PASSEX entre les porte-avions Charles de Gaulle et USS John Stennis en mer Rouge

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

66 contributions

  1. Eric dit :

    Très belles images en tous cas… Des deux seules marines au monde à posséder à ce jour de vrais porte-avions CATOBAR.

    • le nouveau dit :

      A croire que la France a choisi un Cotobar rien que pour qu’on puisse dire qu’elle a le même type de navire que l’Us Navy….
      … seulement, la comparaison s’arrête là, 1 seul porte avions contre 11.
      Si ça peut faire plaisir de côtoyer les grands et de se prendre pour l’un deux.
      Faut juste faire gaffe en vrai combat hors coalition, contre un adversaire valable, à pas oublier ses limites, sinon gare au réveil.

      • Haikai dit :

        Votre réponse suffit à comprendre que vous ne comprenez rien à l’outil militaire, ni à la puissance militaire de la France… alors contentez-vous d’observer en silence, au lieu de dire n’importe quoi… 😉

        • le nouveau dit :

          Je vois que ca rue sévère dans les brancards.
          Du calme les Kardashains, j’ai droit de dire ce que je pense au meme titre que n’importe qui ici.
          Les Stobar aussi sont de  »Vrais porte avions » ne vous en déplaise.
          Il ne suffit pas de pouvoir dire qu’on a le meme type de materiel que les Us pour pouvoir se comparer à ceux ci, 1 hirondelle n’a jamais fait le printemps.
          Assez de se regarder le nombril !
          Sur ce…

          • Blondin dit :

            en tous cas, nous sommes le seul pays avec les US a exploiter un CATOBAR, bâtiment que nous avons conçu, construit, que nous utilisons plutôt bien il me semble, avec des avions Français dessus, et nous pouvons en être fier. Et il ne me semble pas qu’on se compare aux US en disant ça. Et on a certainement pas fait ça pour se la raconter comme vous le dites, c’est ridicule. Et en voyant tous les pays qui cherchent à se doter de ce type d’équipement, on peut objectivement se dire qu’on est pas à la ramasse avec nos matériels.

          • Hermes dit :

            Les STOBAR’s ou « pire » les STOVL (Tel que les QE) ne permettent pas d’exploiter les avions qu’ils embarquent pleinement, on aurait du mal à parler de vrai porte avion quand tu limites les capacités de tes appareils, et pour des navires aussi gros, c’est vraiment dommage.
            .
            Ce genre de PA convient à certains emploi tel que la protection de flotte, mais pas à la projection de force qui aura tendance à user la flotte embarquer tout en offrant moins de punch.

          • Czar dit :

            @ Hermès : vous pourriez expliquer en quoi ces types de propulsion influent tant sur les capacités des appareils ?

            Pourquoi si c’est si mauvais les Anglais ont choisi celle-ci ?

          • sonata dit :

            Non, les STOBAR ne sont pas de vrais porte-avions vu les limitations monstres des appareils qu’ils embarquent…

      • Frederic ATCHOU dit :

        @le nouveau : Faut juste faire gaffe à ne pas comparer des choses qui n’ont rien en commun.
        .
        Les budgets des armées US sont sans commune mesure avec ceux de la France. Aussi, la marine française n’a pas à rougir de sa flotte (… que beaucoup de pays nous envient).
        .
        Enfin, le jour ou la France combattra, ce que vous appelez « un adversaire valable », cela signifiera que la 3ème guerre mondiale aura éclatée.

        • Nico St-jean dit :

