La « connectivité » sera un enjeu de souveraineté déterminant pour le Système de combat aérien du futur

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

39 contributions

  1. Wagdoox dit :

    L’artilce pose pose bien la question de la souveraineté envers les us mais c’est bien l’allemagne Qui cherche à développer le scaf et la France l’ACF (ngf en français, ça nous rappèlera le programme d’un certain rafale)

  2. MP3 dit :

    J’aime bien Eric Trappier…

    • Nico St-jean dit :

      @ MP3
      .
      Et bien rappelez-lui que le F-35 possède la L-16 et que si son entreprise aurait été capable de développer un MADL avant les américains, jamais cette dernière s’en serait privé au niveau commercial pour le Rafale … Hypocrisie.
      .
      L’histoire d’opérabilité avec l’OTAN, c’est du foutage de gueule. Ce qui agace Trappier, c’est que le F-35 se vend mieux entre pays alliées en raison du gain d’interopérabilité obtenu via MADL expl : Belgique-Pays-bas-Danemark : Canada-USA : Finlande-Norvège-UK (nous verrons si la Finlande à l’ambition du F-35) Et si le congrès ne bloquerait pas la vente, demain matin cela serait : EAU-KSA-Israël (un beau blocus interconnecté contre l’Iran par exemple)
      .
      Du reste, avec la L-16, le F-35 fait la même chose que les autres appareils de l’OTAN en matière d’interopérabilité.

      • B21raider dit :

        Bonjour Nico,
        Je vous réponds par rapport au post sur les avions de chasse au canada

        je voudrais avoir votre avis sur le E-7 Wedgetail par rapport a l E-3 Sentry, et en général sur votre vision de comment sera l’AWACS du futur.

        Dans l’attente de votre réponse

      • vrai_chasseur dit :

        @Nico
        Relisez mieux l’article…
        Trappier dit assez clairement que c’est à l’OTAN (et non aux industriels) de développer les Specs des Tactical Data Links interopérables. Sinon faites-lui confiance, ça fait longtemps qu’il en aurait sorti un, de TDL…des datagrammes focalisés sur bande Ku comme MADL, techniquement les ingénieurs en Europe savent faire depuis longtemps. Mais le vrai enjeu c’est d’être interopérable entre alliés, pas d’en sortir un tout seul de son chapeau.
        Aujourd’hui à peu près tout ce qui vole, roule et navigue dans l’OTAN échange via L16. MADL est loin du compte : c’est un industriel (et non l’OTAN) qui l’a développé. Résultat : en mode MADL les F35 dialoguent avec eux-mêmes. Les F22 ne peuvent même pas dialoguer avec les F35. Un comble.
        De ce point de vue, MADL n’est pas un outil qualifié pour mettre au combat une (vraie) coalition. Il ne sait même pas faire communiquer ensemble tous les assets d’un seul pays, les USA.

        Et que fait Northrop Grumman, le concepteur de MADL ? il embarque Freedom 550, son logiciel radio maison de MADL, dans un drone Global Hawk pour servir de relais entre un F35 et un F22…en utilisant la L16. Grincement de dents à l’US Air Force. Mobiliser un Global Hawk pour faire le switchboard volant….
        Pareil pour faire dialoguer un F35B des Marines et un Typhoon de la RAF (exercice « Babel Fish 3 ») : on fait voler le « Northtrop Grumann Airborne Gateway », qui traduit les messages MADL du F35 sur L16 pour ce pauvre Typhoon…c’est luxueux, très cher et fragile comme solution : si je n’ai pas de F35, je suis obligé d’acheter et de faire voler un « standard téléphonique » sur L16.
        En marketing industriel ça s’appelle enfermer le client dans la techno.
        Trappier n’a pas tort. Une liaison interopérable n’est pas du ressort d’un industriel.

        • Nico St-jean dit :

