie pour réparer leur imprudence inacceptable ».

        Vous ne dites pas explicitement qu’il faut abandonner à leur sort deux personnes prises en otages parce qu’elles sont homosexuelles, mais vous mettez clairement en balance la vie de deux soldats, d’un côté, et de l’autre celle de deux « invertis » en émettant un jugement de valeur très négatif à leur sujet.

        Vous terminez par cette interrogation qui, elle, est beaucoup plus explicite: « Heureusement qu’il y a les deux autres otages qui n’ont peut-être rien demandé à personne sinon on pourrait se demander si la vie de deux égoïstes inconscients méritait le sacrifice de nos valeureux soldats ».

        Donc, si on vous lit en se tenant à ce que vous écrivez, on comprend qu’il est heureux qu’il y ait eu deux autres personnes à sauver, parce que s’il n’y avait eu que la vie de ces deux homos à sauver, alors le sacrifice n’en aurait pas valu la peine.

        En fait, il faut distinguer deux problèmes:
        – 1) Un problème moral: une personne ayant agi imprudemment doit elle être abandonnée à son sort, y-compris si elle est en péril? Ou dit autrement: l’imprudence de la victime met-elle fin au devoir moral de lui porter secours?
        – 2) Un problème de valeur: le droit à la vie d’un homosexuel est-il moins étendu que le droit à la vie d’un hétérosexuel? Autrement dit, la vie d’un hétéro vaut-elle plus que celle d’un homo? Ou si vous préférez, le droit à la vie d’une personne dépend-il de son orientation sexuelle?

        Les problèmes 1 et 2 sont complètement différents. Le premier relève assurément de l’éthique, le second de l’homophobie.

        Dans les fils de dial de ce blog consacrés à cette affaire, des locuteurs ont-ils confondu les deux, avec l’intention de dissimuler le 2 derrière le 1, afin de tenir des propos haineux en s’abritant derrière le paravent de la réflexion éthique? Oh oui, et ça c’est évident.

        En ce qui vous concerne, Robert, la réponse que vous apportez au problème 2 est non-équivoque: non, la vie d’un homo ne vaut pas celle d’un hétéro. Donc, oui, on peut sauver un homo, mais pas au prix de la vie d’un hétéro.

        S’agit-il d’un d’un système de pensée homophobe? Etes-vous un homophobe, Robert? Ben euh… à votre avis?

        Dernière question: qu’est-ce qui vous fait croire qu’on ne s’en rend pas compte? Franchement…

        • ScopeWizard dit :

          @tschok

          Vous racontez n’ importe quoi , tout ce que vous faites c’ est essayer de faire entrer de force des propos dans une boîte trop petite pour les contenir ; c’ est de la pure manipulation et c’ est nul .

          Rien que le mot « homophobe » me fait bien marrer car l’ extension , si commode , si signifiante , si lourde de sous-entendus , que tous les idéologues de votre espèce en ont fait ne veut en réalité rien dire ……….

          Être « homophobe » c’ est craindre l’ homosexualité , en avoir peur , c’ est tout et ça ne va pas plus loin que ça .
          Vous , et tous les petits malins qui vous servent de clique , en avez fait quelque chose d’ autre afin de servir de prêchi-prêcha de votre paroisse ………. Alors OK mais c’ est VOTRE problème ; tous ne sont pas dupes et se foutent de savoir que ce terme est désormais passé dans le langage courant via le Dictionnaire , pour moi « homophobe » ou « homophobie » ont subi le même traitement de glissement sémantique savamment calculé que « islamophobe » ou « xénophobe » ……………

          En fait , il s’ agit ni plus ni moins que de la création d’ un biais cognitif ainsi matérialisé et érigé au rang d’ argument idéologique censé étouffer dans l’ œuf tout débat .

          Je suppose que le donneur de leçons et gardien de la morale en chef sait ce que veut dire « biais cognitif » ?

          J’ espère que oui .

          En tous cas , sachez que tout ça porte un nom : diktat .

          • Robert dit :

            Scope,
            Ce terme est faux et mensonger, homophobe veut dire haine de soi, ce qui n’a aucun sens. Même si le lobby a pu imposer des lois à partir de ce mensonge, mentionner que deux touristes étaient partis en voyage de noces est juste une information que tous les médias auraient du donner s’ils faisaient leur boulot parce que le public peut légitimement se demander pourquoi deux hommes choisissent de partir dans une zone déconseillée et qu’on donne en général plus d’informations pour décrire une situation pour n’importe quel quidam. Il faut croire qu’ils sont au dessus du quidam moyen pour les médias.
            C’est tout et on passe à la suite en laissant les charognards de la liberté d’expression se lâcher.

          • tschok dit :

            Allons Scope, ne vous sentez pas visé par cette conversation, nous parlons de votre ami Robert, pas de vous.

            Les mots « homophobie » et « homophobe » sont des mots en « phobe », ce qui renvoie à la peur, à l’angoisse, à la crainte, selon le schéma suivant: l’homme est un être vivant qui déteste plus facilement ce dont il a peur que ce qu’il ne craint pas. La peur est ainsi le ferment de la haine.

            La peur est une émotion, la haine un sentiment, soit deux états de notre système nerveux central qui sont éloignés de l’intelligence, dans son sens le plus cérébral, c’est-à-dire la raison.

            Par extension, les mots en « phobe » désignes également des phénomènes de mépris, qui sont déjà plus sophistiqués d’un point de vue intellectuel: le mépris a besoin de se penser lui-même pour se prétendre supérieur.

            Les mots en « phobe » se distinguent des mots en « isme » comme « capitalisme », « libéralisme », « hédonisme », « antisémitisme », « racisme », sadisme », etc, qui évoquent plus directement une pensée construite, donc un degré de sophistication immédiatement supérieur.

            Voilà ce que disent les mots en « phobe ». La société du politiquement correct n’a pas, je crois, opéré de variation sur ce contenu. Il n’y a pas de transformation sémantique, ou glissement sémantique, si vous préférez, sur ce plan.

            En revanche, comme on en fait tous le constat, les mots en « phobe » sont abondamment employés dans les société du politiquement correct pour invalider un adversaire sans avoir à contester son discours au fond.

            Je pense que j’essaye de m’attacher plus au discours de Robert qu’à sa personne, que je ne connais pas et qui m’indiffère. Je ne crois donc pas mériter le reproche que vous m’adressez: je discute au fonds son discours. Libre à lui de répondre ou pas.

            Comme vous le savez, il a choisi un style de réponse qui est celui du mépris affiché: la bave du crapaud que je suis n’atteint pas la blanche colombe qui veut être. C’est une tactique parmi d’autres, elle me va.

            Maintenant que tout cela est dit, à part me reprocher d’être ce que je suis, qu’avez-vous à dire sur le fond? J’avance l’idée selon laquelle, pour Robert, la vie d’un homo ne vaut pas celle d’un hétéro: oui, on peut sauver un homo, mais pas au prix de la vie d’un hétéro. Pour affirmer cela, je me base sur ce qu’il dit lui-même.

            Plutôt que de m’accuser de vouloir noyer dans l’oeuf tout débat, entrer dans la danse et allez-y, alignez des arguments de fonds, parce que là, vous êtes juste dans l’attaque ad personam que, normalement, vous fustigez chez les autres.

            Remuez-vous un peu les méninges et arrêtez de me sortir des généralités à la con.

          • ScopeWizard dit :

            @tschok

            J’ essaierai de vous répondre plus tard , en HS ou autre …………….

        • fraisedesbois dit :

          @Tschok, bonjour,
          J’ai oublié de vous saluer lors de votre précédente intervention. Chose faite.
          .
          A mon sens, l’obscène, avec Robert, est moins son homophobie (après-tout, chacun ses épidermies; moi c’est les cons), mais qu’il PROFITE [c’est le mot, et je l’assume] de la mort de nos deux marins pour fourguer ici ses obsessions, et faire sa petite cuisine politique. C’est indécent, minable, et indigne.
          .
          Il a pondu quoi, 25-30 (?) commentaires?
          Tactique de saturation. Agit-prop. Noyautage et pourrissage de l’espace commentaires.
          .
          Monter les uns normaux/naturels, contre les autres anormaux/contrenature (je mets pas les guillemets, hein, ça alourdit): DIVISER, cliver. Pourquoi? A qui ça profite?
          .
          Merci encore Tschok.

          • Robert dit :

            Fraisedesbois,
            Vous pourriez par honnêteté préciser que la plupart de mes messages dont celui-ci ne faisaient que répondre à des attaques ou des détournement de mon propos initial qui n’était qu’un complément d’information. Nulle part, je ne m’en suis pris à leurs moeurs ni à ces personnes sinon pour leur inconscience lors de ce voyage. Sinon, donnez les phrases complètes et le contexte.
            Autrement dit, vous et d’autres mentez à propos de ce que j’ai dit.
            C’est vous qui êtes indigne, indécent et minable par votre attitude.

          • tschok dit :

            Bonjour fraisedesbois,

            Vous avez tout à fait raison, il y a effectivement comme une idée de matraquage, de bourrage de crâne: saisir toute occasion, même s’il faut intervenir dans une conversation qui traite d’un tout autre sujet, pour balancer sa purée, inlassablement, sans tenir compte de ce qu’on lui oppose, tout en se faisant passer pour une victime de la censure de la bienpensance.

            Perso, j’aime bien Robert (je me comprends) parce qu’il est tout à fait intéressant à étudier en tant que phénomène propagandiste. Il a une bonne expression (c’est un type qui cause bien) qui synthétise très bien l’ensemble des discours dont il se fait le porte parole, dont la propagande pro-russe.

            Il a donc toute sa place ici, puisque ce blog traite également de la dimension soft power de la stratégie. L’étudier, c’est étudier les techniques de manipulation, sans avoir besoin d’aller les chercher ailleurs: le tartuffe est là, il fait partie de la conversation. Autant en profiter.

            Quelles sont ses motivations? Je l’ignore et – c’est peut-être de la paresse intellectuelle de ma part – cela ne m’intéresse pas. Et puis ça dépasse mes compétences: faire de la sémantique, ce n’est pas faire de la psychologie. Analyser le discours d’un locuteur, c’est une chose, analyser sa psychologie à travers son discours, c’en est une autre. En matière d’analyse de l’intentionnalité, je ne vais pas au-delà du « vouloir dire », ce qui est déjà risqué. Et puis en fait je me casse pas la tête: vous savez, des sales cons, des pervers narcissiques, il y en a à tous les coins de rue, alors…

            Chuis très primitif sur la psychologie.

            C’est moi qui vous remercie.

          • Czar dit :

            avec ton épidémie, n’es-tu pas fatigué de te gratter avec frénésie ?

          • fraisedentaire dit :

            @Robert,
            « …donnez les phrases complètes et le contexte…. »
            —-
            Je les ai déjà lues dans le contexte, je vous remercie.
            Et manquerait plus, qu’en plus, je fasse votre publicité en vous citant (une ptite pipe, aussi?).
            Inutile donc que je m’inflige une double peine, d’autant moins que chacun peut les lire vos frâses, Robert.

          • Robert dit :

            Fraisedesbois,
            Vous accusez et insultez, citez ou trouvez de vrais arguments. Vous voulez me faire dire ce que vous voudriez que je dise, en insinuant parfois finement, tout content d’avoir trouvé un autre délateur pour vous conforter, alors je vous dis, citez précisément telle ou telle phrase sans la sortir du contexte ni en couper une partie. A propos des messages sur l’homosexualité que vous m’accusez de multiplier, j’ai effectivement répondu à chaque fois qu’une attaque me visais, et comme elles étaient nombreuses et souvent sournoises, cela en fait beaucoup. Mais sans attaques, il n’y aurait pas eu de réponses équivalentes et donc je n’ai que très peu parlé de ce sujet qui n’est qu’anecdotique même s’il fait hurler certains qui sont obsédés par ça. Oui, je sais, ça pique!
            Comme je pense que vous n’avez rien sinon, des insinuations, des déformations, des sous entendus, comme Tschok ou Fred, je pense que l’affaire est close. Encore un faux témoin de moins!
            Le courage intellectuel d’assumer ses opinions devient une denrée rare, vous ne trouvez pas, très cher?

    • PK dit :

      Voilà bien le nœud du problème : s’ils n’avaient pas été homo, on n’entendrait personne pour les défendre. Mais comme ils sont intouchables et que le lobby LGBT est tout puissant en France, tout le monde baisse son froc.

      Ce sont des c… un point c’est tout : ils sont responsables de la mort de deux soldats à la très haute valeur ajoutée et tout ce qu’on pourra dire pour les défendre ne pourra pas les faire revenir.

      Tout ce que peuvent faire ces pauvres types aujourd’hui est de s’engager pour que leurs vies aient un sens en la mettant au service de la patrie.

      • ruffa dit :

        Les propos de l’Amiral Laurent Isnard sont dignes : on peut pas en dire pareils de tes propos !

      • Clément dit :

        C’est Opex360 où le forum 18-25 de jeuxvideo.com ? J’ai l’impression que dès qu’un sujet touche même de très très loin l’homosexualité, les femmes ou le sexe, ça rend les gens complètement fou ! A moins d’être un incel où un « mage noir », je vois pas ce que qui peut provoquer de telles réactions ….
        Là on parle de la libération de deux otages et de la mort au combat de deux soldats.

        • Robert dit :

          Clément,
          D’autres, à qui je ne répond plus depuis leurs insultes continuelles, ont bien compris l’importance de certains sujets. Vous aussi visiblement qui jouez l’imbécile en faisant mine de ne pas comprendre.
          Tous les jours dans les médias, la problématique homosexuelle nous est imposée par les tenants du lobby actuellement le plus agressif et une presse servile. Des lois interdisent toute critique concernant ces moeurs, des insinuations diffamatrices sont utilisées pour ceux qui s’y risquent. Et vous parlez de gens que ça rend fou quand ce sont ceux qui font une hystérie sur un tel sujet qui le sont si on regarde honnêtement les choses, non ?
          J’ai parlé d’inverti parce que deux touristes partis en safari ne correspondait pas à la description honnête de ces deux monsieurs qui, en réalité, sont en mariage de noces homosexuel puisqu’entre deux hommes.
          Cela vous choque, pauvre petit, vous jouez l’indigné, à la Tartuffe alors !
          C’est une information, juste une information, qui scandalise ceux qui sont les premiers à crier à « l’homophobie » et à se joindre à la clameur bien pensante, avec plus ou moins de finesse.
          Ceci dit, on se fout qu’ils soient homos, et je me réjouis pour eux de leur retour sains et saufs, mais leur engagement, ils se sont mariés donc ils sont militants, fait d’eux des personnes qui ont fait un choix public qui est assumé donc doit aussi accepter une éventuelle critique politique et au moins à une reconnaissance médiatique sinon nous sommes dans un régime de pensée totalitaire. Pourtant, alors que le moindre incident voit apparaître l’orientation sexuelle de la personne homosexuelle, là silence.
          J’ai rétabli cet « oubli », c’est tout et vous essayez de faire psy psy dans votre culotte, mais ça n’a pas d’intérêt.
          Cette info étant rétablie, ces deux hommes sont des inconscients. Le Bénin est un pays ou leurs moeurs sont interdits par la loi et l’Afrique ne pratique la sainte tolérance, surtout que le Bénin est devenu un paradis pour pédophiles et que certains feront inévitablement le rapprochement. Ils ont manqué de respect envers un pays et ses ressortissants mais aussi de prudence élémentaire. La zone visitée était déconseillée et touchait une zone dangereuse sans possibilité de surveillance suffisante. Ce sujet ne touchait donc pas de  » très très loin l’homosexualité » car l’affichage de leur orientation qui pouvait facilement être traduite par les témoins, les homos sont parfois peu discrets, a pu avoir précipité leur traque.
          Je ne leur fais pas la morale, en réalité ce que je leur reproche, c’est de s’être comporté comme deux inconscients, ce qui on le sait maintenant à entrainé la mort de trois personnes. Effectivement, deux hétéros, deux femmes, auraient pu faire la même bétise, mais ce sont deux homos.
          Alors les hululements « homophobes », les fines insinuations, vous pouvez les essayer en lavement.
          Vous êtes un militant, même si vous n’avez pas l’honnêteté de le reconnaitre, je suis un militant, alors un peu plus de courage intellectuel et de respect de vous-même, Clément, et avancez à visage découvert sur vos opinions, pas de biais par des insinuations et des diffamations.

          • Clément dit :

            Faire de longs messages de ce genre pour se justifier, c’est aussi typique du 18-25 …
            On s’en fiche qu’ils sois homosexuels ou hétérosexuel, ça n’intéresse que vous en fait et les lecteurs de la presse people. Ce n’est pas un oubli (pas plus que c’est un oubli de n’avoir pas donné la couleur de leur cheveux où la marque de leur chaussure).

            Et justement, en France les personnes LGBT ne demandent qu’a ce qu’on leur fiche la paix. Si vous voulez des hystériques outrée 400 jours par ans il faut les chercher chez les gens tenant le même discours que vous (quand on se fait représenté par Frigide Barjot et Christine Boutin, on évite de parler « d’hystérique » ou de critiquer les minorités sexuelles).

        • Yatangaki dit :

          Issou !

    • lym dit :

      En même temps, comment attendre un comportement logique d’un lobby qui pousse par ailleurs à généraliser la PMA aux gays alors que leur orientation sexuelle exclu de fait la possibilité d’avoir des enfants naturellement!
      On passe du « médicalement » assisté, l’exception destinée à aider la nature quand il y a un problème de fertilité, au « contre nature » généralisé (attention aussi au coût: La sécu peut financer l’exception mais sans doute pas la règle pour une fraction non négligeable de la population) pour satisfaire les désirs sans fondements d’une communauté n’assumant pas les conséquences de ses préférences sexuelles.
      Ici, on est logiquement allé les sortir de ce mauvais pas comme n’importe quel compatriote… et le lobby-Caliméro se ridiculise encore. Il y a un moment ou plus personne ne va les écouter, ce qui sera en fait d’une reposante normalité.

      • tschok dit :

        J’ignorais que le fait de vouloir des enfants était « contre-nature » pour une personne homosexuelle.

        On en apprend tous les jours. Faudrait leur dire, didon.

        Une question idiote: un homo a le droit d’aimer la glace à la vanille, ou bien ça aussi c’est « contre-nature »?

        Je vous demande, parce que visiblement la nature vous parle et elle vous a dit ce qui est « contre-nature » et ce qui ne l’est pas et ça a l’air d’être tout à fait évident pour vous. Et, puisque je vous tiens: le moteur diesel, c’est « contre nature » ou pas? Et les greffes d’organes? La vaccination? Le cancer? Faut peut-être fermer les services d’oncologie si ça se trouve?

        Bon, en tout cas, si vous avez la liste des trucs qui sont contre nature et des trucs qui le sont pas, n’hésitez pas à en faire profiter les autres. On cherche tous un guide spirituel, et vous êtes peut-être celui qu’on attend depuis l’aube de l’humanité: le mec qui a la liste.

        • Czar dit :

          bah, si ils sont « pour la nature », qu’ils en fassent naturellement, avec des femmes.

          • tschok dit :

            Ah parce que vous pensez que dans un couple homo ça se fait autrement? Même dans un couple homo, un enfant se fait toujours avec au moins une femme. Czar, enfin, vous n’êtes plus en âge de croire qu’on trouve les gosses dans les choux, quand même.

          • Czar dit :

            a priori, même en poussant très fort…..

            mais si ce n’est pas le cas, pourquoi nous brisent-ils les brunes sur tous médias moralement intéressés pour valider la location d’utérus ?