          @ Frederic ATCHOU
          .
          « Aussi, la marine française n’a pas à rougir de sa flotte (… que beaucoup de pays nous envient). »
          .
          Malheureusement, au niveau du combat FREMM + Horizon, oui 🙁 … Comment voulez-vous faire de la DA et de l’anti-missile avec des navires aux radars archaïques et littéralement merdiques ? Le mélange de Sylver également, pose un sérieux problème de polyvalence face à d’autres grandes marines (hors USA) qui utilisent le MK-41. Pourquoi ne pas avoir conçu toutes ses frégates autour du seul Sylver A-70 ? Reste les 5 FTI qui eux, seront bien équipé niveau détection pour la DA et l’anti-missile, mais avec une très faible capacité d’armement ..
          .
          Pour ses 2 problèmes qui pour moi sont de tailles lorsque l’on parle d’une marine comme la France, dans les années 2020’s vous pourrez rougir (de colère) face aux : Japon, Corée du Sud, Canada, Australie, UK, Chine et légèrement l’Italie (au moins leurs FREMM sont équipés avec l’EMPAR, bien loin derrière un AESA fixe mais bien loin devant l’Heracles. Et bien qu’ils n’aient pas l’A-70, ils ont l’A-50 partout, pouvant exploité l’Aster 30)
          .
          La France est une puissance maritime de premier ordre, elle ne peut PAS laissez les choses comme cela. La solution serait de lancer un grand chantier de rénovation pour installer le SF-500 sur l’ensemble de la flotte ainsi que de remplacer les A-43 pour des A-50. Cette solution coûterait plusieurs milliards d’euros mais avec ça, les FREMM et Horizon seraient de tailles pour toutes leurs durées de vies utiles. Sans cela je ne donne pas cher du CdG en cas d’attaque aérienne, plusieurs pays développent des missiles anti-navire à longue portée et/ou hypersoniques.
          .
          La guerre de surface n’est pas tout dans une marine, mais il s’agit quand même d’un domaine naval clé, aussi important que l’aéronavale, la force sous-marine ou les capacité amphibie.
          .
          Avoir un PA CATOBAR fait effectivement baver beaucoup de pays dont le miens, mais être capable de le protéger c’est encore mieux.

          • FredericA dit :

            @Nico St-Jean : Une fois de plus, votre argumentaire est exclusivement basé sur des performances techniques des équipements et oublie totalement la composante la plus importante, à savoir l’homme et son fidèle allié : la stratégie.
            .
            La «  » »meilleure armée » » » du monde n’est pas celle qui a le dernier équipement électronique produit mais celle qui sait se servir de ses armes et de ses démultiplicateurs de force. En oubliant systématiquement ce point, vos propos me ramène loin en arrière… A l’époque ou l’armée de Sadam Hussein était considérée comme étant dans le top 5, des armées les plus puissantes du monde. La première guerre du Golfe nous a éclairé sur ce qu’il en était réellement.
            .
            Si je puis me permettre un petit conseil, vous devriez compléter vos connaissances par des revues spécialisées en géostratégie. En terme de prospective et de RETEX, les analyses du RAND (par exemple) sont également très instructives : https://www.rand.org/
            .
            Bonne lecture 😉

          • Fralipolipi dit :

