L’armée israélienne renonce à former des unités de char exclusivement féminines

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

116 contributions

  1. Céphée dit :

    Tout le sexisme du monde résumé en une seule phrase : « Voulons-nous que nos futures mères rentrent à la maison sans jambes et atteintes de stress post-traumatique? »
    Réduire les femmes à de simples génitrices…

    • Thaurac dit :

      C’est vrai qu’en Afrique ou ailleurs, on lui passe une ceinture d’explosif et on l’envoie faire son marché, c’est plus gratifiant 😉

      • dolgan dit :

        Le rapport avec le schmilblick?
        .
        On ne peut critiquer les propos d’un général en retraite Israelien car ailleurs, des femmes se font exploser sur des marchés?
        .
        ça serait pas une méthode grossière pour tenter de détourner l’attention?

        • Thaurac dit :

          On parle de sexisme, faut pas jouer les vierges effarouchées, je note que la réflexion semble unilatérale, alors que l’argument du militaire semble plus sensé que celui qui pousse les femmes à se faire sauter ( dans le sens littéral du terme) au milieu de la foule, à parité avec les barbus mâles!
          Est ce clair, Jeanine?

    • Robert dit :

      Céphée,
      Vous faites l’idiot, le nier pour faire de la femme un homme comme les autres c’est nier sa vocation maternelle inscrite dans sa nature ainsi que sa psychologie particulière.
      Heureusement pour vous qu’une femme a accepté « d’être réduite à une simple génitrice » selon la définition méprisante que vous faites de la femme, sinon nous n’aurions pas la joie de vous compter parmi nous aujourd’hui.
      Comme d’ailleurs la plupart d’entre nous.
      Si la carrière à tout prix, les problèmes sociaux ou de transformation du corps par la grossesse, le chantage du conjoint, ou autres obstacles passent avant la vocation maternelle, nombre d’entre nous ne seraient pas là.
      D’ailleurs, puisque ces priorités passent avant être mère, nombre de personnes ne sont pas nées dont nous ne saurons jamais si elles auraient pu devenir nos amis ou nos camarades.
      Toute la réduction de la pensée progressiste dans une formule, vous avez bien résumé ce qui compte avant tout pour vous.

      • Euclide dit :

        @ Robert et pour d’autres
        Ce qui me gène dans l’Utopie progressiste actuelle en Occident, c’est que les hommes ils font quoi maintenant ?

        Sans régresser à la période du patriarcat triomphant, il s’agit de revenir aux fondamentaux hommes/femmes pour éviter que le mec sombre dans la dépression, l’alcool ou la drogue pour exister dans la vie active ou vie tout court.

        • Robert dit :

          Euclide,
          Complémentarité, différence sexuelle, harmonie du couple, tout cela est hors de propos pour un progressiste.
          La femme est autant visée que l’homme par cette idéologie, mais quand elle s’en rendra compte, la situation sera devenue irréversible.

          • Clément dit :

            @Robert
            Je pense sincèrement que vous vous méprenez. « Complémentarité, différence sexuelle, harmonie du couple, » sont justement au cœur des relations de ce que vous appelez « progressistes ».
            Vous transformé une souris en montagne ^^

      • Céphée dit :

        Tout l’idiotie de la vision binaire du monde est résumé dans votre réponse.
        Tout n’est pas noir ou blanc, il y a toute l’infinité des nuances de gris.

        Mais cela, c’est trop complexe pour vous.

      • Indicible dit :

        Vocation maternelle? Mon épouse a surtout la vocation de vivre sa vie comme elle l’entend. Si elle accepte de devenir mère, je serai pour la soutenir. Si, en revanche, elle ne le veut pas, je le regretterai peut-être mais je la soutiendrai dans ce qu’elle fait. Une femme peut vivre une vie pleine et productive sans être mère.
        Inscrite dans sa nature et sa psychologie? Vous, il faut qu’on vous présente Véronique Courjault, parce que visiblement, toutes les femmes ne sont pas prédisposées à être mères…
        Les femmes acceptent de faire ce sacrifice, soyons en reconnaissant, mais ne réduisons pas leur vie à la production d’une nouvelle génération, merci.

        • Vinz dit :

          « Mon épouse a surtout la vocation de vivre sa vie comme elle l’entend. ».
          .
          La question est de savoir comment on peut universaliser ce type de morale « Ma gueule ma gueule ma gueule -et surtout toi ma gueule » – y a plus que ça de réel apparemment au XXI°. C’est là où l’on voit à quel point Kant planait dans la ionosphère… Et pourquoi la société occidentale encourage-t-elle à ce point cette morale à deux balles qui va à l’encontre de sa conservation au point de programmer son suicide est un grand mystère.
          .
           » toutes les femmes ne sont pas prédisposées à être mères… »
          .
          Voilà, on confond la règle particulière avec la règle générale – l’essence et l’accident en somme. Les femmes sont évidemment prédisposées à être mère, c’est la nature même qui parle : chez les mammifères placentaires, que ça plaise où non, les espèces sont sexuées (une histoire de chromosome si vous vous souvenez), mâle et femelle – cette dernière assurant la gestation et la mise au monde dans ce règne animal auquel nous appartenons.
          .
          D’un côté on nous rebat les oreilles que « l’homme descend du singe », et de l’autre on en fait un être gnostique, ectoplasmique, 100% culturel, où le corps n’est plus qu’une servitude. L’insupportable finitude de l’homme.
          .
          et à contrario le fait que des couples soient prêts à dépenser une fortune pour avoir un enfant, j’imagine qu’ils devraient en vitesse s’instruise de la pensée de Courjault et faire qqs économies. Chassez le naturel…

          • Robert dit :

            Vinz,
            Bien vu !

          • Clément dit :

            Faut vraiment arréter avec « l’appel à la nature », c’est le niveau 0 de la preuve !

          • Vinz dit :

            « Faut vraiment arréter avec « l’appel à la nature », c’est le niveau 0 de la preuve ! »
            .
            Attendez, je préviens les scientifiques qu’ils bossent pour rien depuis des siècle… Les usines à crétins font décidément un travail remarquable, c’est impressionnant. Le pire c’est leur exhibitionisme sans complexe.

        • Robert dit :

          Indicible,
          Personne ici ne réduit la femme à sa vocation maternelle, mais c’est la castrer que de la lui arracher pour favoriser le marché roi.
          Une Courjault est justement l’antithèse, par perversion ou pathologie, de la femme. Si toutes les femmes ne sont pas appelées à la maternité physique, la plupart exercent une forme de maternité, spirituelle, intellectuelle, matérielle ou autre, c’est dans leur psychologie.

          • Clément dit :

            @Robert
             » la plupart exercent une forme de maternité, spirituelle, intellectuelle, matérielle ou autre, c’est dans leur psychologie. » => c’est plutot vrai pour les mères (rôle sociale, culturel), mais pas forcément pour les femmes. J’ai l’impression que vous confondez le rôle (culturel : père, mère, oncle, ), le genre (social : homme ou femme) et les différents sexes (dit « biologiques » mais plus précisément ce sont les sexes gonadiques, hormonaux et génétiques, qui peuvent être mâles ou femelles, mais ce n’est biologiquement pas binaire. Mais la binarité est la norme).
            En général le genre, le rôle et les sexes correspondent, « vont ensemble », mais ce n’est pas universel.
            Par exemple dans certaines sociétés, ce sont les hommes qui ont le rôle maternel, où les oncles qui ont le rôle de père. Il existe des gens dont le sexe (biologique donc) ne correspond pas au genre (« sexe » social/psychologique). Il existe aussi des gens génétiquement « entre les deux », ou des hommes très viril qui sont en réalité hormonalement partiellement feminin (mais qui ne le sauront jamais car ça ne s’exprime pas, donc pas de dépistage).

