CNM, Retraite Mutualiste du Combattant

 

L’enquête sur le F-35A japonais qui s’est abîmé en mer s’annonce (très) compliquée

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

105 contributions

  1. Barfly dit :

    Un vieux pêcheur va repêcher l’épave et va la vendre à des coréens du nord qui vont la revendre à des chinois et dans 2 ans, la chine se pointe sur le marché avec un bel avion bourré de nouvelles technologies. Voilà comment grâce à un vieux pêcheur on s’épargne 20 ans de recherche et de galère en tout genre.

    • Lougakic dit :

      7 ans après le crash de rafale en Méditerranée, jusqu’à ce jour, personne ne veut le chercher, parce que c’est un gadget sans aucune valeur, un chasseur est invendable sauf pour les pays corrompus ou gouvernement de la junte militaire.

    • josé-paledir dit :

      Ouai! a 1500m de fond ça va pas être le premier pêcheur du coin avec sa barcasse et son petit filet qui y arrivera …

  2. MERCATOR dit :

    LM nous prend pour des billes et j’aimerai savoir ce que pourront rétorquer avec un raisonnement structuré les défenseurs de la dinde .

    Voici la traduction de la notice commerciale sur papier glacé de la  » Bête ».

    « Système d’information logistique (ALIS)
    Multimedia
    News
    Contactez-nous
    Il faut plus que de l’acier, de l’électronique de pointe et une poussée des moteurs pour faire décoller le F-35 Lightning II, l’avion de combat de la cinquième génération au monde. C’est le système d’information logistique autonome (ALIS) qui donne aux opérateurs de F-35 Lightning II la capacité de planifier, d’entretenir, de planifier et de maintenir ses systèmes tout au long de la vie due l’engin. ALIS fournit la colonne vertébrale informatique et les capacités nécessaires à la prise en charge des Chasseurs actuels et futurs à travers les services américains et alliés.

    ALIS intègre un large éventail de fonctionnalités comprenant les opérations, la maintenance, les pronostics, la chaîne d’approvisionnement, les services de support client, la formation et les données techniques. Un environnement d’information unique et sécurisé fournit aux utilisateurs des informations à jour sur l’une de ces zones à l’aide d’applications Web sur un réseau distribué.

    Le F-35 est le premier système d’aviation tactique à avoir conçu des outils de maintien en puissance de concert avec l’aéronef, pour une efficacité et une rentabilité optimales. Par rapport aux avions précédents, ALIS conserve une plus grande fidélité des informations sur la flotte de F-35 afin de réduire les coûts d’exploitation et de maintenance et d’augmenter la disponibilité des avions.

    ALIS transforme les données de nombreuses sources en informations exploitables, permettant ainsi aux pilotes, aux responsables de la maintenance et aux chefs militaires de prendre des décisions actives pour que les avions continuent de voler. »

    Ce qui veut dire que si le systeme FONCTIONNE on peut se passer des ENREGISTREURS DE VOL qui devraient faire redondance avec les données transmises en TEMPS REEL au centre ALIS au PENTAGONE.

    De deux choses l’une, soit les autorités US savent déjà ce qui a cloché et attendent une problématique repêchage des enregistreurs , soit, ce que je crois volontiers, le systeme n’a rien transmis du tout, étant incapable parmi les millions de ligne de code de trier instantanément les données indiquant l’arrivée de la défaillance fatale .

    • John dit :

      LM n’a aucunement le droit de révéler des infos confidentielles au public !
      Le Japon et les USA travaillent ensemble pour comprendre ce qui s’est passé.
      Le savent-ils déjà? Peut-être!

      Concernant l’informatique, ne mélangez pas données et lignes de codes, ce sont deux choses totalement différentes.
      Le code donne des instructions. Les données elles sont utilisées par le code pour faire ce qui doit être fait…
      Prenez le Rafale, à chaque fois que le pilote met une impulsion dans son joystick, l’ordinateur traduit cela par un mouvement… L’ordinateur permet aussi de maintenir une stabilité malgré la nature instable des appareils modernes…
      Bref, sur un système comme celui-là, une donnée ne va pas passer par 500’000’0000’000’000’000 lignes de code avant d’être traité par le bon segment…
      Vous pensez bien que l’ordinateur (les ordinateurs) sont conçus de manière un peu plus intelligente. Sinon, à chaque fois qu’une action est faite, l’appareil aurait un délais de réaction. Que je sache, ce n’est pas le cas.

      Savez-vous dans quel « segment » le code de l’appareil est le plus complexe?

      La réalité virtuelle permise par le casque, voir à travers le plancher doit être très intense en puissance informatique.
      Par contre, au vu des appareils commerciaux et avions de chasse en général, la réactivité des systèmes est excellente. Pas la moindre raison que ce ne soit pas le cas chez Lockheed… Tous les moteurs sont gérés informatiquement aujourd’hui.

      • Ah Ca ! dit :

        @John…. donc anglophone
        En premier, je tiens à vous féliciter pour votre politesse toute sortie d’un politiquement correct corporatiste de type: enfumage à la relation publique…
        Secundo, nous raconter que « Le code donne des instructions » est extrêmement restrictif… Quid d’une logique défaillante ? Selon vos dires LM ne peut pas faire d’erreurs si simples….
        Non mais! sieur Benalla…
        Pour en finir…. et toujours selon vos dires…  » la réactivité des systèmes est excellente. Pas la moindre raison que ce ne soit pas le cas chez Lockheed… Tous les moteurs sont gérés informatiquement aujourd’hui. »
        …..
        Vous en faites quoi de la logique de programmation du 737 Max 8 ? …?
        …..
        C’est bien ce que j’ai compris…. de l’enfumage anglosaxon…

        • Hermes dit :

          Pour autant que je sache sur le 737 c’est la sonde qui transmettait des données érroné et le système qui de facto allait au delà de ce qui était attendu.
          .
          Rien a voir avec ce dont on parle.
          John qui pourtant que je sache est Suisse ? A bien résumé la chose.
          .
          Un programme ne traite pas les données en pensant par l’ensemble de ses milliers/millions de ligne de code.
          Déjà parce qu’un programme n’est pas égal à ces lignes de code (Il s’agit d’un langage intermédiaire pour l’Homme que l’on traduit à la dernière étape (Compilation) en langage machine.
          .
          Un programme sera faillible tant que le développeur sera faillible.
          Néanmoins ce n’est pas parce qu’il y a 3 millions de ligne de code que tous les systèmes ont un traitement complexe, l’ensemble fait 3 millions, mais chaque sous système est généralement plus « léger ».

          • John dit :

            @Hermes,
            Très bon résumé sur mes origines, mais je trouve que cet élément n’est pas du tout pertinent dans la mesure où j’essaie d’être le plus impartial possible, et que j’essaie d’aller dans les faits plutôt que vers mes préférences.

            Par exemple, si on parle de la Suisse, le seul appareil que j’aimerais qu’il ne soit absolument pas choisi est le F35. Et ce n’est pas parce que ce n’est pas un bon avion pour ses missions. Mais justement parce que sa conception en fait un avion d’attaque alors que la Suisse a besoin d’un avion défensif.

            Ensuite, concernant le contenu de ce que vous dites, rien à redire. Le code peut avoir des failles. Mais la faille n’est pas la longueur du code.

          • Hermes dit :

            Navré, concernant l’origine je souhaitais simplement remettre en place une personne qui se permet de juger à travers un prisme qui n’a ni sa place, si aucune logique dans notre monde aujourd’hui et en ce lieu.

        • John dit :

          Si vous voulez tout interpréter de travers, c’est votre problème…
          Je dis juste qu’à priori, si les appareils volaient, c’est que les bonnes données arrivaient au bon moment, et qu’elles étaient rapidement traitées, afin que le pilote ne voit pas de différence !
          Je pense donc que ce n’est probablement pas la bonne hypothèse !

          Je pense que nous n’avons pas la même compréhension du codage.
          La gestion informatique du moteur n’est pas la raison du crash du 737 MAX ! La gestion informatique des moteurs a une trentaine / quarantaine d’années.
          Le problème du 737 max c’est celui d’un système critique qui ne se base sur 0 redondance. Donc c’est l’erreur la plus basique et la plus « honteuse » qui peut être faite en aéronautique.
          Boeing n’a pas l’habitude d’avoir un ordinateur qui gère l’enveloppe de vol de l’appareil, chose qu’Airbus fait depuis longtemps. Et depuis que Boeing a repris ce concept à cause de la position des réacteurs qui rendait un décrochage probable en phase de montée, elle a des problème car les capteurs ne sont pas suffisants, et le contrôle du pilote sur le système est inconnu…

          Donc contrairement avec ce que vous dites, je ne suis pas d’un côté ou de l’autre. J’essaie de comprendre ce qu’il a pu se passer.
          Et je dis que le problème ne vient pas du nombre de ligne de codes… Cet élément est HS. Par contre qu’une partie du code soit responsable, c’est très probable

          • Ah Ca ! dit :

            Félicitation, vous êtes aussi bon que notre président …
            je vous cite…. en premier…. « Le problème du 737 max c’est celui d’un système critique qui ne se base sur 0 redondance »
            ….. pour ensuite…  » les capteurs ne sont pas suffisants »
            …. pour finir…. « qu’une partie du code soit responsable, c’est très probable »
            C’est quoi exactement la raison, quand nous attendons toujours les résultats d’enquête ?
            A moins que vous avez des informations préliminaires que nous n’avons pas….
            Au passage, Boeing que je sache maitrise depuis longtemps ces phases de conception car si ma mémoire est à moitié valides, les pilotes doivent faire un certain nombre d’atterrissage en pilote automatique par an pour garder certaines de leurs qualifs actives. C’est donc que les codages des ordis fonctionnent….