          @ vrai_chasseur
          .
          « Trappier dit assez clairement que c’est à l’OTAN (et non aux industriels) de développer les Specs des Tactical Data Links interopérables. »
          .
          Bin oui .. Donc Trappier dit aux américains qu’ils n’ont pas le droit de concevoir une liaison qui protège la discrétion des F-35 en mission alors que cette dernière serait annuler avec la L-16, chapeau bas.
          .
          Je suis d’accord sur le fait que, en premier lieu, il faudrait remplacer la L-16 par une liaison beaucoup plus rapide et agile en raison de l’augmentation future de la SA (donc des données) des futurs appareils otaniens. Par contre il faut les $ et la volonté politique de tout les membres.
          .
          « Sinon faites-lui confiance, ça fait longtemps qu’il en aurait sorti un, de TDL…des datagrammes focalisés sur bande Ku comme MADL, techniquement les ingénieurs en Europe savent faire depuis longtemps. »
          .
          La bande Ku fut choisi parce qu’elle est précise, facilement maniable avec des antennes AAA et pour mettre en oeuvre des capacités LPI.
          .
          Sur l’augmentation du débits et de la latence, j’ai aucun doute sur l’Europe mais pour les capacités LPI focalisés sur le saut de fréquence par fractionnement, j’en doute. Vous êtes entrain d’y arriver avec TRAGEDAC, mais cela fait déjà plusieurs années que ça dure et il reste encore plusieurs années de travaux avant la mise en service prévu pour 24-25.
          .
          « Mais le vrai enjeu c’est d’être interopérable entre alliés, pas d’en sortir un tout seul de son chapeau. »
          .
          Sauf que la France en développe justement une de liaison, pour elle-même avec le Rafale F4 qui servira certainement pour le SCAF (tragedac)
          .
          « en mode MADL les F35 dialoguent avec eux-mêmes. Les F22 ne peuvent même pas dialoguer avec les F35. »
          .
          Le problème viens surtout du F-22 qui lui, n’à même pas de L-16 parce qu’avec la L-16 vous pouvez recevoir de MADL sans problèmes et le F-22 peut justement transmettre aux F-35 de son IFDL jusqu’à L-16.
          .
          « Et que fait Northrop Grumman, le concepteur de MADL ? il embarque Freedom 550, son logiciel radio maison de MADL, dans un drone Global Hawk pour servir de relais entre un F35 et un F22…en utilisant la L16. Grincement de dents à l’US Air Force. Mobiliser un Global Hawk pour faire le switchboard volant…. »
          .
          Au contraire c’est brillant comme solution temporaire. Ils auraient du intégrer MADL au F-22 depuis longtemps mais maintenant je pense qu’ils attendent la mise en chantier du F-22 « MLU » pour le faire. En attendant, le Global Hawk peut faire le C2 à très grande distance des sources pour permettre l’interopérabilité entre les 2 sans annuler la furtivité.
          .
          « Pareil pour faire dialoguer un F35B des Marines et un Typhoon de la RAF (exercice « Babel Fish 3 ») : on fait voler le « Northtrop Grumann Airborne Gateway », qui traduit les messages MADL du F35 sur L16 pour ce pauvre Typhoon…c’est luxueux, très cher et fragile comme solution : si je n’ai pas de F35, je suis obligé d’acheter et de faire voler un « standard téléphonique » sur L16. »
          .
          Vous ne réalisez pas que les américains n’ont pas le choix … Imaginez un raid en mer du nord sur des antennes du réseau russe Sunflower par des F-35. Déjà ils n’ont pas beaucoup de champ de manoeuvre face pour rester discret face à se réseau mais en plus, la moindre communication via L-16 mettrait toute l’opération en déroute ..
          .
          Ça aurait servi à quoi de concevoir un appareil furtif si c’est pour se faire repérer par émission ?? Voilà comment MADL est né exactement comme l’IFDL pour le F-22 ..
          .
          Typhoon-F-35B : Déjà, la solution serait de commander des F-35A au lieu des F-35B pour la RAF (ce qui semble intéressé la RAF) comme ça les Typhoon dégagent du débat en se qui concerne une frappe en zone A2/AD. Mais sinon, les Typhoon & F-35 dialoguent parfaitement via L-16.
          .
          Sinon personne n’enferme personne. Les pays qui n’ont pas de F-35 peuvent utiliser la L-16 pour communiquer avec, mais quand ce dernier est en opération stratégique, il doit préserver sa faible emprunte d’émission.
          .
          « Trappier n’a pas tort. Une liaison interopérable n’est pas du ressort d’un industriel. »
          .
          Bah justement, son industrie en développe une […]

          • NRJ dit :

            @Nico Et Jean
            Je ne sais pas si vous faites oeuvre de mauvaise fois mais vous ne semblez pas voir le danger que représente la MADL pour les pays européens.

            Avec le MADL et ses centres d’analyse qui sont aux USA, un pays achetant le F-35 est obligé d’avoir leur accord préalable pour pouvoir utiliser cet avion. En d’autres termes on n’aura aucune souveraineté sur nos avions (a part peut-être les israéliens). Par ailleurs on sera obligé d’acheter les logiciels de MADL chez Lockeed Martin si on veut pouvoir combattre avec la fusion des données des F-35. Comme on dépend des américains (beaucoup) plus qu’ils ne dépendent de nous pour les opérations d’ampleur, ils peuvent nous les vendre à n’importe quel prix de la même manière qu’ils le font avec la bombe B61 à l’Allemagne pour la succession du Tornado.