            C’est d’ailleurs curieux que vous reprochiez à Robert une « monomanie » alors qu’il commente sur tous types de sujets quand en ce qui vous concerne, c’est toujours lié à se tirer sur l’élastique

            (donc s’il ne vous fait réagir que sur ce plan-là, c’est sans doute que vous êtes un peu plus que d’une neutralité bienveillante sur ce sujet.

            « non-belligérance active », comme disait Franco à l’été 40 ?

          • Robert dit :

            Czar,
            Ne vous fatiguez pas à lui répondre, quand un militant de gauche est démasqué, la plupart du temps par ses outrances et son absence d’arguments, il est comme une statue qui essaie de marcher, il suffit de l’éviter, il se ridiculise tout seul comme un grand.

        • ScopeWizard dit :

          @tschok

          Votre liste de questions est ridicule ……………

          Bon , ne nous attardons pas à de telles sottises et entrons sans plus attendre dans le vif du sujet ; je vous la fais très simple et brève ………….

          D’ un point de vue IDÉOLOGIQUE , oui vous avez raison et même cent fois raison ………..

          En revanche , d’ un point de vue LOGIQUE tout court , là tout est faux de A à Z …………….

          Un homosexuel ne se reproduira jamais , premier instinct de l’ Homme dois-je vous le rappeler , sans l’ aide de la science , ni tout seul ni en couple ni même en partouze géante , la Nature est ainsi faite ……………

          Il lui faudra forcément recourir à une « aide » , pourquoi pas une femme , voire faire appel à l’ adoption ………..

          Donc affirmer que homosexualité et hétérosexualité c’ est la même chose et ça a la même valeur , déjà c’ est d’ emblée un gros mensonge ………………….

          C’ est un peu comme tous ces cons qui aujourd’ hui se croient très malins et au-dessus de la mêlée qui considèrent mais surtout parviennent à imposer comme une évidence l’ idée que le « Street Art » vaut un Degas , un David , ou un Vermeer , vous m’ en voyez désolé mais ce n’ est pas vrai du tout .
          En fait , le but de la manœuvre est de donner de la valeur fut-elle complètement artificielle à des œuvres très inégales à l’ instar de ce qui s’ est passé et se passe encore concernant l’ Art Contemporain ………….Et là tout le monde est de la revue , de l’ artiste en passant par l’ expert , le commissaire priseur , l’ État , etc ……………
          Escroquerie organisée ? Pas exactement , disons que certains peuvent ainsi s’ enrichir très facilement ………………..

          Bon , ça y est vous avez pigé le truc ?

          TOUT DÉPEND DE QUEL POINT DE VUE VOUS PARTEZ ………. sachant bien que l’ un des deux est une pure construction destinée à mettre tout à égalité de façon artificielle , ce qui correspond à une vision du Monde totalement ancrée dans une idéologie aux multiples orientations ………………

          Voilà , à présent que tu sais , tu fais ton choix …………….. 😉

          • tschok dit :

            M’enfin Scope, pourquoi vous me faites encore tout un plat, tout ça pour me dire que j’ai cent fois raison (une fois me suffit, j’ai des goûts simples, vous savez)?

            En fait, je suis parti d’une idée très simple: lym suggère que l’homosexualité est contre nature, ce qui n’est pas d’une grande originalité.

            Cette représentation mentale a un présupposé: il faut que la nature parle au locuteur pour qu’elle lui dise ce qui est contre-nature et ce qui ne l’est pas. Sinon, c’est qu’il l’invente.

            La conséquence, c’est qu’il y a une liste de trucs contre nature et pas contre nature.

            Donc moi, con comme chuis, je demande la liste. Pour pas avoir d’emmerde, quoi. Chuis pas contrariant: puisque la nature cause à lym, qu’il soit sympa, qu’il nous file la liste et on en parle plus. Ainsi on saura tous ce qui est contre nature et ce qui ne l’est pas et on verra bien.

            Il me faut des trucs pratiques, c’est tout. Bon, maintenant, si vous voulez parler d’art contemporain, ok, mais franchement chuis pas très amateur, même si l’art contemporain est évidemment très stimulant d’un point de vue intellectuel, puisqu’il est devenu une réflexion philosophique sur l’art lui-même. Donc, il s’affranchit de toute exigence esthétique, ce qui déroute le public, habitué au maniérisme de l’art figuratif.

            L’art contemporain, c’est un truc d’intello en fait. C’est pas pour vous et pas pour moi non plus.

            Vous voulez pas qu’on discute plutôt du prix de l’essence?

          • ScopeWizard dit :

            @tschok

            NON !

            J’ essaierai de répondre à tout ce qui m’ apparaît à première vue comme un empilage de sophismes sous forme de salmigondis plus tard ……………….

            Vous voulez une liste de ce qui est contre-nature et de ce qui ne l’ est pas uniquement parce que la Nature ne parle pas ?

            C’ est bien ça ????

            Déjà , il y a des définitions à fournir , de quoi parle t-on , ensuite précisément la Nature nous parle et ne fait même que ça afin de nous guider …………………
            Et ce que l’ on constate , c’ est qu’ elle commence à élever la voix , monter le ton ; visiblement avec des gus dans votre genre elle va encore avoir fort à faire , il va lui falloir augmenter le volume ………..

            Oui , l’ homosexualité est contre-nature parce qu’ elle va à l’ encontre du premier instinct de l’ Être Humain à savoir se reproduire et perpétuer l’ espèce NATURELLEMENT à moins de considérer que ce premier instinct n’ est pas bien placé et que ce devrait être le contraire ?

            Que les homosexuels veuillent des enfants , ça personne n’ en doute , qu’ ils puissent les faire selon les lois naturelles là c’ est autre chose …………….
            Faire et Avoir une progéniture ce n’ est pas la même démarche et contrairement à ce que vous prônez tout n’ est pas à égalité …………

            Quant à @lym êtes-vous sûr de ne pas sur-interpréter ces propos ?

      • Clément dit :

        @lym
        Vous savez que « l’appel à la nature » n’est pas un argument valide ? Où alors retournons vivre nue dans les bois.
        « La nature » « autorise » le cannibalisme et l’inceste, donc je ne suis pas sure que ce soit un bon référentiel ethique …

  2. Twisted dit :

    Une question me taraude. Pourquoi le Commando Hubert? L’expertise CTLO n’est elle pas détenue par le Trepel et et Jaubert? Toutes mes condoléances aux familles.

    • Bangkapi dit :

      Peut-être tout simplement parce que c’est eux qui sont actuellement au Burkina au sein de la force Sabre.
      Bien souvent le commandement , dans l’urgence , utilise les hommes sur place et disponibles.
      Et qui sait, les commandos que vous citez sont peut-être sur d’autres missions.

    • Nasser dit :

      Une question me taraude: pourquoi Twisted ne commande pas le CPCO?

    • Pablo dit :

      L’expertise libération d’otage est de toujours dans les compétences du Hubert, contrairement à Jaubert et Trepel.
      La formation CTLO fait partie intégrante du parcours des nageurs.
      Historiquement c’est au Hubert qu’elle s’est développée lors d’échanges avec le GIGN après Ouvéa.
      Cette coopération avec le GI est toujours d’actualité au travers d’exercices d’ampleur.
      Et cette opération de libération d’otage n’est pas,et de loin, une première pour le commando. Certaines étant plus médiatisées que d’autres …

      • stef dit :

        elle fait partie intégrante depuis 2003 au CDO Jaubert… et formation CTLO commune aux 5 commandos aujourd’hui…

    • Marrananrolles dit :

      Ou le GIGN dont c’est le coeur de métier ? Question de temps, d’opportunité peut-être…
      Hommage respectueux à nos deux camarades tombés au champ d’honneur

      • Pablo dit :

        Non la libération d’otage en terrain hostile n’est pas le cœur de métier du GIGN.
        L’infiltration dans ce contexte n’a rien à voir avec une arrivée en VL dans la campagne française.
        L’armement, les appuis (vous avez déjà vu le GI appuyé par des tigres ou des drones ?), les ROE, la nature du terrain, la violence des engagements au milieu d’une population parfois hostile, tout diffère. On est là typiquement dans la nature même des missions COS et particulièrement du Hubert.

        • Jean la Gaillarde dit :

          Alors je dirais oui… et non…. Le GIGN à en son sein, des gendarmes formés à l’infiltration et exfiltration (Anciennement les gendarmes de l’EPIGN), donc ils sont en capacité de pouvoir faire ce type d’opération (Voir l’opération en 1974 en Somalie ou l’appui au commandos marine lors de l’affaire du Ponant) mais ….. Tous simplement, nous sommes dans une opération militaire « Barkhane », avec une astreinte opérationnelle d’un groupe des forces spéciales pouvant travailler au profit de plusieurs pays afin de chasser du « Djihadiste terroriste ». Hors, à ce moment là, l’astreinte pour cette présence permanente était assurée par le commandos « Hubert ». Si à ce moment là, l’astreinte avait été monté par des GCP et bien ce sont eux qui auraient été chargés de l’action.
          Effectivement le GIGN pourrait intervenir mais il lui faudrait beaucoup plus de temps en préparation, projection et il n’est pas dans l’organigramme du COS.
          Il faut bien prendre en compte que nous sommes au milieu d’une opération militaire encore en cours « Barkhane » et qu’à ce titre, il y a une astreinte des forces spéciales sur place.

          • jyb dit :

            sans oublier la prise d’otage de la Mecque 1979.

          • Pablo dit :

            Je t’ai reconnu camarade gendarme 🙂
            Les ex de l’EPIGN sont surement plein de qualités mais combien de déploiement ou d’actions de vive force au cours de la dernière décennie ? Combien d’opération nécessitant une infiltration en territoire hostile ? Combien de missions combinant appui aérien, coordination interarme et interalliés ?
            Je ne met absolument pas en cause l’expertise du GI qui est tout à fait hors norme en matière de libération d’otages. Je dis simplement que certaines unités ont non seulement l’entraînement mais aussi l’expérience de ces terrains spécifiques et que le GIGN n’en fait pas partie.
            Amitié et respect camarade

        • revnonausujai dit :

          euh, depuis Djibouti 1976 jusqu’à l’Astan et la piraterie océanoindienne , il est bien documenté que le GI est capable de bouffer la même poussière ou tremper dans la même eau que le COS. Pour les affaires en cours, la doc manque, mais..
          En parlant d’Hubert, ignorez vous que non seulement Hubert et le GI développent une expertise conjointe sur la contrepiraterie maritime et travaillent et s’exercent ensemble, mais que, dans les débuts, c’est le GI qui a initié Hubert aux subtilités du sauvetage d’otages sans trop de casse d’iceuxlà?
          A part ça, je doute que, quand les SAS ont pris d’assaut l’ambassade d’Iran, ils soient venus à pied FFMEC depuis Hereford. Mais ce ne sont que des Brits, ils ne savent pas !

        • tchac dit :

          Personnellement, j’ai déjà vu le GIGN avec l’appui de Tigre. Ceci dit, il est vrai que cela était en démo. Cela n’enlève cependant rien au reste de votre propos .

          • Marrananrolles dit :

            Merci pour ces contributions. Effectivement la vision un peu caricaturale du GIGN arrivant en 4L dans le Limousin pour libérer des otages méritait d’être corrigée…

  3. gorniak dit :

    Bonjour
    je crois monsieur que vous aviez oublié qu’est-ce que c’était un plan Marshall à l’époque quand la France a profité des milliards de dollars des aides de USA
    Je vous conseille tout simplement apprendre l’histoire et avant donne leçons aux autres à regarder vous-même maintenant je vous propose d’allez-y remplir votre fiche d’impôts et payer comme il faut parce que en Pologne on veut acheter avion F-35 bien sûr chez les Américains

    • EchoDelta dit :

      Le plan Marshall était un prêt et non une aide, que nous avons dû remboursé sur nos deniers, par le travail des français.

    • Hermes dit :

      Aucun rapport avec l’article.
      .
      Le plan Marshal a autant (si ce n’est plus) bénéficié aux USA qu’aux pays « bénéficiaire », étant donné qu’il a très largement fait tourner l’industrie US.
      J’aurais tendance à dire que c’est à vous d’apprendre l’Histoire… Les USA n’ont jamais fais de cadeau à l’Europe ou à la France.

      • John dit :

        Ils ont juste offert leur vie lors de deux guerres mondiales, c’est pas grand chose…
        Qu’a fait la France pour les USA?
        Ne simplifiez pas non plus l’Histoire à l’extrême…

        • OTOOSAN dit :

          WW II : 418 00 victimes militaires US(source wiki)…. pour détruire un redoutable concurrent économique et politique, challenger redoutable au leader ship mondial…
          WWI : «On pense que la grippe espagnole est apparue d’abord au Kansas où elle a contaminé de jeunes soldats américains, qui étaient réunis trois mois dans des camps de formation militaire, à raison de 50 000 à 70 000 individus, avant de traverser le pays et de prendre la mer pour l’Europe», explique l’expert français.(source figaro santé) > 50 à 100 millions de morts induits par le déplacements massifs de vecteurs infectés…

        • Robert dit :

          John,
          Juste ruiner le royaume de France en finançant la révolution américaine, entrainant ainsi la révolution française. Les soldats en 14/18, c’était juste un retour des choses, assez tardif d’ailleurs.
          En 40, les USA ont bien attendu, refusant même d’accueillir des juifs qui ont été finalement déportés. Et ils ont armés l’URSS qui a occupé l’Europe de l’Est durant 40 ans.
          Oui, ne simplifiez pas l’histoire à l’extrême.

        • Czar dit :

          les cours d’histoire c’est en option chez les chouizes ?

        • Albatros24 dit :

          La France a fait quoi pour les Etats Unis ?
          Juste permettre à ce pays d exister…

      • Aïdaa dit :

        -J’ajouterai qu’environ 5% de ce prêt, selon l’ex-président du Conseil italien, ont effectivement permis à la France de se relance plus vite ; les colonies ayant été mises à contribution. Les 95% restant ont été mis officieusement (Gladio/Stand behind, Opération sous fausse bannière, Corruptions de hauts cadres,… ) au service de ces mêmes USA. Le Plan Marshal est une arnaque dans l’arnaque (Guerre froide).

    • OTOOSAN dit :

      « milliards de dollars des aides de USA » mdr…des aides ? , en fait des prêts liés à l’achat de produits américains ! Ou comment se constituer un marché captif et éviter une nouvelle récession dû à la sur production massive dûe à l’effort de guerre…

  4. ScopeWizard dit :

    Mais on s’ en fout de tout ça !

    Quand on est soldat de métier , on sait pertinemment que vu que l’ on a embrassé la carrière du métier des armes , on risque de tuer ou de se faire tuer , on sait aussi que l’ on n’ a guère d’ autre choix que d’ obéir aux divers échelons de la hiérarchie , on sait tout ça ……….

    « Lorsque le peloton de gendarmerie de haute montagne va chercher des skieurs qui font du hors-piste, il ne se pose pas la question de savoir d’où ils viennent ou qui ils sont », a relevé l’amiral Isnard. »

    Exactement ; sauf que rien n’ est moins sûr , précisément ça commence à broncher sévèrement en interne et sous le manteau …………..
    En gros , certains « sauveteurs » en ont plus que marre de risquer autant pour des cons et des conneries le plus souvent facilement « évitables » …… mais chut , faut pas l’ ébruiter …………

    Le problème n’ est pas de savoir s’ il fallait y aller ou ne pas y aller , le problème est que nous avons deux de nos hommes d’ élite au tapis qui ne rentreront chez-eux que les pieds devant dans des cercueils en bois recouverts du drapeau national …………….

    Donc , pourquoi sont-ils morts ?

    Si effectivement , la zone incriminée avait été jugée sûre ou à peu près , eh bien c’ était une erreur voilà tout !
    Mais , quoi qu’ il en soit , indépendamment de cela , est-ce que se rendre en Afrique à l’ heure actuelle n’ en est déjà pas une en soi d’ erreur ?
    Est-ce que tu as forcément besoin d’ un drapeau pour te faire ton idée d’ une situation et savoir de source sûre et certaine si tu peux te jeter à l’ eau ou t’ en abstenir ?
    Perso , je considère que toute cette zone est à éviter ……………

    Tel que je répondais à je ne sais plus qui , il vaut mieux éviter l’ Afrique dans son intégralité au même titre que l’ ensemble du Maghreb ou du Proche/Moyen- Orient d’ autant plus que même en Europe , par rapport à l’ islamisme , notre sécurité n’ est pas 100% garantie et le sera du reste encore moins dès lors qu’ un Islam politique digne de ce nom commencera à pointer le bout de son nez et à clairement faire parler de lui , ce qui de mon point de vue ne tardera plus …………..

    Donc , on se fout de savoir si le petit drapeau du Quai d’ Orsay était de couleur rouge vif , vert pomme , jaune-orangé , ou rose-bonbon , autant que faire se peut on doit éviter l’ Afrique et en particulier toute sa moitié Nord , c’ est tout .

    Ces mecs-là ont-ils été débiles ?
    Ils ont surtout été très cons !
    Et les conséquences de leur connerie ont culminé avec la mort de deux des hommes d’ élite partis les délivrer des mains de leurs ravisseurs ………………..

    Donc , comme déjà exposé , en guise de mise en garde on commence par mettre nos deux idiots du moment en taule plutôt que de les célébrer comme nous venons malheureusement , et une fois de plus de le faire , ensuite que chacun prenne ses responsabilités et assume pleinement les risques qu’ il prend , l’ État n’ ira plus chercher personne ……………..

    Quant aux boîtes privées et à tous ceux qui bossent ou résident pour X ou Y raisons dans des zones à risque , qu’ ils prennent le max de précautions et soient bien conscients que s’ il leur arrive des bricoles ils ont toutes chances de constituer une monnaie d’ échange qui permettra après paiement de rançon de financer tous les salopards qui veulent notre peau ; qu’ ils le veuillent ou non , que cela leur plaise ou non , le sang coulera davantage à cause d’ eux , de leur simple présence si celle-ci leur vaut des ennuis ……….

    MAINTENANT ATTENTION …………….

    Il se peut aussi que de telles opérations constituent , quel que soit le résultat , une source d’ enseignements et de renseignements à nulle autre pareille du genre ultra-précieux , dans notre lutte contre le terrorisme qui n’ est en fin de compte qu’ une des « techniques » d’ une guerre que nous menons et qui nous a été déclarée par les tenants de l’ Islam dit « intégriste » …………….

    Malgré la perte de nos deux valeureux soldats , il y a fort à parier que concernant nos forces tout n’ a pas été si négatif …………..

    • EchoDelta dit :

      Il y a plein de personne qui se rendent en Afrique pour leur travail, et qui ne pensent pas risquer leur vie. Ce travail rapporte aussi à la France, en terme de rayonnement, de moyens financier et de marchés. Je peux comprendre la douleur et l’émotion pour un voyage d’agrément, et Dieu sait que je n’approuve pas le mode de vie de ces individus, mais hélas cela pourrait arriver au Maroc ou se rendent régulièrement beaucoup de français, en Algérie plus encore, voir au Togo, Congo, Cote d’Ivoire, au Cameroun etc. Soit nous nous replions sur nous même, soit nous décidons que la liberté de circulation des français est au dessus de tout, et que nous ferons tout ce qui en notre pouvoir pour l’assurer, armes à la main s’il le faut. Nous sommes hélas tous mortels et tous appelés à décéder un jour. Posons-nous vraiment la question de ce que nous faisons au quotidien pour assurer l’existence paisible et sécurisée de nos concitoyens.

      • Robert dit :

        Echo,
        Au Maroc, plusieurs meurtres et viols de femmes, là je pense aussi que partir à deux jeunes femmes dans un pays musulman en 2019, avec toutes les informations dont l’on dispose, désolé, mais il faut soit être utopiste soit stupide.
        Sinon, le touriste y risque l’attentat, pour l’enlèvement je n’ai pas entendu parler.

