CNM, Retraite Mutualiste du Combattant

 

Vente d’armes à l’Arabie Saoudite : Une enquête ouverte pour « compromission du secret de la défense nationale »

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

84 contributions

  1. Frédéric dit :

    En lien avec cette, voici le tableau du plan de livraison de Nexter jusqu’en 2028 avec une montée en puissance exponentielle qui semble faire des jaloux d’ou ces histoires qui sortent sur l’Inde (totalement inventé) et l’Arabie saoudite :

    https://static.mediapart.fr/etmagine/default/files/2019/04/13/plan-livraison.png

    http://www.air-defense.net/forum/topic/8092-le-yemen-en-voie-de-somalisation/?do=findComment&comment=1211879

    • Passager dit :

      Je suis surpris que le A330 MRTT soit considérer comme une vente uniquement française.
      Bon après l’article a perdu tout semblant de crédibiliser quant il a annoncer le pod Damoclès comme bijou technologique français (j’avais l’impression de lire un mauvais scénario d’Hollywood avec l’annonce du méchant), aussi je ne comprends pas leur fantasme sur ce pod de désignation, si. Sinon mis à part le Caesar est je penses le seul armement qui soit justifiable de soulever une vrai indignation mais reprocher la vente de radar car pouvant être des armes offensives j’ai des doutes tout comme le reproche sur les ventes antérieures au conflit (après on peut reprocher à la France de continuer le soutien logistique aux EAU). Sinon j’ai des doutes sur les affirmations qu’on peut faire du bombardement côtier avec du 76mm.

  2. Fred dit :

    Que ce serait passé si Mr. Lagneau avait publié en primeur ce rapport confidentiel? Je suppose que Mr. Lagneau n’a pas la carte journaliste, dans ce cas aurait-il pu être poursuivi pour divulgation de sécrets défense contrairement à un journaliste?

    • dolgan dit :

      Notre hôte ne semble pas être adepte du buzz creux comme stratégie de communication. Il est donc douteux qu’il aurait publié ces documents.
      .
      La diffusion de ces documents (sans intérêt pour le grand public: ils ne nous apprennent rien d’important) visait uniquement à provoquer l’enquête de la DGSI afin de bénéficier de la publicité autour de l’enquête. C’est pas du journalisme, c’est du Buzz/ Clicbait classique et méprisable.

    • Thaurac dit :

      On lui amènerait ds oranges..;)
      bon, le charrions pas, il a réussi à se sortir vivant des fêtes pascales 😉 😉 😉

  3. Bloodasp dit :

    Les journaleux ne sont pas au dessus des lois. S’ils ne communiquent pas leur source, qu’ils soient sanctionnés comme le prévoit la loi. Cette caste commence sérieusement à me gonfler, sous couvert du droit à l’information ils publient tout et n’importe quoi sans discernement. Il serait peut-être temps que les journalistes aient un « ordre des journalistes » qui fonctionne un peu comme les autres professions d’ailleurs et qu’ils soient sanctionnés par leurs pairs quand ils franchissent la limite. Mais je ne m’inquiète pas ça viendra, comme c’est venu pour les politiques….Et dans la même veine, il faudrait aussi contrôler leur source de revenu, histoire d’être sure qu’ils n’écrivent pas des papier en service commandé….

    • Thaurac dit :

      Tout à fait d’accord avec vous et je soupçonne certains de provoquer des fuites avec des paiement en espèces ou autre avantage.
      Ils encouragent ce genre de fuite sensible;
      Certains aussi , je pense à certains syndicats œuvrant par exemples dans la magistratures ne s’en privent pas…

    • John dit :

      Votre vision est trop binaire…
      Les journalistes sont humains et ont des opinions.
      Les informations objectives à 100% n’existeront jamais car l’objectivité n’est pas la même selon nos opinions.
      Le lecteur a une importance capitale lorsque l’on parle d’information. La diversification des sources permet d’avoir des contradictions, des investigations de journalistes sur les pratiques de certains confrères, …

      Un des problèmes actuels dans cette profession, c’est qu’il y a d’une part les médias internet avec très souvent une éthique limitée, et des opinions très fortes. Mais ceux-ci gagnent en puissance parce qu’on a arrêté d’acheter des journaux de qualité…
      Et les proprios de ces journaux de qualité ont tous dû revendre car ils perdaient trop d’argent. Résultat, les grands groupes détiennent ces journaux et orientent la ligne éditoriale, et probablement que les investigations sont plus rares…

      Regardons AUSSI ce que NOUS pouvons changer pour obtenir le niveau d’information que l’on désire. La responsabilité n’est pas uniquement dans les mains des journalistes.

  4. Czar dit :

    Pourquoi la DGSI ? L’ex-DPSD n’est-elle pas compétente pour tout ce qui a trait à l’atteinte au secret au sein du Ministère de la Défense ?

    Soit dit en passant cette loi « sur le secret des sources » montre bien que les journalistes sont les nouveaux curés : jadis seuls les hommes de Dieu étaient exemptés du devoir de répondre à la justice des hommes, aujourd’hui, le petit porteur d’une carte de presse balade avec arrogance son immunité de juridiction, pendant que les évêques finissent traduits en justice pour ne pas avoir eu recours à la délation.

    • Fred dit :

      @ Czar
      Faire un signalement à la justice de viols d’enfants, tu appelle cela de la délation ? Drôle de morale …

    • Clément dit :

      @Czar
      Les journalistes n’ont aucune immunité. Ils ont juste le droit de ne pas divulguer leurs sources. Par contre ils ont le devoir de révéler les faits. Ils doivent dire « ce qui s’est passé » mais ils peuvent cacher « qui leur a dit ».
      Dans le cas des évêques c’est l’inverse : ils n’ont pas révéler les faits.

