Les Sapeurs-Pompiers de Paris ont sauvé Notre-Dame

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

239 contributions

  1. Breer dit :

    Symboliquement en cette période socialement agitée, cet incendie de Notre Dame n’est pas de bonne augure…..
    Bien que ce soit grave et désolant déjà, s’il s’agit d’incompétences et, ou de négligences, il vaudrait mieux que ce soit le cas, plutôt qu’un acte criminel commis par un ou plusieurs individus mentalement englués dans on ne sait quel type d’idéologie débilitante…

    • Castel dit :

      Breer

      Allons, un peu de sérieux, le complotisme ne va pas commencer avant la fin de l’enquête !!
      Je crois qu’on risque de se diriger plutôt vers des négligences, qui, même si elles sont involontaires, ont pour moi quand même un côté criminel, vu l’importance du bâtiment sur lequel les travaux étaient effectués…..

    • John dit :

      Je pourrais paraître cynique, et ce n’est pas du tout ma pensée…
      Mais je me demande si au contraire cette catastrophe peut éventuellement rassembler la population…
      Et cette cathédrale est un symbole de Paris. Et pour beaucoup de personnes de religions diverses, et pour des personnes sans religion, ce symbole est aussi important, et ils y tiennent. La perte d’un monument religieux touche les autres confessions en général. Et d’après les vidéos qui circulent, j’ai l’impression que toutes les classes sociales étaient « réunies » pour regarder ce triste spectacle, et c’était aussi le cas pour toutes les origines.
      Espérons que de ce triste événement, qqch de grand se développe…

      • Czar dit :

         » pour beaucoup de personnes de religion diverse » ??

        LOL ! le recteur de la mosquée de Lyon a fait un appel aux dons : allez voir la réaction de nos « compatriotes » mahométans à cette idée, c’est sur facebook, page « grande mosquée de Lyon », et ça vaut toutes les études de sociologie à la con du monde pour déterminer l’avenir politique de notre pays.

      • Robert dit :

        John,
        C’est déjà un peu le cas, malgré la joie malsaine des pauvres qui se félicitaient de cet incendie. De tous horizons, les gens se sont sentis touchés par cet incendie. La religion catholique en occident témoigne de la présence de Dieu parmi les hommes qui croient, mais rappelle à tous, croyants ou pas, qui ils sont et d’ou ils viennent et s’ils le veulent ou ils vont. Chacun peut se sentir un peu dépositaire de ce trésor par son héritage, sa civilisation, ou ceux dont il se sent proche.
        Et les réactions sont plutôt positives de ce point de vue, très positives même.

  2. themistocles dit :

    Bien joué les sapeurs ! Il y a quelques dizaines de millions des personnes qui vous sont reconnaissantes. Vous entrez dans l`Histoire.

    • Thaurac dit :

      Superbe vidéo des risques pris par les pompiers en entrant dans la cathédrales pour sortir les œuvres d’art et aussi sur ce fameux robot Colossus qui a fait un sacré boulot car ça devait chauffer dessous vu les flammes au plafond
      https://youtu.be/3WcbIPRGXM0

    • Alain d dit :

      Ouf, super d’avoir sauvé ce bel édifice symbole de la grande Histoire de France.
      Et heureusement, apparemment que des blessés légers.
      Pas de vies humaines sauvées, cet épisode ne pourra donc pas faire un grand film façon Hollywood, sauf à y ajouter une petite intrigue…….
      Un seul robot, une acquisition assez récente il me semble, pour intervenir au cœur du brasier, n’est-ce pas un peu court?
      Meilleurs et rapides rétablissements aux courageux pompiers blessés, et à ce bâtiment exceptionnel qui va bien au delà de la religion.

  3. Breer dit :

    Et évidemment merci aux Sapeurs Pompiers de Paris qui ont fait tout leur possible, avec tous les moyens qu’ils avaient….

  4. Parabellum dit :

    Bien sûr on voudrait éviter les polémiques et on doit s unir pour la reconstruction au mieux et vite mais les questions existent : combien de temps entre l alarme et le début d attaque du feu? Pourquoi pas de garde du chantier même en vidéo ? Si les Canadair étaient une fausse idée des helico auraient peut être pu helitreuiler des pompiers et du matériel Eau etc des l alarme ? Les nacelles étaient elles suffisantes ? Et seulement deux bateaux pompés pour compenser la faiblesse du réseau ? Les pompiers n ont pas de moyens aériens en propre genre puma ou même dauphin pour intervenir vite dans Paris et autres villes embouteillées et étendues. Merci pour avoir sauvé ND mais tirons les leçons de ce drame et interrogeons les moyens à l avenir. On fait quoi si il y a le feu à La Défense a 18 h ? Il faut vraiment inventer face aux risques et innover.

    • Lejys dit :

      Quelques éléments de réponse, dans la mesure où j’ai prétention d’assez bien connaître l’institution et le métier….
      Tout d’abord il s’agit d’une intervention atypique et extraordinaire. Il y a une règle d’or, c’est de ne pas dimensionner les moyens opérationnels nécessaire de la BSPP ou d’un SDIS par rapport à ce genre d’intervention. Si c’était le cas, il faudrait s’interroger sur le besoin d’une « grande échelle » de 300 m de hauteur pour pouvoir intervenir au dernier étage de la tour Eiffel!
      Lors de la mise en oeuvre de moyens (d’extinction pour cette intervention) il faut aussi s’interroger sur le subtil équilibre entre « apports » et « inconvénients ». En l’occurrence, un hélicoptère bombardier d’eau, évoqué par certains dont un président US, aurait certes pu avoir un effet très probable pour contenir la virulence de foyer, mais une masse d’eau larguée de grande hauteur provoque aussi des dégats sur la structure (ou sur des oeuvres d’art). Car l’eau aussi détruit. L’hélitreuillage de pompiers ou de matériels n’aurait pas changé grand chose (il y avait des escaliers), mais au contraire mis en péril les intervenants (quelle solution de replis si nécessaire?), et surtout est techniquement très difficile sur un bâtiment en feu qui ne dispose pas d’installation pour ça. Et cela nécessite aussi un entraînement spécifiques que seuls certaines équipes (GRIMP, CYNO) pratiquent, compte -tenu du coût d’une heure de vol d’un hélico et de la faible ressource d’hélico en France. Deux bateau-pompe pour une ville comme Paris c’est amplement suffisant, d’une part ils ne servent que rarement, le réseau Parisienne est bien maillée, enfin il y a assez de quais pour que des engin-pompes se mettent directement en aspiration dans la Seine. Aucun service d’incendie en France ne dispose de ses propres moyens aériens, c’est intenable financièrement. La sécurité civile (échelon nationale) dispose de 22 ou 23 hélicoptères « Dragon » qui sont mis à disposition si besoin, mais encore une fois sur cette intervention, ils n’auraient pas été utiles. Les drones utilisés hier (de la préfecture de police je crois) ont eux pu apporter du renseignement (images) sur l’étendue et la progression du feu, et sur le risque de certains points sensibles. Un robot a également été engagé pour reconnaitre l’intérieur (pas des sapeurs-pompiers engagés à l’intérieur, à cause du risque d’effondrement de toute la toiture, voire d’une partie du bâtiment).
      On peut par contre s’interroger sur le fait qu’il n’existe aucun moyen aérien (échelle aérienne, bras élévateur) d’une hauteur supérieur à 30 m sur le secteur Parisien, alors que certains SDIS en ont (le 78, le 76, etc.). Certes il y a des paramètres et des choix budgétaires, mais la question mérite d’être posée. Néanmoins, même avec 3 ou 4 de ces moyens dans le premier 1/4 d’heure, le sinistre aurait fait beaucoup de dégâts, peut-être moins, mais beaucoup quand-même.
      Enfin, concernant les immeubles de grande hauteur (IGH) de La Défense, il n’y a pas de comparaison possible. Ces derniers ont été construit selon les dernières réglementation de protection de l’incendie, et disposent de nombreux équipements de sécurité et moyens de secours: détection incendie, poste de sécurité, colonnes sèches, colonnes humides, désenfumage, réserves d’eau, surpresseurs, escaliers encloisonnés, ascenseurs prioritaires, équipes de sécurité formés et entrainés (en principes, certes), éclairage se sécurité, groupes électrogènes, murs coupe-feu 2 heures, etc. En outre, ces immeubles font régulièrement et périodiquement l’objet de visites de commissions de sécurité.
      Notre-Dame, établissement également classé comme « recevant du public », faisait également l’objet de visites de commission. Seulement les architectes qui l’ont construit n’ont pas pensé à installer les mêmes équipements et moyens de secours, et il est architecturalement impossible de les mettre à niveau, même si des dispositions existent. Or, ces dispositions visent avant tout à sauver le public (des vies), pas le bâtiment, même si elles y participent.
      Bien entendu il faudra tirer certaines leçons, mais il n’y aura pas de révolution, et il y aura malheureusement d’autres sinistres de grands et beaux monuments car le risque 0 reste une utopie.

      • TINA2009 dit :

        Bsr LEJYS !

        Au regard de votre exposé instructif, plusieurs questions :

        – Quel est ce robot utilisé ? Firme, modèle, spécificités?
        – Quels sont ces drones ?? Firme , modèles, Spécificités ?
        – Quelles sont vos réflexions quant au système des secours d’urgence et de protection des populations, en cet avril 2019?

      • petaf dit :

        merci pour ces explications plus explicites que sur les chaines de tv !!

      • Albatros24 dit :

        Merci
        Et félicitations pour vos collègues.

    • Vroom dit :

      L’eau est aussi dangereuse pour l’édifice que le feu, c’est pour ça qu’il n’y a pas de système fixe à eau. Y aurait-il pu avoir un système fixe CO2 ? je ne sais pas si c’est encore d’actualité et sûrement difficile à mettre en place dans ce type de structure.
      Vous voulez quoi ? une mini caserne dans les combles ? Il y a un moment où il faut redescendre un peu, on ne peut pas tout gérer, tout empêcher, tout contrôler. Les pompiers ont fait un excellent travail, pour l’instant, la structure est debout, le pire a été évité.

    • Bdhy dit :

      Connaissez vous les lieux ? les rues de l’Ile de la Cité sont étroites, les jardins de la cathédrales ne sont accessibles que par des grilles étroites ne pouvant pas donner accès facilement à des camions de pompiers … Une fois le feu parti je pense que les pompiers ne pouvaient pas faire beaucoup plus que ce qu’ils ont fait !

    • Seb dit :

      La Défense est un bâtiment dont les normes permettent de se passer d’echelle : escaliers en cloisonnés,ascenseur prioritaires etc…
      Acheter des échelles spécifiques pour notre dame qui a brûlé une fois en mille an,c’est faisable,mais à quel prix?
      Héliporter des pompier oui mais où, à l’endroit où la flèche est tombée?Sur un arc boutant instable trop loin du foyer comparé à la portée de la lance?
      Les sapeurs pompiers de paris ne sont pas des amateurs, au lieu de voir ce qui a brûlé, regardez ce qui a été préservé,dont des vies humaines qui ont été engagées avec courage et sang froid.

    • Thaurac dit :

      Oui, ça m’a aussi interpellé alors en fouillant le net , hier, je suis tombé sur un document de l’état préconisant les matériels et procédures incendies pour églises et …cathédrales.
      détecteurs, etc… ne rien laisser après le chantier dans les combles, au besoin stocker sur l’échafaudage..avant de quitter les chantiers, regarder s’il existe un « point chaud » bref un tas de truc de ce genre..
      https://semaphore.culture.gouv.fr/documents/12659/251394/securite_cathedrales_mai_2008.pdf
      Il y a eu un gros délai avant que les pompiers soient avertis, ensuite ils n’avaient pendant longtemps qu’une lance d’efficace par sa hauteur, l’autre protégeait une tour.
      Bizarre qu’un hélico avec de l’eau, sans peut être tout verser d’un seul coup (pour éviter l’effondrement) n’est pas pu intervenir directement sur le foyer, non autour comme au début…
      Puis il a vachement speedé, de la flache à la totalité de la toiture, qui avait il dans ses combles?
      Afin, c’est quand même eux les mieux placés, mais il y aura certainement du retour sur cette opération.
      Au fait, il y a deux ou trois jours, la femme qui avait décider de faire sauter notre dame avec les bonbonnes de gaz, est passée au tribunal pour autre chose je crois, car pour le reste , elle risque perpète..

    • Marco dit :

      Merci de vos bons conseils mais, sauf à laisser penser que les pompiers de Paris sont des néophytes sans moyens, ils s’ajoutent aux commentaires des dizaines de spécialistes autoproclamés entendus la nuit dernière dans les rues de Paris (sans parler de Trump) et ne comprenant pas que la BSPP soit incapable de traiter en 2h un pareil incendie.

    • pril dit :

      Quelle inculture…
      Ne parlez que des sujets que vous connaissez avant de vous aventurer dans des domaines qui vous restent étrangers.

  5. PK dit :

    Excellent article ! Bravo !

    Et beau boulot de la BSPP ! Bravo les gars !

    Triste semaine pascale… L’essentiel est sauf : les trésors de la cathédrale ont été sauvés. Mais le message est clair… On n’est pas sur la bonne pente.

    • Ancien du SSA dit :

      Semaine sainte… la semaine pascale suivant le dimanche de Pâques ! Pour la peine, vous me réciterez trois Pater et six Ave…

      • PK dit :

        Mea culpa. L’émotion sans doute ! Je vous souhaite un bon Triduum Pascal en échange 😉

        • Ancien du SSA dit :

          Je pense que nos ancêtres auraient trouvé normal de subir un malheur en début de semaine sainte ( semaine de pénitence) mais très peu en semaine pascale ! Peut-être devons nous penser aussi comme eux… Merci à vous et bonnes fêtes à venir aussi pour vous !

  6. Guinot dit :

    Au-delà des croyances, un esprit de corps nous unis tous. Merci à nos soldats du feu qui ont pu sauver l’essentiel. Un immense merci !

  7. NONO dit :

    Vous titrez :
    « Les sapeurs pompiers de Paris ont sauvé notre dame »
    la moitié du bâtiment est détruit, Personnellement j’ai l’impression que les moyens étaient inapproprié. Échelle trop petite et en nombre insuffisant.
    Le même incident dans la tour MONTPARNASSE ou à la Défense….

    • Vroom dit :

      Parce que vous croyez que sur les tours, les pompiers attaquent le feu par l’extérieur en montant sur des échelles?

    • Benji dit :

      Bonjour,
      les moyens doivent s’adapter au milieu dans lequel on intervient : il n’est pas possible de s’engager dans un édifice de 850 ans comme on s’engage dans un IGH comme ceux de la Défense. Par exemple, les IGH possèdent des escaliers présurisés, des colonnes humides, des ascenseurs prioritaires. Tout ceci est absent dans tous les édifices des siècles passés. Il n’y a donc aucune comparaison possible
      Concernant les BEA, ils ne font effectivement que 45m, ce qui dans Paris est à 95% suffisant.

