CNM, Retraite Mutualiste du Combattant

 

Pour le général Lecointre, les Français ont « à être fiers de leurs armées et de leurs soldats »

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

68 contributions

  1. Airforceone dit :

    Bravo Général, sous peu, vous serez nommé Maréchal de l’Empire Industrio-militaro-néoconservateur!

    Un « Soldat » cela sert à défendre et protéger une Patrie, pas les intérêts de quelques milliardaires lorsque le Pays crève de faim, est éborgné, gazé…

    Un jeune Capitaine Médecin est encore tombé, rempli d’idéal, sur une OPEX lointaine qui ne sert aucunement le Peuple français.

    Allez Général, motivez les troupes, il faut du sang frais pour satisfaire les ambitions de vos bienveillants mentors.

    Airforceone

    • helaine jean pierre dit :

      Fatigué avec ce genre de propos . C’est le n’importe quoi des réseaux sociaux. C’est même affligeant. Vous ne ratez aucun lieu commun. Vous oubliez le complot israelo-américain, sur l’Autel des  » riches tous complices  » , bref on est bien loin de la pensée auto critique . Prétendre que nos militaires ne sont que des marionnettes manipulées est honteux compte tenu de ce qu’ils accomplissent. Vous devriez plutôt vous demander pourquoi les chaines d’info se focalisent tout les samedis sur les moutons jaunes au lieu de , parfois, nous informer sur nos forces armées. Il est tellement vrai que cela n’interesserait personne et ne fera pas de succès sur l’audimat …soyez donc heureux. Je pleins nos militaires qui sont les grands ignorés et devront encore une fois subir les coupes budgétaires vu que le gouvernement rase gratis et que l’avenir de nos petits enfants est le dernier souci du bon peuple .

      • ERMKMS dit :

        @hlaine jean pierre,
        Vous vivez sur quelle planète??? Les militaires sont laissés pour compte et lorsqu’il y a un mieux c’est pour pouvoir mieux assurer les intérêts non pas des citoyens mais des lobbies.
        Exposez-nous pourquoi il devient de plus en plus difficile de recruter, de maintenir les recrues sous les drapeaux. Pourquoi la prise de décisions contre productives atteignant autant le moral du personnel.
        Il est certain qu’ au sein des Hommes du Rang ainsi que des Sous-Officiers plus personne ne croit en la méthode Coué si chère aux élites militaires ou civiles.

        Une réelle méthode martiale est d’oser dire ce qui est, de prendre ses responsabilités d’Officier Général et de faire bouger les choses ou remettre sa démission. Mais raconter des fadaises aussi grosses: allez interroger dans toutes les strates du cœur de métier, du Parachutiste au logisticien, du Sous-Officier de maintenance aéronautique au Marin armurier et donnez-nous un éclairage objectif du niveau de motivation.

        N’oubliez pas deux règles essentielles « un bon produit n’a pas besoin de publicité » et chaque militaire dégoûté qui quitte les Armées est une contre publicité terrible.

        • Jm dit :

          « Il est certain qu’ au sein des Hommes du Rang ainsi que des Sous-Officiers »
          Vous pouvez inclure les officiers jusqu’au grade de Commandant (ce n’est pas encore politisé !!!) au moins, parce que l’état d’esprit est le même ; recevoir des ordres et directives ineptes, le dire à la haute et très haute hiérarchie (et dites vous bien que dans notre armée, on ne se gêne pas pour l’exprimer) et tenter de les persuader que si déjà à notre niveau, on trouve cela souvent absurde, imaginez comment cela va être perçu quand nous allons les relayer !!!
          Et quelle est la position d’un Commandant d’unité qui sait qu’il va devoir demander toujours plus avec moins à ses cadres, tout en étant sûr qu’il ne pourra rien donner en contrepartie, ni avancement, ni même reconnaissance, encore moins au plan solde.
          Dites vous que la masturbation intellectuelle de notre grand chef et de notre chef nous laisse a minima de glace, a maxima nous agace fortement.
          Il veut supprimer l’ENA, quand je lis ce qui est dit par ce général me laisse à penser qu’on pourrait également supprimer l’EDG.

          • felipe dit :

            début de commentaire aussi nul que le premier. l’archétype de l’aigri qui ne sait plus comment fonctionne un régiment. je vous propose d’aller dire cela aux anciens du 3e RIma, quand un certain « colonel » lecointre commandait….

          • Airforceone dit :

            @Jm
            Votre commentaire reflète exactement le quotidien des unités qui fatigue et fini par saper le moral et entraîner la défection. Les militaires ne sont ni des consommables ni des variables d’ajustement. Les unités qui « tournent » le mieux sont celles où Officiers, Sous-Officiers et Homme du Rang sont dans la recherches constante de solutions, s’écoutent et vivent dans le même monde, un exemple pour beaucoup de gardiens de tour d’ivoire !!!

            Bien à Vous et aux Vôtres,

            Airforceone

        • felipe dit :

          d’accord avec @hlaine et votre argumentaire n’a rien a voir avec sa réponse qui est politique. Il est simplement difficile de recruter parce que, comme dans toutes les sociétés occidentales, le métier militaire est aux antipodes des aspirations sociétales. Collectif versus individualisme, dépassement de soi versus matérialisme, exigence statutaire de disponibilité et imprévisibilité de l’avenir immédiat versus, stabilité, certitude d’avoir son WE et sa copine. Notre jeunesse est a l’image de notre société : zapping, refus de s’engager sur long terme, etc. Ce n’est pas une critique, seulement un constat. Et je trouve personnellement que notre système d’hommes ne se débrouille pas trop mal pour que les jeunes recrues « adoptent » l’institution. Mais cela demande beaucoup d’énergie pour constater que les engagés servent 5 ans et puis s’en vont parce qu’ils veulent une vie conforme a leur environnement

      • Naoned 46 dit :

        Helaine JeanPierre
        Je partage votre point de vue
        Tout ce qui est excessif est dérisoire

      • laurent dit :

        @ Airforceone toujours le même ramassis de conneries, avant ce genre de propos débile se trouvait au bistrot. Mais maintenant, les type sont derrière un écran et sous prétexte qu’ils peuvent baver leurs conneries ils se croient intelligent. Pitoyable. Surtout que là il s’agit de rendre hommage à nos militaires qui eux ne font pas de politique. Bienvenue en « idiocratie ».

        @ ERMKMS s’il y a moins de recrue c’est aussi que les gens ne veulent plus partir des mois, c’est fini ça ils veulent le plus de temps libre auprès de leurs familles. On le voit dans le privé : où je bosse on travaille parfois les week ends et jours fériés 7-8 mois par an mais bon pas tous les week-ends et malgré les majorations plus heures supplémentaires la nouvelle génération ne veut pas bosser. C’est comme ça, alors leur demander de partir des mois mais vous rêvez !!