          • John dit :

            C’est bien ce que je pensais… Vous ne comprenez rien à l’informatique, et rien au système…
            Si un système marche 1000 fois, ça ne signifie pas qu’il va fonctionner dans TOUTES les circonstances !

            Tout ce que vous pointez est cohérent.
            Concernant le premier crash, les raisons sont assez claires, et il est probable que le second crash a subi les mêmes problèmes.
            Les capteurs ne sont pas en nombre suffisant et 0 redondance, c’est exactement la même chose… Et ça c’est une partie du problème.
            Mais en soi, un nombre insuffisant de capteur n’est qu’une partie du problème, l’autre partie c’est d’avoir un système informatique qui prend une décision basé sur une information unique, sans que celle-ci soit contrôlée.
            Et lorsque le pilote tente de reprendre le contrôle sur le MCAS, le Boeing reprend le contrôle de son côté après 5 secondes…
            Les informations préliminaires sont disponibles partout, et même les solutions offertes par Boeing sont disponibles partout…
            Par contre, bien joué, vous réussissez à attaquer sur de nouveaux sujets à chaque commentaire, mais ne réalisez jamais ou n’admettez jamais la cohérence des propos que vous attaquez…
            Bref, fini les débats avec vous

          • ScopeWizard dit :

            @Ah Ca ! @John

            Voyons , chers amis ……….. 🙂

            https://www.youtube.com/watch?v=k0T_nhNyEGk

      • MERCATOR dit :

        Oui merci de ses précisions, mais néanmoins vous ne répondez pas à la question essentielle, les autorités connaissent elles la raison du crash?puisque elles sont censées recevoir en TEMPS RÉEL via ALIS les données des paramètres qui sont dans les enregistreurs à moins 1500 mètres, ou bien ALIS n’a pas fonctionné .

        • John dit :

          C’est bien ce que je dis, ce sont des éléments confidentiels, donc on ne saura pas tant que les autorités américaines et/ou japonaises n’en parlent, que ce soit en accord ou unilatéralement.
          Ensuite, recevoir les données aide probablement à connaître les causes du crash. Mais ce n’est pour autant pas « simple ».
          Est-ce que une partie des données reçues était mauvaise et dans ce cas, cela offre plusieurs pistes mais pas forcément la raison finale.
          En général, obtenir les boîtes noires et certaines pièces critiques comme le réacteur, les capteurs, etc… permet de confirmer d’où provenait le problème.

          Par exemple, rappelez vous de l’A320 qui a amerri dans l’Hudson. Les boîtes noires indiquaient que les moteurs avaient toujours de la poussée. Le pilote et son co-pilote affirmaient que les oiseaux ingérés avaient endommagé les moteurs et ceux-ci ne délivraient plus la moindre poussée.
          Il a fallu analyser les réacteurs pour connaître la bonne piste.
          Donc que l’on parle de boîte noire ou de données transmises, cela ne permet pas de tout comprendre, cela ne donne qu’une image partielle. Et parfois, celle-ci est suffisante. Parfois, il en faut plus. Et vu la localisation de l’appareil, si les données ne permettent pas d’arriver à une conclusion, ça pourrait prendre du temps.

          J’espère comme tout le monde que la cause soit connue au plus vite pour protéger les pilotes avant tout !

    • WaterBoy dit :

      Vous pipeautez. ALIS ne transmet pas les données en temps réel. Rien dans ce que vous mentionnez ne le dit, en outre, à part votre interprétation.
      Pour votre information d’ailleurs, s’il le faisait l’avion ne serait plus furtif puisqu’émettant en permanence du signal.

      • MERCATOR dit :

        En fait pour avoir les réponses, il suffit en fouinant un peu, de lire les articles et notices dithyrambiques de LM himself!

        Voici la traduction libre de l’un d’entre d’eux où l’on voit que votre hypothèse de non transmission en temps réel est erronée !

        « 5 raisons pour lesquelles le nouveau F-35 va réinventer le combat aérien
        David Choi 19 juillet 2016 à 15h22

        Lockheed Martin
        Vous avez probablement vécu sous un rocher si vous n’avez pas entendu parler du prochain avion à réaction américain, le F-35 Lightning II.

        Principalement développé par Lockheed Martin, le F-35 a été qualifié de chasseur multi-rôles le plus avancé au monde. Divers autres composants, tels que le moteur et les fuselages, ont également été développés par d’autres partenaires, tels que Northrop Grumman et Pratt & Whitney.

        Certes, il a eu son lot de retards et de problèmes budgétaires , mais il semble qu’après avoir réglé ses problèmes, l’avion de combat pourrait bien être en train de gouverner le ciel.

        Mais ce n’est pas parce que le F-35 est doté d’une cellule séduisante qu’il s’agira d’un brillant exemple de l’avenir de l’aviation.

        Voici cinq caractéristiques de ce nouveau combattant qui pourraient changer le champ de bataille de demain:

        C’est pratiquement indétectable
        It’s virtually undetectable
        Lockheed Martin
        La forme et les caractéristiques uniques du F-35 lui permettent de ne pas être détectés par le radar, les capteurs infrarouges et l’interception des émissions. Ses systèmes de carburant et d’armes internes, ses capteurs et son revêtement furtif fonctionnent tous ensemble, ce qui laisse la 4e génération de combattants précédente dans la poussière – ou, dans ce cas, sur le radar de l’ennemi.

        Même son système de ciblage électro-optique (EOTS) a été conçu pour garder à l’esprit le facteur de furtivité – les ingénieurs l’ont minutieusement conçu pour qu’il puisse être intégré dans le fuselage du F-35, le rendant ainsi indétectable par le radar ennemi.

        Cependant, même avec sa longue liste de fonctions furtives prises en compte, le F-35 risque de ne pas répondre aux attentes. Dans une déclaration du commandant du Commandement du combat aérien, le général Herbert J. Carlisle a expliqué que d’autres pays mettaient au point de nouveaux systèmes d’armes sol-air capables d’acquérir, de suivre et de cibler des aéronefs furtifs américains.

        Il peut voir ce que vous voyez
        It can see what you’re seeing
        Ce partage, c’est bienveillant et, dans le monde d’aujourd’hui, parfaitement connecté, il est considéré comme une nécessité lorsqu’il s’agit d’informations pendant le combat.

        Le F-35 est capable de  » quarterbacker  » d’autres avions, c’est-à-dire de voir une photo intégrée puis de partager les données avec d’autres pilotes du même réseau.

        Mais cela ne s’arrête pas là. CES MÊMES DONNÉES PEUVENT NON SEULEMENT ÊTRE TRANSMISES A D AUTRES AVIONS A RÉACTIONS MAIS ÉGALEMENT AUX FORCES TERRESTRES Ce lien de données avancé multifonctions (MADL) développé par Northrop Grumman offre aux pilotes la possibilité de partager en toute sécurité les informations nécessaires, sans se soucier de l’interception par les réseaux ennemis.

        Il dispose d’un système de données robuste
        It has a robust data system
        Lockheed Martin
        Étant donné le grand nombre de F-35 produits pour les États-Unis et d’autres pays alliés, il est essentiel de tenir des registres de maintenance et de permettre aux autres pilotes de l’escadron de partager ces informations.

        En tant que « centre névralgique » du F-35, le système d’information logistique autonome (ALIS) compile un grand nombre de données pour résoudre tout problème avec l’avion, puis LES TRANSMET A UN RESEAU QUE LES TECHNICIENS PEUVENT DIFFUSER MEME EN VOL . Avec la fonction ALIS, les techniciens sur le terrain peuvent être mieux préparés pour assurer la maintenance lors d’un scénario exigeant une action rapide.

        Cependant, un logiciel essentiel tel que celui-ci peut ne pas être insensible aux problèmes. CNN rapporte que toute la flotte pourrait être immobilisée en raison de problèmes liés à ALIS. En outre, selon Aviation International News , le DoD a déclaré qu’il s’agissait du « risque technique le plus important et le plus actuel » en juin dernier.

        Il a un casque spécifique pour le pilote
        It has a specific helmet for the pilot
        Lockheed Martin
        Il n’est pas logique de conduire une motocyclette chère uniquement en utilisant un casque qui en vaut la peine. Le casque sur mesure du F-35 n’est pas différent.

        Le système d’ouverture distribuée (DAS) fournit des images en temps réel diffusées par six caméras infrarouges montées sur la cellule du F-35, offrant ainsi au pilote chanceux une meilleure connaissance de la situation et une réduction de sa charge de travail. De nombreux autres flux essentiels, tels que la vitesse, le cap, l’altitude, les informations de ciblage et les avertissements sont également affichés sur le casque, contrairement à l’affichage tête haute classique.

  3. Clavier dit :

    Les Trolls de Pyongyang ont trouvé une faille informatique……?

  4. Meiji dit :

    Est-il possible que l’avion poussé dans ses extrêmes limites puisse de désintégrer en vol ?

    Pour les pilotes du 302 Hikotai, qui étaient équipés du F-4 EJ étaient habitués à plus de performances, ou de maniabilité?
    Les matériaux pour la « furtivité » du F35 sont-ils aussi résistants que sur les anciens appareils ?

    L’enquête s’annonce difficile si les restes de l’avion ne sont pas retrouvés.

    • Bruno dit :

      @Meiji
      Ce sont les traditions du 302 Hikotai qui ont été transféré fin mars aux F-35 de Misawa, pas les équipages…
      Avez-vous déjà vu voler un F-4EJ pour imaginer une seconde qu’il ait plus de performances et de maniabilité qu’un F-35?