            Mais pour résumer, différenciez bien le genre, le rôle et les le(s) sexe(s).

          • Robert dit :

            Clément,
            C’est encore faux, « l’assignation sexuelle » est une invention des idéologues.
            Certains vivent plus ou moins bien leur féminité ou leur masculinité, mais ils restent homme ou femme. Il n’y a pas de troisième sexe, comme le prétendait la grande sartreuse, de Beauvoir, reprise par Butler et l’identité sexuelle n’est pas une construction culturelle.
            On ne devient pas homme ou femme, on nait homme ou femme.

      • Clément dit :

        @Robert
        Tout cela était vrai, mais ça fait un moment que nous (les humains) avons dépassé « l’état de nature ».

        • Robert dit :

          Clément,
          Prenez la peine de vous renseigner, la loi naturelle n’est pas « l’état de nature. »

          • Clément dit :

            Appelez le comme vous voulez, l’être humain n’est pas un animal « naturel ». Raisonner en terme de « nature » à notre sujet est bien trop simpliste. Dans votre argumentaire vous utilisez « l’appel à la nature », et je relevais que cela n’était très en adéquation avec la réalité.

          • Robert dit :

            Clément,
            Il y a le péché originel, et la différence entre animal et être humain est dans la conscience et la liberté. L’état de nature, dont je n’ai jamais parlé, n’existe donc pas. Par contre, il existe l’ordre et la loi naturelle qui permettent d’ordonner notre nature humaine à la recherche du bien.
            Vous avez beau répéter, je n’ai jamais parlé de l’état de nature.
            https://croire.la-croix.com/Definitions/Lexique/Theologie/Qu-est-ce-que-la-loi-naturelle

    • Franz dit :

      On peut aussi voir ça comme une manière de ne pas exposer ce qu’on a de plus précieux.

      • dolgan dit :

        Précieux dans le sens qu’on possède ou dans le sens qui est trop fragile et qu’on doit protéger?
        .

        • Thaurac dit :

          Les deux, et rappel , c’est cela qui a fait avancer le monde jusqu’à aujourd’hui!
          Pour plus de détails va sur Slate!

        • M dit :

          Et qui donc doit être couverte pour échapper au regard lubrique des autres ?

          • Robert dit :

            M,
            Vous pourrez vous habiller en sac à patate ou en burqa, si l’homme qui vous regarde est un obsédé sexuel, cela n’y changera pas grand chose. Et la génération qui a grandi dans la pourriture pornographique, la sexualité sans règle dès l’adolescence, et pour certains dans la frustration permanente de n’envisager ni amitié ni camaraderie, qui peuvent être sains et sont nécessaires, mais l’obligation du mariage et de la procréation sans avoir reçu les moyens de contenir cette énergie et de domestiquer désirs et pulsions, ne peut qu’être malheureuse et susceptible de subir plutôt que de choisir son chemin.
            Il est difficile à un homme de rester indifférent au spectacle d’une poitrine étalée, disons très peu dissimulée, ou d’une mini jupe ultra courte et collante.
            Là aussi, l’homme et la femme ont à connaitre leur propre nature sexuelle et celle de l’autre et à apprendre à se domestiquer. On ne peut pas accuser l’autre de nos propres faiblesses, mais il ne peut pas nous obliger à nier notre propre nature sexuelle sous prétexte que notre fragilité nous tire parfois vers ou nous ne souhaiterions pas forcément aller. Ceux qui veulent que leur vie serve à assouvir leurs instincts n’écouteront pas ce discours, qui n’a aucun intérêt et qu’ils voient comme impossible ou inutile.
            D’ou la pudeur, cette délicatesse qui n’est pas le puritanisme, et la chasteté qui est une maitrise de soi habituelle qui n’est pas le refus de nos désirs et pulsions mais leur domestication en vue de notre propre bien, et par voie de conséquence de celui de ceux que nous rencontrons.
            Nier notre nature d’homme et de femme, et donc ne pas en tenir compte, c’est risquer d’avoir à en subir les inconvénients qui, chez certains, peuvent être encombrants.
            C’est pour cela qu’il ne faut pas se reposer sur une loi religieuse ni seulement morale, mais comprendre ce qu’il en est dans toutes ses dimensions pour savoir la respecter. La loi religieuse pose des interdits et permis, la loi morale dit à notre conscience ce qui est bon ou mauvais, mais la raison droite nous dit que notre psychologie et notre affect sont faits de telle manière qu’il faut en comprendre les ressorts, ce qui nous permettra de ne pas suivre des lois sans comprendre ce que nous faisons et pourquoi nous le faisons.
            Une loi morale ou religieuse qui ne s’appuie pas explicitement le principe de réalité en faisant appel à la raison ne suffit pas.

    • LM dit :

      Tout le nouveau-(ultra)-féminisme du monde dans votre commentaire…
      L’égalité homme/femme en droit est une réalité depuis plus de 50 ans.

      Les femmes peuvent enfanter, pas les hommes ; et pour la stabilité de notre société, 2 enfants en moyenne c’est pas mal. (mais heureusement pas obligatoire)
      Les hommes ont largement plus de capacités physiques et d’agressivité que les femmes. (testostérone oblige…)
      Ces caractéristiques sont l’essence même de la différence homme/femme.

      Que voulez vous au final ? les effacer physiquement ?

      Les citoyennes ont un rôle majeur à jouer dans la défense de la nation, elles ont pleinement leur place dans l’armée.
      Mais objectivement, dans certaines armes, c’est un non sens opérationnel compte tenu des « performances physiques générales » mais surtout à cause des relations homme/femme qui peuvent être ingérables (avant tout à cause des hommes d’ailleurs…)

      Il ne faut pas être dupes : les postes de premières lignes font rêver, c’est le but.
      Mais au final très peu de femme y arrivent (et le supportent), et la majorité des femmes s’engage finalement dans des armes de soutient où leurs compétences techniques sont très appréciées. (ce qui est finalement le but recherché par l’armée…)

      • dolgan dit :

        « mais surtout à cause des relations homme/femme qui peuvent être ingérables (avant tout à cause des hommes d’ailleurs…) »
        .
        Vos propos sont insultants pour les militaires en question que vous semblez considérer comme significativement moins civilisés (appelons ça comme celà) que la moyenne des Français.
        .
        Faut-il vous rappeler que la société est mixte partout depuis longtemps et que les gens arrivent tout de même à contrôler leurs pulsions et leurs amourettes?

      • Clément dit :

        « Les hommes ont largement plus de capacités physiques et d’agressivité que les femmes. (testostérone oblige…) »
        => l’influence de la testostérone sur la psychologie, sur le comportement social, n’est pas prouvée. Seule sont influence sur notre métabolisme l’est.

        Pour ce qui est des capacités physiques, c’est vrai, mais que pour le « top niveau ». Entre deux champions olympiques de sexes différent, il y a une réelle différence physique. Mais entre deux individus lambda, la différence réside plus dans l’éducation et le conditionnement social que dans une réalité biologique. En fait il y a autant de différence de niveau physique entre deux hommes qu’ente un homme et une femme.
        Pour illustrer cela, pouvez-vous me donner votre temps au 100m, au 10.000m et 100m nage libre ? Et si vous l’avez votre ratio victoire/défaite sur votre sport de combat de prédilection. Je suis presque sure qu’on trouvera des femmes, amatrices, qui ont de meilleurs résultats (même si les votre sont honorables).

        • Vinz dit :

          Les statistiques montrent cette différence. Ca n’empêche pas les cas particuliers, mais s’il y a plus d’hommes à manier la tronçonneuse que de femmes, ce n’est pas qu’une question de dinettes et de poupées Barbie. Le dimorphisme sexuel est courante dans le règne animal du mammifère. C’est vrai que la nature ne fait pas d’idéologie .