            PS: C’est d’ailleurs la grande vertu cachée du Scaf franco-allemand. Même les américains auraient du mal à se passer des deux plus grandes armées européennes. Donc cela limiterait le prix pour lequel ils nous accorderaient le MADL.

      • Alpha dit :

        @Nico St-jean
        Hypocrisie ? … Pourtant, Trappier fait un constat, simple et juste…
        Alors que vous de votre côté, et comme à l’accoutumée, vous en êtes encore à chouiner et faire une comparaison -ou presque- entre l’avion de Trappier, qui a maintenant près de 27 ans (Rafale A) et votre « truc » ultra moderne et récent, que certes, tout le monde a, mais qui ne marche toujours pas et qui accumule encore et toujours les tares !!!…
        Voir les derniers rapports publiés … 😉
        Ah, oui, mais voilà… On me dit que l’Oncle Sam nous couvre en cas de problème, une forme de compensation pour l’achat de « La Dinde » en somme… A voir…

      • B21 raider dit :

        Continuez à m’ignorer ça vous fera du bien

    • Chanone dit :

      Il y a de quoi: patron de Dassault, chef du GIFAS… Si ce monsieur ne garde pas sa langue dans sa poche, c’est que la pression des industriels U.S. est grande sur les fonds dédiés à la sanctuarisation de l’industrie militaire Européenne.
      Certes, les Américains achètent PARFOIS du matériel européen et nous donnent PARFOIS des briques technologiques, mais la logique entre l’offre et la demande, et la différence de taille des acteurs est manifeste entre les deux côtés de l’Atlantique. Si on suis la logique des politiques Européens, il faudrait aller toujours au moins cher… Et renoncer à des perles technologiques, comme Dassault.
      .
      Pas question.

  3. Euclide dit :

    @ laurent Lagneau . Une question pour vous.
    Sur certains sites aéronautique on peut voir le SCAF sans empennage et sur d’autres un double empennages en V.
    Faudra t’il attendre le salon du Bourget ?

    • Laurent Lagneau dit :

      @ Euclide,

      La réponse est dans votre question

      • Czar dit :

        @LL : suite à votre échange avec « Le Glaive » à propos des sièges éjectables, par pure curiosité : je suppose que votre hébergeur de site vous fournit des stats précises quant à l’origine géographique de vos lecteurs. Quelle est la part des lecteurs hors-Hexagone et avez-vous pu noter des « pics » de fréquentation des zones concernées quand des articles afférents sont publiés à propos, par exemple, de la Chine, de la Russie, de la Turquie ou encore d’Israël ?

        • Ah Ca ! dit :

          Czar,
          D’après ce que l’on ma raconté…. normalement ils ont des stats disponibles et oui j’imagine qu’un site comme celui ci est surveillé… mais attention.. la NSA aime bien utiliser le moteur d’indexation de google pour siphonner le site et en faire les miroirs qu’ils veulent pour consommation interne.. (d’où l’intérêt et l’avantage de posséder un moteur de recherche national pour siphonner le web, dommage que Quant soit nul) mais tu devrais voir des petits pics venant de ces pays quand un sujet est chaud…. car ils auront passé le tuyau par téléphone au gus qui est hors du bureau ou à leurs potes en vacances ou autre….
          Quand un sujet les intéressent, attend toi à voit le snifeur de Google revenir très souvent suivre le blog… il parait qu’Il existe aussi des vrai faux snifeur de Google qui n’envoie pas l’info aux states mais ailleurs…
          Aussi, s’ils sont affecté, détachés/mission mais qu’ils suivent par passion, normalement ils passent par VPN et alors tu peux voir de tout, mais beaucoup de chinois, allemand, en fait de tout … Les modes pour les pays changent pour diverses raisons… demain tu peux avoir une majorité qui vient d’Espagne, de Chypre etc…..
          Les services sont tous derrière VPN, impossible de savoir d’où ils sont vraiment… sauf, sauf…. quand ils ont appelé leurs potes ou journalistes pour qu’ils aillent voir… (un peu comme quand Nico de St jean appelle sa belle mere pour lire ses commentaires)
          Tu verras même des IPs qui ne sont reliés à aucun pays.. des sortes de trou noir.
          Mais c’est ce que l’on m’a dit et avec ça, j’espère que tu as ton VPN et une fausse adresse mail