            Hello Nico,
            .
            … « Avoir un PA CATOBAR fait effectivement baver beaucoup de pays dont le miens, mais être capable de le protéger c’est encore mieux. »
            .
            Comme à votre habitude, vous abordez le sujet selon l’angle qui vous arrange pour minorer ou dénigrer plus facilement, et ce via une approche un peu trop restrictive.
            .
            Maintenant, voyons les choses sous un autre angle, plus large et plus complet, donc plus réaliste.
            .
            Pour commencer, je trouve que vous qualifiez nos radars d’archaïques (et donc obsolètes) un peu trop rapidement (les plutôt récents radars des Fremm et Forbin ne sont pas les dinosaures que vous semblez décrire … même s’ils ont leurs faiblesses s’il faut causer DAMB notamment … mais la DAMB pour défendre un PA et son GAE, à ce jour, cela reste sans intérêt aucun).
            .
            Et puis, il y a les chiffres des spécifications techniques (sur lesquels vous semblez vous focaliser), mais il y a aussi la qualité et l’expérience des servants des ces machines … et j’ai la faiblesse de croire que nos marins sont plutôt plus pointus et plus chevronnés que la concurrence (plutôt que l’inverse) … d’autant que la maitrise de tous les systèmes en propre (via Thalès) nous permet de tirer la quintessence des matériels … et c’est loin d’être le cas dans tous les autres pays soi-disant mieux équipés que nous que vous citez.
            .
            D’ailleurs, pour un bâtiment équipé de radars « archaïques », la Forbin s’en sort plus que bien en ayant déjà fait la preuve de ses capacités de défense anti-missile « supersoniques » (des leurres certes … mais les US, Corée et tout l’toutim n’ont jamais rien fait de plus ni de mieux).
            .
            Par ailleurs, le radar est une chose. Les servants en sont une autre, comme déjà indiqué.
            Mais le missile en est également une autre. Or les capacités des missiles Aster (15 comme 30) sont assez uniques avec une accélération folle, et surtout le dispositif pif-paf lui procurant une agilité-manoeuvrabilité inégalée … justement à même d’assurer mieux que le copains une défense anti-missile efficace !!!
            .
            Bref, rien que là, votre propos sur la « protection du PA » est biaisé et par trop réducteur.
            .
            Mais ça va au delà …
            Quel est selon vous le moyen de détection et de frappe à plus longue élongation d’une Marine ?
            Et bien ce n’est en aucun cas vos nouveaux radars de frégate (même le plus moderne de l’US Navy).
            Ce sont le couple Hawkeye + Rafale (ou F18) !!!
            La portée de détection et/ou de frappe via Hawkeye + Rafale dépasse TRES TRES TRES largement celles de toute frégate (ou destroyer), même le plus moderne.
            Donc, avant que notre PA puisse être « arrosé » de missiles supersoniques, il faudrait encore que le bâtiment ennemi ait eu la chance de pouvoir détecter notre Groupe Aéronaval … avant de se faire shooter lui-même via les airs, bien avant cela !!!
            .
            Enfin, et vous le savez très bien, la plus grande menace pour une Groupe Aéronavale, ce ne sont pas les missiles supersoniques et hypersoniques sur lesquels tant de gens fantasment, … menace qui n’a pour l’instant encore jamais fait ses preuves ailleurs que dans les colonnes des journaux.
            .
            La principale menace est SOUS-MARINE, of course.
            Et en matière de défense ASM, j’ai aussi la faiblesse de croire que nous, Français, sommes très loin d’être à la rue, mais tout au contraire, plutôt en toute tête de peloton.
            .
            Bref, évidemment, je pense comme vous au sujet des Sylver A43 … (c’est une connerie de ne pas avoir tout standardisé au moins en A50).
            Mais globalement, relativement à nos budgets, je trouve qu’on s’en sort plutôt très bien.
            Et je ne suis pas si inquiet que cela pour l’avenir.
            Comme vous l’indiquez, le radar AESA face plane de la FTI sera plus qu’au niveau.
            En Europe, Thalès est à nouveau en avance sur tout le monde, et même en avance sur son agenda (le premier panneau radar est déjà terminé et entré en phase d’essais).
            Et même si la FTI risque d’être un peu sous-armée … au sein d’un Groupe Aéronaval, son radar sera celui qui permettre de mettre en œuvre les nombreux Aster 30 de la Forbin mitoyenne, encore plus tôt, et de manière encore plus efficace => car dans une Groupe Aéronaval, la complémentarité et la mise en réseau des capacités est un authentique démultiplicateur de forces.
            .
            Et c’est pas la première fois qu’on le dit.

      • Xaintrailles dit :

        Occupez vous de vos propres limites … surtout si votre appartenance à la francophonie ne vous sert qu’à nous livrer vos sarcasmes.

        • Bikoro dit :

          @Xaintrailles. J’ai toujours pensé que la Francophonie était… INUTILE. Et donc à rapidement faire trépasser.

          • Alexandre dit :

            @Bikoro, je suppose que Xaintrailles ne faisait pas allusion à l’organisation pour la francophonie mais au fait de faire partit des personnes qui parlent le français dans le monde.

