CNM, Retraite Mutualiste du Combattant

 

L’armée de l’Air a reçu son 15e avion de transport A400M « Atlas »

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

52 contributions

  1. Fred dit :

    Si quelqu’un sait: quelle est la cadence de production du A400M?

    • Dimitri dit :

      Environ 1.2 exemplaire par mois. Si je ne dit pas de betises, cet A400m est le 83eme livré toute nations confondues.

    • Nico St-jean dit :

      Fausse alertes, quoi c’est étrange puisque la première info venait quand même d’un général 4 stars … : https://www.businessinsider.com/japan-f35-found-crashed-pacific-ocean-2019-4
      .
      Peut-être que se général l’à ouvert trop vite et que les 2 pays veulent physiquement récupérer l’appareil avant de divulguer de l’information supplémentaire (qui pourrait intéresser les chinois et russes actuellement sous l’eau)

      • NRJ dit :

        Ça laisse alors encore la possibilité à la Chine ou a la Russie de le récupérer. Ce serait même dans notre intérêt dans la compétition sur les jets que les européens se livrent avec les américains.

        • Nico St-jean dit :

          @ NRJ
          .
          Ça m’étonnerais quand même. La liste de ce que USA et Japon ont envoyer (des navires de récupérations en profondeur jusqu’aux sous-marins de récupérations qui peuvent atteindre plus de 11 km de profondeurs) est longue.
          .
          Des P-8 survolent en continue et des SNA font sûrement le guet. Et ne pas oublier que l’appareil se trouve en ZEE japonaise.
          .
          Par contre c’est certains que russes et chinois sont quand même bien présent sous l’eau proche des autres.

    • Hermes dit :

      Quelque chose me dit qu’un soum ou un destroyer va rester autour des débris en attendant la récupération…

    • EchoDelta dit :

      Bizarre, l’article suggère une possibilité de « Hacking » de l’avion lors d’une lise à jour.
      Si cette possibilité existe via ALIS je comprends mieux les problèmes que posent ALIS.
      Expurger les possibilités de back doors, sont un gros travail fastidieux et surtout la taille du programme et concurency peuvent être un énorme problème si le découpage fonctionnel des logiciels n’est pas bien fait et que des partenaires « peu fiable » se glissent dans la place.
      Une petite info sur le sujet Nico ?

      • John dit :

        Si l’appareil avait été hacké, je doute que des pays tels que la Russie ou la Chine perdent leur avantage stratégique juste pour un entraînement de routine.

      • Nico St-jean dit :

        @ EchoDelta
        .
        Oui j’ai un peu d’infos.
        .
        L’USAF avait « renforcé » ALIS l’an dernier, avec du multicouche et ils ont une road map en matière de cyber qui suivra ALIS tout à long des MaJ. Rien côté USN/USMC mais ils ne sont pas plus idiots que l’USAF.
        .
        Par contre, la seule utilité de pirater ALIS sous cette version-ci, ce sont des données de vols sommaires, des infos sur la logistiques et les pièces en commandes ou en transits. Impossible que ce soit en lien avec le crash puisque les F-35 volent sans ALIS quelques fois et peuvent tenir « environ » 30 jours sans.
        .
        Mais John marque un point : Il y à rien de bon à hacké avec ALIS pour encore un bon moment ^^.

        • John dit :

          C’est pas dans le sens qu’il n’y a rien de bon à hacker…
          Mais si je me mets dans la peau des potentiels hackers, je ne ferais pas une telle chose à moins d’être en danger ou de vouloir attaquer.
          Certes, il serait possible de vouloir voler les codes, et pour éviter que cela soit découvert, ils pourraient le faire cracher.
          Mais je n’ai pas l’impression que le bénéfice ait une valeur suffisante pour la perte d’avantage stratégique dans des cas extrêmes …

  2. Sblurb dit :

    « … nous avons significativement réduit les risques du programme A400M en 2018 … »
    Sans doute beaucoup de travail d’Airbus Military pour la mise au point … mais le largage par les 2 portes n’est-il pas une capacité opérationnelle « basique » pour un tel appareil (ex. pour réaliser des parachutages d’assaut tels qu’à Kolwezi en 1978, ou au Mali plus récemment). Par ailleurs, l’histoire ne dit as si le système d’autoprotection de l’aéronef (détecteurs, chaffs, flares) est intégralement livré et opérationnel dans ce standard …

    • Nico St-jean dit :

      @ Sblurb
      .
      Oui c’est une capacité basique, tant que les turbines sont correctement pensés pour ne pas créer de vortex proches des latérales.

