CNM, Retraite Mutualiste du Combattant

Camerone 2019 : La Légion étrangère met le colonel Loïc Corbel et « l’esprit de sacrifice » à l’honneur

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

29 contributions

  1. Naoned 46 dit :

    SUPERBE CORPS que j’ai eu l’honneur de cotoyer en Guyane ,du moins une de ses prestigieuses unités le 3 REI

  2. Thaurac dit :

    Sacré carrière ce colonel! Et il est bien de célébrer les morts mais les vivants aussi….

  3. GILLES dit :

    La Légion c’est le Graal ultime des troupes combattantes!
    Immense Respect pour ces surhommes valeureux et sans peur!

  4. dompal dit :

    « Homme d’action dans l’âme ne pouvant qu’espérer des postes en état-major, etc… »
    N’est-ce pas antinomique « homme d’action » et « postes en état-major » ????

    • Arnault dit :

      C’est effectivement mal tourné. Il les a fui. L’auteur voulait vraisemblablement dire qu’à son grade, il ne pouvait plus que s’attendre à des postes d’état-major.

    • gertrude dit :

      espérer ici dans le sens de attendre. Comme il ne peut qu’attendre des postes en état-major, il quitte le service actif.

    • Juon dit :

       » et ne pouvant qu’ esperer.. »

      Je suppose

    • felipe dit :

      Ah bon…. Foch, castelnau, juin, Bigeard, ont servi en état major. Il ne vous est pas apparu qu’une action doit être pensée pour avoir plus de chance de réussir ? Si vous êtes militaire, vous connaissez certainement des officiers de qualité qui ont agi et pensé.

  5. Xaintrailles dit :

    Formé à « l’Ecole Spéciale Militaire Inter-Armes » et oui, car de 1947 à 1961 les deux recrutements étaient fusionnés, sous l’influence de De Lattre, nous apprends Wikipédia…
    Quitter l’activité alors que l’on a été affecté à la DPMAT, c’est effectivement montrer que l’on est totalement désintéressé de son propre avancement, et de « faire carrière »…
    Honneur à cet officier de légion, et à la Légion de savoir ainsi se souvenir le jour de Camerone des anciens ayant choisi une deuxième carrière civile, après des états de services glorieux !

  6. nimrodwing dit :

    Haaa la légion que dire de la légion, un corps, un esprit a tout épreuve, un corps dont la renommé connu du monde entier n’est plus a faire. J’ai eu l’honneur de rencontrer un des leur, du 2 REI, un ancien d’indo, (au sud Anam)un sacré bonhomme.

    Joyeuse Camerone a tous les légionnaires, comme ceux du présent comme a ceux du passé.

  7. MAS 36 dit :

    Un esprit de corps, une solidarité dont pourraient s’inspirer nos jeunes dans les collèges et les lycée, vu la situation actuel de notre jeunesse hélas.

  8. Jean la Gaillarde dit :

    Alors pour moi, gendarme, la légion, c’est un total respect. Ce sont des militaires exemplaires, des combattants hors normes et d’une loyauté indéfectible. Au niveau de l’engagement et de la tradition, c’est ce que la société civile et les militaires en général, devrait regarder et suivre l’exemple, je parle pour les jeunes générations. La légion, c’est « je donne sans compter, pour mon chef, pour le drapeau, pour le pays ».

    • Comte Serge dit :

      Bonjour.
      Merci pour ces mots. Il m’est arrivé dans le passé de s’entrainer avec les gendarmes au maintien de l’ordre avant une opération extérieure. On s’était bien « amusé »: les boucliers cassés, les visières des casques arrachées, une ou deux arcades ouvertes et un nombre incalculable de cannettes de bière bue le soir au foyer. Et même en dehors du travail le respect mutuel entre nous les légionnaires et les gendarmes se traduit par les échanges chaleureuses lors des contrôles routier. Il est encore le temps de venir ce soir, le 30 avril, pour le bal de Miss Képi Blanc au régiment de la Légion le plus proche de chez-vous, venez nombreux.

    • dompal dit :

      @ Jean la Gaillarde,
      Hihihi !!! Ca m’a toujours fait rigoler…………jaune, ce genre de discours digne d’une pouffiasse du café de la gare !!!
      Mais bien sûr, chacun pense ce qu’il veut ! 😉

    • Gégétto dit :

      Jean la Gaillarde,
      Attention toutefois, si ces hommes sont d une grande exemplarité sous le drapeau français,ils n en restent pas moins des êtres humains avec des failles redoutables.Les faits tragiques qui se sont déroulés à Lourdes ( mardi 23 avril):prise d otages, tirs sur la police et tir sur ex compagne sont le fait d un ex légionnaire.
      https://www.lasemainedespyrenees.fr/2019/04/25/lourdes-le-preneur-dotages-ecroue-et-mis-en-examen-sequestration-tentatives-de-meurtres-sur

      • Jean la Gaillarde dit :

        Je vous parle de l’engagement, de la loyauté au combat, de la loyauté au chef, de l’esprit de sacrifice ….. il n’y a pas besoin d’être légionnaire pour faire des conneries ….. il n’y a qu’à voir ce que font certains gilets jaunes !!!!!!!