        • Frédéric dit :

          Doit on rappeler que de nombreux touristes étrangers ont étaient victimes des attentats en France a Paris, Nice, Strasbourg ? Faut-il que les chancelleries étrangères interdisent la France a leurs citoyens ? Les coupables, c’est les bandits de grand chemin et terroristes qui veulent construire leurs fiefs et dénie toute autre forme de présence qui peuvent les déranger dans leurs projets

          • Robert dit :

            Frédéric,
            C’est dur d’écrire musulman ou islamiste, hein?
            Car que ce soient bandits de grand chemin ou terroristes, au Bénin, au Maroc, en France ou ailleurs, ils sont tous musulmans et/ou islamistes.
            Ne donner qu’une partie de la réalité, c’est aussi contribuer à désinformer.

          • Ancien du Sahel dit :

            @ Robert
            Je trouve, au contraire de vous, qu’écrire « bandits de grand chemin » est tout à fait pertinent.
            Car ils le sont fondamentalement, les autres qualifications n’étant que des étiquettes opportunistes.
            Autrefois les étiquettes étaient un peu différentes (libération nationale, socialistes, indépendantistes…) mais c’était le même banditisme.
            .
            Parmi ces bandit, certains ne sont pas stupides : ils ont compris qu’il leur faut une étiquette à la mode pour intéresser nos journalistes et aussi, malheureusement, notre personnel politique.
            .
            N’entrez pas dans leur jeu : ce sont des bandits, ils n’ont rien d’honorable. Ne leur faites pas l’honneur de leur donner une étiquette religieuse, politique, philosophique.
            .
            La plupart de ces porteurs de kalachnikov ne savent pas eux-mêmes quel est le nom de leur bande : ils pillent, enlèvent, tuent, sans se demander au nom de quoi.
            Tout au plus ils sont capables de supposer confusément qu’Allah est d’accord parce qu’il les laisse faire.
            .
            Ne surestimons pas ces salopards.

          • Géo dit :

            @ Robert, ncien du Sahel,
            La France a connu la même situation pendant plusieurs siècles : depuis la fin de l’Empire romain jusqu’au 17ème siècle.

          • Robert dit :

            Ancien,
            Désolé si mon propos a pu le laisser paraitre.
            Depuis le début de l’islam, la tradition des bandits de grand chemin existe, ces dernières années elle n’a fait que de se teinter de fondamentalisme, mais ce sont les mêmes et les vrais purs et durs utilisent ces trafics pour financer leur guerre. On parle bien des mêmes mais comme avec les groupes terroristes européens, certains étaient plus bandits et d’autres plus terroristes, je pense à la bande à Bonnot par exemple.
            Je n’ai jamais dit qu’ils étaient en quoi que ce soit honorables, et je suis étonné que tant de musulmans ne parviennent pas à clairement les condamner sous prétexte qu’ils prétendent servir l’islam radical.
            Il n’y a jamais rien eu sous mes lignes d’ambigu à ce point de vue. Certains essaient bien sûr d’insinuer que comme je montrais plus les erreurs des touristes je ne m’en prenais pas aux terroristes, mais c’est ridicule. Ce sont eux les ordures qui enlèvent et tuent et je n’ai jamais pensé autre chose.
            Je ne vois pas en quoi écrire bandits de grand chemin soit plus honorable que terroristes islamistes, il faudrait m’expliquer. Par contre, ça peut laisser croire à certains qu’on dédouane un peu l’islam quand les deux sont musulmans. Désolé, mais si un catholique se comporte en ordure, il cesse instantanément de pouvoir se réclamer de la foi catholique, y compris un prêtre ou un évêque, parce que rien dans la doctrine catholique ne légitime en quoi que ce soit de se comporter comme une ordure.
            Et ces bandits-terroristes n’ont pas à  » supposer confusément qu’Allah est d’accord parce qu’il les laisse faire » tout simplement parce que l’islam codifie le brigandage et que Mahomet et tous ses successeurs ont montré l’exemple. Autrement dit, un bandit de grand chemin pur et dur n’a qu’à redistribuer un peu pour « la cause » et il agit en bon musulman.
            Le brigandage, le viol, l’esclavage, le meurtre, est permis dans l’islam. Si on dit agir au nom du djihad, c’est même loué. Le brigand peut être un bon musulman s’il ne s’en prend qu’aux « mauvais musulmans » et aux « infidèles. »

          • Robert dit :

            Géo,
            Exact, mais dans les périodes d’instabilité ou le pouvoir était défaillant et jamais au nom du christianisme.

        • EchoDelta dit :

          Oui enfin ça dépends grandement de ce que vous faites et d’ou vous allez au Maroc. Il ne faut pas non entrer dans la psychose. C’est probablement pas plus dangereux que de se promener dans Grigny à la Grande Borne le vendredi. Si vous cherchez des coins chauds au Maroc, il y en a c’est certain, de plus ils subissent eux aussi une immigration en provenance d’Afrique centrale, qui viennent chez eux pour bénéficier des aides sociales (toute comparaison avec des situations déjà vue, relèverait d’un hasard fortuit, NDLR), accroissant l’insécurité ambiante. Mais si vous faites des comparaisons, par exemple pour les américains, la France est une destination à éviter, classée orange sur leurs cartes par comparaison avec les nôtres, Paris en premier lieu.

          • Robert dit :

            Echo,
            Malheureusement vrai pour la France.
            Concernant le tourisme, deux jeunes norvégiennes je crois partant dans un parce naturel au Maroc toutes seuls en 2018, je ne sais pas, mais elles n’ont eu personne pour les dissuader?

    • Melchior dit :

      Bonsoir ScopeWizard,
      Je vous cite:
      « « Lorsque le peloton de gendarmerie de haute montagne va chercher des skieurs qui font du hors-piste, il ne se pose pas la question de savoir d’où ils viennent ou qui ils sont », a relevé l’amiral Isnard. »
      Exactement ; sauf que rien n’ est moins sûr , précisément ça commence à broncher sévèrement en interne et sous le manteau…
      En gros , certains « sauveteurs » en ont plus que marre de risquer autant pour des cons et des conneries le plus souvent facilement « évitables » …… mais chut , faut pas l’ ébruiter… »

      Pourriez-vous me dire de quelle(s) unité(s) vous parlez, quelles sont vos sources et pourquoi il ne faudrait pas l’ébruiter ?
      Je connais un petit peu ce monde et je suis surpris par votre commentaire.
      Cordialement

      • PK dit :

        Oui, c’est éminemment faux.

        En revanche, il existe le sempiternel débat de la gratuité du sauvetage, toute relative puisque c’est la commune rattachée au lieu de l’intervention, qui paie (et donc les impôts).

        On pourrait donc à l’extrême établir le parallélisme suivant : à partir de quel moment un sauvetage (au sens large) est-il de la responsabilité du sauvé exclusivement ?

        Ex. On grimpe une paroi et un des alpinistes prend un rocher sur la gueule. Accident imprévisible (sauf si… la paroi est interdite pour risque d’éboulement).

        Ex. On descend en rappel : la corde est trop courte : il fallait 80 m et la cordée n’a qu’une 70 m… C’est marqué dans le topo donc responsabilité de la cordée… sauf si la corde a dû être sectionnée suite à une rupture d’âme…

        Bref, il faudrait un véritable jugement À CHAQUE CAS pour établir les VRAIES responsabilités des uns et des autres.

        Mais en France, le cas par cas, on ne sait pas faire : ça détruirait la mythique égalité républicaine…

        • ScopeWizard dit :

          @PK

          « éminemment faux » ?

          Oui , allez , on va faire comme si …………….

          Mais ne dites pas ensuite que certains ne vous avaient pas mis en garde …………… 😉

          Si demain , le « secours » ou l’ assistance se durcissent niveau règles , celles-ci devenant plus strictes jusqu’ à rendre le secours payant comme cela est par exemple le cas aux USA , il y en a au moins un que ça ne surprendra pas .

          Perso , il y a longtemps que je prône une responsabilisation et non une déresponsabilisation …………….

          Pour le reste , je vous suis à ceci près que perso je prévoyais toujours au moins 10 mètres de plus voire une seconde de 100 mètres , évidemment ça plombe davantage mais au moins tu es nettement plus tranquille niveau sécurité …………………
          Tout seul ou à deux c’ est emmerdant parce que ça t’ encombre , à 3 ou plus , c’ est plus facile à répartir …………….
          Et comme en montagne , chacun vise à être le plus léger possible ……………. évidemment un tel luxe de précautions , ça ne va pas trop ensemble …………………

        • Jean-Marie H. dit :

          Le secours payant ne le serait pas vraiment car il serait couvert par des compagnies d’assurance.
          .
          Compagnies qui s’empresseraient de faire payer l’État si l’organisation des secours n’a pas été satisfaisante et a augmenté les frais.
          .
          En mer (je connais un peu) le secours aux personnes est traditionnellement gratuit mais le sauvetage du matériel est payant.
          .
          Harmoniser les règles, qui ont chacune une logique différente selon le lieu du sauvetage (en mer, en haute mer, en montagne, en haute montagne, chez les barbares…) est la tâche du Législateur.
          Du moins quand il voudra bien se réveiller.

          • ScopeWizard dit :

            @Jean Marie H.

            Avant que l’ État ne mette la main à la poche avec en majorité notre argent via impôts et tout le reste , ce sera d’ abord nous qui passeront à la casserole avec les Assurances qui elles se feront une joie de passer à la caisse ……………

            Donc , à première vue , plus tôt les Secours vont ouvrir leur gueule afin de mettre en garde mieux ce sera .

            Ensuite , tout dépendra de la façon dont ils vont le faire parce que cela conditionnera grandement la suite ; par exemple , si certains auront carte blanche afin de profiter de l’ aubaine et s’ engouffrer dans la brèche comme nos amis les assureurs et autres profiteurs du Système qui flaireront là LA bonne affaire……………….

            Si c’ est bien fait , on devrait rapidement obtenir une responsabilisation accrue qui fera baisser le nombre d’ interventions « évitables » vraisemblablement dans des proportions significatives , dans le cas contraire , l’ État va s’ en mêler au-delà du souhaitable , et c’ est nous qui allons casquer à tous les niveaux , fric et durcissement de la règlementation ; comme d’ habitude les « bons » paieront l’ addition pour les cons ………………..

      • ScopeWizard dit :

        @Melchior

        Houla !

        Bonjour Melchior ,

        il faudrait que je vous raconte ma vie , pas très palpitant et puis ça risque de faire long pour pas grand-chose ……………..

        Disons que par deux fois , j’ ai eu personnellement besoin d’ être secouru et qu’ à chaque fois j’ ai refusé de faire appel à quelque sauveteur que ce soit , préférant me débrouiller par moi-même ce qui s’ est traduit par quelques minutes un peu fébriles à la mer , par quelques heures assez inquiétantes dont une nuit complète perdu en haute montagne ………….

        Pourquoi ?

        Eh bien , hormis les circonstances tout simplement parce que j’ ai une certaine notion de ce que représente une mission de secours …………
        La première fois , le Zodiac était tout proche de prendre la mer , il n’ a pas eu à le faire , la seconde c’ est un hélicoptère qu’ il m’ aurait fallu mais là ce n’ est plus du tout la même chose ……………
        L’ intervention coûte cher , les sauveteurs prennent de gros risques dès lors que nous sommes en milieu montagnard à fortiori en haute-montagne où tout peut arriver ne serait-ce que des conditions météo subitement changeantes ………….
        Donc , j’ ai pour principe de d’ abord tout faire pour me tirer d’ un mauvais plan tout seul SI JE SUIS SEUL , accompagné ça devient tout de suite autre chose et ça se discute ……………..
        Bon , évidemment j’ essaie déjà de m’ équiper correctement sachant qu’ une descente de nuit à la frontale ne m’ effraie nullement , au contraire , seul je trouve cela fort stimulant !
        Chacun , son truc !

        Comment cela se fait-il ?

        Tout simplement , parce que j’ ai eu maintes fois l’ occasion de parler avec des sauveteurs et divers spécialistes qui m’ ont confié , et ce , dès les années 1983/1984 qu’ ils aimaient ce qu’ ils faisaient mais que souvent ils étaient consternés par le manque d’ intelligence pratique de certains secourus ……….
        Donc , très vite , de tels échanges m’ ont fait prendre conscience et m’ ont responsabilisé ……………

        J’ ai très vite capté que voler au secours de quelqu’ un n’ avait vraiment rien de « fun » , et ce , quel que soit le milieu surtout si ce quelqu’ un avait multiplié les conneries à un âge où un peu plus de conscience ne saurait nuire , ne devrait autant faire défaut ………………

        Plus tard , vers le milieu des années 1990 , j’ ai pris l’ habitude de discuter avec des secouristes comme ça pour le plaisir , et me suis rapidement rendu compte que la situation n’ avait guère évolué dans le bon sens , tout au contraire !
        Pire , une certaine exaspération était désormais palpable et clairement exprimée ………. mais bon , entre les années 1980 et 1990 c’ était des secouristes plus ou moins d’ une même génération …………..

        Encore plus tard , au début des années 2000 lorsque j’ ai repris quelques activités montagnardes , j’ ai bien entendu persévéré dans mes habitudes ( c’ est du reste à cette période que je me suis légèrement « égaré » ) , et donc au cours de divers échanges j’ ai pu m’ apercevoir que cette fois les gars en avaient vraiment marre car en dépit de reportages ou campagnes d’ information , la situation ne faisait qu’ empirer et de plus en plus blaser les équipes de sauveteurs ayant désormais pris la relève des générations précédentes ……………….

        Pour l’ instant à ma connaissance , dévouement , abnégation , don de soi , esprit de corps , altruisme dominent encore largement mais certains réclament plus de sévérité lorsque l’ infraction devient une faute mettant en jeu leur vie et celles des autres ……………

        Maintenant , ce n’ est là que l’ exposé d’ un ressenti et peut-être que j’ y accorde une part un poil trop subjective , n’ empêche que mon dernier échange en date remonte à 2017 et ne m’ a pas paru aller dans un sens tellement contraire ……………..
        Ma conclusion est que si cela doit encore s’ aggraver , les secours vont finir par faire entendre leur voix , ce qui risque de faire tout drôle à certains …………….

        Ce n’ est donc pas vis à vis d’ une unité particulière , de mon point de vue c’ est quelque chose d’ assez général …………..

        Pourquoi ne faut-il pas l’ ébruiter ?
        Tout simplement , pour ne pas verser d’ huile sur un feu qui pourrait n’ attendre que cela ………..
        À notre niveau , ce n’ est pas bien grave mais à un niveau de diffusion de l’ info supérieur , là ce pourrait être une toute autre paire de manches ……………

        Mais ne rêvez pas , c’ est comme ce qu’ il s’ est passé à l’ Armée notamment au sein des unités paras sitôt l’ accession de François Mitterrand au pouvoir en tant que Président de la République ( mai 1981 ) soit les Socialistes et les Communistes confondus , il fallait entendre ce qui se disait et ce qui se chantait dans les cours de casernes …………. croyez-moi , ce n’ était pas triste ………………

        Bref , c’ est connu en privé mais peu exprimé sur un plan « public » …………….

        Cordialement

        • Melchior dit :

          Bonsoir,
          Merci pour votre réponse. Ou plutôt non réponse. Je pense (cela n’engage que moi) que votre subjectivité vous joue des tours… et je pense aussi que vous vous tromper assez largement dans votre analyse. Je me permet de vous le dire car je suis extrêmement bien placé pour le savoir. La mission (entre autre, hein…) est de porter secours. Et tous les militaires qui font ce métier (et les fonctionnaires aussi) que je connais ne demandent que ça, de faire leur métier, que dis-je, leur vocation. Je vais même vous avouez quelque chose: lorsqu’ils sont de permanence, ils n’attendent qu’une chose, qu’un secours tombe pour y aller !
          Pour les quelques secours abusifs ou litigieux, une bonne soufflante à la DZ à l’issue suffit, et croyez moi le message passe…
          Aussi, je vous rassure, les secours ne feront jamais « entendre leur voix » pour les simples raisons qu’ils n’en ont pas le droit et que cela n’est pas dans leur intérêt !
          Là où je vous suit, c’est sur l’influence des médias qui veulent faire du buzz en semant la peur et la haine et sur nos chers politiques qui aiment se vanter de faire des économies de bout de chandelles…

          Bref. Je crois qu’ici n’est pas le lieu, mais je serai ravi de discuter avec vous (et de vous apporter quelques éléments sur la réalité) de ce sujet à l’occasion.

          Mes plus sincères condoléances aux familles, aux amis, aux camarades de ses deux soldats d’élite morts en mission pour nous.

          • maxime (le vrai) dit :

            Et les pompiers ou policiers qui doivent intervenir dans les cités, qui se font caillasser en pleine intervention, vous pensez qu’ils ont une envie démesurée d’intervenir dans ces lieux ?
            Les médecins qui se font agresser tous les jours par ce qu’on ne respecte pas certains principes religieux, vous croyez qu’ils rêvent toutes nuits de sauver des dégénérés ?
            Et les profs ? On en parle, de leur vocation face à ce public si attentif, si respectueux, si digne d’attention ?
            Que le dévouement soit grand, c’est une certitude. Que la connerie du public, sa sauvagerie, sa dé-civilisation augmente, cela ne fait aucun doute non plus.
            Nier tout impact de l’un sur l’autre est contre productif.

          • ScopeWizard dit :

            Bonjour

            Non réponse ??

            Mais enfin , vous ne vous imaginez tout de même pas que même si je connaissais noms et unités , je rendrais tout cela public , si ?

            Ce que l’ on m’ a confié peut être rapporté mais une certaine discrétion reste de mise , je dirais même plus , de rigueur …………….

            « Je pense (cela n’engage que moi) que votre subjectivité vous joue des tours… »

            Alors ça c’ est très possible , d’ ailleurs je n’ en fais ni mystère , ni me berce d’ illusions …………
            Disons que je suis sensible à la cause ……………..

            « Je vais même vous avouez quelque chose: lorsqu’ils sont de permanence, ils n’attendent qu’une chose, qu’un secours tombe pour y aller ! »

            Alors , ça c’ est peut-être pas la meilleure des choses ………….. la recherche d’ adrénaline finit tôt ou tard par se payer …………….

            « Aussi, je vous rassure, les secours ne feront jamais « entendre leur voix » pour les simples raisons qu’ils n’en ont pas le droit et que cela n’est pas dans leur intérêt ! »

            Précisément , je ne me sens pas rassuré plus que ça et surtout je ne parierais pas là-dessus ……………..

            Ah les médias ………. moment pénible !

            Moi également ! 🙂

  5. Polymères dit :

    Je vois qu’il y a beaucoup de « scandales » autour de cette opération pourtant rappelons certaines réalités:
    Le problème n’est pas nos concitoyens en vacances, mais les terroristes, ne déresponsabilisons pas ceux qui ont tués nos hommes pour responsabiliser les otages de ces morts.
    Nos militaires ne sont pas des « forcés » qui tirent la gueule dès qu’on leur demande d’aller faire une mission ou une opex, ce ne sont pas des appelés du contingent qui seraient sous les drapeaux par obligation.
    Bien au contraire, tous sont volontaires et tous sont venus à l’armée pour faire de l’opex, pour faire des missions, pour vivre l’aventure et tous peuvent dire « non je ne veux pas aller en opex » il a le droit et croyez moi, qu’il n’y aura pas de mal à trouver des volontaires pour le remplacer, ça se bouscule même.
    Dans les FS en particulier, on ne s’y trouve pas par hasard et c’est bien au contraire l’envie de faire des opérations particulières, spéciales qui poussent les candidats à pousser la porte, là aussi ce ne sont pas des forcés du contingent tel des poilus dans les tranchées chez qui la reculade les feront passer devant un peloton d’exécution.