        @helaine jean pierre tout à fait d’accord avec vous. En fait beaucoup ici préfèrent faire des compliments aux russes qu’à leur propre armée car tellement guidée par la haine politique, ils sont incapables de faire preuve de discernement de faire preuve d’intelligence dans leurs réactions…
        C’est trop flagrant que ça arrache la gu**** de donner des compliments à nos armées. Et après ça se dit patriotes lol

        • ERMKMS dit :

          @ laurent,

          C’est là que je me dis que vous faites partie d’un autre monde, vous n’avez toujours pas compris que la jeune génération, tous grades confondus, qui est recrutée (donc qui a brillamment réussi les tests de sélection, hyper bien faits par des « cerveaux » et des pointures en PNL), qui a des connaissances fondamentales plus élevées et donc un niveau de réflexion un tantinet plus subtile, ne s’en laisse plus compter. Lorsque les ordres sont clairs, lorsque les moyens sont suffisants pour l’exécution de la mission, lorsque le Renseignement est au top et que les appuis sont présents, vous tiendrez des mois et des années avec des Hommes motivés. Vous êtes insultant lorsque vous osez affirmer sur votre « expérience dans le privé » que « les jeunes ne veulent plus partir car ils veulent plus de temps libre auprès de leur famille ».
          Il serait bien agréable de vous confronter aux jeunes Commandos Parachutistes ou à une équipe de mécaniciens déployée ou de toute autre cellule opérationnelle en OPEX et de voir qui voudra au plus vite rentrer à la maison…
          La prise de conscience de la jeune génération sur les enjeux réels, les témoignages des militaires sortis et dégoûtés (qui ne se privent pas de démonter les belles pubs de la chaîne Sénat) font baisser le recrutement. Lorsque l’on fait de la pub, il faut que le produit tienne la route sinon vous êtes « out » avec 10000 pouces vers le bas. Dura Lex sed Lex

    • Airforceone, une p’tite bière BIO pour finir ton délire hors sujet, ou à ira comme ça … Et ton fauteuil d’internaute enfant-gâté d’occident il est confortable à souhait ?????? 🙂

      • Airforceone dit :

        @Souvenir d’Asie Centrale Soviétique

        J’aime aussi le lait qui coule encore abondamment derrière les oreilles…

        Bien à Vous,

  2. Chanone dit :

    C’est une comparaison extréme mais au lendemain du coup boursier de 2008, on vit un léger regain d’activité le lendemain….
    « Parce que même un chat mort rebondit ».
    .
    Il y a tout à faire: le SCAF et MGBS (main ground battle system) sont l’objet d’enjeux féroces, les coûts d’intégration des capteurs et codes s’envolent, et notre armée doit reconquérir le segment des engagements à bas coûts pour les guerres asymétriques.
    La situation n’est donc pas folichone.
    Mais si il y a des pistes de progrès et des améliorations palpables dans le moral, je me joins à cet optimisme.

  3. Stoltenberg dit :

    « Invité du Talk Stratégique du Figaro, le 26 avril, le chef d’état-major des armées [CEMA], le général François Lecointre a assuré que le moral des militaires se portait bien. »
    .
    Et pourtant, quand on regarde le nombre et la fréquence des suicides dans l’armée, on n’a pas l’impression. Pareil pour les Gendarmes et policiers. J’ai l’impression que c’est un peu de la propagande du succès.
    .
    leparisien.fr/faits-divers/pyrenees-orientales-suicide-d-un-soldat-de-l-operation-sentinelle-avec-son-arme-07-05-2018-7703418.php

    • Fred dit :

      @ Stoltenberg
      C’est bien de citer une source, mais elle ne parle que de deux cas de suicide, pas de « nombre », ni de « fréquence ».
      Pas très pertinent.

      • Stoltenberg dit :

        Ce que j’ai donné, cela s’appelle un exemple. Tapez tout simplement « suicide armée » dans votre moteur de recherche pour se rendre compte que ces événements (ou du moins ceux que la presse mentionne) arrivent tous les quelques mois.
        .
        Ensuite, il faut mentionner le fait que ces gens, ce ne sont pas des simples salariés d’une boîte X, mais des personnes à qui on a fait passer des tests psychologiques qui sont censés prouver une stabilité et maturité. Après tout, on leur donne des armes et confie la vie et la sécurité des citoyens et de leurs frères d’armes. Ils doivent également agir de manière calme et réfléchie dans des situations extrêmement stressantes comme celles que l’on peut avoir au combat. De plus, ce sont des personnes qui sont tenaces du point de vue physique (en tout cas beaucoup plus que la moyenne). Autant vous dire que ce ne sont en rien des « mauviettes » qui se suicideraient pour la moindre cause. S’ils se suicident, cela veut dire que le moral est loin d’être parfait.

        • Czar dit :

          « cela s’appelle un exemple » voilà petit Keynes, un « exemple » qui n’a donc aucune valeur heuristique particulière, ainsi que l’autre commentateur te le faisait remarquer, soulignant l’inanité de ta démonstration-extrapolation au doigt mouillé à prétention scientifique, ton habituel fonds de commerce,

          Article de presse ne signifiant rien per se, tout simplement parce que les suicides de caristes ou de courtiers en assurance, font rarement le sujet d’un article de presse.

          • Stoltenberg dit :

            Ça y est. Vous, avec vos « recadrages » et « démonstrations » niveau fac d’histoire… Vos commentaires, ce flot d’inepties que vous faites couler inlassablement, c’est vraiment du poison pour les neurones. Mais comme vous n’en n’avez pas beaucoup, cela ne vous fait aucun mal. Ou presque, car en étalant votre sottise sur internet vous causez la « réduction du paquet d’ondes » et, la suppression de l’état de superposition. Votre vecteur d’état est désormais aligné avec le vecteur propre « débile » de l’observable « intelligence ». Voici le lien avec le Postulat V de la physique quantique à propos duquel je vous ai posé une question il y a quelques semaines. Pour finir, et dans le souci d’être compris, je vais citer Mark Twain qui résume bien votre situation : « Il vaut mieux se taire et être pris pour un fou, que de l’ouvrir et ne laisser aucun doute à ce sujet. »
            .
            J’ai donné l’exemple d’un article dont le sujet est le suicide d’un militaire. Je ne suis pas idéal, je vous l’accorde. En l’occurrence, mon seul tort était de surestimer les capacités intellectuelles de certains lecteurs dont vous faites partie. Vous pourriez au moins faire un minimum d’effort et faire une recherche sur internet (comme je l’ai indiqué d’ailleurs) ne serait-ce que pour montrer que vous n’êtes pas un imbécile total mais juste un imbécile normal, régulier, commun. Donc oui, il y a un problème de suicides dans l’armée. Et cela suffit pour infirmer l’hypothèse du moral dans l’armée qui se porterait bien.