      • Électeur dit :

        @ Clément
        Que l’on appelle ça comme l’on veut, les journalistes ont des privilèges qui devraient être remis en question.
        Protection des sources, pourquoi ? L’informateur commet dans la plupart des cas une forfaiture qui mérite sanction.
        Autre privilège journalistique scandaleux : le journaliste a le droit de raconter n’importe quoi à la seule condition que sa mauvaise foi ne puisse pas être démontrée. Ceci ne résulte pas de la loi mais d’une coutume judiciaire particulière que l’on appelle « jurisprudence ».
        Le Législateur pourrait rectifier cette jurisprudence (en précisant la loi) mais n’ose pas le faire parce qu’il prend les électeurs pour des cons soumis à la presse.
        Ce pouvait sembler vrai au 20ème siècle mais on sait désormais que c’est faux : les journalistes ne tirent leurs privilèges que d’une illusion d’influence.
        Il faut que ça change mais les élus, représentants de la démocratie représentative, ont peur.

        • Clément dit :

          – Pourquoi la protection des sources ? Et bien tout simplement si on ne les protège pas, il n’y aura plus de source.
          – « le journaliste a le droit de raconter n’importe quoi à la seule condition que sa mauvaise foi ne puisse pas être démontrée » : vous et moi également. J’ai un tête une affaire d’accusations jugées mensongères d’un prof de ma fac par des élèves, mais les plaignants furent jugés « de bonne foi » et non condamnés.
          – Sinon je vous invite à vous renseignez sur le nombre d’affaires qui furent révéler grâce à la presse au XXIe siècle.

          • Électeur dit :

            Clément, les exemples que vous évoquez ne sont pas probants parce que c’est une toute autre dimension : la presse se prétend investie d’un devoir d’information publique qui lui donne (selon elle) des privilèges.
            Au contraire vos exemples relèvent du droit privé, ce qui est complètement autre chose.

          • Robert dit :

            On pourrait écrire des livres entiers de faits attestés et vérifiables concernant la partialité des journalistes et leur malhonnêteté. Pas tous les journalistes, dont certains reconnaissent être des militants, mais la presse obèse et satisfaite d’elle-même sans esprit critique, agréée en cour, subventionnée et bien pensante.
            On le voit quand les membres de certains groupes ou minorités sont mis en cause, ou prétendent se victimiser alors qu’ils sont plutôt coupables, la presse est unanime à taire tout détails permettant de reconnaitre de quoi et de qui on parle. Quand certains termes sont utilisés abusivement soit pour sous évaluer un fait soit au contraire pour dramatiser, selon qu’ils veulent donner une impression ou une autre, en dehors de toute impartialité, ils sont responsables de désinformation. et ce sont quasiment les mêmes qui prétendent « lutter contre les fake news » avec l’argent des subventions en promouvant le mensonge dans leurs lignes. L’affaire Vincent Lambert a été un cas d’école de désinformations journalistique, aucune information déterminante n’allant pas dans le sens d’un « légume » qu’il faut aider à mourir ne circule dans la grande presse, laissant croire que cette euthanasie va de soi et qu’il faut être inhumain ou fanatique pour s’y opposer.
            La presse française en soi s’est laissé corrompre par l’argent, je suis conforme à ce qu’il faut dire ou taire donc je travaille et on m’invite, et adhère par conviction ou par intérêt à la bien pensance la plus dégueulasse.
            Sur le principe, les journalistes dignes de ce nom ne sont qu’une minorité et c’est pour qu’ils puissent continuer à travailler honnêtement que je défend leur liberté d’expression. Pour tous les autres, ils soutiendraient n’importe quel régime pour travailler et savent se taire quand ça menace la pensée en cour.

          • Paul Letissier dit :

            Sous les prétextes de « droit à l’information » et de « liberté de la presse », les journalistes ne supportent pas que l’on oppose le secret professionnel à leurs questions. Mais inversement et selon eux, toujours sous les prétextes de « droit à l’information » et de « liberté de la presse », le secret professionnel des journalistes est intangible et doit s’opposer même aux enquêtes judiciaires. L’on pourrait donc leur demander un minimum de cohérence dans l’application des principes qu’ils évoquent.
            .
            « Clément » mentionnait, plus haut sur ce fil, « les affaires révélées grâce à la presse au 21ème siècle ».
            Les seules que j’ai en mémoire étaient des calomnies à but électoral, des fausses affaires qui « révélaient » des situations connues depuis plusieurs années mais sont sorties juste avant des élections.
            François Fillon s’est fait piéger parce qu’il n’a pas su se défendre : il lui aurait pourtant été facile de dire « oui, je couche avec mon attachée parlementaire, et alors ? » Richard Ferrand, lui, ne s’est pas laissé déstabiliser et il a eu raison : en votant pour lui, les électeurs ont donné tort au journaliste calomniateur qui les avait pris pour des imbéciles.

          • Électeur dit :

            @ Clément
            J’y reviens parce que la liberté de la presse et ses abus me semblent un sujet essentiel.
            J’ai écrit « à condition que la mauvaise foi (du journaliste) ne puisse pas être prouvée ». C’est tout autre chose que si j’avais écrit « à condition que le journaliste démontre sa bonne foi ».

    • Robert dit :

