L’Inde devient le quatrième pays à disposer d’un missile pouvant détruire un satellite en orbite basse

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

57 contributions

  1. joni dit :

    Ils peuvent dire merci à ISRAEL pour le transfert de techno massive !

    • Anonymous dit :

      Israel ne maitrise pas cette technologie ( en tout cas il ne l est pas dis dans cette article ) et si vous faites allusion au missile Arrow 3, vous pouvez vous meme dire merci a l oncle Sam pour son financement et sa grande contribution technologique a don developpement ce qui n est pas le cas pour les autres pays ayant reussi a developper ce type de missile seuls, le mérite n est pas le meme.

      • Thaurac dit :

        Heu, c’est israel qui « modernise et transforme  » des missiles américains et les ricains re achètent la technique..Pareil pour d’autres tenchos (aéronautique surtout, drone..)

        • Anonymous dit :

          Oui c est bien ce que je disais, les Etats Unis font 95% du job, Israel obtient les technos gratuitement et y installe en partie des systemes autochtones qui contrairement à ce que vous affirmez n equipent nullement l armée américaine, c pas parce que ces derniers ont acheté un echantillon du dome de fer pour evaluations que les Etats Unis dependent des Israeliens pour moderniser leurs equipements, loin de la. Et les drones us sont a des annees lumieres des drones israeliens et de tous les autres drones meme.

      • joni dit :

        c’est de l antisémitisme que de penser que tout viens des USA et nous autres sommes des cervelles vides, ERETZ ISRAEL possedent de gros cerveaux et la majorité du R&D US est comprosé de cerveaux JUIFS.
        la france n’as ni l intellect ni la capacité pour un tel game !

        • Bloodasp dit :

          @joni:Ah non, vous n’allez pas commencer vos histoires d’antisémitisme, dés qu’on est pas d’accord, sérieux faut arrêter de nous gonfler avec ça. Vous avez tort de trop utiliser cet argument, à trop l’utiliser, vous le banaliser avec les conséquences qui vont avec. Enfin arrêter de croire que la terre tourne autour du peuple JUIF.

          • joni dit :

            Parce que les francais sont connus pour avoir une mémoire courte d’où la necessité de vous le repeter pour que ça rentre bien la dedans !! vous ne recommencerez pas du moins pas avec nous haha

        • NICOLAS dit :

          Pourquoi mettre l’antisémitisme dans cet échange? pourquoi parler de religion (juive) alors que l’on parle de pays (Israël et USA)? j’avoue ne pas comprendre vos « arguments »

          • Franz dit :

            Bah, sur ce coup-là c’est vous qui parlez de religion, non ?

            Joni n’en fait pas mention…

          • joni dit :

            monsieur pour votre culture, ISRAEL et son caractere JUIF sont eternellement indissociable ! d’ailleurs dans ce sens que M.Macron va faire voter la loi condamnant l anti-sionisme car par definition c’est de l’antisémitisme et respecte donc les conditions de la constitution ISRAELIENNE.

        • Bomber X dit :

          Et allez, toujours cette même rhétorique suprémaciste enrobée de victimisation de l’extrême droite israélienne. Vous déshonorez votre pays.

        • Edgar dit :

          Joni, sincèrement, si vous voulez vraiment lutter contre l’antisémitisme, je vous suggère un bon moyen: arrêter de dire des âneries…

        • Achile dit :

          Nan mais t’es gentil là, tu peux aller te faire cuire le c*l avec tes interprétations d’intégriste dégénéré! Le type nous parle d’un pays qui a seulement 65 ans d’existence, 65 ans d’expérience politique et technologique, et de surcroit, construit en faisant la guerre à des anglais qui les avaient sortie des camps allemands, faisant la guerre contre les arabes qui pourtant ne mangent pas de porc non plus, le tout grâce à des armes sophistiqués de blonds occidentaux. Et ça vient chialer en insultant la France d’être un pays sous développé, et qui lui a pourtant fourni ses premiers avions de chasse, et premiers blindés, et cerise sur le gâteau, son arme nucléaire. En faite les nabots dans votre genre viennent abuser de notre patience parce-qu’un gros demeuré de Trump les soutient pour faire chier la région, comme un sale con de gamin à qui on a envie de mettre une grande baffe! Et vous?