  5. Lejys dit :

    Cette hypothèse reste très peu probable: même si le F-35 est loin d’être une bête de maniabilité, et que ces derniers mois une fatigue plus importante que prévue à été découverte sur la structure de l’avion ( remettant en cause le potentiel horaire promis), l’avion était déjà validé pour 7 G et devait atteindre les 9 G. En outre, une désintégration en vol reste exceptionnel, L&M sait construire des avions. C’est le pilote dans le cockpit qui limite le nombre de G qu’ils peuvent encaisser. Nombre d’appareils sont d’ailleurs équipés d’un logiciel l’empêchant de manœuvrer trop fort, plaçant le pilote dans une situation impossible à encaisser physiquement, sous peine d’évanouissement.

  6. ScopeWizard dit :

    Pour l’ instant , nous ne savons rien , mais alors rien de rien ; l’ avion F-35 A était en vol , il effectuait une mission apparemment prématurément interrompue , puis l’ avion a disparu …………

    Mais quelle direction suivait-il jusqu’ au moment de sa disparition ? Quel cap ? À quelle altitude exacte ? Ce sont des données qu’ il faudrait connaître avec précision car finalement nous ne savons pas ce qu’ il s’ est passé après cette interruption de mission …………
    Nous ne savons pas pourquoi le pilote du F-35 a interrompu ladite mission , de même que nous ne savons pas avec exactitude ce qu’ il a fait après , or peut-être est-ce précisément à ce moment là qu’ un incident grave s’ est produit tandis que lors de l’ interruption de mission , le pilote n’ aurait été victime que d’ un incident mineur comme une perte de données concernant des éléments non vitaux le contraignant de la sorte à mettre un terme à sa mission , perte de données qui , soit n’ a eu aucune importance ( en gros , l’ avion ne pouvait plus combattre mais pouvait voler et rentrer à sa base sans encombre ) , soit s’ est aggravée allant jusqu’ à entraîner une panne majeure qui a suffi à l’ envoyer au tapis , peut-être une interruption d’ alimentation électrique ?

    Bref , affaire à suivre …………..

    En attendant , quid du commandant Akinori Hosomi ?

    • ScopeWizard dit :

      À présent que j’ ai eu le temps de bien y réfléchir , au petit jeu pas forcément du meilleur goût consistant à spéculer sur les causes possibles de cet accident , perso je soupçonne très fortement une défaillance du système d’ alimentation en air ( ou ce qui lui sert d’ air ) du pilote ; ce qui expliquerait et justifierait au moins deux choses : l’ interruption de mission , l’ absence d’ éjection alors que l’ altitude et le terrain survolé , en l’ occurrence la mer , autorisaient une éjection , certes pas facile compte tenu du milieu de réception à savoir dans des eaux froides et loin des côtes mais tout de même dans une relative « sécurité » étant-donné l’ équipement de survie à la fois performant , adapté , parfaitement au point …………………et bien-sûr la perte de l’ avion …………….

      Pour le moment , excepté un évènement extérieur ( missile , ( qui ? les russes , les chinois , les coréens du Nord ? Bof ! ) collision aviaire ( reconnaissez qu’ il aurait fallu quand-même un bien gros volatile genre super-condor pour détruire un F-35 sans que le pilote ait pu au minimum avoir le temps et la santé de lancer un Mayday vu qu’ il évoluait suffisamment haut et que l’ avion n’ est pas en polystyrène expansé ou en balsa , donc fort peu probable ) , abordage drone ( là aussi , maousse costaud le drone en question , le F-35 pouvant détecter une escadrille de moucherons , il n’ aurait pas « vu » un drone ? Par conséquent , également très peu probable ! ) , etc …. ) , ou éventuellement un malaise du pilote dont l’ avion n’ est pas directement la cause , je ne vois vraiment que cela par rapport à ce qui filtre comme info concernant cet accident ……………qui en définitive et de prime abord ne me paraît pas si difficile à expliquer puis à en déterminer les causes exactes …………

      M’ enfin , nous verrons bien ……………..

    • ScopeWizard dit :

      Après , j’ entrevois bien une autre hypothèse ; nettement plus dérangeante …………

      Celle où le pilote a senti le souffle du Vent Divin sur sa nuque ……… ce qui compte tenu des substances auxquelles certains d’ entre-nous peuvent avoir recours afin de tenir la distance ou simplement dans le but d’ améliorer des performances ainsi que de ce que peut être l’ âpreté d’ une existence n’ aurait tout compte fait rien de si surprenant , le crash de la Germanwings en est l’ un des plus récents exemples avérés , et en l’ occurrence l’ Airbus était plein de passagers , le pilote était loin d’ être seul maître à bord donc responsable de son seul destin ………….

      Maintenant , je vous accorde que le « Vent Divin » était plutôt conçu dans le but de gagner une guerre ou du moins de retarder l’ inéluctable , de permettre aux peuple Japonais de conserver foi et espoir et combativité compte tenu des résultats de l’ opération espérés des plus « positifs » , tandis que dans le cas de ce crash de F-35 ………. Bof , j’ ai un doute !

      Cela étant , j’ insiste : tout ceci n’ est qu’ une hypothèse et rien qu’ une hypothèse formulée par quelqu’ un qui s’ efforce d’ y voir un peu clair , juste ça …………….. 🙂

      • Franz dit :

        Il y a encore une autre hypothèse, réservée aux amateurs : un consortium malveillant, un îlot abandonné avec un cratère au milieu permettant l’atterissage d’un aéronef VTOL…
        Et Lady X.
        @mitiés !

        • ScopeWizard dit :

          @Franz

          Voilà , ça c’ est de la référence ! 🙂

          « S.O.S Soucoupes Volantes ! » Et puis sa suite « Un Prototype a Disparu » , excellents albums typiques de la fin des années 1950 !

          Cette Lady X , faut reconnaître que lorsque ça lui prend , elle e******e bien son monde quand-même ! 😉

          @mitiés également !

    • lol dit :

      vu l’historique des problèmes du F-35, il y a deux possibilités avec absence de communication avant le crash, problème d’oxygène et bugs multiple du logiciel

      • ScopeWizard dit :

        @lol

        Je ne saurais dire , l’ enquête devra le déterminer ; disons qu’ au vu des premiers éléments dont nous disposons à ce stade , l’ absence de communication ainsi que celle d’ éjection + cette brusque interruption de mission , d’ après mes minces connaissances et un certain sens de la logique , perso je privilégierais en premier une défaillance au niveau de l’ OBOGS ( On Board Oxygen Generating System , c’ est à dire un dispositif autonome générant un air enrichi en O2 destiné à couvrir tous les besoins physios des pilotes que ce soit l’ air respiré comme celui de la protection anti-G quelle que soit la durée de la mission ) avant quoi que ce soit d’ autre y compris une panne générale de l’ alimentation électrique ou les bugs multiples auxquels vous faites allusion ……………

  7. B21raider dit :

    Hors sujet, mais est-ce que le rafale dispose d’armes SEAD/DEAD pour la lutte contre la DCA (Style AGM-88), PS: ce n’est pas la tache des missiles de croisière.

    • nexterience dit :

      PS: si c’est la tâche des Scalp

      • B21raider dit :

        non, mais a lors la pas du tout, ça se voit que vous n’y connaissez rien, la tache SEAD fait appel au moins a un missile bi-sonique, et en plus le SCALP n’a pas de fonction Home-on radiation

      • John dit :

        La question est un peu plus complexe que un seul missile…
        « Historiquement », SEAD (Suppression of Enemy Air Defense) était effectué à l’aide de missiles qui avaient des propriétés particulières… Soit ils étaient pré-programmés et connaissaient leur destination.
        Ou alors, une tête chercheuse se dirigeait vers un émetteur d’ondes radars, et les longueurs d’ondes définies étaient indiquées au missile.
        Il s’agissait de l’AS-37 Matel, conçu pour le rôle anti radar.

        Ceci était l’approche ancienne. Et les nouveaux avionneurs se sont dirigés vers la furtivité ! Et pour le cas du Rafale, le système Spectra est censé le protéger des missiles dirigés contre lui.
        Il a bien fonctionné dans le cas d’exercices. Certains experts pensent qu’un tel système est efficace contre des systèmes uniques. Mais lorsqu’il y aurait une défense plus intégrée, avec différents radars, différents types de radars, il serait possible que le système ne soit pas efficace…
        Je pense que ces experts sont Américains. Et chacun défend sa stratégie pour vendre ses avions. De son côté, Saab par exemple annonce que son radar peut repérer des avions dits furtifs passivement. Donc il y a bcp d’info et d’intox. Quoi qu’il en soit, c’est la stratégie qui a changé.

        Chez les Américains, le F18 Growler joue le rôle de brouilleur radar afin de protéger la flotte.

        La différence avec le DEAD, c’est que celui-ci ne considère que la destruction physique des moyens de défense anti aérienne.
        Donc aujourd’hui, on ne parlerait plus que de SEAD, car les différents moyens sont combinés pour augmenter le succès, le destruction physique est le but final, mais en attendant, divers moyens de protection dont le brouillage, les diverses formes de furtivité sont utilisés pour se protéger de la défense aérienne.

        Tout ça pour dire qu’il n’y a pas de missile conçu pour ce rôle spécifiquement, pour autant, ce rôle n’est pas « abandonné ».

        De son côté, Saab annonce que son appareil est le plus capable dans le brouillage pour un avion multirôle, et pas conçu uniquement pour cette mission comme l’a fait Boeing avec le F18 Growler.
        Je pense que le secret défense est très important pour ce type de technologies. Ces informations sont critiques. Donc chaque avionneur va se vendre avec des mots très génériques. La réalité est plus complexe.

      • mich dit :

        Bonjour ,un peu surdimensionné la charge d’un scalp .