        • PK dit :

          En plus, le gars serait militant CGT, on n’évoquerait pas son passé. Mais quand il a été para ou légionnaire, l’info remonte systématiquement…

          Bizarre, bizarre, vous avez dit bizarre…

          • Gégétto dit :

            PK,.
            Sans rire, vous n’ avez jamais vu un article traitant d un fait divers commençant par:
            Un agriculteur à la retraite…
            Un retraité de la SNCF…
            un ancien….etc.

        • Gégétto dit :

          Jean la Gaillarde,
          Je ne vous contredis pas sur l exemplarité des légionnaires sous les drapeaux par rapport à d autres corps d armée, voire même à une grande partie de la société civile.Mon commentaire n est pas non plus un réquisitoire contre la légion.
          Je ramenais juste à l humain et à ses failles,pour apporter un peu de modération à votre enthousiasme.Parce que je pense qu une partie de la société civile,même sans les rigueurs du règlement militaire ,ne démérite pas.Pour ceux qui ne rament pas dans le bon sens, la faute à qui?
          J ai la réponse et j ai aussi le remède….Cordialement.

  9. vieux margi dit :

    Légion Patria Nostra

  10. golf dit :

    A cette époque, au sortir de la 2ème Guerre mondiale il fallait faire ses preuves avant de gagner ses gallons ; au feu , blessures, LH, un temps certain , avant de passer au grade supérieur. Sept années , deux théâtres de guerre pour accéder au grade de Cne ! maintenant l’avancement est fulgurant , je regarde le service de Santé où les médecins se retrouvent avec cinq gallons sur les épaules en moins de temps qu’il ne le faut pour le dire ou bien la gendarmerie qui s’est alignée sur les grades des policiers avec la facilité de la parité…
    Chapeau bas à ce Colonel de Légion, il a amplement mérité les honneurs de son corps !

    • Polymères dit :

      A l’époque, l’armée était de conscription.
      A la légion encore aujourd’hui, l’avancement ne se fait pas si facilement quand on commence en bas.
      Les médecins des armées sont formés par les armées et s’ils progressent rapidement en grade, c’est pour la rémunération, car ne croyez pas pouvoir garder grand monde avec un salaire de lieutenant quand dans le civil vous pouvez avoir le double.
      D’ailleurs il faut avoir conscience que dans une armée professionnelle comme aujourd’hui, le grade n’est pas simplement un « permis » de commander qui se fait en fonction d’une masse de conscrits ou effectivement, le mérité est déterminant, c’est avant tout une avancée professionnelle et salariale permettant de garder des compétences. Oui bien entendu on pourrait recruter des EVAT comme pilote d’avions ou d’hélicoptères, sur les tableaux, ça donnerait un sentiment d’avoir moins d’officiers (qu’on estime souvent à tort avoir une fonction au nombre de subalternes à commander), mais cela serait-il sérieux vis à vis de leur rôle et de la nécessité de maintenir ces personnels qualifiés?
      En réalité, nous avons certes professionnaliser l’armée, mais on a oublier de transformer la hiérarchie des grades et des rémunérations qui ne sont pas adaptés à une vraie armée pro, mais c’est aussi la prise de conscience qui n’a pas été faîte.

      • golf dit :

        La Légion est une armée professionnelle depuis toujours, Le corps expéditionnaire Français envoyé en Indochine était composé exclusivement d’engagés volontaires.Quant aux médecins militaires, certes ils veulent des rémunérations à la hauteur de leurs études difficiles mais il ne faudrait pas qu’ils oublient que c’est l’état c’est à dire les contribuables qui ont payé leurs chères scolarités.J’ai connu l’époque des sous-officiers pilotes, pour s’aligner sur les américains(encore eux) tous les cochers sont passés officiers. Sauf dans la Gendarmerie sauf erreur de ma part il reste encore des sous-officiers pilotes. le standing, les soldes …

      • Plusdepognon dit :

        @ Polymères
        Votre constat est réaliste.
        Je ne sais pas si nous verrons une évolution qui le fera appartenir au passé.
        Et pourtant c’est un problème majeur pour la fidélisation et la transmission des compétences.

  11. Sunny dit :

    Indochine, Algérie, belle carrière de « winner ».
    Bon à la fin on se rattrape dans le deal d’armement.

    • Pravda dit :

      Fais en donc la moitié, courageux combattant du clavier. Pour info Camerone c’est une défaite mais on célèbre le courage des legios y ayant participé.

      • Sunny dit :

        Bonne direction mais vraiment trop court !
        Me concernant il n’y a aucun risque que j’en fasse même le centième.
        Prenant au premier degré la devise de mon pays: Liberté Egalité Fraternité.
        Donc vraiment aucune chance que je me transforme en suppôt
        du colonialisme.

  12. PK dit :

    « 24 tués »

    Il faut dire neutralisés aujourd’hui 🙂