    Je suis convaincu à 200% que lorsque les membres de ce commando ont été mis au courant de cette opération, tous se sont réjouis et ont été volontaires et excités d’y participer. Convaincu qu’il n’y en a pas un seul qui se disait « je vais pas risquer ma vie pour ces deux cons de touristes » et c’est là bien toute la différence entre les analystes de salon qui sans cesse font de nos militaires des « victimes » devant leur écran et nos militaires eux mêmes pour qui le risque est connu, il est accepté et parfois même recherché. On peut rapidement distinguer les vrais soldats professionnels et les anciens appelés ou ceux qui ne l’ont pas été pour qui un militaire est une victime des politiciens. Ces gens qui parfois prétendent s’intéresser au monde militaire, qui prétendent le défendre, sont complètement à côté de la plaque de la mentalité du militaire. Qu’il y a des engagés qui sont déçus de faire sentinelle ou de balayer la caserne oui, mais rare sont ceux « déçus » des opex. Je le dis et le redis comme souvent ici, nos opex font vivre une armée, font vivre nos armées, font vivre nos hommes. Personnes ne veut mourir dans le combat mais le risque est assumer et étrangement, on peut aller voir de nombreux blessés de guerre, droit dans les yeux, dans leur chaise roulante, sans leurs jambes, ils diront « ne rien regretter ».

    On a vu tellement de commentaires, critiquant les politiciens, le officiels, les touristes (rarement les terroristes), toujours accusateurs avec cette idée que nos deux soldats sont des victimes n’ayant rien demandées, tellement navrant. Le meilleur commentaire à mes yeux, c’est celui du père d’un des deux commandos, réaliste sur l’engagement de son fils et sur les risques de son métier, il a bien plus de maturité malgré la mort de son fils que la plupart des ces excités derrière leur clavier qui crachent à tout va pour trouver des bouc émissaire par ce que ces excités n’ont pas et ne comprennent vraiment rien au monde militaire.

    La France a perdue deux militaires au combat en libérant quatre otages. 2 familles sont attristées, 4 autres sont heureuses, mais le sentiment qui doit régner dans la population globale, c’est une volonté de liquider ces connards de terroristes et certainement pas de jouer leur jeu en se désengageant ou en jouant le jeu de ces excités du clavier qui ne voient nos engagements sous le seul aspect financier avec des militaires victimes des politiciens et ou la France devrait se désolidariser de tous ses citoyens dès lors qu’ils quittent nos frontières.
    Non la France défend ses concitoyens partout ou ils se trouvent, ceci est une marque de force qui impose le respect et qui doit faire réfléchir ceux qui veulent s’attaquer à nos intérêts et à des français.

    • Cerealkiller dit :

      Je suis tellement d’accord avec vous !

    • Edouard dit :

      Merci, c’est très juste et ça rend hommage à nos soldats.

    • Bangkapi dit :

      Entièrement d’accord avec vos commentaires.
      Mais sur ce blog beaucoup font de la propagande, de la politique et c’est a se demander si beaucoup savent ce que c’est d’être un soldat professionnel.
      Et si la mort est au bout de la mission, autant qu’elle soit utile et justifiée.
      Sortir des concitoyens de la merde ( aussi cons soient t’ils ) dans des missions tel que Kolwezi, libération d’otages ici où là c’est quand même une mission juste.
      On est toujours volontaire pour le baroud , vous avez raison. Mais ce faire tuer à Beyrouth ou Sarajevo pour obéir à nos chefs politiques qui se donnent le beau rôle avec notre peau c’est beaucoup moins marrant.

      • Czar dit :

        les seuls à faire de la « propagande » – au sens de masquer les faits pour tenter de désamorcer une vérité désagréable qui ne cadre pas avec ses petits éléments de langage – sont ceux qui tentent, sans trop de succès d’ailleurs, d’exonérer les responsables au premier chef et de transcender ce gâchis absolu au rang de sacrifice christique. la zone est « FORMELLEMENT DECONSEILLEE SAUF URGENCE ABSOLUE »

        si nos services diplomatiques se font chier à dresser des cartes de « on peut » ou « on peut pas », c’est pas pour occuper leur ennui en attendant la retraite.

        et le risible polymères, jamais en panne de son catalogue d’idées-reçues qui renverrait Flaubert à un statut de débutant laborieux, de nous pondre son petit laius sur le « pékin qui z’y comprend rien à la mentalité du militaire, du vrai, m’ferez quatre dont huit, rompez »

        justement, petit risible, suivant le principe ancestral que « cedant arma togae », le POLITIQUE donc le CITOYEN décide de QUAND, OU, et POURQUOI engager nos soldats. Ou pas.

        S’il y a bien une erreur fondamentale de jugement, c’est celle de gens comme toi qui, sous prétexte qu’ils sont volontaires pour se faire potentiellement casser la gueule, prétendent dénier au citoyen c’est à dire à celui qui t’emploie et qui paye ton treillis F3 de décider souverainement l’intérêt, ou pas, de tes missions.

        est-ce qu’aller en voyage de « noces » dans une zone où l’homosexualité est globalement vécue comme une pure aberration et où les blancs sont par définition des cibles – à arnaques dans les cas les plus bénins – relève de la simple « imprudence » ou bien plutôt de la mise en danger délibérée d’autrui », à savoir une qualification pénale ?

        Quant à comparer la situation avec Kolwezi où des populations qui vivaient là depuis des années et dont l’activité était un peu plus essentielle que du « tourisme », ont été surprises par un soudain mouvement de rébellion faut vraiment avoir de la merde dans la tête pour oser une telle comparaison foireuse.

        • tschok dit :

          Dans l’affaire, il y avait un voyagiste et il avait un devoir de conseil.

          On peut estimer que les deux touristes ont, par leur imprudence, directement concouru à leur propre préjudice, mais dans ce cas on doit aussi examiner la responsabilité de celui qui devait les conseiller et qui n’a peut-être pas suffisamment attiré leur attention sur les risques, ce qui renvoie à la façon dont le ministère des affaires étrangères diffuse ses recommandations, qui ne sont visiblement pas très claires puisqu’il y a une polémique au sujet de la couleur exacte de la zone où se trouvaient les deux touristes au moment de leur enlèvement.

          Ensuite, on peut regarder la responsabilité des deux touristes par rapport à la mort des deux soldats. Mais ici, la réflexion ne mène pas très loin: la cause directe du décès est imputable aux terroristes, pas aux touristes. Ils n’ont pas pressé la détente.

          Sur le terrain de la cause indirecte, on ne va pas plus loin: les soldats sont morts parce qu’ils ont reçu l’ordre d’engager l’opération. Donc, le responsable indirect, c’est le donneur d’ordre, soit le Prèz.

          Reste le terrain des causes lointaines: si les soldats sont morts, c’est parce que le Prèz a donné l’ordre, si le Prèz a donné l’ordre, c’est parce que les terroristes étaient sur le point de se barrer avec leurs otages, donc c’est qu’ils les avaient capturés, s’ils les ont capturés c’est parce qu’ils ont pu les trouver dans une zone où ces personnes n’ont pas pris de précaution, si elles n’ont pas pris de précaution, c’est parce qu’elles ont été imprudentes, si elles l’ont été c’est peut-être parce qu’elles ont été mal conseillées par un voyagiste qui lui-même a peut-être mal interprété des recommandations d’un ministères des affaires étrangères qui n’est pas toujours super clair dans ce qu’il fait.

          La chaîne a trop de maillons pour qu’on tombe à bras raccourcis sur les deux touristes en leur imputant la responsabilité pénale de la mort des deux militaires.

          Ou alors, cela suppose un raisonnement téléologique: on part du principe qu’on veut imputer aux deux touristes la responsabilité pénale de la mort des deux soldats et on dégage dans la chaîne causale tous les maillons qui compliquent la chose. On fait un raccourci causal: s’ils n’avaient pas été enlevés, alors les deux militaires seraient encore vivant, donc ils sont coupables.

          Le problème de ce genre de raisonnement est qu’il s’appuie sur un biais cognitif: l’effet rétrospectif.

          Aujourd’hui on connait les conséquences lointaines (mort de deux soldats) d’une impulsion initiale (présence dans une zone géographique donnée de deux touristes) qui aurait très bien pu n’avoir aucune conséquence. Combien de gens sont allés dans des zones dangereuses sans qu’il ne leur soit jamais rien arrivé? Trop pour qu’on puisse dégager une reproductibilité d’un phénomène qui nous permette de dire « ceci est une cause déterminante »avant que les conséquences ne se produisent.

          Maintenant nous voyons que l’impulsion initiale a été l’événement qui a déclenché toutes les autres conséquences et nous sommes tentés de penser que c’était évident au moment où cette impulsion initiale a eu lieu. Nous sommes tentés de dire que c’était écrit, que c’était le destin et que les deux touristes aurait dû s’en rendre compte facilement.

          C’est comme dans un crash aérien: de petits événements s’enchaînent pour former une dynamique catastrophique, mais ils peuvent aussi très bien ne rien provoquer. Après tout, les pneus du Concorde auraient pu passer à côté de la barre métallique qui allait provoquer l’éclatement du pneu puis la projection d’un débris, etc.

          • Martin A. dit :

            Solide raisonnement. Merci.

          • ScopeWizard dit :

            @tschok

            Votre raisonnement est d’ une très grande justesse , ah si si , félicitations , c’ est magnifique !
            CLAP CLAP CLAP

            Non , non , c’ est moi …………

            Formidable !

            Maintenant , je vais quand même vous poser une petite question , comme ça en passant ……………

            Est-ce que nos deux gaziers étaient à ce point nuls , stupides , immatures ou encore coincés au stade enfant pour s’ en remettre autant à un con de voyagiste qui de toute façon n’ est là que pour vendre un truc , un voyage ou une excursion en Afrique en l’ occurrence ?

            C’ est l’ élément fondamental manquant qui rend tout votre raisonnement d’ entrée complètement bancal …………..

            Perso , sans pour autant être moi-même une flèche de compétition ou même de simple entraînement , si je dois me déplacer aussi loin dans une zone du Monde réputée aussi peu sûre , voyez-vous au préalable je prends quelques renseignements , il y a des gens que l’ on peut consulter , appeler , des infos à glaner à droite à gauche …………….
            Je ne vais certainement pas me contenter ni des paroles rassurantes d’ un abruti de vendeur qui lui restera bien au chaud confortablement calé dans son fauteuil les yeux rivés sur les chiffres en m’ ayant oublié dès le billet d’ avion en mains tandis que je serais moi au casse-pipes , ni des données tout aussi rassurantes en provenance d’ un Quai d’ Orsay pas loin d’ être aux fraises …………….
            Bon , mais ça c’ est parce que je connais un peu comment ça se passe dans ce ministère qui parfois me semble de plus en plus étranger à toute logique d’ ordre sécuritaire ………… il est vrai que j’ ai ce petit avantage , ce qui aide à éviter les conneries …………………

            Dans le même ordre d’ idées , c’ est quand-même marrant ; haro sur la pollution , l’ Afrique est dangereuse et n’ est tout compte fait qu’ un coupe-gorge dans laquelle le descendant du méchant Homme Blanc colonisateur n’ est plus le bienvenu , mais dès lors qu’ il s’ agit de voyages , de tourisme , de safari , tiens ? comme par hasard , IL FAUT Y ALLER , c’ est pas dangereux , on ne pollue plus , tout est parfait Monsieur le Marquis il est inutile de prendre la maquis ……………..

            Très amusant !

            En fait , ce n’ était pas bon du tout , bref c’ était très mauvais et ça ne valait rien , voilà !

            À refaire …………….

          • tschok dit :

            Ben ils ont certainement commandé leur voyage sur Internet. Donc, leur niveau de lucidité par rapport à la prise de risque renvoie à un problème d’ergonomie de l’interface du voyagiste qui leur a vendu les billets: le lien vers les recommandations du ministère des affaires étrangères et ces recommandations elles-mêmes étaient-ils visibles, clairs, informatifs, etc?

            C’est pas parce qu’on passe par une interface Internet que le devoir de conseil disparait.

            Si vous voulez, l’idée c’est de déterminer s’ils ont commis une erreur inexcusable (celle que pas même un imbécile aurait pu commettre) ou une erreur excusable (celle que n’importe qui dans la même situation aurait très bien pu commettre).

            Je prétends pas apporter une réponse, je dis seulement qu’avant de lapider les deux touristes, il faut avoir la réponse à cette question, alors que par ailleurs le Bénin n’était pas un pays réputé peu sûr, contrairement à ce que vous affirmez.

            D’ailleurs, si vous voulez vous acheter un séjour au Bénin, vous pouvez le faire. Idem pour le Sri Lanka. Réputé peu sûr, ça veut pas dire grand-chose, en fait.

            Tenez, voilà comment en 2017 on vendait le Bénin aux touristes:https://www.voyagefamily.com/destinations/voyage-au-benin_178

            C’est pas Raqqa sous les bombes. Maintenant, si la simple idée de quitter votre chef-lieu de canton vous met en transe, oubliez ça et optez pour une croisière sur un paquebot en Méditerranée.

      • Czar dit :

        et d’ailleurs, ton analyse à deux balles « oublie » juste ce petit élément que pose le choix d’intervenir ou pas, n’est certainement pas QUE la question des individus impliqués, mais de la posture de l’Etat visé vis à vis des terroristes, et de l’effet qu’intervenir ou pas sera traduit par le camp ennemi.

        est-ce que les Anglais qui se refusent à sortir leurs ressortissants imprudents de la merde où ils se sont fourrés sont un pays de pleureuses n’ayant aucune expérience de ces questions ?

        indiquer qu’on est prêt à risquer la peau de soldats dans des dès lors qu’on touche à un cheveu d’un porteur de CNI n’est PAS un signe de force : pendant la guerre Staline a laissé son propre fils crever de dénutrition dans un camp allemand car il avait parfaitement saisi l’impact politique qu’aurait l’échange que les Allemands lui proposaient pour le libérer – qu’il avait AUSSI parfaitement saisi, l’impact qu’un tel refus de sa part aurait auprès à la fois de son ennemi mais aussi de se propre population.

        Bref, une question un peu plus profonde que tu n’as l’air d’arriver à le comprendre.

        Alors arrête donc de te prendre pour le stratège que tu n’es pas, petit homme en vert, le boulot pour lequel tu es payé, c’est d’être un technicien chargé de mettre en oeuvre les moyens pour le peuple de français de faire exercer ses choix et ses intérêts, pas d’arguer d’une quelconque expertise technique pour te poser en décisionnaire.

        Ne l’oublie jamais.

      • Robert dit :

        Bangkapi,
        Tout est politique, la pensée de gauche règne en maître intellectuellement en France parce que leurs adversaires ont préféré se consacrer à l’économie, et la montée de l’islamisme dans le monde est aussi un sujet éminemment politique. Et si nos soldats font honneur à notre pays, d’autres se chargent de dissoudre notre pays, de diviser pour régner, de lui imposer de nouveaux idéaux sans nous demander notre avis et nous devrions éviter les sujets pour ne pas « polluer » un blog politique, comme les sujets qu’il fallait éviter d’aborder dans le bonne société pour ne pas manquer à la correction.
        Mais vous concluez par une phrase intéressante
        « Mais ce faire tuer à Beyrouth ou Sarajevo pour obéir à nos chefs politiques qui se donnent le beau rôle avec notre peau c’est beaucoup moins marrant. »
        « Quand Syracuse est prise, Archimède est égorgé et tant pis pour le théorème. » C’est de Maurras.
        Il faut persister à vivre dans la vérité et chercher en tout le bien commun ici et maintenant pendant que nos soldats se battent pour notre pays, car le politique est aussi l’art de défendre son pays. Beaucoup de soldats en sont convaincus car eux aussi aiment ce pays, ont une famille et partagent des valeurs communes.

    • Lumière dit :

      Amen ! Et, sans traiter les militaires de chair à canon, c’est aussi leur boulot de prendre ces risques là et de libérer des otages. Peu de pays prennent ce genre de risques dans le monde : la plupart auraient payés une rançon en sous-main par une caisse occulte, où aurait laissé poireauter. Ici, on a non seulement délivré un message très fort (parce que les terroristes, ils restent humains : avec un cerveau et un courage somme toute relatif, une opération de ce style, ça doit bien faire baisser la motivation à s’en prendre aussi facilement à des otages français), mais en plus on a rayonné à l’international : oui on se préoccupe de nos concitoyens partout, mais en plus on libère d’autres otages dont les gouvernements n’avaient même pas la connaissance.

      Dans l’histoire, ce sont donc les Etats-Unis et la Corée du Sud qui devraient plutôt passer pour les cons de service. Et bien évidemment les terroristes.

      Maintenant, je dirais que pour un militaire, même s’il ne faut pas rechercher ce but bien évidemment, mourir les armes à la main pour la France est déjà un honneur. Mourir en libérant des otages, en sauvant des vies humaines, c’est être un héros. Et je pense qu’ils ne pouvaient pas « rêver mieux ».

      Quant aux innombrables trolls russes, retraités ramollis du bulbe et fascistes qui passent leur temps à faire de la branlette intellectuelle derrière leurs écrans en critiquant, en répandant leur haine, à des fins stratégiques ou non, ceux-là me font bien rire. Les guerriers de salon sont bien pathétiques, ici comme ailleurs.

    • ruffa dit :

      Bravo pour ce commentaire !

    • Eric dit :

      Excellente réponse. Ca change un peu de tous les hurlements (pour ne pas parler des commentaires légèrement plus nauséabonds) qu’on peut lire depuis hier sur ce blog. Et la réponse de l’amiral Isnard est très claire également : le militaire est là pour protéger le civil, il obéit au politique et ne se pose pas de questions. C’est sa mission et c’est son honneur. Ca devrait clore le débat.

      • Benoît Préchart dit :

        @ Eric, vous faites un contresens. Statut général des militaires, article 1er : « la mission des armées est de préparer ou d’assurer par la force des armes la défense de la patrie et des intérêts supérieurs de la nation ».
        Ce n’est pas la même chose que « le militaire est là pour protéger le civil ».

    • Félix GARCIA dit :

      Merci à vous Monsieur (Polymères) d’expliquer les choses de votre point de vue.

      Messieurs, mesdames les militaires, merci à vous.

      Je n’ai aucune respect pour les politiciens (et certains officiers qui sont des politiciens …) de notre pays (je ne m’expliquerai pas ici), mais qu’est-ce que j’aime la France ! Et vous messieurs, mesdames, j’ai une admiration sans borne pour votre engagement.

      Je ne sais pas pourquoi ils étaient là-bas (Safari ? Nuit de Noces ?), mais si peu de nos concitoyens sont conscients des dangers qui guettent nos existences. Je ne leur en tiens pas trop rigueur car à y regarder de près, nous sommes des générations entières d’ignorants, et donc d’inconscients (là non plus, je n’expliquerai pas ce qui me pousse à ce constat, ni quelles en sont les causes). Donc merci à vous d’expliquer.

      GUERRIERS DE FRANCE, JE VOUS AIME ET VOUS ADMIRE !

      • Félix GARCIA dit :

        PS : Pour ce qui est des politiques (car leur responsabilité est là, n’est-ce pas Mr.Fabius ; « Al-Nosra fait du bon boulot »), je me demande bien comment ils arrivent à regarder leurs soldats dans les yeux … Et effectivement, on parle de Safari etc … sont-ils vraiment des touristes (je ne sais que trop bien que nos services se promènent un peu partout) ?

        PPS : Condoléances aux familles et proches de nos deux compatriotes.

        PPPS : Condoléances à la famille et aux proches du guide Béninois.