      Un ex BSPP

    • lym dit :

      Normalement les immeubles de grande hauteur ont des colonnes sèches et lances prépositionnées qui évitent de partir avec des dizaines de mn de retard pour déployer des tuyaux dans les étages: On branche en bas, on monte et on arrose direct…

      En créer pour quelques points hauts avec des accès sécurisés dans des parties non visibles pour ce type d’édifices serait peut-être à envisager même s’il faudrait sans doute assouplir un peu le cuir des architectes des bâtiments de France (ceux là même qui vous emmerderont si vos nouvelles fenêtres ont un léger écart de ton en périmètre protégé).

      Une courte recherche montre d’ailleurs que cela a bien été un handicap:
      https://www.lejdd.fr/Societe/incendie-a-notre-dame-de-paris-apres-avoir-lutte-toute-la-nuit-les-pompiers-sont-celebres-en-heros-3892844
      « Joint par le JDD, un pompier de la BSSP confirme que l’une des difficultés, contrairement à un immeuble classique, est l’absence de colonne sèche dans l’édifice de la cathédrale. »

      A la vitesse ou un feu de charpente se développe, devoir déployer des centaines de mètre de tuyau dans des escaliers et autres nacelles, quelle perte de temps.

    • Pascal (l'autre) dit :

      @ Nono Les constructions modernes sont équipées de moyens de lutte contre l’incendie intégrés. Colonnes d’eau système d’extinction automatique,d’aspersion, trappes à fumée, etc. De plus ces constructions sont faites dans des matériaux non ou peu combustible sans compter l’ignifugation. Dans Notre Dame il y avait des dizaines de m3 de bois de charpente sec comme de l’amadou.

    • John dit :

      Lorsqu’une charpente en bois sans protection incendie est en feu… Pas grand chose à faire, la seule priorité est de vider l’édifice de ses trésors, de protéger ceux qui ne peuvent pas être déplacés.
      Ensuite, la structure de l’édifice aurait pu souffrir énormément de l’édifice et le fragiliser. Quand les arches sont encore là, etc… C’est une bonne chose.

      Ensuite, vous comparez ce qui n’est pas comparable. Les Gratte-ciel n’ont pas d’échelles qui permettent d’atteindre le sommet de la tour. Les solutions de sorties de secours sont internes, les capteurs de fumée sont disposés pour repérer l’incendie très tôt, des sprinklers pourraient éteindre ou ralentir un incendie, des procédures/entraînements d’évacuation existent!
      Par exemple, il n’y a pas de lance à incendie et de pompe qui tienne sur un camion pour déplacer de l’eau au sommet de la tour. Chaque x étages, une nouvelle pompe est présente pour propulser l’eau plus haut. Bref, situations très très différentes, incendies se propageant différemment. Situation complexe.
      Dans un tel incendie, la priorité serait humaine. Par contre, pour Notre-Dame et tout autre monument historique, les pompiers sont conscients de l’importance de conserver au mieux la structure. Certains choix ont pu être faits pour sacrifier une partie de la structure pour sauver une autre partie. Bref, l’impression que vous pouvez avoir est probablement dû au fait que vous (nous) êtes (sommes) des néophytes.

      • lym dit :

        Visibement, les deux grandes lances ont du venir des Yvelines… On imagine le délai par rapport à la vitesse de propagation de ce type de feu.
        http://www.leparisien.fr/yvelines-78/les-pompiers-des-yvelines-au-secours-de-notre-dame-de-paris-16-04-2019-8054694.php

        De simples colonnes sèches placées avec un trajet discret ne dénaturant pas l’édifice menant à 3 ou 4 points hauts auraient certainement permis de fortement limiter les dégâts.

        • FredericA dit :

          @lym : « Visibement, les deux grandes lances ont du venir des Yvelines… On imagine le délai par rapport à la vitesse de propagation de ce type de feu. »
          .
          Vous omettez cette partie de l’article : « Côté matériel, les pompiers des Yvelines ont fourni quatre fourgons d’incendie, et surtout deux camions bras élévateurs automatiques articulés de 46 m, affectés aux centres de secours de Magnanville et de Versailles, LES SEULS d’Ile-de-France ayant cette capacité de déploiement. »
          .
          Pour l’avoir déjà visité, le SDIS78 est immense et possède effectivement des équipements uniques en Ile-de-France. Cela étant, il est illusoire d’imaginer stocker ce type de véhicules spéciaux en plein centre de Paris. Ce serait même contre-productif pour la majeure partie des interventions.

    • Clément dit :

      La moitié du bâtiment est détruit ? Non, seulement la toiture, la charpente et la flèche. Et la seule vraie perte, au sens historique du terme, c’est la charpente (elle datait du XIIIe siècle) ainsi que certains tableaux. La flèche actuelle n’était qu’une remplaçante douteuse de la flèche d’origine (qui s’est écroulée au XVIIIe siècle). La flèche qui s’est écroulée lors de l’incendie datait de 1850 et fait partie des choix très discutable de Violet le Duc (qui voulait « corriger » les bâtiments anciens plutôt que les restaurer/entretenir).
      Mais le trésor est sauf, la structure est sauve, les deux tours et les cloches aussi, les orgues également, les rosaces (chefs d’œuvres médiévaux) et une les vitraux les plus précieux également.

    • pril dit :

      Vous ne devez du coup, à titre personnel, ne rien y connaitre.

  8. H. dit :

    Merci

  9. fraisedesbois dit :

    Merci à ceux qui ont sauvé l’édifice.
    Bien que non-croyant moi-même, je compatis au chagrin de la communauté des fidèles.

    • ScopeWizard dit :

      @fraisedesbois

      Oui , sauf que Notre-Dame comme bien d’ autres édifices religieux surtout datant de plusieurs siècles , va largement au-delà d’ une « communauté de fidèles » ; mais vraiment très largement : au-delà de quelque identité religieuse , c’ est à la fois un patrimoine , un héritage , une mémoire ………….

      • Auguste dit :

        L’Histoire de la France,ses racines.

        • petaf dit :

          l’histoire de France n’est pas qu’a Paris !!!
          beaucoup de monuments et d’églises n’auront jamais de tels moyens de restauration !

        • ScopeWizard dit :

          @Auguste

          Oui voilà !

          Bon , en même temps , n’ en faisons pas trop ; Notre-Dame n’ est à la base qu’ une cathédrale certes témoignage du « temps des bâtisseurs » , mais après-tout ce n’ est qu’ un très bel édifice réalisé selon la « mode » de l’ époque et selon ce qu’ était l’ époque lorsque tu avais les moyens de bâtir haut , grand , imposant , richement orné , avec des matériaux de qualité ……… moyens dont disposait l’ Église Catholique ……….

          Aujourd’ hui , vu les merdes sans goût que nous faisons parfois avec beaucoup de prétention , ces cathédrales nous paraissent magnifiques , somptueuses , seulement quid à l’ époque de leur édification ?
          Sans compter tous les morts , blessés , estropiés ayant participé à leur construction , le plus souvent de complets anonymes fort talentueux et tout autant consciencieux ………………

          • Auguste dit :

            De St Louis à De Gaulle,en passant par les Etats Generaux,Napoléon…etc, les grands moments de l’Histoire de France ont été célébrés à Notre Dame.Outre l’Histoire de la France,de l’Architecture,de la Chrétienté,c’est un symbole.La preuve que ça n’a pas choqué que moi,c’est les réactions du monde entier,même chez les barbus qui ont fêté l’évènement,désignant par là l’importance qu’ils donnent à la Cathédrale.Imaginez vous Paris,la France sans la Tour Eiffel?.
            Pour ce qui est des morts au boulot,je n’ait pas les statistiques de l’époque.Je vous rassure il y en a aussi un paquet de nos jours,même avec les merdes qu’on construit.Et on n’a même pas la consolation de mourir pour un chef d’oeuvre ou pour dieu.Aujourd’hui on crève pour rien,à cause d’un con de petit chef ou pour payer un standing à un patron véreux,tout aussi con.

          • ScopeWizard dit :

            @Auguste

            « La preuve que ça n’a pas choqué que moi,c’est les réactions du monde entier,même chez les barbus qui ont fêté l’évènement,désignant par là l’importance qu’ils donnent à la Cathédrale. »

            Pourriez-vous préciser ce point , SVP ?

            Merci ! 🙂

          • Robert dit :

            Scope,
            C’était les conditions de l’époque, il faut remettre la situation dans son contexte. Il n’y avait aucun esclave, les corps de métier étaient les meilleurs et leur travail tient encore aujourd’hui. Et aucun artisan ni ouvrier n’a laissé son nom, les premiers ayant commencé l’ouvrage n’ont pas vu son achèvement. On a du mal à comprendre aujourd’hui que c’était un acte de foi pour tous en vue de la gloire de Dieu.
            Ce qui m’inquiète le plus, c’est que l’Etat mette ses sales pattes sur le relèvement de la cathédrale et que Macron en profite pour faire sa campagne « nous la rebâtirons ensemble » alors qu’à la fin de son mandat les travaux auront à peine commencé.
            Et Philippe qui lance un concours d’architectes en faisant semblant de se demander si « Le concours permettra de savoir s’il faut reconstruire une nouvelle flèche à l’identique, où s’il faut doter la cathédrale d’une nouvelle flèche, adaptée aux techniques et enjeux de notre époque ». Favoriser des amis qui se graisseront la patte au passage pour faire une horreur dont nous avons tant d’exemples de Versailles à la place Vendôme. Parce que pour eux une époque qualifié de ténèbres comme le Moyen-Âge est une injure au progrès apporté par leur régime et qu’il convient de montrer de quoi ils sont capables pour salir tout ce qui est beau.
            https://www.bfmtv.com/politique/philippe-annonce-l-organisation-d-un-concours-afin-de-reconstruire-la-fleche-de-notre-dame-1675012.html#page/contribution/index

          • Auguste dit :

            @ScopeWizard
            Vous n’ignorez pas que les barbus et « barbuses » se sont réjouis,force tweets et déclarations, que l’un des symboles de la Chrétienté fut en flammes?.

  10. R2D2 dit :

    « [des souscriptions ont déjà été ouvertes] »
    oui et malheureusement beaucoup sont opportunistes, les fonds récoltés n’iront jamais à la reconstruction. Il faudra attendre un peu pour que la situation se clarifie.

  11. Ah Ca ! dit :

    J’en suis encore fou de rage… Un nœud dans l’estomac qui ne s’est pas dissipé depuis hier.
    En premier lieu, un argument invalide mais quand même: ce Macron nous porte la poisse, il est temps qu’il dégage.(Ça fait du bien)
    Après, les pompiers ont mal réagi et ont pris leur temps.. Peut être étaient-ils eux aussi désemparés? Il est incompréhensible qu’ils n’avaient pas de plan pour faire face à une telle situation vu le nombre de bâtiments historiques dans Paris !
    Quid des autres bâtiments historiques ?
    J’ai entendu les faux arguments d’un colonel des pompier disant que le largage par air c’était pour les forets pour X fausses raisons.
    Quid du largage par hélico en altitude pour diffuser une pluie ? Pour ma part, cela devrait être la toute première solution d’intervention.
    Finalement, il est honteux de se prononcer sur les causes de l’incendie sans le moindre indice et vouloir écarter soit un fou, soit un acte de terreur. Il y a eu une première alerte de feu avant que la seconde ne soit la bonne. A voir ce qu’en dit l’enquête, celle ci devrait être courte.
    Merci à tous ceux de part le monde qui nous font part de leur sympathie.

    • PK dit :

      Arroser par le dessus ne sert à rien pour un feu de bâtiment tant que le toit n’est pas crevé. On ne peut attaquer le feu correctement qu’en pulvérisant de l’eau directement dessus, et si possible à la base des flammes.

      Personne n’est équipé pour combattre un incendie en hauteur : c’est la raison pour laquelle on équipe les grandes structures de matériel spécifique (sprinkler, compartimentage, cage anti-feu, etc.).

      Les bâtiments historiques en sont dépourvus, à cause des réglementations stupides d’un autre âge.

      Résultat…

    • Tintouin dit :

      Exprimez votre rage, et laissez le choix des solutions aux professionnels, qui sont?…….les pompiers ! 🙂 Merci à eux et bravo.

    • NAONED 46 dit :

      Avec un tel spécialiste dans les domaines de la lutte contre le feu et dans l enquête judiciaire nul doute que pour l’avenir nos monuments serons préservés
      Au fait vous étiez sur place ou tranquillement assis dans votre fauteuil à diriger la manoeuvre et a commencer les investigations ?

    • Robert dit :

      Ah ça,
      La colère est mauvaise conseillère, nous saurons ce qui s’est passé.
      A plusieurs reprises des cathédrales ont brulé, cela arrive sans l’intervention des hommes.
      L »édifice était très fragile, je doute qu’un exemple similaire n’aie pas été enseigné aux pompiers pour faire le mieux selon l’expérience.
      Les pompiers ont tout donné, et peut-être plus encore, car entrer dans un bâtiment en flamme pour arrêter le feu quand il n’y a plus péril de mort pour des personnes, hormis eux, il faut avoir un sacré courage. Surtout un édifice si fragile et ancien.
      Mille mercis à eux.

    • Lejys dit :

      On mettra vos jugements hâtifs, maladroits voire complètement loufoques sur le dos de votre rage, encore virulente.
      Comment savez-vous que les pompiers ont mal réagi? Dans cette profession, il y a une règle tacite qu’ils s’imposent, c’est que même s’ils connaissent leur métier, les pompiers ne jugent pas une intervention où ils n’étaient pas eux même présents, car sur intervention, il y a une masse d’informations qui arrivent, des contexte qui évoluent, etc. Même deux pompiers sur une même intervention qui arrivent à 2 mn d’intervalle peuvent avoir une vision différente.
      Bien sur, il y avait des plans, ce bâtiment étant ce que l’on appelle un « &établissement répertorié »: des plans, des informations, des exercices.
      Le largage par hélicoptère reste une action qui fait encore plus de dégât sur ce genre de bâtiment (comme expliquez plus haut) et qui est donc à proscrire
      Votre rage est compréhensible, mais de là à mettre en cause une corporation et des responsables en appuyant vos arguments sur de très mauvaises idées et sans aucun élément factuels…. Les « Il n’y a cas », « faut qu’on » et autre « moi j’aurais »sont nombreux, particulièrement chez les ignorants et/ou les malhonnêtes.
      Il est bien de dire qu’il est « honteux de se prononcer sur les causes de l’incendie sans le moindre indice », mais il est également honteux de critiquer l’action des intervenants lorsque l’on ignore totalement le déroulement de l’intervention, et que l’on a aucune compétence dans le domaine…..

    • Lejys dit :

      D’un autre côté, dans la mesure où vous semblez être un puits de connaissance et de savoir sur ce métier, sachez que nombreux services (ADIS et BSPP ) recrutent, comme professionnel, volontaire, réserviste, engagés, etc. Et dans certains cas l’âge où l’on peut rentrer est très avancer.
      Critiquer les autres, c’est une chose, ne rien faire en est une autre. On peut aussi avoir le courage d’agir.

