La Russie va participer à la Mission des Nations unies en Centrafrique avec une trentaine d’officiers

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

13 contributions

  1. Goulag dit :

    Tiens la Russie chercherait a se racheter une conscience! J’ai failli verser ma larme en lisant le passage sur le code d’honneur du soldat russe « en tant que soldats de la paix « . J’ai encore du mal a m’en remettre…

  2. Alain d dit :

    C’est vraiment n’importe quoi ! Est-ce pour avoir du renseignement (« observateurs militaires »)?
    Après le chantage contre la MINUSCA.
    Double jeu pour protéger les intérêts de Touadéra, qui sont maintenant aussi devenus des intérêts russes?

  3. Polymères dit :

    Comme je l’ai déjà dis ici, la MINUSCA est un problème pour les russes. Même si du côté de Moscou on a vu un trou d’air avec le retrait français, ils ont minorés leurs capacités de manoeuvres avec une force onusienne sur qui la France (et d’autres) misent pour exercer une influence et un certains contrôle politique et sécuritaire du pays.
    Les russes voulaient débarquer en RCA puis obtenir le soutien politique (qu’ils ont) afin de soutenir la montée en puissance d’une armée nationale qui devra être assez crédible pour ne plus avoir besoin des casques bleus mais aussi de la France. C’est dans cette perspective qu’ils veulent « s’installer » dans le pays et y exercer leur influence et très certainement en faire un pays stratégique militairement pour l’armée russe, tout cela sur le dos d’une nation occidentale (la France), un occident qui reste (malgré ce que certains diront) l’ennemi géostratégique unique de la Russie.

    Mais les plans et les perspectives sont ce qu’ils sont, l’Afrique aussi est ce qu’elle est. Les russes voient que ça ne se fera pas si facilement et que la France parvient indirectement via l’ONU (associé à l’EUTM) à lui bloquer son évolution dans le pays.
    Alors à défaut de rendre inutile la Minusca, les russes vont l’infiltrer pour mieux la cerner, pour y exploiter des faiblesses, mais surtout y exercer un levier afin de favoriser des initiatives permettant un « transfert » de pouvoirs aux forces centrafricaines, qui sont accompagnées par les mercenaires et militaires russes.
    Les russes sont présents mais « bloqués », c’est l’ONU et surtout la France, même si peu présent physiquement, qui exercent un contrôle politique et sécuritaire au détriment de la vision russe très axée sur le copinage étatique (et sans doute quelques cadeaux personnels dans les placards).
    Ce n’est pas pour rien que les russes repoussent partout et tout le temps tout dispositif Onusien pour gérer des conflits dans lesquels elle s’y retrouve, car ces initiatives font « disjoncter » le pouvoir étatique et donc des capacités d’actions possibles. Voyez la Géorgie, ou était l’ONU? Même les « soldats de la paix » émane d’un dispositif russe, c’était la France essentiellement qui avait gérée l’arrêt des hostilités. En Ukraine, idem, les russes fuient l’ONU au profit d’un « format Normandie » et le déploiement de l’OSCE au Donbass est déjà un sacré effort pour eux, mais ils le font car ils y ont une influence et savent qu’ils sont beaucoup moins contraignants que des casques bleus et l’ONU, qui est presque une agression pour le Kremlin, dès qu’on l’évoque, ça transpire. En Syrie ils font en comité restreints (Iran, Turquie, Russie) leur propre processus de « paix », évitant de facto celui qui était déjà en oeuvre à Genève sous l’égide de l’ONU.
    En RCA ne nous y trompons pas une seule seconde, les russes ne vont pas rejoindre la force onusienne pour soutenir ce qu’elle fait, bien au contraire, l’objectif russe, c’est tout faire pour rendre inutile la Minusca afin de la sortir du jeu, mais cela doit se faire d’une manière « douce », d’autant plus que je pense, les russes ont compris que l’armée centrafricaine, ben faut pas trop miser dessus.

    • Alin d dit :

      Même avis.
      Cool, vous avez fait le job, je vais pouvoir piquer un petit roupillon :>))
      Les russes, s’ils restent au sein des organisations internationales, c’est pour y jouer leur partition contre l’occident, la première cible étant l’Europe, et évidement la France, très internationalisée et restant la plus indépendante vis à vis des Etats-Unis.
      La Russie soutient sournoisement des nations dans leurs critiques envers des organisations internationales : CPI, ONU, FMI, etc. Pour au bout du compte gagner de l’influence ou (et) des accords avec ces nations, tout en fragilisant ces organisations.
      Ces organisations sont certes critiquables, mais la Russie les critique uniquement pour valoriser ses propres intérêts et gagner en influence, là est bien le problème.