          • joni dit :

            bachi bouzouk , c’est fini le temps où nous etions persécutés, aujourd hui nous pouvons eradiquer la planete toute entiere en un instant, l ‘armée europeenne est en voie de dissolution et infestés par les engeances araboafricaines, ISRAEL est la seule vrai defense de la culture et de l intelligence face aux nihilisme de ces crépus dont vous faites partie surement!
            ISRAEL VIVRA ISRAEL VAINCRA qui a vous faire disparaitre tous pour preparer la renaissance du temple sacré et vous le savez bien que TSAHAL EST SURPUISSANT mais notre moral oblige, nous laissons pour encore un temps les engeances esperer nous vaincre. nous vous ferons regreter le nazisme.

  2. Hermes dit :

    Même dans un concept de guerre, ce choix reste particulièrement stupide…

    • TINA2009 dit :

      Bsr HERMES !

      Pour ma part , je considère ce choix comme pertinent pour un pays comme L’Inde …. Mai aussi et surtout la France . Je regrette profondément que nous ne disposions pas d’un outil de dissuasion partielle semblable, du SIMPLE et UNIQUE FAIT que son ACTION PEUT CONDUIRE à Une dépréciation potentiellement significative d’un ou plusieurs acteurs présent sur le lieu à l’instant T. Normalement, cette probabilité de baisse significative et INDIFFERENCIEE de l’efficience et de la résilience des outils dans l’espace, conduit à ce que cette arme soit considérée comme potentiellement très dangereuse pour « TOUS LES UTILISATEURS DE L’ESPACE » … Avec les dommages collatéraux envisageables.
      – Ceci constitue le meilleur type d’arme de diplomatie affirmée. Il nous faut ce type d’arme, pour mon pays , LA FRANCE.
      – Toutefois, je souhaiterai des précisions relatives à la compétence des 2 députés , concernant qu’une modification peu onéreuse des missles du Plateau d’Albion suffiraient à les rendre capable de réaliser une mission similaire. Quelqu’un peut-il nous en fournir ( avec les références à l’appui ! ) Merci!
      – Les missiles du Plateau d’albion …. « Sont toujours en vie ????? « . C’est pas possible …. Je viens d’avoir un début d’E.R.E.C.T.I.O.N. de durée micro-millisecondes et d’orbite basse … c’est pas possible !!!!

      • Alain d dit :

        La mission serait possible avec un M51, voir un lanceur Vega
        Mais quel intérêt de dépenser quelques centaines de millions pour démontrer que nous avons la capacité de dézinguer un satellite ? Puisque la France a zappé la défense exo-atmosphérique, et que l’évolution de l’Aster 30 semble si pénible

        • Hermes dit :

          Toujours plus… Y’a aucun besoin de satelliser, un ASTER avec un guidage adapté (et probablement une modification de l’ogive pour un guidage non aéro) voir un booster plus costaud serait suffisant.
          .
          Pas besoin de missile de 50t ou d’un lanceur…

          • Alain d dit :

            Sauf qu’utiliser un lanceur existant ne reviendrait certainement pas plus cher qu’une étude sur l’Aster-30 pour aller chasser dans l’exo, et ce serait bien plus rapide. Un M51 très, allégé pour juste monter à 700 km, (300 km ce n’est pas sérieux) et avec Sodern pour adapter le ciblage, ca ne devrait pas poser de gros problèmes ?
            Sinon on demande à Airbus de traquer et harponner un satellite, ce qui est déjà fait ! Puis de le désorbiter !
            Et on fait une jolie vidéo pour la communication.