      Czar,
      Un prêtre qui abuse d’enfant a droit à un procès équitable, comme tout citoyen, mais doit aussi répondre devant l’Eglise d’avoir trahi un engagement devant Dieu, le sacerdoce. Comme pour la confession qui ne remplace les peines temporelles s’il y a lieu, mais permet de libérer une âme des peines spirituelles devant Dieu, le sacerdoce ne relève pas du droit temporel et doit demeurer distinct et ne relever que du droit canonique, celui qui a trahi ce sacerdoce soit doit en être relevé soit doit être privé de son ministère public et envoyé dans un couvent. Le prêtre fautif doit rendre des comptes à l’Eglise, concernant l’ordre sacré qu’il a reçu d’elle au nom de Dieu, et à la société au nom des crimes qu’il a commis, l’Eglise n’étant pas compétente dans ce domaine. Mais les deux tendent à se confondre et l’Eglise à s’affranchir de son autorité spirituelle.
      Un prêtre qui abuse d’enfants relève de deux procès distincts qui n’ont pas à être confondus. Ce qui est reproché à l’Eglise c’est de n’avoir pas pris à temps et selon les lois temporelles les mesures d’éloignement et parfois entravé les dénonciations pour protéger l’institution ou en ne croyant pas les enfants ou jeunes adolescents.
      Comme l’éducation nationale continue à le faire en déplaçant le suspect, comme certaines fédérations sportives. Souvenez vous des viols par un entraineur de Tennis féminin, Régis de Camaret, il a fallu l’obstination d’une victime des décennies après pour obtenir des poursuites. La fédération savait mais se taisait pour ne pas nuire à l’institution et les parents qui avaient beaucoup investi sur la réussite sportive de leurs enfants refusaient de les croire. Mais cela ne scandalise pas la bien pensance, parce que ces scandales touchant l’Eglise permettent d’accabler la seule Eglise catholique quand le judaïsme, le protestantisme allemand entre autre, et l’islam sont largement touchés eux aussi, afin d’essayer de lui faire perdre son crédit spirituel et moral et pour que la justice républicaine s’immisce dans le droit de l’Eglise. Pour les modernistes et libéraux dans l’Eglise, il s’agît de supprimer le célibat ecclésiastique, qui n’a rien à voir avec ses crimes, et le secret de confession qui ne prétend en rien pardonner un crime ni se substituer à la justice, en fait toute la morale sexuelle qui les gênent. C’est d’un autre ordre, ordre que réprouve le monde moderne, une relation directe entre Dieu et les hommes en vue de leur salut.
      Par contre, l’aveu qu’a fait Frédéric Martel dans son livre Sodoma, en généralisant abusivement à tout le clergé opposé à l’homosexualité en bon militant homosexuel prêt à mentir pour sa cause, c’est qu’un puissant lobby homosexuel dans l’Eglise se coopte et augmente son pouvoir en soutenant par complicité les pédérastes et pédophiles dans l’Eglise, « tu cautionne mes désordres et je cautionne les tiens ». Cela, personne n’en parle alors que c’est pourtant la cause de cette épidémie de pédérastie et pédophilie dans l’Eglise, la disparition du discernement traditionnel dans l’accession au sacerdoce depuis les années 60 et la promotion d’homosexuels, de pédérastes et de pédophiles par complicité depuis ce vide moral qui s’est installé.
      La république veut prendre la place de Dieu dans l’Eglise, mais refuse de viser aux causes de cette pédophilie/pédérastie qu’elle dénonce dans la même Eglise. Elle veut juste un prétexte pour s’en prendre aux bases d’une institution qui a été affaiblie justement parce qu’elle se soumettait trop à l’esprit du monde en remplaçant un discernement moral et psychologique fondé sur la raison droite au profit de fadaises freudiennes et de bons sentiments. On voit aujourd’hui le résultat, mais comme ce serait remettre en cause la promotion de l’immoralité, on fait semblant de croire que c’est l’Eglise par ses lois hors du temps qui serait seule responsable de cette épidémie de crimes. J’en ai déjà parlé ici avec des exemples précis qui m’ont été confiés.
      Le clergé aurait du dénoncer cette confusion d’une pseudo science psychologique, du relativisme moral, au moment ou cela se mettait en place. Aujourd’hui une personnalité immature peut encore essayer d’accéder au sacerdoce et trouver un supérieur de séminaire ou un évêque complaisant. Il faut rendre à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu. Une personne immature, cherchant à séduire, à l’orientation sexuelle douteuse, ne doit pas passer les portes d’un séminaire ou d’un noviciat, mais cela les lois actuelles cherchent à l’interdire au nom de « l’égalité de genre » et des « droits humains. »
      J’espère que ces scandales infâmes touchant le clergé permettront à l’Eglise de devoir faire, nos évêques sont si frileux devant le monde, un constat et réformer en bien ce qui touche au clergé, mais aussi au laïcat consacré ou non.

  5. vrai_chasseur dit :

    Malheureusement pour eux, ces journalistes lanceurs d’alerte utilisent toujours les mêmes biais d’insuffisance de raisonnement, où on confond allègrement corrélation et causalité entre des faits :
    « 30% des frappes saoudiennes et émiratis au Yemen sont sur des cibles civiles. La France vend des armes aux Saudi et aux UAE. Donc la France est responsable du malheur de ces 30% de cibles civiles ».
    CQFD….Inutile d’aller plus loin dans la lecture. Dès les premières lignes le document dérape dans le sophisme fallacieux.
    Et comme le rappelle à juste titre l’article, s’il n’y avait que la France qui vendait des armes aux belligérants du Yemen, ça se saurait….
    Bref on se prend parfois à songer que ce n’est pas simplement la protection des documents confidentiels qui est un enjeu de sécurité nationale, c’est aussi le QI moyen des lanceurs d’alerte.

  6. JG von Rheydt dit :

    Si la forme est légale, elle résulte cependant d’une procédure qui vise la mise-en-garde par la communication plutôt que l’éfficacité. La DRSD n’aurait justement pas été plus compétente pour agir dès lors qu’il faudrait au final interroger, voir poursuivre des personnes détenteurs d’habilitation du Secret-Défense? Force reste encore à la Loi mais les coutumes actuelles marquent un retour en arrière certain qui consiste à considérer de manière sytématique tout contre-pouvoir comme un adversaire ne relevant plus du champs d’application du Droit et des Garanties qu’il accorde.

  7. Plusdepognon dit :

    À coup sûr, ça vient du château (ça ne peut être que quelqu’un de bien placé).
    Et ce n’est certainement pas pour préserver quelques vies humaines, mais pour des histoires de gros sous.
    Du temps Hollande, les journaux se gobergeaient de ces « couacs ». Là, silence radio. Pourtant il est beau !
    De toute manière, dans un système qui mélange de plus en plus les genres, difficile de faire le tri entre le traître et le repenti.
    https://youtu.be/gMUrEg-Hk8A

  8. Céphée dit :

    Là où cette affaire devient puante, c’est quand Disclose se réfugie derrière la liberté de la presse et la protection des sources.

    Sauf que la liberté de la presse n’autorise en rien la divulgation d’informations classifiées défense, et le secret des sources n’est pas destiné à protéger l’auteur d’un délit.

    Ils font du mal à tous les journalistes à se comporter ainsi.

    • Bill Balantin dit :

      C’est quand même con de fournir des armes aux saoudiens. Excusez du peu.