    • mich dit :

      « Après, les pompiers ont mal réagi et ont pris leur temps.. Peut être étaient-ils eux aussi désemparés? Il est incompréhensible qu’ils n’avaient pas de plan pour faire face à une telle situation vu le nombre de bâtiments historiques dans Paris ! »
      Bonjour ,et vous votre bêtise vous pensez qu ‘une pluie fine suffira à la la dissiper .

    • Leum dit :

      Quand on y connait rien on la ferme au lieu de la jouer complotiste. Il y avait deux prioritées: Protéger les oeuvres et reliques et éviter un effondrement des beffrois et de la voute de pierre. L’eau peut tout autant que le feu causer des dégâts quand mal utilisé.

    • Euclide dit :

      @ Ah ça !
      A lire votre post, on ne sait pas très bien si vous critiquez le travail les Sapeurs pompiers ou si c »est un conseil d’expert qui parle ?
      Toujours est’il que ce n’est pas vous qui etes intervenu à l’intérieur de la cathédrale lorsque le toit brûlait ( ils étaient 10 ) au cours de la nuit . Honneur à eux.

    • Vroom dit :

      Si votre rage ne vous laisse pas entendre les explications d’un professionnel, ne venez pas nous abreuver de vos théories du complot à deux balles.
      Largage par air ? déjà , tant que la toiture n’est pas percée , vous n’arroserez que les gouttières. Une fois percée, le feu fait rage et seules des tonnes d’eau aurait pu en venir à bout tout en fragilisant la pierre et présentant un risque pour la voute.
      Les explications sont à mon sens logique.

    • Benji dit :

      Bonjour,
      sur quoi vous appuyez vous pour tenir de tels propos « les pompiers ont mal réagi et ont pris leur temps » ?
      Malgré ce que vous pensez, la BSPP possède des plans d’actions pour ce genre d’édifices mais malgré ces plans, l’humain ne peut pas faire face à un embrassement quasi généralisé d’une toiture de 100m de long avec des accès plus que restreints.
      Concernant le largage via un hélicoptère, je ne suis pas sûr que la sécurité civile possède un réservoir sur la région parisienne.

    • Pour Info dit :

      Il y a une place de général de pompiers qui se libère. De ce que j’entends, il y a 10 millions de candidats avec des idées « budget no limit » !
      Sérieusement un helico apporte toutes les 5 à 10 minutes ce des lances apportent en continu en 30 secondes.

    • Goulag dit :

      Vous enchainez les approximations voire les mensonges. C’est affligeant!

    • Bdhy dit :

      vous déconnez ? (enfin j’espère !)

    • Thaurac dit :

      « En premier lieu, un argument invalide mais quand même: ce Macron nous porte la poisse, il est temps qu’il dégage.(Ça fait du bien) » !!!
      Premier signe de folie ?

    • Marco dit :

      Je ne sais pas s’il est « honteux de se prononcer sur les causes de l’incendie sans le moindre indice », mais je trouve honteux la teneur de votre message: quand on ne sait pas, on n’invente pas, on se tait.

    • sherpa dit :

      bonjour..c’est toujours réconfortant, dans un pays où 80% des gens ignore les gestes de premiers secours de base, de découvrir un si grand nombre nombres d’experts ultra qualifiés en attaque aérienne d’incendie , option monument historique.

      des plans ils en avaient : c’est pour ça qu’ils ont réussi à sortir les œuvres d’art, que le bâti est essentiellement debout, qu’il n’y a pas de pertes humaines.Sil’impro permets ca, moi je dis vive l’impro
      Le largage en pluie a partir d’un hélico? ça marche pas : un si petit volume d’eau sur un brasier pareil, ça se vaporise plusieurs mètres avant de toucher le sol (et je parle pas de maintenir un hélico en stationnaire au dessus de tourbillons d’air chauds créés par le l’incendie). Les lois de la physique, c’est chi… Les Canadairs ? y a t’il déjà ne serait ce qu’un axe d’approche ( et si possible, aussi un de dégagement ) jouable (genre : qui passe pas dans les 2 grosses tours au bout)? A Marseille, ou ils maîtrisent un peu l’exercice quand même, les canadairs n’interviennent pas en urbain. Peut être y’a t’il de bonnes raisons à cela ?
      C’est un feu de comble au départ : ça couve, c’est compliqué d’accès, la moindre entrée d’air fait cheminée, le potentiel calorifique est gigantesque vu le volume de bois : aucun moyen léger ne peux gérer ça. Déjà dans un pavillon de banlieue standard, le feu de combles peut vite tourner au cauchemar. Je crois que vous n’imaginez pas la puissance nécessaire pour utiliser des lances sur de telle hauteurs, ni le débit qu’elles fournissent.
      Peut être faut il se souvenir de l’incendie du parlement de Bretagne, quasi rasé..et comparer avec hier .. à 90 mètres de haut.
      Elle est debout.
      Fluctuat….

    • Pascal (l'autre) dit :

      @Ah Ca Allez postuler à la B.S.P.P. Ils vous attendent avec impatience pour que vous leur fassiez part de votre expertise technique! Sinon pour vos pb gastriques pastille rennie ou gaviscon

    • Eric dit :

      Une charpente en bois de chêne vieille de 800 ans, donc sèche comme de l’amadou, faisant à peu près la taille d’un terrain de football et située de plus à quarante mètres de hauteur… Quand des « experts » comme vous viennent donner des leçons de « y -avait-qu’à-faut-qu’on » à des professionnels mondialement reconnus dans leur spécialité, j’imagine qu’ils ne doivent pas savoir s’il leur faut rire ou pleurer.
      Pour ce qui est de larguer de l’eau par voie aérienne sur l’incendie, une idée parfaitement stupide avancée par Trump dans un de ses twits, les sapeurs-pompiers ont répondu par le simple bon sens : balancer des tonnes d’eau et de retardant sur un édifice ancien et déjà fragilisé par l’incendie aurait eu des conséquences catastrophiques sur la structure de ce dernier.

    • ScopeWizard dit :

      @Ah Ca !

      Je suis de votre avis concernant l’ hélicoptère et une pluie diffusée depuis les airs avec par exemple du retardant ; inutile d’ envisager un largage par Canadair , ce serait à la fois très dangereux pour tout ce qui se trouve dessous ( le largage se fait d’ un coup , la quantité d’ eau est telle qu’ elle a un pouvoir d’ écrasement ) , dangereux par rapport à l’ altitude de largage de l’ ordre de 30 mètres en surplomb du sinistre , dangereux par rapport tout simplement au survol de Paris ou autre grande ville à une telle altitude …………….

      Par conséquent , un MiL MI 26 ou un autre hélico d’ aussi grande capacité aurait pu jouer un rôle non négligeable dans ce combat qui sans être exempt de risques les auraient probablement tout de même limités .
      Cette fameuse « diffusion d’ une pluie » que vous évoquez .

    • Castel dit :

      Ah ça !
      Mettre ça, sur le dos de Macron, il n’y a que vous pour essayer !!
      Ce qui doit vous décrédibiliser encore un peu plus, pour ceux qui prennent le temps de lire vos interventions « trolesques « 

    • John dit :

      Que vient faire Macron là dedans? Je m’en fous que vous l’aimiez pas… Mais bon, un minimum d’honnêteté intellectuelle ne coûterait pas grand chose.
      La poisse? Un pays, une démocratie ça ne se dirige pas avec de la superstition. Et en France, tant que la population ne comprendra pas que la politique c’est le devoir de tous, et que tous les types de profils peuvent être représentés, la situation ne changera pas.
      3e président d’affilée faisant un seul mandat? Un exécutif qui représente moins d’un quart de la population? Un législatif où le FN n’est pas représenté?
      Peu importe les affinités politiques, le modèle français ne correspond actuellement pas aux votes….
      Ensuite, la puissance de l’exécutif est trop importante. Un exécutif moins puissant permettrait d’avoir moins de personnes désireuses du pouvoir.
      Concernant le législatif, si il était plus représentatif de la France, les discussions seraient constructives pour autant que les partis travaillent ensemble. Et plutôt que de tout détruire / refaire après une nouvelle élection, l’adaptation à la conjoncture pourrait être l’approche politique.
      Or la situation actuelle est que chaque président apporte de nouvelles taxes aux taxes existantes, de nouvelles aides et de nouveaux subsides… En gros, complexifier plutôt que de repartir de 0 !
      Et pour moi, cette « instabilité » politique avec un changement tous les 5 ans sans connaître le successeur fait que pour un investisseur, la visibilité de cet investissement est trop courte. Là où un investissement industriel peut avoir besoin de 20 ans pour être rentable, il n’est pas possible de modéliser ces éléments actuellement…
      Le plus fou est de voir à Genève, des entreprises familiales françaises qui s’installent en Suisse. Malgré les salaires largement supérieurs, etc… la stabilité politique apporte des investissements. Penser que les taxes sont la raison de ces déplacements n’est pas vrai. Les salaires dépasseront les taxes plus basses qu’en France…

      Concernant Notre Dame, j’imagine que vous avez discuté avec le Donald?
      Un plan existait pour des cas d’incendie. Savez-vous ce qu’il s’est passé au début? Avez-vous vu les pompiers potentiellement à l’intérieur dont la priorité numéro une est de s’assurer qu’aucune présence humaine est dans la cathédrale? La stratégie définie par les pompiers et les autorités catholiques était de sauver les œuvres d’art mobiles, puis de protéger celles ne pouvant être déplacées.
      Ensuite, en général, le plan pour un incendie comme celui-là est défini à l’avance. Des ingénieurs structure ont probablement travaillé sur la question afin de définir ce que la structure pourrait accepter…
      Et très important, et beaucoup de monde n’y pense pas…
      Pour quelle raison est-ce que les Canadair et les hélicoptères sont faits pour éteindre les feux de forêts, ou des feux en zone rurale?
      Parce qu’il y a un réel risque que les éléments utilisés par les hélicoptères se déchirent, et qu’un volume d’eau énorme tombe en plein centre ville. Les risques sont des blessures, accidents graves, …
      Afin d’avoir cette pluie fine, je pense que d’avoir de la vitesse aide. Mais ça signifie une précision réduite dans le largage. Et quand l’édifice est entouré de pompiers, peut-être que leur sécurité ainsi que le travail depuis le sol semble être plus valide.
      Et que dire de la volonté de protéger certaines œuvres d’art ne pouvant pas être déplacées.
      Je ne serais pas étonné que la stratégie en cas de certaines situations soit de favoriser les ouvres d’art plus difficilement remplaçable qu’une charpente, combien même celle-ci a une valeur historique…

      Critiquer c’est facile, et attaquer les mauvaises personnes aussi…

      • ScopeWizard dit :

        @John

        Attention , John , le Président Macron est le premier à s’ être emparé de l’ évènement afin de le récupérer à son profit …………….

        Il tente d’ en faire un prétexte de cohésion et un gage d’ unité dont il se verrait bien le garant tandis que nul ne lui en demandait autant ……… seulement , vu que le peuple Français lui échappe et qu’ il aimerait bien être réélu dans trois ans …………..

        Pourquoi parle t-il de remettre debout la cathédrale Notre-Dame de Paris en cinq ans , d’ après vous ?
        Pourquoi pas en deux , en trois , ou en dix tandis que nous ne savons toujours pas avec certitude ce qu’ il en est et ce qu’ il en sera au juste compte tenu des dégâts qu’ elle a subi ?
        Pourquoi ? Par rapport aux J.O 2024 de Paris ?

        Si c’ est ça , permettez-moi de vous faire remarquer qu’ indépendamment de la perspective d’ un objectif motivant , genre plan quinquennal à la soviétique , tout ça est particulièrement précipité voire nul .

        Il y a beaucoup plus urgent que de remettre en état cette cathédrale dont il fallait en amont prendre le plus grand soin , étant-donné son pouvoir d’ attractivité touristique et le symbole qu’ elle représentait que ce soit sur un plan strictement religieux ou plus largement sur le plan historique , afin d’ éviter qu’ une catastrophe aussi dévastatrice se produise……………..
        Maintenant , voilà où nous en sommes ……………..

        Parallèlement à ce désolant constat , ne soyons pas plus cons que la moyenne pour autant ; si la mobilisation et les dons peuvent permettre ET sa remise en état ET celle de beaucoup de monuments historiques qui n’ ont pas son prestige mais qui eux tombent en ruines , pourquoi pas ? Au contraire !

        M’ enfin , la priorité des priorités ce sont ceux qui vivent , pas les pierres fussent-elles celles de Notre-Dame de Paris …………….

        • Robert dit :

          Scope,
          A sa décharge, tous les présidents auraient fait la même chose, disons qu’avec lui la communication a pris une place encore plus grande.
          C’est juste son propos sur « nous rebâtirons Notre Dame ensemble » qui me gêne.
          Il veut dire qu’il faut le réélire pour le faire ?
          Quand à Hidalgo avec les JO, elle ne vaut pas mieux.
          La république a volé les édifices religieux, elle les entretient, mais d’autres priorités existent pour elle.
          Nous la rebâtirons par notre solidarité sans avoir besoin des héritiers des profanateurs.

          • ScopeWizard dit :

            @Robert

            Que ce soit lui ou l’ autre excitée , de toute façon , pour moi ce ne sont que des vendeurs et franchement avoir ça en tant que maire ou président , zut et flûte !
            Un banquier et une illuminée , hé bien nous voilà gâtés y a pas à dire !

            Sincèrement , n’ y avait-il pas mieux ?

            Faut croire que non ……….

            Et c’ est bien ça que je trouve effrayant ………..

            En attendant , tout ce déferlement émotionnel envers Notre-Dame de Paris à moitié brûlée quand tant de misère pouvait côtoyer chaque jour son parvis dans la plus complète indifférence , me paraît des plus démesuré voire indécent ………

            Enfin , si cette tragédie permet d’ aller plus loin que la seule émotion , peut-être cela sera t-il un bien tout compte fait ?

            Je me dois au moins de l’ espérer ……………. 🙂

          • mich dit :

            Bonsoir Robert ,ce n ‘est pas vraiment avec lui que la communication a pris plus de place , c ‘est plus simplement dans la société actuelle .Personne n ‘est vraiment innocent ,pas plus à l ‘ Élysée que sur ce blog par exemple.

          • Robert dit :

            Mich,
            D’accord avec vous, mais il aurait pu ne pas tant en jour à outrance comme il le fait tous les jours. Tout chez Macron est l’objet d’une mise en scène, les gaffes d’un Hollande ou la vanité d’un Sarkozy avec ses phrases sont remplacées par une mise en scène parfaite des moindres faits et gestes du président, comme si c’était une idole ou une vedette d’Hollywood.
            Même les dérapages dans et autour du gouvernement et de la présidence sont l’objet de jeux de communications.
            Ce n’est pas comme cela que je vois la fonction et la dignité d’un chef d’Etat.