          • Hermes dit :

            Euh… what ?
            .
            Qwant ne s’améliorera qu’en l’utilisant (Faut du pognon pour proposer des services de qualités, google à mis plus de 15 ans avant d’être ce qu’il est).
            .
            Le « sniffeur » de Google, suit tous les sites.
            Ses robots passent 2 fois par jour sur mon site perso qui n’intéresse strictement personne.
            Je ne vois aucun intérêt pour la NSA de siphonner tous les sites d’amateurs, tout au plus ils récupéreront les stats qui les intéresses, mais y’a pas grand chose, donc à part les messages avec mots clés…
            .
            Je vois pas vot’délire avec les VPN’s, on peut être dérrière ce qu’on veut avec un VPN.
            Je dois apparaître sous 30 IP’s si le site logs les IP’s…

          • Ah Ca ! dit :

            @Hermes…
            Si vous savez mieux… tant mieux…
            Pour votre info… Google peut passer la journée… sur certains blogs … Là je vois que vous maitrisez mal le sujet.. je ne vais pas m’attarder.
            Il n’y a pas de pb particulier avec vpn, j’en utilise plusieurs, un payant mais aussi des gratuits avec une couche de tor pour le darkweb, mais vous dites vous même que votre site est lambda, donc c’est un peu normal que vous ne voyez pas certaines choses…
            Vous pourriez vous convertir et l’exposer, et là je pense que vous découvririez des choses intéressantes …. Vous dites quoi ? Chiche ?

          • Hermes dit :

            @Ah ca
            Vous parlez de sécurité et vous utilisez des VPN’s gratuit… (A titre d’infos, VPN n’est pas une entité, mais un système…)
            Vous êtes un bel expert dites moi donc…
            .
            Cessez donc de brailler alors que visiblement vous ne savez ni comment ca fonctionne, ni les raisons…
            Vous ne faites pas mieux que de répandre une paranoïa et surtout de très mauvaises habitude…
            A titre d’info, 90 (pour ne pas dire 100%)% des VPN’s gratuit revendent les données de leurs utilisateurs… Ce n’est pas pour qu’ils sont gratuit…
            « Quand c’est gratuit, c’est que c’est toi le produit »
            .
            Et c’est moi qui maîtrise mal le sujet ?
            .
            Bref, vous me faites rire. « Street cré-débilité »….

        • PK dit :

          Parce que vous imaginez que si un état se paie le luxe d’avoir des bots sur un site, il le fait depuis le homeland ? Vous prenez vraiment les gens pour des cons ?

          Il faut être au niveau politique pour agir ainsi. Les SR sont des gens sérieux…

          Sauf quand ils attaquent une ambassade d’un pays allié… Mais chacun a ses petits travers 🙂

          • Czar dit :

            « les gens », non, vous peut-être déjà un peu.

            Ma question ne portait pas sur « les Etats ». Je ne pense pas faire injure au taulier en disant que son site donne de l’information ouverte, je n’imagine pas qu’il mobilise des « services » autrement que pour une veille documentaire généraliste.

            Je pensais plus à des trolls qu’à une opération d’influence organisée.

            @ Ah ça, j’ai peur que tout ça soit du sanskrit pour moi

    • Hermes dit :

      Le SCAF Dassault est présenté sans empennage.
      Le projet Airbus a un empennage.
      Le projet Tempest (UK) a un empennage.
      .
      Maintenant, ca peut changer rien de rien fixé dans le marbre.

  4. B21raider dit :

    je viens de remarquer quelque chose, le radôme qui contient le radar des chasseurs est transparent aux longueurs d’ondes ou il doit être utilisé, du coup c’est pour cela que sur certains chasseurs l’antenne est pivotée vers le haut histoire de ne pas renvoyer les ondes qui n’ont pas été absorbées par l’antenne vers l’ennemi

  5. Clavier dit :

    J’ai une certaine méfiance envers les usines à gaz……
    l’ultra connectivité avec tout le monde dans la boucle peut amener une certaine impuissance et des délais inadmissibles ….

    • Hermes dit :

      « ultra connectivité avec tout le monde dans la boucle  »
      .
      Ca n’a jamais été le propos.
      .
      On parle plus de la problématique de standardisation des protocoles et technologies de COM au sein de l’OTAN pour opérer ensemble.
      Ce qui n’est actuellement plus le cas avec le F35 (fin, en dégradé)

    • John dit :

      Dans ce cas, il me semble que l’idée majeure est d’avoir toutes les données disponnibles sans avoir à communiquer. Donc j’ai l’impression qu’au contraire, les délais peuvent être réduits !