        • TINA2009 dit :

          Bsr Alain d !!!

          Je viens de prendre connaissance de votre commentaire.
          Or , en vous re…RE…RELISANT, je me dis : « il vient de formuler , peut être inconsciemment, la direction dans laquelle il faut aller, pour disposer avec une même base , du – des???- missile à même de satisfaire nombre de nos besoins, militaire …Mais surtout diplomatique, comme économique…
          PS : AAAH Oui ! Selon moi , ce missile anti-satellite, devrait être exporté avec le moins de restrictions possible!!!

          • Alain d dit :

            @TINA2009
            Un autre des choix serait de créer un nouveau lanceur pour mini satellites civils, et de prévoir de l’utiliser aussi pour répliquer militairement, en envoyant des traqueurs, et des désorbiteurs, des lasers ou autres, au cas où on nous chercherait les noises.
            Et pourquoi pas 2 ou 3 plateformes solaires pour réalimenter le tout en énergies.
            Sachant que ces plateformes pourraient elles aussi être prises pour cibles, elles seraient une aide sans devenir incontournables, d’où l’intérêt de miser sur un lanceur terrestre spécifique capable d’accélérer les lancements si l’ambiance s’envenime. Lanceur stationné sur notre sol. Toute attaque vers ce lanceur serait un déclaration de guerre. Alors que pour les satellites, difficile à prouver l’attaque puisque certaines entités ont une appartenance et une fonction non définies, et que la législation de l’espace est nulle ce jour.
            Rien que des idées en vrac….

  3. Titeuf dit :

    En encart publicitaire à destination du Pakistan et de la Chine…
    Belle prouesse quand même de l’inde.

  4. Berkut dit :

    Kessler, mon amour ! Il n’y a donc de puissances spatiales que celles qui par leurs propres moyens envoient des Hommes dans l’espace et qui sont en mesure de détruire des satellites en orbite basse. Ca ne nous fait peut-être pas plaisir, mais c’est ainsi que ça semble fonctionner maintenant.

    • Alouettesi dit :

      La moitié de leur population est dans la misère, des sans abris partout, mais il veut rejoindre le club.

  5. Parabellum dit :

    On devrait avoir en france et même en Europe une stratégie d armement missiles de différentes portée et mission parce que tous les pays impériaux en ont et les multiplient. Mais non on est avec quelques engins conçus il y a maintenant des années.on devrait penser à une indépendance nationale avec la même énergie que de Gaulle qui créa la dissuasion en quelques années…mais pour ca faudrait de Gaulle mais il est mort en 1970…définitivement.on a fait l inverse en fermant albion et en ferraillant les hades…La Défense européenne n est que conventionnelle et anti russe…

    • FredericA dit :

      Je vous confirme que De Gaulle est mort en 1970 et vous informe que nous sommes en 2019 😉
      .
      Il faut arrêter de considérer que tout ce que font les autres est « bien » et que la France n’a rien compris et n’a rien rien fait.

  6. PK dit :

    C’est débile cette histoire de débris : si l’orbite est polluée, on changera d’orbite pour les satellites suivants. Ça ressemble plus à une excuse du genre : « on n’a pas envie de mettre des sous là-dedans ».

    C’est sûr que la France pourrait. Comme 2 PAN. Ou 3. Ou 300 Rafales.