    • John dit :

      Le problème peut aussi être le fait de classifier des informations qui pourraient porter atteinte à la réputation d’un gouvernement ou d’une agence de l’Etat alors que ces informations ne mettent pas en danger la sécurité nationale…
      Cela pourrait mettre en danger des intérêts économiques… Mais c’est bien là le rôle du journalisme, mettre en avant des questions d’éthique…

      Quels sont les dangers pesant sur la sécurité nationale si qqun en voit?

  9. dolgan dit :

    Il y a un traitre, il faut s’en débarrasser: la prochaine fois qu’il aura besoin de pognon, qui sait ce qu’il est succeptible de vendre et à qui…

  10. Plusdepognon dit :

    De toute manière, l’ordre et les résultats de la Chine titille tous les acteurs occidentaux et cela fait longtemps que certains parlent de « post-democratie »… c’est à dire un régime beaucoup plus autoritaire.
    https://www.polemia.com/la-post-democratie-de-colin-crouch/

    Là, ce sont les sources des journalistes:
    https://www.huffingtonpost.fr/entry/armes-francaises-au-yemen-3-journalistes-convoques-par-la-dgsi_fr_5cc15b8be4b01b6b3efca21b?utm_hp_ref=fr-homepage

    Mais il y a tout de même bien pire, car ça avance doucement ses pions, mais les fêlures apparaissent au grand jour…
    https://www.huffingtonpost.fr/entry/fichage-de-gilets-jaunes-les-hopitaux-de-paris-admettent-un-usage-inapproprie_fr_5cc044a2e4b0ad77ff7dde4b?utm_hp_ref=fr-homepage

    Un retour du balancier de la liberté vers la sécurité, l’humanité ne sait pas vouloir le juste milieu.

  11. Elwin dit :

    Cette histoire de divulgation sur les ventes d’armes semble bien forgée : comme M. Lagneau le précise, ça fait un moment qu’on parle de l’engagement de certains de nos matériels là-bas, Leclerc en tête. Où est la surprise ? Peut être pour le grand public. A quelle fin ? Considérant que c’était un secret de polichinelle pour les gens qui suivent l’actu mili, probablement pour faire scandale et faire pression sur nos ventes d’armes à l’étranger.

    • Plusdepognon dit :

      @ Elwin
      Il y a de ça… ou alors, les journalistes travaillent vraiment très vite.
      https://youtu.be/mV8Xu_j9f28

    • dolgan dit :

      a quelle fin? euh on est en campagne électorale.
      .
      Et nos ventes d’armes à ces pays n’ont effectivement rien de secret ou de caché. De même que nos relations militaires et diplomatiques.
      .
      Leur prochain article scoop sensationnel sera sans doute sur MAcron le reptilien qui complote avec les illuminatis pour cacher aux Français que la France est membre de l’Otan …

    • Fred dit :

      @ Elwin
      Ce qui est différent, c’est que la vente des Leclercs est fort ancienne, antérieure à la Guerre ; alors qu’il s’agit là de ventes et contrats signés actuellement, et entre autres de quantités considérables de munitions.

      Deuxième différence : la vente des Leclercs ne fût pas secrète, ici Florence Parly a menti en niant ces contrats et livraisons.

    • John dit :

      Le problème c’est surtout l’utilisation connue contre les populations civiles !

  12. Thaurac dit :

    C’est inconcevable des fuite à ce niveau, s’ils chopent le gars , faut le juger et surtout, pas de pension pour al retraite….

  13. Auguste dit :

    Ici c’est « secret défense »,aux USA c’est avec tambours et trompettes que Trump annonce les contrats.Alors question:quand nos gouvernants claironnent nos ventes de Rafale,de blindés, à Sissi le pacifiste démocrate (par ex),c’est aussi de la divulgation secret défense ou ça marche à la tête du client?

    • dolgan dit :

      nos ventes à ces pays ne sont pas secret défense… Il y a même des retex publics sur leur utilisation au Yemen …

      NB: et par définition celui qui décide ce qui est ou n’est pas secret défense peut tout à fait décider de déclasser une information et la rendre publique.

  14. Syner dit :

    Le soutien logistique serait performant pour ces matériels de fabrication française engagés au Yemen. Sait on d’où viennent l’encadrement et les techniciens ?

    • jyb dit :

      @syner
      100% émiratis au yémen. j’ai vu des arv leclerc dansle secteur de moukhalla donc on peut supposer qu’il y a un centre de maintenance et d’entretien (assez logique) mais très loin de la ligne de front. Peut etre un autre à aden mais à verifier)
      Maintenant sachant que le 5ème cuir est à abou Dhabi, les moyens, infos et compétences ne sont pas très éloignées.

  15. Plusdepognon dit :

    @ Syner
    Des contractors, plutôt appellés mercenaires en francophonie.
    Pour le contact, on a des infos:
    http://www.rfi.fr/afrique/20180426-tchad-yemen-mercenaires-houthis-senegal-niger-mali-ouganda-arabie-saoudite

    Vous êtes intéressé ?

    • jyb dit :

      @plus de pognon
      – pour avoir une idée des effectifs : « le contingent soudanais (janjawid) est aujourd’hui littéralement décimé. » selon rfi.
      On parle donc de plus de 10 000 hommes ( 14 000 selon les saoudiens)
      – complètement ok sur les ougandais, en revanche pour moi la présence tchadienne n’est pas significative.

  16. Plusdepognon dit :

    @ vrai_chasseur
    Je pense que les parts de marché sont plus difficiles à obtenir qu’avant. D’habitude cette information éclate vers la rentrée scolaire, comme les marronniers.
    https://youtu.be/AuwxYeXgqoQ

  17. Affreux Jojo dit :

    Il faut arréter de se laisser faire par les petits lobbies humanitaro-jenecékoi qui ne servent que des intérêts de nations bien moins regardantes, USA en tête.

    Nous n’apprenons rien que nous ne sachions déjà. Les Leclerc émiriens, c’est documenté depuis longtemps et on sait 1/ que la machine est bien servie, 2/ qu’elle est bien constaude et 3/ que s’il y a dérapages, ils ne sont pas un modus operandi, mais très collatéraux. C’est la guerre, et à la guerre, le feu tue.