  6. Lucy dit :

    Toujours pas clair.

  7. MP3 dit :

    La connectivité sera un enjeu et pas que pour le SCAF.

    • Frank dit :

      @ MP3 Excellente remarque. Bien loin du SCAF.
      L’important aujourd’hui, c’est que chacun se doit d’être connecté.
      Etre ou ne pas être, peu importe, puisque je suis connecté.
      J’existe, donc je suis, puisque je suis connecté.
      Peu importe le propos, sa valeur (vénale) étant liée à la somme d’abrutis qui la lisent, sans la comprendre.
      Connectivité de vassalité dans la Défense. Tout comme dans les esprits, la connectivité du F-35 est dérisoire , les « connectés » ont déjà tranché, par définition.
      Imaginons Baudelaire, Gide, Valery ou Camus, et tellement d’autres, dans l’univers connecté qui nous surveille, et auquel nous avons donné tout pouvoir.
      Vous avez bien raison, la connectivité est un enjeu, bien loin de l’empennage du possible, mais certain SCAF Allemand.
      Après tout, les Français ne votent pas et donc désignent leurs maîtres part défaut, avec une abstention record, pour ensuite s’insurger des résultats de leur paresse.
      C’est rigolo, puisque, ensuite, ils se connectent pour s’indigner.
      Bof… restons connectifs et connectés.

  8. Ph52 dit :

    Ces problemes d’interopérabilité et de souverainetete posés joints à la question des exportations sans être soumis aux velléités allemandes dans ce domaine, interpellent profondément.
    Pourvu que « l’Europe de l’Armement » actuellement en gestation ne soit pas celle de la désunion et de l’impuissance !

    • Sblurb dit :

      Au travers de ce qui est levé concernant l’interopérabilité avec le F35, on se demande si cela signe la fin des dispositifs coordonnés sous Link 11, avec des protocoles de liaison qui ont évolué depuis au moins le milieu des années 70.
      Il me semblait que ces liaisons de données allaient évoluer pour F35 et F22, mais ces affirmations laissent apparaître qu’il pourrait exister de nouveaux standards (rupture) que les US cherchent à étendre … logique industrielle et politique :o)

  9. themistocles dit :

    Ne pas négliger le fait que tout ceci, magnifique sur le papier nécessite des débits de liaisons satellites que nous sommes loin d’avoir. Déjà, actuellement, alors qu’il nous faudrait des canalisations de pipeline, nous en sommes toujours à utiliser un tuyau d’arrosage…

  10. werf dit :

    La connectivité ne veut rien dire sans système « durci » de protection contre toutes les interceptions possibles grâce aux moyens modernes. Je ne les cite pas car c’est top secret mais chercher bien sur internet il y a des « sources ouvertes ». Le coût d’installation et de fonctionnement sera de toute manière prohibitif ce qui exclue beaucoup de pays. En outre, quel sera l’avenir de l’aviation dans 20 ans, y compris des drones, personne ne le sait. Il y en a qui rêve de combats aériens comme dans les films de science fiction mais la réalité sera toute autre.

  11. bat dit :

    avant que ces nations européennes se mettent enfin toutes d’accord ,les américains ,les russes peut être ,les chinois soyons en sur et certain , seront déjà passer à un nouveau concept et vos trapannelles made in europe seront déjà obsolètes ..je vous signale que les avions furtifs amerloques volent et se connectent déjà eux …y’en a même un qui apponte (un avoin furtif sans pilote ) le neuron a volé récemment …maintenant tout se joue politiquement technocratiquement à se mettre d’accord de ce qu’on fait …bref on se souvient de l’avion européen qui devait se décider ,au final Dassault a fait son rafale et les autres l’eurofigter avec tous les retards que l’ont sait ….quand ces idiots devancerons les amerloques vous me faite signe …à dans 30 ans

  12. ScopeWizard dit :

    La réalité est que , UNE FOIS DE PLUS , tout comme pour l’ IA , la 5G , l’ Omni-rôle , j’ en passe et des plus vertes , nous sommes confrontés à du pur MARKETING ( pour rappel , le marketing c’ est l’ art de vendre via telle ou telle technique , tel ou tel procédé ; le marketing consistant à être en mesure de vendre AVEC LA MÊME EFFICACITÉ le meilleur produit mais aussi la pire des merdes et bien entendu l’ entre-deux , par conséquent l’ argumentation marketing ne veut rien dire en elle-même , c’ est juste pour te vendre un truc , à toi d’ être plus futé et d’ en savoir suffisamment pour ne pas te faire baiser la gueule ( attrape-nigauds ) ou pour ne dépenser que le plus juste prix ( pas payer trop cher quelque chose qui ne le vaut pas ) ) ……………