    • Krico dit :

      Très bien résumé. Merci

    • Tremah dit :

      Je suis d’accord avec vous sur le fond et en particulier sur la victimisation injustifiée des soldats mais vous vous méprenez à mon avis sur un point important. Nous ne sommes pas en train de livrer une lutte déterminée à des « connards de terroristes » mais plutôt de tenter, avec des moyens relativement dérisoires au regard de la taille du terrain de jeu, d’empêcher cette immense région de basculer dans l’instabilité et le chaos. Nous n’avons pas affaire à de simples groupes « terroristes » mais à une insurrection islamiste régionale constituée d’une mosaïque de groupes qui menace de s’étendre désormais à l’Afrique de l’Ouest où se trouvent de nombreux ressortissants français… et nos intérêts. Et sur cette toile de fond viennent se greffer une multitude d’enjeux et de rivalités ethniques liées à la « complexité de l’Afrique », comme le rappelait le communiqué lu par un des ex-otages. Ceux que vous appelez des « terroristes » sont souvent de jeunes hommes pauvres issus de minorités ethniques marginalisées ou de tribus maltraitées par nos « amis » qui rejoignent par opportunisme le djihad pour entrer en lutte armée contre des gouvernements plus ou moins légitimes que nous soutenons à bout de bras.
      J’aimerais bien pouvoir dire que la France a toute légitimité d’afficher sa « volonté de liquider ces connards de terroristes » mais je sais que ça ne changera rien à la situation sur 10 ou 20 ans et surtout que cela n’empêchera pas la propagation de l’idéologie islamiste à l’ensemble de la région. L’Afrique subsaharienne et francophone est en voie d’islamisation ou plutôt de ré-islamisation, c’est un phénomène de fond dont le terrorisme n’est que l’écume mélangée à des problématiques complexes. Nous n’avons pas les moyens de nous y opposer, ce que nous comprendrons tôt ou tard, comme les Américains l’ont compris en Irak ou en Afghanistan. Cela ne veut pas dire qu’il ne faut pas défendre nos intérêts – au contraire il faut l’assumer – ni cesser de protéger nos concitoyens, mais en tout cas il faut se défaire de tout idéalisme et de toute volonté d’autojustification dans la lutte contre le « terrorisme ».
      Il faut aussi garder à l’esprit que beaucoup d’Africains dans la région ne sont pas particulièrement réjouis de voir l’armée française s’installer et opérer durablement dans leurs pays. La presse malienne, en particulier, regorge d’articles et de théories du complot imputant à la France et aux autorités françaises des projets dissimulés visant à préserver notre influence et à maintenir au pouvoir une classe de dirigeants corrompus. Je n’accrédite pas cette vision des choses mais elle reflète malheureusement le sentiment général autour de notre présence, et pas seulement chez les Africains. Pourquoi croyez-vous que nous soyons à peu près seuls pour maintenir l’ordre dans la région ?
      Pendant ce temps-là, l’Allemagne s’implante de plus en plus en Afrique francophone et jouit, comme la Chine et les USA – mais aussi le Japon – d’une bien meilleure image auprès de la jeunesse et des leaders d’opinions francophones comme le révélait une étude récente du CIAN.
      Donc, d’accord avec vous sur le fait de ne pas responsabiliser de manière indécente des touristes inconscients, mais il faut néanmoins sérieusement nous questionner sur la finalité et les modalités de notre présence continue dans la région. La France n’a pas vocation à pourchasser les terroristes dans une zone qui est plus étendue que l’Europe de l’Ouest, pas plus qu’elle n’a de raison d’intervenir sans arrêt en Afrique subsaharienne et à y assumer seule le rôle ingrat de « flic néocolonial », pendant que les autres pays profitent de la situation en engageant des partenariats économiques structurants et en investissant sur place.
      Je crois que c’est ce qui explique aussi l’hostilité sourde d’une partie de nos concitoyens envers ces touristes; l’idée que des Français n’ont « rien à foutre là » est de plus en plus inscrite dans les esprits.

    • dompal dit :

      @ Polymère,
      « tel des poilus dans les tranchées chez qui la reculade les feront passer devant un peloton d’exécution. »
      ?????????
      Il est facile de porter un jugement bien confortablement installé devant son écran !
      Vous n’avez pas fait la Grande Guerre, alors modérez vos propos s’il vous plait !!!

    • ScopeWizard dit :

      @Polymères

      Euh ……….. ouais mais non ; moi pas d’ accord …………….pas du même avis disons …………..

      1) Le truc c’ est que vous avez une opération faite pour délivrer des otages au cours de laquelle deux de nos meilleurs hommes ont été tués …………..

      Or , le plan , ce n’ est pas de perdre des gens , ni des otages , ni des hommes venus les délivrer ………..
      Donc , d’ emblée même si le risque encouru est réel se pose la question des circonstances exactes de cette intervention : tout a t-il été prévu afin d’ être sûrs et certains que l’ opération avait toutes les chances de se dérouler sans casse ?
      Par rapport à ce que nous en savons , indépendamment que deux de nos hommes soient au tapis , visiblement non ……….

      Attaquer dans ces conditions en se servant de ceux de tête comme boucliers et premier rempart de protection , perso je trouve cela pour le moins « hasardeux » ………………

      Aussi , comment s’ étonner qu’ une fois au contact après avoir été repérés , ils n’ aient pas aussitôt été pris pour cible ?
      Les ravisseurs étaient certes sur leurs gardes et armés mais ils avaient en face d’ eux l’ élite de l’ élite , il y avait donc là quelque chose de l’ ordre du déséquilibre dans un rapport de forces en notre faveur qui aurait dû le rester ……………
      L’ objectif était de libérer les otages , d’ éviter qu’ ils soient tués ou blessés , tout en préservant des individus jugés ou prétendus « innocents » en déquillant le maximum voire tous les terroristes à moins qu’ il ne faille en emballer quelques uns sous forme de paquet-cadeau destinés à être interviewés ……………..
      L’ objectif était également que nul membre du commando ne se fasse descendre ………………

      Donc , une telle opération comportait trop de risques ………………
      La preuve en est à moins que nos deux morts aient commis de lourdes erreurs voire des imprudences qui les ont conduit au massacre ………….
      Connaissant leur niveau d’ expertise et l’ exigence que ce dernier requiert perso je ne le crois pas un quart de demi-seconde ………………..

      Donc , toutes les conditions n’ étant pas réunies , pour moi il y a eu si ce n’ est précipitation du moins augmentation du risque que ne survienne un ou des impondérables ……………..

      À partir de là , la question est : pourquoi ?

      Nous savons que les ravisseurs s’ apprêtaient à faire passer les otages en des mains djihadistes et à leur faire franchir une frontière , celle du Mali ………………..
      Qu’ est ce qui motivait une telle hâte puisque selon toute vraisemblance tout ce petit monde était sous étroite surveillance et même sous contrôle ET que de surcroît l’ Armée Française se trouve engagée au Mali depuis me semble t-il 2013 ?

      Cela signifierait-il que nous étions au moment précis de cette intervention tragique rendus à notre dernière extrémité ?
      Que plus tard plus rien ne pouvait être tenté ? Du moins pas avant plusieurs jours voire plusieurs semaines ?

      Eh bien , mais dans ce cas il fallait attendre ou effectivement il fallait y aller sans plus attendre sauf que dans le premier cas il y avait du temps , pas forcément moins de difficultés à venir bien au contraire , mais du temps de préparation pour faire quelque chose de propre , net , sans bavure , tandis que dans le second il y avait une part de risques plus importante …………..

      Des hommes comme ceux que nous avons perdus sont d’ une trempe exceptionnelle , ils coûtent cher à former puis à entraîner , ne se remplacent pas si aisément , ce ne sont pas des soldats que l’ on peut trouver à chaque coin de rue ……………………
      Ils sont donc très précieux ………………… et ce , à tous les niveaux .

      2) Vous affirmez sans sourciller que tous ces soldats sont aussi excités qu’ un régiment de puces devant un paillasson à l’ idée d’ aller sur le terrain délivrer des gens pris au piège quitte à devoir y laisser leur vie ……………….
      S’ ils savent que ces personnes ont multiplié les conneries les ayant conduits à cette infortunée situation , perso j’ en serais beaucoup moins sûr que vous ……………..
      Disons que ça , c’ est vous qui le dites ! et que c’ est vite dit !

      Ces soldats ont aussi des familles , des enfants , des gens en dehors de l’ Armée qui comptent sur eux , je ne pense pas qu’ ils soient à ce point résignés à l’ idée de risquer de tout perdre et aussi de manquer aux leurs , pour quelques connards qui font n’ importe quoi quand d’ évidence il y a du danger , et non des moindres , dès lors que l’ on quitte le sol du Monde Occidental où du reste le danger n’ est pas inexistant non plus ! ………..

      Le dévouement , l’ engagement , l’ abnégation , le don de soi , l’ esprit de corps sont une chose , le sacrifice ultime de sa propre vie en est une tout autre ………….. quel est et où se situe l’ enjeu dudit sacrifice ?

      Oui , dix fois OUI ce sont des terroristes/ravisseurs qui les ont descendus ……………… c’ est vrai ( quoique , quid des « épargnés » soit-disant estimés si innocents ? ) …………………. mais est-ce pour autant que nos deux tourtereaux plus les deux autres pour l’ instant invités-surprise , ces deux mystérieux imprévus du package final de nationalité Sud-Coréenne et Américaine , ne doivent porter aucune espèce de responsabilité dans cette tragédie ?

      Perso , une évidence s’ impose : sans eux et cette nécessité de monter une opération afin de les délivrer dans l’ urgence , pas d’ intervention à moins qu’ ils n’ aient servi de prétexte alors que l’ objectif réel concernait en fait nos deux mystérieux imprévus ?

      Va savoir ……………

  6. JG von Rheydt dit :

    Decision du Politique, Responsabilité du Politique.
    Il fallait faire un coup pour remonter dans les sondages, quelques jours. Deux morts chez les soldats,c’est un échec car l’objectif, les 2 touristes, n’avait aucune valeur. Maintenant opération de com pour se defausser.

    • Bangkapi dit :

      Commentaire de bourrin.
      C’est vrai on aurait du laisser l’armée Burkinabé régler le problème. Une compagnie à l’assaut , on connait le résultat.
      Et ainsi vous auriez pu accuser Macron de n’avoir rien fait pour sauver ces français.

      Laisser pourrir la situation , mais bien sur car cela aussi cela permet d’attiser la critique du pouvoir longtemps.
      Un chef c’est fait pour cheffer. Et quand les problèmes sont politiques, militaires, diplomatiques et judiciaires autant les régler rapidement.

      • Robert dit :

        Au Burkina Faso, une église a été attaquée, six morts dont un prêtre. Cela devient la routine.
        http://www.lefigaro.fr/flash-actu/burkina-6-morts-dans-une-attaque-contre-une-eglise-catholique-20190512

      • Daniel Chollet dit :

        Le problème est de désigner le chef qui cheffe et ce n’est pas le chef des opérations spéciales mais le chef des armées de part la Constitution !

      • JG von Rheydt dit :

        Pas du tout, je dis qu’il y a d’autres otages au Mali qu’on a décidé d’abandonner alors pourquoi pas ceux-ci? Il Ya eu une prise de risque qui dépassait la valeur de l’objectif (les 2 otages), Je le répète, les islamistes ne voient qu’une chose, ils ont réussi à tuer 2 FS

        • Carin dit :

          Vous avez des noms pour les « autres » otages abandonnés au Mali??
          Quant à la valeur des 2 otages libérés…. a combien l’estimez-vous?
          Je rajouterais qu’a mon avis les nuisibles en chef ne font pas la fête en privé… et pour cause, 6 nuisibles armés de kalach face à 20 milis armés de couteaux qui n’ont même pas profité de l’effet de surprise, le ratio positif du combat va tout droit au FS.

        • Raymond Remetsmenun dit :

          Il n’y a pas d’otages abandonnés. Il y a des otages pour lesquels on a des informations et une opportunité d’intervenir et il y a des otages pour lesquels on n’a pas d’opportunité.
          Dans le cas présent, il s’en est fallu de peu apparemment pour que le groupe de preneurs d’otages ne réussisse à gagner le Mali pour s’y évanouir dans l’immensité de ce territoire.
          Dans la mesure où vous et moi n’avons pas accès aux informations dont disposent les forces pour évaluer si une opportunité existe ou pas, affirmer qu’on aurait « décidé d’abandonner » des otages au Mali, c’est simplement de la mythomanie, sauf votre respect.

        • Robert dit :

          JG,
          Personne n’est abandonné. Des soldats sont allés dans des nids de vipère sans garantie de réussir leur mission comme pour Denis Allex. D’autres fois, ils ont attendus des ordres qui ne sont pas venus, une opportunité d’agir. De ce point de vue-là, on peut et on doit leur faire confiance.
          Si le politique est défaillant, on peut le changer, nos soldats ne sont pas défaillants.

    • Eric dit :

      Par pitié, on peut éviter les commentaires aussi nuls et crétins ???

  7. Borca dit :

    Le Pacha a raison.
    Quand on s’engage ( et surtout dans les FS) on ne choisit pas les missions. C’est les dirigeants élus de notre bon pays qui donnent le « Vert Action ».
    Et nous sommes ( ou avons été ) conscients que ,de toute manière :
    « Le militaire n’est pas un homme de violence. Il porte les armes et risque sa vie pour des fautes qui ne sont pas les siennes. Son mérite est d’aller sans faillir au bout de sa parole tout en sachant qu’il est voué à l’oubli. »

    C’est ce qui fait l’honneur de ceux qui servent le pays et leurs concitoyens au péril de leur vies.

  8. Bloodasp dit :

    @:Roissard:Le boulot des FS n’est pas d’aller secourir un couple( homo ou pas) en voyage de noces. je ne suis pas d’accord avec l’Amiral, il fait une réponse politiquement correct. La vie de ces deux soldats valaient bien plus que ces 2 inconscients. Et puis je comprends pas très bien ce que ce lien sur SOS homophobie vient faire ici. Attend deux soldats d’élites de 28 et 30 ans viennent de sacrifier leur vie et toi tu viens nous bassiner avec ton site LGBT, un peu de respect s’il te plait, au moins pour ce sacrifice.

    • Robert dit :

      Bloodsap,
      Travail d’intoxication réussie par un lobby ultra minoritaire même chez les homosexuels mais qui parvient à influer sur le discours officiel comme un nouveau tabou.

    • Roissard dit :

      A propos du site LGBT il est évident que c’était du second degré : relisez bien , sans vous énerver.

    • Eric dit :

      Dire que la vie de deux soldats valait plus que celle des deux touristes, c’est déjà un jugement de valeur : sur quoi vous basez-vous pour dire ça ?
      Le boulot de l’armée, ce n’est pas (aussi) d’aller secourir des français lorsqu’ils sont en danger ? Je vous conseille d’aller dire ça au contribuable, et ensuite de lui expliquer pourquoi il doit payer chaque année plus de trente milliards d’euros pour la défense : sûr que ça va le motiver !!!

      • Bloodasp dit :

        @Eric: « Jugement de valeur »: mais bien sur que c’est un jugement de valeur, il ne vous a pas échappé que nous n’avions pas tous les mêmes aptitudes, physiques, intellectuelles…. A votre avis combien de personne sont capable de sacrifier leur vie pour le bien de la majorité? Rien que cette aptitude fait des FS des personnes au dessus du lot. J’aurais préféré que les deux otages se suicides pour rattraper leur connerie, non surtout pas, on va faire porter la responsabilité de la connerie à la collectivité, d’autres vont se sacrifier à notre place…
        En parlant de contribuable: les FS sont des outils de précisions, rares et chers. Il faut 10 ans de formation continue pour arriver à ce résultats, le contribuable que je suis aurait préféré qu’on ne gaspille pas leur vie ainsi.

      • Vinz dit :

        « Le boulot de l’armée, ce n’est pas (aussi) d’aller secourir des français lorsqu’ils sont en danger ?  »
        .
        Non, le boulot de l’armée c’est de gagner la guerre. Et ce ne sont pas les touristes qui gagnent les guerres.
        .
        Votre remarque sur le contribuable montre bien le degré de votre mesquinerie par ailleurs ; je paye des impôts donc vous devez crever pour ma pomme d’homo festivus festivus dégénéré.

        • tschok dit :

          Manque de bol il a parfaitement raison: la mission de l’armée est la protection du territoire et de la population. C’est inscrit noir sur blanc dans le code de la défense:

          « La politique de défense a pour objet d’assurer l’intégrité du territoire et la protection de la population contre les agressions armées. »

          C’est l’alinéa 3 du premier article du code de la défense (article L 1111-1, numérotation dite à l’américaine).

          Donc, sauver la peau d’un touriste à l’autre bout du monde fait partie de la mission. La population française bouge, elle ne se trouve pas nécessairement sur le territoire national, elle peut se trouver dans un club de vacance en Afrique, ou un hôtel en Asie ou sur un paquebot de croisière scandinave croisant au large des Caraïbes.

          Que ces Français soient des touristes, prudents ou non, ou des homos. Cette loi s’applique même s’ils sont journalistes, c’est vous dire. La condition, en fait, porte sur autre chose: il faut une agression armée. C’est ça qui commande l’engagement des moyens de la défense nationale.

          L’enlèvement de touristes français par un groupe terroriste au cours duquel leur guide est tué, alors que par ailleurs deux ressortissants étrangers ont été pris en otage constitue bien une agression armée d’une partie de la population (deux personnes), donc on est bien dans le domaine d’application du texte et à partir de là vous allez vous faire foutre.

          De rien.

          • Vinz dit :

            C’est très bien, bravo ,c’est très brillant, mais je n’ai jamais dis que cette intervention était illégitime. En revanche ce texte général, qui concerne d’ailleurs tous les ministères, ne stipule pas que l’intervention est automatique et un dû. Si vous êtes enlevé avec votre copain, désolé mais on ne sacrifiera pas toute l’armée française pour vos pommes, même si ça fait 20 ans que vous payez des impôts, nonobstant ces principes généraux.
            .
            C’est vous qui dites qu’il s’agissait d’un groupe terroriste. Comme vous paraissez mieux renseigné que tout le monde, vous allez nous dire quel est celui qui a procédé à l’enlèvement ; aux dernières nouvelles personne ne savait précisément. Vous faites deux inteprétations : 1) agression armée 2) de la population.

          • revnonausujai dit :

            votre interprétation est un peu capillotractée; la protection de la population, c’est l’ensemble des mesures concourrant à la sauvegarde des populations en général, et dont les armées ne sont qu’un des contributeurs, et pas l’intervention ponctuelle  » à l’autre bout du monde »; si le législateur l’avait voulu , il l’aurait écrit explicitement dans le texte.
            C’est pour ça que vigipirate/sentinelle, aussi débile et débilitant soit il, entre dans le cadre, alors que le flinguage d’un groupe de terroristes s’appretant à enlever des touristes dans les bois de St cucuffa, non.
            Pour le cas particulier des joyeux zozos, il semble bien, à travers les déclarations officielles, que les ravisseurs étaient non pas des terros, mais des trafiquants qui allaient les vendre aux terros; on était donc encore dans le crime crapuleux, et suivant votre logique , on aurait du envoyer la BAC.
            Caramba, encore raté !