      • Moi dit :

        Il ne faut pas perdre de l’esprit que la population des Etats Unis est de plus de 300M d’habitants, à comparer aux presque 70M de la France … Combien de pays de 70M d’habitants dans le monde sont capable de concevoir et de produire leurs propres avions, leurs propres navires, leurs propres véhicules et leurs propres dissuasions nucléaires ?
        La France n’est pas à blâmer.
        Je ne trouve absolument pas choquant que la Chine, avec plus d’un milliard d’habitants, surpasse un jour la France dans tous les secteurs.

        • Alexandre dit :

          Et oui, c’est avec l’Allemagne, le Royaume Uni, l’Italie, la Coréee du Sud, le Japon et quelques autres qu’il faut se comparer, la Russie est un cas à part avec des capacités militaires bien au delà de ce que leur économie devrait leur permettre si l’état était plus moderne. La Chine et les USA sont les deux superpuissances meme pas comparables entre elles. Et d’un point de vue de la souveraineté, nous faisons effectivement partit des deux capables de tout faire, à notre échelle mais tout quand meme.

      • Pierre dit :

        T’inquiete pas le bleu, on les connait nos limites mais on connait aussi nos forces (notamment notre tactique et notre interoperabilite). Un adversaire « valable » ne nous emmenera pas sur ce terrain-la surtout s’il n’a rien de comparable. 1 vaut mieux que 0 PA hein! Et n’oublies pas que des missiles nuc peuvent etre presents sur le PA et ca on saurait le rappeler si besoin a un adversaire inconscient…

      • Thaurac dit :

        Réponse amère frappée au coin de l’envie et de la jalousie 😉

  2. bat dit :

    oui mais plus d’avions sur le pont de l’amerloque ,on est demi ridicule,on a plus les moyens comme du temps des Clemenceau et foch ,on embarquait plus d’avions parce que on avait un double groupe d’avions capable d’armer si besoin les deux portes avions …au moins 15 étendard 4 M ,8 crus et environ 7 à 8 alizé,plus éventuellement variable un nombre d’avion étendart 4 Photo,on en avait souvent soit 3 ou 4 voir des fois plus mais c’était rare ,2 hélicos lourds si besoin Super Frelon et deux pédros …c ‘est environ ce que nous trimbalions lors des missions Saphir 2 (j’y étais )…..en allant à Djibouti opn était monter à 53 aéronefs à Bord du Clemenceau,on ne pouvais plus bouger pratiquement ,on en a laisser à Ambouli à Djibouti lorsque l’on partait en mer durant la mission ..Ensuite on a eu les SUE ,on garder les et 4 Photo ,on a eu des Puma à bord à la place des super Frelon ,on a eu aussi des lynx quand les Alizé se faisait rare …mais au moins on pouvait mettre pas mal d’aéronefs sur le pont …c’était un temps sans restrictions budgétaire notables …aujourd’hui les armées sont rongées à l’os …là sur le Charles on en vois peu des aéronefs excusez moi….je sait qu’ils ont tester avoir au moins 30 avions à bord en Tout rafale ..mais je crois que pour cette missions il n’en ont pasd emmener 30 ……de plus avec Deux Portes avions cela permettait de dimensionner le parc d’aéronefs en fonction de deux porte avions si besoin …au départ la Marine avait commandés 86 rafales ….en fait de restrictions, en retard du second Porte avions ,puis de sa suppression pure et simple (d’ailleurs Sarko choisit de renflouer les Banques entre 2008 et 2011 et repousse le choix du second porte avions …puis le bazarde carrément sur les conseils certainement de l’armée de l’air (car l’armée de l’air a toujours été contre les porte avions …hors l’armée de l’air est tout juste fichue de ravitailler avec peine ses avions ….elle avait encore des KC135 vétustes ….tant que c’est pour aller en Libye passe encore grâce à la Corse ///mais si un jour la France a à livrer une guerre des malouines /.///logistiquement j’ai peur du résultat …les lourds C5 Galaxy on en a pas ..les Lourds C17 on en a pas ….on aura plus de Transall ,remplacer par l’Atlas au Compte goutte …..bref on est loin du compte …mais on fait voir notre fleuron ,comme du temps où l’Espagne nous montrer leur petit Porte avions DEdalo (ex PA d’escorte Cabot de l’USS Navy ) nous on avait eu avant les Clem et foch les Langley (La fayette ) et belleau Wood (Bois Belleau ) deux Porte avions ayant fait le pacifique avec l’US Navy ….La France a des kilométres de cote diverses ,des innombrables îles de par le monde …mais elle a une marine sous Dimensionnée ….parce que nous avons des idiots à la tête de l’Etat …la stratégie n’est pas leur fort et ne l’a jamais été ….à la différence des anglais qui ont toujours su où il faut être …si ils prônent le BREXIT c’est qu’il y a une raison …… pour l’instant ils sont en difficulté mais croyais moi bientôt ils seront devant commercialement et militairement ..débarrassé de l’Europe et de ses Carcans budgétaire,débarrassé de
    de son blocage la France elle aussi pourrait retrouver des marges de manœuvres budgétaire….tout en se servant de l4EUROPE pour certaines choses …on a bien fait Airbus ,Ariane et plein d’autres trucs sans être dans le carcan de l’Euro et surtout de ce traité de Lisbonne

