CNM, Retraite Mutualiste du Combattant

 

Mme Parly fixe le cadre éthique pour l’utilisation de l’intelligence artificielle par les forces françaises

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

23 contributions

  1. Plusdepognon dit :

    L’éthique du personnel politique devrait être sévèrement reviser en occident et dans le monde, où tout s’achète où tout doit se vendre. Il est clair que le devenir de l’humanité est sujet à caution. De grands pouvoirs engendrent de grandes responsabilités. Du moins, pas que chez les bisounours.
    Lorsque monsieur Chaliand parle de la place de la criminalité (de plus en plus importante) dans l’histoire du pouvoir dans son dernier livre, nous en avons la preuve flagrante :
    http://www.lefigaro.fr/conjoncture/en-grande-bretagne-l-incroyable-detournement-d-argent-public-qui-aurait-finance-al-qaida-20190404
    Cette affaire est énorme !!!
    Pour l’IA, cela dépend de celui qui la créée ? On est pas rendu !
    Pour finir sur un clin d’œil, je ne suis pas sûr que l’intelligence artificielle parvienne à quoi que ce soit contre la bêtise humaine.

  2. Clem dit :

    Arrêtez avec les lois d asimov.

    C est un postulat de sf, ce n est en rien des règles gravées dans le marbre.

    C est un peu comme si le premier imbecile doté d un crayon écrivait « la population A est meilleure que la population B. » et que tout le monde le prenne au pied de la lettre parce que, quand même, ça a été écrit donc ça doit être vrai (toute ressemblance avec des faits historiques serait fortuite etc etc etc)

    • PK dit :

      Vous devriez réfléchir avant d’écrire : Asimov n’est pas qu’un écrivain. Il a écrit un véritable traité philosophique de la robotique dans ses œuvres.

      C’est l’unique raison pour laquelle on s’y réfère : pour une fois qu’une personne réfléchit avant de construire sur les conséquences de ses actes, on ne devrait surtout pas tout rayer d’un trait.

      Ça s’appelle la sagesse.

    • Hermes dit :

      Les lois d’asimov sont une véritable inspiration philosophique dans le monde de la robotique, c’est impensable de les ignorer car les histoires d’Asimov ont une réelle réflexion.
      .
      Le simple fait de dire d’arrêter avec Asimov est stupide, même ces règles sont imparfaite elles sont une base de réflexion pour bâtir une robotique intelligente qui porte l’Homme sans lui nuir.
      .
      Et au pire, si ça vous déplaît… Ignorez le.

  3. Raymond75 dit :

    Éthique ??? La guerre consiste à tuer, mutiler, détruire, asservir et parfois torturer … Et ce sont les civils qui en sont les principales victimes, toujours anonymes, jamais honorées. De plus elle constitue un marché juteux pour le complexe militaro-industriel qui lui est international. IL n’y a ni honneur ni éthique dans la guerre.

    Des industriel vont créer des robots tueurs, les vendront à certains, et d’autres les achèterons car il faut se ‘protéger’.

    • Hermes dit :

      Bien sûr que c’est éthique, ca permet de maintenir un équilibre naturel, rompu par la bombe nucléaire en 45.
      .
      Ne vous déplaise, mais l’Humanité n’a aucun avenir si elle continue de copuler sans réguler sa population d’une manière ou d’une autre, et vue que les vieux veulent toujours vivre plus longtemps, bah reste que la guerre.
      .
      Que ça vous plaise ou non, c’est un processus naturel d’autorégulation, si vous êtes plus intelligent que la nature, apportez nous donc une solution ultime, permettant à tout le monde de se développer, d’atteindre un niveau de vie décent.
      Cela passera bien entendu par une restructuration de toute l’humanité (consommation/production/recyclage/comportements/besoins), que dans votre sagesse infini, vous êtes bien entendu capable de mettre en place.
      Et bien entendu, comme cela va nécessiter d’immense investissements monétaire mais également en matières premières vous avez donc trouver une solution pour continuer à produire sans détruire l’environnement, et comme la population est toujours croissante, il va de soi que vous avez un plan sur minimum 100 ans pour garantir une évolution constante.
      .
      J’attends avec impatience votre étude Raymond75.
      En attendant, je vais me réveiller et me reconnecter à la réalité.