          • Clément dit :

            La nature fait de l’inceste et du cannibalisme par contre. Je ne pense pas que « l’appel à la nature » sois un bon argument.

          • Vinz dit :

            « La nature fait de l’inceste et du cannibalisme par contre. Je ne pense pas que « l’appel à la nature » sois un bon argument. »
            .
            Vous vous devez un grand lecteur de Levi-Strauss. Figurez-vous que vous vivez dans un corps biologique soumis à la loi de la gravité (la nature, votre ennemie numéro 1 donc). Je sais ça choque, mais c’est la dure réalité. Sinon vous pouvez reprendre de la pilule bleue. On vous parle biologie et vous répondez morale – vous confondez tout dans gloubibluga intellectuel affligeant.
            .
            Ou quand l’ideologie pure veut mettre la nature dans son lit de Procuste – et nous revoilà revenu au temps des Lyssenko.

        • ClémentF dit :

          « l’éducation et le conditionnement social » mais bien sûr !
          La nature et la biologie sont genrées, et je suppose donc qu’il faudra rééduquer notre adn pour qu’il soit politiquement correct.
          Merci de nous sauver de nous mêmes, vraiment.

          • Clément dit :

            C’est du blabla tout ça, donnez nous des faits ! Quels sont vos temps au 100m, au 10.000m et 100m nage libre ? Et si vous l’avez votre ratio victoire/défaite sur votre sport de combat de prédilection. Je suis presque sure qu’on trouvera des femmes, amatrices, qui ont de meilleurs résultats (même si les votre sont honorables).

          • Vinz dit :

             » Je suis presque sure qu’on trouvera des femmes, amatrices, qui ont de meilleurs résultats (même si les votre sont honorables). »
            .
            C’est pas le problème. Vous parlez cas particuliers, on vous parle statistiques et moyennes sur la population globale.

        • Robert dit :

          Clément,
          Ce que vous dites est faux.
          Vous nous resservez la réthorique de l’idéologie du gender qui élude les réalités pour imposer son idée.
          Et cette idéologie va très loin, mutilant des enfants parce que des parents endoctrinés ont interprété un malaise infantile ou adolescent comme un problème « d’assignation de genre ».
          Vous niez la réalité biologique, vous laissez le champ libre à toutes les manipulations de l’être humain.
          Il y a déjà eu des suicides et beaucoup de souffrances, et ce n’est pas fini, que les orgueilleux qui nient le réel parce qu’ils vont mal eux-mêmes attribueront à ceux qui s’opposent à leur dictature.
          C’est très grave comme attitude de cautionner ce genre de délire.

          • Clément dit :

            @Robert
            A mais non, la réalité biologique je suis en plein dedans justement. Pouvez-vous me communiquer vos temps et résultats sportifs, que nous puissions comparer avec des amatrices pratiquants les mêmes sports.

          • Clément dit :

            @Robert
            Et désolé de le dire si brusquement, mais vous n’avez rien compris au concept de genre. Ce n’est pas une théorie, c’est un mot servant à qualifier le « sexe social » (notion sociale donc), à la différence du « sexe » qui sert à désigner les sexes gonadiques, génétiques et hormonaux (en général par simplicité on confond les trois).

            En fait, il faut bien comprendre que l’être humain n’est pas (ou n’est plus) un animal naturel, et que « la nature », « la biologie » ne justifie rien. Par exemple, l’inceste ou l’infanticide sont naturels et biologiques alors que humainement c’est problématique. Par exemple je refuse de manger les cadavres de mes proches décédés : en faisant cela je « nie la réalité biologique et naturelle », et pourtant je continuerai à ne pas le faire.

          • Robert dit :

            Clément,
            L’être humain a une conscience et une liberté, il n’est pas déterminé dans ses actes. Il y a la biologie, la psychologie et la raison.
            Votre présentation de la théorie du genre est destinée à nier la biologie, la psychologie et tout ce qui fonde la nature humaine. Parler de « sexe social » c’est prétendre que la société invente et détermine l’orientation sexuelle des personnes. C’est une vision matérialiste et anti scientifique de la réalité.
            Le refus de l’inceste et du cannibalisme sont des acquits de civilisation, mais certains continuent à les pratiquer, par désordre psychiatrique, perversion ou refus de la civilisation.
            Le socialisme soviétique niait la nature humaine et prétendait inventer un être humain socialiste en trafiquant la science, comme le national socialisme d’une autre façon.
            Le lobby LGBT et ses fondateurs nient l’origine de la vie, la nature humaine, et prétendent fonder sur un désir, un ressenti, une nouvelle humanité. C’est faux et c’est très dangereux.
            Ils nient simplement la capacité et la nécessité de distinguer le bien et le mal, l’homme et la femme, en vue d’unir l’humanité au service du bien commun. Ils nient bien sûr la création divine et la dignité de tout être humain qui fondent son identité. Sans identité, l’être humain n’est plus qu’un matériau au service d’apprentis sorciers. Et dans l’identité, il y a la nature, spirituelle, biologique, psychologique de l’être humain. C’est une idéologie d’orgueilleux qui ne veulent dépendre que d’eux-mêmes et s’auto créer, mais les enfants qui ont expérimenté cette idéologie dans leur chair, eux, commencent déjà à voir leur vie détruite pour satisfaire la folie de certains qui prétendront que ce n’est pas à cause de leur idéologie.
            https://www.theoriedugenre.fr/
            https://www.causeur.fr/theorie-genre-butler-belkacem-fassin-155159
            https://qe.catholique.org/genetique/37537-qu-est-ce-que-la-theorie-du-gender

        • LM dit :

          100m : 10.9s il y a 20 ans …
          10 000 : 38,42 min (vent dans le dos ;-))
          100m nage libre : 1mn35s environ (pas de compétition sur cette distance…)

          Et je me fais régulièrement (chaque semaine…) rétamer par des femmes dans ces disciplines.

          Mais en 15 ans de rugby j’ai pu mesurer l’écart colossal entre homme et femme.
          J’ai eu l’occasion de m’entrainer avec des joueuses élite 1 dont une joueuse de l’équipe de France.
          Vision de jeux top, technique top…mais il fallait jouer avec le frein a main pour pas les désosser en conquête et au plaquage.
          La différence d’impact physique est monumental.
          Dès qu’il est question de puissance pure (P=F x V) ou de sport de combat, la disproportion homme femme est énorme.
          Évidement une championne olympique est supérieure au bonhomme lambda.
          Mais là on parle se soldats entrainés…

          Mais on enfonce des portes ouvertes.
          La baisse d’efficacité des armes de mêlées par l’incorporation de femme ne représente rien à l’ère des guerres technologiques.
          Cette incorporation sert avant tout de vitrine pour de recruter des femmes dans les armes techniques.
          Une femme est aussi (voir plus) compétente pour appuyer sur un bouton (rouge) qu’un homme.

          Mais il ne faut pas oublier que 99% des meurtres avec violences sont réalisé par des hommes…

          • Robert dit :

            LM,
            Le problème n’est pas la compétition, mais la différence qui permet la complémentarité, la femme et l’homme ont besoin l’un de l’autre pour s’accomplir. L’être humain a besoin d’un autre différent de lui pour accomplir sa vocation, homme comme femme. Et l’être humain qui croit s’auto créer en se prenant pour un dieu détourne l’humanité de ses racines, de son identité et de sa nature humaine et spirituelle.
            Des démiurges comme Attali le savent très bien et s’en flattent. Etrangement, cela intéresse peu de gens, comme si une illusoire liberté, ne rien devoir à personne et se suffire à soi-même, flattait l’ego au point de renoncer à exercer son libre arbitre. Le diable se déguise très bien derrière des mensonges d’autonomie, de liberté et de pouvoir.
            En défendant l’harmonie créatrice, la différence complémentaire, la singularité de l’homme et de la femme, c’est la paix pour l’humanité que nous défendons. Mais malgré quelques obstinés à répéter les mantras de la bien pensance progressiste, il semble que nous sommes un certain nombre à l’avoir compris.