      • Alpha dit :

        Ça peut être la tache des Scalp… Mais en Libye, c’était surtout la tache des A2SM (45 km de portée…). La doctrine française SEAD actuelle, basée sur le brouillage (SPECTRA) et sur le renseignement, la tactique et les manœuvres peut être un outil intéressant, rentable et performant dans certains cas, comme on l’a vu en 2012, en Slovaquie, lors de l’exercice MACE XIII ou le Rafale (escadron 5/330 «Côte d’Argent») est la seule plateforme à avoir déjoué les SA 10B engagés (première version du S300) !…
        Mais la tendance actuelle à la prolifération des SAM notamment dans les pays en développement, rendra ce modèle de plus en plus insuffisant face à des adversaires de premier ordre, mais également de second ordre…
        A terme, il faut renforcer notre capacité de frappe à distance et avoir une version dédiée du Rafale destinée à un usage de guerre électronique, à l’instar du EA-18G Growler, sans quoi, la France se retrouvera bientôt dans l’impossibilité de mener de sérieuses missions «d’entrée en force»…

        • John dit :

          Est-ce que la France prévoit d’avoir des pods de guerre électronique plus puissants? Ou est-ce que le système SPECTRA qui protège individuellement les appareils est une solution suffisante?
          Est-ce qu’un équivalent au Growler est envisagé / envisageable?
          L’Australie semble être impressionnée par les capacités de ce système.

    • mich dit :

      Bonjour pas d’arme équivalente à l’ AGM88 ,on aurait pu avoir un programme commun avec les allemands dans les années 90 (missile ARAMIS il me semble ) mais à l’image d ‘un missile mer mer supersonique ,il n’y a pas eu de suite.La lutte contre les systèmes de DA peut aussi concerner des missiles de croisière ( delilha israélien ),mais de toute manière l ‘attaque d ‘ une DA plus ou moins organisée nécessite plusieurs systèmes (la guerre du Liban en 82 est un bon exemple).Pour l ‘instant on peut imaginer bombarder les systèmes de DA avec des AASM ,mais il faudra de toute manière un gros travail de guerre électronique et de renseignement ,peu importe les armes.

    • ScopeWizard dit :

      Hello everybody ! 🙂

      Quelqu’ un saurait-il expliquer simplement et très clairement ( sans s’ énerver , c’ est mieux ! ) les différences concrètes entre les SEAD ( Suppression Enemy Air Defense ) , DEAD ( Destruction Enemy Air Defense ) , A2/AD ( Anti Access/Area Denial ) ?

      Je suppose que SEAD ne signifie pas que la défense anti-aérienne de l’ ennemi a été détruite mais juste neutralisée , peut-être électroniquement , contrairement à DEAD et qu’ il y a une notion de contournement , d’ évitement dans un environnement d’ interdiction A2/AD , donc de pénétration en vue d’ élimination ; seulement de ce dernier point , je ne suis point sûr …………..
      Ainsi que ce que cela implique dans une DCA ( Défense Contre Avions ) à combattre surtout si l’ on veut que sa neutralisation soit la plus efficace possible ?

      Merci !

      • Nico St-jean dit :

        @ Scope
        .
        SEAD/DEAD font parti du langage Weasel (ou Wild Weasel) qui est un langage utilisé entre les forces américaines.
        .
        Le terme SEAD est extrêmement variable. Il regroupe le brouillage, les attaques de guerre électroniques (DAM Jamming ) et les frappes par missiles Home-on-Jam tel l’AARGM (AGM-88E/ER)
        .
        Le DEAD signifie la destruction défense anti-aérienne pure par tout autres moyens que les missiles Home-on-Jam (exemple, SCALP, Tomahawk, JASSM/ER, JDAMS, A2SM etc) et exclu bien évidemment toutes formes de guerre électronique.
        .
        Une arme SEAD est par définition une arme Hom-On-Jam (anti-radiation). Donc au lieu d’avoir un autodirecteur SAL (semi active laser) IR, radar actif/passif, l’arme en question possède une antenne qui se verrouille sur n’importe quelle fréquence choisi qui se trouve dans ça bande et priorise l’illumination ou le brouillage.
        .
        Donc si le missile subit une attaque de brouillage, il se cale dessus et descend jusqu’à la source et boom. Si le missile est juste particulièrement illuminé (suivis au radar par exemple) même chose.
        .
        L’autre avantage d’une telle arme est que empêcher le processus est très difficile et demande un peu de temps. Se processus s’appelle le cross-eye-jamming. Le problème s’est que vous devez vous dépêchez car le missile (AGM-88E/ER) vous arrive dessus à Mach 2 +.
        .
        Les américains sont les seuls à avoir produit une version moderne combat proven : la série AGM-88. La dernière version, l’AGM-88E, intègre même un récepteur de neutralisation d’anti-radiation passif. Ce qui veut dire que si des systèmes d’antennes passives comme SPECTRA, Barracuda, ALR-94 ou autres antennes passives aux sol essayent quelque chose, boom.
        .
        C’est un missile qui s’attaque à n’importe quoi qui émet : Navire, au sol, air air. Si une bonne unité russe (par exemple) réussi à effectué un cross-eye-jamming sur un missile, si ce dernier est assez prêt, il passe en sur son autodirecteur radar à onde millimétrique.
        .
        L’AGM-88E vole à un peu plus de Mach 2 et possède une portée de 150 km. L’AGM-88E-ER passe au Ramjet, volera beaucoup plus rapidement et ça portée sera de 300 km. Ce modèle est développé pour le F-35 et le F-18SH Block III et les premiers exemplaires de pré-séries devraient arriver à la fin 2020. Les Tornado ECR sont également câblé pour le missile et si je serais la France, je l’intégrerais au Rafale parce que l’Europe ne semble pas avoir de projet semblable en développement et que cette arme est vitale pour faire la guerre contre de vraies puissances.
        .
        @ John
        .
        Pour vous répondre sur SPECTRA : Les F-18SH Block II et EG-18 ont le même genre de système avec les antennes RWR ALR-47V3 combinés au système « d’active cancellation » ALQ-214 (lui aussi interne) le tout relié à une bibliothèque des menaces et une fusion des données.
        .
        Cela ne suffit pas pour effectuer du SEAD compliquer sur un grand théâtre d’opération avec un ennemi sérieux en face qui dispose de 1 : des radars modernes donc AESA et/ou PESA de dernières générations mais combiné aux AESA et 2 : de plusieurs types radars qui vous illuminent sur plusieurs fréquences tout en lançant des attaques électroniques. Voilà pourquoi le Growler vole (en plus) avec jusqu’à 5 modules de brouillage ALQ-99 qui peuvent être régler en haute au basse fréquence + le système de brouillage à large bande ALQ-218. Mais aujourd’hui cela ne suffit plus.
        .
        Les F-22 et F-35 sont dits être des appareils avec une puissance similaire, voir supérieures au Growler et toute sa panoplie mais en interne. Cela n’empêche pourtant pas les USA de développé le NGJ (next generation jammer) pour les F-18 Block III et F-35, qui est constitué de 3 pods au GaN (donc à très forte puissance de signal) chacun couvrant une partie du spectre RF pour une couverture totale quasi complète.
        .
        Bref, le développement n’arrête jamais en télécom parce qu’en face ils n’arrêtent pas plus de développer. Il y à 10 ans, on disais que les antennes passives étaient quasi indétectable, aujourd’hui elles le sont mais en plus, elles comme commencent à devenir vulnérables.
        .
        Donc oui, en plus de devoir améliorer SPECTRA, ils faudra que la France développe un système de brouillage externe.
        .
        @ Alpha
        .
        « Ça peut être la tache des Scalp… Mais en Libye, c’était surtout la tache des A2SM (45 km de portée…) »
        .
        Mais la Libye c’est un terrain de jeu avec 40 ans de retards par rapport aux forces de l’OTAN en 2011. Contre les russes jamais un Rafale ne s’approcherait à 45 km. Même un F-35 qui combine de la furtivité active et passive ne devrait pas s’approcher aussi prêt. Un Rafale chargé possède une SER bien au dessus de 1m² donc dès que le Rafale décolle de France pour atteindre quelques milliers de pieds, les russes le voient en VHF .. Si tu part en Radada, garanti que tu t’écrase low fuel avant même d’entrer en Pologne.
        .
        Oublie l’A2SM. Il faut plus de distance de sécurité pour un Rafale. Le Scalp : en saturation ça vas marcher, mais globalement, les russes n’ont qu’à brouiller le GPS et on se retrouve en INS. Ça vaux quoi l’INS contre des S-400 mobiles ? Nada .. Ils vont déjà être à plusieurs km quand le missile va arriver pour passer en IR.
        .
        « comme on l’a vu en 2012, en Slovaquie, lors de l’exercice MACE XIII ou le Rafale (escadron 5/330 «Côte d’Argent») est la seule plateforme à avoir déjoué les SA 10B engagés (première version du S300) !… »
        .
        Mais c’est de la daube qui date de 1978, Alpha. Avec le 5N66M à ondes entretenues […] combiné au 30N6 FLAP à bande B. Bref, du beurre pour un appareil ayant des capacité de guerre électronique/CME d’aujourd’hui.
        .
        Êtes-vous certains que ce n’était pas une version au moins un peu plus moderne que le SA-10 ?
        .
        De toute façon cela ne change rien. Des combinaisons de Nebo-M, Sunflower et S-400 sont largement capable de saturer un système comme SPECTRA. Même une seule batterie de S-400 doit pouvoir le faire parce qu’elle est équipé d’une large gamme de radars aux propriété différences plus d’autres moyens de guerre électronique. Donc oui, il vous faut une version spécialisé du Rafale pour la guerre électronique, mais également une arme hom-on-jam.