    Mais voilà, entre on voudrait bien et on va le faire, il y a toute la lâcheté politique à l’œuvre…

    • Hermes dit :

      La mécanique orbitale implique que certaine orbite sont optimale et d’autres non…
      .
      De plus, quand bien même il y a de la place dans l’espace, un éclat de peinture peut détruire un satellite…
      Une destruction de satellite, pollue plusieurs km² de l’orbite, complique le référencement des orbites et des objets…
      .
      Donc oui, ca reste extrêmement critiquable alors qu’aujourd’hui on en arrive à prévoir des projets de plusieurs Md$ pour dépolluer notre orbite basse…

    • Fred dit :

      @ PK
      Non, ce n’est pas « débile ».
      Si la destruction de satellites crée des débris, ces débris en créeront eux-même en percutant d’autres satellites, avec le risque – à partir d’un certain niveau [non calculable] – d’une réaction en chaîne qui détruirait tous les satellites sur pratiquement toutes les orbites, notamment les plus utiles et les plus utilisées. [on n’envoie pas des satellites en orbite basse pour le plaisir, alors qu’ils vont automatiquement tomber (freiné par l’atmosphère) : il y a des raisons pratiques et incontournables]

      Technologiquement, il est par contre important de suivre les manières de neutralisation non-explosives de satellites, telles celles citées par Laurent Lagneau. Ce que la France fait.
      Les laser à électrons libres semblent une bonne voie, le laser à rayon X est capable de détruire toute électronique. Mais d’autres lasers peuvent aveugler simplement, et le processus est réversible, ce qui est intéressant pour exercer une pression diplomatique : si tu arrête de m’embêter, j’arrête d’aveugler tes satellites.

      • PK dit :

        Les raisons pratiques et incontournables sont uniquement financières : si on choisit les orbites basses, c’est parce que ça ne coûte pas cher.

        Et si un jour c’est nécessaire, on fera aussi le nettoyage.

        Ça couine beaucoup parce que les gens craignent – à juste titre – que cela va les sortir de leur paresse actuelle.

        • Jupiter dit :

          Bonjour,
          Déjà les orbites basses ne sont pas « pas cher » en soi. Une orbite rétrograde héliosynchrone, c’est assez complexe à atteindre.
          Ensuite, ces orbites ont beaucoup de qualités.
          Elles sont plus courte (90-150min pour faire le tour de la Terre, selon l’altitude) ce qui permet des revisites fréquentes
          Elles sont plus proche, ce qui a plusieurs avantages dont:
          -Plus précis pour les équipements de mesure: caméra optiques ou IR, images SAR etc.
          -Le temps de réponse est plus court : 300km , c’est 1/1000 de seconde, 30 000 c’est 1/10 de seconde

          Finalement, faire le nettoyage de gros moreaux, c’est atteignable aujourd’hui. Ce qui pose problème, c’est les objets de la taille d’un boulon ou d’une vis, propulsé à 7.7km/s

          Si vous ne me croyez pas, regardez à quel point il est compliqué de nettoyer nos océans qui sont plus petits, plus densément pollués et plus accessibles.

    • Clément dit :

      @PK
      Chercher « Syndrome de Kessler » sur un moteur de recherche où une encyclopédie en ligne. Pour résumé, on prend le risque d’un effet boule de neige exponentiel.
      De plus chaque orbite à son utilisé, on ne met pas la même chose et pas pour les mêmes raisons à 300km et à 600km.

  7. Vivo dit :

    Lol, alors tout le monde critiquait le tir anti-satellite de la Chine en 2007 (Oulahlah, mais c’est dangereux, mais y a plein de déchets), là on glorifie celui de l’Inde qui soit disant en passant ferait mieux de consacrer son argent pour aider son peuple.
    Quand on voit qu’il ont un PIB d’environ $2.5mds pour une population de 1.3mds d’habitants, j’ai un peu pitié pour eux.
    Ils pourraient nettoyer aussi le Gange qui est jonché de nombreux détritus, notamment humains(brrr..)

    • Thaurac dit :

      C’est une réponse du berger à la bergère, et l’Inde montre qu’elle ne se laissera pas amrcher sur els pieds par la chine, bravo!
      Quant à l’orbite tout est expliqué dans le post, pas de risque de dissémination de débris car orbite très basse (désorbité avant le tir..)