          • mich dit :

            Bonsoir Robert , pas faux non plus et le semblant de fuite sur les mesures qui devaient être annoncées et qui fait parler sur des suppositions ,c’est pas terrible non plus pour la confiance.L ‘ image est puissante actuellement ,avec son arme de destruction massive qu ‘est devenu le smartphone (ou du moins ce que l’on en fait ,difficile de jeter la première pierre). Quand j ‘ai lu ado 1984 ,je n ‘imaginais pas un monde pareil encore devant nous ,maintenant il parait que l ‘on note la sociabilité des gens en Chine , chez nous …

  12. Rsix dit :

    Bonjour,
    Vous parlez de la folie des communards mais par contre les révolutionnaires qui ont détruit les statues de Notre Dame après la révolution sont étrangement non cités dans votre texte. Sûrement un oubli sur les mutilations des statues qui ornaient la porte d’entrée de la cathédrale. Il est vrai que ces mêmes révolutionnaires ont apporté les grandes idées Républicaines 😉

    • Le Breton dit :

      Un noble pendant la Révolution qui était en refuge à l’étranger était prêt à détruire toutes les pierres de Paris pour détruire la Constitution, quelle beauté que la pensée d’Ancien Régime.

      • Robert dit :

        Le Breton,
        Vous réduisez « la pensée d’ancien régime » aux excès de langage d’un noble.
        Par contre, les révolutionnaires n’ont pas hésité a théoriser et mettre en pratique le populicide en Vendée et ailleurs. La profanation et le massacre de masse est revendiqué par la république, assumé par ses héritiers, quand Louis XVI a refusé de faire tirer sur les émeutiers. Ils ont fait de Notre Dame un temple de la Raison et ils l’auraient peut-être détruit si n’existait le risque que tout le quartier s’embrase, construit en bois. Et on peut ajouter la profanation des tombes des rois à Saint Denis.
        Il faut toujours rester dans la juste perspective, non ?

        • Clément dit :

          En fait, en Vendée, ce sont principalement des vendéens (révolutionnaires) qui ont tués d’autres vendéens (moins révolutionnaires, voir royaliste), voir l’inverse. La Vendée illustre bien la violence des guerres révolutionnaires, mais ce n’est pas non plus au point que ce que les vendéens raconte.
          Mais oui, les guerres révolutionnaires font partie des plus meurtrières pour les civils depuis les Guerres de Religions et la Guerre de 100 ans.

          • Vinz dit :

            Y en a qui osent tout.

          • Robert dit :

            Clément,
            Vous êtes doué pour la réthorique en vue de nier une réalité qui vous gêne, mais c’est la convention qui a déclaré la guerre à la religion, imposé la conscription obligatoire et tué le roi. Ce sont des soldats venus de toute la France qui ont convergé vers la Vendée militaire qui comportait la Bretagne et une partie de la Normandie comme d’autres colonnes infernales sont parties vers la Provence ou Lyon.
            Ce ne sont pas les vendéens qui « racontent » mais des révolutionnaires comme le révolutionnaire Gracchus Baboeuf, qui a inspiré les penseurs communistes et anarchistes, dans son ouvrage  » Du Système de dépopulation, ou la Vie et les crimes de Carrier, son procès et celui du Comité révolutionnaire de Nantes, 1794″. Mais aussi des théoriciens et chefs révolutionnaires qui ont expérimenté en Vendée les tanneries de peaux humaines, dont une est dans les archives du musée de Nantes, l’extermination industrielle, dont des fours à pain, des gazages collectifs, les fameux « mariages républicains » sur la Loire, etc.
            Malgré les « chercheurs » communistes toujours en pointe pour nier les atrocités commises par ceux dont ils se réclament de l’héritage, les recherches historiques les plus sérieuses sont sans le moindre doute sur le premier populicide de l’histoire moderne française dont Lénine mais aussi Hitler se sont inspirés.
            Pierre Chaunu a pu dire «  »La Révolution française a fait plus de morts en un mois au nom de l’athéisme que l’Inquisition au nom de Dieu pendant tout le Moyen-Âge et dans toute l’Europe » ».
            Mais effectivement, la thèse de Reynald Sécher, un vendéen de la Chapelle Basse Mer, village complètement détruit par la révolution, est la plus documentée aux sources les plus fiables. Son directeur de thèse était Jean Meyer, plutôt communiste, dont la propre thèse sur le sujet était passée à côté de la dimension religieuse pour en faire une révolte populaire à la sauce communiste. Pourtant Meyer soutiendra son élève car son travail était incontestable, même si ce travail lui vaudra une persécution dans l’université. Le chiffre de victimes de la révolution en Vendée militaire tourne autour de 300000 à 500000. C’est le premier crime contre l’humanité et populicide de masse de l’époque moderne.
            Vous continuerez de nier la réalité, de la relativiser, d’éluder quand elle vous dérange, mais il se trouvera toujours quelqu’un pour vous rappeler les faits. Un jour viendra ou les adorateurs de la révolution, d’hier et d’aujourd’hui, devront demander pardon pour ce qu’ils ont couvert comme mensonges et comme atrocités. Sans haine ni violence, simplement la juste vérité.
            http://www.democratie-royale.org/article-quand-la-republique-fran-aise-massacre-noye-brule-vif-viole-torture-son-peuple-85732829.html
            http://www.nd-chretiente.com/dotclear/index.php?post/2016/11/29/Les-crimes-de-la-R%C3%A9volution-fran%C3%A7aise-%C3%A9voqu%C3%A9s-%C3%A0-l-Assembl%C3%A9e-nationale
            https://www.canalacademie.com/ida2855-Le-Livre-noir-de-la-Revolution-francaise.html
            https://www.lesechos.fr/2015/07/cinq-idees-fausses-sur-la-revolution-francaise-267982

    • Martinez dit :

      Camarade, allons !

  13. Rsix dit :

    Vous pourriez rajouter qu’il y a quelques années tous les français ont eu pour obligation de s’équiper d’un dispositif alertant un incendie ; qu’aucun cinéma ne peut être construit sans un dispositif obligatoire pour éteindre les incendies…Un oubli pour nos monuments historiques très probablement.

    • Le Breton dit :

      Notre-Dame possède des équipements visants à prévenir les incendies, c’est pour cette raison que la BSPP est intervenue rapidement.

    • Eric dit :

      Vous avez une idée de la superficie de Notre-Dame ??? 4500 m2. Et plus de quarante mètres de hauteur sous toit. Et une charpente en bois immense : trouvez-moi un « dispositif obligatoire » pour éteindre un incendie là-dedans ! Ce n’est pas un cinéma moderne, ça n’a rien à voir : c’est un édifice religieux vieux de huit cent ans.

      • ScopeWizard dit :

        @Eric

        Certes !

        Mais Notre-Dame avait un très gros point faible -comme tant d’ autres édifices religieux- son toit et plus exactement sa charpente des plus sensible et vulnérable au feu , le tout aggravé par l’ existence de cette haute et lourde flèche faite de plomb et de bois qui par chance ( ! ) s’ est effondrée alors à moitié voire aux trois-quarts détruite par l’ incendie ( donc nettement plus légère que ses 750 tonnes d’ origine ) défonçant le plafond et faisant entrer le feu à l’ intérieur sans parler de tonnes d’ eau ; par conséquent quid des précautions prises surtout en pleine période de rénovation ?

        Hormis sa vocation religieuse et sa fragilité connue qui obligeait de facto n’ importe quel responsable en charge de sa conservation à multiplier les mesures de surveillance et de précautions afin de minimiser au maximum les risques que ne se produise le pire , il s’ agissait également du fer de lance de notre attrait touristique au niveau mondial , le premier monument visité en Europe , pas en France , en Europe !

        Faut réaliser les enjeux quand-même !

  14. heaume44 dit :

    Un très grand bravo pour la BSPP.
    J’ai un grand respect pour cette unité.

  15. MOREAU dit :

    Il n’y a que deux mots à vous dire Mesdames et Messieurs les Sapeurs-Pompiers, ce sont BRAVO et MERCI !!!

  16. Edgar dit :

    On est toujours étonné, quand on étudie le dossier de tels monuments, de la disproportion entre les coûts de reconstruction, de sauvetage des oeuvres endommagées (ou perdues), et celui des quelques mesures de sécurité qui auraient permises d’empêcher le sinistre. Installer un système performant de détection dans les combles, faire des rondes de nuit sur le chantier, sécuriser l’accès au chantier… Et il ne s’agit-là que de l’aspect financier du problème: je ne dis rien du symbole que représente la destruction du « temple principal du dieu de la Cité »… Les Anciens tiraient de ces événements des conclusions …néfastes?

  17. Auguste dit :

    Le pompier-pyromane Trump s’est encore distingué avec ses Canadairs.Même moi je n’aurais pas osé dire une connerie pareille.

    • Castel dit :

      Auguste
      Votre réflexion me rappelle la fameuse réplique de Bernard Blier dans les Tontons Flingueurs :
       » Les cons, ça ose tout, c’est même à ça qu’on les reconnait » !!

    • ScopeWizard dit :

      @Auguste

      Trump dit beaucoup de conneries , c’ est vrai ; en revanche , en l’ occurrence il n’ a fait qu’ exprimer ce que beaucoup à sa place ont et auraient suggéré en essayant de comprendre le pourquoi du comment devant ce triste et affligeant spectacle retransmis en direct dans le Monde entier , quelque part penser qu’ une intervention de bombardiers d’ eau pouvait s’ avérer être une solution d’ urgence à envisager afin de sauver Notre-Dame de Paris , cet emblème , ce symbole , peut sembler logique et naturel lorsque les connaissances élémentaires font défaut .

      Il serait stupide de décider , de décréter , que tout ce que dit Trump doit nécessairement être une connerie , genre « il est de bon ton de » ………..

      Il me semble plus juste de nous efforcer de faire la part des choses , au moins un minimum ………… 😉

      • Auguste dit :

        N’insistez pas,il est indéfendable.Tout le monde dit des conneries,mais lui ne dit que des conneries.De plus il ne s’en rend même pas compte.Pire il en est fier.

  18. dan78 dit :

    Toute mon admiration et mon respect aux soldats du feu.

  19. Max dit :

    Je dénonce le nombre incroyable de messages satisfaits et haineux de la part de certains de nos compatriotes sur les réseaux sociaux. Entre certains cadres de l’UNEF, des candidats des Insoumis, etc…Résultat d’un prosélytisme radical importé du Golf ? L’agnostique que je suis est choqué et alarmé. Du coup nombre de comptes se ferment ou sont renommés comme le signal « fallait pas supprimer » [ https://twitter.com/FallaitPasSuppr ]
    Ils sont nombreuses et nombreux alors a gagner un abonnement à la DCRI…lol

    • Thaurac dit :

      Oui j’ai suivi ça, mais faut voir aussi qui la écrit.
      L’unef, cet sangsue qui pervertit nos gosses dés l’entrée en fac, voire plus, qui a infesté aussi les lycée avec leurs idées révolutionnaires staliniennes, maoïstes et autres « ites » … d’un autre age!
      A part que l’article dans ce cas comportait aussi du racisme anti blanc en plus des injures religieuses.
      Encore une mal b…ée avec la tête ( voilée?) de devant de berliet sans reniflard 😉

      • John dit :

        C’est sûr que la génération actuelle est la plus extrême de l’Histoire…
        Sérieusement, l’adolescence et la jeunesse poussent vers des idéologies très clivantes et clivées, et cela change avec le temps.
        Que je sache, en 68, après la Seconde Guerre Mondiale aussi, l’extrême gauche était un réel risque politique. Aujourd’hui, ils existent, mais comme l’extrême droite, il y a un palier difficilement atteignable, à moins d’un affrontement au second tour des 2.

        • Pascal (l'autre) dit :

          @ John Formidable hypocrisie là encore!! les gauchos de mai 68 sont devenus dans les années 80/90 les pires néo conservateurs et libéraux qui soient!!!!

        • Thaurac dit :

          Pas que de maintenant, tu n’as pas le temps de rentrer dans la fac pour t’inscrire que ces connards de communards de l’unef te collent au cul comme des sangsues, je l’ai vécu en 1976 ( je ne sais si c’était déjà l’unef ou autre nom, et je m’en fout, les connards n’ont aps changé), chantage à la chambre par le crous et autre conneries, je les ai envoyé bouler comme je l’ai fait toute ma vie avec les autres syndicat, pas besoin de quelqu’un pour penser à ma place, merci !

          • Robert dit :

            Thaurac,
            L’UNEF indépendante et démocratique, c’était les trotskystes qui ont infiltré le PS, SOS Racisme et autres, soutenue par la gauche, elle faisait la loi dans les facs à l’époque.

          • Thaurac dit :

            J’ai eu le même problème avec l’éducation, à peine j’ai eu le temps de poser mon pako qu’une mal baisée ( décidément, la cgt les choisit!) est venu me demander d’adhérer à son syndicat, pourtant c’était 10 ans après la fac, je l’ai envoyée bouler de la même manière et elle ne s’est jamais repointée!
            ras le bol de ces charognards!

    • Czar dit :

      « prosélytisme importé du Golf » … GTI ? C’est sans doute un coup des fans de Peugeot.

      Plus sérieusement, j’ai également vu les photos, comms, « likes » de toute cette racaille qui ne se cache même plus et qui pense être absolument protégée de toute réaction et de toute représaille.

      Je suis nettement moins optimiste que vous quant à la DGSI, elle n’est déjà pas en mesure de surveiller efficacement tous les fichés « S », question tout à la fois de matériel humain et de directives idéologiques, alors vous pensez bien qu’un arabe qui rigole en regardant Notre-Dame brûler… D’ailleurs, je ne suis par certain que ça tombe sous le coup de la loi, celle-ci ne s’intéressant qu’à la « haine » contre les soi-disant « minorités » qui aspirent à ne plus l’être

    • Clément dit :

      Vous êtes agnostiques, ça explique votre point de vue. Un « néo-athée » (l’athéisme plus offensif que philosophique) ne sera pas du même avis. Après on peut être totalement athée et rationnel, et pleurer pour le monument historique, pour le patrimoine.

  20. Weld dit :

    Rien à dire, sinon Bravo les pompiers!
    Par contre M Lagneau j’ai trouvé le passage sur « la folie des communards » particulièrement déplacé. C’est une « explication » trop simpliste et quelque peu mensongère. (à part ça, vous faites du très bon travail bien sur)

  21. Barfly dit :

    Merci. Respect à eux, les courageux, les dévoués toujours au front. Quand allons nous reconnaître les vrais héros de notre société, les remettre à leur juste place au lieu de cette foule de couillons finis qui sont les modèles d’aujourd’hui (je me passerai bien de dévoiler les noms de ces usurpateurs mais ils pullulent).

    Il faudra attendre les conclusions de l’enquête pour savoir si cet incendie est volontaire ou pas mais cette tragédie ajoutée au pillage quotidien de nos églises, c’est trop.

    Au delà de la tristesse de voir partir en fumée ce monument de la foi chrétienne, ce lieu de mémoire historique comme il en existe peu dans le monde, on ne peut s’empêcher d’y voir un symbole. La sidération des gens qu’ils soient parisiens ou de la province dit beaucoup de chose sur notre fragilité actuelle. Après l’Arc de Triomphe pillée, c’est maintenant Notre Dame de Paris qui brûle, mais que se passe t-il en France ? Autant d’images fortes qui nous heurtent et font leur oeuvre en sous main. Je ne crois pas aux astres mais cette succession d’événements tragiques qui nous frappent depuis plusieurs années n’est pas fait pour nous rassurer sur l’avenir. Heureusement, les fondations de notre pays de même que celles de Notre Dame sont solides et même si il m’arrive de pencher vers le pire, je garde espoir. De toute façon, avec des modèles comme ceux des pompiers de Paris, on ne peut pas se laissé aller…

  22. Vladimir dit :

    On entend des appels aux dons pour la reconstruction de Notre Dame !
    personnellement j’aimerais la même chose pour un second voir même deux nouveaux porte-avions pour la Royale !