    Pour la partie saoudienne, je ne sais pas. On sait qu’ils ont tendance à ne pas être très discriminants quand ils ouvrent le feu, mais je doute qu’ils se servent de leurs armes pour ouvertement et consciemment massacrer du civil, comme par exemple avec leurs CAESAR que je ne vois pas employés en masse façon février 1916 à Verdun sur des civils.

    On sait que les Saoudiens, c’est principalement avec leur aviation qu’ils font des dégats, et l’aviation saoudienne, c’est made in américain. Vous entendez beaucoup de lanceurs d’alerte en parler, des boulettes saoudiennes faites avec de l’armement US ?

    « Bizness is shit »

    • Thaurac dit :

      Rien sur les missiles hitis tirés sur les civils, bizarre, et leurs canons doivent envoyer que des boulettes en papier…
      Ha j’oubliais, le fournisseur c’est l’iran, alors , pas touche..

      • John dit :

        Sauf que si l’axe de l’article c’est les exportations nationales d’armement, normal de s’intéresser à la France…
        Le fait que les ennemis des clients de l’armement français fassent cela ne justifie en soit aucunement le fait que la France exporte de l’armement qui est/serait utilisé contre des civils…

        • Thaurac dit :

          La gauche chassieuse n’a de cesse d’emmerder le gouvernement, par ses assos et ong, et de la france, ils s’en foutent ségolènement , ce qu’ils veulent , c’est retrouver leurs pantoufles et si possible une europe qui tuent les velléités nationalistes des nations ( et éventuellement s’il y a possibilité d’y faire carrière, bon, pas trop de travail tout de même…)
          Ils sont des habitués du genre

          • John dit :

            Et?
            La loi est là pour protéger à la fois la nation, et à la fois la liberté d’expression…
            Ceux qui ont des convictions (gauche, droite, nationalistes, internationaliste, libéral) ont le droit de faire valoir leur avis…
            En l’occurrence, dans ce genre de situation, les personnes dénonçant des agissements de responsables potentiellement non conformes à ce qui est attendu d’eux font leur travail.
            Lorsqu’ils vont trop loin en dénonçant des choses qui mettent réellement en péril la sécurité nationale, là il y a la justice pour intervenir. Mais sinon, ils font ce que bon leur semblent. A eux de voir si oui ou non ils veulent faire ça de leur vie !
            Ensuite… Si des politiciens d’autres partis dénoncent l’agissement du gouvernement pas de problème, mais si c’est une ONG, y aurait un problème?

            Vous semblez avoir un problème avec la démocratie. Car plutôt que de défendre vos opinions, vous vous en prenez verbalement aux modes d’action politique d’autres… C’est bien parce que les Français sont très à gauche que la politique est autant à gauche… Les Français semblent vouloir de cette situation…

    • Nico St-jean dit :

      @ Affreux Jojo
      .
      « On sait que les Saoudiens, c’est principalement avec leur aviation qu’ils font des dégats, et l’aviation saoudienne, c’est made in américain. Vous entendez beaucoup de lanceurs d’alerte en parler, des boulettes saoudiennes faites avec de l’armement US ? »
      .
      Bonjour.
      .
      Premièrement, vous oubliez les 81 Tornados et 53 Typhoon en service avec l’AS. Deuxièmement, lisez en anglais, il y à une tonnes d’articles de grands médias américains sur le sujet.
      .
      Comme vous dites, la guerre c’est la guerre et si on devais cesser de vendre des armes à des pays sous prétexte que ses derniers « pourraient » s’en servir .. Autant déclarer faillite tout de suite.

      • Thaurac dit :

        Encore aujourd’hui bombardement russe en syrie 15 morts civils dont quatre enfants, bravo..eux c’est plus direct..

  18. Robert dit :

    Les journalistes risquent gros à dévoiler leurs sources, en dehors d’éventuelles poursuites. S’ils sont dirigés par un gouvernement étranger, on comprend les poursuites, s’il s’agît juste d’informer de la tartufferie des droitsdel’hommesques français, je ne vois pas le problème. Certes, d’autres Tartuffes ont pu encourager cette diffusion.
    Et refuser de diffuser des informations concernant un théâtre d’opération ou la France n’est pas présente ne nuit pas à la sécurité nationale, mais peut déplaire à certains « alliés » qui sont favorables à la position qu’engage cette fourniture d »armes et peuvent ne pas apprécier qu’on nuise indirectement à leurs intérêts en révélant leur soutien actif à des crimes de guerre.
    Si les Houtis chiites sont aidés par l’Iran chiite, l’autre camp est aidé par les ennemis de l’Iran, dont la France fait partie en fournissant des armes aux saoudiens qui servent sur ce conflit. Cela, on le savait depuis longtemps, c’est juste une confirmation.

    • Clément dit :

      Deux fois en une journée que je suis totalement d’accord avec un de vos commentaires.
      C’est le miracle de Pâques ?

  19. Fred dit :

    Pourquoi donc des ventes d’armes seraient-elles classées « secret défense » ??? Trop facile ! C’est dévoyer l’esprit de la loi.
    Qui est mis en péril par cette publication, fors un honneur très, très mal placé et mortel pour des dizaines de milliers de civils yéménites ?

    D’autant que cette publication démontre un un mensonge d’État de Florence Parly, qui sera entendue par la commission de la défense de l’Assemblée nationale le 7 mai prochain, à la demande de plusieurs députés. [elle a affirmé que les armes françaises ne sont pas utilisées au Yemen].

    Mais ça, un mensonge d’État, cela ne choque plus personne ? Il est vrai que cela est devenu assez courant …
    Il faut se révolter contre cet État de fait, et entre autres défendre bec et ongles la liberté de la presse, l’un des trois piliers de la démocratie !

  20. Adélaïde dit :

    Ça doit représenter un paquet de frique tout ce bizness sous le sceau* du secret?!
    *-Sceau du secret: Yacht et pute de luxe sur le dos du contribuable! mdr

  21. Clément dit :

    Et si chacun faisait son boulot ?
    Le boulot des militaires et des services secrets c’est de garder les secrets. Le boulot des journalistes c’est de révéler les secrets. Les journalistes n’ont fait que leur travail, c’est l’armée qui a mal fait le sien sur ce coup là.
    Si chacun fait bien son boulot, il ne devrait pas y avoir de problème.