          • Czar dit :

            le flot d’inepties, c’est de piocher un exemple au hasard et d’en tirer des conclusion à portée générale, ce qui prouve juste – une fois de plus – que tu es un niais verbeux invoquant la science mais restes infoutu de la moindre approche scientifique de base d’une question :
            – valeur de l’échantillon retenu
            – question de la mise en exposition de l’évènement
            – et facteur de l’opportunité

            par exemple, pourquoi la Gendarmerie est l’arme qui groupe le plus de suicides ?

            Peut-être parce qu’il s’agit de ceux qui disposent – eux – en permanence d’une arme qui peut transformer la moindre pulsion en action.

            Ce qui ne donne aucune indication pertinente sur la « qualité du moral » par rapport à celle des notaires, des caristes, ou du personnel de Disneyland Paris.

            Bref, ton habituel vautrage, malhabilement habillé par l’habituel dégagement totalement à l’ouest ( quel rapport avec la physique quantique neu-neu ? Contrairement à toi, je ne bafouille pas d’importance sur des sujets auxquels j’entrave que dalle)

            allez à la niche, vacueux roquet. Bis repetita placent toujours, surtout si c’est avec toi.

    • felipe dit :

      d’accord avec Blaine et votre argumentaire n’a rien a voir avec sa réponse qui est politique. Il est simplement difficile de recruter parce que, comme dans toutes les sociétés occidentales, le métier militaire est aux antipodes des aspirations sociétales. Collectif versus individualisme, dépassement de soi versus matérialisme, exigence statutaire de disponibilité et imprévisibilité de l’avenir immédiat versus, stabilité, certitude d’avoir son WE et sa copine. Notre jeunesse est a l’image de notre société : zapping, refus de s’engager sur long terme, etc. Ce n’est pas une critique, seulement un constat. Et je trouve personnellement que notre système d’hommes ne se débrouille pas trop mal pour que les jeunes recrues « adoptent » l’institution. Mais cela demande beaucoup d’énergie pour constater que les engagés servent 5 ans et puis s’en vont parce qu’ils veulent une vie conforme a leur environnement

      • Stoltenberg dit :

        Oui, je suis d’accord avec vous qu’ils font peut-être un bon travail quand il s’agit de motiver les jeunes pour rejoindre l’armée. Ce que je veux dire, c’est qu’il y a peut-être une mauvaise gestion de nos forces militaires, qui est politique. Emploi des soldats pour effectuer le travail des policiers ou missions lointaines coûteuses et inutiles. Si l’on supprimant ces 2 choses peut-être que l’on aurait plus d’argent pour mieux payer et mieux équiper les soldats. Et si des militaires se suicident ou quittent l’armée à cause d’une surcharge, cela témoigne que le moral ne se porte pas bien du tout.

        • felipe dit :

          je ne suis pas un fervent supporter de SENTINELLE mais il faut lui reconnâitre deux choses, au delà de la sacro sainte visibilité des armées.
          nous sommes dans une époque où il faut être « utile » et si possible immédiatement, notre monde politique et notre opinion publique veulent montrer et voir où passe leur argent.
          on ne pouvait pas laisser l’armée dans ses casernes qaund on vous parle de guerre et que les attaques terro foutent la trouille au petit peuple.
          c’est le prix à payer pour survivre. le défi quotidien des chefs militaires et d’accepter le minimum dans l’immédiat pour sauver la structure sur le long terme.
          le problème des politiques c’est de régler ce qu’ils peuvent gratter pour répondre à des questions immédiates sans impacter l’avenir sur le long terme.
          le CEMA me semble faire partie de ceux qui pensent que le système d’hommes (état d’esprit, éthique, formation morale, entraînement)est plus important que le reste. c’est plus long de former un chef de groupe ou un pilote que de construire un chasseur ou un char de bataille
          tout le monde comprendra que les efforts sur le renseignement depuis 20 ans ne visent qu’à une seule chose : donner du temps au politique pour éviter la surprise (et se retrouver dans une merde stratégique et militaire) et remonter en puissance.

          • Stoltenberg dit :

            Oui, je vous comprends. Pour moi, l’utilité de l’armée c’est de garantir la sécurité des citoyens et de dissuader les acteurs extérieurs de vouloir nous faire la guerre. La sécurité intérieure, c’est la police qui s’en occupe.

    • laurent dit :

      @Stoltenberg nos armées ont subit de graves purges sous Sarkozy et Hollande, ça ne pas remonter en un claquement de doigt.
      La droite d’ailleurs devrait la mettre en veilleuse vu l’état dans lequel elle a laissé nos armées et surtout le pays malgré toutes ces années de pouvoir

      • Stoltenberg dit :

        La « droite » comme la gauche, ce sont les mêmes socialistes qui détruisent le pays.

        • John dit :

          C’est ce que la population veut…
          A un moment, il faut assumer la responsabilité commune qui est celle de la population!
          A chaque fois que des lois allant dans le bon sens s’agissant des retraites, des « régimes spéciaux », et de mille autres sujets, la population est dans la rue.
          La population « mérite » ses dirigeants, mérite son système, et mérite ses lois… Tellement facile de tacler l’ENA, tacler les politiciens et autres…
          Dans d’autres pays, les personnes mécontentes des politiciens font de la politique… En France, ils attendent qu’un politicien leur promette l’impossible, et refusent de voter pour un dirigeant qui leur dira « on est dans la merde, on va devoir réformer les retraites, réduire les dépenses, augmenter le nombre d’heures de travail… ».
          Je ne dis pas que la population n’a pas de raison de se plaindre, mais une partie de la responsabilité est la leur…
          Il y a une énorme différence culturelle entre les pays latins et les pays germaniques.
          D’un côté, vivre aujourd’hui sans penser au lendemain. De l’autre, penser à après après demain dans chaque décision. D’un côté se décharger de toute responsabilité individuelle, de être conscient de sa responsabilité… D’un côté se plaindre des élites alors qu’ils ne veulent pas voter pour des personnes comme eux, de l’autre profiter des connaissances de chacun en reconnaissant à la fois la valeur des « élites » (qui ne sont pas vues comme telles) et des « autres »…

          Bref, il serait bon de voir une fois qqun prendre une responsabilité collective de l’échec politique.