            « Lorsque l’insolence de l’homme a obstinément rejeté Dieu, Dieu lui dit enfin : « Que ta volonté soit faite », et le dernier fléau est lâché… Ce n’est pas la famine, ce n’est pas la peste, ce n’est même pas la mort : c’est l’homme ! Quand l’homme est livré à l’homme, alors on peut dire qu’il connaît la colère de Dieu. »
            Louis Veuillot

          • Clément dit :

            Beaux résultats !
            Mais justement, on parle de soldats. Ce qui fait un bon soldat ce n’est pas sa force physique, c’est sa discipline et son entraînement. Si c’était la force physique qui faisait la force des armées, l’équilibre des puissances ne serait pas ce qu’il est aujourd’hui (la Tchétchénie aurait écrasé la Russie, le Sénégal et l’Islande seraient parmi les meilleures armées au monde, …).

          • Clément dit :

            @LM
            Je repense à votre exemple du Rugby. Il montre une limite à mon avis. Si vous prenez un militaire, même un FS, non rugbyman, que vous le mettez face à un rugbyman (même amateur), avec les règles de contact du rugby, il se fera aussi casser en deux, et l’écart physique et technique sera tout autant colossal.

          • Vinz dit :

            « Mais il ne faut pas oublier que 99% des meurtres avec violences sont réalisé par des hommes… »
            .
            Propos sexiste : vous sous-entendez que les femmes sont moins bricoleuses que les hommes (ou visent moins bien).
            .
            Si ça se trouve 99% des meurtres sans violence sont commis par des femmes….

          • Thaurac dit :

            @ Robert
            Bravo, très bonne explication, je pense la même chose mais il m’aurait été impossible de le présenter aussi bien!

    • Bohé dit :

      @Robert et LM. Il faut quand même vous réveiller les gars. On est au XXIème siècle. Céphée a bien raison, la phrase de ce général à la retraite est simplement sexiste et illustre bien l’autre siècle. D’ailleurs l’expérimentation s’est montrée positive. En plus je ne comprends pas bien votre argumentation. Rien n’empêche une femme d’avoir des enfants tout en étant militaire. Une petite année de pause et c’est reparti. Et si elle rentre blessée ou même ne rentre pas du tout et bien il a le papa pour s’occuper des enfants. Car je vous le rappelle, généralement on est 2 pour faire des bébés… Mais peut-être que dans votre esprit, cette noble tâche que d’élever des enfants (changer les couches, donner le biberon, se lever la nuit quand doudou est perdu…) n’est pas digne d’un homme. Pour ce qui est du courage, je pense que beaucoup de femmes sont bien plus courageuses que nous. Et la testostérone, j’en ris encore. Il suffit de voir dans l’histoire des armées de testostérone qui se sont débandées alors que des femmes restaient à leur poste. Le courage, le sang froid, la discipline, la ténacité ne sont pas l’apanage des hommes. Ce n’est pas la testostérone qui fait de bons soldats.

      • Vroom dit :

        Vous nous gonflez avec votre sexisme à deux balles.
        Qui procréé l’enfant ? l’homme ou la femme ?
        « Rien n’empêche une femme d’avoir des enfants tout en étant militaire. Une petite année de pause et c’est reparti » Qui fait le taf pendant ce temps là ? Je ne vous parle pas de la perte de compétence pendant cette année là, la progression à reprendre dans les spécialités techniques. Maintenant imaginez cette unité tankiste 100% femmes, vu que les envies de bébés arrivent par vague (c’est du constaté en unité), allez , on fait 20% de moins.
        C’est du n’importe quoi.
        Vous avez raison, quand il y a homme-femme, ça devient vite le bordel, sûrement en raison des hommes peut-être, vous n’avez qu’à voir cet équipage mixte de SNLE anglais, ça a marché du feu de dieu n’est ce pas ?
        Alors si le 100% féminin ne peut se concevoir, et que la mixité est compliquée, arrêtons de vouloir féminiser à tort et à travers juste pour le prétexte d’une égalité que je trouve insupportable. On ne sélectionne plus, on cherche juste à équilibrer la balance et remplir des quotats.

        • Robert dit :

          Bohé,
          La différence entre homme et femme semble vous échapper, elle n’est pas seulement sexuelle et génitale. La relation des premières années avec un enfant qu’elle a portée ne pourra jamais être remplacée par un homme.
          Je le redis, les promoteurs de cette idéologie veulent uniquement favoriser la révolution, qui nie l’humanité, ou la loi du marché. Le XXIeme siècle n’est que la continuité du XIX eme siècle marchand, matérialiste et voyant l’avènement du paradis sur terre. On sait ce qu’il en est advenu, même si certains continuent de ne pas voir leurs erreurs.
          Je ne répond pas au reste, c’est hors de propos et j’ai déjà largement donné mon point de vue par ailleurs.
          Lisez sur Caroline Aigle, un exemple.

        • Robert dit :

          Vroom,
          Beaucoup de femmes se sont faites stériliser, en RDA pour devenir fonctionnaire, probablement Merkel, mais aussi de force en Scandinavie pour les handicapés, et peu avaient eu réellement le « choix ». Le projet eugéniste actuel, c’est de faire naitre un enfant hors du corps d’une femme pour affranchir la femme du fardeau de la maternité, et les « droits LGBT » vont permettre de banaliser ce « droit » d’une grossesse sans relation sexuelle ni complémentarité homme et femme. Pour la plupart des gens, c’est un « progrès », un « droit », une « liberté » et rien d’autre. Pour ceux qui ont pris la peine d’étudier les idéologies progressistes et le scientisme eugéniste, c’est uniquement un moyen de hâter l’avènement d’une humanité augmentée, ou les esclaves seront là pour permettre aux bénéficiaires de « l’humanité augmenté » de vivre en meilleure santé, plus longtemps, avec des sous hommes et femmes qui leur serviront de pièces détachées, en fait cela existe déjà. Ses partisans, comme Jacques Attali, appellent cela le transhumanisme. L’être humain n’y est plus une fin mais un moyen, comme avec la « libération sexuelle » et le progressisme sociétal.
          Libérer la femme d’une servitude inutile pour lui permettre de mieux accomplir sa vocation de femme, je suis pour parce que c’est bénéfique pour elle. Mais asservir la femme pour la rendre disponible sexuellement en permanence aux désirs des hommes, matériellement aux désirs du marché, ce n’est pas une libération ou on n’a pas la même définition.
          Ce général israélien n’a vu, je pense, que l’aspect technique, par expérience, et il se refuse de prendre en compte la dictature du « progressisme sociétal’ qui n’est que le projet de groupes de pression qui ne représentent qu’eux mêmes mais sont parvenus à soumettre médias et politiques à abolir le bon sens et la raison droite.
          Si une femme peut éprouver une satisfaction de se comparer aux hommes et de faire « comme eux » voire mieux, tant mieux pour elle. Si toutes les femmes sont mises en demeure de ne pas être « ringardes », rétrogrades », « réactionnaires », en fondant des familles avec des enfants parce que certaines ont cru au mensonge de l’égalité de droits qui nie la loi naturelle, cela devient un diktat qui entrainera des conséquences pour celles qui ne veulent pas suivre le mouvement. Nous y sommes déjà, pour avoir une retraite pleine, une femme doit avoir travaillé un certain nombre d’années.
          Allez voir en Scandinavie les enfants qui sont soumis dès la crèche à la, »déconstruction des stéréotypes sexuels » par le fait d’un minorité révolutionnaire et homosexuelle ou en Angleterre, ou en Allemagne aussi, les enfants autochtones qui doivent visiter une mosquée pour apprendre « le vivre ensemble » et l’ouverture d’esprit quand les enfants musulmans du même pays peuvent suivre une scolarité islamique stricte avec tout ce que cela comporte de mépris des non musulmans et de discrimination. Tout cela promu par une minorité et imposé à tous au nom du progrès.
          A tous, ouvrez les yeux, faites un effort de réflexion au lieu de sortir des mantras de la bien pensance sans vous poser de questions.