    • Barfly dit :

      Si on compare chaque marine nationale à l’US Navy, il est clair qu’elles vont tous faire pâle figure, sauf peut-être la Marine Chinoise qui a du répondant.
      Cependant 1 PA avec 30 rafales en soute ce n’est pas négligeable non plus, surtout quand on connait la capacité des rafales marine : reconnaissance, bombardements terrestres, lutte anti-navire avec les missile Exocet 3 ect…

    • Fralipolipi dit :

      Pour être plus précis,
      .
      Oui le PA CDG a bien embarqué 30 Rafale en Février, juste avant de partir pour l’opération Clémenceau.
      http://www.air-cosmos.com/30-rafale-a-bord-du-charles-de-gaulle-120363
      Il y avait donc là 30 Rafale M + 2 Hawkeye + 1 NH90 + 2 Dauphin, soit 35 aéronefs à bord de notre PA.
      .
      Par la suite, le PA CDG n’est parti en opération qu’avec 20 Rafale M (+ les mêmes 5 autres appareils).
      Puis, en quittant le Levant (et Chammal), 2 Rafale M sont rentrés en France.
      http://lemamouth.blogspot.com/2019/04/le-porte-avions-reduit-la-voilure.html
      .
      Lors de ce Passex avec le PA US, le CDG n’avait plus à son bord que 18 Rafale M + 2 Hawkeye + 3 hélicos.
      .
      Après, la France n’est pas non plus dans la représentation permanente.
      Si 18 Rafale M suffisent pour le reste de l’opération Clémenceau, devant mener notre GAe jusqu’à Singapour, en passant par les exercices Varuna en Inde, … pourquoi vouloir « blinder » le pont du CDG ?

      D’ailleurs, un PA avec un pont plat surchargé est un PA « peu » opérationnel, … plutôt orienté « photex » que « passex ».
      .
      Le tout est de savoir de combien d’appareils l’on a besoin pour la et les missions.
      .
      Maintenant, pour l’avenir, nul doute que quelques Rafale M de plus dans l’inventaire de la Marine seraient plus que bienvenus (la MN devant notamment s’adapter à une attrition plus grande que dans l’AA … et de plus, rien ne garantit à 100% que le NGF du FCAS aboutira à un avion adapté à nos PA actuel et futurs) !
      J’espère que ce sera prévu pour la prochaine commande Rafale en standard F4.

    • Thaurac dit :

      Pour le nombre d’avions, cela s’explique par la polyvalence du rafale, plus besoin de toute une panoplie, il se suffit à lui seul!

      • PK dit :

        Avec le SCAF, on aura un PA avec une flottille d’un seul appareil embarqué alors ?

    • Czar dit :

      Je ne dis pas que vous avez tort sur tout mais nous ne sommes plus au temps de la guerre froide et des chiées de blindés à engouffrer dans la trouée de Fulda.

      Un Rafale vaut TROIS Super-Etendards modernisés (dixit les hommes du métier) compter en termes de simples nombres plutôt que de capacités n’a pas vraiment de sens.