      • PK dit :

        C’est bien la preuve que ce truc très très basique n’a pas été testé dès le départ…

        C’est assez hallucinant.

    • John dit :

      Le choix des hélices contro-rotatives a permis d’augmenter le rayon d’action / augmenter la charge utile, car l’avion est plus efficace !
      Ce qui serait intéressant c’est de connaître le processus de décisions concernant cette question. Est-ce que Airbus a décidé seule de son côté cette conception, ou est-ce que cette discussion a inclus les clients (informés des avantages et problèmes potentiels).
      Sans cela, difficile de dire qui est responsable.
      Concernant l’autoprotection, serait-il possible d’installer un système type SPECTRA sur lesA400M français?

  3. Twisted dit :

    Largage de 16 tonnes? Est-ce que ça laisse la possibilité de larguer le futur VBMR léger « Serval »? Parce que ça serait quand même un sacré plus quand on sait qu’on parachute généralement au mieux des VBL…

    • Polymères dit :

      La réponse est « non » (pour le VBL c’est pareil)
      16 tonnes, c’est surtout un nombre XX de palettes, en l’occurrence ici, de 2 palettes de 8 tonnes. Il est prévu d’atteindre 24 fois une tonne pour la prochaine étape.
      En « véhicules » il y aura des véhicules types quads/motos et les prochains engins légers de type Fardier, qui équiperont à hauteur de 250 exemplaires les unités para et une cinquantaine chez les FS. On peut également mettre dedans, au niveau FS, le largage (en mer) d’embarcations type Ecume.

      Mais le largage de ravitaillements reste le besoin numéro un de tout parachutage depuis un avion, devant même les hommes et loin devant des véhicules.
      Ensuite bien entendu entre la théorie et la pratique il y a des choses qui peuvent évoluer, l’A400M, on en parle peut-être depuis un moment, mais il ne fait pourtant que commencer sa vie. On peut imaginer l’improvisation ou la création de véhicules spéciaux à parachuter, mais ça ne sera jamais du lourd. Larguer un véhicule non adapté à un atterrissage pouvant être rude, ça risque de l’endommager, bien au delà de ses vitres.
      Pour l’heure et pour les années à venir, le véhicule qu’on larguera et qu’on achète actuellement spécialement pour cela, c’est cet engin
      http://www.opex360.com/2018/06/13/de-nouveaux-vehicules-aerolargables-seront-livres-aux-forces-speciales-francaises-dici-2021/
      Il donne de la mobilité et fait office de mule pour des troupes légères, un type de véhicule sur lequel on planche pour avoir des engins semi-autonome si ce n’est autonome dans les années à venir.
      Ces engins permettent à des troupes parachutées de se déplacer plus vite et surtout d’être en mesure de continuer une mission avec des blessés (ce qui arrive souvent au moment de l’impact). Ils répondent à la logique des troupes légères parachutées, ce qui n’est pas vraiment le cas du VBMR, qui reste un véhicule pour les paras débarquant au sol (par avions ou bateaux)

      • Albatros24 dit :

        Le Vblest larguable d un Transall
        https://youtu.be/K0GioaWhTjQ
        Et pas de A400M ?l

        • Timothy3 dit :

          Un A400M est tout neuf, tombé comme un caillou à Séville il y a qq années.
          Il faut prier tous les jours pour l’équipage.

          • ClémentF dit :

            Mauvais calibrage des moteurs/boites par les équipes espagnoles, le moteur/boite calibré par une équipe venue de Toulouse n’a pas eu de problème contrairement aux 3 autres.
            Mauvais suivi des procédures sur une technologie encore fraîche, erreur tragique.

          • John dit :

            Les causes du crash sont connues et les appareils ont été modifiés… Donc les chances qu’un crash dû aux mêmes causes se produise sont nulles… Le crash a été causé par des problèmes de qualité d’assemblage…

          • Timothy3 dit :

            @John
            mais pourquoi il y avait toujours des crashs sur les mirages 2000 ?
            votre explication n’est pas correcte.