        • John dit :

          Je pense que les F22 / F35 ont une plus grande puissance informatique…
          Pour autant, le F18 Growler couvre une plus grande distance de brouiallge et une plus grande gamme !
          Pour la protection individuelle, oui, les appareils modernes ont probablement de meilleurs systèmes que les Super Hornets. Mais le Growler joue un rôle très différent, il accompagne d’autres appareils et les protège à plus grande échelle !

        • Alpha dit :

          @Nico St-Jean
          Dis donc garçon, va peut être falloir apprendre à analyser un texte…
          « Mais en Libye, C’ETAIT surtout la tache des A2SM (45 km de portée…) – Vous avez noté les point de suspension ??? Et bien sur que 45 km c’est « nada » avec la portée des missiles d’interception actuels…
          Et le SA-10 (S-300 PREMIERE VERSION) c’est de la daube ? Mince alors, je ne savais pas… C’est pas comme si les russes étaient prêts à lancer le S500 …
          Bon, en attendant, la Rafale ne s’est pas fait « shooter » par ces vieilleries, à contrario de ces si supérieurs appareils US engagés… 😉
          Bon, sérieusement Nico, ça ne vous irrite pas à force, de vous palucher le joystick en essayant de m’expliquer que le feu ça brûle et l’eau ça mouille ???
          Relisez mon post, et surtout la conclusion…
          Ce besoin d’exister que vous avez… S’en est presque touchant…
          Tiens, pour t’aider mon ami … 😉
          https://www.psychologies.com/Therapies/Toutes-les-therapies/Psychotherapies/Reponses-d-expert/J-ai-decide-de-me-confier-a-un-site-de-psychologie-en-ligne-gratuite

      • ScopeWizard dit :

        @Nico St-jean

        Impeccable ; je vous remercie ! 🙂

        Il y a des choses que je savais , d’ autres que j’ apprends , c’ est parfait !

  8. Castel dit :

    Il est doublement regrettable que le Commadant Hosomi n’ait pas pu s’éjecter……
    D’abord, évidemment pour le fait qu’il ait perdu la vie -paix à son âme-, mais s’il avait survécu, il aurait sans doute apporté des renseignements importants, qui auraient peut-être pu sauver des vie à l’avenir…..
    En tout cas, d’après ceque j’ai lu dans cette article, la faute de pilotage semble peu probable, vu qu’il s’agissait d’un pilote confirmé, ( du moins sur d’autres avions), et qu’il semble peu probable qu’il ait pris le moindre risque sur un appareil qu’il venait de prendre en main depuis peu de temps, puisque cet avion vient juste d’être mis en service dans l’armée de l’air Japonaise….
    Donc, qu’on le veuille ou non, l’incident technique semble quand même devoir être privilégié.
    Mais, bien sûr, il vaux mieux attendre les résultats de l’enquête avant de se pronocer définitivement……

  9. Motox1 dit :

    Et pourtant c’est un avion vendu comme hyperconnecte, ça m’étonnait déjà qu’il ne puisse pas le localiser directement, alors qu’il n’arrive pas à déterminer le problème ça c’est très difficile à croire

    • John dit :

      Lorsqu’un appareil est à 1500 m de fond, après un crash, avec les courants sous-marins… Ne pensez pas que toutes les pièces soient au même endroit. Ne pensez pas non plus que la puissance d’émission soit suffisante pour traverser un tel volume d’eau.
      Je ne connais pas la capacité de propagation d’ondes électromagnétiques dans l’eau. Mais si c’est similaire aux émissions radioactives (donc des neutrons), c’est pas dit qu’il puisse être retrouvé rapidement.

      • Motox1 dit :

        Je suis d’accord avec vous qu’une fois le crash aie lieu c’est trop tard pour la localisation, mais avant le crash cet avion est supposé donné sa position en temps réel aux autres F35 l’accompagnant en mission, c’est même sa 1ère raison d’être, mais la çà à l’air dun blackout total, probablement un superbug plutôt côté software que hardware qui n’a même pas laisser les lumières ouvertes pour que le pauvre pilote s’éjecte ou communique ( en tout cas à ce qu’il parait, ce qui s’est réellement passé on le saura que quand LM aura fait signer quelques centaines de commandes de plus)

      • themistocles dit :

        Pour la propagation électromagnétique dans l’eau de mer, considérez qu’aux fréquences usuelles elle est nulle Seules quelques fréquences très basse peuvent traverser quelques mètres d’eau mais nécessitent des antennes de grande taille. Par contre, il n’en est pas de mémé pour la propagation acoustique. Les enregistreurs de vol étant équipés de « pinger », des bruiteurs acoustiques. La vitesse du son dans l’eau est d’environ 1500 m/s. Par contre des facteurs comme la température, salinité et pression affectent la propagation qui n’est pas linéaire ( ou radiale) mais la plupart du temps suit des courbes.

        • John dit :

          Merci pour votre réponse. Donc on peut conclure que c’est qqch qui peut prendre du temps, et plus la profondeur est importante, plus le temps de recherche est élevé ?
          Et une fois les enregistreurs retrouvés, ce n’est pas sûr que la cause de l’accident soit connu n’est-ce pas?
          L’exemple de l’A320 amerrissant dans l’Hudson a subi des analyses physiques des réacteurs pour confirmer qu’ils n’avaient plus de poussée, malgré les enregistreurs de vol qui affirmaient le contraire. Donc il faut rester prudent, patient…

          • themistocles dit :

            Les enregistreurs de vol ne sont, comme leur nom l’indique, que des enregistreurs. Il y en a 2, un qui enregistre ce qui se passe dans le cockpit et l’autre qui donne divers paramètres issus des instruments de bord. C’est l’analyse de ces éléments plus tout ce qui a pu être rassemblé comme éléments récupérés, témoignages etc.. qui permettent aux enquêteurs d’établir des scénarios possibles. Jamais les enregistreurs seuls…

  10. PK dit :

    « Est-il possible que l’avion poussé dans ses extrêmes limites puisse de désintégrer en vol ? »

    C’est le cas. 130 km, c’est le rayon d’action de la dinde. Après, plouf…

    Puisqu’on vous avait dit qu’elle avait les pattes courtes…

  11. Plusdepognon dit :

    Je ne sais pas si cela à un lien, mais si depuis plusieurs mois, ça s’agite en Inde autour du contrat Rafale, c’est la première fois que je vois un article dans un média à diffusion nationale.
    https://www.lemonde.fr/economie/article/2019/04/13/comment-la-france-a-efface-la-dette-fiscale-d-un-industriel-indien-associe-de-dassault_5449659_3234.html
    Est-ce un contre-feu éditorial ?

  12. John dit :

    @Meiji…
    Les matériaux qui recouvrent les surfaces, donc ceux qui rendent un matériau « furtif » ne sont pas soumis à des forces importantes. C’est la structure interne qui l’est, et celle-ci est faite des même matériaux que le Rafale…
    Et les matériaux des surfaces sont eux aussi probablement très similaires, car le Rafale a aussi une conception qui prend en compte la furtivité, notamment dans les matériaux !
    Ensuite, la résistance mécanique des matériaux se teste aisément en laboratoire… Je suis certain que cette hypothèse n’est pas possible. C’est plutôt l’image collective qui pense que le F35 a 0 maniabilité qui vous fait venir avec cette image…

    Le fait que le F35 n’ait qu’un moteur rend l’hypothèse mentionnée tellement plus probable.

    • Hermes dit :

      Une fragilité peut être présente à la construction sur n’importe quel avion, malheureusement la construction n’est jamais infaillible, quel que soit l’appareil !

      • John dit :

        Bien évidemment.
        Mais les forces sont minimes sur les surfaces externes, vraiment. La structure interne elle est soumise à de réelles forces extrêmes.
        Ensuite, lorsque vous parlez de fragilité, vous utilisez un « mauvais terme ». Fragilité est le contraire de la ductilité. Des matériaux comme le béton ou le verre sont fragiles, un impact peut les briser. Ils ne peuvent pas ou très peu se déformer avant rupture.
        Pour un avion, les matériaux sont ductiles.
        Donc on parlera plutôt d’imperfection, de défaut…

    • Ah Ca ! dit :

      Et la RDM foireuse… Vous n’avez jamais rencontré ? l’ingénierie foireuse.. non… jamais rencontré ? …. N’y a-t-il pas des rumeurs sur les cellules qui ne pourront pas atteindre le nombre d’heures prévues ? Ce ne serait pas de l’ingénierie foireuse ça ?
      Et puis non… ce ne sont pas les même matériaux que le Rafale…. Puisque Trump a mis des tarifs sur notre aluminium pour favoriser l’alu ricain….
      Pourquoi pas nous raconter qu’il avait pris du LSD et il a cru voir un porte avion ricain et a voulu revivre la gloire des Kamikazes ? Peut être que sa femme le faisait cocu et il s’est fait harakiri ?
      Votre beau parlé colle un peu trop aux baskets… Copie à revoir… 10-4 John ?

      • John dit :

        Décidément, vous ne voulez pas comprendre.
        Je ne dis pas que l’ingénierie ne peut pas être foireuse…
        Je dis que ce n’est certainement pas les matériaux dits furtifs le problème, car ceux-ci sont en surface. Et il se trouve que les panneaux de surface ne subissent des forces que très faibles.
        De plus, pour que la durabilité des panneaux externes soit suffisante, il est fort probable que leur épaisseur soit largement supérieure aux besoins structurels, et donc largement plus résistants qu’espérés.
        PAR CONTRE !
        – la structure interne peut être mal conçue, mal assemblée, ou avoir des défauts de matériaux ! Dans cette partie de l’appareil, les forces sont extrêmes, et donc un défaut « minime » peut avoir des conséquences majeures !
        – Ou alors, l’assemblage des panneaux externes peut ne pas être bien conçu, est un panneau qui se décolle (le dessus de l’aile d’un avion est en dépression, et donc le panneau est tiré vers le haut) est aussi possible. Et si un panneau se décolle, l’avion n’est plus un avion !!!!

