La marine russe fait définitivement une croix sur deux de ses croiseurs nucléaires

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

39 contributions

  1. Optimist dit :

    5 à 6 Millions de $ pour un démantèlement complet y compris chaufferie nucléaire, je préfère même pas demander dans quelle conditions va se passer la dépollution…

    • Polymères dit :

      Cela me rappel la dépollution (qui a récemment été terminée) des sous-marin nucléaire de Mourmansk, une pollution environnementale urgente qui a poussé l’occident a payer une bonne partie du démantèlement des sous-marin russes.
      Outre l’incapacité russe à le faire et à le financer (à l’époque), l’intérêt occidental n’était pas seulement d’éviter la pollution, c’était aussi de mettre un peu le nez dans cette base russe et de s’assurer du démantèlement de sous-marin (ça faisait ça de moins dans les ports vu du ciel…)

    • Windex dit :

      C’est le coût de creuser un trou dans la terre de le mettre dedans et recouvrir le tout d’une dalle de béton

  2. Fred dit :

    Vu que la Russie a perdu sa grande calle sêche flottante, est-ce que cette perte a joué un rôle dans la décision de faire une croix sur ces énormes croiseurs nucléaires?

    • Polymères dit :

      Je ne le pense pas, c’est vraiment un problème de choix budgétaire, mais dans cette Russie aux grandes annonces qui ne veut pas montrer la moindre once de faiblesse ou de reculade, il est dure de l’expliquer clairement. Ils continuent aussi à faire croire que l’argent épargné servira à autre chose, mais c’est un truc pour faire passer la pilule, il n’y a rien qui se fera en plus derrière, un autre sous-marin ne veut pas dire un de plus, mais le maintien d’un sous-marin.

  3. Brennos dit :

    La marine de surface russe est une blague, uniquement destinée à rappeler qu’il y a une véritable marine russe sous la surface.

    • NRJ dit :

      La flotte sous-marine russe est le vrai problème. C’est notre seul réel adversaire. Contre ça nos sous-marins seraient moins efficaces que des fremm anti sous-marines.

    • Stoltenberg dit :

      Quelle véritable marine russe sous la surface ? Les Kilo ?

    • Weld dit :

      La qualité de la flotte sous marine russe, que ce soit au niveau du matériel ou des compétence, fait débat, pour être gentil.

  4. Castel dit :

    L’intérêt de croiseurs de cette taille, me parait de moins en moins évident, vu que malgré leur dimension ( 250m de long, c’était la longueur du « Bismarck »), il ne résisterait pas beaucoup plus longtemps qu’une frégate à la frappe d’e missiles genre  » Exocet  » étant donné que si ils ont la taille d’un cuirassé, il sont loin d’en avoir le blindage, et donc la résistance…..
    Ils sont par contre tout aussi repérables que ces derniers, vu leur silhouette, et semblent aujourd’hui presque aussi archaïques, leur seul avantage par rapport à une frégate étant bien sûr d’emporter un système d’arme plus complet, mais ça ne me parait pas suffisant pour maintenir à flot aujourd’hui ce genre d’unité…..
    Je pense que les deux derniers sont maintenu à flot, surtout pour des questions de prestige, car il faut reconnaître que, visuellement cette classe de navire est vraiment impressionnante, comme on a pu s’en rendre compte lors de leur passage en France !!
    Le jour ou les Russes les retireront du service, les nostalgiques des navires de ligne , verseront sans doute une larme …..

    • NRJ dit :

      De toute façon ça fait longtemps que les occidentaux ont mis une croix sur leur gros navires. Les aegis font 10000 tonnes. Nos fremm font 6000 tonnes. Rien de comparable aux 28000 tonnes de ce bateau.

    • Polymères dit :

      Oui totalement, ces croiseurs sont pour la Russie, des symboles de puissance, (on peut mettre leur PA dans le lot).
      Mais ces symboles ont une utilité opérationnelle quasi-nulle.
      Un prestige coûteux pour une Russie qui s’accroche à la grandeur passée de l’URSS et dont elle essaye de maintenir le niveau alors qu’elle n’en a pas les moyens et que son héritage qui fait de gros chiffres sur le papier doivent être en réalité dans un sale état, mais tant que « l’ennemi » ne sait pas et doute, tout est bon pour dissuader, du moins tant qu’on n’en a pas besoin de s’en servir (j’inclue leurs missiles invulnérables et autres dans le lot…)

    • Calamar dit :

      Le principal intérêt, c’est sa propulsion nucléaire.
      Le problème de la marine de surface russe, c’est la possibilité de ravitailler dans des ports alliés. Avec une propulsion nucléaire, il ne reste plus que les vivres, en cas de mission de longue durée.

      Quand il faut commencer à bouger avec un pétrolier et un remorqueur pour une « petite » mission, ça fait une sacrée logistique et de belles cibles.