          • Vinz dit :

            Donc : est-ce que deux individus, c’est une population ?
            est-ce qu’un gang avec des kalash, c’est une agression armée ?
            .
            Réponse du CEMA :
            «La mission de ces militaires d’élite, c’est de combattre l’ennemi terroriste. Ce n’est pas spécifiquement d’aller libérer des otages de manière générale». «En l’occurrence, il se trouve que la meilleure façon de l’atteindre c’est de le priver des otages. C’est bien cela qu’il faut voir, c’est la finalité militaire de notre action. Elle est bien d’atteindre les terroristes»
            .
            Allez donc faire votre prêchi-prêcha au CEMA, il sera passioné.
            .
            (Note okazou : homo (hominem hominis homini homine) = latin pour homme. Ex. « ecce homo » = « voici l’homme » et non « voici l’homosexuel » ; ou encore Homo sapiens sapiens, « l’homme qui pense qu’il pense » – non « l’homosexuel qui pense etc. » ; de même, « opération homo » – raccourci pour « homocide » – ça ne veut donc pas dire « opération dans le Marais pour buter un ou deux homosexuels » – ça va mieux ?).

          • ScopeWizard dit :

            @tschok

            Tiens ?

            Lorsqu’ il y a quelques mois j’ avais mentionné cela , vous m’ avez rétorqué que je ne sortais que des conneries ……………

            Toujours aussi amusant ce @tschok ! Rigolo ? 🙂

          • tschok dit :

            Les gars, je vois ce qui s’est passé: le commando Hubert et intervenu avec en soutien des éléments de l’opération Barkhane: cette affaire a été analysée comme une agression armée contre la France et traitée comme telle. Les faits sont comme ça.

            Ratiocinez si vous voulez, c’est pas la BAC qui est intervenue. Ce qui a été mis en oeuvre par l’autorité politique, c’est pas une opération de police, c’est une opération armée dont la nature est militaire. En marge du théâtre d’opération de Barkhane, mais avec ses moyens parce que les militaires raisonnent dans un cadre opératif: deux otages français dans le secteur d’intervention de l’opération Barkhane = agression armée contre la France.

            Les otages pouvaient tomber entre les mains de groupes plus durs qui, eux, vont faire pression sur la France. La dynamique est celle de l’agression armée.

            Et puis si vous me croyez pas, allez interroger les militaires français et demandez leur si l’enveloppe de leurs missions contient ou non la protection des ressortissants français à l’étranger et racontez moi la réponse.

            Pas la peine de nager à contre courant à deux, vous n’irez ni plus loin, ni plus vite.

      • Robert dit :

        Eric,
        Le contribuable a le droit de préférer l’occupation étrangère, mais je doute que cela soit moins couteux pour lui.
        Il a aussi des devoirs dont celui de respecter nos soldats en n’allant pas prendre des risques inutiles qui peuvent leur couter leur vie.

  9. EchoDelta dit :

    Un commentaire de soldat, sans concession, qui nous rappelle que ces hommes résolus qui font partis des FS et sont prêts à tout, n’importe où, contre n’importe qui, et dans toutes les situations, partout ou la nécessité fait force de loi. Rafraichissant, et loin des commentaires médiatiques.

  10. Raphael dit :

    C’est un combat difficile, soit on montre aucune tolérance vis à vis des kidnappeurs, et on risque de voir les kidnappings se transformer en meurtres – soit on paye lorsqu’une opération de sauvetage est exclue au quel cas on encourage se genre de pratique. Les occidentaux sont toujours bien plus lucratif que les locaux. Kidnapper un Burkinabe ou un Béninois n’apportera rarement plus de quelques dizaines ou centaines de milliers de Francs CFA. Le terrorisme est une activité couteuse, s’attaquer à son financement est une bonne chose. Encore faut il proposer des alternatives économiques et religieuses au population sur le terrain. Travailler non seulement avec les gouvernements mais aussi avec les entrepreneurs, les mosquées et les églises. Le plus important n’est pas d’avoir des grandes victoires de temps en temps, mais d’en avoir de petites chaque jour. Chaque jeune scolarisé qui trouve un travail durable est un Islamiste en moins, et chaque Imam avec lequel nous travaillons est une fabrique à Islamiste en moins. des kits de modernisation simple au agriculteur, vous seriez étonné de voir que parfois quelques dizaines ou centaines d’euros en équipement simples suffise à une exploitation pour devenir rentable. Les Islamistes n’attendront pas éternellement que des occidentaux se baladent en zone orange ou rouge, ils finiront par devenir plus mobiles et agressifs. Le risque est aussi qu’ils finissent par diversifier leur revenues, avec plus de trafic d’être humains, des braquages et des pillages dans les villes etc… Pendant trop longtemps ont a soit distribuer des aides sans présence militaire, soit mis en place une présence militaires avec des aides temporaires. La nourriture et les médicaments sont un pansement sur l’abcès, ce qu’il faut surtout c’est des machines et de l’infrastructure. Lorsque les fermes et les entreprises locales seront suffisamment rentables, il n’y aura nul besoin d’envoyer nourriture ou médicament dans ces pays.

  11. iroise dit :

    L amiral a dit l essentiel, il est humainement difficile de perdre deux commandos. ils ont accompli leur mission et sont formés pour ça.

    Ils sont allés délivrer deux français et surprise : deux étrangers. Les deux touristes français reconnaissent avoir pris des risques, les commandos ont accompli leur mission en allant les chercher, en sachant que le risque zéro n existe pas.
    Si maintenant cela peut servir de leçon aux autres touristes…tant mieux.

  12. vrai_chasseur dit :

    Prenons un peu de recul.
    – d’abord, ne pas perdre de vue l’essentiel : les salopards sont les preneurs d’otages, pas les touristes…
    – Contrairement à la horde médiatique qui hurle sans trop savoir de quoi on parle, les 2 touristes ne sont probablement pas complètement débiles et ont sans doute pesé le pour et le contre avant d’y aller. Faisons leur crédit d’un peu de culture : Le parc de la Pendjari au Bénin est en effet un des plus beaux parcs mondiaux. Il est d’ailleurs inscrit au patrimoine mondial de l’humanité de l’UNESCO. Ce n’est pas le cas pour bon nombre d’autres parcs en Afrique. Le gouvernement béninois y gère de façon compétente la biosphère et le repeuplement d’espèces menacées fonctionne. Cet attrait exceptionnel a dû compter dans leur décision d’y aller, d’autant que le site Diplomatie ne parlait pas explicitement du parc comme zone fortement déconseillée à l’époque, ce qui laissait place à interprétation.
    – Notre gouvernement vient nous chercher quand nous sommes en danger. Et il ne mesure pas si nous sommes un crétin ou Einstein avant de prendre sa décision. Tout le monde devrait s’en féliciter au lieu de rentrer dans un débat comptable.
    – Les FS sont dans leur mission. Ils connaissent parfaitement les risques et les assument. L’amiral -et il a raison- ne fait que rappeler cela. Les contraintes sont plus exigeantes et demandent un niveau de professionnalisme très élevé, car l’objectif premier est de ramener tous les otages vivants et non -contrairement à d’autres pays- de liquider tous les terroristes au prix de sacrifier quelques otages si nécessaire. C’est pour ça que les Hubert sont montés à l’assaut sans ouvrir le feu tant qu’ils ne discriminaient pas les ravisseurs des otages.

    • tschok dit :

      Oui. On peut ajouter qu’il est difficile d’évaluer la dangerosité d’un lieu: plus de touristes français sont morts dans des attentats islamistes à Londres qu’au Bénin, pourtant Londres n’est pas classés en zone rouge ou orange.

      Je me suis baladé récemment dans le quartier de Westminster ou aux abords du London Bridge et j’en suis revenu sans dommage, mais j’aurais pu y mourir, tout compte fait. Me suis-je comporté en irresponsable?

      J’ai même pris l’avion à Istanbul, juste là où ça a pété. Irresponsable, encore?

      J’ai parcouru l’avenue de Berlin où a eu lieu un attentat au camion bélier qui a fait 12 morts. Irresponsable?

      J’habite à Paris et mon fils est passé pile poil devant la boutique rue de Trévise deux heures avant qu’une explosion due au gaz ne ravage le quartier, tuant 4 personnes. Je ne parle même pas du risque terroriste. Irresponsable?

      Si je vais me balader un 14 juillet sur la promenade des Anglais à Nice, suis-je un irresponsable? Assister à un concert au Bataclan, ou à un match de foot au stade de France, prendre un verre à la terrasse d’un bistro, est-ce irresponsable?

      Tous ces lieux sont-ils dans des zones rouges, oranges ou de je ne sais quelle couleur?

      Les deux policiers qui ont été tués par un terroriste l’ont été chez eux: notre domicile est en zone rouge?

      On peut même se faire tuer à l’autre bout du monde dans un bled paumé de Nouvelle-Zélande, chez les Hobbits.

      • revnonausujai dit :

        vos exemples sont aussi hors sujet les uns que les autres et ne montrent que votre mauvaise foi !
        Aucun des lieux cités n’avaient fait l’objet d’une alerte relative au risque de danger, il n’y avait aucune raison de reprocher à qui que ce soit de n’avoir pas tenu compte d’une mise en garde inexistante.
        En revanche , quand on muse dans un couloir d’avalanche, alors que le risque d’avalanche est signalé, il faut avoir l’esprit tordu pour se poser la question « irresponsable ? »
        Caramba, encore raté !

        • Vinz dit :

          Oui – c’est la différence entre une zone à risque endémique, et une autre sporadique.

        • tschok dit :

          Bon ben alors je retire ce que j’ai dit. On va pas se fâcher pour ça.

          Vous voyez tous les sacrifices auxquels consent ma mauvaise foi? Ca s’appelle de l’abnégation.

          Nan, en vrai je m’en fous un peu: vous convaincre n’est pas un objectif dans ma vie. Je voulais juste faire part à Vrai Chasseur d’une impression personnelle qui allait dans le sens de ce qu’il disait. J’étais pas dans ma période poing levé, militant actif et intransigeant de la mystérieuse cause que je défends.

          Vous voyez?

  13. Monsieur LAGNEAU, j’espère que vous ne me tiendrez pas rigueur si je poste ce lien.
    Une cagnotte a été mise en place pour la famille de Cédric de Pierrepont.
    Merci

    https://www.lepotcommun.fr/pot/9jicbn5i

  14. Marsouin dit :

    À vous lire il ne faut plus rien faire ni même aller à Afrique.
    Sauf qu’en Afrique il y a des opportunités qui n’existent plus en Europe. Et s’il n’y a pas d’entreprises françaises pour y aller ou des français et bien d’autres iront à notre place.

    Votre confort vous l’avez egalement parce que des français vont dans ces contrées où personne ne veut y aller.
    Bon après-midi chez vous en France assis sur votre canapé.

    • Robert dit :

      Marsouin,
      Tout le monde est libre, même si la zone est fortement déconseillée, le problème est de prendre le risque de faire assumer par d’autres son choix si ça tourne mal.
      En banlieue chaude, je peux être là ou il fallait éviter d’être, mais je suis quand même dans mon pays je ne peux l’éviter.
      Désolé pour la comparaison qui vaut ce qu’elle vaut, disons que tout occidental est une cible potentielle dans beaucoup de pays proches de zones chaudes. Ce serait bien qu’avec le visa on demande à chacun de signer une pleine connaissance de ces risques afin qu’il ne puisse se réfugier derrière le « ils se démerderont pour moi. »
      Comme dit Breer plus bas, je pense aussi aux deux autres otages, libérés par hasard, cela console de deux inconscients qui y réfléchiront à deux fois, mais trop tard.

  15. Breer dit :

    N’oublions pas que l’ intervention de nos commandos marine, a permis de sauver 2 autres otages (non françaises), qui auraient pu très mal finir leur vie, si elles s’étaient retrouvé entre les mains de djihadistes forcenés.. hommage et respect à nos 2 « patrons » Fusco, ainsi qu’aux autres membres du groupe. Les 2 femmes rescapées en poursuivant leur vie et ayant sans doute des enfants garderont sans doute dans un coin de leur mémoire, le souvenir de l’ultime sacrifice de ces 2 Officiers-mariniers.

    • JG von Rheydt dit :

      C’est pas un peu sexyste? Les hommes seraient des abrutis et ces femmes forcement des exemples de sagesse qui n’auraient commises aucune imprudence ou pris aucun risque?

    • Carin dit :

      Les 2 otages français vont « aussi » garder le souvenir de leurs libérateurs, et quelque part au fond de leurs tête porter le deuil de ces 2 soldats, et ce.. jusqu’a leur mort.

  16. Marsouin dit :

    La libération de ce couple était accessoire.
    Le message est que partout où cela sera nécessaire y compris au corps à corps la France est en mesure de frapper.
    Point barre.
    Le reste n’est que littérature et polémiques de bas niveaux.

  17. Leprince dit :

    Ce drame aura-t-il des conséquences sur le plan tactique? je suis très inquiet . Mon fils a déjà participé à des missions Sabre, et nous assure (bien plus tard) qu’il n’y a pas de quoi s’inquiéter (!), mais quand j’apprends que 2 Hubert ont perdu la vie, j’en ai la gorge sèche, déjà mes pensées vont à ces deux héros commandos de Marine, mais je voudrais vraiment connaître les détails (c’est un voeu pieux) qui ont entraîné la perte de nos valeureux soldats. Condoléances à leurs familles.

  18. Breer dit :

    Si ce parc national est un des plus beaux parcs nationaux d’Afrique, il parait évident que toute la population du pays et des autres pays alentours le savent aussi (donc tous les terroristes, brigands, rançonneurs et trafiquants). Il ne serait pas étonnant non plus que les risques encourus par les éventuels touristes de toutes nationalités aient été légèrement minimisés pour ne pas « offusquer » le gouvernement béninois, (diplomatie oblige) et freiner voir nuire au tourisme dans ce parc….
    A présent le risque est avéré, et le gouvernement béninois devra y faire face….

  19. Breer dit :

    D’autres pays africains ont de magnifiques parcs à visiter sans à priori ce genre de risques, quoique… de nos jours l’Afrique étant en ébullition … Kenya, Afrique du Sud, Gabon, Malawi, Tanzanie…. malheureusement beaucoup de ces parcs sont gangrénés par le braconnage ..

    • Maisjeledisquandmême dit :

      Pour les inconditionnels de l’afrique, certaisn quartiers de Paris ou Marseille , possèdent une faune visitable , dans la journée, sans trop de risque.Coutume locale, cuisine du pays, bref, dépaysement assuré 😉

  20. EricRome dit :

    Analyse très claire d’un grand serviteur de la Nation, Le Hubert a à peine écrit une nouvelle page de sa grande Histoire…on attend toujours le chaleureux tweet de remerciement de Trump à la France pour la liberation d’un ressortissant américain !

  21. Daniel BESSON dit :

    Honneur aux morts .
    A titre d’info une centaine de militaires Français et indigènes dont six officiers furent tués ou  » mis hors de combat  » lors de la traque des ravisseurs – pirates Chinois – de la famille LYAUDET au Tonkin en 1895 .
    La plupart dans des assauts contre des fortins sur la frontière Chinoise .
    http://img.over-blog-kiwi.com/1/48/85/75/20190511/ob_caed05_annam03.jpg
    http://img.over-blog-kiwi.com/1/48/85/75/20190511/ob_35ef51_lyaudet1.jpg
    http://img.over-blog-kiwi.com/1/48/85/75/20190511/ob_ed1849_lyaudet2.jpg
    http://img.over-blog-kiwi.com/1/48/85/75/20190511/ob_62557b_lyaudet3.jpg

  22. GvB dit :

    Eh bien il y en a des stratèges de salon ici…avez vous juste pensé que ces deux commandos ont une famille ?leur métier n est pas de libérer des imprudents bobos qui croient que l Afrique est le continent des Bisounours….leur métier c est servir la France et la défendre pas perdre la vie pour des erreurs d idiots!il en va de même pour le PGHM d ailleurs .
    Ce site est vraiment le rassemblement des retraités qui savent tout protestent mais on été des toutous pendant leur carrière…
    Adieu les pépés et n oubliez pas de ressortir vos breloques pour le prochain pot de l amicale des anciens des FFA!

    • Daniel Chollet dit :

      Vous parlez des Généraux en retraite qui s’expriment en tant que spécialistes sur les médias ?

  23. Robinson dit :

    L’ordre élyséen était sûrement d’intervenir à condition de protéger la vie des otages à tout prix ; le prix a été payé, et il est exorbitant.

    • Thaurac dit :

      Dans l’esprit de commando, la mission est un succès, la mission est réussie.

    • tschok dit :

      Ca, c’est pas sûr: la France peut préférer deux touristes tués à deux otages vivants.

      Deux touristes tués vous permettent de mobiliser l’opinion publique contre les terroristes, de fédérer la nation autour du scandale de leur mise à mort et de ranimer la flamme d’un combat qu’on sait de longue durée.

      Deux otages vivants, c’est la plaie. Vous devez engager des négociations en douce, parce qu’officiellement, on ne négocie pas avec les terroristes. Pendant ce temps, vous avez la famille sur le dos, et elle va vous mettre la pression en passant sur TF1. L’opposition va s’emparer de l’affaire et vous reprocher votre inaction, ou au contraire vous reprocher de négocier. Et en plus, pendant toute la durée de cette prise d’otage, vous êtes obligé de mobiliser des moyens militaires pour savoir si vos otages sont encore vivants, s’ils n’ont pas changé de « propriétaire », et si, par chance, une action de force ne serait pas possible. C’est à la fois stressant et frustrant.

      Ici, ce qui a motivé l’assaut, au cours duquel les otages auraient très bien pu être tués, c’est le fait que les terroristes et leurs otages étaient sur le point de s’évaporer dans la nature, avec à la clé un transfert des otages vers un groupe plus dur. Il ne s’agissait pas de sacrifier la vie des otages, mais de doser une prise de risques. L’éventualité de la mise à mort des otages durant l’opération était clairement dans la balance.

      • Fonctionnaire territorial ancien mili dit :

        Tschok, d’accord avec vous.
        Mais j’ajoute que vous décrivez une problématique suscitée surtout par la pusillanimité de nos gouvernants (ceux d’aujourd’hui comme ceux d’hier, dans le même sac) : des gouvernants dignes de ce nom diraient que la France n’est pas responsable de deux touristes inconscients.
        .
        Ces gens sont libres d’aller où ils veulent mais « à leurs risques et périls » : et on en profite pour rappeler à tous la loi sur l’assistance à personne en danger et ses limites, qui sont claires.
        .
        Ceci n’interdit pas aux sympathisants des otages de récolter une cagnotte ( c’est très à la mode) pour payer la rançon.
        L’État n’a pas à se mêler de ce genre d’affaire, qui est d’ordre privé.
        .
        Mais pour moi il reste que l’ordre d’intervention était manifestement illégal, contraire à la loi précitée. Or un ordre illégal doit être refusé.
        .
        L’amiral des FS « botte en touche » en parlant de « légitimité », ce qui n’est pas du tout la même chose.
        .
        Enfin je veux noter et réprouver le mutisme du Parlement dont le rôle n’est pas seulement de faire des lois mais de contrôler (et le cas échéant sanctionner) l’application des lois par le Gouvernement.
        La loi sur l’assistance à personne en danger a été clairement bafouée par le décideur politique faisant fi des risques pris par les sauveteurs.

        • jyb dit :

          @fonctionnaire
          – vous partez du principe qu’un ordre contraignant a été donné.Mais est ce bien le cas ?
          De ce qu’on sait pour l’instant c’est que dans un délai assez court, les infos sont remontées au niveau cema.
          Donc l’état major a du dire  » voilà ce que nous sommes en mesure de faire » et « voilà les risques et les chances » L’autorité civile donne une autorisation d’intervenir militairement. Il appartient au dernier échelon de l’autorité militaire sur le terrain de donner l’ordre d’action. (?)
          – pour aller un peu plus loin sans conjecturer inutilement sur ce cas dramatique, souvenez vous de vos cours de droit de la guerre. Dans certaines situations la loi autorise son non -respect (idem dans le code pénal)

        • tschok dit :

          @Fonctionnaire,

          A vrai dire, je ne vois pas en quoi l’ordre d’assaut serait illégal. Je pense que vous confondez deux choses:

          – La légalité d’un ordre prescrivant l’emploi de la force: il s’agissait de mettre fin à une prise d’otages accompagnée d’un homicide, le tout vraisemblablement dans le cadre d’une entreprise terroriste, soit une infraction pénale qualifiée de crime par le code pénal français (les victimes étant françaises, la loi pénale française s’applique).