    • Thaurac dit :

      Ben justement l’armée va faire son boulot et traduire la fiotte au tribunal!

      • Clément dit :

        @Thaurac
        Quel est le rapport avec l’orientation sexuelle où une quelconque bravoure ?
        Il me semble que dans le cas présent, l’armée attaque en justice les journalistes, pas la taupe dans ses rangs.

    • John dit :

      Le boulot du militaire est plus complexe…
      Si on prend le serment militaire suisse:
      « Je jure de servir la Confédération suisse de toutes mes forces ; de défendre courageusement les droits et la liberté du peuple suisse ; de remplir mon devoir, au prix de ma vie s’il le faut ; de rester fidèle à ma troupe et à mes camarades ; de respecter les règles du droit des gens en temps de guerre. »
      Suivre les ordres et se taire n’en fait pas partie. Une personne peut parfois juger qu’il doit révéler certaines informations ultra-confidentielles violant la constitution par exemple.
      Le cas Snowden est très intéressant !

  22. asinus dit :

    bonjour ,d’aucun me trouverons peu subtil , mais notre curieuse presse ne cesseras jamais de m’étonner cette éternelle conchieuse d’un Etat
    qui la subventionne grassement parvient a publier des documents  » classés », alors qu’elle s’avère incapable de publier le certificat medical d’un tribun gilet jaune affirmant être éborgné qu’elle s’avère incapable de dire de quoi vivent la plupart des incohérents porte paroles autoproclamés gj
    ni de s’étonner de voir un professeur d’université  » fr3 Rennes » justifier les émeutes et la resistance physique aux force de l’ordre.
    Et je vous fais grace de l’incapacité de notre CURIEUSE presse d’expliquer et d’indiquer ou est passée la cagnotte que le fan de tuning
    gilet jaune en chef semble avoir escamoté ..J’ai beau avoir l’estomac solide mais voir monsieur E Plewnel et monsieur Joffrin en appeler a la liberté d’informer me fout un incommensurable gerbe .Quand a celui qui a oublié le ‘ vous n’en avez pas a connaitre »
    dura lex sed lex me semble la meilleure option

    • Clément dit :

      @asinus
      Sauf qu’on s’en fou royalement des Gilets Jaunes : 1) ce n’est pas le sujet 2) ce sont des individus lambda et des choses PRIVÉES, pas des élus, pas des fonctionnaire 3) ce n’est vraiment pas le sujet.
      Là le sujet porte sur la chose PUBLIQUE.

      • asinus dit :

        Bonsoir donc pour vous la vertu ne s’applique que dans certain domaines et pas dans tous , je ne me suis pas prononcé sur des élus ou des fonctionnaires je me suis prononcé sur la curiosité a géométrie variable d’une presse
        prêchant des vertus qu »elle ne s’applique guère et je suis désolé dans la mesure ou les sus-nommés gj s’occupe de la
         » chose PUBLIQUE  » ne serait ce qu’en la perturbant l’attaquant la désorganisant et la harcelant sciemment cela me semble en rapport avec les cris d’orfraie poussés par les chefs deux journaleux a la morale élastique .

    • Thaurac dit :

      E Plewnel la marionnette, l’indic ? non, c’est pas possible? 🙂

  23. Clavier dit :

    On se croirait revenu au temps des débuts de Mitterrand où il fallait faire croire au Bourget qu’on ne vendait que d’innocents Mirages dépourvus d’armement …..

  24. Plusdepognon dit :

    En tout cas, les luttes d’influence font des dégâts considérables.
    https://www.areion24.news/2019/04/25/liban-une-longue-lutte-dinfluence-entre-riyad-et-teheran/

  25. Criloc dit :

    Incroyable de lire tous ces commentaires.
    La France livre des armes à une dictature qui s’en sert comme une dictature ! C’est parfaitement scandaleux.
    Le fait que d’autres pays lui vendent aussi des armes ne changent rien à l’affaire.
    Où est la morale ?
    On va me répondre économie et emploi. Et bien qu’on fabrique des armes pour l’armée Française qui en manque cruellement !!
    On va me répondre. On n’a pas d’argent. C’est faux. C’est un choix politique néo-libéral d’interdire la création monétaire et de ne plus faire payer l’impôt aux grandes entreprises. Sans création monétaire et sans impôt, pas de bombe atomique française, pas de porte-avion français,…

    Quant aux journalistes, ils font juste leur boulot.
    Que faites-vous de la liberté de la presse en démocratie ?
    Quand les valeurs ne sont plus défendues, la guerre est déjà perdue.
    Si vous pensez que le journalisme est une nuisance, partez en Russie ou en Chine.
    Le journalisme n’a jamais autant été attaqué en France.
    Sortir un scandale économique ou politique relève de l’héroïsme.
    En revanche les faux journaliste commentateurs, à la fois moralisateurs et corrompus ne se sont jamais aussi bien portés.

    La vérité, c’est que certains de nos oligarques qui n’en ont rien à foutre de la France, de l’honneur, de la démocratie s’engraissent comme jamais en vendant notre technologie à des barbares.
    Et vous, vous les soutenez. Vous êtes aveugle. Vous confondez lucidité et cynisme.
    Réveillez-vous putain !!

    • Robert dit :

      Criloc,
      La politique ne fait pas bon ménage avec la morale, à aucune époque mais plus encore sous des régimes qui se prennent pour des religions.
      Parfaitement d’accord avec la création monétaire, décision de Pompidou autre créature de la banque Rotschild.
      Quand aux valeurs de la presse, un bémol, la presse majoritaire s’est très bien satisfaite des lois contre la liberté d’expression, du politiquement correct qu’elle défend, de la délation qu’elle pratique allègrement contre les bien pensants. Ses valeurs sont toutes cotées en bourse. Ce n’est pas pour eux que je défend la liberté d’expression, mais malgré eux.

    • Thaurac dit :

      Hola, pense que demain tu vas (encore) manifester habillé encore en jaune pisseux, alors pas de surmenage intellectuel (j’ai failli hésiter pour ce dernier mot).