    • ThP dit :

      Je vois mal un exocet percer les lignes de défense de ces batiment, les nombreux Kashtan ne devraient pas avoir de problèmes à repousser des assauts massifs de missiles. La véritable vulnérabilité de ces batiments est le SNA, contre lesquels ils sont certes bien armés, mais sans système de détection moderne (Sonar Horse Jaw de mémoire, les même que les Udaloy)

    • Ryanclub dit :

      Exocet ? il y a plein de missiles anti navire sont milles fois plus performants que ce missile Exocet, âge de 40 ans.

    • t dit :

      cela reste un moyen fort de diplomatie navale. Il reste crédible avec l’intégration de systèmes d’armes anti-navires et anti-aériens modernes. La coque est blindée de + de 20cm d’acier sur une bonne partie de sa superficie et sa conception des années 70/80 lui assure un bon compartimentage. Bref, il peut être serein contre une salve d’exocet… Mais au delà de ça, la réalité c’est que dès qu’il prend la mer, il monopolise un TG de 4 frégates OTAN minimum pendant des mois. Et les dizaines de missiles supersoniques qu’il embarque valent bien les avions d’un porte-avions de l’OTAN.

      • Pourquoipas dit :

        L’exocet a évolué depuis sa creation, ce n’est plus le meme que lors de la guerre des Malouines…
        Quant à ceux qui comparent des missiles supersoniques à des avions embarqués…

  5. Barfly dit :

    On le voit, pour de plus en plus de nations, il y a des choix drastiques à faire. La marine russe va miser sur sa flotte de sous marin, une des meilleures au monde.
    En ce qui concerne sa flotte de surface (navire de combat, amphibie, logistique) elle est en déclin. Elle ne peut pas suivre la cadence des USA et de la Chine. Autant qu’elle se spécialise dans un domaine ou elle excelle plutôt que s’éparpiller.

    • PK dit :

      Déclin… Une marine qui met 8 navires neufs à la mer l’an dernier…

      Je suis sûr que la Royale aimerait être autant en déclin.

      • dolgan dit :

        Mouais, pas sur que notre marine regarde avec envie un navire de débarquement qui a le mal de mer et des corvettes (1300T) ou des patrouilleurs cotiers doté de kalibr (800T).
        .
        Il n’y a qu’une frégate dans le lot.

      • sonata dit :

        Et dans votre compte, vous incluez les canots de sauvetage, ou les remorqueurs de haute mer ? 😉

      • Barfly dit :

        La Royale Navy vient de construire deux portes avion, je suis sûr que la marine russe aimerait en faire autant.
        Et quand je parle de déclin c’est en comparaison avec ce qu’elle a été à une autre époque. 8 navires neufs dont 5 corvettes et patrouilleurs.

      • Lagaffe dit :

        Et combien sont envoyés à la casse ou en cale sèche pour une durée indéterminée en même temps ?
        Là, la Russie communique beaucoup moins… comme sur la date de mise en service des vieux navires toujours « opérationnels » mais qui ne voient la mer que 30 jours par an au mieux (parade du jour de la marine comprise !).
        Sans compter les nouvelles frégates « modernes » qui ne quittent bizarrement jamais la méditerranée.
        Seule la sous-marinade semble maintenir un niveau d’exercice et d’entretien normal.

  6. rafi77 dit :

    De magnifiques navires imposants et surarmés…..mais totalement obsolètes. Une architecture qui remonte aux années 70 ou furtivité, discrétion acoustique, connectivité, traitement de données, travail en réseau numérique étaient des concepts encore inéxistants. Des vestiges de la guerre froide.

  7. Polymères dit :

    Bon rien de surprenant pour qui connait réellement la communication russe et qui ne se laisse pas emporter à penser que ceux qui dénoncent cela seraient des russophobes.
    Que ça va bien ou non, la Russie joue sans arrêt sur les effets d’annonces, un nouveau projet ici, un autre là, des ambitions qui dépassent presque à chaque fois leurs moyens, des chiffres qu’on gonfle le plus possible pour donner une impression de réarmement et de puissance qui ne l’est pas. On est loin de simples déconvenues économiques ou industrielles qui feraient capoter ou retarder ces choses, c’est une communication de « propagande » qui se veut dissuasive, une communication bien différente de la nôtre, encore faut-il bien le savoir et le comprendre.
    Effectivement les russes peuvent annoncer la livraison de 100 navires et ils citeront les 2-3 plus gros, des nouveaux à titre d’exemples afin que nous autres, qui recevons cette information, s’imaginent que ces exemples cités sont représentatifs de l’ensemble des 100 navires, alors que non. Les russes incluent tout et n’importe quoi dans ce chiffre global, un navire sortant de révision comme un mini bateau, une frégate aura la même valeur et importance numérique qu’un canot pneumatique, c’est ainsi que les russes arrivent à gonfler leurs « livraisons’ d’équipements. Pour le terrestre et l’aérien c’est pareil, un petit drone, c’est un « aéronef » et ils se retrouvent au même rang qu’un SU-35, mais dans la communication, on évoquera le Su-35 afin que l’imaginaire du receveur s’imagine qu’il y en a plein qui sont livrés. Le matériel terrestre, idem, le changement d’une caméra IR sur un véhicule et vous voilà avec un numéro en plus sur les livraisons d’armes, qui ira côtoyer un char T-14 (bon là aussi un projet et une ambition loin des annonces).