          • John dit :

            @Timothy3
            Donc quelle serait l’explication correcte?
            Ici on parle de l’A400M, pas d’un autre appareil. La flotte a été clouée au sol après le crash, les causes du crash ont été trouvées. Donc les chances que ça se reproduise sont faibles…
            Maintenant, ça ne signifie pas qu’aucun crash n’est possible… Mais c’est le cas pour tous les appareils qui volent. La question que je vous pose, c’est de donner les raisons pour lesquelles vous pensez que l’avion n’est pas sûr?
            Le Mirage 2000 est un avion de chasse. L’avion est utilisé à ses limites.
            Pourquoi le Mirage 2000 se crashe « régulièrement »? Comme tous les avions de chasse, c’est un des risques. Il s’agit d’un mono-réacteur, donc mécaniquement il est plus sensible qu’un bi-réacteur de la même génération.
            Concernant le Mirage 2000, la question c’est de savoir si selon vous il a un défaut de conception qui explique cela? (ce n’est pas impossible, mais je ne connais pas d’explication de ce genre).
            Quoi qu’il en soit, si c’est le cas, on parlerait surtout de problème de conception. Concernant l’A400M, combien même il y a des défauts de conception, je n’ai pas conscience de défauts de conception qui rende l’appareil moins sûr.

          • Czar dit :

            la différence, petit troll citron, est que dans notre presse, ces information paraissent.

            et Winnie l’Ourson n’est pas censuré chez nous.

            D’ailleurs, si Airbus « c’est de la merde » pourquoi les ratés impériaux achètent des airbus au lieu de produire leurs propres avions ?

            ah oui, c’est vrai, ils sont en train de les copier

            c’est pas un peu con de copier de la « merde », ami tching-tchong ?

      • John dit :

        Quand on voit les largages effectués pas les USA, le vrai problème est le volume de pertes… Il est possible de larguer des véhicules, certes il faudra pratiquer des essais…
        Mais est-ce qu’il y a un réel besoin opérationnel pour ce genre d’opération? Et surtout, est-ce que la France a les moyens de risquer des blindés dans ce genre d’exercices?

    • NRJ dit :

      On pourrait larguer des vab. Ils font également moins de 16 tonnes. Il faudrait juste plusieurs a-400M au même moment ce qui serait d’un certain coût financier et logistique

    • Fred dit :

      @ Twisted
      Par « éjection de charges lourdes jusqu’à 16 tonnes », je pense qu’il faut entendre « largage-extraction à faible hauteur » et non « parachutage ».

      Ici, un « largage-extraction à faible hauteur », raté, ce qui montre que cela n’est si évident.
      https://www.youtube.com/watch?v=8PfXxQB_b-Y

    • Castel dit :

      Twisted

      L’essentiel, de mon point de vue, me semble surtout la possibilité pour cette avion de pouvoir atterrir au plus près des opérations, avec un blindé de type « Serval », ou même plus, sur des pistes non préparées, mais sécurisées, sans courir le risque d’un « raté » dans le parachutage, suite par exemple à une bourrasque intempestive qui ferait que le blindé atterrirait trop loin, voire même en zone contrôlée par l’ennemi !!

      • John dit :

        C’est clairement plus intelligent comme stratégie !
        D’autant plus que des blindés plus lourds sont plus adaptés aux besoins sur place. Avoir des EBRC qui seraient les premiers blindés déposés au sol pour protéger la zone semble assez intéressant. Et le deuxième élément pour ce type de mission qui serait réellement intéressant, c’est un A400M / C295 Gunship (ou même C130J) ! Meilleur moyen pour rester au-dessus de la cible avec une vue d’ensemble de qualité et de quoi frapper longuement !

  4. intruder dit :

    petite question de la part d un civil, depuis le temps que ca me turlupine, quel est l avantage d un parachutage par les portes laterales plutot que par la porte arriere?

    • Clavier dit :

      Les deux lignes de parachutistes sont plus écartées ce qui évite les carambolages en l’air

    • albatros24 dit :

      Paras suffisamment éloignés pour sauter en sécurité s’ils sautent des deux côtés
      Attention au souffle des moteurs qui peut les faire se percuter
      Par la place arrière : un seul à la fois
      sauf chuteurs opérationnels je suppose.