          • Clément dit :

            @Robert
            Il faut vraiment que vous arrêtiez de parler des femmes, de sexualité, de reproduction humaine, par ce que visiblement vous n’y connaissez rien du tout, et ça devient gênant pour vous.

          • Robert dit :

            Clément,
            C’est vous qui placez votre idéologie à chaque ligne et qui refusez volontairement à mon avis de comprendre ce qui sort de vos cases.
            Pour avoir étudié le sujet, à propos de l’engagement en faveur du respect de la vie, du discours imposé sur la sexualité, je doute que vous connaissez le sujet autant que vous l’affirmez.

      • revnonausujai dit :

        une petite année de pause ?
        pour les spécialités pointues, puisque c’est celà le sujet, ça veut dire reprendre l’entrainement et la qualification quasiment à zéro; bonjour l’efficacité, et pas de méprise si un(e) huluberlu(e) imposait un congé paternel de même durée, ça aurait les mêmes conséquences.
        « on est au xxi ° » ! oui et ? au final , les anciens n’étaient pas si cons que ça ( la preuve, ils vous ont fabriqué !), nous, ce n’est pas encore démontré !

      • jean pierre dit :

        Il y a aussi des poissons volants mais ce n’est pas la majorité.Il faudrait que vous alliez voir une corrida afin de contrôler in situ le sexe de l’animal qui est dans l’arène .C’est fou cet égalitarisme forcené qui en vient même à vouloir annihiler les caractéristiques naturelles extraordinaires de la femme complémentaire de celles de l’homme. Vous êtes parent 1 ou parent 2 ?

      • ClémentF dit :

        Par contre la testostérone donne une meilleure densité osseuse, des muscles plus puissants, ce qui en moyenne se traduit par des hommes plus forts que les femmes d’environ 40 à 60% pour le haut du corps. Très utile en cas d’activité physique exigeante comme…la guerre ?

        • Clément dit :

          Si c’est c’était la force physique qui faisait gagner les guerres, alors le Sénégal et l’Islande seraient les plus grandes puissances militaire au monde. La Tchétchénie aurait écrasée la Russie, et ce n’est pas l’Empire Romain qui aurait conquit le monde mais les Germains.

      • Thaurac dit :

        On va finir sur Le LGBT dans l’armée, dans peu de temps.
        Oui une femme a des limitations physiques, ne pas les prendre en compte c’est nier la réalité, est l’inverse n’est pas du sexisme mais du réalisme!
        Et être au XX1° siècle ne rend pas plus intelligents…
        A vouloir imposer la parité à tout prix, il faut aller jusqu’au bout, les mêmes urinoirs pour tous, plus de « ségrégation  » dans le sport, 100m féminin et masculin en même temps, idem boxe…et oui, ou on va jusqu’au bout, puisque vous dites qu’il n’y a pas de différences ( pauvre nature aveugle) ou on tient compte des spécificités du genre, car malgré tout ce que vous pourrez dire de docte à ce sujet, ielles existent, ont existé, et existeront toujours!

        • Robert dit :

          Thaurac,
          On y est déjà, des hommes qui peuvent aller dans les toilettes des femmes en prétendant avoir changé d’orientation sexuelle, il y en a une cinquantaine différentes on a le choix, ont abusé sexuellement de femmes. D’autres, en prétendant être devenus femmes ont squatté les victoires sportives devant des femmes qui protestent, mais bon c’est le progrès.
          Tout cela auparavant se réglait avec un psychologue ou un psychiatre, aujourd’hui c’est vous qui allez risquer le psychiatre ou le tribunal pour vous y opposer.
          Et pendant ce temps-là, les musulmans regardent, parfois ils participent, un trans agressé plusieurs fois par des musulmans prétend qu’il ne veut pas faire le jeu des « racistes », et ils attendent que nous soyons tombés tellement bas qu’ils n’auront plus qu’à prendre la direction des affaires.

        • Clément dit :

          @Thaurac
          « Le » LGBT n’existe pas. C’est pas un groupe, c’est juste un sigle, un acronyme.

          • Robert dit :

            Clément,
            L’idéologie LGBT, le lobby LGBT, la pensée qui s’impose sous couvert de lutte contre les discriminations, n’existe pas ?
            Vous jouez sur les mots pour avoir le dernier mot ou vous y croyez ?

          • Clément dit :

            @Robert
            Mais LGBT c’est juste un adjectif qui veux dire « Lesbienne, Gay, Bi et Transexuel », vous pouvez l’accoler à n’importe quel autre mot. ll n’y a pas d’idéologie LGBT (enfin pas plus qu’il y a une idéologie « hétérosexuel ») : vous trouverez des personnes LGBT dans tout les partis politiques, dans toute les religions, communautés, familles, …
            Et non, rien ne s’impose, ne vous inquiétez pas. Ce sont juste des gens qui demandent qu’on leur foute la paix, mais on ne va pas vous forcer à devenir homosexuel !
            Même mes grands parents l’ont compris …

          • Thaurac dit :

            Ils sont comme les gilets jaunes, une minorité , mais on nous en rabat les oreilles toute la journée….

    • lxm dit :

      Un homme peut ensemencer 100 femmes, une femme ne peut être enceinte que d’un seul homme à la fois, m’enfin, normalement à moins d’une mutation. C’est la raison qui pousse à protéger les femmes pour la survie du groupe. Un groupe existe dans le temps, pas que dans l’espace, c’est la différence entre un film et une image. Notre société actuelle de gens bien suffisants et se pensant supérieurement intelligents s’enfonce pourtant dans la stérilité, et se voit progressivement remplacée par un monde plus dynamique.

  2. Parabellum dit :

    Y a t il des tankistes femmes en france ,? Y a t il encore beaucoup de tankistes puisqu on a mis nombre de blindés à l arrêt…on va livrer les prochains remplaçants du Vab sans tourelleau…retour aux vieilles niaiseries budgétaires…allez bricolons des tôles d acier pour protéger le malheureux buste sorti…les israéliens ont aussi un simple problème démographique …manque d effectifs ? Nous aussi ça vient avec des pbs de qualité de recrutement…pas d argent pas de suisses! 10 femmes tankistes…c est quoi…3 chars …combien de rpg du Hezbollah en face ?

  3. Dimitri dit :

    Et puis de toute façon c’est plus facile de faire un créneau en char qu’en voiture. Sur un char les rayures tu t’en contrefiche pas mal.

  4. PK dit :

    La vraie raison est la conduite : on n’ose imaginer ce qu’il adviendrait du char avec une femme au volant 😉

    Pas fous les Israéliens !