    Pour commencer , toutes ces innovations mirobolantes censées tout révolutionner du style : « d’ après l’ USAF , avant , les troupes au sol étaient en danger , maintenant , avec le F-35 , elles sont tranquilles » sont installées sur un avion qui se comporte mal parce que son profil aérodynamique est contrarié par son exigence de furtivité à la détection RADAR ce qui lui confère une forme , signe même de sa furtivité , inadaptée au vol et surtout à la performance …………
    L’ avion est dessiné en fonction de cela et en plus il est « instable » donc bardé d’ électronique comme les CDVE pour seulement pouvoir tenir en l’ air à l’ instar d’ un Mirage 2000 tout aussi instable ( foyer de portance déplacé en avant du centre de gravité = tendance à cabrer et non à piquer ( avion stable ) ) mais beaucoup plus fin aérodynamiquement donc beaucoup plus adapté au vol à hautes performances même s’ il ne présente guère que de piètres qualités en matière de furtivité .

    Et là , c’ est la double peine : non seulement , le F-35 ne ressemble à rien ou pas grand-chose ( autre tournure plus élégante pour ne pas dire qu’ en fait il est moche comme tout–question de goût je vous l’ accorde ) mais en plus , bien évidemment , pour pouvoir espérer voler à peu près bien , il se retrouve bardé jusqu’ à la gueule d’ équipements électroniques qui compensent ET sa furtivité ET son instabilité sans compter toute celle dévolue à l’ armement , à la navigation , au traitement des données , à sa furtivité active ( ECM , EOTS )……………

    Qui dit grosse avionique dit GROS prix de revient et donc GROS tarif pour le futur acheteur …………….

    De plus , comme il se doit d’ être « furtif », rien de devant dépasser , cet avion est équipé d’ une soute qui le dispense d’ emporter quoi que ce soit d’ extérieur à sa cellule ce qui perturberait sa discrétion , comme de l’ armement missiles , des bombes , des réservoirs pendulaires , des pods pour ceci ou cela , etc …………. seulement du fait de sa petite taille , par rapport par exemple à ce qu’ un moderne Rafale peut avoir sous ses ailes et son fuselage , ladite soute du F-35 est minuscule , elle est très petite donc tant que des systèmes RADAR adverses restent actifs et ne sont pas neutralisés , certes le F-35 pourra s’ en affranchir et n’ être détecté que fort tardivement ( eh oui « furtivité » n’ est pas pour autant synonyme d’ invisibilité ) mais il sera toujours très limité en emport de charges …………. un avion un peu plus grand doté d’ une soute de meilleure contenance résolvait ce problème , au moins en partie ………………
    C’ est déjà là un défaut majeur de conception : la soute est trop petite car l’ avion l’ est tout autant , on touche là les limites de la recherche de compacité .

    Concernant son autonomie , certes l’ avion est ravitaillable en vol , mais il est propulsé par un très gros moteur extrêmement puissant ( grosse conso électrique à bord , besoin de puissance à cause de son aérodynamique mauvaise tandis qu’ il se doit de se montrer suffisamment performant notamment à cause de son poids dû à celui de tout le kérosène à emporter ) qui ne peut que consommer beaucoup de pétrole quelle que soit la phase du vol y compris en « super-croisière » ( vol soutenu dans le temps à vitesse supersonique comme 1 heure à Mach 1.5 ) tandis qu’ il n’ en a qu’ un seul ( mono-réacteur ) donc en cas de grave défaillance du turbo , l’ avion s’ écrase …………..

    Autre défaut majeur , le F-35 aurait été mieux avisé d’ en avoir deux , de moindre puissance , ce qui d’ un autre côté posait problème quant à la version « B » à décollage et atterrissage court/vertical destinée au Marines Corps et à remplacer les Harrier AV-8B …………….. difficile de tout avoir ………………. disons que les versions « A » ( USAF ) et « C »( la version embarquée à plus grande surface alaire de la NAVY ) y auraient davantage trouvé leur compte ………………….