        Tout ça pour dire que le matériau furtif foireux, qui est l’hypothèse annoncée par Meiji, me semble improbable, il y a d’autres parties de l’appareil qui sont largement plus problématique qui peuvent causes le crash…
        J’espère que vous comprendrez mieux et que votre arrogance se calmera.

        • Ah Ca ! dit :

          Désolé de vous décevoir john, . J’en profite de vous corriger, aucune arrogance… Juste un peu de rentre dedans, rien de plus… Au contraire, je pense avoir compris que…..
          Vous êtes probablement un excellent commercial ou public relation LM ? . Il est néanmoins souhaitable de bien maitriser la RDM pour s’aventurer dans des hypothèses d’ingénierie de structure.
          ….. quand vous avancez  » Et il se trouve que les panneaux de surface ne subissent des forces que très faibles. »…. ? ?
          Pour ma part et à ma plus grande faute, j’ai oublié les 95/100emes de mes cours de RDM. Cependant, et bien que la structure puisse être indépendamment dimensionnée en treillis, la coque qui est rivetée unifie, renforce et consolide l’ensemble de la structure donc, elle subit des forces conséquentes aux efforts.
          Je préférerais qu’un ingé méca ou en calcul de structure nous édifie pleinement sur le sujet plutôt que m’avancer plus loin.

          • John dit :

            Je suis ingénieur structure, et j’ai bougé dans la finance…
            Pour autant, ce n’est pas un changement qui date d’il y a longtemps… Donc je pense être qualifié un minimum pour faire les hypothèses plus haut, et c’est surtout une question de structure plus que de matériau.
            Mais en plus de ça, c’est surtout une question d’ingénierie aéronautique.

            Tout avion est censé être conçu sur le principe de redondance. Comme on l’a vu avec le B737 Max, il peut y avoir des défauts, mais l’idée et que si qqch ne fonctionne pas, se casse , etc… l’appareil est censé ne pas être en péril et suffisamment sûr pour atterrir.

            Comme vous le savez, ce principe de redondance est mis à défaut lorsqu’un avion est monoréateur…
            Donc la première hypothèse / cause probable pour un avion qui s’écrase en mer, c’est une perte de puissance du moteur.

            Ensuite, en fonction des entraînements, il est possible que le pilote se crash par mauvaise évaluation des distances. Mais aujourd’hui, les normes de sécurité veulent que de tels entraînements aient une distance de sécurité conséquente, ce qui rend la situation improbable.

            Bref, concernant le sujet dont nous discutions.
            En effet, les panneaux de surface ont plusieurs rôles. Le principal est celui de permettre de la portance sur les ailes. Les panneaux transmettent ces efforts à la structure interne.
            Le second rôle est en effet de rigidifier et de contreventer la structure. Et les efforts qui vous semblent énorme ne le sont pas tant que ça par rapport à la dimension des panneaux de surface.
            Pourquoi les panneaux sont si imposants?
            Parce que l’un de leur rôle est de protéger ce qu’il y a sous ces panneaux, il doit donc résister à des impacts ! Les impacts peuvent être des oiseaux, la grêle, peut-être des débris?
            Ensuite, si vous regardez la structure du F35, vous verrez que les poutres qui se croisent sont très proches l’une de l’autre. Si vous vous rappelez vos cours de mécanique des structures, vous aurez comme souvenir que la résistance aux différentes instabilités, type flambage, est plus élevée si les appuis sont rapprochés.
            Et dans ce cas, les éléments de surface pourraient potentiellement subir du voilement (instabilité 2D, dans le cas d’efforts tangentiels et normaux défavorables)… Mais au vu du rapprochement des poutres qui se croisent, ça me semble très improbable. Pas impossible, mais improbable.

            Ensuite votre hypothèse que ces éléments subissent de gros efforts parce qu’ils rigidifient la structure n’est pas une bonne hypothèse.
            Prenez une penderie IKEA. Tant que vous ne mettez pas le fond, votre penderie sera très instable… Et une fois mis en place, la penderie devrait être très stable, et même en poussant comme un malade dessus, le fond ne souffrira pas. Et bien c’est le même principe ici.

            Ensuite, faisons l’hypothèse que cela soit le cas, le matériau de surface n’est pas suffisamment résistant, ou pas fabriqué convenablement…
            Le principe de redondance veut que même si une de ces plaques se détache, l’appareil doit pouvoir atterrir en sécurité. Or si une plaque se fait arracher à cause de mauvaises connections, la rigidité de la structure sera toujours assurée par d’autres plaques. Et la portance devrait être suffisante même sans cette plaque.
            Rappelez vous du F15 ayant atterri avec une aile en moins… Ca devrait vous rappeler la marge de sécurité au niveau de la résistance structurale, la réserve de portance, et l’intégrité du reste de l’appareil qui doit être très sûre malgré un événement très grave…
            .
            Donc pour toutes ces raisons, je suis presque sûr que le matériau furtif utilisé par différents appareils (dont le Rafale) ne devrait pas causer de crash.
            Et si le matériau a en effet eu un problème et que cela a mené vers le crash, selon moi, d’après les principes de conception dans l’aéronautique, c’est tout le reste le problème, et pas le panneau. Et tout le reste, c’est le fait qu’un avion a besoin de redondance, et si il se crash par manque de redondance, il ne devrait pas être possible de mettre la faute du crash sur « l’origine » de l’événement ! Seule la conception serait responsable !

  13. Fred dit :

    Le fait que le pilote n’est pu s’éjecter peut il être lié à un arrêt du moteur comme semble le sous entendre l’article?
    Si oui, c’est bizarre que LM n’est pas anticipé cette éventualité en cas de nécessité d’éjection!
    Est ce aussi le cas sur les autres avions de chasse?
    Qu’en pensez vous?

    • MERCATOR dit :

      Comme je l’avais dit précédemment c’est faire un contre sens complet sur la mentalité japonaise, qui plus est exacerbée chez un militaire. L’appareil avait été construit au Japon, ils ont une relation particulière à la culpabilité. Dans une société où la survie est obligatoirement collective, commettre une erreur signifie incarner un danger et une honte pour le groupe et rejaillit sur l’ensemble de l’institution militaire , sur sa famille, sur ses supérieurs et subordonnés . En conséquence, c’est à lui que revient la responsabilité de l’éliminer. Sentant son appareil perdu il etait impensable de s’éjecter et survivre .

    • Gégétto dit :

      Fred,
      L’éjection est provoquée par des éléments pyrotechniques et mécaniques indépendants de l avion; donc une panne moteur n affecte pas le système.

  14. Bouli dit :

    le pilote a peut-être simplement eu un malaise et décidé de rentrer, mais ça ne s’est pas arrangé

    • John dit :

      En effet, si l’air est pollué, cela pourrait se produire.
      Je crois que divers appareils américains dont le F22 ont parfois souffert de problèmes à ce niveau.

  15. Carin dit :

    Ce qui m’interpelle, c’est que le commandant ai annulé la mission auprès des 2 autres avions sans donner d’explications??
    De plus si le problème s est aggravé sur le chemin du retour, le commandant n’aurait rien signalé à ses coéquipiers alors qu’ils étaient en rapprochement
    ( du fait de l’annulation de la mission),et liaison constante??
    Je pense que les conversations entre les pilotes sont enregistrées et que les japonais savent ce qu’il s’est passé… mais que c’est classifié, et que l’explication finale sera un malaise cardiaque du pilote.

    • John dit :

      Ne pensez-vous pas que cette partie est gardée confidentielle, et qu’ils attendent les résultats de l’enquête pour annoncer ce qui s’est passé, ou faire marcher le secret défense et venir avec un mensonge?
      Je pense que le secret défense empêche d’avoir plus d’infos et qu’on ne saura pas forcément la vérité.

  16. Didier dit :

    En fait, vous ne savez pas de quoi vous parlez. C’est ça ?

    • Didier dit :

      Message à l’intention de lougacik. Merci d’effacer si il n’est pas dans le bon fil.
      Cordialement

  17. lym dit :

    Le reste de la flotte de dindes bloqué au sol au Japon suite à ce crash ne va donc pas revoler de sitôt et quoiqu’on en dise, moins de 2 semaines après que l’escadron ait été déclaré opérationnel ce n’est pas un bon départ autant humainement que techniquement.
    Le fait de n’avoir pu lancer un message ni même s’éjecter pose question. Certes ces avions totalement pilotés à travers les ordinateurs sont totalement dépendants de la génération électrique tout comme les radios, mais le déclenchement du siège éjectable et son fonctionnement restent à part.

  18. Degourba dit :

    Moi j’ai deux hypothèses: soit le pilote se fait hara kiri ou alors le logiciel de l’appareil a été piraté par les russes ou les chinois. Ben voyons les japs et les ricains n’avoueront jamais si cela était vraie et même si l’épave venait a être repêcher.

    • John dit :

      Il y a eu suffisamment de crashs dans l’histoire de l’aviation militaire pour qu’une erreur / un problème technique soit la cause du crash.
      En plus, je pense que si l’appareil est piraté / piratable (je ne sais pas quelles données sont échangées, si il est contrôlable à distance, …) les Chinois ou les Russes n’auraient pas gâché cette compétence pour un vol d’entraînement. Ça serait une erreur stratégique énorme. Donner l’opportunité aux adversaires potentiels de modifier le problème ne leur permettra pas d’utiliser cette faille en cas de besoin.
      Stratégiquement ça me semble tellement stupide que je peine à y croire.