          • Stoltenberg dit :

            John :
            Je suis d’accord avec vous. Ce sont bien les Français qui ont voté pendant toutes ces années pour des incompétents qui leur ont promis monts et merveilles sans penser au futur. Et c’est bien une expression de l’esprit latin des Français.
            .
            La suppression de l’ENA est un bon choix même si notre énarque principal, Jupiter ne sait pas pourquoi. En tout cas c’est un pas dans la bonne direction qui est celle de la déconstruction de la technostructure bureaucratique qui paralyse la France d’aujourd’hui.
            .
            La bonne réponse pour s’adresser aux problèmes économiques de la France ce serait plus de capitalisme et moins de gouvernement.
            .
            Je vais vous citer un extrait de la Psychologie des foules de Gustave le Bon de 1895 :
            « Le premier danger de cette éducation – très justement qualifiée de latine – est de reposer sur une erreur psychologique fondamentale: s’imaginer que la récitation des manuels développe l’intelligence. Dès lors, on tâche d’en apprendre le plus possible; et, de l’école primaire au doctorat ou à l’agrégation, le jeune homme ne fait qu’ingurgiter le contenu des livres, sans exercer jamais son jugement et son initiative. L’instruction, pour lui, consiste à réciter et à obéir. « Apprendre des leçons, savoir par cœur une grammaire ou un abrégé, bien répéter, bien imiter, voilà, écrivait un ancien ministre de l’Instruction publique, M. Jules Simon, une plaisante éducation où tout effort est un acte de foi devant l’infaillibilité du maître, et n’aboutit qu’à nous diminuer et nous rendre impuissants. »

            Si cette éducation n’était qu’inutile, on pourrait se borner à plaindre les malheureux enfants auxquels, à la place de tant de choses nécessaires on préfère enseigner la généalogie des fils de Clotaire, les luttes de la Neustrie et de l’Austrasie, ou des classifications zoologiques; mais elle présente le danger beaucoup plus sérieux d’inspirer à celui qui l’a reçue un dégoût violent de la condition où il est né, et l’intense désir d’en sortir. L’ouvrier ne veut plus rester ouvrier, le paysan ne veut plus être paysan, et le dernier des bourgeois ne voit pour ses fils d’autre carrière possible que les fonctions salariées par l’État. Au lieu de préparer des hommes pour la vie, l’école ne les prépare qu’à des fonctions publiques où la réussite n’exige aucune lueur d’initiative. En bas de l’échelle sociale, elle crée ces armées de prolétaires mécontents de leur sort et toujours prêts à la révolte; en haut, notre bourgeoisie frivole, à la fois sceptique et crédule, imprégnée d’une confiance superstitieuse dans l’État providence, que cependant elle fronde sans cesse, inculpant toujours le gouvernement de ses propres fautes et incapable de rien entreprendre sans l’intervention de l’autorité. »
            .
            Cet extrait parle, entre autres, de l’ENA.

          • Stoltenberg dit :

            Et je répondrai à votre commentaire concernant la Chine communiste un peu plus tard.

          • John dit :

            Concernant l’ENA, la supprimer est totalement stupide, et ne résout aucun problème…
            Est-ce qu’il faudrait supprimer tout ce qui pose un problème à une frange de la population?
            L’ENA est problématique uniquement de part la densité de ses alumni à des postes importants au sein de l’État… L’ENA est problématique parce que les personnes voulant faire de la politique voient cette école comme étant la meilleure voie vers une carrière politique.

            L’ENA est loin d’être une mauvaise école… Sinon il n’y aurait pas autant d’anciens élèves à la tête des entreprises du CAC 40… La densité de personnes de cette école à la tête de la France crée un problème de « consanguinité ». Cette image est très parlante. La diversité génétique de l’humain permet de réduire le risque de maladies génétiques… En politique, la diversité des parcours éducatifs et professionnels apportent des compétences très diverses, des visions diverses et donc surtout une meilleure compréhension de ce qu’est la France.
            Supprimer cette école est une mesure populiste qui ne changera pas la problématique de l’élitisme voulu par le système français et par les Français !

            Maintenant, c’est aux Français d’être capables de réformer leur système politique. Une personne comme Mélanchon, avec qui je ne partage que très peu d’idées, avait tout de même un programme politique intéressant pour l’élection présidentielle. Celui de réformer le système politique français et de partir.
            Et honnêtement, il y a des solutions très simples pour réduire les dépenses de l’Etat:
            – supprimer un échelon entre les communes et l’Etat. Tout est tellement centralisé en France que d’avoir 2 échelons entre cela et les villages/villes n’a aucun sens.
            – décentralisation… La France est un grand pays (ici je me concentre sur la géographie). Et ce pays est composé de régions avec des spécificités telles, que les décisions étatiques ne sont pas optimales dans chacune des régions. Prenez l’éducation et les forces de l’ordre… quel est le sens d’avoir le même système éducatif en Seine Saint Denis et en Alsace? Pareil pour les forces de l’ordre.
            La décentralisation simplifie l’organisation, réduit la complexité, améliore la réactivité…
            – Réformer l’exécutif ! Pour commencer, cesser avec la création et la suppression de ministères d’un quinquennat à l’autre. Quel est le sens de cela si ce n’est des dépenses inutiles? La continuité et le long terme ne peuvent être visés de cette manière…
            Réduire le niveau de responsabilité de l’exécutif, réduire leur champ d’action en redistribuant les responsabilités qui peuvent être confiées aux régions.
            Et surtout… Arrêter le principe de l’élection présidentielle… Élire un président revient à parier sur l’avenir. Trump aux USA passe son temps à mentir. Les présidents français ne sont pas dignes de confiance…
            Il faut avoir un parlement qui représente réellement la population. Combien même je déplore les scores de l’extrême droite en Europe, les électeurs méritent d’avoir leurs opinions représentées ! Une démocratie ne devrait pas fonctionner de cette manière.
            Cela demande une forme de « fair play » des partis entre eux. Lorsque la droite, la gauche et l’extrême droite sont au 2e tour, les 2 partis « traditionnels » ne devraient pas s’arranger et se retirer. Si ils ne sont pas capable de faire cela, il faudrait fixer des règlementations qui « interdirait » à des candidats de se retirer d’une élection entre les 2 tours…

            – Le gouvernement doit représenter la population lui aussi… Comment est-il possible que le pays soit dirigé par un parti représentant au mieux 1/4 de la population après l’élection, et la moitié à la fin du quinquennat?