    On attend toujours les remplaçants des BPC, les nouveaux super porte-avions plus gros que ceux des américains (visiblement on semble préférer aujourd’hui la communication des missiles tueur de porte-avions et de l’inutilité d’en avoir face à eux). Des frégates vendus à l’Inde en grande pompe en oubliant de préciser qu’elles étaient destinées à la marine russe et que la perte des fournisseurs ukrainiens empêchaient de les finir. Mais imaginez les russes donnant ce « pouvoir » de nuisance aux ukrainiens? Non ils ne diront rien, de toute façon, chez eux, tout va toujours bien, les sanctions les renforcent et ne font mal qu’aux autres, ils débordent d’argent (ben oui en communiquant sur l’achat d’or et autres…), mais étrangement ce que ça ne dit pas, c’est que derrière ça réduit de partout, les taxes augmentent, un budget de la défense presque divisé par deux en 3 ans (et pourtant vous le voyez, on a l’impression encore que la Russie se renforce, la communication à coup de missiles invulnérables, des démonstrations et autres marques de présences, ben ça permet de montrer une image dissuasive, une image de force alors que derrière ça serre la ceinture et ça fait des choix dans la discrétion, des choix traditionnels ou l’on pousse, on repousse, on étale et bien souvent on annule ou qu’on oublie…

  8. LM dit :

    Donc on ne saura jamais si un croiseur AEGIS aurait réussi à intercepter une salve de 20 x P-700 visant un porte avion.
    Ni si le système SAM de 3 types de missile + CIWS aurait pu contrer une attaque du dit porte avion.
    Techniquement cela aurait été une expérience intéressante…qui heureusement pour les marins n’aura jamais lieu.

    PS1 : la modernisation des 2 navires restant me parait utopique, vu la complexité du système original, mieux vaudrait repartir d’une feuille blanche.
    PS2 : La mer de barents va encore avaler quelques réacteurs nucléaire de plus…

    • themistocles dit :

      En fait ce n’est pas encore gagné de ce coté là. Les SSGN type Oscar et Oscar 2 peuvent les tirer, les sites mobiles de défense côtière également. Même si à l’avenir, il est vraisemblable que ce soient les « Kalibr » 3M-54 qui soient privilégiés.

    • Ion 5 dit :

      @LM
      « PS2 : La mer de barents va encore avaler quelques réacteurs nucléaire de plus… »
      Je m’en fiche, je n’achète plus de saumon norvégien.

  9. Lagaffe dit :

    Constructions navales russes 2018 : l’heure du bilan…. et les perspectives pour 2019
    http://www.rusnavyintelligence.com/2019/01/constructions-navales-russes-2018-heure-bilan.html

  10. Ghostrider dit :

    Je ne rajouterais rien sur les 3  » dinosaures » de l’après-guerre froide. tout a été (justement) dit. A la suite de Polyméres, j’indiquerais simplement que depuis plusieurs années , qu’à force de sur communiquer, de gonfler et de promouvoir une information dans un sens unique, la communication d’état russe ( il n’existe quasiment plus de médias libre) perds toute crédibilité, fait naître la suspicion, et brouille toute les analyses. Il y a quelques années, la révélation de la nouvelle gamme de blindés russes associant puissance, modernité et technologie de rupture a fait l’effet d’une bombe. 2 ans aprés , nous ne savons toujours pas si cette gamme ne sont que des démonstrateurs inaboutis ou une gamme sujette à un développement réel et une production en nombre ( le T14 aurait été commandé à une centaine d’exemplaire à l’horizon 2020). Marine russe, armement terrestre, et j’en passe .. pourquoi tant d’énergie déployées, d’effets d’annonces ou d’une communication pléthorique pour accoucher d’une souris. les principes de réalités économiques ou budgétaire sont terribles. La Russie dispose ( encore) d’atouts et de richesse considérable en tout points, mais les années passent. Il est plus que temps qu’elle change de type de gouvernance et de vision stratégique, qu’elle cesse d’être dépendante de la volonté et des caprices d’un seul homme qui s’use et s’enferme dans une vision égotique.

    https://www.lepoint.fr/monde/poutine-s-ennuie-il-a-envie-de-partir-09-04-2019-2306677_24.php

    Nous n’avons rien a gagné face une Russie en apparence puissante mais affaiblie dans sa société et dans son coeur, incertaine et qui ne souhaite pas quitter ses vieux démons. A la veille d’un changement souhaité, un nouveau souffle doit gagné la Russie.