          Par ailleurs, il s’agissait également d’une agression armée, ce qui justifie l’engagement des moyens de la défense national.

          Le président de la république, chef des armées en vertu de la constitution, est l’autorité compétente pour ordonner l’emploi de la force afin de mettre un terme à une agression armée constituée par une infraction terroriste dont les victimes sont deux ressortissants français à l’étranger.

          -Les critères du délit de non assistance à personne en péril (article 223-6 du code pénal), ce qui n’a rien à voir: c’est le délit commis par celui qui « s’abstient volontairement de porter à une personne en péril l’assistance que, sans risque pour lui ou pour les tiers, il pouvait lui prêter soit par son action personnelle, soit en provoquant un secours ».

          Cela ne signifie pas qu’une opération de secours ne doit comporter aucun risque pour les sauveteurs. Cela signifie que le délit de non assistance n’est pas caractérisé si le sauveteur renonce au sauvetage en raison d’un risque trop grand pour lui.

          Vous comprenez? Vous inversez les trucs: vous faites d’un critère du délit de non assistance (qui existe dans la loi) une condition de légalité du sauvetage (qui n’existe pas dans la loi).

          Bon, c’est pas grave, ça arrive à tout le monde de se planter. Si je puis me permettre, vous commettez une erreur assez fréquente chez les juristes un peu trop créatifs et qui consiste à rajouter à la loi des conditions qu’elle ne comporte pas afin de lui faire dire ce qu’elle ne dit pas.

        • Thaurac dit :

          « Mais pour moi il reste que l’ordre d’intervention était manifestement illégal, contraire à la loi précitée. Or un ordre illégal doit être refusé. »
          Franchement, vous étiez à l’armée …du salut avant d’aller incuber dans la fonction territoriale?

  24. aleksandar dit :

    Sinon, l’amiral a raison, ce n’est pas au militaire de juger des ordres que lui donne le politique, tant que ces ordres sont dans le cadre légal

    • Fonctionnaire territorial ancien mili dit :

      @ aleks
      Précisément, dans cette malheureuse affaire, c’est la légalité de l’ordre qui pose problème : l’ordre était en contradiction avec la loi sur l’obligation d’assistance en danger, comme je l’ai expliqué sous l’article précédent à ce sujet. Explications qui avaient fait tousser deux ou trois contributeurs qui ignoraient la Loi.
      Voir ce court débat, entre Robert, Thaurac, Roger Dubreuil, Mich et moi-même, ici : http://www.opex360.com/2019/05/10/general-lecointre-la-france-a-perdu-deux-de-ses-fils-et-nous-perdons-deux-de-nos-freres/comment-page-1/#comments

      • Électeur dit :

        Dans notre démocratie médiatique où des minorités parviennent à acquérir plus d’influence que la majorité, l’on aimerait être sûr que la décision politique a été prise parce que c’était l’intérêt supérieur de la Nation et non pas en cédant aux pressions d’une communauté particulière, minoritaire et naguère reçue à l’Élysée.

        • Gil & Joan dit :

          L’accueil à Villacoublay par le PR en personne accompagné de membres du Gouvernement suscite effectivement une sérieuse interrogation quant aux motifs réels de l’ordre donné par le « chef des armées ».
          Peut-être a-t-il cédé aux pressions d’une communauté particulière, minoritaire et naguère reçue à l’Élysée, comme le dit Électeur ?
          .
          De la même façon Sarko était allé accueillir Taponier-Ghesquière en signe (volontaire ou non) d’allégeance à la presse.
          Le lobby LGBT a déjà démontré son influence dans le milieu politique en faisant modifier le Code Civil par la voie parlementaire au mépris de protestations populaires massives.
          .
          Aujourd’hui, de multiples indices permettent de penser que la décision politique de faire prendre des risques aux militaires pour libérer ce couple n’a pas été motivée par l’intérêt supérieur de la Nation. Celui-ci est pourtant le seul intérêt qui justifie la prise de risques par les militaires (cf article 1er du statut militaire).
          Si ce Pays devient communautariste, on ne sera pas d’accord : il y a en France une seule communauté, la Communauté Nationale.

      • jyb dit :

        @fonctionnaire
        – J’en déduis qu’en obéissant à un ordre illégal les commandos sont justiciables ?

        • Fonctionnaire territorial ancien mili dit :

          JYB, le statut militaire est sans équivoque sur l’obligation de refuser un ordre « manifestement illégal ».
          Le militaire sur le terrain n’est pas en position d’analyser la légalité de l’ordre, il fait confiance à ses chefs.
          Mais lesdits chefs, dans leur bureau à Paris, ont tous les éléments (et un état-major autour d’eux qui peut consulter tous les spécialistes nécessaires) pour évaluer l’illégalité de l’ordre et donc, conformément à la Loi, envoyer paître le « chef des armées ».

          • Thaurac dit :

            Mais l’ordre n’était pas illégal, seul vous, le soutenez et en faite une assertion!
            Des français sont en danger de mort, la france a le droit et le devoir de tout faire pour les sauver, point barre, même si il y a eu de la légèreté de la part des touristes, et surtout pas de conviction à connotations sexuelle pour évaluer la situation, c’est d’un comique pathétique…
            Qui n’en aurait pas demandé autant, à la place des otages.
            L’occasion, l’opportunité, à fait le larron, trop tard, ça devient une affaire de longue haleine, ils l’ont fait et bien fait!
            Pour les commandos, malgré les pertes , la mission est réussie, et bravo à eux!

        • JGvonRheydt dit :

          C’est ce qui est arrivé à des soldats français en cote d’ivoire, ils ont suivi les « recommandations » de leur chef qui disait que « ce n’était pas une perte si le milicien n’arrivait pas vivant » : ils ont été condamné, (les soldats bien sûr, pas le chef.)

      • Vinz dit :

        En l’occurrence l’ordre semble justifié, dans la mesure où les otages allaient passer au mains d’ennemis de la France, avec un pouvoir de nuisance sur les opérations militaires en cours dans la région. Ce qui poserait problème ce sont les règles d’engagement qui feraient prendre aux sauveteurs un risque majeur au profit de la vie de l’otage.

      • Thaurac dit :

        Comme vous l’a précisé tschok plus haut votre interprétation est erronée donc inutile à chaque post de s’y appuyer dessus..
        Je parie que vous êtes représentant syndical dans la Fonction territoriale

  25. petitjean dit :

    Tombeau pour une touriste innocente – Philippe Muray
    http://www.24601.fr/sl/tombeau-pour-une-touriste-innocente-philippe-muray/

    à méditer sur l’incommensurable « connerie » des touristes occidentaux

    • Daniel Chollet dit :

      Il m’est arrivé d’aller rechercher des touristes perdus dans un désert africain et deux fois sur trois il s’agissait de militaires hors service !!!

  26. cadiran dit :

    Pour sortir un peu du sujet initial , c’est moi ou l’otage americaine a completement disparu au niveau mediatique que ce soit US ou Français ?

    • Czar dit :

      oui, ce silence est – pour le moins- très curieux.

      Ce qui m’étonne le plus – si l’hypothèse d’un agent US est à retenir, c’est que les autorités françaises aient laissé fuiter la chose. Là, ce serait vraiment une gaffe révélatrice d’une obsession à « danser devant les caméras »

      et si ce n’est pas le cas, pourquoi un tel silence ? (je note aussi que le Minafet sud-coréen n’avait pas l’air au courant que l’une de ses ressortissantes avait été enlevée)

    • Plusdepognon dit :

      @ cadiran
      Elle a été effacé médiatiquement. Donc, vous avez revez…
      Signé le ministère de la Vérité.

    • jyb dit :

      @cadiran
      pire que çà, des éléments de sa bio ont disparu et les us ont demandé à ce qu’on ne communique pas sur cet otage. Elle a été rapidement soustraite aux autres otages…et a +ou- disparu…

  27. midas le voltigeur dit :

    Sur une sujet pareil ,on devrait avant tout gardé une grande modération, par respect pour le courage de ces hommes, par intelligence aussi , on ne parle pas de n’importe qui , le commando Hubert .
    En ce qui concerne la localisation des choses ,a savoir si les deux touristes ont été prudent ou pas , je me garderai bien pour l’heure de répondre , j’attendrai que l’examen sérieux des choses soit effectué par d’autres avec l’ensemble des informations.
    Des journaux comme le monde, le parisien ont publié les cartographies actualisé du quai d’Orsay et des différentes zones , les choses semblent loin d’être évidentes , en un mois les trois couleurs se succèdent sur la zones .
    http://www.leparisien.fr/societe/benin-le-parc-de-la-pendjari-n-etait-pas-classe-en-zone-rouge-avant-l-enlevement-11-05-2019-8070075.php
    Aujourd’hui encore le sud du bénin ,à quelques heures de pistes du nord, est considéré comme une zone accessible , personnellement je ne mis rendrai pas , encore moins en famille , mais malheureusement comme dans l’ensemble du Sahel, que connais assez bien et comme certain l’ont justement relevé dans la plupart de l’Afrique .La menace est tantôt crapuleuses tantôt islamiste souvent les deux, parfois politiques avec des violences d’états dont ont peu difficilement préserver nos compatriotes, les pays surs n’existent pas à un niveau de sécurité touristique .
    Malgré les intérêts économiques et surtout parce qu’il s’agit bien d’un des buts des terroristes , cloisonné ces populations pour les contrôler , il me semble raisonnablement temps de cesser les cartographies de dangerosité pour l’Afrique et de dire clairement à tous que le continent n’est plus sur au tourismes .
    On ne peut plus laissés des familles s’exposés à des dangers pareil , l’état sera toujours concerné et nos gars iront malheureusement toujours au feu sans reculer pour sauver des français , c’est tout à leurs honneurs.

    J’aimerais ajouter qu’a la vue des choix qui ont été fait et de la bravoure de ces hommes , même si je je sais que l’état y pourvoira en grande partie , il soit très publiquement annoncée des mesures hors normes pour les familles de ces soldats , ils est décisifs pour la nation que tous comprennent et en particulier ces héros ,qu’ils ne peuvent jamais perdre complètement.
    Une autre réponse au terroristes , les touristes s’en vont mais on double barkane ,avec une grosse aide sur le Burkina Fasso qui semblent débordé ,ne me dites pas que c’est impossible je sais que ce n’est juste que couteux.

  28. Ghostrider dit :

    @ Leprince : Monsieur, nous n’avons pas de détails tactiques des combats et même si on en avait, le risque est que les plus imprudents se mettent à refaire le films des combats. l’heure est au respect de la Mémoire et au recueillement . Merci

    Les faits :

    1) Le groupe d’otage est en transit du burkina faso vers le Mali à priori , pour un transfert vers les commanditaires présumé ( Katiba Macina / centre Mali)
    2)DRM, drone, Rens US et des services burkinabé observe depuis 3 jours .. TF sabre est sur les starting block.
    3) les preneurs d’otages font un arrêt pour camper .. top départ de l’éxécutif en soirée.
    4) 190 m d’approche silencieuse des FS mais à 10 m donc quasi au corps à corps, les sentinelles détectent l’approche des FS et les gardes à l’intérieurs ( de 4 abris) sont prévenus également car les FS entendent qu’ils arment leurs armes.
    5) nos deux officiers mariniers sont tués à bout portant chacun dans un abri différent.

  29. JGvonRheydt dit :

    Service minimum de l’amiral Isnard qui renvoit les politiques à leurs responsabilités. En 2011 au Mali Sarkozy avait fait exactement le choix contraire lors de la tentative de liberation de 2 otages français enlevés à Niamey, les 2 otages avaient été tués mais pas de perte chez les FS

  30. petitjean dit :

    De toute manière, les agences de voyages vous vendraient un circuit en enfer si ça peut leur rapporter du fric ! Et les touristes iraient parce que « c’est pas cher » !!! (conf les occidentaux qui vont encore dans des pays musulmans !!)
    Jamais ces voyagistes n’informent les touristes sur les précautions à prendre et, ou les risques encourus
    Sur la planète, les pays criminogènes sont légion. Et dans les pays pauvres, l’occidental est vu comme un riche, une proie facile !!
    et il faut dire que la plupart des touristes sont tellement inconscients et ignorants de l’état du monde
    et comme il ne faut se fâcher avec personne……………….

    • Robert dit :

      Petitjean,
      La Tunisie, avant les attentats sur la plage et au musée, était une destinations tout à fait sûre, pour un pays musulman.

  31. felipe dit :

    cette triste affaire doit permettre de replacer notre bonne société devant ses responsabilités
    1- à la guerre, on peut gagner en ayant des pertes humaines. cette opération est un succès. point final. Oublier que la guerre , « c’est comme la chasse , sauf que les lapins sont armés (DE GAULLE) est un des travers de notre opinion publique qui croit que la guerre se gagne simplement parce qu’on a des super commandos, des satellites et des missiles de précision.
    2- ce qui pose problème, c’est que depuis loyada en 1976 – et à l’exception de la tentative de libération de denis alex en janvier 2013 (cas particulier puisuq’il s’agit d’une opération pour sauver un militaire de la DGSE), c’est la première fois que nous perdons des hommes pour libérer un simple concitoyen Cela nous ramène au point 1. Ce drame ne pose jamais de question quand on perd un soldat en opération dans une embuscade ou par un IED parce qu’on ne met pas de visage à la mort, ami, ou ennemi. mais là, on découvre qu’on peut mourir en opération de combat.
    3- la guerre (la vraie, pas celle vendue sur les media tous les samedi matin) se caractérise par l’affrontement des volontés et le duel. pour la gagner , il faut avoir envie, être entrainé et équipé. pour la gagner , il faut non seulement accepter de risquer sa vie (un truc impensable dans notre bonne société) et accepter aussi de tuer, si possible plus vite que l’adversaire. la guerre n’est pas une équation. mieux on s’y prépare, plus on a de chance de la gagner mais il y a toujours une part d’incertitude et d’impondérable. là aussi, cela nous pose problème aprce qu’on veut tout maîtriser. et c’est encore un truc que cette opération nous rappelle : on ne maîtrise pas tout. il est temps que nos concitoyens s’en rappellent et l’intègrent autrement que dans des films américains.
    saluons un peu les 18 autres commandos qui ont poursuivi l’assaut avec le même discernement, de nuit, se sont occupés des 4 otages libérés et enfin penchés sur leurs deux camarades, cehfs de colonne d’assaut. le tout en quelques minutes. saluons les aviateurs, les pilotes d »hélico, les transmetteurs, les logisticiens, et les analystes rens qui ont fait le travail.

    • Czar dit :

      je crois que comme certains militaires vous avez une vision totalement faussée de la réaction de la population.

      Les gens ne sont pas « en colère parce qu’ils ont vu la photo de Pierrepont et Bertoncello » (je vous rappelle qu’on a vu la photo de Denis Allex et – partiellement – celle du commando-marine tué en le secourant et exploitée par les crasseux), ils sont en colère parce qu’il ont jugé instinctivement qu’une absence élémentaire de prudence – en dépit de toutes les tentatives grotesques et tordues pour minorer cette évidence – était la cause de ce drame.

      les Français ne sont pas des Suédois, ils acceptent ce genre de prix si celui-ci à un sens

      et ils pensent qu’il n’en avait pas suffisamment, l’exploitation par le pouvoir de la chose finissant d’alimenter cette colère.

      globalement, je trouve que les gens réagissent sainement

      j’ajouterai aussi qu’il faut que les militaires arrêtent de pleurer le lundi (afghanistan) que la population « se fout de leur sacrifice » et de venir grogner le mardi (hier) qu’elle en « ferait trop »

  32. Breer dit :

    L’islamisme radical et le djihadisme est en cours d’expansion dans toute l’ Afrique, l’Islam traditionnel y étant déjà très présent. Pour les idéologistes islamistes des pouvoirs en place au Moyen Orient la déstabilisation de l’Afrique en manipulant et terrorisant les diverses populations et ethnies, déjà souvent antagonistes, accroitra ultérieurement la déstabilisation de l’Europe, qui bien que déjà commencée par un travail de sape s’avère plus difficile.
    Quand le continent africain sera majoritairement déstabilisé et gangréné par cette idéologie,
    le chaos règnera encore plus sur tous les plans, et impactera encore plus l’Europe, et le reste de l’occident : poursuite des mouvements migratoires avec répercussions sociétales dans nos pays, et les risques de terrorisme inhérents , insécurité constante pour les entreprises et ressortissants occidentaux en Afrique, tourisme en faillite pour les mêmes raisons, etc..

    Nos troupes sont déjà dans un bourbier qui ne cessera de s’accroitre.
    Pas besoin de faire des études supérieures en géo politique pour anticiper cela…..

  33. Vinz dit :

    « Lorsque le peloton de gendarmerie de haute montagne va chercher des skieurs qui font du hors-piste, il ne se pose pas la question de savoir d’où ils viennent ou qui ils sont »
    .
    Sauf qu’un skieur égaré ne met pas en danger l’intérêt supérieur de la nation dans une guerre menée sur un théâtre extérieur. Et rien n’empêche les services de secours de porter plainte pour mise en danger lorsque le skieur est clairement en faute. La comparaison n’est en rien pertinente.
    .
    L’intervention était sans doute nécessaire et le « timing » contraint, mais il y a à mon humble avis un problème dans la doctrine et la règle d’engagement. Il est évident que la priorité doit être donné à la sécurité des forces de « libération » et non aux otages, parce qu’une fois que les forces de libérations se sont fait zigouiller pour ne prendre aucun risque vis-à-vis des otages, on fait quoi ? Et d’autres part un touriste n’a aucune valeur militaire dans la guerre menée par nos soldats.

    • felipe dit :

      Vinz
      erreur d’analyse à deux titres
      quand on part au combat , c’est pour gagner , en mettant le rapport de force le plus favorable. envisager une opération en pensant d’abord à ne pas avoir de pertes est l’anitthèse d’une opération de combat. dans ce coup là , il y avait au moins deux groupes d’assaut, appuis non compris.
      quoique vous en pensiez si l’otage « ne compte pas » ou « compte moins » , alors on ne fait pas l’opération. cqfd selon votre logique. vous oubliez seulement que l’otage , une fois entre les mains d’un groupe terro, devient un enjeu opératif, voire stratégique. par analogie, la stratégie de réponse à une prise d’otage massive en métropole reste la primo intervention , le plus vite possible , justement pour que le nombre d’otages n’augmente pas.
      de nos jours, un otage n’a pas de valeur militaire mais une valeur stratégique car je vous rappelle qu’une guerre doit d’abord être gagnée dans l’opinion publique. vous pouvez avoir les meilluers commandos du monde, si l’opinion publique ne veut pas, ils ne serviront à rien

      • Vinz dit :

        Et s’ils sont morts ils ne servent plus personne et ne peuvent plus secourir personne. Comprenez bien : je ne dis pas qu’il ne faut pas y aller, je dis qu’il ne faut par y aller en disant : « ne tirez que si vous êtes absolument certain de ne toucher aucun otage » – pour la raison première.
        .
        Cette mission est un semi-échec ; on a évité que deux otages finissent dans les mains de groupes hostiles à la France, mais on a perdu deux combattants dans la guerre qu’on mène contre eux. Et ce ne sont pas les touristes qui vont les battre.