            Bref, tant que la France se plaindra de ses politiciens, la situation n’est pas près d’avancer. Le problème est bien plus profond.
            Une fois le système réformé en supprimant les doublons (fonctionnaires et élus) en redistribuant les responsabilités et en construisant un nouveau système basé sur la coopération de tous les bords politiques, des élections devraient avoir lieu.
            Ensuite, les électeurs devraient arrêter d’élire des politiciens de carrière. En quoi un politicien de carrière est qualifié pour diriger un pays?
            Le ministre de l’écologie devrait être un scientifique, un ingénieur, ou un industriel dans les énergies renouvelables.
            Le ministre du travail pourrait bien être un ouvrier !
            Le ministre de l’agriculture pourrait être un agriculteur… Tant que cela n’est pas possible aux yeux des électeurs, la représentativité des Français n’existera pas. La représentativité ce n’est pas que celle des partis. C’est aussi celle des classes sociales, des parcours professionnels…

  4. Some1 dit :

    Et c’est pourquoi on va leur retirer la pension différé dans la prochaine réforme des retraites. C’est pas comme s’ils pouvaient protesté de toute façon.

  5. Gilles dit :

    Les Français sont fiers de leurs soldats depuis longtemps! Ces valeureux qui font toujours plus et mieux avec toujours moins! On réduit la voilure et on maintient l’allure! Une armée bien de chez nous en somme!

  6. Kevin dit :

    Vision très enjolivée de la réalité, engagé oui mais pas au front comme beaucoup pourrait le vouloir. Au lieu de ça il marches des Km dans les rues, les aéroports, etc … Je ne sais pas si il s’agit d’une minorité mais le malaise que ça engendre est réel. Plus belle armée d’Europe? je ne pense pas que l’Angleterre soit si mal lotis que ça mais bon oui on fait belle est bien parti de la liste des pays avec une « vraie  » armée

  7. Albatros24 dit :

    Le général peut aussi s appuyer sur un 4eme point : la grande popularité de l Armée auprès des français
    https://www.google.com/amp/s/amp.lefigaro.fr/actualite-france/2018/07/13/01016-20180713ARTFIG00342-la-popularite-des-militaires-aupres-des-francais-est-a-son-zenith.php
    Pas inutile face à Macron et aux extrêmistes anti militaristes

    Il est utile qu il rappelle le 2d point la LPM…à lheure où Macron recherche des zeconomies de bout de chandelle.
    L investissement dans l equipement de nos armees est primordial pour notre securité mais aussi pour relancer un secteur profitable à notre économie en dopant nos entreprises et PME innovantes et reconnues à l international.

  8. Simon dit :

    Ce général fait son travail.
    Il aurait pu rajouter : Nos militaires méritent des hélicoptères lourds (Terre et marine), des VCI lourds chenillés , des lance-roquettes multiples (accords d’Ottawa à dénoncer, Trump sait bien le faire lui !), de Caesar en nombre plus significatif, quelques avions d’alerte avancée Grumman seconde génération et quelques avions neufs anti sous-marins pour la marine, et aussi …un second porte avion nucléaire identique au Charles de Gaule !

    • Namroud dit :

      Je suis d’accord avec vous sur les équipements que vous citez , néanmoins en ce qui concerne les avions d’alerte avancée, pourquoi être dépendants envers les usa quand on peut concevoir nous même ou avec d’autres pays européens ?? D’ailleurs le transall Gabriel, dc 8 sarrigue sont de conception française . On a pu construire les avions ravitailleurs phénix les meilleurs au monde du point de vue de capacité de ravitaillement, autonomie etc..

      • John dit :

        Avec votre approche, la France aurait un budget militaire dilapidé dans des projets inutilement coûteux…
        Il se trouve que la France sait construire des avions, et que la capacité pour équiper ces avions de radars et moyens de surveillance existe. Et ce n’est pas un tel projet qui permettrait de maintenir cette capacité, car le volume à produire serait minime…
        Autant acheter sur étagère et ne pas avoir à investir des centaines des millions (voire 1 ou qques milliards) en R&D et en mise au point…

        Le Transall est franco-allemand.
        Pour les avions ravitailleurs, la différence de situation est énorme. Le volume de production est incomparable (3-4 contre 50 au minimum).
        En termes de capacité, dire que c’est le « meilleur », ça n’a pas vraiment de sens… De tous les ravitailleurs en construction, c’est celui qui est basé sur l’avion le plus large. Donc forcément c’est celui qui a le plus de capacité.
        Le fait que le MRTT avait la meilleure base pour développer un ravitailleur était un hasard ! Cela remonte à la conception de la famille d’avions civile A330/340… L’A330 est bi-réacteur, l’A340 est un quadri réacteur.
        L’aile de l’A340 était donc idéale pour utiliser les points d’attache des réacteurs externes pour y installer des paniers de ravitaillement…

        Est-ce pour autant le meilleur ravitailleur? Question complexe… Le meilleur pour la France? Probablement!
        Le KC-767 est un avion utilisé par l’Italie, le Japon, la Colombie et le Brésil. C’est la même base que celle utilisée pour le ravitailleur américain en production actuellement, mais ce n’est pas le même projet.

        Bref, savoir construire des avions de très haute qualité, c’est excellent. Mais utiliser ce savoir pour les projets pertinents, c’est mieux.
        Et ensuite, arrêter de penser que chaque matériel militaire peut être meilleur que les autres… Chaque matériel a des avantages, des inconvénients… Et pour les pays développant leurs propres armes, celles-ci sont adaptées aux besoins propres…
        L’Allemagne a une armée de défense. La France a une armée expéditionnaire. Cela explique la différence de stratégie dans le matériel (Puma vs EBRC, Leclerc vs Leopard)… Dire que l’un est meilleur que l’autre n’a aucun intérêt.

    • Weld dit :

      Des VCI chenillés ? Pour quoi faire ? Ces trucs sont très compliqués à déplacer jusqu’au terrains d’opex, n’ont que peu d’autonomie et leur maintenance est un cauchemar.
      Mieux vaut des VBCI, qui font tout le taf qu’on attend de ce genre d’engins.

      • John dit :

        Peut-être que l’adjectif « lourd » était de trop je pense…
        Mais si on regarde le CV90 ou le Puma, ont-ils réellement les problèmes que vous dénoncez? L’EBRC et ces IFV sont dans la même catégorie et emportent un armement très similaires. Mais le CV90 peut emporter des fantassins par contre.
        Les véhicules sur roue sont très sensibles aussi dans le désert… Combien de roues de réserve à emporter sur les convois de l’armée dans le désert malien? Combien de km faits entre chaque arrêt « maintenance »?
        Et effectivement, cette même question est valable pour les blindés chenillés.