      • Robert dit :

        Thaurac,
        Je suis favorable à leur liberté d’expression, en dehors du recours à la violence. Pour autant, je ne suis pas proche d’eux et n’ai jamais manifesté avec eux. Surtout maintenant que la gauche et l’extrême gauche ont bien chassé tous ceux qui ne pensaient pas correctement et qu’ils peuvent imposer leur façon de voir.
        De ce point de vue, ce mouvement est mort.
        Pour autant, il signifie une défiance du politique et un ras le bol important, car pour un qui défile des dizaines le soutiennent sans défiler.
        Je pense que les débordements ont été laissé faire pour discréditer un mouvement qui ne rentrait pas dans une case, puis l’extrême gauche violente est venue parasiter en quasi impunité et maintenant la gauche a pris les commandes. Il suffit de voir les « leaders » autoproclamés des gilets jaunes, tous sont de gauche.
        Je sais que les nuances vous échappent, mais peut-être en faisant un effort intellectuel…

        • Thaurac dit :

          Cela est , et restera un petit mouvement , hier 20.000 autant que la réunion paroissale d’une ville moyenne 😉
          C’est leur haine que je débecte, se sachant pas suivis, ils se la jouent ,on sait tout, et on va tout casser.
          quand tu vas fouiller sur le net, leurs propos te faire penser à un parc de moules.
          Je ne supporte pas qu’une ultra minorité qui pense qu’elle a raison , emmerde, agresse, vole, pille, vandalise..menace de mort la police, alors que justement nous sommes un pays ou la loi, son respect, permet de vivre en harmonie, ben avec eux c’est pas le cas, et ça donne envie de créer des milices casse-rotules, ils ne viendraient pas deux fois!

    • Thaurac dit :

      Quand tes fameux journalistes ne fausseront pas le débat on les suivra mais tout est téléguidé par la politique et l’idéologie.
      D’abord un article avec en gros et gras.
      Le yemen était un pays tranquille avant que les houtis armés et soutenus par l’iran le transforme en ce qu’il est actuellement
      Après on parlera du reste, de la demande d’aide du président légitime à la coalition ( faut il te rappeler que les houtis sont minoritaires, étaient d’abord partis en iran qui les a entrainés pour semer le bordel aux yémen, avec ,eux aussi des armes aussi mortelles qu’en face…
      Bref, je lirais les journaux quand il n’y aura plus d’idéologie latente dans les articles.
      Pour le moment ils sont partis pris!

      • jyb dit :

        @thaurac
        Dit le garçon qui a lut un article du journal la tribune… payé par les saoudiens. écrit par un gus qui ne sait même pas ouvrir un dico ou wikipedia pour avoir un chiffre, qui ne sait pas ce qu’est un zaidite, qui ne sait pas que haddi avait démissionné,etc, etc
        Quand on lit des articles saoudiens, voilà ce qui arrive.
        Je me suis fendu d’une petite réponse à l’article de la tribune. Hallucinant d’erreurs et de mensonges. Jetez un œil sur les autres articles du même auteur, c’est à mourir de rire. En juin 2018, il prévoyait que la bataille d’al hoddeida allait se plier en quelques jours…et c’est le seul commentateur qui a privilégié la thèse du complot familiale contre mohamed ben Salman dans l’affaire kashoggi.

        • Nico St-jean dit :

          @ jyb
          .
          Vous avez une incroyable difficulté à admettre que les Houthis sont clairement et notoirement à l’origine du conflit yéménite .. De même qu’à comprendre que l’on peux critiquer l’Iran sans être « pro-saoud » ..

          • jyb dit :

            @Nico
            les saoudiens ont attaqué le Yémen parce qu’ils ne voulaient pas voir le camp houtis/saleh prendre le pouvoir. nous sommes en 2015; les iraniens sont peanuts.
            60000 morts, crimes de guerre, crimes contre l’humanité, choléra famine, aqpa Daesch et je lis qu’il faut soutenir les saoudiens pour contrer l’inflience iranienne.
            halte au sketch.
            posez vous les questions. pourquoi aucun leader yéménite pro saoudiens ne s’exprime ?
            pourquoi haddi ne fait pas la tournée des chancelleries pour dénoncer les houtis et l’Iran, ou ne va t il pas pleurnicher à Newton York?
            pourquoi est-ce que ce ne sont pas les 70 % de yéménites non zaidites qui combattent mais des saoudiens emiratis et mercenaires ?
            le problème yéménite n’est pas l’Iran mais les saoudiens
            virez les saoudiens et les yéménites trouveront une solution seuls. ce sera peut-être un tribalistan,un état federal, une démocratie confessionnelle mais en tout cas un état yéménite.

          • Thaurac dit :

            Main à couper qu’il est chiite
            Ou , et , pro iranien

          • jyb dit :

            @thaurac
            Génial. Avec une main en moins vous écrirez la moitié moins de conneries.

          • Nico St-jean dit :

            @ jyb
            .
            Les Houthis étaient déjà « fortement encouragés par l’Iran » (pour resté polis) et c’est cela que l’AS et ses alliés ont voulu contrer.
            .
            Qui plus est, les Houthis ne se sont pas emparer des 3/4 du pays en lançant des bouquets de fleurs ..
            .
            Les Houthis sont également responsables de nombreux crimes de guerres et n’hésitent pas non plus à viser les civils saoudiens.
            .
            L’AS fait comme la Russie qui à empêché qu’Assad perde le pouvoir .. (et vous soutenez) comme les USA, la France, le UK et la Chine ont fait.
            .
            L’Iran depuis 2015 c’est : La Syrie, l’Irak, le Yémen et encore plus de soutiens au Hezbollah. Vous ne croyez pas que cela commence à faire beaucoup à encaissé pour les Saouds ?
            .
            J’ai une meilleure proposition que vous et elle est multi-partisane (ou plutôt nullement partisane pour 2 pays que je méprise) : L’AS reste chez elle et l’Iran reste chez elle. Point barre et on en restera à des insultes diplomatiques comme toujours.
            .
            Si l’Iran continue par contre, c’est elle et uniquement elle qui causera une immense guerre régionale, à force de chercher israéliens et saoudiens depuis près de 5 ans.