        • Thaurac dit :

          Faut, cette mission dans l’esprit commando est une réussite car la mission est le but ultime de ces gens!
          Il faut le dire en quelle langue.
          malgré les décès , c’est une victoire, à mère mais un victoire, c’est leur métier .

  34. petitjean dit :

     » si nos deux gars sont morts, ce n’est pas pour sauver notre patrie mais la vie de deux irresponsables qui ont, par leur inconsistance, provoqué délibérément la mise en danger d’autrui »
    https://www.bvoltaire.fr/otages-linconscience-meurtriere/

    « Mort de deux héros et rapatriement de deux touristes »
    « Depuis plus de six ans, nous menons une opération dont on ne voit pas le bout. 4.500 hommes pour une zone grande comme l’Europe, secondés par des unités africaines à la cohésion douteuse, à la motivation précaire, sous-équipées et sous-entraînées, et timidement aidés par quelques rares pays européens aux contingents squelettiques et, en général, cantonnés dans des missions de soutien ou d’instruction. Tout ça dans une Afrique à la perdition, aux élites trop souvent incompétentes et corrompues, où des États fabriqués par les colonisateurs se disloquent lentement et retournent aux guerres tribales d’antan, attisées par l’islam et alimentées par les trafics en tous genres, drogue et êtres humains y compris. C’est mission impossible dans ces conditions ; dans trente ans, on y sera encore. »
    https://www.bvoltaire.fr/mort-de-deux-heros-et-rapatriement-de-deux-touristes/

    « Les deux France : celle du sacrifice… et l’autre »
    « lorsque nos soldats regagnent la France, ils voient celle-ci telle qu’elle devient : une France qui se décompose en communautés, d’une part grâce à une immigration accueillie les bras ouverts et les yeux fermés, d’autre part par un repli sur soi narcissique, où disparaît le patriotisme indispensable à la survie d’un pays. Ce patriotisme est la flamme qui animait Cédric de Pierrepont et Alain Bertoncello, et qui animera toujours leurs compagnons d’armes. »
    https://www.bvoltaire.fr/les-deux-france-celle-du-sacrifice-et-lautre/

  35. NONO dit :

    Moi j’aurais rapatrié les corps de nos 2 soldats dans le même avion que ces 2 cr***ns !

    • Robert dit :

      Nono,
      Je pense que cela aurait manqué de respect aux camarades qui pleuraient pudiquement leurs frères d’armes morts au combat.

  36. camembert dit :

    si ces otages francais etaient dans une zone « non conseillé » par la France au moment de leur enlevement, on aurait du les laisser la ou ils étaient.

    Ca a coûté la vie de 2 soldats leur lune de miel a la con. rien a foutre qu’ils soient gay, hétero, noir blanc jaune. Il sont con point barre

  37. Fonctionnaire territorial ancien mili dit :

    Tschok, d’accord avec vous.
    Mais j’ajoute que vous décrivez une problématique suscitée surtout par la pusillanimité de nos gouvernants (ceux d’aujourd’hui comme ceux d’hier, dans le même sac) : des gouvernants dignes de ce nom diraient que la France n’est pas responsable de deux touristes inconscients.
    .
    Ces gens sont libres d’aller où ils veulent mais « à leurs risques et périls » : et on en profite pour rappeler à tous la loi sur l’assistance à personne en danger et ses limites, qui sont claires.
    .
    Ceci n’interdit pas aux sympathisants des otages de récolter une cagnotte ( c’est très à la mode) pour payer la rançon.
    L’État n’a pas à se mêler de ce genre d’affaire, qui est d’ordre privé.
    .
    Mais pour moi il reste que l’ordre d’intervention était manifestement illégal, contraire à la loi précitée. Or un ordre illégal doit être refusé.
    .
    L’amiral des FS « botte en touche » en parlant de « légitimité », ce qui n’est pas du tout la même chose.
    .
    Enfin je veux noter et réprouver le mutisme du Parlement dont le rôle n’est pas seulement de faire des lois mais de contrôler (et le cas échéant sanctionner) l’application des lois par le Gouvernement.
    La loi sur l’assistance à personne en danger a été clairement bafouée par le décideur politique faisant fi des risques pris par les sauveteurs.

  38. Jean la Gaillarde dit :

    Moi je suis ) 100% d’accord avec l’Amiral. L’armée et les militaires ne doivent pas se poser de question existentielle lorsque le président de la République décide d’une action.
    Cette action doit être menée.
    Ensuite, j’ai déjà eu l’occasion de dire ce que je pense sur le fait que ces personnes se trouvaient en safari, dans une zone vivement déconseillé.
    Après, que « l’armée soit payé pour cela », et bien non…. ne vous en déplaise. Les militaires sont payés pour effectuer les missions que le président de la République décide. Au bout de trois, si l’engagement se poursuit, le parlement doit se saisir de la situation et renouveler l’engagement ou décider de stopper les frais, et là, au travers de nos députés, c’est la nation qui ordonne la mission que les militaires et donc les forces armées doivent effectuer. Donc les militaires ne sont pas fait pour mourir, mais pour effectuer des missions. C’est au cours de la mission, le militaire s’engage à l’effectuer, jusqu’au sacrifice suprême, pour la réussite des armes de la France. C’est totalement différent. Et c’est là que la décision de Président revêt une si grande importance. C’est une démarche intellectuelle. Là où certains civils disent « Ils sont payés pou cela », il faut comprendre que non, sur ordre du Président ou du parlement, le militaire s’engage à faire gagner les armes de la France, jusqu’au sacrifice suprême, s’il le faut.
    Et peu importe la mission et c’est là qu’il faut bien comprendre la psychologie militaire. En effet, peu importe que ces gens soient noirs, blancs, homo, hétéro, en voyage de noce, dans un zone interdite ou pas du tout conseillée ….. Le militaire s’en fout. Il a reçu une mission du Chef des armées et il l’exécute. Point barre. S’il meurt, il en connaissait les risques et les a accepté en s’engageant mais ….. cela demande une abnégation dont nous sommes redevables car, entre signer un engagement, avec la conscience des risques encourus et ne pas reculer le jour où l’on se retrouve le nez dedans …. et bien il y a un monde que le civil a du mal à appréhender.
    C’est en cela que nous devons nous incliner devant ces militaires. Ils se sont engagés, ils ont signé et ils n’ont pas reculer, jusqu’à accepter des risques énormes qui leur ont coûté la vie afin que la mission réussisse et que les armes de la France soient victorieuses.
    Ensuite, le commandos Hubert n’a pas dû repartir qu’avec les otages. Ils ont fait ce que l’on appelle « le ménage ». Une foule de renseignement ont dû être collectés et je ne serais pas surpris que des frappes soient effectués dans quelques jours, sur des katibas.
    Ce type d’opération donne également un message clair aux preneurs d’otages :
    Nous viendrons chercher nos ressortissants et vous paierez chère car nous sommes prêt à en payer le prix, mais se sera le prix du sang.
    Si en plus, du renseignement est collecté et que les katibas se font taper dans quelques jours, croyez-moi que les futurs otages français, soient, aucun groupe ne voudra les récupérer, car cette doctrine voudra dire qu’il va falloir mobiliser beaucoup plus de monde pour les garder, soit le risque devient trop important …. bref c’est un peu le syndrome Entebbe !!!! Amin Dada, cela lui a coûté très cher, plus aucun pays n’a voulu rejouer à ce petit jeu.
    Les djihadistes peuvent très rapidement se rendre compte que cela ne va pas du tout dans leur intérêt. Il donne du grain à moudre pour des opérations, ils lâchent du renseignement, cela les oblige à bouger et ils se mettent en danger.
    C’est pour cela également que je pense qu’il ne faut pas partir en vrille dans l’opinion publique et s’épancher sur nos morts. Nous ne les oublierons jamais mais il faut que nous soyons résilient. En face, il faut qu’il sache que nous sommes prêt à accepter le prix.
    Et, à ce titre, nous avons des forces de l’ordre et des militaires et c’est en cela que nous devons honorer ces hommes et ces femmes et, par nos impôts, leur permettre d’effectuer les missions qui leur seront imposées.

    • midas le voltigeur dit :

      Certes il est important d’être d’être résilient ,il est intéressant également de le montrer .
      Si la France est déjà crédible historiquement et financièrement sur le sujet ,notre siècle est médiatique et la sécurité se joue aussi sur les bandeaux des chaines infos ,dans l’opinion publique mondiale, dans les esprits.
      Il est probable ,mais sans doute pas complètement exact à l’échelle d’une vie, que les arguments financiers n’impactent pas le genre d’hommes de la trempe du Commando Hubert ;je suis certains par contre que les imbéciles d’en face sont fortement impressionnés par ce genres d’informations .
      Alors tant qu’a être efficace il faut le faire ,à défaut c’est mérité.
      Reste qu’effectivement il ne faut pas partir en « vrille » et il y a sans aucun doute des façons élégantes et médiatiques pour le faire.

    • Albatros24 dit :

      Oui.
      Mais on prefere quand il n y a que des barbus qui trinquent.
      Votre argument est le même que celui servi par certains mimitaires hauts gradés après la mort du commando du service Action et de l otage de la DGSE.
      Bilan il y a toujours des prises d otages de français.
      Des fous d Allah n ontpas peur de la mort ils la veulent au combat contre nous pour mériter les vierges…
      Inch Allah revoyure

  39. Jean la Gaillarde dit :

    au bout de trois mois, si l’engagement se poursuit ….. j’ai tapé trop vite.

  40. OTOOSAN dit :

    L’opération en question était elle axée sur la libération de ces deux individus ou sur la libération des deux femmes que certains sites spécialisés décrivent comme « CIA assets » ?

    • Ithildin dit :

      La ressortissante sud-coréenne est une « vraie » touriste. La femme de nationalité américaine travaille pour une OGA (Other Government Agency). Une erreur de désilhouettage peut-être. Cette opération étaient bien axée sur la libération de nos deux ressortissants français. L’EM / les services de renseignement français ignoraient la présence de ces deux femmes.

  41. Albatros24 dit :

    Les français ne méritent pas leur Armée…

    • Paul Letissier dit :

      @ Albatros
      Vous sous-estimez les Français « grand Peuple, toujours en vedette de l’histoire (…) et dont le génie, tour à tour négligent ou bien terrible, se reflète fidèlement au miroir de son armée. » (Charles de Gaulle, 1938, conclusion du livre « la France et son armée »).

  42. Lesage dit :

    Je comprend pas? Pour moi y a pas de débat
    1: c est des gens exeptionelles qui font des choses exeptionelles y en a pas beaucoup en France voir dans le monde les 2 commandos au fait plus que leur job l opérations à été plus que bien meuné un énorme bravo au équipe qui assurait dérisoires encore toute mes condoléances au familles les otages on été égoïste qui on jamais regarder ou il on mit leur grosses fesses,sa restes des otages et des victimes qui on fait 3 morts.
    Bon courage à c est 2 otages pour le restant de leurs vies.
    Pour ma part j aurais beaucoup de mal vivre!!!!
    Ps: que c est grands héros reposés au paradis si il existes
    Énormes respect pour ses grands seigneurs

    • Thaurac dit :

      Tout à fait d’accord avec vous, le reste n’est que masturbation intellectuelle où rejaillissent plus les prises de positons politiques que l’objectivité…Mission Réussie.

  43. Ghostrider dit :

    @ Otoosan :
    oui certaines sources non officielles donneraient une toute autre configuration et présentation de l’opération :

    L’opération militaire américano-française du 10 mai 2019 au nord du Bukina Faso ne visait pas à libérer les deux otages français kidnappés neuf jours auparavant au Bénin mais à récupérer deux agents de la CIA ayant un statut prioritaire. L’opération aurait très mal tournée. Paris a reconnu la mort de deux Commando marine et quatre présumés ravisseurs. Selon des informations émanant de professionnels, il s’agit d’un bilan très partiel, établi selon les règles de diffusion de l’information militaire relatives aux pertes au combat adoptés par les unités militaires US en Irak entre 2004 et 2009.

    2. Le groupe armé qui a été visé est totalement inconnu et fait plus étrange, aucun groupe terroriste activant au Sahel n’a commenté ou revendiqué le rapt de quatre ressortissants étrangers ou l’opération militaire du 10 mai.

    3. Le jour même de l’opération, les individus armés ont pu s’extraire du lieu de l’attaque en tuant une douzaine de militaires d’un pays africain qui assuraient le bouclage de la zone.

    4. Le ministère français de la défense a annoncé la mort de quatre présumés ravisseurs mais selon des sources locales il s’agit de civils vivant à proximité de l’objectif. Aucun chef opérationnel ou membre du groupe armé n’ont été capturés ou neutralisés.

    5. Les commandos marine francais ont essuyé dés le début de l’opération des tirs nourris de Kalashnikov RPK dévastateurs. Il a fallu l’intervention d’hélicoptères d’attaque Tigre et des hélicoptères de combat relevant d’une unité d’élite héliportée américaine pour les désengager. Du matériel et des armes ont du être abandonnés sur les lieux.

    5. Nos sources tiennent à souligner que cette opération est l’un des premiers engagements massifs des forces conjointes américano-françaises au Burkina Faso.

    ( source strategika 51)

    niveau de fiabilité ?

    • Vinz dit :

      Si vraiment le but était de récupérer deux agents US, ce sont les FS US qui y seraient allés. Elles sont quasi sur place si j’ai bien suivi. Donc non, on y croit pas trop à priori. La source doit être le griot du village voisin.

    • Thaurac dit :

       » Le ministère français de la défense a annoncé la mort de quatre présumés ravisseurs mais selon des sources locales il s’agit de civils vivant à proximité de l’objectif. Aucun chef opérationnel ou membre du groupe armé n’ont été capturés ou neutralisés »
      Allez le dire aux commandos, on refait l’histoire et la sentinelle armée, le déclic des culasses qu’on arme, ils l’ ont peut être rêvés.
      voilà encore la thèse des « civils innocents » qui gardaient des chèvres au kalash.
      On aura tout entendu…
      attendons libé, voltaire et autre conneries du style médiapart pour nous broder de la science fiction autour du sujet…

  44. Lafayette78 dit :

    moi j’aimerais bien qu’on en reste au factuel et qu’on nous dise pourquoi :
    – on envoie des nageurs de combat en pleine steppe et pas des légionnaires ou des hommes familiers de ce terrain
    – nos deux commandos ont jugé utile de se présenter à mains nues face à une ou des sentinelles avec des AK47 présumés
    – combien d’hommes étaient engagés au global sur le terrain
    – où ils ont été touchés

    je ne peux m’empêcher de rapprocher cette action de celle du colonel Beltrame qui va se proposer comme otage en échange de ceux pris dans le supermarché de Trebes, en y allant à mains nues là aussi, et de me poser la question de savoir si les munitions sont contingentées à ce point dans l’armée française, et si on éduque nos officiers dans un mythe de héro au détriment de l’efficacité et de la préservation des vies des militaires, sont-ils là pour mourir bêtement en allant dans les deux cas au contact nus ! je doute que cela se passerait comme cela chez les américains ou les russes

    dans les deux cas on n’a pas eu l’information réelle sauf un bourrage de crâne sur les héros, c’est sûr ces hommes l’ont été et je leur rends hommage à mon petit niveau mais je me pose des questions sur le commandement ou l’organisation de nos opérations !

    • Thaurac dit :

      « ..à mon petit niveau  »
      C’est déjà un bine de le reconnaitre quoique « bas » fut plus approprié.
      le commando hubert n’est pas qu’un commando de nageur de combat, ils sont spécialistes terre air mer, et aguerris au mieux, donc on a envoyé la crème de l’élite, c’est peu dire

  45. Davy Cosvie dit :

    En lisant Ouest-France j’apprends que le Parquet de Paris ouvre une enquête préliminaire sur l’enlèvement et la libération des otages.
    https://www.ouest-france.fr/societe/justice/francais-enleves-au-benin-et-liberes-au-burkina-faso-le-parquet-de-paris-ouvre-une-enquete-6348265
    .
    Alors on saura quelles sont les responsabilités (et le cas échéant culpabilités) des uns et des autres dans l’entourage du Président-chef. Certes, le Président est intouchable au titre de sa fonction (et àmha c’est anormal s’il dispose d’un pouvoir de décision, ce qui est un autre problème).
    Mais s’il a commis une faute détachable de sa fonction, il doit rendre des comptes à la Justice : par exemple s’il a décidé d’envoyer les militaires délivrer des otages sans tenir compte de la loi sur l’assistance à personne en danger (Code pénal, article 223-6) et si c’était pour faire plaisir à une communauté qui bénéficie de ses sympathies personnelles, ce ne serait pas présidentiel.
    .
    Mais au-delà du Président qui gouverne de facto et anticonstitutionnellement (hors situation d’article 16), il y a les ministres : le Premier est « responsable de la défense nationale » (Constitution, article 21) et les autres ministres, probablement consultés avant cette décision, ont eux aussi une part de culpabilité dans l’utilisation de moyens militaires autrement que pour « défendre par la force des armes les intérêts supérieurs de la Nation » (article 1er du statut militaire).
    .
    Par conséquent cette enquête préliminaire du Parquet de Paris nous permettra enfin de savoir comment sont prises, dans « les allées du pouvoir » (qui sont des couloirs un peu trop obscurs selon moi), les décisions d’utiliser l’armée.
    Merci Monsieur le Procureur de Paris.
    .

    • La Hire dit :

      @ Davy
      Ajoutez qu’aux termes de l’article 20 de la Constitution « le Gouvernement dispose de la force armée ».
      Même s’ils n’ont pas été consultés les membres du Gouvernement sont collectivement responsables. Au moins responsables devant le Parlement, qui peut les congédier (motion de censure) mais aussi responsables, à des degrés divers, devant la Justice.
      Cette enquête du Procureur de Paris est donc particulièrement bien venue, qui compensera peut-être l’inacceptable passivité parlementaire dans cette affaire. La minute de silence c’est bien mais ça doit durer une minute, pas plus.

    • Thaurac dit :

      Mais vous rêvez, le parquet va enquêter sur les enlèvements pas sur la légitimité du chef de l’état, et des armées, à donner un tel ordre.
      Ce que fait la justice est monnaie courante…
      D’ailleurs, je ne vois pas ce qu’ils en tireront car ces mecs les ont enlevés pour les revendre
      encore un truc qui va durer des années, couter un bras pour rien du tout!

  46. Ghostrider dit :

    @ vinz :  » … récupérer deux agents US, ce sont les FS US qui y seraient allés. Elles sont quasi sur place si j’ai bien suivi.  » . Vinz, on sait que dalle, NADA. Ou as tu vu des FS US prépositionné au Sahel, c’est pas incompatible avec une opé conjointe la TF sabre est plus conséquente et plus proche .. dis moi ? de la log , du rens, des drones , des hélicos oui et encore Niger Air Base 201 à Agadez est à peine finalisée.

    la déclarations du gvt et du ministère de la défense a été la plus sobre possible juste assez pour comprendre comment deux sous officiers mariniers ont été tués. Pour le reste RAS, circuler y a rien à voir. le lieu, en plein maquis ou dans un village ? Les terros étaient réellement combien ? ont ils eu des appuis civils ( type vigie) sur place ? pourquoi le personnel ennemi a réussi ( en partie) à s’extraire alors qu’à priori le périmètre étaient bouclé ??

    Quelle est la valeur de cette info quand même relativement précise ( non c’est pas le griot du village voisin) émanant à priori de source US mili. ( ?? ) , une fuite réelle ou une intox plausible diffusée par qui ? pour discréditer qui ? la France, le COS, … au profit de qui ?

    des incohérences , des zones d’ombres … wait and see.

    • Thaurac dit :

      Les commandos n’ont pas vocation à voir leurs actions décortiquées par la presse à scandale et celle à conspi!