    • Fred dit :

      @ Simon
      Quel rapport avec les « accords d’Ottawa » ???

      • Bravaldar dit :

        Roquettes à sous munitions, le bon vieux LRM qui vous vitrifie 3/4 terrain de foot.

        • Fred dit :

          @ Bravaldar
          Ça ne me dit toujours pas le rapport avec les « accords d’Ottawa » !
          https://fr.wikipedia.org/wiki/Accords_d%27Ottawa

          Par ailleurs, France possède des LRM [13 M270 en service et 44 sous cocon] sans sous-munitions (M31 à charge unique).
          À noter que les USA eux-même ne renouvelleront pas leurs roquettes à sous-munition, aux profit de celles à charge unique, quand bien même ils ne soient pas signataires de la de la Convention sur les armes à sous-munitions.

  9. Chill dit :

    Et des bâtiments pour surveiller notre zee et et également de premier rang, plus de sna, un sn le de plus , un bombardier long rayon d action discret et, et ….

  10. Renard dit :

    Il ne doit pas être au courant du taux d’attrition dû à la mission sentinelle qui décourage vite les jeunes effectifs. Et les moins jeune d’ailleurs.

    • Daniel Chollet dit :

      Dans le militairement correct, les Généraux parlent comme leurs collègues DRH d’entreprises civiles.

      • Renard dit :

        C’est tellement vrai que St Cyr et autre Navale tout comme Salon forment des managers et non plus des chefs. Il n’y a qu’à entendre leur vocabulaire. C’est toujours plus facile pour aller monnayer ses étoiles dans le civil…

  11. Céphée dit :

    Le nombre de conneries à lire en commentaires est proprement hallucinant.
    Entre ceux qui ne pensent qu’au travers de leurs vision politique, ceux qui pensent immédiatement propagande et conspirationnisme, et les éternels insatisfaits qui veulent le retour des années fastes du gâchis interminable… -_-#

    J’en viens à me demander pourquoi je me suis engagé pour défendre cette bande de cons…

    • Sacha dit :

      Je m’abstiens généralement de l’ouvrir mais faisons l’exception tri-annuelle : respire va, c’est bientôt l’heure de manger !

    • Sacha dit :

      Addendum : de l’ouvrir, hors intervention pertinente et bienvenue bien sûr…

    • Plusdepognon dit :

      @ Céphée
      Se poser la question, c’est déjà en suggérer la réponse.

    • Franz dit :

      Sans doute pour défendre l’immense majorité constituée de gens moins cons, qui reconnaissent leurs limites et notamment leur faiblesse 🙂 ?
      Mais qui ne s’expriment pas souvent, et surtout pas sur les réseaux sociaux… en leur nom, merci pour engagement.

  12. lxm dit :

    Un milicien est destiné à défendre un territoire donné( sa terre, sa maison, sa famille), alors qu’un soldat est formé pour attaquer et conquérir, des territoires, des marchés, des ressources. Que la france use de l’armée( et son industrie de défense) pour son aura diplomatique est une continuité historique. La levée de masse a confondu pendant un temps les 2 activités, mais revenir à l’armée professionnelle refait retomber l’armée dans le concept de mercenariat, faire la guerre pour des intérêts financiers, pétrolier, uranium, créer des état-clients etc.. et des carrières personnelles de dirigeants qui veulent entrer dans l’histoire ou garnir leur compte off-shore, on se bat pour des galons, donc une meilleure pension, une meilleure réputation. Habituellement ces derniers temps on use de concepts fumeux comme les droits de l’homme, le respect international, l’onu etc.. pour éviter de trop payer les soldats ou de leur donner un intéressement à ce qui a été conquis( par exemple des stocks d’or ou des parts de champs pétrolifères de « dictatures libérées »), car l’humain a besoin d’imaginaire comme de concret, l’idéal motive et coûte peu cher, et quand les sociétés humaines deviennent trop obsédées par le concret, l’argent brut, les soldats peuvent changer de camps, refuser un combat, se mettre à leur propre compte, voir même vendre leur propre pays( comme la garde prétorienne a vendu un jour la place d’empereur Romain aux enchères). Historiquement, on verra généralement 2 types de période de guerre, celle du grand changement quand le monde est très peuplé, mouvant( libéral) et gouverné par des ultra-riches, c’est la période des armées énormes levées en peu de temps et d’intense production, les zones reliées par les flux économiques s’unifient sous un conquérant libéral( souvent déifiée ensuite), c’est une course( productivité haute); et l’autre période bien plus longue est celle de guerres d’héritage ou de petites conquêtes frontalières, monde conservateur et souvent religieux où le puissant doit prouver qu’il a une utilité sociale et mater les révoltes de pauvres, c’est un marathon dynastique( productivité basse).
    On se fait souvent une fausse idée de l’histoire, des buts de guerres, pourtant il suffit de lire l’histoire.
    Nous sommes toujours dans la période libérale, celle des guerres d’unification, l’humanité cherche à s’unifier au niveau planétaire, et cela incite à la guerre, mais les gens ne sont pas encore assez pauvres pour accepter de s’engager dans des armées dirigées par des ultra-milliardaires se prenant pour des dieux, mais cela est en train de se faire.
    Je voudrais tant voir dans la France une exception. Quand Sarko a attaqué la libye alors que Khadaf l’appelait « mon fils », obéissant à un plan américain de partage des ressources pétrolières en périphérie du moyen-orient en prévision d’une guerre contre l’iran, quelque chose s’est cassé.

    • Plusdepognon dit :

      @ lxm
      L’eau potable disponible et la chute des rendements agricoles vont mettre tout le monde d’accord.
      https://youtu.be/qYCfx2xFMjE
      Dernièrement, certains parlent d’une variation de + de 5 degrés celsius de la température moyenne de la Terre en 2100.
      Vous avez aimé le film « Mad Max » ?