          • Thaurac dit :

            @ jyb
            J’ai passé un super après midi avec chez toi, jusqu’à ce que tu me montres ton vrai visage
            http://www.slate.fr/sites/default/files/styles/1060×523/public/000_1do59z.jpg
            😉

        • Thaurac dit :

          Jyb N’use pas ta salive,
          En morse
          Houtis minoritaire
          Armement et préparation du soulèvement par l’Iran
          Arc chiite Iran méditerranée, le reste , tu cries dans le désert..
          Président élu en place a appelé la coalition à l’aide ( comme la Syrie a appelé la Russie,l’Iran ( ou elle s’est imposée?)
          C’est limpide comme un cristal de roche

          • jyb dit :

            @thaurac
            Vous pouvez répétez à l’envi sans la comprendre, ni même savoir d’où elle émane la propagande dont vous vous abreuvez. C’est plutôt plaisant à lire et j’ai apprécié votre article pro-saoudien…et les commentaires. J’invite chacun à le lire par soi-même et à ne surtout pas hésiter à lire les autres articles commis par le même auteur. C’est rétroactivement accablant.
            Vous êtes toujours très incohérent dans vos explications, votre idéologie vous abêtit ( je suis sympa ) Donc là vous nous expliquer que les houtis sont minoritaires ? et donc qu’ils ne doivent pas moufter? et vous nous parler de l’arc chiite ou les chiites sont majoritaires…
            C’est un peu comme l’annexion du golan et celle de la crimée. c’est pareil mais pas pareil quand même enfin bon…pas de problème on a compris. La logique et la rigueur selon @thaurac.
            Maintenant j’invite ceux que çà intéresse à lire les évènements de janvier à mars 2015.
            Pour ceux qui ont lu depuis des années ma position, pas de surprise. Je maintien que le rôle de l’iran au yémen était négligeable avant l’attaque saoudienne.
            Je mets en lien un article du 3 décembre 2018 qui ne dit pas autre chose que moi. En s’appuyant sur la cia, ce qui est assez cocasse. Mais je m’incline, je suis d’accord avec l’agence :

            https://orientxxi.info/magazine/les-doutes-de-la-cia-sur-le-prince-heritier-saoudien,2794

            NE SURTOUT PAS MANQUER CE PASSAGE :
            « De fait, au début de la révolte, le soutien de Téhéran aux rebelles était extrêmement limité . Bien plus grave, l’intervention saoudo-émiratie (soutenue par les pays occidentaux sur le terrain) a fourni une occasion en or à l’Iran d’accroître son influence aux frontières de l’Arabie saoudite à un coût minimal via des fournitures  »
            encore merci @thaurac ibn séoud, vous m’êtes précieux.

        • Robert dit :

          Jyb,
          Saoudien et israélien, sinon Thaurac ne prendrait pas la peine d’avoir un point de vue sur un pays arabe.

          • jyb dit :

            @robert
            oui, comme je le dis plus haut @thaurac est une incohérence incarnée. pro-saoudien et pro-israélien.
            On oublie un peu vite que des générations de saoudiens ont lu sur les murs de leurs écoles dès la primaire : verse un rial pour tuer un juif…
            De fait j’ai visité peu de synagogue au ksa…

          • Thaurac dit :

            Le seul qui ai posé les pieds en israle de ma famille, c’est mon fils, et Jyb, devine ce qu’il m’a rapporté..
            Un joli mug marqué sérigraphié « Israélien Army »
            😉
            Pas besoin d’être aveugle, les houtis n’ont jamais été majoritaire, le président était élu, et l’iran voulait le yémen comme al russie la crimée, à part que la stratégie de l’iran est plus pourrave, faire intervenir des milices à sa place pour ne pas risquer de riposte directe, ce qui d’ailleurs lui pend au nez, au moindre pas de coté, ce pays risque de se faire remettre à l’heure, car il gonfle même la france et l’allemagne, c’est peu dire…

        • Thaurac dit :

          Si l’onu n’était aps intervene oui, ils étaient mal barrés, mais les houtis et l’iran voulait garder ce port ouvert pour faire transiter les armes, et quand ils ont failli le perdre, ils ont vite avec l’iran fait intervenir l’onu, comme si l’iran se souciait des civils.
          Ceci dit, cette intervention me confirme , s’il le fallait encore, que tu es bien pro chiite et pro iranien si c’est pas carrément iranien tout court!

    • John dit :

      En quoi la création monétaire permet de financer un état? La création monétaire ce n’est pas dans le but de donner de l’argent à l’état…
      Ensuite… La planche à billet surchauffe en Europe depuis 2012… Pour autant la France ne va pas mieux !

  26. Daniel BESSON dit :

    J’approuve totalement cette convocation !
    Que cela soit l’histoire des LBD et des nouvelles dispositions de la  » loi anticasseurs  » avec les Gilets Jaunes , ce genre de révélations oblige le » système  » à une  » montée aux extrêmes  » Clausewitzienne dans la répression physique ou judicaire puisqu’il est incapable d’apporter une réponse politique .
    Ce qui sera intéressant ce sera une mise en inculpation et donc un procès . On va bien rigoler lorsque les avocats de la défense vont demander les bordereaux d’expédition car il s’agira de prouver l’existence et la nature confidentielle des informations révélées , c’est à dire la matérialité de l’accusation .
    Toute condamnation sans cette preuve sera entachée de suspicion dans l’  » opinion publique » .

    • Daniel BESSON dit :

      Accessoirement , cerise sur le gâteau , toute procédure judiciaire ne fera que confirmer l’authenticité de ces documents et de l’existence de ces contrats et des livraisons . Ce sera inespéré et j’en rêve !
      Je suggère que sur les prochains contrats il soit marqué comme clause suspensive que les gros pouss… artilleurs Kronenbourg™ moustachus et mal-rasés de l’armée Séoude cessent de faire des selfies à la frontière Yéménite devant des canons Caesar et de les poster sur les réseaux sociaux . Cela évitera à de méchants journalistes gaucho-tiersmondistes de se poser la question de savoir comment ils sont arrivés là et comment il se fait qu’ils n’arrêtent pas de tirer avec des munitions que l’on ait censé ne pas avoir vendues …