  23. Robert dit :

    Au risque de leur vie.
    Ils sont entrés dans l’édifice alors que la charpente en bois très ancien brulait ardemment afin de contenir l’incendie, risquant réellement de voir s’abattre les voutes ou le reste sur eux.
    Je suis persuadé que croyant ou non, pratiquant on non, chacun d’entre eux à eu à coeur de sauver ce vaisseau de foi.
    Merci encore à tous et bon rétablissement aux blessés.
    La présence réelle, Dieu présent dans les hosties consacrés, ainsi que le trésor de la cathédrale ont pu être sauvés, il n’y a pas eu de blessés hormis les pompiers, il n’y a plus qu’à prier et reconstruire.
    Pie XII avait fait fondre des ciboires en or pour payer la rançon des juifs romains aux nazis, car les biens matériels même sacrés ne priment pas sur la charité ni même sur la foi.
    Nous reconstruirons une cathédrale aussi belle et notre foi en sortira grandie.

    • Clément dit :

      Une fois n’est pas coutume, mais je vous rejoins à 100%.
      On peut aussi se souvenir de l’incendie de St Paul Hors les murs, à Rome. L’incendie à totalement détruit la basilique, et la générosité et le talent ont fait leur œuvre, et elle est de-nouveau debout.

  24. revnonausujai dit :

    Tristesse et colère tout à la fois.
    Si, comme on nous l’a dit bien rapidement, le feu est accidentel, ce n’est pas le premier chantier historique – Nantes 1972 – qui connait pareil désastre. Comment se fait il que les architectes des monuments historiques, si prompts à pinailler les particuliers pour des vétilles, n’imposent pas des mesures de sécurité incendie draconiennes aus entreprises , ne serait ce que des rondes après la fin du travail.
    jemenfoutisme et irresponsabilité généralisés, nous allons vers une tiersmondialisation irréversible.

  25. Le touriste dit :

    J’espère qu’il s’agit vraiment d’un incendie accidentel. Saura t’on la vérité, ou celle que l’on veut bien nous donner.

  26. Françoise dit :

    En attendant, les actes de déterioration dans les églises croissent beaucoup ces derniers mois, il y a eu un départ d’incendie à St-Sulpice récemment, un Pakistanais a saccagé la basilique de Saint-Denis il y a peu, des tombes son de plus en plus souvent profanées, par ailleurs la proportion de clandestins a aussi beaucoup cru en Ile de France et surtout on est toujours dans une période où un attentat ne serait pas surprenant (évidemment, je ne mentionnerai pas qu’on a saccagé l’église Saturnin à Gentilly après le malheur de Notre-Dame, qui par ailleurs était recouverte d’un échafaudage facilement accessible).
    .
    Et donc, comme le signalent tous nos politiciens corrects, il n’y a à priori pas de raison de soupçonner un acte de malveillance.

    • Robert dit :

      Françoise,
      Tous les jours dans le monde, mais maintenant en Europe de plus en plus, des musulmans, des hindouistes en Inde, mais aussi des anarchistes ou des néo-nazis en Norvège il y a quelques années, s’en prennent à des chrétiens et leurs édifices religieux. Kropotkine, penseur anarchiste russe disait « la seule église qui illumine est celle qui brule », reprisepar Durruti, anarchiste espagnol adepte de l’action directe et auteur d’atrocités contre les catholiques dont des profanations de dépouilles mortelles de religieuses ou des crucifixions de prêtres. Formule imprimée sur des tee shirts vendus par les anarchistes et souvent taguée sur des églises.
      Mais cela dure depuis vingt siècles comme les accusation de moeurs infâmes contre les chrétiens. Malheureusement de nos jours certaines accusation sont fondées, mais la généralisation et la systématisation des accusations reprises en choeur par les médias font aussi partie d’une forme de persécution qu’on pratiquait sous l’empire romain, chez les soviétiques ou chinois mais aussi sous les nazis. Dans les autres religions, ce genre de scandale existe aussi, comme dans d’autres milieux mais le traitement réservé à l’Eglise est systémique, il faut abattre son crédit spirituel et moral auprès des contemporains.
      Pour en revenir à l’immigré clandestin pakistanais à peine arrivé en France, peut-on lui demander de respecter une religion attaquée tous les jours dans son pays et par sa religion ?
      https://www.christianophobie.fr/

  27. Albatros24 dit :

    La BSPP une unité d’élite de l’Armée de Terre – Maintenant reconnue mondialement pour sa compétence, son courage et…son efficacité.

  28. mich dit :

    On verra bien ce que donne l ‘enquête ,ou sont les responsabilités et si le bâtiment s ‘en remettra ,mais hier soir ,au vu du contexte ,du lieu ,du type de bâtiment ( de plus avec son imposant échafaudage)et des centaines de tonnes de différents matériaux en feu ,on ne peut qu ‘être admiratif devant le travail des équipes la BSPP et des chefs qui doivent coordonner tout ça.Bien sur ,pour s ‘en rendre compte il faut avoir éteint autre chose qu ‘une allumette dans sa vie , certains commentaires plus haut montre que ce n ‘est pas le cas .

  29. Le Breton dit :

    Merci à toutes ces femmes et ces hommes, ils ont sauvés le coeur de la France dans tous les sens du terme.

  30. Dan Le Bruch dit :

    BRAVO-ZOULOU les Sapeurs et tous mes respects.
    un marin

  31. BC_SPP18 dit :

    C’est fou le nombre de gens qui racontent n’importe quoi sur ce forum…
    Il y avait bien sûr un système de détection incendie et d’extinction automatique dans la charpente mais le feu a pris de l’extérieur.
    Il y avait bien sûr un plan préétabli de lutte contre l’incendie puisqu’il s’agit d’un « établissement répertorié », ce qui implique que les compagnies d’incendie du secteur avaient déjà fait des reconnaissances préalables dans le cadre de leur entrainement et que les plans de l’édifice était déjà disponibles et distribués aux équipes d’intervention.

    Concernant, la longueur apparente de la mise en oeuvre des moyens d’extinction:
    1. La priorité c’est la sauvegarde des personnes, donc: évacuation et mise en sécurité des visiteurs, évacuation des riverains de la rue du Cloître, rue d’Arcole, rue Massillon, rue Chanoinesse + reconnaissance sur l’échafaudage et dans les combles pour vérifier qu’il n’y avait plus d’ouvriers
    2. Ensuite, la sauvegarde des biens: il a bien fallu exécuter le plan d’évacuation des objets classés (s’il n’y avait pas eu de plan, d’inventaire précis et de procédures répétées, rien n’aurait été sauvé)
    3. Les moyens d’extinction:
    – Concernant le Canadair et autres joyeuses idées en provenance d’Outre-atlantique = avant de déverser plus de 6 tonnes d’eau sur le toit d’un bâtiment historique à la structure fragilisée par l’incendie, on réfléchit un peu! Notamment pour préserver la voute en pierre en-dessous, qui visiblement a à peu près tenu. Ensuite, les Canadair sont à Nîmes soit 600 km à vol d’oiseau de Paris, pour un avion qui vole à un peu plus de 300 km/h, donc environ 2h de vol. Sachant que l’incendie s’est déclenchée à 18.50, ça fait une arrivée sur zone à 20.50 même en donnant l’ordre au Canadair de partir à la première minute où l’alerte est donnée, ce qui est peu probable. Hors pour des raisons de sécurité les Canadair n’interviennent pas la nuit. Ensuite, il faut se poser sur un plan d’eau a proximité préalablement reperé sur lequel les pilotes ont l’habitude de se poser (en IDF, pas sûr qu’on en ait un seul qui réponde aux critères, min. 450m avec des axes dégagés). Puis, pour que le largage soit efficace, il faut larguer à 30 ou 50 m au-dessus de la cible. La hauteur des tours est de 69m, celle du toit de l’édifice de 43m. Pour l’incendie, il aurait donc fallu larguer entre 73m et 93m du sol. Sachant que la flèche est à 96m, pas besoin de vous faire un dessin! ça ne passe pas. Ce qui élimine l’axe de largage Est-Ouest (et tant mieux, parce que sur cette axe, il y a la Préfecture de Police, le Palais de Justice avec la Sainte-Chapelle puis le Louvre!). Reste l’Axe Nord-Sud. La largeur de la nef est de 12m, celle du transept de 48m. Si vous connaissez 1 pilote et 1 co-pilote, capables de faire un largage de nuit aussi précis avec un vent en rafale à plus de 50km/h et qui ne sont pas déjà morts en se posant de nuit sur un plan d’eau qu’ils ne connaissent pas, n’hésitez pas à faire connaître leurs noms à la Sécurité civile. Deux champions de cette catégorie, ça peut les intéresser.

    – L’hélicoptère pour déposer des sapeurs-pompiers sur la toiture par hélitreuillage: Pourquoi faire? Le toit est en flamme, et les pompiers ont pu accéder aux colonnes sèches à proximité positionnés en haut des escaliers menant à la toiture. Ensuite, les toits de la rue du Cloître. Pour que cela ait un intérêt, il faut envoyer le pompier avec des moyens d’extinction, plus son équipement personnel: ARI = 15 kg + grosses lances (110mm de diamètre, avec les raccords et la longueur suffisante) = 20-30kg. Donc une nouvelle fois, si vous arrivez à trouver des gens capables de se faire hélitreuiller sur un toit en zinc non sécurisé tout en portant 50kg d’équipement alors qu’il y a des rafales de vent de 50km/h, n’hésitez pas à faire connaître leur nom et celui du pilote d’hélicoptère, le Ministère de l’intérieur sera ravi!

    – 2 bateaux pompes sont largement suffisant, étant donné le nombre d’engins pompes déjà sur place s’alimentant directement sur le réseau de la Ville de Paris. Une fois de plus, l’eau fait parfois bien plus de dégâts que le feu.

    En espérant, que ces quelques éléments calment un peu, les mises en cause perpétuelle du professionnalisme par des gens.

    Quant à l’impression de désordre apparent du début, tous les militaires qui ont un jour été engagé dans un combat, savent que quelque soit le professionnalisme de la troupe, les 15 premières minutes, on subit et on baisse la tête. La différence entre les troupes d’élite et les autres, c’est leur capacité à tenir le premier quart d’heure puis d’avoir des chefs capables de les emmener pour reprendre l’initiative avec une idée de manœuvre cohérente. Aucun doute dans mon esprit que la BSPP fasse partie de la première catégorie. Quant au Commandant des Opérations de Secours, le Général Gallet, ce n’est pas un officier de salon, si vous me passez l’expression!

    • Eric dit :

      Merci de ces précisions. Ca fait plaisir de voir un professionnel expliquer la réalité des choses à tous les grands experts qui pérorent derrière leur écran ! En particulier tous ceux qui n’ont jamais vécu (heureusement pour eux d’ailleurs) un incendie de leur vie. Habitant Limoges, je me souviens de l’incendie survenu en 1998 dans les combles, sous le dôme de la gare des Bénédictins, elle aussi classée monument historique d’ailleurs… Malgré le déclenchement immédiat de l’alarme, leur intervention dans un délai de quelques minutes, et l’emploi de moyens spéciaux, les pompiers n’avaient rien pu faire pour sauver le dôme pourtant construit en métal, même s’ils avaient réussi à préserver l’intégrité de la gare. Alors je n’ose même pas imaginer la difficulté pour un édifice bien plus grand et un peu plus haut, construit lui en bois !

    • Edgar dit :

      @ BC SPP18: Vous dites: »Il y avait bien sûr un système de détection incendie et d’extinction automatique dans la charpente mais le feu a pris de l’extérieur. » Manifestement, le système de détection n’était pas assez précis. De quelle nature était ce système d’extinction automatique…? et où était-il placé? Le feu a pris à l’extérieur? Donc il ne s’agissait pas, à l’origine, d’un feu de comble.

    • Franck dit :

      Merci pour ces précisions. Vous avez l’air de savoir de quoi vous parlez, ce qui change un peu de certains intervenants !

      L’idée d’utiliser des canadairs était évidemment une ânerie, tout comme celle de déposer sur le toit des sapeurs pompiers par hélico. En revanche, je voudrais vous soumettre l’idée suivante : l’usage d’hélicoptères munis de poches à eau portées sous élingue. Ces poches à eau sont munies d’un dispositif permettant de disperser l’eau, et non de larguer d’un seul coup plusieurs tonnes d’eau sur la structure déjà fragilisée par l’incendie. Par ailleurs, avec une élingue suffisamment longue les hélicoptères auraient pu voler assez haut pour rester hors de la zone de danger. 2 ou 3 NH90 (capacité 4 tonnes sous élingue) réquisitionnés de l’armée de terre avec leurs équipages et les fameuses poches à eau auraient pu constituer une noria entre Notre Dame et la Seine toute proche… le tout pour un coût modique (achat des poches à eau, entraînement des équipages). Qu’en pensez-vous ?
      Il ne s’agit pas ici de « refaire le match », mais bien de tirer les leçons de cette intervention, et réfléchir sur les moyens que nous pourrions à l’avenir mettre en oeuvre pour intervenir sur des incendies hors norme.
      Salutations,

    • Raymond75 dit :

      A propos du délire sur l’intervention de Canadair, il faut bien comprendre qu’une église gothique n’est pas un blockhaus : ses parois sont très minces, très hautes, et le tout tient en équilibre par le jeu des arcs boutants : cette architecture est plus proche d’un château de carte que des pyramides ! Balancer dessus des tonnes d’eau qui tombent en un bloc aurait tout détruit.

  32. cedivan dit :

    Comment un chantier de cet envergure, sur un tel bâtiment, n’est il pas sous surveillance humaine permanente ? Avec des vigiles et/ou pompiers DANS l’échafaudage ? Si le feu avait été repéré dès la première alerte de 18h23, on n’en serait pas là. Je sais qu’il est très facile de refaire l’Histoire mais là, je crois qu’on a une vraie défaillance. Et je ne parle pas du matériel des pompiers : la plus grande échelle doit arriver de Versailles, les canalisations proches de ND qui ne supportent pas la pression des lances d’où des branchements lointains etc….

  33. petitjean dit :

    je suis stupéfait et en colère !
    ces bonnes questions qui ne sont pas posées VOLONTAIREMENT et ces journalopes qui en font des tonnes sur les détails !!!
    et tout de suite on nous martèle que ce n’est pas CRIMINEL , alors qu’on ne sait rien encore sur les causes !!
    Des siècles sans aucun incendie, alors pourquoi aujourd’hui avec nos moyens techniques ??
    -Quelles sont les entreprises qui travaillent dans la cathédrales et pour faire précisément quoi ?
    -Quel était la qualité du personnel qui les composaient
    -Qui était responsable du chantier sous la surveillance permanente de qui , de quoi ?
    -Si les équipes travaillaient en charpente , quelles précautions, quels dispositifs de sécurité contre les incendies avaient été mis en place ?