    • Robert dit :

      PK,
      Insinueriez vous que les femmes sont un danger au volant?
      Ce serait un gag!
      Le problème spécifiquement féminin serait qu’elle décide de la jouer à l’affectif soit pour renacler à matraquer l’ennemi soit au contraire à devenir hystérique et tirer sur tout ce qui bouge.
      Oui, je sais, c’est pas bien, misogyne, phallocrate, sexiste, etc… Mais qu’est ce que ça soulage ! 🙂

      • Thaurac dit :

        Aie, tu vas te faire descendre en flèche 😉

        • Danny dit :

          avec un obus flèche…

        • Robert dit :

          Thaurac,
          Le seul problème est; est-ce que ce qu’on dit est vrai, juste, ou pas ?
          Même avec un peu d’ironie humoristique, il faut dire les choses et pas se demander si ça va plaire ou pas. Je peux vous dire que les tribunaux actuels apprécient moyennement une telle liberté quand elle contrarie la pensée unique.
          Les anathèmes de la bien pensance sont des moyens totalitaires d’empêcher d’exprimer ce qui est juste en inversant l’accusation afin d’interdire tout débat en diabolisant la position adverse. C’est pour cela que l’esprit critique et l’intelligence sont en chute libre et qu’on parvient à nous vendre des mensonges pour des vérités et des aberrations pour des évidences.
          Le courage intellectuel est admirable parce que difficile à assumer. Nous y sommes.

  5. Thaurac dit :

    C’est une marche arrière politique bien sûr , maquillé pour la circonstance, ceci dit , ils n’en ont pas le besoin actuel..mais c’est déjà pas mal que de nombreuses femmes soient militaires, officiers, ou ont fait leur service national.
    Quant aux roquettes, certains chars sont équipés d’un système de défense individuel à ce sujet ( roquettes, missiles.).
    Maintenant je ne sais pas s’ils en sont tous équipés.

    • Robert dit :

      Thaurac,
      Je vous rappelle que la droite très dure, religieuse, vient de gagner les élections derrière Bibi.
      Je doute que beaucoup soient enthousiastes à envoyer les femmes au casse pipe.

      • Thaurac dit :

        Ce que je te dis, faut former une coalition et les religieux qui sont déjà réticents pour le SM….

        • Robert dit :

          Les ultra, Thaurac, pas tous les religieux.
          Personnellement, même si je peux avoir ce point d’accord avec eux, le ne suis pas favorable à leur programme.
          Mais je ne suis pas israélien et je ne me prononcerait pas.

  6. Raymond75 dit :

    « les missions de guerre devant revenir uniquement aux hommes » : c’est ce que l’on appelle l’égalité des femmes. Idem en France : combien de soldates en première ligne au combat ?

    • dolgan dit :

      7% en opex environ contre 15% de femme militaire (en 2015 je crois). Et sans doute que si on prend les unités de premières lignes, ça baisse encore (« forts » taux de féminisation dans l’aviation, et dans les missions de soutien).

    • Raymond75 dit :

      Mon propos n’est pas sexiste, mais cette égalité qui n’en est pas une pour des raisons évidentes de force physique est une hypocrisie. Par contre, là où la force physique n’est pas le critère essentiel (aviation, peut être marine, administration, médical) les femmes ont toute leur place.

      Il y a le même problème chez les pompiers.

  7. Robert dit :

    Les israéliens font preuve de simple bon sens. L’idéologie progressiste s’efface pour eux devant les impératifs de la réalité. Certes, il y a la Hallaka, la loi juive qui fait que la judéité passe par la mère, donc la maternité, et que les juifs israéliens ont un gros problème de démographie, et ce propos peut sous entendre qu’ils ont besoin de mères. Mais d’une certaine façon, nous aussi, différemment.
    Et comme ce sont les israéliens qui le disent, le monde entier ne leur tombera pas dessus pour les calomnier.
    En ce qui me concerne, je suis d’accord avec ce propos.

    • dolgan dit :

      les israéliens ne sont pas vraiment connus pour être à la pointe du progressisme social …

      • Robert dit :

        Dolgan,
        L’idéologie progressiste sociétale est une vue de l’esprit déconnectée des réalités. Pour autant, ce que vous dites est faux, Tel Aviv et Israël est la première destination gay au monde, des lois progressistes y sont déjà appliquées depuis longtemps, y compris l’eugénisme. Et c’est en Israël qu’on a vu un premier ministre emprisonné, ce qu’on imagine difficilement en France.
        La réalité, ceux qui auront été promus pour faire valoir cette idéologie en seront les premières victimes.
        Je rappelle qu’il y a des postes ou les femmes sont très demandées et compétentes comme le sanitaire médical. Qui a fréquenté l’hôpital et la rééducation confirmera qu’on préfère avoir affaire à une femme en certaines circonstances pour leurs qualités d’empathie, d’attention et de dévouement.

        • mrcracou dit :

          Je ne pense pas qu’on puisse considérer comme progressiste un pays où le divorce est géré par un rabbin qui prend (presque systématiquement) position pour l’homme. Parler d’eugénisme comme loi progressiste est assez étrange.
          L’armée est elle plus progressiste en montrant qu’il peut y avoir des femmes tankistes. D’ailleurs à partir du moment où elles peuvent faire les mêmes choses, pourquoi pas. Si on veut être totalement égalitaire il faut par contre avoir des équipages mixtes et engageables dans toutes les circonstances ce serait plus intelligent que de former des équipages de char engageables uniquement dans certaines conditions

          • Robert dit :

            La manipulation du vivant fait partie du progressisme « scientifique » et Israël est en pointe.
            En Israël, les athées sionistes côtoyent les religieux talmudistes et cabbalistes, qui condamnent comme l’islam l’homosexualité alors que les premiers se félicitent d’avoir la première Gay Pride du monde.
            Le seul point commun, c’est la suprématie du peuple juif, terme qu’il faudrait d’ailleurs redéfinir pour chacun de ces deux groupes.

      • Thaurac dit :

        Je le voyais venir ce fameux « dolgan » ça sent l’islamo gauchiste complotiste plein nez 😉
        Encore un qui va nous parler du bienfait du progressisme social ( ça pue ce truc) de la russie, corée du nord, syrie,vénézuela,chine..) encore un comique, s’il en fallait un de plus…
        Il va encore nous parler de la paille dans l’œil d’Israël en ne voyant pas la poutre chez ses potes!

      • Thaurac dit :

        Mélanchon, allez, sort de ce corps…

      • Clément dit :

        @dolgan
        Ni à la pointe du rationalisme.

    • Thaurac dit :

      Pour le problème de démographie, je viens de consulter mon oracle et il m’a dit
      Le taux de fécondité en Israël est plus élevé que dans les autres pays de l’OCDE
      Le taux de fécondité en Israël est plus élevé que dans les autres pays de l’OCDE
      Le bureau des statistiques indique aussi qu’en 2016, les femmes juives et arabes avaient en moyenne presque le même nombre d’enfants
      Photo illustrative d’une maternité dans un hôpital israélien. (Flash90)

      Le taux de fécondité d’Israël était significativement plus élevé en 2016 que celui de tous les autres pays développés, a indiqué mardi le Bureau central des statistiques dans un rapport qui révèle que les femmes juives ont presque autant de bébés que les femmes arabes au cours des vingt dernières années.

      Selon le rapport, 181 405 bébés sont nés en Israël en 2016 – une augmentation de 92 % par rapport à l’année 1980. Près de 74 % des bébés sont nés de mères juives et 20,7 % de femmes musulmanes. Parmi les nouveau-nés, 51,5 % étaient des garçons et 48,5 % étaient des filles. …
      donc le problème n’est pas là!