      • Raymond75 dit :

        Vous m’avez convaincu ; je pense qu’il faudrait dès maintenant commencer votre croisade humanitaire en lâchant des bombes de 500 kg sur les principales banlieues françaises, et des missiles de croisières sur toutes ces provinces sans travail et sans avenir.

        Une France réduite à 20 M d’habitants serait en effet plus viable ; peut être faudrait il songer à quelques armes nucléaires ‘miniaturisées’ ? Qu’en pensez vous cher ami ?

      • NRJ dit :

        La guerre n’a jamais tué grand monde. La seconde guerre mondiale, reconnue comme la pire catastrophique historique à tué 50 millions de personnes ce qui reste peu par rapport à la population mondiale de l’époque. Et encore, il faut prendre en compte ce qui sont morts par les armes beaucoup moins nombreux que ceux qui sont morts par des politiques d’extermination et d’assassinats passif ou actif.

      • Raymond75 dit :

        J’ai longuement réfléchi à votre mission humanitaire de régulation de la population humaine. Je me demande si les guerres sont d’un rapport coût – efficacité acceptable. Bien sur, 15 M de morts après la première guerre mondiale, et 50 M après la seconde représentent un bon chiffre, mais à quel coût (matériels, effectifs, formation, destructions, reconstruction) !

        Le plus efficace ne serait il pas la généralisation d’abattoirs humains, répartis un peu partout, et qui traiteraient leurs approvisionnements selon des règles éthiques, connues de tous ? Sur le modèle de Treblinka ou de Sobidor qui ont fait leurs preuves.

        Qu’en pensez vous Hermès ?

    • Jm dit :

      Raymond 75
      « Et ce sont les civils qui en sont les principales victimes, toujours anonymes, jamais honorées »
      Oui, mais n’oublions pas que ce sont les civils qui en sont toujours à l’origine !!!
      Et que ce sont également les militaires qui paient les pots cassés, avec des morts, blessés, mutilés, qu’on honore à coup de médailles (no comment) et qui sont oubliés aussitôt.
      Pour recommencer un peu plus tard à réparer les conneries, les envies, les intérêts et les égos de certains va-t-en guerre ou bien pensant (je pense à BHL par exemple) bien planqués.

      • Raymond75 dit :

        Vous confondez ‘les’ civils et ‘le’ pouvoir civil … En démocratie, c’est effectivement le pouvoir civil qui commande, mais pensez vous un instant que la population civile a souhaité toutes ces OPEX absurdes en Afrique, ou l’engagement en Afghanistan ?

        Dans notre pays, la démocratie se résume à déposer un bulletin de vote tous les cinq ans, sans possibilité de révocation.

        • mich dit :

          Bonsoir ,si vous votez comme moi ,vous devez sans doute savoir que nous déposons des bulletins un peu plus souvent ,c ‘est bien beau de se plaindre seulement de ce qui est tout en haut , mais il faudrait déjà faire preuve d’ un peu plus de citoyenneté dans notre quotidien et nos mairies ( on va voir si les listes sont bien remplies dans nos milliers de communes l ‘année prochaine) . Je ne suis pas toujours un exemple non plus ,mais avant de parler de révocation ,il faut aussi se regarder dans la glace avant de s’improviser juge de paix.Quand à vos « malheureux civils » , on a bien assez d’ exemple ou ils n’attendent pas des militaires pour faire des boucheries ,il suffit d’ observer ce monde en guerre (c ‘est vrai que tout n ‘est pas très médiatisé).