    Des bois de mille ans viennent de disparaitre ! Pourquoi dans ces vieilles charpentes, ô combien précieuses ,des systèmes d’arrosage automatiques ne sont-ils pas installés ??
    Ces chantiers étaient-ils sous vidéo surveillance permanente ?

    D’autres questions me viennent, questions qui ne sont reprises nulle part :
    Un plan d’intervention anti incendie existe -il pour protéger Notre Dame ainsi que pour tous nos monuments historiques ??
    Des exercices ont-ils lieu régulièrement ?
    Pourquoi cet incendie a-t-il été aussi difficile à maitriser ?
    nos pompiers disposaient-ils de tous les moyens efficaces et immédiatement disponibles ?

    tant de questions qui resteront sans réponse, car nous ne devons pas savoir……………….

    • Françoise dit :

      @petitjean : « tant de questions qui resteront sans réponse, car nous ne devons pas savoir………………. ». Bah oui, mettez-vous à la place des responsables à la tête de telle ou telle organigramme, les mauvaises questions doivent impérativement être évitées.
      .
      Bah oui, mettez-vous à la place d’un journaliste : Son boulot est en voie de disparition. Il sait qu’au moindre paragraphe qui déplaira au rédacteur en chef, il sera remercié. Par exemple Siné qui a mentionné la religion juive de la femme du fils de M. Sarkozy ; il s’est tout de suite fait éjecté. Donc le journaliste ne cherche surtout pas les embrouilles et en particulier il obéit au pouvoir.
      .
      Il n’y a que le Canard enchaîné qui est une exception ; et encore c’est juste une boîte au lettres, mais ça c’est une autre affaire.

    • Marco dit :

      @petitjean : mais oui, vous avez raison, il y a probablement du complot là-dessous. Et si vous pouviez éviter ce terme vulgaire (même si sous votre plume il semble bien naturel) de « journalope », ce serait pas mal : vous votez pour l’extrême-droite, soit, mais gardez cela pour vous.

      • petitjean dit :

        Avez vous au moins lu et analysé la Charte des journalistes avant de faire votre commentaire ?
        http://snj.fr/node/19
        http://snj.fr/sites/default/files/documents/Charte2011-SNJ.pdf
        Quelle conclusion en tirez vous ? Les journalistes respectent-ils leur Charte ?
        Oui, ce qui fut un métier, est devenu le pire du monde et ils, les journalistes, méritent bien mon qualificatif.
        Avez vous au moins constaté que tous les médias sont devenus des organes de propagande ??
        Si vous voulez, je remplace « journalope » par « journapute » c’est absolument synonyme et…mérité !!
        Quant à votre qualificatif « extrême droite » je vous laisse développer vos explications. Ce vocabulaire sert à disqualifier , sert à ostraciser tout opposant, sert à pratiquer le « terrorisme intellectuel » !
        Alors si , refuser de voir disparaitre la France comme état nation souveraine, si refuser l’invasion migratoire, si refuser l’islamisation et l’africanisation de la France, si refuser la destruction de nos racines millénaires , si refuser la vassalisation de mon pays, est d’être, selon vos propos « d’extrême droite », alors j’assume totalement !!

  34. Franz35 dit :

    Pourquoi garder un tel monument lorsqu’on ne croit plus en rien (et surtout pas en Dieu) ?
    Je suis provocateur, mais j’assume.

    J’entends beaucoup dire qu’il aurait fallu intervenir par hélico, hélitreuiller du personnel et du matériel, …
    Il faudrait que ces même super héros m’expliquent comment font des hélicoptères pour s’approcher d’un feu et des températures extrêmement élevés (on parle de plus de 800° à certains endroits)
    Il faudrait aussi qu’on m’explique comment une voute surchauffée pourrai supporter des tonnes d’eau largées d’un coup.

    Merci aux pompiers de Paris qui ont été magnifiques et on tout risqué pour sauver tout ce qui a pu l’être. Et merci à tous ceux qui se lanceront dans la magnifique aventure de reconstruire une cathédrale.

    A bientôt sur ce magnifique chantier de reconstruction qui s’annonce, tant sur le plan technique qu’humain et de Foi

  35. Breer dit :

    Je ne suis pas spécialiste en incendie, mais il me semble difficile de faire du vol stationnaire en hélico sur un édifice où les flammes sont visibles et importantes , l’air déplacé par les pales attiserait le feu, et larguer de l’eau de trop haut ne servirait pas à grand chose..
    Par contre il est évident que les moyens pour travailler sur de grandes hauteurs sont très limités,
    ce qui semble être le cas dans tous les pays…..
    Toujours est-il que toute la population se demande comment le feu a pu prendre, où c’est de la négligence, et de l’incompétence, ou c’est volontaire ……

  36. Raymond75 dit :

    Je suis incompétent, mais j’ai été très surpris que le feu dans la charpente se propage aussi vite. J’ai toujours entendu dire qu’une charpente en chêne résiste très bien au feu, et dans le cas présent les poutres faisaient 40 cm de large.

    Je ne sais pas si on peut ignifuger à postériori une charpente ancienne.

    Ce monument était une part de nous même, quelles que soit nos croyances ; il était aussi le symbole de Paris et de l’histoire de France. Cette destruction est d’une grande tristesse.

    • Franz35 dit :

      Il ne faut pas oublier que la charpente contient du plomb et que sa température de fusion est basse. Je ne connais pas bien ce matériaux, mais peut-être qu’il a facilité la propagation du feu.

      • MD dit :

        Non . Pas du tout , au contraire . Le plomb est lourd et subit une fusion pâteuse vers 300 °C environ s’il n’est pas pur- ce qui est une température plutôt basse . Le plomb forme des composés qui sont chimiquement très inertes en présence d’air . Il ne réagit pas non plus avec la vapeur d’eau . Sur un feu de bois, le plomb fondu aurait éteint les flammes comme vous pourriez le constater si vous vous amusez à confectionner des modèles réduits de soldats de plomb ou si vous fabriquez vos propres cartouches pour les tirer ensuite dans votre club de tir préféré. Activités que je vous déconseille fortement si vous ne prenez pas beaucoup de précautions en raison de la toxicité de ce métal . Le ploie fondu pourrait intéresser les centres nucléaires comme fluide caloporteur , car il son usage n’entrainerait pas de risque d’incendie ou d’explosion ( voir: https://www.osti.gov/etdeweb/servlets/purl/411406) . Maintenant il a été dit que la température dégagée par l’incendie de note-dame était de 1000° C environ, ce qui est bien en dessous de celle d’évaporation du plomb (1749 °C ) . Tant mieux pour les sauveteurs, mais il n’est pas dit que certains n’en souffriront pas plus tard en dépit de leurs effets de protection, car cela a été le cas dans le passé pour les ouvriers et artisans qui travaillaient le plomb sans avoir à respirer de vapeurs à des température saussi élevées, comme c’était le cas en particulier pour ceux qui étaient chargés des opérations de soudure . Le plomb fondu, mis à part le fait la chaleur qu’il véhiculait , a dû fortement gêné le travail des pompiers mais n’a pas avoir dû avoir une incidence particulière en ce qui concerne la propagation du feu , contrairement à d’autres métaux très oxydables et combustibles tels que le fer, le zinc ou l’aluminium très utilisés comme matériaux de construction et qui dégagent des températures très élevées en brûlant.

  37. Thierry HENRY dit :

    Bravo les pompiers !

  38. ScopeWizard dit :

    L’ article est excellent comme très souvent ; clair , précis , sobre .

    Par contre , cette propension médiatique générale à faire des pompiers des sortes de super-héros qui auraient accompli un exploit exceptionnel qui en sous-entendu devrait finalement plus à leur « volonté » , leur ténacité , voire leur esprit combativité du moment ( même si sans nul doute tout ceci fait partie du lot de qualités que l’ on doit AUSSI leur attribuer ) , qu’ à leur matériel , leur entraînement , le fait qu’ ils appliquent ce qu’ ils ont appris , me gêne énormément ……………..

    En bref , cela donne l’ impression qu’ ils ont « improvisé » certes avec grand talent et de la débrouillardise confrontés à un incendie ( oui , ce mot est très peu utilisé ) d’ une nature pour lesquels ils n’ étaient tout compte fait ni correctement entraînés , ni correctement équipés , ni suffisamment préparés , ça sous-entend tout ça …………

    Or , à ma connaissance , ce n’ est pas du tout le cas ( j’ ai bien précisé : « à ma connaissance » ) ; les sapeurs pompiers de la BSPP ( pas qu’ eux ) sont justement rompus à l’ exercice et sont donc en mesure de pouvoir faire face à n’ importe quel sinistre , de quelque intensité ( jusqu’ à un certain point , cela va de soi ) , de quelque nature , et d’ où qu’ il puisse se déclarer .
    Il y a suivant l’ évènement une capacité d’ adaptation , c’ est vrai , car un feu quel que soit l’ entraînement ou la préparation reste toujours imprévisible , pour autant tel que massivement sous-entendu depuis quelques heures , il n’ y a vraiment pas que cela et très franchement c’ est tant-mieux , tout simplement parce que cette faculté à s’ adapter fait partie intégrante de l’ entraînement .

    Par conséquent , Notre-Dame a été ravagée par un incendie qui aurait pu la détruire complètement si rien n’ avait été fait , n’ empêche que l’ on ne peut qu’ espérer que nous ne devons pas cela qu’ au fait que nos pompiers soient doués et tenaces , ce serait très inquiétant et ferait d’ eux des amateurs courageux qui ne lâchent rien au dévouement « hasta la muerte » , ça les réduirait à ça ………..

    Encore une fois , « on » veut faire de la cathédrale ( en l’ occurrence ) une martyre et des pompiers des héros hors du commun ce qui ne peut que mettre en valeur l’ Exécutif , les « autorités compétentes », sauf qu’ on n’ est pas dans une opération commerciale , ce n’ est pas du showbiz là , c’ est l’ application d’ un entraînement , de l’ excellence de la qualité du boulot dont savent et doivent faire preuve les sapeurs-pompiers , le reste me paraît des plus superflus voire carrément déplacé , de trop quoi !

    Ont-ils accompli l’ impossible ?
    Perso , je ne le crois pas ; en revanche , il n’ empêche qu’ ils ont fait un boulot formidable et ont réussi à éteindre ou du moins à maîtriser le feu avant que ce dernier ne prenne une ampleur qui l’ aurait rendu incontrôlable .
    Un délai d’ intervention plus long , un vent défavorable plus violent , et la tâche aurait été bien plus ardue .

    Autre chose qui me gêne énormément , l’ enquête vient à peine de commencer que déjà l’ on sait que ce sinistre ne peut être dû qu’ à des causes autres que « volontaires » ……………
    Hé bien , « on » en sait déjà beaucoup ……………….

    Pour ma part , à ce stade et depuis mon petit fauteuil confortable à souhait , j’ explique la violence de ce feu par rapport à ce que j’ ai pu voir et entendre on the TV , par le fait que la charpente était constituée d’ un bois très sain donc dépourvu d’ humidité , un bois très sec .
    Ce bois ( peut-être pas que lui ) en brûlant a dégagé une sorte de gaz qui s’ est répandu sans s’ enflammer puis une fois une certaine température atteinte , s’ est enflammé d’ un seul coup à la manière d’ une explosion de gaz . Par conséquent , d’ un foyer de départ mettons d’ une dizaine de mètres carrés , on s’ est retrouvés par extension à un de 200 m2 voire bien davantage ce qui change tout niveau intensité et vitesse de propagation donc possibilité de contenir et de maîtriser .

    Ce qui me rend fort triste étant le fait que tout ce vieux bois détruit , parti en fumée , réduit en cendres , ne sera jamais remplacé y compris comme il était à l’ origine ; en effet , il s’ agissait de poutres de chêne eux-mêmes plusieurs fois centenaires et je ne vois pas comment nous pourrions , au nom de la reconstruction de cette extraordinaire charpente , être autorisés à abattre de tels arbres même si ceux-ci présentent encore de telles caractéristiques ( ce dont je doute ) , d’ ailleurs voilà bien quelque chose dont je ne voudrais pas , quelque chose qui perso me gênerait encore plus que tout le reste réuni !

    Bon , tout ça , ce n’ est que mon avis PERSONNEL du moment , et un avis en dehors d’ être par nature sujet à caution , ça peut évoluer ………………….

    GRAND BRAVO AUX POMPIERS quoi qu’ il en soit ! 😀

    • Barfly dit :

      La question est de reconnaître un acte à sa juste valeur, quand bien même se sont des professionnels, en l’occurrence, l’élite des pompiers. Ce qu’ils ont fait hier est hors du commun, une opération comme il en existe une par siècle. Franchement, une telle scène pourrait se retrouver dans un roman de Victor Hugo. C’est de la Tragédie. Les pompiers New-Yorkais du 11 septembre resteront à jamais comme l’exemple de dévouement ultime mais hier disons le clairement les pompiers de Paris ont fait plus que leur travail quotidien, ils ont écrit une page d’histoire. Nous les remercions avec emphase et lyrisme c’est vrai, nous en faisons peut-être un peu trop, c’est vrai mais nous avons besoin de ça parfois pour nous élever un peu.

      • ScopeWizard dit :

        @Barfly

        Ce qu’ ils ont fait est surtout hors du commun parce que l’ on a touché aux limites du matériel dont ils sont équipés et dont ils savent se servir compte tenu de circonstances qui ont rendu leur tâche très difficile à accomplir , autant d’ écueils qu’ ils ont su contourner avec brio .

        Bien-sûr que nous en faisons un peu trop , beaucoup trop même , on ne parle plus que de ça comme si rien d’ autre n’ arrivait de par le Monde , ça devient débile et hautement symptomatique d’ un malaise profond qui nous oblige à grossir les choses afin de nous rassurer , et nous prouver à nous-mêmes combien nous sommes capables de nous montrer à la hauteur d’ un évènement malheureux qui a frappé l’ un des édifices religieux les plus représentatifs de ce que nous fûmes et nous désespérons de ne plus être ………

        Ça ressemble à de la catharsis , une sorte de déferlante émotionnelle qui serait censée nous amener vers je ne sais quelle sorte de rédemption …………..

        Notre-Dame est partie en fumée , le maximum de ce qui pouvait l’ être a été sauvé du brasier , reste sa structure en pierre de taille qui mis à part une partie du plafond entre les voutes a à peu près résisté mais nous devons nous rendre à l’ évidence , cette cathédrale ne sera plus visitée avant longtemps , les réparations qui ne seront au final qu’ une « imitation » de ce qui était jusqu’ à cette fin d’ après-midi du 15 avril 2019 fusse t-elle la moins pale possible prendront du temps et seront très onéreuses , il est temps de s’ y mettre plutôt que de ne cesser de nous lamenter surtout que presque aucune victime n’ est à déplorer , ni mort , ni trop gravement blessé .