    • felipe dit :

      pas mal de bêtises dans ce post. apprenez à faire la différence entre un engagé volontaire qui signe pour cinq ans à servir là où le gouvernement représentant la nation lui dit d’aller. la négociation est inférieure ou égale à zero.
      le mercenaire , choisit ses missions et ses guerres et ne se sent pas lié par le moindre contrat.
      pour votre mémoire, je vous invite à bien relire notre histoire militaire. la conscription a eu deux énormes qualités : faire masse face une menace imminente et assurer la relève en cadres de contact (professionnels) fauchés dans les premiers combats. mais ce sont quoique vous en pensiez des professionnels qui ont commandé et réorganisé les armées dans les conflits du XXe siècle.
      on fait la guerre pour un intérêt national. la difficulté est qu’aujourd’hui, cet intéret national sort du périmètre « charnel » et matériel du territoire national , mondialisation oblige. il devient difficile de donner du sens à l’action militaire, surtout si on se bat à des milliers de km.vous êtes vous posé la question de l’attitude de l’opinion publique si on lui disait q’un matin, les approvisionnements énergétiques étaient interrompu par un chefaillon enturbanné ou un général SPUNTZ quelconque ? et qu’il en allait de la survie du pays ? on exigerait sans tarder d’aller se battre pour du pétrole.
      votre loggorhée sur le sens de la guerre mérite sans nul doute d’être présentée au concours de normal sup. personnellement, je préfère m’appuyer sur des historiens de la chose.
      pour votre info : lire les ouvrages de françois cochet ou de michel goya.

      • ERMKMS dit :

        @felipe,

        Rassurez-vous, lorsque la prise de conscience sera telle que toutes les campagnes publicitaires de recrutement ne ramèneront plus un seul candidat valable, le plan est déjà prêt: le recours aux privés.
        L’avantage du privé est que, pour bien moins cher au final et faisant fi des lois, il dégomme tout ce qui est considéré comme « ennemi d’état » bref du gouvernement.
        Donc pensez à vos enfants, petits enfants qui eux, bien élevés et éduqués (car fort judicieusement poussés à ne pas recommencer les mêmes âneries que nous) refuseront d’aller se faire sauter sur des mines artisanales (sur une route reconnue et sûre, il s’entend).
        Vous prenez la lunette par le mauvais côté et le problème vous semble petit et lointain, corrigible avec une pince à épiler.
        La mondialisation, c’est aussi se faire rouler dans la farine par ses voisins et copains de l’UE en sacrifiant nos savoir-faire (Rafale VS F35) et se faire consoler avec quelques blindés.
        La mondialisation n’oblige à rien d’autre qu’à baisser son pantalon, perdre de précieux outils industriels, des emplois, des savoir faire et sa souveraineté nationale.
        Et l’attitude de l’opinion publique, vous vous faite l’avocat du diable! Cependant, comme stipulé plus haut, il reste l’option privée.

        Pour résumer: la merveilleuse mondialisation permet de se passer de nombreux services et de faire des économies d’échelle. Dormons donc tranquilles, peaufinons nos logorrhées (deux R, car vient de logos) et amusons nous, Tout va bien, tout va bien, tout va bien, les militaires ont la pêche et la reprise économique est là!

  13. Plusdepognon dit :

    @ lxm
    L’eau potable disponible et la chute des rendements agricoles vont mettre tout le monde d’accord.
    https://youtu.be/qYCfx2xFMjE
    Dernièrement, certains parlent d’une variation de + de 5 degrés celsius de la température moyenne de la Terre en 2100.
    Vous avez aimé le film « Mad Max » ?

    • lxm dit :

      On épuise la terre d’abord à cause du commerce, on exporte la production au lieu de consommer et la redonner sur place( re-fertiliser avec les déchets pour maintenir un cycle), on ne devrait autoriser que le commerce de graines au lieu de nourriture finie. La france se désertifie depuis qu’on a abattu les haies boisées qui accumulaient de l’humidité entre les champs, pour créer de vastes exploitation pour « exporter », l’eau est pompée, polluée, il y a eu à un moment donné même une réserve d’eau stratégique polluée par des activités industrielles, m’enfin ce genre de news sort rarement, on ne connait pas l’état réel du pays, on a des déchetteries radioactives par centaines, et sans un plan détaillant les zones n’importe qui pourrait se faire avoir.
      Le +5 degré, je l’entendais déjà peu après l’an 2000, en référence à une saturation des océans et de la toundra qui se mettraient à rejeter leurs stocks de méthane. Je pense qu’avec ce principe activé les océans pourraient monter de 40 à 50 mètres dans les décennies prochaines, l’europe devenant un chapelet d’îles et de marécages, pendant que le reste du monde se transforme en désert aride et stérile, l’europe devenant alors la zone vers laquelle toute la planète cherche à converger, envahir.
      Ce que je tente d’énoncer sur ce site depuis de tant de posts c’est que le concept de défense recoupe de multiples aspects( à 360 degrés), pas seulement la guerre brute en face à face, on ne prévoit pas seulement de s’en sortir pour le jour d’après quand un hiver arrive et qu’on ne pourra plus compter sur aucune production, aucun nouveau stock.
      Non, je n’ai pas aimé mad max, max était un policier qui a assisté impuissant à la chute de son pays et y a perdu sa famille( son avenir), a vu le basculement vers le chaos et l’hyper-violence parce que tout le monde était entrainé à vivre dans le court terme, la compétition à qui dominerait son prochain, comme dans la chute de rome quand les généraux défilaient et que plus rien ne fonctionnait.
      Je pense qu’avec toute les catastrophes annoncées nous allons vivre la fin des républiques, démocraties, et passer à un nouveau type de régime basé sur la science fondamentale et le long terme. Selon le cycle grec des systèmes politiques nous sommes à la fin quand le quidam de la rue se pense l’égal du dirigeant, et que le dirigeant veut faire du peuple son « pote ».

  14. Eowya dit :

    Je n’aime absolument pas le terme « 2éme armée du monde libre ».
    Cette phrase tout droit issue de la guerre froide signifie forcément que des pays comme la Russie ou la Chine sont des pays « non libre ».
    Et bien, n’en déplaise a l’auteur, mais j’ai tendance a croire que nous sommes beaucoup moins libre que ne le sont ces deux pays, qui sont totalement indépendant dans leur politique de défense ou géostratégique. Ce n’est pas notre cas, nous avons déjà vu comment les choses se passaient et comment l’OTAN et les Américains pouvaient nous faire du chantage économique pour nous empêcher de livrer une commande de 2 navires de classe Mistral, qui plus est, déjà construit.
    Depuis le milieu de cette décennie, on assiste a un véritable retour à la guerre froide qui me chagrine, parce qu’il est purement artificiel, et très probablement le résultat de campagne de lobbying pour justifier un ennemi extérieur et la vente d’une nouvelle génération de contrat d’armement.
    Dire que la France est la 2éme armée de l’OTAN me parait déjà moins sectaire. Et cela est justement du au fait que la France s’est habituée a avoir une défense souveraine et autonome, et par conséquent, s’est employée a être autonome dans le secteur militaire, que se soit des blindés, des avions ou de la marine, là ou la plupart des autres pays Européens se sont laisser davantage aller a la protection de l’OTAN et donc des américains (ce qui est particulièrement vrai pour l’Allemagne), affaiblissant leur armée.
    De ce point de vue là, notre adhésion a l’OTAN se traduira a long terme par un affaiblissement de notre armée nationale, car nous risquons sur le long terme de perdre notre autonomie dans des secteurs stratégiques, comme ce fut le cas pour nos voisins. Nous risquons donc de perdre ce statut de 2éme armée de l’OTAN ; Celui ci est préservé uniquement du fait de la très récente adhésion de la France a cette entité.
    C’est en cela que je trouve que les pays comme la Russie et la Chine sont bien plus libre que nous.