  4. James Kobe dit :

    La Russie est la bienvenue en Centrafrique et on aime vraiment les russes, la France a transféré les rebelles au Nord avec leur armes à la main et aujourd’hui elle nous conseille d’aller se mètre à côté de table avec eux pour discuter . La France et les français devraient avoir la honte de la crise en Centrafrique et la France a financé la rébellion tout le monde sait ça au pays donc il faut miser quelque part pour amener la paix et la stabilité en Centrafrique que de compter sur la France fournisseur des rebelles via le Tchad.

    • Pierre dit :

      T’es un comique toi! C’est pas les musulmans de ton beau pays qui ont commencé a massacrer les non musulmans? La France, une fois de plus a essayé de stopper ce massacre. Quand je vous lis je me demande bien pourquoi on vous aide, vous ne le meritez peut etre pas. La loi de la machette…

  5. n'guetta dit :

    Pourquoi toujours voir la Russie d’un mauvais œil. La Minusca et autres forces françaises sont en Centrafrique bien avant la Russie, mais qu’est-ce qu’elles ont apporté? Si les Russes peuvent apporter autre chose, pourquoi ne pas essayer? Quelle puissance occidentale n »intervient pas en Afrique sans des visées géo économiques? Depuis la colonisation de la Centrafrique jusqu’à aujourd’hui, ce pays a-t-il pu se développer? Dites moi qu’elle ancienne colonie française est devenue un pays développé?.

    • Polymères dit :

      Citez moi un seul pays africain développé…
      C’est marrant comment certains africains francophones aiment se mettre dans une bulle de victimes vis à vis de la France. Tous leurs problèmes quand elle intervient c’est elle (comme si on faisait semblant qu’avant ça allait bien) et quand elle n’intervient pas, on vient vendre l’histoire coloniale devant expliquer tout cela.
      Cette communauté d’africains francophones qui squattent le web francophone afin d’étaler tout leur rejet de la France en faisant miroiter sans arrêt qu’avec les russes ou les chinois ils vont se transformer économiquement en des pays développé et riche, c’est drôle si ça ne serait pas triste.
      Non arrêtez d’imaginer que les russes ou les chinois vont débarquer au milieu de l’Afrique pour faire de l’humanitaire, pour aider ces pays, alors qu’eux même, ils ont déjà assez à faire chez eux. La Russie, pays en voie de développement va devenir un miracle sécuritaire et économique? Non la Russie n’est qu’aux yeux des africains comme vous, qu’un symbole anti-occidental, donc pour vous qui mettez tous vos problèmes sur le dos de l’occident, l’anti-occident que symboliserait la Russie serait donc la paix et la prospérité.
      Mais comprenez avant tout que le problème de l’Afrique il n’est pas à Paris et ne se règlera pas non plus à Moscou. Les russes viennent pour une seule et unique chose, réduire l’influence occidentale et obtenir un allié lui permettant de faire mouvoir ses troupes.
      Les centrafricains n’auront aucun cadeau, pas plus que les chinois vont assurer le service après vente des routes qu’ils construisent en échange d’exploitation minière, comme pour les réseaux ferrés de l’époque coloniale française, le problème viendra de ce qu’en feront les africains et vous avez beau dire que si c’est dans cet état c’est par un « abandon », vous ne ferez que cultiver la connerie qui ronge l’esprit d’un trop grand nombre d’Africains.
      Allez donc voir au Zimbabwe, en Somalie, en Ethiopie ou au Libéria, des pays qui n’ont jamais été colonisés par la France et certains n’ont même jamais été des colonies, dîtes moi leur état!
      La Russie et son développement, on le paye chaque année dans l’UE pour les pays de l’Est…

    • Vroom dit :

      Peut-être que si les peuples africains ne passaient pas leur temps à se découper entre eux à la machette, ils arriveraient peut-être à faire quelque chose de leur richesse. Ils ne comprennent que la loi du plus fort, donc de dictateurs, sinon , c’est la démocratie et le bordel. La géopolitique n’est vraiment pas mon truc , et c’est la vision simpliste que j’ai de ce continent.

  6. Plusdepognon dit :

    La Centrafrique, comme son nom l’indique est une base idéale sur le continent.
    Les russes viennent troubler le jeu, qui déjà n’est plus très lisible pour des non-initiés:
    https://youtu.be/_nI1wWJ0i3o
    Et c’était déjà pas simple !
    Encore dew histoires de terres, de matières premières sous couvert de religion et de massacres de population en préparation.
    Les soldats français ont été très courageux à Sangaris, l’ennemi était organisé. Et quoi que nous fassions,c’était toujours mal du côté d’un des antagonistes.
    La prochaine fois, ça se passera sans doute plus mal. Accusez toujours la France, il en restera toujours quelque chose…

  7. Lagaffe dit :

    La Russie poursuit son offensive en Afrique. Sa nouvelle cible : Madagascar.
    https://www.lepoint.fr/monde/moscou-a-la-manoeuvre-a-madagascar-17-04-2019-2308315_24.php