        • Jm dit :

          Ben, si c’est mieux ailleurs, allez-y.
          Et restez-y.
          Mais avec les « avantages » sociaux de ce pays.
          Et ses règles.
          Mais n’appelez pas au secours au premier bobo.
          Et les civils en questions, dont est issu le pouvoir civil, même s’ils s’en foutent, et ne s’y intéressent pas, sont bien contents que les militaires réalisent ces OPEX.
          Sans en être conscients, cela leur permet de vivre dans un pays en paix relative.

  4. Patrick Allard dit :

    Euh, quid des mines qui tuent également de leur propre chef ?
    Elles existent depuis les années 30 et elles sont même considérés comme l’arme défensive par excellence par certain pays comme les Etats Unis qui en ont truffés la ligne de démarcation entre les deux Corée ou encore Israël qui les parsemées sur toutes ses frontières. C’est une des raisons qui font que ces deux pays comme beaucoup d’autres n’ont jamais signé l’accord sur la disparition des mines anti personnels
    Si l’on veut interdire les robots il faut aussi interdire les mines (pas uniquement anti-personnels, mais aussi anti-char, anti-navire etc…) et ça c’est mission impossible.
    Comme pour les drones armés, ces bons sentiments risquent de s’évanouir lorsque l’on s’apercevra qu’Israël ou d’autres pays utilisent l’IA avec efficacité pour combattre tout en limitant leurs propres pertes humaines et que le marché nous est passé sous le nez

  5. Parabellum dit :

    La guerre n est pas un « terrain de jeu »…c est tuer ou l être..vouloir moraliser des robots? Croire que le monde entier se pliera à notre humanisme est un pari dangereux…helas.le terrorisme s en moque et demain des meutes de robots passeront à l offensive…des armes robotisées vont pulluler autonomes ou pas et on ferait bien de ne pas perdre autant de temps qu avec les mille rapports et études et proto de drones sans aucun engin valable de série national…

  6. Henri MARTIN dit :

    Comme si tuer à la guerre était éthique ! Du javelot en passant par l’arc et maintenant le drone, tuer à distance est le meilleur moyen de ne pas être tué. Quant à la définition de tuer justement, les robots ne seront pas aussi cruel que l’homme prisonnier de ses passions.

  7. Céphée dit :

    Pour les curieux, un film a été fait sur l’œuvre de Dick : Planète Hurlante (en anglais : Screamers).
    Le film a un autre point de vu, qui fait l’impasse sur le contexte de guerre froide du livre.

  8. Faublas dit :

    Quoi qu’on en dise, l’IA suit des algorithmes écrits par des humains, et la « décision » de tuer sera pilotée par ces algorithmes. La capacité est limitée par l’intégration de situations initiales (contexte) et l’objectif, défini par le programme.
    Ce qu’on appelle l’IA est une capacité de réaction à un environnement par une machine pour atteindre un objectif.

  9. TINA2009 dit :

    Bsr à tous et à toutes !

    Bon synthétiquement :
    – THALES n’est pas un utilisateur ! Donc , ces déclarations sont crédibles pour les « … gentils… » . A vous de vous renseigner pour le terme volontairement employé !
    – Je dois rallumer ma Plancha! Au « MENU DU JOUR », ce soir:  » COUCOUGNES ET TETONS A LA TEUTONNE! … et à VOLONTE !

  10. Robinson dit :

    Les robots routiers de contrôle automatique de vitesse sont-ils gentils ou méchants ?

    • dolgan dit :

      Ils sauvent des vies. Sauver des vies, c’est gentil ou méchant?
      .
      Sauver un chauffard, c’est gentil ou méchant? Sauver une famille en sauvant plusieurs chauffards, c’est gentil ou méchant?
      .
      Tout dépend du cadre moral, on peut tout à fait argumenter qu’il est moralement mal de mettre en place des mesures luttant contre la surpopulation mondiale. Et donc qu’il faudrait supprimer les radars pour réduire la population. 😉
      .

  11. Barc Félix dit :

    Le seul but d’ une armée en guerre c’ est de la gagner par n’importe quel moyens. L’étique n’ a jamais fait partie de l’équation.