    Pardonnez cette digression

    • Anonymous dit :

      Traduction : on veut un soumis aux ricains au pouvoir comme chez les européens, vous pouvez tjs rêver pour mais ça n arrivera pas

  11. centurion dit :

    Ghostrider: il faut écrire « nous n’avons rien a gagner » et oui ne vous fiez pas aveuglément au traducteur..

  12. TINA2009 dit :

    La Russie n’est pas La France ! … Et pourtant… Ces 2 pays ont une vision commune concernant la motorisation d’une partie de leurs flottes ( surface et/ou sous-marine) … Pour ma part, je suis convaincu que La Russie va annoncer , d’ici 5 ans (J’espère d’ici à 24-36 mois …) La construction de navires de surface de nouvelle génération … Dotée d’une nouvelle propulsion NUCLEAIRE … Et pourtant … La Russie possède des réserves d’origines fossile exploitées , Importantes , pour développer une marine utilisant ce type « carburant »…
    Pour ce qui concerne mon pays , LA FRANCE, la dotation d’une flotte de long cours, constitue une question de survie fondamentale ….Et celle-ci ne peut être envisagée, en dehors d’une motorisation nucléaire , compte -tenu des multiples avantages qu’apporte ce type de motorisation.
    Aussi, la dotation , à minima , de 3 frégates ( 4 frégates est plus sécurisant) dotées d’une infrastructure en tant que porte- missiles contre les planeurs et missiles hypersoniques comme supersoniques, de 1 à 2 PA, de 2 PH, de 2 ravitailleurs (3 est plus sécurisant) et de 2 BSM moyen ( 3 est plus sécurisant) constitue un minimum … Ce qui implique une flotte Littorale multiplié par 2.5…. Au minimum!
    Pour cela : Il nous faut récupérer ALSTOM , dans son format entier de 2015! C’est impératif! C’est une question de survie … Ainsi que tous les autres Acteurs oeuvrant dans le domaine du nucléaire .
    —> Sans nucléaire civil, LA FRANCE EST MORTE ! Sans Nucléaire militaire, La FRANCE EST MORTE !
    Il en est de même pour la filière NUCLEAIRE RUSSE !

    ps : Il ya beaucoup , énormément de similitudes entre LA RUSSIE et LA FRANCE SUR CE DOSSIER NUCLEAIRE quaant à leurs avenirs respectifs…. Et communs

    • aleksandar dit :

      Non TINA
      La russie n’annoncera pas la construction de navire de surface de generation.
      Parce qu’elle n’en a pas besoin, pas d’hégémonie mondiale a affirmer sur les mers et pas de domaine maritime mondial hérité de la colonisation a protéger et contrôler.
      Toute sa stratégie avec la Chine, c’est la voie terrestre et le  » Rimland « , équipé de voies de communication et de gazoduc et oleoducs.
      Plus la sécurisation de la Russie, les souvenirs de la 2eme guerre mondiale sont encore présents.
       » Nous ne nous battrons plus sur le sol de la Mère Patrie  »
      La marine de surface  » lourde  » dans cette stratégie est sans objet.

    • UnKnown dit :

      La Russie n’a pas le budget, ni même apparemment les infrastructures pour produire de grosses unités de surface. La manne financière allouée pour la défense est bloquée aux alentours des 3% du PIB Russe depuis 2015 (en valeur, plus ou moins l’équivalent du budget Français, autour des 65 Milliards). L’état de délabrement de Mourmansk et l’affaire récente de la grue qui s’effondre sur le Kuznetsov est assez significatif. Sans parler des coûts de R&D pour conceptualiser la motorisation et l’équipement de ces unités, car rien ou presque n’est prêt dans les Bureaux d’étude Russes, si ce n’est pour le design et les propriétés générales des navires (les bâtiments de classe Lider, Derzky ne sont toujours que des maquettes qui prennent la poussière). Et quand on voit les coupes drastiques dans les commandes de matériel « next gen » comme le Su-50 ou le T-14, plus le temps va passer et plus les russes vont se recentrer sur du bricolage, ou des évolutions incrémentales. On ne maintient pas un tel parc de véhicules de combat terrestres vieillissant sans avoir des coûts de structure faramineux.

  13. Ghostrider dit :

    @ centurion.

    merci. en +  » doit gagner  » … faute d’inattention.

  14. Pourquoipas dit :

    Tiens, il y en a encore qui croient qu’Alstom fournit les turbines des sna, snle, pa??