    Le deuxième point critique sur le terme de « monde libre », c’est qu’il fait directement écho a la seconde guerre mondiale, ou « monde libre » s’opposait a « monde occupée », donc, occupation militaire, sous domination nazie.
    Ce terme semble vouloir mettre dans l’esprit du lecteur que la Russie et la Chine sont des pays « occupés ». Ce n’est pas le cas. Ni militairement, ni idéologiquement.

    • Eowya dit :

      Edit : Je me suis laissé emporter par le terme « monde libre » : Ce n’est pas l’auteur qui l’a indiqué, mais Macron. En effet, cela ne m’étonne pas dans lui, et ce n’est donc pas a l’auteur que je parle alors.

  15. vrai_chasseur dit :

    Là où le général Lecointre n’a pas tort c’est le fait que les autres nations considèrent l’armée française comme l’une des toutes meilleures armées du monde.
    Son efficacité, son professionnalisme et la qualité de ses ressources humaines sont unanimement reconnus y compris par les américains, qui disposent pourtant de moyens sans commune mesure.
    Les français qui voyagent beaucoup savent que cette image flatteuse de l’armée française chez leurs interlocuteurs étrangers fait partie des points positifs de la perception de la France. Il serait puéril de le nier.
    Là où il a également raison d’insister, c’est sur la condition militaire, l’équipement, et la considération de la nation (et des politiques) à l’égard de l’armée. 3 points qui sont absolument essentiels au maintien de ce niveau qualitatif.

  16. Stef dit :

    Vraiment crétin de la part du général de Villiers d’avoir lâché un si beau tableau!!!

  17. Mecano dit :

    Je suis désolé mon général, mais je ne me retrouve absolument pas dans votre constat. Vos soldats sont tristes. Ils sont tristes parce depuis de nombreuses années, ce bel outil qu’était l’Armée Française, a été très affaibli pour de nombreuses raisons. Évidement , le politique dont l’intérêt personnel s’arrête à la durée de son mandat , en plus de sa totale méconnaissance des métiers des armes et de tout ce qu’ils n’ont cessé de perdre, voire de son dégout vis-à-vis de ceux-ci, y est pour beaucoup. Mais pas que . La hiérarchie de notre institution est aussi rongée par ce symptôme « des intérêts » durant le mandat de chaque poste. Alors l’ Institution se ment tous les jours (compte-rendu incomplets, indicateurs biaisés , études faussées etc …etc…) . Alors que nous avons besoin d’une seule chose , pour retrouver la voie de la motivation, voire encore peut être confiance en vous (la hiérarchie) : de l’honnêteté. De l’honnêteté envers nous même et envers le Pays. Sans elle , aucun état des lieux réels n’est possible. Nous aurions besoin de tout mettre sur la table, même si cela fera mal à certains . Nous serions tous recruteurs ? Quand on est triste de voir que nos jeunes , ne veulent rien subir et avoir tout de suite (donc phénomène générationnel ), mais que ceux-ci ne veulent plus entrer dans la grande muette (mon chef me harcèle, il me donne des ordres …) , que les anciens s’en vont écœurés , alors on ne peut que se poser la question de qui et de quoi sera composée notre Armée dans 20 ans , vu que pour en avoir quelques uns, on surprime tous les filtres … Par manque de courage , nous nous enfonçons tous les jours malgré certains résultats, dont les couts sont énormes. Nous avons perdu trop de savoir-faire, trop de savoir-être depuis 15 ans , pour remonter la pente , le volume de tout ce que nous avons perdu est trop énorme. Toutes les spécialités sont impactées par une baisse de niveau flagrante (vous savez : le touche à tout et bon en rien) . Faudrait , juste avoir le courage de le reconnaitre. Quant à la comparaison avec les autres Armées, oui , ils nous admire pour notre capacité à faire avec si peu (notre ration cout/efficacité doit être un des meilleurs du monde , ce qui n’empêche pas certains de continuer à nous démolir et dire qu’on coute trop cher . Et puis pour combien de temps encore ? ) . Mais on passe aussi régulièrement pour des peintres … Je doute que cela apparaisse dans tous les comptes-rendus , surtout toutes les strates … Nous pourrions, retrouver la motivation mon général, mais sur le terrain, trop de choses s’effondrent …. et il est difficile de se battre contre sa propre famille.

    • Anonyme dit :

      Mecano,

      Magnifique, Vous avez parfaitement résumé la situation en phrases dignes, c’est d’une totale limpidité!

    • Jm dit :

      Mecano
      votre prose est l’exact reflet de que sont réellement nos armées.
      Et je vous confirme que ce type d’écrit est courant, il est régulièrement transmis au commandement, mais largement édulcoré, synthétisé, résumé, et vidé de sa substance en arrivant au très haut niveau hiérarchique et politique.
      Mais il convient également de savoir que ce type d’écrit est régulièrement transmis par la DRSD (le Directeur en personne) qui le remet directement et mensuellement au ministre sans filtre. Il ne peut pas dire qu’il ne sait pas (elle en l’occurrence).
      Ça doit être assez coquet quand les deux écrits arrivent simultanément et sont totalement discordants !!!!!

  18. nexterience dit :

    C’est vrai qu’on a une maîtrise industrielle hors normes.
    D’un autre côté, ça rappelle un peu 1939. On était peu modestes.
    On est toujours attaqué par des points faibles alors qu’on focalise sur nos points forts.
    Et il suffit d’une faille.

  19. Piliph dit :

    Je suis fier du sens de la discipline de nos soldats, capables de rester l’arme au pied dans l’attente des ordres lorsque des compatriotes se font massacrer au Bataclan (Honte aux trois flics indisciplinés de la BAC ont su prendre une initiative). Et fier de voir notre armée soutenir les « freedom fighters » syriens… Bon, à part ça, il se croit dans quel siècle, ce général, pour dire aux Français de quoi ils doivent être fiers ou pas? Une armée est un « outil » dans les mains des dirigeants. Pour être fier d’un outil indépendamment de l’usage qui en est fait, il faut être un peu… fétichiste.