    • honneur dit :

      Quel meli-melo incompréhensible…. Un peu de respect pour ceux qui essayent de vous lire… Perso, j’ai décroché à la 2ième ligne…

      • Plusdepognon dit :

        @ honneur
        Traduction:
        1/ avant il y avait deux groupes aéronavals, avec beaucoup d’avions, des hélicoptères et personne ne discutait le budget des armées, encore moins de couper les budgets.
        2/ Il y a toujours de l’argent pour les banques.
        3/ l’Europe n’est pas forcément ce que l’on nous présente comme inéluctable aujourd’hui qu’un grand marché. Il faut changer de voie, les europeens sont capables de grandes choses sans pondre des règlements sur la courbure de la banane pendant 15 ans.
        Voilà, voilà…

  3. floco dit :

    «  »Un sous-marin de la Marina Militara tenta de prendre en défaut les capacités anti-sous-marine du groupe aéronaval français tandis que des avions AV-8B Harrier se mesurèrent aux Rafale M dans les airs. » »
    J’aimerai bien savoir comment cela s’est passé.

  4. Thaurac dit :

    Il y a quand même un problème d’échelle entre les deux 😉
    La marine russe doit se sentir bien seule , surtout en voyant l’interopérabilité entre les différents moyens techniques des forces navales de L’OTAN..

  5. Plusdepognon dit :

    Il y avait eu une opération de nettoyage des déchets nucléaires des russes.
    https://www.la-croix.com/Monde/Europe/A-Mourmansk-chevet-Tchernobyl-flottant-2017-09-14-1200876687
    Honnêtement, le pays a d’énormes défis à relever: la Sibérie qui devient chinoise, une démographie catastrophique, un Caucase islamiste et je ne parle pas de la corruption, ni de la violence de ses mafias.
    Il est dans l’intérêt américain que l’Europe de l’Atlantique à l’Oural ne se fasse jamais. Visiblement nos amis gèrent bien nos faiblesses.

    Pour parler « marine », petite pub pour les industriels (qui ont remporté de très gros contrats en 2018). Ici, c’est pour nous :
    http://www.lefigaro.fr/conjoncture/florence-parly-s-engage-aux-cotes-des-industriels-20190414

    Chacun en pensera ce qu’il en veut.

  6. dante dit :

    Le petit film qui accompagne l’article montre a quel point la communication est bien dans la culture de l’Armée Américaine (ici en cooccurrence la Navy). Ils ont sorti tout ce qu’ils avaient sous le pont quand nous français avons sorti le stricte minimum… lol

    • Royal Marine dit :

      Mais non.
      C’est simplement une question de doctrine. Les P.A. américains ont des ponts encombrés en permanence. Y compris, parfois, à quai dans un port américain…
      Nous, Français, nous pensons qu’il est inutile de spoter en permanence les avions sur le pont, sauf lorsqu’ils sont programmés pour une mission dans les heures qui suivent, ou en alerte…
      Le photex n’est pas en cause.

  7. Gantier dit :

    Et de se prendre pour l’un d’EUX ….
    Sinon c’est un,deux,trois ect…

    • Xaintrailles dit :

      Si vous voulez faire les corrections, je vous informe qu’ect s’écrit en fait ETC… pour « et cætera ».

  8. Goulag dit :

    Petit clin d’oeil à la marine russe et à son usine à charbon flotante!

  9. Barfly dit :

    Ce genre de manœuvre est très bénéfique pour chacun des alliés même pour les USA. Cela soulage chaque marine des problèmes de disponibilité mais c’est aussi préventif, une cohésion ça se travaille quotidiennement.

    Une petite remarque. Ces derniers temps, il y a un débat aux USA, une polémique devrais je dire, concernant l’apparence de l’US Navy, l’image qu’elle renvoie aux yeux du monde. C’est peut-être futile mais quand je vois l’état des navires américains sur cette vidéo, cela me choque un peu. Je sais bien que cela n’a aucune incidence sur la combativité de ces navires, que cela ne joue en rien sur le bon déroulement de leur mission, sur leur compétence ect… se sont juste des tâches de rouille et de la peinture défraîchie mais quand même, cela renvoie une image dégradée qui peut inconsciemment donner la perception d’une marine en déclin.
    Pour une nation qui dépense autant d’argent dans ses armées, ils pourraient faire un effort.