    Bon , parallèlement à tout ceci , à cause de tout ce fatras d’ avionique poussée à l’ extrême qui contribue à sa sophistication , non seulement l’ avion coûte cher , ce qui est indissociable mais aussi à ce stade du programme F-35 inévitable ( il ne suffit pas de l’ acheter , il faut aussi l’ armer , l’ équiper à sa guise si nécessaire , former ses pilotes , ses mécanos , le réparer , l’ entretenir , acheter des lots de pièces de maintenance comme le moteur , etc ) mais de surcroît long à mettre au point ……………..
    Et qui dit retards de mise au point dit forcément coûts supplémentaires …………………..

    Il y a aussi les coûts inhérents aux matériaux dont est fait cet avion , parfois des métaux rares ou des alliages très pointus ……………………..

    Je le dis , je le répète et j’ insiste : quel que soit son succès à l’ export , succès qui n’ a aucune valeur indicative quant aux capacités réelles ou aux performances de cet avion engagé au combat en conditions difficiles , c’ est juste qu’ il se vend bien parce que chez LM on sait vendre surtout quand on bénéficie de l’ hénaurme coup de pouce de toute la puissance diplomatique US en position dominante dans nombre de pays sur tous les continents ( OTAN ) , le F-35 est arrivé trop tôt et par conséquent il ne fait qu’ essuyer les plâtres , défricher le terrain , montrer ce qu’ il faut faire et ne pas faire ou différemment …………

    Sera t-il jamais un bon avion de combat le plus conforme possible à son cahier de promesses ? J’ avoue que j’ en doute ……………

    S’ appeler Lockheed Martin F-35 Lightning II , être gavé d’ avionique dernier-cri , coûter à l’ unité le prix de 50 Ferrari 12 cylindres haut de gamme personnalisées toutes options , être made in America , promettre de décrocher la Lune et de faire se rencontrer Neptune et le Soleil ne signifie pour autant en aucune façon que ce soit le meilleur ou même seulement un bon avion , le F-35 en dépit de ses bonnes ventes actuelles qui pour l’ instant font plus illusion qu’ autre chose , peut au final s’ avérer n’ être qu’ une daube à peine volante …………..

    C’ est une éventualité que l’ on doit toujours avoir à l’ esprit et c’ est quelque chose qui reste valable pour tout nouvel avion spécialement à partir du moment où il est de conception high tech et où il apporte son lot d’ innovations voire d’ audace ………………….

    Donc , suivant cette logique le SCAF ne fera pas exception à la règle , pas plus que le Rafale avant que ce dernier ne fasse ses preuves sur le long terme et ne démontre toutes ses qualités , la balance entre ses qualités et ses défauts lui étant des plus favorable …………………

    • Dany40 dit :

      @Scopewizard
      incroyable votre capacité à dire des conte-vérités avérés en série ….

      – Le coût du F-35 ? renseignez vous son tarif est déjà aujourd’hui extrêmement concurrentiel avec les Typhoons et autres Rafales. Le coût d’achat du F-35A est à 90 millions de dollars, c’est à dire équivalent au Rafale F3 vendu en ce moment.

      – Le coût à l’heure de vol ? Oui il reste encore élevé …. mais pour un avion furtif à des coûts de maintenance à ce niveau est déjà une première … et ses coûts continuent de baisser avec régularité.

      – Mono-moteur donc nul …. celle là elle est drôle depuis le début … allez expliquez çà à LM qui a un succès opérationnel et commercial gigantesque avec un certain avion monoréacteur nommé F-16 !!!!

      – Autonomie = Oui le F-35 est prévu pour opérer en lisse …. et préparez vous ce sera pareil pour le successeur du Rafale. Donc ce dernier n’aura pas de bidons non plus. Pour rappel l’autonomie sur carburant interne du F-35 dépasse celle de tous les autres chasseurs.

      – La soute minuscule du F-35 : La soute contient aujourd’hui 4 armes en effet. Pour info ce sera dans les 5 ans plus 4 mais 8 bombes en soute (des stormbreaker de Raytheon) et ce n’est qu’un début. Pour rappel aussi le F-35 peut aussi être configuré en chariot à bombe avec chargement externe … et dans ce cas son nombre total d’armes atteint 10 (bientôt donc 12) pour plus de 8 tonnes. Et lorsque vous parlez d’approcher des radars mais être limités en charge vous ignorez les bases du problème : Avec chargement externe il sera impossible de s’approcher aussi près des radars en question et la menace sur l’avion sera bien plus forte.

      Préparez vous psychologiquement car le successeur du Rafale vous fera pensera -35 sur bien des points …..