        La flèche des années 1200 , à l’ époque en fait un clocher , avait déjà été retirée une première fois lors des évènements révolutionnaires ( et même avant ) de 1789 puis remplacée par celle de Viollet-le-Duc vers 1860 faite de bois et de plomb qui comme de juste n’ a pas pu résister à l’ intense chaleur des flammes et s’ est donc très logiquement consumée ( bois ) voire liquéfiée ( plomb ) .

        Perdre Notre-Dame dans de telles circonstances est effectivement une tragédie , c’ est incontestable , mais d’ une part ne doutons pas qu’ elle parvienne à renaître de ses cendres , d’ autre part dès que faire se peut retroussons-nous les manches au plus vite chacun à notre niveau .

        • Raymond75 dit :

          La catharsis est un des éléments qui soude un peuple.

          Lors des grandes catastrophes, des attentats ou de perte d’un patrimoine d’exception, les Français montrent qu’ils sont unis. Les autres, toujours, se tiennent à l’écart …

    • Françoise dit :

      @Scope : J’espère bien qu’on n’utilisera pas le même bois : J’espère qu’on utilisera un bois ignifugé.

      • Plusdepognon dit :

        @ Françoise
        On parle d’autres matériaux que le bois.
        Ce sera long, j’espère que les cagnottes iront au bon endroit.
        Merci aux soldats du feu.

      • ScopeWizard dit :

        @Françoise

        En réalité , pour l’ instant nul ne sait , rien n’ est encore décidé …………

        Bois ignifugé , protégé , artificiellement vieilli , métal , ou encore autre chose , l’ essentiel sera de faire solide , résistant , le plus léger possible et probablement de rebâtir la flèche de Viollet-le-Duc telle qu’ elle était elle aussi dans des matériaux bien plus résistants ou alors d’ en imaginer une autre d’ aussi réussie esthétiquement parlant ……………..

        À mon avis , seuls les vitraux devront être reconstitués à l’ identique , c’ est déjà un vrai miracle que le principal orgue n’ ait pas souffert , sur ce point nous pouvons nous estimer vernis …………

        En attendant , armons-nous de patience et gardons une foi intacte ……………

      • Françoise dit :

        Pour une reconstruction à l’identique, ce ne sont pas les chênes centenaires qui manquent : http://lavdn.lavoixdunord.fr/569319/article/2019-04-16/la-foret-francaise-se-mobilise-pour-reconstruire-la-charpente-qui-necessite-1300

        • Pascal (l'autre) dit :

          Pour avoir visité la forêt de Tronçais je peux vous assurer qu’il y a de fort belles futaies de chênes qui doivent avoir 150 à 200 ans vu leur taille! Et il me revient aussi en mémoire de beaux chênes en quantité dans le très boisé département de la Haute Saône. (avec quelques monstres dont un chêne de plus de 400 ans* dans la forêt du Banney à coté de Luxeuil les bains)
          * Par contre j’ignore s’il est encore debout car cette forêt avait « morflé lors de l’ouragan de décembre 1999.

      • Raymond75 dit :

        J’espère surtout que ce seront des matériaux modernes, plus légers, résistants au feu, préfabriqués en usine.

        La charpente de la cathédrale de Reims a été reconstruite en béton armé, celle de Chartres (au 19èùe siècle) en fonte.

        • Vinz dit :

          Oui tant qu’à faire, autant reconstruire une structure de toit moins vulnérable et qui impose moins de contraintes sur le bâti.

  39. Gégétto dit :

    Quelle désolation pour un tel édifice, notre culture ,nos racines.
    Les soldats du feu remerciés par des applaudissements, comme il se doit,par opposition aux boules de pétanque et autres objets.
    Respect pour ces soldats du feu.

    • Robert dit :

      Gégetto,
      Parmi les adeptes de l’accueil musclé des pompiers, certains n’ont pas tardé à se réjouir de l’incendie.
      Mais ça n’étonnera personne, quand on est un taré c’est à plein temps.

  40. petitjean dit :

    « Notre-Dame, c’est l’incendie de trop » : pourquoi les historiens de l’art et spécialistes du patrimoine sont en colère
    Les architectes et les historiens de l’art dénoncent un manque cruel d’entretien dans les bâtiments du patrimoine français.
    https://www.francetvinfo.fr/culture/patrimoine/incendie-de-notre-dame-de-paris/notre-dame-c-et-l-incendie-de-trop-pourquoi-les-historiens-de-l-art-et-specialistes-du-patrimoine-sont-en-colere_3400595.html

    • Edgar dit :

      Bon article. « Il y a des moyens de détection immédiate qui permettent d’agir très vite. Manifestement, le feu s’est propagé très vite et d’une manière anormale. Il y a un problème. J’ai étudié cela et la plupart des spécialistes disent que ce qu’il s’est passé n’est pas normal ».  » Et les spécialistes signalent le défaut d’entretien des bâtiments historiques, le manque de sécurité sur les chantiers et l’état déplorable des églises parisiennes.

  41. ROUSSEAU dit :

    Je suis une simple provinciale d’Alsace, mais je tenais à remercier de tout mon coeur les Pompiers de Paris
    qui ne pouvaient faire guère plus pour sauver ce beau monument.
    Félicitations et n’écoutez pas tous les commentaires très limites pour certains.

  42. helaine jean pierre dit :

    Noytr Dame vient de donner à notre siècle une bonne leçon d’humilité .

  43. mr cracou dit :

    Je suis assez consterné par nombre de commentateurs ici et en particulier tous les spécialistes auto proclamés du feu.

    La situation pour les pompiers était, depuis la première seconde, merdique (c’est d’ailleurs ce que dit sur CNN le chef des pompiers de NYC): bâtiement à accès très compliqué, de grande hauteur, avec une masse d’air infernale en dessous du feu, avec l’équivalent de 20 hectares de forêt en bois séché depuis 400 à 800 ans. C’était totalement foireux.

    Maintenant l’enquête déterminera les deux choses suivantes: est ce que les alarmes ont fonctionné (à priori oui totalement) et pourquoi le feu? (pero je parie pour une connerie stupide d’une entreprise).

    • Pascal (l'autre) dit :

      @ Cracou « La situation pour les pompiers était, depuis la première seconde, merdique (c’est d’ailleurs ce que dit sur CNN le chef des pompiers de NYC)  » Ce brave chef des pompiers de la « grosse pomme » était il au fait des spécificité de Notre Dame ? Etre à quelques milliers de kilomètres de l’évènement et porter un jugement au vu de vidéos moi je dis bravo! Balaise le mec! Il faut remarquer qu’avec un président expert en la matière qui considère qu’ un incendie d’un bâtiment historique est identique à des feux de forêts en Californie nous avons affaire à des pros !!! Et n’oublions pas la propension qu’ont nos « chers » amis anglo-saxons pour nous « tacler » quand l’occasion se présente*

      *Propos un peu nuancés par le fait que les américains se montrent généralement de généreux donateurs (ex Versailles après l’ouragan de décembre1999)

      • Ancien du SSA dit :

        Je crois que vous avez mal compris ; le chef des pompiers de NYC à au contraire compatît aux difficultés rencontrées par la BSPP, nous dit Mr cracou… Je crois que les corps de pompiers sont très solidaires dans les épreuves ( dans la conférence de presse de la BSPP ce jour j’ai compris qu’ils disaient même leurs combats ) et que cette solidarité dépasse largement les frontières. Entre gens compétents, il y a rarement chamailleries qui est un passe-temps de trolls !

    • Ancien du SSA dit :

      D’après ce qu’on lit dans la presse, il y a eu une vingtaine de minutes de perdues entre un premier déclenchement d’alarme, qui n’aurait pas été retenu, avec poursuite ou reprise d’un office ( témoignage d’une participante ) avant la 2° alarme, cette fois ci retenue… et qui aurait fait parler de deux départs de feu peut-être à tort. Que s’est-il passé durant ces 20 minutes ? Qu’a remarqué le pompier de faction – car on nous dit qu’il y a un sapeur-pompier permanent sur place – on devrait avoir bientôt des précisions sur ce retard très néfaste dans le déclenchement de l’alerte.
      Bravo aux pompiers de la BSPP et merci à Mr Lagneau pour le début très littéraire de son article, que j’ai très apprécié ! Tout le monde sait que le père d’Hugo était général d’Empire, mais savez-vous que Nerval était fils de médecin de la Grande Armée ( raison pour laquelle il est né en Allemagne) ?

  44. Edgar dit :

    « Alors, le dispositif anti-incendie était-il suffisant à Notre-Dame ? « Là-haut, sur le toit, il y avait des extincteurs tous les 10 mètres mais passé 18 heures, il n’y avait plus personne derrière chaque appareil…», se souvient Patrick Palem, qui relève : « On le sait, il faudrait multiplier les détecteurs de points chauds. Des systèmes électroniques existent, mais cela coûte cher… C’est tout le système de détection des points chauds sur ces chantiers historiques qu’il faudrait revoir ». » https://www.marianne.net/societe/incendie-notre-dame-tout-le-systeme-de-detection-est-repenser-confie-un-entrepreneur-du « En 2010 et 2011, j’ai activé un protocole de protection drastique en matière de prévention des risques d’incendie. Dans le détail, ce dispositif s’articulait autour d’un système de surveillance permanente basé sur des détecteurs (en faisant attention aux possibles risques de court-circuit), la mise en place de portes et de cloisons coupe-feu, la présence de deux pompiers 24 heures sur 24, effectuant trois rondes par jour. Avec comme objectif le fait que plus vite l’alerte était donnée, pus vite on pouvait intervenir.  » https://www.lepoint.fr/culture/notre-dame-de-paris-tout-a-t-il-ete-fait-pour-eviter-l-incendie-16-04-2019-2307866_3.php

  45. Thaurac dit :

    Soit disant la France n’est pas un pays chrétien à la base
    800 millions d’euros récoltés sans les promesses, à 20 h ça fait plaisir à voir..

    • Pascal (l'autre) dit :

      @ Thaurac  » Soit disant la France n’est pas un pays chrétien à la base  » Mais si! Cependant il est vrai que certains font tout pour « gommer » ce qui est notre histoire ! Il faut cependant préciser que Notre Dame de Paris est un symbole qui va au-delà de la religion catholique, Notre Dame c’est Paris, c’est la France* c’est même le monde!

      * Même si cela en fait chier un certain nombre qui déversent leur fiels sur les réseaux sociaux (qui n’ont de plus en plus de sociaux que le nom!)

    • ScopeWizard dit :

      @Thaurac

      Tu vois , c’ est par des interventions comme celle-là que je m’ aperçois que tu ne réfléchis pas ou pas assez ……………… je te rassure , tu n’ es pas le seul et probable que de mon côté je pousse le bouchon un peu loin , n’ empêche que me concernant le soufflet de l’ émotion est bel et bien retombé …………..

      Donc 800 millions pour quoi ? Pour un tas de pierres ?

      Et les Humains ( ne parlons même pas des animaux ….. ) ?

      « Tu ne te feras point d’image taillée, ni de représentation quelconque des choses qui sont en haut dans les cieux, qui sont en bas sur la terre, et qui sont dans les eaux plus bas que la terre. »

      Ce n’ est quand-même pas moi qui l’ ait écrit ?

      Or , par cette attitude , nous sommes carrément entrés dans l’ idolâtrie …………

      Je suis un ancien Chrétien Catholique pratiquant ayant appartenu à un ordre religieux bien précis , je sais très-bien pourquoi j’ en suis parti …………… et à grandes enjambées qui plus est !

      Donc , c’ est quoi ce cinéma ?
      Là tout à coup , l’ élan de ferveur religieuse les prend tous un par un ?
      Les Pinault , Arnault , et moi je mets 100 millions , moi 200 , un autre mettra 300 ……….. et où on va comme ça , pourquoi une telle surenchère ?
      Ça commence furieusement à ressembler à un concours de b*** , à celui qui aura la plus grosse !
      Ce qui n’ a tout compte fait rien de bien surprenant étant-donné l’ inversion des « valeurs » à laquelle nous assistons depuis des années ………………..
      Par contre celui ou celle qui n’ a que 300 Euros sur son compte et qui mettra 150 Euros soit la moitié de ce qu’ il possède pour contribuer à la réparation de Notre-Dame , celui-là ou celle-là , ne t’ en fais pas , nul n’ en pipera mot , inconnu au bataillon ; pourtant , proportionnellement son geste a 1000 fois plus de valeur que ceux de tous ces milliardaires réunis !
      Quelque part , cette attitude a tout du « Parisianisme » ; en effet , pas sûr du tout que s’ il était arrivé malheur à la cathédrale Sainte-Cécile d’ Albi ou à celle de Saint-Étienne à Metz ou encore à Notre-Dame de l’ Annonciation au Puy-en-Velay , tous ces milliardaires auraient seulement mis la main à la poche , franchement cela m’ étonnerait ……….
      Enfin , passons …………..

      C’ est quoi Notre-Dame à la base ?
      C’ est une cathédrale et une cathédrale c’ est quoi ?
      C’ est normalement une grande église dans laquelle réside un évêque et lorsque cette église est inaugurée ou consacrée par le pape en service du moment , elle est privilégiée , devient une basilique , genre titre honorifique .
      Quant à l’évêque , lui est un dignitaire en charge du sacerdoce ( en gros les fonctions du prêtre par rapport au culte ) mais aussi en charge d’ un diocèse soit une circonscription ecclésiastique placé sous sa juridiction regroupant nombre de prêtres et d’ églises .
      Par conséquent , l’ église Notre-Dame est une cathédrale donc l’ église-mère d’ un diocèse , à la base c’ est ça Notre-Dame ; tu y vas pour te retrouver en un lieu dans lequel par la prière tu peux entrer en communion avec des forces dont l’ entendement t’ échappe ou bien te confier ou simplement échanger avec un représentant de l’ Église Catholique voire rencontrer des fidèles et même des non-fidèles , ce n’ est ni un parc d’ attractions , ni un lieu touristique , ni autre chose qu’ un tas de pierres , de bois , et de ferraille bâti à une époque où le Catholicisme était riche et puissant et pouvait se permettre d’ ériger de tels édifices dont la construction pouvait s’ étendre sur deux siècles !
      À la base , ce n’ est que ça Notre-Dame : alors , au fil du temps et des évolutions certes c’ est devenu plus que ça , mais il ne faut jamais perdre de vue ce qu’ était cet édifice à l’ origine .

      De plus , un édifice à vocation aussi religieuse soit-il , en cas de destruction ou de dommages , ça peut toujours se reconstruire , se rénover , se réhabiliter , se réparer , ou que sais-je ………….

      Il n’ en va pas du tout de même avec la Vie , la Vie Humaine ………

      Ainsi , dans l’ échelle de ce qui est important dans le sens de gravité , je considère que l’ assassinat en plein office du Père Hamel est un évènement bien plus grave que l’ incendie dont a été victime la cathédrale Notre-Dame surtout qu aucun blessé grave ou aucun mort ne sont à déplorer !

      Autre aspect de la Vie , autre forme de cette dernière , les arbres !