  8. Bloodasp dit :

    Une arme laser serait beaucoup plus efficace, moins couteuse à fabriquer, moins couteuse à l’usage et à l’entretien !!
    Second avantage de mettre au point une arme laser de forte puissance à longue portée, on aurait pas besoin d’investir dans un parc de missiles anti-missiles pour contrer les missiles balistiques, qui coûte un bras et un œil, en R&D, à l’achat, à l’usage….Les US sont à plus de 20M$ sur le programme GMD, qui a connu plus d’échec que d’interception.

    Si quelqu’un s’y connait un peu quant à la faisabilité de la chose, je suis preneur.

    Je suis pas spécialiste mais THALES à mis au point un laser d’une puissance de 10 pétawatts (10 suivi de 15 zéro), qui je crois est le laser le plus puissant au Monde, fabriquer l’équivalent pour en faire une arme, ça doit être possible, dans un budget raisonnable… un laser qui aurait 1/1000 000 de cette puissance vaporiserait un satellite sans problème, enfin j’imagine, bon après faut maintenir la cohésion du faisceau à longue distance….

    • Zone Tech dit :

      Le rafale peut aussi détruire des satellites.

      • Clavier dit :

        Le F-35 aussi ….Euh non, en fait il discute avec ce qui les incite à s’auto-détruire après un burn-out tellement les échanges sont laborieux…..

    • Cerealkiller dit :

      Il faudrait mettre ledit laser en orbite alors… autrement il suffit de quelques nuages pour le rendre inefficace.

      • Fred dit :

        @ Cerealkiller
        Cela dépend du type de laser. Les lasers à électrons libres vont de la gamme des micro-ondes aux rayons X, beaucoup moins perturbés par les nuages.

  9. Jean-Michel dit :

    Dassault a dans ses cartons differents petits lanceurs pouvant facilement se transformer en missile anti satellite.
    http://www.opex360.com/2018/03/11/dassault-aviation-sinteresse-de-pres-aux-mini-lanceurs-spatiaux/

    • Hermes dit :

      La France dispose de tous le spectre nécessaire à la réalisation de ces armes, en réalité, ce n’est pas si complexe pour une puissance spatial…
      .
      Ce n’est pas la propulsion qui pose soucis, mais le repérage et guidage (cible/missile), mais même cet aspect, on saurait faire.
      Cela dit on ne fait pas, et je trouve ça très bien !
      Il y a d’autres méthodes plus complexe mais également plus intéressant à travailler.

      • Jupiter dit :

        Le gros avantage d’un satellite, c’est qu’il est très prédictible dans sa trajectoire.
        Si on sait où il se trouvait hier, on sait où il sera aujourd’hui et demain, et le jour d’après.
        D’autant plus qu’une fois dans l’espace, le guidage est très facile car les satellites ne sont pas conçus pour être furtifs. Ils sont donc détectés de loin et ont une mobilité très faible, ce qui en fait des cibles faciles.
        La vraie difficulté réside dans le fait de lancer un missile suffisamment haut et avec suffisamment de vitesse pour les atteindre.
        Et comme vous l’avez dit, ça on sait faire.

  10. Castel dit :

    Nous, en attendant, on serait déjà bien content de pouvoir intercepter les drones qui survolent régulièrement nos centrales nucléaires !!

    • FredericA dit :

      Vous pensez réellement que des drones Parrot ou DJI à 300 Euros menacent gravement la sécurité des centrales ???

      • Castel dit :

        FredericA
        Les drones peut-être pas, mais les renseignements qu’ils pourraient fournir à une équipe de saboteurs mal intentionnés, est une menace à ne pas prendre à la légère !!