    • Indicible dit :

      Bof, lorsque les femmes snipers soviétiques faisaient des coupes sombres dans les rangs allemands, la réalité ne semblait guère s’opposer à ce que les femmes combattent. De même lorsque le 588e NBAP ( https://fr.wikipedia.org/wiki/588_NBAP ) larguait ses bombes sur la tête des mêmes Allemands de nuit.
      Beaucoup de femmes ne veulent pas combattre. Soit. Ne les forçons pas à le faire. La même chose pour les hommes, d’ailleurs. Mais celles et ceux qui veulent combattre et qui sont suffisamment solides physiquement et psychologiquement devraient pouvoir le faire et le reste de la population devrait les en remercier, parce qu’ils font le sale boulot que nous n’osons faire. Et donnons-leur les moyens de revenir à la vie civile dignement.

    • Eric dit :

      Lol. Sauf qu’une israélienne vous répondra que dans un pays de la taille de l’Aquitaine, où aucun endroit n’est à l’abri d’un tir de roquettes, une femme court à peu près autant de risque de se faire tuer à la maison qu’aux commandes d’un Merkava IV. Simplement, dans un char, elle ne se fait pas massacrer comme un mouton : ça aussi, c’est une forme de bon sens, me semble t-il, un bon sens qui balaie sans discussion toutes les arguties sexistes, religieuses ou « génétiques ». Et ça, je le respecte parfaitement.

  8. antifeministezen dit :

    L’Histoire montre que dans tous les cas où les femmes ont été envoyé au combat (je ne parle pas du soutien), il s’agissait de situation dans lesquelles la défaite entraînerait l’annihilation du pays. Qu’il y ait des femmes pour reconstruire le pays n’avait plus d’importance en cas de défaite.
    Il y a eu au moins une expérimentation d’unités entièrement féminine en Russie en 1917 (https://fr.wikipedia.org/wiki/Maria_Botchkareva). Cela s’est soldé par un échec collectif malgré l’exemplarité de certains individus.
    D’autres expérimentations d’unités mixtes ont eu lieu en Russie et ailleurs dans les années 40, avec plus de succès.
    L’ultra féminisme ambiant, érigé en dogme, confond égalité des droits, des possibles, des choix des individus et égalité biologique, sur fond d’arrivisme et d’opportunisme de certaines femmes qui cherchent des passe droits.
    Qu’on le veuille ou non, homme et femme sont physiquement différent (de façon générale, il y a toujours des exeptions): de façon simplifiée, force physique et agressivité pour les hommes en général, enfantement, force mentale et sociabilité pour les femmes. Cela se retrouve dans les choix des métiers de chaque genre. Cela ne veut pas dire que l’un est supérieur à l’autre mais plutôt qu’ils sont complémentaires. L’Etat doit garantir l’égalité des droits, des possibles et des choix des individus… en acceptant la différenciation physique. Une femme de constitution classique qui voudrait être déménageur ne sera jamais recrutée, et ce sera à juste titre. Il ne s’agit pas de discrimination. Les femmes doivent pouvoir accéder aux postes qu’elles ciblent mais les critères ne doivent pas être adaptés pour elles et les missions ne doivent pas être impactées négativement. Quand on fait un choix, il faut l’assumer jusqu’au bout, avec les bons comme les mauvais cotés.

  9. Henri MARTIN dit :

    Egalité homme/femme pourquoi pas, mettons la moitié des effectifs CRS par exemple avec des femmes et évaluons les résultats après des manifestations violentes ?

  10. joni dit :

    que de commentaires antisémites sur ce site, vous n avez eu que ce que vous meritez avec votre idolatre nostradamus. ISRAEL VIVRA ISRAEL VAINCRA

    • Robert dit :

      Joni,
      Vous vous félicitez de l’incendie de Notre Dame ?

      • Robert dit :

        Joni,
        Votre propos est de l’apologie d’un incendie d’édificce religieux.
        Rappelez nous le nombre de synagogues profanées, brulées ou détruites ces dernières décennies. Et le nombre de cimetière chrétiens y compris en Israël comme certains édifices chrétiens profanés par des juifs.
        Quand à votre « gnoule » qui est un propos raciste contre les arabes, je vous le laisse. Le chantage à l’antisémitisme, qui n’existe pas comme vous le prétendez, permet de défouler votre haine sans argumenter. Personne n’est au dessus des autres dans l’humanité, personne.
        Votre argumentaire laisse entrevoir l’état de votre esprit et c’est pathétique.

      • Vinz dit :

        Vous êtes une vraie pub pour l’antisémitisme vous. Hum. Du coup, qui aurait intérêt ?

    • Amalric dit :

      @joni

      On a ce qu’on mérite ? Vous venez ici pour quoi ? Vous êtes sûrement un de ces colons fanatique qui vote extrême droite religieuse nationaliste (la coalition de Netanyahu en faite). Vous parlez d’idolâtrie mais venant d’un pays qui prend un livre religieux pour un acte de propriété vous n’avez aucune leçon a donner à ce niveau là. Vous la ramenez ici mais vous pouvez dire merci aux dirigeants américains à qui l’AIPAC tord le bras pour verser à votre pays des milliards de dollars de subventions chaque année. Vous avez l’air de vous réjouir de l’incendie de la cathédrale de Notre-Dame mais sachez que le chantage à l’antisémitisme de vous et vos semblables pour essayer de nous faire culpabiliser afin d’arriver à vos fins ne marche plus. Ceci est la seule et unique fois que je vous répondrai. La teneur des propos que vous tenez sur ce site prouve que vous êtes un fanatique.

      • Thaurac dit :

        .. »la coalition de Netanyahu en fait » Élu démocratiquement, alors qu’on le donnait pour mort avec des casseroles derrière…..

      • joni dit :

        vous pleurez parce que vous avez perdu votre Disneyland du 5em arrondissement de paris, ce ne sont que des pierres alors que la SHOAH concernait des vies humaines innocentes et fragiles. vos propos en dit long sur votre idiotie, seriez vous d origines pygmées ?

  11. Barfly dit :

    Que des femmes s’engagent dans l’armée ne me pose pas de problème, après je ne vois pas l’utilité d’avoir des équipages uniquement féminin sinon pour être dans l’air du temps et de plaire au soi disant progressiste.

  12. Jacques999 dit :

    lors de mon service militaire, je me souviens de l’officier de service nous disant que les femmes ne faisaient pas le service car elles étaient des reproductrices et devaient s’occuper du foyer. Nous avons bien ri, le cours d’éducation civique a été abrégé. Il y a 25 ans. Lamentablement certains n’évoluent pas. Si la question pour les unités de combat est la force physique, alors posons un critère de sélection identique pour hommes et femmes. Cela me parait objectivement juste si cela compte pour être opérationnel sur la mission de combat. Mais arrêtons les considérations sexistes héritées d’une organisation sociale anterieure. Dans le cas israelien, ce sont les élections entre la droite de la droite et un centriste, cela doit jouer.

    • Robert dit :

      Jacques,
      Ce n’est pas parce qu’une minorité a réussi à imposer à tous qu’un comportement est un progrès donc irréversible et forcément positif que c’est pour autant la réalité. Et les anathèmes, sexiste, phallocrate ou autre, sont une dialectique révolutionnaire afin d’arrêter tout débat et de diaboliser l’opposant, mais ils n’ont jamais réussi à fournir une démonstration sérieuse, d’ou l’anathémisation qui évite tout débat. C’est une conception totalitaire de la pensée déguisée en culte du Progrès. Un jour, nous ferons le procès de ce progressisme, avec son cortège de femmes exploitées, de viols en explosion, de mères célibataires en augmentation, d’hommes rendus irresponsables, de solitude affective.
      Le progrès est au service de l’être humain et pas l’être humain au service du progrès pour l’asservir, on peut dire la même chose à propos de la loi.

