CNM, Retraite Mutualiste du Combattant

 

Une cargaison de 240 kg d’héroïne a été saisie par le Bâtiment de soutien d’assistance Outre-Mer « Champlain »

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

14 contributions

  1. Albatros24 dit :

    Superbe boulot, voilà un bateau réunionnais qui va vite être amorti à moyen terme. Sans doute la même chose pour son bateau soeur de Guyane et des Antilles
    Je vois qu’il y a des fusiliers marins (ou commandos marine ?) à bord, pas inutile par ces temps de piraterie.
    Seuelment une 12.7 et une 7.62 ?
    Un petit Nexter Narwhal de 20 mm en plus et en proue ça ferait un effet bien plus dissuasif surtout sur les grosses coques.
    https://www.youtube.com/watch?v=KwqTVaaVdgk

  2. heaume44 dit :

    Excellent travail.
    Bravo ! Continuez !

  3. Robert dit :

    Bravo!

  4. Plusdepognon dit :

    La version navale du sketch « allo tonton, pourquoi tu tousses ? ».
    https://www.unodc.org/unodc/fr/frontpage/2018/June/world-drug-report-2018_-opioid-crisis–prescription-drug-abuse-expands-cocaine-and-opium-hit-record-highs.html
    Le livre de monsieur Gayraud sur l’hybridation entre criminels et terrorisme et plus largement sur la place grandissante de la criminalité organisée dans l’histoire du pouvoir est tristement lucide…
    https://www.diploweb.com/Terrorisme-et-crime-organise-Une-nouvelle-perspective-strategique-les-hybrides.html
    Avec la logique d’armées de l’ombre contre l’est, on aura encore plus un pied dedans… il n’y a qu’à voir ce que cela a engendré en Amérique du sud.

    • Clément dit :

      Très intéressant votre lien vers l’article de diplo-web. Après cette thèse ne fait pas forcément consensus et des éléments viennent la contre-balancer, d’autre le confirme. En fait cette hybridation s’observe … mais pas partout, et avec beaucoup de nuances.

  5. Fralipolipi dit :

     » ces navires disposent de 2 Embarcations de drome opérationnelles de nouvelle génération [EDO NG] »
    … n’oublions pas que ces bateaux « couteaux suisses » embarquent aussi un petit chaland de débarquement,
    bien utile pour aller ravitailler des îles difficiles d’accès comme, entre autres, Juan de Nova ou Europa dans les TAAF.
    https://www.colsbleus.fr/articles/8083

  6. Plusdepognon dit :

    Dire que cette monstruosité est parti d’un trafic artisanal et que maintenant il se dit que c’est le blanchiment de l’argent des mafias qui a permis aux banques d’avoir du cash…
    https://youtu.be/ljsYxOzRSEE
    Avec les subventions des Etats, quisont soit disant irresponsables et qui ne doivent surtout pas reguler ces folies.
    Bravo aux matelots !

  7. Parabellum dit :

    Au prix au kilo il y en a pour quelques millions d euros…l équipage touchera t il une prime ? Et ça en dit long sur l économie de cette région et les multiples trafics et combines..la situation est lourde dans ces îles Réunion Mayotte etc…explosion démographique et islam aussi . Pour un attrapé combien passe ,? Bravo et courage dans nos Zee…

  8. jyb dit :

    La tanzanie est identifiée depuis plusieurs années comme une plaque tournante des trafics de drogue. Elle possède 4 ports d’importance qui permettent le re-export de drogue reconditionnée (container) vers l’amérique du nord et l’europe.
    On peut supposer que l’activité dans le nord de l’océan indien ( lutte contre la piraterie et contre les trafics, guerre au yémen et en somalie) a ouvert ou intensifié des routes plus au sud mais quoiqu’il en soit cette région a toujours été discrètement impliquée dans les trafics mondiaux.
    Il y a quelques années 99% (!) du cannabis consommé en Irlande provenait…d’afrique du sud.

  9. Plusdepognon dit :

    Bon, la première guerre mondiale s’est en fait finie en 1919 et non en en 1918 (merci le film « Capitaine Conan »), donc j’en profite pour mettre ce lien:
    https://youtu.be/lYIo6SKwKec
    Les marins sont de toutes origines, mais cet épisode du début de la guerre mérite d’être plus connu.