  10. Franz dit :

    Qui peut me dire les avantages de la position de l’ilôt, très avancé sur le CDG et beaucoup moins sur le PA américain ?

    Enfin, s’il existe une réponse simple, vu que je ne suis pas ingénieur…

    Merci d’avance.

    • Fred dit :

      Il doit y avoir un impact sur les vents qui souflent sur le pont … mais je pense que la raison principale c’est la place. L’ilôt est situé là où c’est possible et là où le moins de place est perdu vis-à-vis des avions. Le CdG n’est tout simplement pas assez large pour avoir un ilôt à l’arrière.
      Sur les forums on entend également les raisons suivantes:
      – Un ilôt à l’avant est bénéfique pour la navigation
      – Un ilôt à l’arrière est bénéfique pour les opérations d’air.
      Je n’y crois pas trop à ces 2 points mais peut-être que je me trompe.

      • Blondin dit :

        sinon il faut faire comme les anglais, avec 2 ilots, 1 devant et 1 derrière !! pour si j’ai compris, utiliser l’avant pour la navigation et l’arrière pour les opérations aériennes

        • Obelix38 dit :

          Ah non, surtout pas comme les anglais !
          Pondre deux navires à propulsion conventionnelle, 50% plus gros que le CdG, et qui ne sont que STOVL, moi j’appelle ça du gâchis ^^

        • Fralipolipi dit :

          Non, car 2 îlots ça bouffe vraiment trop de place.
          Mais les Anglais s’en moquent vu que leur PA est surdimensionné dès l’origine … pour le peu d’avions qu’ils prévoient d’embarquer.
          Si cette formule à 2 îlots était bonne, cela ferait longtemps que les US l’aurait reprise pour la classe Ford.

      • Fralipolipi dit :

        L’emplacement de l’îlot est la résultante d’une analyse complexe à plusieurs entrées :
        – les dimensions du pont plat (tant en L qu’en l)
        – les dimensions et l’emplacement du hangar aéro
        – Important : l’emplacement décidé pour les ascenseurs
        – la gestion des flux en hangar aéro
        – et évidemment la gestion des flux sur le pont plat.
        .
        Ainsi, selon ce que j’ai compris, la récupération des pontées massives avec stockage des Rafale en bout de piste, auraient fait regretté à l’amirauté de ne pas disposer d’un ascenseur devant l’îlot, pour permettre de désembouteiller l’avant sans devoir attendre d’avoir récupéré tous les avions.
        Aussi, il est possible que notre prochain PA disposera d’un ascenseur devant l’îlot, en plus d’un autre à l’arrière.
        Du coup, l’îlot se retrouverait en position centrale (comme sur le PA Clémenceau).
        Et surtout, il est certain que les ascenseurs seraient en mesure d’embarquer les Rafale 2 par 2 (et non pas un par un comme sur le PA CDG aujourd’hui).
        Mais nous verrons bien.

    • Affreux Marin dit :

      D’après ce que j’avais lu, le pont du CdG n’étant pas aussi large que celui d’un PA US, c’est pour éviter les turbulences liées à son profil dans le vent relatif, à la poupe lors de l’apontage des avions.

  11. Arcluze dit :

    Je me suis toujours posé la question, à quoi servent les 4 perches que l’on voit sur le CDG au bord du pont, tribord avant?

  12. honneur dit :

    2 superbes navires ! Les américains jouent effectivement dans la démesure… Mais on peut être fier de notre bâtiment, même si (souvent et longuement été développé ici), un deuxième porte-avion ne serait probablement pas de trop.

  13. Xaintrailles dit :

    On pourrait vous retourner la question : chacun se bat pour ce qui lui manque ?

  14. Plusdepognon dit :

    Pour finir sur la marine américaine:
    https://youtu.be/689BLiNPy80