      « Etre dans le vent, une ambition de feuille morte. »

  13. Breer dit :

    Vous éludez une question primordiale dans toutes vos interventions, être dans des unités combattantes, implique un principe, celui de devoir tuer, et également de risquer de l’être…
    Et c’est sans doute à des femmes de le confirmer, mais peut être sont elles en majorité (peut être plus ou moins consciemment) moins désireuses de risquer de tuer d’autres humains (et d’être tuées si elles sont mères ou susceptibles de le devenir)..
    Et ce justement parce que la nature fait que la femme est porteuse et donneuse de vie….

    L’histoire de l’humanité qui s’est bâtie via des batailles sanglantes durant des millénaires, prouve que les hommes ont toujours été (pour une multitude de raisons) beaucoup plus violents, cruels et sanguinaires que les femmes.
    Je ne sais pas sur un plan supposé évolutif de l’humanité, si le fait qu’il y ait de plus en plus de femmes combattantes soit un progrès pour l’humanité, mais encore une fois c’est aux femmes elles-mêmes de se prononcer, et je dis cela sans arrière pensée sexiste, mais tout simplement humaniste ….

    • Robert dit :

      Breer,
      Dans certaines situations, les femmes peuvent être plus cruelles, voir les amazones, mais ça reste une exception à la nature profonde de la femme.

  14. sentinelle dit :

    Staline es-tu là il envoyait sans hésitation les femmes au casse pipe dans des unités de blindés et dans les unités d’attaque au sol si c’est votre monde garder le ?

    • Robert dit :

      Sentinelle,
      Lénine a commencé dès 1918 à nommer une femme ministre pour instaurer la séparation des mères et des enfants pris en charge par le parti, construire des usines d’avortement pour instaurer un réflexe dont la Russie n’est jamais parvenu à se débarasser. Lénine disait « une femme qui accepte de tuer son enfant ne peut pas faire de plus grand sacrifice pour la révolution. »
      Le projet des promoteurs de ces « libertés » et de ces « droits » n’a pas changé, leur idéologie s’est simplement adapté par la praxis à la pensée dominante. Inventer des illusions qui séduiront et ensuite asserviront les êtres humains qui auront changé sans forcément être d’accord et surtout sans s’en rendre compte en vue de les éloigner de leur identité, de leurs racines, d’eux-mêmes pour être plus disponible à se vendre au marché, à renier toute morale, à rejeter tout enracinement.

  15. Edgar dit :

    Je penche pour l’opinion de Kahalani. L’Histoire de l’Armée Rouge nous enseigne que les femmes font de bons pilotes de combat, d’excellent tireurs d’élite ou fantassins. Mais, pour le moment, ce sont les femmes qui enfantent. (Je ne doute pas une seconde que cela ne va pas durer: entre les expériences coréennes et chinoises, les angoisses des démographes et des économistes, les intérêts des couples gays et les progrès constants de la science de la reproduction, d’ici 100 ans, le monopole féminin sera brisé…) Et, puisque ce sont encore les femmes qui enfantent, et qu’une société périt de ne pas se reproduire, le ventre – et le psychisme – des femmes a autant de valeur que la centrale de Dimona. Pour ce qui est des problèmes des tankistes israéliens, qu’ils évitent plutôt de se laisser surprendre (1973) ou qu’ils étudient un peu plus sérieusement les préparatifs de l’ennemi (2006).

  16. Vladimir dit :

    Il y aura des femmes dans les futurs SNA Barracuda (classe Suffren).
    La situation des femmes, pas seulement dans les armées, est liée à la place des religieux dans les sociétés. Israël par exemple n’a pas de mariage et de divorce civil. Il faut passer devant le rabin.
    Idem pour leurs voisins où le religieux est tout autant prépondérant.

  17. PAK dit :

    80% des prisonniers en France sont des hommes alors que 80% des juges sont des femmes où est la parité ?

  18. Lafaux dit :

    « Un cours de formation pilote a été organisé pour déterminer si une équipe de femmes serait capable de faire fonctionner un char de manière satisfaisante pour défendre nos frontières » et « trois équipages ont été formés avec succès »
    Une femme qu’elle soit Israélienne, Française, Suédoise, Américaine ou Norvégienne elle ne peuvent pas passer les tests de sélection identique et les mêmes contraintes qu’un homme c’est par égalitarisme et la doctrine féministe et leurs normes depuis une vingtaine d’années sans oublier que l’armée c’est un bastion masculin alors le féministe imposent ses normes les (taux de femmes dans tous domaines, rapport spécifique, adaptation spécifique,… ) et c’est elles oublier que le qui nous disent quelles nous disent être contre le sexisme et stéréotype que l’on finit par accepter leur sexisme et stéréotype. Un rapport type http://www.assemblee-nationale.fr/15/rap-info/i1814.asp rajouté a celui-ci http://www.opex360.com/2019/03/07/mme-parly-lance-un-plan-mixite-afin-de-renforcer-lefficacite-operationnelle-des-armees/ Juste quatre extraits :
    « L’égalité fait l’objet de restrictions et d’exceptions prévues par le statut, qui ont heureusement évolué depuis 1972 et qui doivent en effet être dûment justifiées et proportionnées. »
    Avec cette phrase et les deux rapports plus eux les épreuves physiques distinctes les quotas pour l’école de guerre, la loi Sauvadet sont justifiés car elle ne ferait pas l’objet de discrimination indirecte ou direct vraiment spéciale le féministe quand elle parle d’égalité réelle faut traduire par égalité de féministe.
    « C’est précisément l’effort de collecte de données sur l’égalité entre les femmes et les hommes qui a permis d’élaborer des mesures intelligentes, sans avoir à parler de quotas. »
    Il faut oser… .
    « Mme la ministre des Armées a lancé récemment un « plan mixité » extrêmement ambitieux. Il devient en effet nécessaire que les armées diversifient, elles aussi, leur recrutement, dans un champ qui est très concurrentiel. La féminisation permettra, à terme, de renouveler les pratiques, de donner confiance à de nombreux jeunes militaires et surtout, de faire évoluer les ambiances de travail. Comment percevez-vous, par exemple, la mise en application des mesures permettant aux militaires de prendre des congés pour convenances personnelles et donc aux femmes d’accéder à tous les postes ? La féminisation est un travail de longue haleine et il n’y a pas que dans les armées que des difficultés de ce type se posent : il n’y a guère de mixité aux postes à responsabilité de l’industrie de la défense, pas plus que dans les autres secteurs d’activité. Qu’avez-vous constaté de positif et de prometteur dans les armées en la matière ? »
    « Pour l’instant, les femmes ne sont toujours pas admises dans la légion étrangère. En revanche, une expérience est menée sur leur présence au sein des sous-marins et dans la gendarmerie mobile. » Tout le monde peut la faire le résultat de l’expérience juste une remarque le test de sélection de la légion devra être modifié sans oublier les autres adaptations ensuite pour la gendarmerie quand on accepte le test de sélection sportive pas étonnant qu’ensuite… .

  19. dorian dit :

    Pas besoin de jambes pour faire des enfants, la belle excuse !

  20. Clément dit :

    Dès qu’un article parle des femmes, les commentaires font se demander si on est toujours sur Opex360 ou sur le 18-25 de jeuxvidéo.com … Les incels se font tourner le mot pour venir troller ce genre d’information ?

  21. Robinson dit :

    De temps à autres, une nation a besoin pour se défendre de sacrifier une partie de sa population ; si elle sacrifie de sa population féminine, elle sacrifie de son avenir. Si par exemple en 14-18, la France avait sacrifié 500.000 jeunes femmes à la place de 500.000 jeunes hommes, aurait-elle pu se redresser ?

    • Thaurac dit :

      Sans femme , pour moi , impossible de redresser, amis bon peut être que d’autres avec des sensibilités différentes , vu sur ce blog…..