      Ainsi , depuis que la charpente de la cathédrale plusieurs fois centenaire est partie en fumée réduite en cendres , nombre de « propriétaires » n’ hésitent pas à proposer des dizaines de vieux chênes à abattre juste pour qu’ une partie du bois de la future charpente , si celle-ci est réalisée à l’ aide de ce matériau , soit issue de leur chêneraie , c’ est à dire par pur orgueil ; en gros des arbres rien à cirer du moment que c’est l’ un des miens ………………

      Autre chose : la flèche !
      Cette dernière , soit la seconde , fut en son temps ( XIXè ) particulièrement controversée ………..
      Trop lourde et réalisée dans des matériaux très inflammables , bois et plomb , par sa chute des plus prévisible et normale compte tenu des circonstances , elle est responsable de l’ effondrement d’ une partie du plafond entre les voutes !
      Donc , soit on abandonne sa reconstruction qui de toute façon mis à part esthétiquement ne saurait être faite à l’ identique vus les risques encourus , soit il faudra en construire une autre soit identique , soit différente mais quoi qu’ il en soit , plus solide , plus résistante , surtout plus légère !

      Bref , hormis le passage consacré à la flèche de Viollet-le-Duc , je trouve que le sens de « chrétienté » , de « charité chrétienne » , a drôlement mal évolué ………………
      Ne parler que de ça commence à me les briser MENU !!!
      Quid de tous ceux qui crèvent la dalle et sont les laissés pour compte de tout ce système ?
      Où sont les Pinault et Arnault et consorts , où sont-ils ?
      En dérangement ? Aux abonnés absents ?

      Bon , en même temps , plus positivement , si tout cela peut nous amener à prendre conscience et à nous ramener dans une sorte de « droit chemin » , éventuellement à « sauver » tous les autres monuments historiques qui tombent en ruines , ma foi ………………. 🙂

      • Thaurac dit :

        Cela a touché beaucoup de monde, et beaucoup de chrétiens dans le monde…
        Ensuite, tu as fait une trop grande tartine en mélangeant pas mal de chose, il devient difficile de te suivre après ton troisième verre.
        perso ça ne me dérange pas que les riches mettent a main au panier car c’est eux qui l’ont mis aussi pour les premières cathédrales et grandes églises ( le plus d’apport s’entend).
        Ceci dit, Pinault pour faire fermer la gueule aux langues de pute, a dit qu’il ne veut pas que son don de 100 millions soit fait en contre partie de remise fiscale, c’est clair et net, au moins ça fera fermer le clapet de quelques GJ, qui se croyaient aussi important pour la France , que notre Dame de Paris!

        • ScopeWizard dit :

          @Thaurac

          Après mon deuxième , je t’ avoue que même moi …………

          Oui , ça a touché et c’ est bien là le problème : un tas de pierres a touché , à ému les cœur , la misère que dalle ! Ou presque …………

          À mon avis si ça a autant ému , il y a bien d’ autres raisons : des bonnes et des moins bonnes ……..

          Pinault obtiendra bien plus que ça , ne rêve pas ………..

          Je vais te dire ce dont je suis persuadé : si au lieu d’ un bilan à zéro mort et presqu’ aucun blessé en tous cas pas grièvement , tu avais eu 30 ou même 15 morts et blessés , jamais Pinault et consorts n’ auraient mis la main au portefeuille …………. jamais !
          Déjà , parce que tu ne vas pas proposer de remettre une cathédrale en état quand tant de vies humaines ont été brisées , fauchées en plein élan ; c’ est parce qu’ il n’ y a aucun mort ou blessé grave , que ces personnages se sont laisser aller à tant de générosité , sinon ne t’ imagine pas qu’ ils auraient tendu la main à ceux qui auraient souffert de ce sinistre ………………
          Ensuite , parce qu’ ils nous ont maintes fois démontré à quel point ils n’ en avaient rien à cirer de la France et des Français , surtout les plus pauvres ………….
          N’ oublie pas que la plupart de ces généreux donateurs ne sont plus domiciliés en France afin d’ échapper à l’ impôt , qu’ ils spéculent à fond et pratiquent à qui mieux-mieux l’ évasion fiscale ………

          L’ émotion collective suscitée par un tas de pierres , ça c’ est facile , surtout depuis que Disney et avant lui Hugo sont passés par là sans parler de Garou et de Ségara , mais dès lors qu’ il s’ agit d’ individus qui ne parviennent plus à joindre les deux bouts et rament comme c’ est pas permis tandis qu’ autour d’ eux certains se gobergent et vivent dans l’ opulence , là plus rien à foutre !

          Perso , je n’ apprécie guère ……………

      • Xaintrailles dit :

        Et oui @Scope « Vanitas vanitatum et omnia vanitas » voyez je fais encore bien plus court que vous, mais aujourd’hui je vous ai presque lu en entier … Et donc j’ai découvert l’origine de votre passion pour les avions : aller au ciel sans être ecclésiastique ! C’est ce qui a fait construire les cathédrales… les plus riches donnaient le plus pour y gagner leur place. Rassurant pour moi que les très riches d’aujourd’hui ne soient pas sensibles qu’à l’art moderne – très spéculatif financièrement ! Totalement d’accord avec votre conclusion…

        • ScopeWizard dit :

          @Xaintrailles

          L’ origine de ma passion pour les avions ?

          Je m’ en souviens comme si c’ était hier la veille : je devais être haut comme trois pommes moins la moitié lorsque j’ ai aperçu un avion gris noir qui devait évoluer à 100 ou 200 m au-dessus de mon village , une sorte de biplan je crois dont le bruit avait capté toute mon attention , je me souviens alors ne pas l’ avoir quitté des yeux tellement ce spectacle me fascinait ; plus tard , c’ est un gros porteur en radada lui tout blanc cassé qui m’ a à son tour fasciné …………
          Bref , dans ces deux cas je suis resté planté là comme un con à regarder , et depuis chaque fois que passe un avion je suis toujours comme un con planté à le regarder , à l’ observer …………. et il en passe souvent par ici ! 😉

          « Presque lu en entier » ?

          Parfait , nous progressons !

          Encore un sujet dont personne ne pipe mot : la spéculation sur l’ art dit « moderne » qui permet à tant de privilégiés de s’ enrichir avec le « concours » de nombre d’ experts ……………

          Totalement d’ accord avec ma conclu ……….. ???

          Eh bien écoutez , voilà qui est merveilleux !!!

          Je pense que nous voici à présent en très bonne voie ; tout ça finira par la signature d’ un Traité , vous verrez ! 🙂

        • Thaurac dit :

          Si tu veux devenir riche, augmente ton qi et donne t’en les moyens, moi je ne les jalouse ni envie,point barre.
          si tu rates ta vie, c’est ta faute pas celle des autres!

          • ScopeWizard dit :

            @Thaurac

            Ah parce que « réussir sa vie » c’ est être ou devenir riche ???

            Point de vue rudement intéressant , dis-donc ! 🙂

          • Thaurac dit :

            C’est déjà de ne pas baver d’envie sur les autres.Ensuite si tu te lèves le cul tu peux réussir, mais pas en faisant grève dés que tu dois bosser 2 h de plus.
            Bref, sans eugénisme, peut être que à la naissance, la nature ne t’a pas gaté de ce coté là, mais on ne peut rien y faire.
            Ensuite je te ferais remarquer que c’est vous « les éternels insatisfaits » qui avaient vomi sur les donateurs, nuance,, réussir sa vie, c’est déjà d’être content de la sienne, sans vouloir vivre celle des autres!

  46. Albatros24 dit :

    C est Fernand le gitou qui a mis le feu en tirant les câbles electriques pour les chourer. ..

  47. olivier 15 dit :

    Le Mamba-Lécouille aura finalement raison de notre civilisation… ça commence par un fumigène rouge au lieu d’un bleu sur Alphajet, et on verra pour Notre Dame qu’il s’agissait d’un type au chalumeau préoccupé par sa montre…. Tout le pays fonctionne désormais comme ça. Les pompiers de Paris sont un îlot de résistance !

  48. ScopeWizard dit :

    De toute façon , il y a tout de même quelque chose qui ne va pas ………….

    Je vous la fais courte : nous avons là le premier monument visité d’ Europe , c’ est à dire que de New-York , de Tokyo , ou de Saint-Pétersbourg les touristes prennent l’ avion destination la France et Paris pour visiter et voir la cathédrale Notre-Dame et étant-donné qu’ il n’ y a pas que ça à voir et à visiter , comme par exemple la Tour Eiffel , le Musée du Louvre , l’ Arc de Triomphe , le Sacré-cœur , l’ Opéra Garnier + une quarantaine d’ autres édifices ou monuments et non des moindres rien que sur Paris sans parler des rues , avenues , jardins , il se trouve qu’ ils réservent des hôtels , mangent , prennent des moyens de transport , s’ offrent des souvenirs , bref dépensent beaucoup d’ argent qu’ ils insufflent dans notre économie , ce qui lui fait le plus grand-bien …………. surtout que Paris voit à présent sa fréquentation touristique chuter à cause des troubles qui secouent la capitale tous les samedis après-midi …………………….

    Depuis environ un an , la cathédrale Notre-Dame était en phase de rénovation , notamment sa charpente des plus ancienne et fragile extrêmement sensible au feu , tout le monde savait ça et se devait d’ être bien conscient des risques qui étaient réels et conséquents ; il fallait donc surveiller ce joyau de l’ architecture gothique si attrayant rapporteur d’ autant de devises comme le lait sur le feu et même beaucoup plus !

    Pour cela il fallait redoubler de précautions afin de minimiser au maximum tout risque de départ de feu : alarmes , détecteurs , systèmes d’ extinction , vidéo , garderie permanente au plus près c’ est à dire 24H/24 et directement sur-place avec tout ce qu’ il faut pour être en mesure de donner l’ alerte aussitôt et même d’ intervenir soi-même si possible .
    Des pompiers , ne serait-ce qu’ une demi-douzaine , sur les lieux en permanence avec tout l’ équipement de première urgence auraient sans nul doute constitué une barrière de protection des plus efficaces ………….

    Donc , quid des précautions qui avaient été prises en amont ?

    Personnellement , je ne parviens pas à m’ expliquer comment cet incendie a pu prendre de telles proportions avant intervention qui d’ après ce que je sais a pourtant été rapide ……………

    Oui je sais : « FALÉKA , YAVÉKA , ILAURÉFALLUKE » , on ne va pas loin comme ça ; n’ empêche que Notre-Dame est aujourd’hui partie en fumée et a failli être réduite en cendres dans sa totalité , il s’ en est fallu de peu , de bien peu , n’ oublions jamais cela …………

    Sa convalescence sera longue ………………

    • ScopeWizard dit :

      Je rajoute que puisque Notre-Dame était en rénovation peut-être eut-il fallu la fermer aux touristes étant-donné qu’ en cas de problème la priorité est donnée à l’ évacuation des hommes , des femmes , des enfants , ce qui peut retarder ou perturber une intervention pourtant urgente sans parler de la célébration des offices qui attirent déjà du monde ………………..

      Le résultat est que ce type de précautions prises ou non avant qu’il ne soit trop tard , Notre-Dame est maintenant de force dans cette situation : ni tourisme , ni offices , ni rien de mieux qu’ investigations , examens , reconstruction pendant des années …………..

      Souhaitons-lui un prompt rétablissement , le meilleur possible , ainsi qu’ aux rares victimes dont quelques soldats du feu …………….

      • Auguste dit :

        Le « Canard » rappelle que ce n’est pas le premier monument historique à être ravagé par un incendie pendant les travaux de restauration:Cathédrale de Nantes,hôtel de ville de La Rochelle,hôtel Lambert de l’Isle St Louis,Cathédrale d’Auxerre. »Dans tous ces cas le scénario est toujours le même:un fer à souder le plomb ou le zinc oublié sur la toiture ou un court circuit électrique sur une installation de chantier. »Faut amener le courant sur la toiture,et par expérience,quand on se branche à plusieurs sur une « baladeuse »,que le câble n’est pas déroulé convenablement,ça chauffe vite.Quand les gens ont vu la fumée,l’incendie était déjà bien avancé.Ajoutez qu’il y avait du vent ce jour là et que l’incendie produit son propre vent.
        Pour clore le débat sur les Canadairs et autre bombardiers d’eau:avez vous déjà vu un hélicoptère et autres bombardiers d’eau,se vider sur les habitations ou autre bâtiment public?.Même aux US ils ne le font pas.Doit bien y avoir une raison.

        • ScopeWizard dit :

          @Auguste

          Concernant les Canadair et autres bombardiers d’ eau , avez-vous pris connaissance de ma réaction suite à la contribution de @Ah Ca ! plus haut sur ce fil ?

          Les avions type Canadair larguent une grande quantité d’ eau d’ un seul coup ( dans les cinq à six tonnes ) à une hauteur telle ( dans les 20 à 30 mètres à la verticale du foyer à combattre ) que toute cette quantité d’ eau si brusquement déversée présente un réel et puissant pouvoir d’ écrasement en capacité de détruire et de tuer ………………

          Un hélico évoluant à une hauteur plus élevée diffusant une sorte de « pluie » , par exemple du retardant , constituerait peut-être une meilleure solution …………… en tous cas beaucoup moins risquée que celle d’ un Canadair qui écoperait dans l’ eau de la Seine , ce qui me paraît hyper-dangereux , afin d’ être au plus près de la zone d’ incendie sans parler du survol de Paris au ras des toits !

      • Thaurac dit :

        Tu as dit « je vous la fait courte »…ouf, mais enfin….

  49. vrai_chasseur dit :

    Quelques précisions
    La charpente est faite de troncs de chêne dont certains datent de la rénovation par Viollet Le Duc au 19eme siècle, et d’autres datent de la construction au 12eme siècle. Les poutres étant très grosses (certaines plus de 1,5 m de diamètre, d’où le surnom de la charpente « la forêt » sobriquet familier des parisiens) ça veut dire que les chênes utilisés au 12eme siècle avaient déjà 200 ans au moins avant qu’on en fasse des poutres….
    Une forêt entièrement sèche, exposée au vent et se trouvant à plus de 60 mètres de hauteur.
    Par-dessus cette charpente, la couverture faite de 210 tonnes de feuilles de plomb.
    La chaleur a atteint plus de 800 +C au plus fort à l’intérieur obligeant les pompiers à utiliser leur robot téléguidé avant de rentrer. Le plomb fond à 325 °C donc c’est aussi sous une pluie de métal fondu que ça s’est passé.
    Les pompiers savaient qu’il y avait un péril vital pour eux quand ils ont attaqué de l’intérieur à la lance canon. Les itinéraires d’attaque étaient « refroidis » de l’extérieur par des jets sur les murs. Ils étaient dans une course contre la montre pour coordonner à la fois l’extraction des oeuvres d’art et éviter l’effondrement total de la structure. ça s’est joué à 15 mn près.
    Ce soir ils explorent encore tout méthodiquement et dorment dans leurs camions garés sur le parvis.

    Il y a extrêmement peu de brigades de pompiers dans le monde capables de faire ça.

  50. Hermes dit :

    Le genre d’intervention dont on se souvient toute sa vie !