  19. Gégétto dit :

    ScopeWizard,
    Personnellement, je pense que l élément le plus important dans ce crash,c est le fait que le pilote ne se soit, ou n ait pas pu s éjecter.Si panne de la machine rendant le vol impossible alors…éjection.
    plusieurs hypothèses possibles:
    Défaillance du pilote:perte de connaissance? Défaillance de l’ OBOGS (alimentation en oxygène ,non détectée toutefois sinon passage en alimentation de secours)
    Défaillance du siège éjectable? Le pilote aurait certainement fait part par radio de ce problème.
    Ou pourquoi pas suicide du pilote comme dans le cas, pas unique, du crash du vol 9525 de Germanwings?
    Mais saura t on un jour la vérité?

    • ScopeWizard dit :

      @Gégétto

      Voilà , nous nous rejoignons à 100% ; comme quoi l’ esprit logique , ça aide ! 🙂

      Mais bon , vu l’ issue tragique , que nous ayons tout juste ou presque tout juste et que de notre fauteuil nous soyons aussi perspicaces que tout le NTSB et le BEA réunis partis , eux , enquêter sur le terrain , de toute façon il n’ y aurait guère de quoi pavoiser ……. 🙁

    • John dit :

      L’explication d’une personne plus haut disant que l’honneur japonais veuille que la personne ne se sauve pas si il est sûr de perdre la machine est aussi une possibilité.
      Mais en effet, il ne faut pas chercher des théories tirées par les cheveux.

  20. Le sicaire dit :

    Ce qui me fascine, c’est la propension de certains à pérorer…

    • ScopeWizard dit :

      @Le sicaire

      « Sicario » , très bon film ! 🙂

      Pour le reste , déjà tout dépend de ce que vous entendez par « pérorer » ?

      Pour ce qui me concerne , cela équivaut à parler beaucoup pour au final ne rien dire ou pas grand-chose , en gros parler pour parler ; dans ce verbe il y a une notion de vide et de vanité ou prétention intellectuelle ………….

      Ceux qui se posent des questions , en posent , et essaient d’ y piger quelque chose via telle ou telle autre hypothèse envisagée pérorent-ils ou se contentent-ils de ne faire que ça , selon vous ? 😉

      • mich dit :

        Bonjour ,je l ‘ai montré à mon fils hier soir ! un film super efficace comme savent le faire nos amis d ‘outre atlantique.

        • ScopeWizard dit :

          @mich

          Bonjour

          Je suppose que tu fais allusion au premier avec hormis les deux leading rôles masculins , Josh Brolin et Benicio del Toro , celui avec la fille jouée par Emily Blunt ?

          Perso , je considère que c’ est très bon car les parties artistique comme scénaristique n’ ont pas été malmenées par les impératifs financiers visant à tenter d’ assurer un succès public et surtout public ………

          Par contre , d’ après ce que j’ ai pu glaner comme infos ça et là sa suite tournée trois ans plus tard par Sollima en lieu et place de Villeneuve , paraît nettement moins enthousiasmante ………….

          À voir sans-doute au moins pour s’ en faire sa propre idée …………

          ♫ Tiens , à propos , t’ en veux du pistolero de la guinde ♫ ?
          Et puis celui-là c’ est un bon , un furieux même , Blues et Rock à fond ………….. bah , tu dois forcément le connaître puisque tu connais les Fabulous T-Birds dans lequel officiait son frère Jimmy ……………….
          Sorte de chaînon manquant « blanc » entre Jimi Hendrix et des gars comme Buddy Guy ou feus Danny Gatton , Roy Buchanan , Luther Allison , Albert King , ou même Chuck Berry ou encore Johnny Winter ( ben ouais ils nous ont tous quittés ) plus tous ceux que j’ oublie …………….

          Enfin , « c’ était » un bon puisque à peine tiré des tréfonds de l’ enfer des affres de la drogue , à la sortie d’ un concert il a malheureusement pris un hélico qui de nuit n’ a pas rencontré que du beau temps …………. c’ était aux environs d’ East Troy dans le Wisconsin , dans la soirée du 27 août 1990 ………………. je ne sais pas si son frère s’ en est jamais remis ……………

          N’ empêche , il a eu le temps de laisser son empreinte et quelle empreinte !

          En attendant , si tu le découvres je te recommande au moins ses quatre albums studio ( Texas Flood , Couldn’ t Stand The Weather , Soul to Soul , In Step ) + Family Style ( l’ album réunissant les deux frangins ) + The Sky is Crying ( sorte d’ album posthume comprenant une splendide reprise de « Little Wing » ) + bien-sûr quelques « live » comme « Live at the El Mocambo » ou « Pride and Joy » ……………..

          Régale-toi !
          https://www.youtube.com/watch?v=F73EcycGCO8

          Même cette voix , tu te demandes d’ où elle sort ………….
          https://www.youtube.com/watch?v=t54xyIcgbks

          Et que dire de Tommy Shannon ou de Chris Layton sa section rythmique du « Double Trouble »( respectivement bassiste et batteur futurs « Arc Angels » ) ?
          https://www.youtube.com/watch?v=nO23B5C_Mcw

          https://www.youtube.com/watch?v=V1u_oHpSTKs

          Tu peux y aller , quand ça veut ça sait pédaler !
          https://www.youtube.com/watch?v=Wtij9_fLhKA

          Et tu vois , même si de nos jours des types très forts comme Joe Bonamassa ou Johnny Lang ont quelque part pris la relève , perso ce virtuose de la six cordes me manque toujours autant …………..
          https://www.youtube.com/watch?v=nY4OOq2qlQI

          Savoure cette douceur , ce toucher …………..
          https://www.youtube.com/watch?v=3c_8VUL5jks

          Qu’ il reprenne Stevie Wonder ………….. bon , je reconnais que parfois les chats ça ne sait faire que des bêtises …………… 😉
          https://www.youtube.com/watch?v=JL9eO4-aDMs

          …………. ou le grand Jimi ………… comme ici à Tokyo …………
          https://www.youtube.com/watch?v=mIR3iBwB66Q

          ……….. ou à Nashville ………..
          https://www.youtube.com/watch?v=pe3G7p1Z-xU

          ……….. ou encore à Montreux ……………
          https://www.youtube.com/watch?v=uj_DEgWAW2U

          ………. bref , quels que soient l’ ambiance ou le lieu , c’ est du tout bon !

          Y en a qui sont doués , y a pas à dire !
          https://www.youtube.com/watch?v=5aS7_QMX_xg

          Je trouve ça magnifique , moi !
          https://www.youtube.com/watch?v=DQ4REYdCkTw

          Tiens , un truc amusant …………..
          https://www.youtube.com/watch?v=KBixKQVsVlA
          ……….. hé oui , c’ est encore lui qui joue et quand tu connais le son qu’ il a , clairement ça s’ entend !
          https://www.youtube.com/watch?v=fEn3BPsXTbU

          Intéressant pour qui comprend bien l’ Anglais parlé ( entre-autres , il parle de son frère , d’ un projet d’ album commun , et des Fabulous Thunderbirds ) :
          https://www.youtube.com/watch?v=aK-DY54kJsQ

          Là aussi , c’ est lui ( du reste , très bon album Rock FM où tu trouves beaucoup de beau monde ! ) …………..
          https://www.youtube.com/watch?v=4bFxjRdzWO4

          Bon , t’ as compris que j’ adorais ce gars ( il nous a quittés tandis que j’ allais quelques semaines plus tard à son concert , pas de bol ……….. 🙁 ) !

          Depuis Montreux , il te salue ………….
          https://www.youtube.com/watch?v=AGPx-ekqZEo

          https://www.youtube.com/watch?v=6svFLIUKB-M

          Yeah , let’s Rock n’Roll , Boogie , R’ n’ B , ce qui te plaira !
          https://www.youtube.com/watch?v=vYb0ZylEMbg

          https://www.youtube.com/watch?v=BnKWoNTOcA4

          Hein ?
          Est-ce mon artiste Rock préféré ?
          Non ……….. pourquoi ça en a tout l’ air ?
          Ben non ………….
          M’ enfin , il n’ est jamais bien loin du podium , ça je puis te l’ assurer …………. 😉

          https://www.youtube.com/watch?v=Uawgw1c2o2I

          Version studio-clip :
          https://www.youtube.com/watch?v=nnbnRWHDFpw

          Voilà , cher mich , c’ était l’ intermède musical du jour ! ♫

    • Clavier dit :

      Beaucoup n’y connaissent rien c’est vrai et nous gratifient de leur opinion sans guère de valeur …mais c’est aussi le cas des décideurs politiques qui choisissent d’acheter un appareil plutôt qu’un autre en n’écoutant que les conseillers qui ne jurent que par les sondages d’opinion…

      • ScopeWizard dit :

        @Clavier

        C’ est très vrai ; cela étant , attention avec ce genre de raisonnements : en effet , le peuple a aussi son mot à dire ( principe démocratique s’ il en est ) , il a souvent du bon-sens , le piège consistant à ne plus laisser la parole qu’aux « experts », à ceux qui sont désignés par quelques uns pour être sûrs de savoir mieux que quiconque tandis qu’ ils ne sont pas pour autant à l’ abri d’ une erreur voire peuvent être fautifs d’ une falsification comme d’ une manipulation avérée , soupçonnée , probable , possible ………
        Cela s’ est vu et constaté maintes fois dans de multiples domaines comme dernièrement les raisons du 80 km/h , les conclusions sur le crash du Concorde du 25 juillet 2001 , le CICE censé créer 1 million d’ emplois , etc ………

        Il en va de même de ceux à qui l’ on permet de « commenter » , ce qui peut plomber inutilement comme excessivement beaucoup de choses et donc orienter vers telle ou telle conclusion ayant une part plus ou moins grande d’ inexactitude …………..