  13. Dany40 dit :

    La bonne nouvelle c’est qu’on admets clairement qu’il faut bouger sur les liaisons de donnée …
    La version améliorée de L16 pour le Rafale F4 paraissait peu ambitieuse … le TRAGEDAC est lui plus prometteur.
    Après ce constat … comment peut on être surpris que le seul aviondeja doté de cette connectivité next Gen ( le F-35 ) plaise autant aux militaires de bien des pays ???

    • Alpha dit :

      @Dany40
      « comment peut on être surpris que le seul aviondeja doté de cette connectivité next Gen ( le F-35 ) plaise autant aux militaires de bien des pays ??? »
      Il plait aux décideurs militaires de bien des pays, proches des décideurs politiques, on se demande bien pourquoi (valises de billets ?)… Pour le concept prometteur ? surement ! Mais voilà, le concept, pour le moment, il fonctionne très mal…
      Et pour « la base » des militaires, comme les pilotes (attention, les vrais, pas ceux qui font les louanges du F-35 et qui se retrouvent deux ans plus tard embauchés chez LM, bizarrement…) ou les pistards, il semble que cet appareil ne soit pas une sinécure à faire voler ou à entretenir : Ainsi, un de mes amis pilote (français, BA118…) revenant des USA, vient de m’avouer ce que je pressentait déjà : Là bas, la communauté militaire appelle le F-35 : « Turkey » !… Édifiant, non ?… Et pas très valorisant…
      Bien entendu cher Dany40, vous n’êtes pas obligé de me croire, mais ça m’amuse de relater cette petite anecdote, et me conforte dans ce que je pense de « La Dinde » !… 😉

      • Dany40 dit :

        @Alpha
        Je crois volontiers à votre récit …. le principe de la rumeur n’est pas nouveau. La vrai question est de savoir de quels militaires votre contact parle. En effet, quitte à aimer les récits de « couloirs » il serait intéressant de savoir qui en parle c’est à dire quelle arme ? quelle base ? ils sont sur quel avion ?
        J’ai quelques amis sur la BA-118, étant montois d’origine, et je me rappelle encore comment les pilotes bien français et les pistards dont vous parlez se plaignaient du « gadget » qu’on allait leur imposer …. un certain « Rafale ».

        La nouveauté n’est pas toujours populaire parmi les rangs, certains se renfrognent car ils ne font pas partie des « élus » accédant à la nouvelle machine, d’autres n’aiment pas qu’on leur change leurs habitudes alors qu’ils adorent leur avion actuel. Le bashing sur le F-35 existe aussi aux USA … tout autant en dépit des faits que celui fait en France.
        Je me permet de rappeler que dire que les nombreux personnels militaires de multiples nationalités qui plébiscitent le F-35 sont tous payés par LM tient, de votre part, de la plus aveugle et irréaliste des théories du complot.
        Plusieurs centaines de F-35 volent chaque semaine, y compris sur théâtre opérationnel, des milliers de personnels militaires le côtoient de suffisamment près pour pouvoir juger de ces capacités opérationnelles …. et selon vous dans une extraordinaire omerta complotise mondiale tout ce petit « cache la vérité » ?

        La réalité est dans cet article que nous commentons, elle est dans les caractéristiques du projet SCAF plus globalement, et dans les évènements sur opération qui se déroulent ces dernières années. Tous ces éléments convergent vers la nécessité d’avions de combat aux capacités équivalents à celles du F-35 d’aujourd’hui …. c’est juste un fait implacable qui a été confirmé clairement. Tempest, SCAF et autres courent pour se mettre à niveau avec le F-35, çà peut déplaire mais c’est la stricte vérité. Et même quand c’est le grand patron de l’armée de l’air française qui le confirme clairement … vous arrivez à nier ses propos. L’idéologie est moins bonne conseillère que les faits j’en ai peur.

  14. Motox1 dit :

    le problème avec l’hyper connectivité c’est que quand un maillon tombe (piraté) le reste devient très vulnérable..alors qu’avec les plateformes actuelles il faut y aller pièce par pièce engager des chasseurs, intercepter, DCA, etc…dans le future il faudra une bonne armée de hackers qui viseront le cœur de ces systèmes pour faire tomber le reste, des pays comme la chine sont d’ailleurs très avancés en « militarisation » cybernétique et quantique

  15. Plusdepognon dit :

    Pour ceux qui sont curieux sur ce sujet, il paraît que ce bouquin est bon sur le cyber:
    http://guerres-et-conflits.over-blog.com/2019/02/tactique-pratique.html