    • Fremm dit :

      Je suis aussi un civil mais je pense que l’avantage tient surtout un parachutage deux fois plus rapide

    • intruder dit :

      merci les gars, je me coucherai moins con ce soir!

  5. Blondin dit :

    quelqu’un sait combien d’appareils sont dispo au quotidien ? entre les retrofits, les entretiens courants et/ou programmés, sur les 15 annoncés il ne doit plus en rester des masses…

  6. casanova dit :

    Mr Lagneau, ne pourrions-nous pas écrire « rénovés » ou bien « mis à niveau » plutôt que « retrofités » ? Cet anglicisme est affreux. Il est par ailleurs malvenu, car étymologiquement il décrit une remise en état initial, tandis qu’ici on parle d’amelioration.

    • mora marc dit :

      pour avoir un anglicisme exacte ( lol ) utilisez plutôt les terme  » upgrader « 

  7. Merci Intruder de poser cette question qui me turlupine aussi. J’ai hâte de voir les réponses, et craint celles du genre: « On a toujours fait comme ça » , sachant qu’il n’y avait pas de porte arrière sur les premiers avions utilisés pour les parachutages(Dakota, JU 88).

    • intruder dit :

      eh ben non, comme quoi faut toujours poser des questions , meme si elles nous paraissent un peu concon aux 1er abords!

  8. Pivot Bernard dit :

    Upgradés vous voulez dire!

  9. intruder dit :

    eh ben non, comme quoi faut toujours poser des questions , meme si elles nous paraissent un peu concon aux 1er abords!

  10. Faublas dit :

    L’upgrade est une amélioration de performance sur une nouvelle série (les nouveaux seront upgrades par rapport aux anciens), le rétrofit est une remise à niveau des anciens pour donner la même caractéristique que les upgrades.
    Upgrade = amélioration technique et fonctionnelle (qui peut aussi être faite sur un ancien modèle, mais l’usage est plus rare)
    Retrofit = remise à niveau technique et fonctionnelle d’une ancien modèle

  11. Jean la Gaillarde dit :

    Bon ben moi, je suis fiers de cet A400M. Je suis persuadé qu’il va devenir un appareil de très grande classe, unique en son genre, permettant de réaliser des missions stratégiques et tactiques. Alors oui, cela aura été un peu laborieux …. Oui mais c’est le premier de son genre et il est européen. Je ne doute pas que l’on va pouvoir prochainement, l’utiliser pour le larguage de paras par la porte latérale (Je crois qu’il y a un déflecteur permettant de protéger le sauteur du souffle des propulseurs), en ravitailleur pour hélico …. Cet appareil a, à mon avis, bien d’autres capacité de développement à son arc ….. N’en déplaise aux américains ….. L’armée française avec ses phénix, les A400M, ses rafales, ses tigres, les caracals, les caïmans, le concept Scorpion, son nouveau fusil d’assaut, ses VBCI, la modernisation de sa marine avec de nouvelles FREMM, les Barracuda, de nouveaux véhicules pour les FS ….. Ben moi je dis que notre pays n’est pas si mauvais que cela et n’a rien à envier aux pays européens. Nous sommes le seul pays, européen, à être en capacité de mener une opération aéroportées ….
    Alors oui, on peut faire mieux, plus vite, peut être un peu plus gros, un peu plus costaud …. Mais regardons cette transformation, depuis 1999. En 20 ans, quel pays c’est permis une telle transformation, tout en étant en pointe de l’engagement et en conservant toutes ces capacités dont il s’est doté à la sortie de la deuxième guerre mondiale. Moi je dis que c’est quand même pas mal.
    L’A400M est un superbe appareil, et il va marcher, j’en suis persuadé. Le Rafale est parfaitement dimensionné pour notre emploi et notre pays, la Marine se modernise, l’armée de Terre est performante, va devenir plus puissante et entrer dans la numérisation du champ de bataille…. On a un SSA reconnu, une logistique qui va devenir plus efficiente, une nouvelle armée (Cyber) se met en place. Nous prenons en compte l’espace ….. Moi je suis optimiste.

  12. Carin dit :

    @jean la gaillarde
    Rien à rajouter… merci pour votre bel optimisme.