        Bon , en même temps , vu les cursus , il paraît évident et « normal » qu’ il en soit ainsi , n’ empêche que c’ est la porte grand-ouverte aux abus de confiance …………..

        Et entre d’ un côté confiance , rigueur , impartialité et d’ un autre cacophonie , foire d’ empoigne , bordel indescriptible généralisé quasiment à chaque fois assuré , je suppose qu’ il faut raisonnablement choisir mais vigilance tout de même au moins hiérarchiquement parlant ……………

        Après , moi c’ que j’ en dis ………… 🙂

  21. DVA dit :

    Pour ceux qui en doutaient encore…cette fois le F35 vient de démontrer à quel point il est bien devenu le meilleur furtif de tous !!!

  22. JeanJean dit :

    #olivier 15 quand votre femme se plaint de vous parce que vous ne la satisfait pas, est ce que vous la traiter aussi de troll poutinolatre ( antisemite ? ) également ? ou juste parce que vous êtes un idiot sans argumentation.

  23. Le Glaud dit :

    Un avion de 5e générations; des services de renseignements très intéressés; un pilote fragilisé pour x raison qui met un terme bizarrement à la mission; un transpondeur coupé; une position inconnu…
    :
    Au badin il a rejoint un point GPS convenu, il s’éjecte, l’avion coule, le pilote qui a été retourné par l’ennemi est repêché par le mystérieux adversaire, l’avion aussi sera récupéré par un submersible dédié dans quelques mois, de toute façon l’avion se trouve déjà loin des zones de recherches. Voilà. Bientôt dans vos librairies lol.
    .
    Sérieusement, la similarité avec le cas du pilote irakien avec son Mig 21 retourné par le Mossad, est dans l’absolu, pas impossible du tout, en tout cas avec les éléments que nous avons en tant lecteur lambda. Après peut-être que des infos complémentaires secrètes disent tout autre chose. Mais mettre un terme à la mission, et ne pas avertir quand l’avion a des problèmes techniques, c’est quand même très étrange…
    .
    Le Rafale a-t-il été récupéré en Méditerranée? Réponse oui! Nan je ne dit pas ça sur un ton laconique…

    • ScopeWizard dit :

      @Le Glaud

      Très intéressant !

      James Bond 007 ( Sean Connery ) : « Opération Tonnerre » ! ( 1965 et bombardiers Vulcan ) ! Remake « Jamais plus Jamais » ( 1983 pour des ALCM ( Air Launched Cruise Missile ) ) 😉

      Toutefois , selon moi le scénario que vous échafaudez comporte un écueil de taille , celui de la profondeur supposée de l’ épave dont la récupération va exiger la mise en place de gros moyens souvent peu discrets sans parler des difficultés posées par la possible vaste dispersion des diverses composantes de l’ avion disloqué après impact ……………

      Également , dans la catégorie « retournements » , à ma connaissance , il y a eu aussi le cas d’ un MiG 15 ainsi que celui d’ un MiG 25 …………

    • John dit :

      Imaginez le cas où vous avez 250 alertes, et une situation urgente avec je ne sais combien d’éléments à manipuler, etc pour tenter de sauver l’appareil…
      Pensez-vous que le pilote a le temps de communiquer quoi que ce soit?
      Ensuite, nous ne savons pas le niveau de connaissance de la situation de la part des USA et du Japon. Cachent-ils une partie des éléments connus? Très probable.
      La réalité est que les intérêts stratégiques et économiques sont tels que la vérité sera difficile à obtenir !

      • ScopeWizard dit :

        @John

        Si vous avez 250 alertes qui se déclenchent en simultané ou quasiment , croyez-moi il ne reste plus grand-chose à faire surtout si l’ appareil se met à échapper à tout contrôle correspondant aux diverses alertes …………

        D’ après ce que nous savons , non seulement le pilote logé à la même enseigne que n’ importe quel autre a tout intérêt à communiquer le maximum d’ infos s’ il le peut , ne serait-ce qu’ à toutes fins utiles , mais de toute façon l’ avion F-35 est censé le faire à sa place en en toute logique dispose d’ enregistreurs de vol …………..

        Un pilote se doit de faire ça , l’ affolement ou la perte de sang-froid , ne sont normalement pas au programme chez un pilote d’ avion ou d’ hélico , encore moins chez un pilote militaire de combat ……………..

        Bon , après , je suis d’ accord , les temps changent ……………

  24. Bloodasp dit :

    un message d’annulation de mission, un avion qui disparait des radars peu après, pas d’éjection du pilote, pas de débris à la surface, là on me prend pour une dinde, en outre le problème d’alimentation d’oxygène était connu depuis un moment sur le F-22, il a donc dû être corrigé depuis, les japonais ont beaucoup de défaut mais certainement pas celui d’être négligent. Cette histoire ressemble à un mauvais roman d’espionnage, je ne serais qu’a moitié surpris qu’on ne retrouve jamais l’avion et que dans quelques temps une copie Sinisé ou Russisé apparaisse. En tout état de cause, je plains ceux qui l’ont achetés et ça devrait faire réfléchir ceux qui avaient l’intention de le faire. Pour parler vulgairement y en a qui se sont fait nicker 🙂

  25. Dany40 dit :

    Je ne commente pas un accident dont on ne sait , à ce jour, rien.
    Pour ceux voulant en faire une démonstration de leur idée illusoire d’échec annoncé du F-35 … je vais à nouveau les inviter à avoir un regard moins partial en leur donnant une base de comparaison :

    https://www.senat.fr/rap/r07-352/r07-35210.html

    C’est un rapport du Sénat concernant le Rafale de 2007 … concernant ses coûts d’entretien et autres données impactées par sa jeunesse.
    Juste pour donner un peu de recul … le rapport rappelle que la post qualification du moteur du Rafale s’est faite seulement à 100 000 heures de vol et que le Rafale coûtait 3 fois plus cher que le Mirage 2000 à utiliser.
    Pour rappel la flotte complète de F-35 à atteint 175 000 heures de vol en janvier 2019 pour seulement 355 avions en activité actuellement.

    Si on veut juger un avion il faut le faire avec la même grille de lecture que les autres. Oui le F-35 est très jeune encore et oui son développement a été chaotique… mais oui aussi c’est un avion qui aujourd’hui a validé toute une série de capacités qu’on attendait de lui (mais pas toutes … loin de là) et oui ses coûts sont en nette baisse.
    A ce jour, en comptant ce dernier crash, les statistiques de fiabilité du F-35 ne sont pas problématiques… mais il est évident que la nature même de la Concurency fait peser un doute sur sa nature de prototype volant …. mais à ce jour rien ne valide que ce doute est fondé .

  26. Plusdepognon dit :

    Bah, la mafia albanaise veut bientôt faire son entrée dans l’union européenne. Ils vendent leurs vieux MIG-15, peut être que LM leur donnera quelques f 35. Ça fera joli dans le jardin.
    https://www.lemonde.fr/international/article/2019/04/15/l-albanie-brade-ses-avions-de-chasse_5450164_3210.html

    C’est vrai qu’entre le Kosovo et la Bosnie, la main-d’oeuvre pour certains boulots ne manque pas.
    https://youtu.be/QLrq1csnL58

    Vous me direz, nous avons déjà tout ce qu’il faut ici…
    https://youtu.be/ASfuxkAKUIM

  27. Bloodasp dit :

    @Erratum: « Une partie de la queue de l’appareil a été retrouvée à la surface de l’eau dès le lendemain du crash par les navires japonais et américains déployés sur place », je retire mon post précèdent, il y a bien eu des débris retrouvé…

    • ScopeWizard dit :

      @Bloodasp

      Bah , qu’ est ce qui vous prouve que ce n’ étaient pas des morceaux de Twingo que l’ on fait passer pour ceux du F-35 crashé ?

      Vous me direz , en même temps des débris de Twingo , on aurait sans doute pu trouver mieux ……….. Ben ouais mais parfois vous savez dans la précipitation ou en guise de plan « B » ou « C » …………. et puis Carlos Ghosn , le Japon , tout ça , quelque part ça colle bien ! 🙂

      https://www.youtube.com/watch?v=wi7FTnxC78w&t=25s

  28. Fyd dit :

    Un Rafale coûte 3x plus cher à entretenir qu’1 Mirage 2000 de 30 ans. Je vous laisse imaginer le coût du Rafale dans 30 ans et celui du F-35 aussi…

    • vrai_chasseur dit :

      @Fyd
      C’est une question de fond.
      Maintenir un avion en état de vol aujourd’hui c’est maintenir beaucoup plus des octets informatiques, et beaucoup moins de la tôle des boulons des joints et de la graisse. Sans système informatique, un avion est incapable de manoeuvrer en vol, de voir, de viser, de communiquer. Il a l’utilité d’un barbecue longitudinal.
      Cet enjeu va aussi se poser pour l’Armée de Terre française.
      Les véhicules Scorpion ont toujours un moteur, un blindage, 4 ou 6 roues et des armes. Mais ils embarquent en moyenne 150 fois plus de code informatique qu’il y a 30 ans.

  29. vrai_chasseur dit :

    A mon avis le Pentagone va sortir du bois.
    Pour tenter de faire taire la polémique sur les aptitudes au combat du F35A, il peut être amené à les engager à court terme en mission réelle au Moyen-Orient. Bombarder les derniers résidus de daech n’est pas risqué et permettra de faire de la comm virile ensuite.

  30. joni dit :

    F35 meilleurs chassseurs au monde.