CNM, Retraite Mutualiste du Combattant

 

Les forces américaines disposent d’un missile inerte et doté de lames pour effectuer des frappes ciblées

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

32 contributions

  1. Raymond75 dit :

    A défaut d’être capable de gérer intelligemment les ressources naturelles, l’humanité concentre son ‘intelligence’ biologique aux engins de mort et de destruction.

    Nous sommes une espèce dégénérée, mais protéger la nature cela ne rapporte rien, alors que les armes c’est le Jackpot.

    • Czar dit :

      « nous sommes une espèce dégénérée »

      Après toi, je te prie.

    • petaf dit :

      ne prends pas ton cas pour une généralité !!

    • Luddite dit :

      C’est comme ça sur ces pages, dès que quelqu’un s’avise d’avoir le moindre avis sur les dérives de la « chose » militaire, des « lecteurs » démontrent l’invariabilité de ce raisonnement.

  2. Clavier dit :

    Un missile inspiré par le docteur Guillotin…?

  3. fraisedentaire dit :

    g*lette, la perfection au masculin.

  4. jyb dit :

    @laurent Lagneau
    doit on faire une croix définitive sur les coms passés ? parce qu’il me semble que @nico saint jean? avait détaillé, à l’époque, cette munition à partir d’un article de warzone.

    • Laurent Lagneau dit :

      @ jyb,

      Oui, c’est définitif.

    • Fred dit :

      @ Laurent Lagneau
      Moi aussi, je regrette la disparition assez rapide des coms passées.
      Sur certains sujets techniques, il y a des choses intéressantes, qui mériteraient de subsister.

      • Thaurac dit :

        Pourquoi les cons passés, moi j’arrive à les lire tous les jours 😉 😉

    • Nico St-jean dit :

      @ jyb
      .
      Je me souviens quand nous parlions de l’article sur cette mystérieuse frappe mais les détails m’échappent. Il y avait beaucoup de possibilité et je sais que j’avais évoqué la 70 mm Hydra guidé (ou le modèle de BAE) parce que l’impacte ressemble à celle que peux laisser une Hydra en explosant pendant la pénétration du toit.
      .
      Pour être honnête, j’avais lu le projet de la CIA (R9X) il y à quelques années mais aucune idée si j’en ai parler sur le site. Même pour un Hellfire inerte, je trouve que la voiture n’à pas tant de dégâts que ça mais c’est possible, tout dépend de la charge qu’ils y ont mis.

      • jyb dit :

        @nico saint jean
        oui, c’était bien çà et effectivement les dommages sur la berline était étonnant faible, ou en tout cas peu visible.
        Une autre frappe ultérieure de ce type sur un minibus (yémen) m’a paru toute aussi étrange.

  5. Edgar dit :

    La version militaire du broyeur à poussin…? On n’arrête pas le progrès…

  6. Frédéric dit :

    Si je ne fais pas une confusion, je pense que les Tornado britanniques avaient utilisés des bombes d’entraînement en béton lors de la guerre du golfe de 1991.

    • Thaurac dit :

      Si le béton est frais, c’est un nouveau moyen de couler les fondations sans aiguille vibrante!

  7. James dit :

    Ça s’appellent frappes chirurgicales, c’est ça? 🙂

  8. Tannenberg dit :

    Ca parait un peu abracadabrantesque, un missile qui s’inspire des lames de chasse a l’arc qu’on utilise aux US pour la dinde et autre volatile a long cou… si c’est pas un canular, ca ressemble fort a un gag, non mais le Ginsu volant… ils doivent fumer de droles de trucs au WSJ =))
    Et pourquoi pas un missile base sur un starstreak (comme le LMM) avec 3 APAV40 comme charge militaire? Bon enfin je vais pas lancer le challenge sur les solutions consistant a dezinguer un gusse avec un missile (un bloc de beton ou un couteau de cuisine volant), elles ne manquent pas.

  9. nimrodwing dit :

    Ca rase de près en en tout cas et pas que les pâquerettes, encore un moyen de trancher dans le vif du sujet ! 😉

  10. Thaurac dit :

    Bon moyen pour toucher une cible en pleine ville sans dommage collatéral, mais dans une maison je vois mal à quelq moment les lames peuvent se déclencher?

    • Xaintrailles dit :

      Quand le gigot est servi, pardi ! Ou le saucisson, cela dépend des régions…

    • MD dit :

      Les munitions de précision inertes chargées de béton , utilisées jusqu’ici, étaient des bombes délivrées par des avions. Elles devaient arriver sur leur cible avec une trajectoire presque verticale à l’impact. Elles agissaient comme un coup de marteau ou une enclume tombant du ciel. Elles n’avaient donc pas besoin d’un dispositif sophistiqué comme ces lames.

      Par contre un missile , en ville , devra frapper sa cible suivant un angle bien différent . À l’horizontale, par exemple , pour les murs de l’étage bien particulier d’un immeuble . Ces lames servent sans doute à ancrer le corps du projectile lorsque celui-ci touche sa cible et évitent que la plus grande partie du corps du missile ne dévie de sa trajectoire quand il a commencé à pénétrer dans une pièce:
      – Supposons par exemple que qu’un missile inerte , tiré suivant une trajectoire non verticale, frappe les murs d’une pièce qui a été bien repérée. À l’impact , ce missile commence bien à percer les parois rencontrées. Mais il est fort possible que , pour différentes raisons (épaisseurs , non homogénéité de la nature des matériaux du mur, etc…) , le reste du corps du missile bascule et change d’angle de pénétration. Il ira alors détruire une pièce située au dessus, en dessous ou voisine , ce qui n’était pas ce qu’on lui demandait de faire. Si vous êtes un peu bricoleur, imaginez que vous vous serviez d’une perceuse électrique pour forer un trou de manière précise. Et que vous vouliez éviter que votre foret ne dérape sur la surface dure que vous voulez trouer. Les professionnels sont malins : ils se servent pour cela d’un guide de perçage. Sur ce missile, ces lames jouent sans doute ici un rôle analogue ce guide de perçage .

      – Comme il serait délicat et plus coûteux de fabriquer un dispositif se déclenchant différemment pour les véhicules ou les maisons, le même doit donc servir , sans aucune différence , aussi bien pour s’ancrer dans de la tôle que dans de la brique ou du béton.

      -Et donc comme le dit cet article, cela se produirait  » juste quelques instants avant de frapper sa cible »:
      a) en effet ,en tenant compte de la vitesse du missile ( Mach 1,3 = 1600 km/s pour le Hellfire) au moment de l’impact , ce dispositif ne doit pas se déployer trop tard, sinon il ne servirait à rien.
      b) ni trop tôt non plus car cela pourrait ralentir la vitesse finale du missile. Et peut-être aussi gêner son guidage. Donc altérer à la fois la précision de la frappe et ses effets destructeurs .
      c) Peut-être bien à quelques mètres à peine du but , pour ne pas être gêné par d’éventuels obstacles (palissades, câbles électriques, arbres…)

      • Xaintrailles dit :

        J’avais bien imaginé, malgré ma proposition de réponse humoristique, que les lames étaient conçues pour un ancrage permettant d’atteindre une pièce ou un étage d’immeuble sans toucher aux autres. Merci de l’avoir précisé !

  11. Nico St-jean dit :

    H.S ça viens de tombé : Le Pentagone envoi « plus de Patriot » pour protéger ses bases dans le golfe : https://ca.reuters.com/article/topNews/idCAKCN1SG2AS-OCATP
    .
    Le GAN est en Mer Rouge, un peu dépassé Djeddah, proche de la frontière de l’Érythrée. Son commandant à dit qu’ils vont traverser le détroit peu importe la menace. Ils y seront dans 2 jours et à peu près 10-15 heures. Peut-être 3 s’ils ralentissent.

  12. Barfly dit :

    En gros, c’est le coupe choux des barbus. Un peu d’humour noir, ça fait pas de mal de temps en temps.

  13. rodi dit :

    serieux ils veulent decouper en morceau de la chair…mdr
    c’est est bien remplacer les explosif par le beton(peut etre des billes d’acier dedant??),,,,coutera moins chez a l’acquisition

    • MD dit :

      Non, pas besoin de billes d’acier ( ou un autre métal, pas enfiles mais en poudre, comme le tungstène qui est plus dense que l’acier ) car alors il faudrait un explosif pour le disperser.
      On revient alors à une munitions explosive dont le rayon létal est limité. C’est le principe du DIME. Pour plus de détail , voir cet article un peu sommaire ,en français:
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Dense_Inert_Metal_Explosive
      Un peu sommaire car en réalité, il y a d’autres petits trucs , tours de main et savoirs faire incorporés dans ce genre de charge.
      Le béton a l’avantage d’être propre , de ne pas coûter cher, d’être facile à couler, ne pas être délicat à mélanger ni à mettre en place . Et surtout de ne pas exploser, puisque, comme il est dit dans cet article, l’effet destructeur est ici réalisé par la seule énergie cinétique dégagée par l’impact d’un projectile ayant une masse et une vitesse suffisante pour broyer un véhicule . Tout ce qu’on demandera de très particulier à ce projectile, ce sera d’être très précis, et d’être muni d’un corps suffisamment rigide et solide, pour ne pas se désagréger trop tôt , et de pouvoir percer des tôles ou d’autres matières sans ricocher avant d’avoir pu pénétrer sa cible. Après çà, 300 kg de béton ( peut être spécialement durci par adjonction de diverses substances pour éviter qu’il ne s’altère ) qui tombent dans un véhicule ou la pièce d’un immeuble , cela doit produire l’effet d’un marteau-pilon dans un rayon de 3 à 5 mètres au maximum. Et non pas celui d’une trancheuse électrique pour découper du carpaccio .

  14. Xaintrailles dit :

    Inspiré des armes et gadgets de James Bond ? En tout cas, super le strike sur le toit de la Kia !…

  15. L enduriste du dimamanche dit :

    Bon aprés ils vont sortir quoi ?
    Le Cochon volant.
    Ou créer un sanglier à dents de sabre.
    Je me délecte d’avance…
    (c’est de l’ humour noir).