  11. vrai_chasseur dit :

    Jeu d’apprenti sorcier…le problème c’est la réaction en chaine.
    La destruction d’un satellite génère environ 2000 débris assez gros pour être catalogués au radar (cas du Chenynung 1 chinois détruit, et de la collision du Cosmos russe avec un Iridium). Ces débris vont avoir des chances de percuter d’autres satellites, qui vont eux-mêmes générer d’autres débris, et ainsi de suite…
    Les calculs de la NASA prévoient que 5 destructions suffisent à amorcer la réaction en chaine, conduisant en moins de 10 ans à l’anéantissement complet de tout ce qui navigue dans l’espace : satellites de communications, de TV, de navigation, de météo, etc, il ne restera qu’une vaste constellation de débris volants au-dessus de nos têtes.
    Avec l’Inde nous en sommes déjà à 3 destructions sur les 5.

    • Jupiter dit :

      Les risques pour les satellites TV et de communication (Géosynchrone, 36000km d’altitude) et de navigation (23000km pour Galileo) sont assez faible puisque leur orbite est pour l’instant « propre »
      Les orbites plus basses (800km à 300km) présentent elles des risques. Et c’est là que sont bon nombre de nos moyens militaires et civils de reconnaissance et d’étude du globe. Sans parler des vols habités qui, depuis Apollo, n’ont pas quitté ces orbites.

  12. Molloy dit :

    Mouis, certes une avancée technologique pour l’inde sans aucun doute. mais d’utilité extrêmement restreinte en cas de conflit contre le pakistan par exemple. Ils devraient plutôt gérer leur flottes aériennes de manière plus optimales, je dis ça, je dis rien.
    Prioriser les besoins urgents et essentiels pour l’armée indienne relève de l’évidence. mais bon, les élites indiennes savent mieux que moi ce qu’il est urgent de fanfaronner…

  13. olivier 15 dit :

    encore un virage qu’on rate. Comme la disparition des Hades, les drones. Ah, et puis première nouvelle: Le plateau d’Albion est toujours actif ?!? Et puis, franchement, au vu de notre budget des armées, vous y croyez, vous, à de l’anti satellite français?

    • Hermes dit :

      Faut arrêter de croire que tout est pas de géant…
      .
      L’antisat c’est uniquement de l’AA+…. Le guidage et le contrôle d’attitude sont juste plus complexe.
      Mais n’importe quel pays du spatial (dont fait partie la France hein…) est capable de mettre au point ce type d’arme…
      .
      Est ce qu’on ferait bien de développer cette arme ? Non, pognon gaspillé car cette arme pose bien trop de problème pour l’avenir, il y a d’autres moyens de neutralisation un peu plus intéressant, même si plus complexe à mettre en oeuvre, sur lesquels on travaille en Europe (et ailleurs) qui sont bien plus intéressant…

  14. golf dit :

    Voilà le vrai scénario de la 3ème guerre mondiale. Destruction des satellites de positionnement, plus de GPS et de Galiléo.L’excercice Excalibur effectué par l’Aa Française en Février dernier se faisait sans avoir recours au GPS.

    • Jupiter dit :

      Attention, atteindre un satellite à 300km d’altitude, c’est très Très, TRES différent de détruire un satellite GPS/Galileo qui se trouve lui à 20000 km.
      Sans pour autant dire que ces satellites sont sanctuarisés, il faut bien faire la part des choses.

  15. Thaurac dit :

    Je pense que l’on sait aussi faire ça…

    • Molyzio dit :

      tous les pays peuvent tout faire, ça dépende de temps et l’argent,
      si la France veut avoir le missile pouvant détruire un satellite, il faudra compter au moins 30 ans.

      • Hermes dit :

        30 ans ? Chiffre sorti du chapeau encore…
        .
        Navré de vous décevoir, mais avec un investissements concret, il suffirait d’un ou 2 ans pour concrétiser ça…
        Toutes les technologies nécessaire existe, il suffit de les assemblers, cela peut être plus long si on choisit de créer un vecteur neuf complet, mais maximum 5 ans avec MBDA + CNES (Plutôt en consultant qu’en acteur).
        Et cela est valable pour les Brits, Allemands, Italiens, Espagnols… Même s’ils ont un défaut majeur, l’absence de suivi autonome des satellites. (Pour autant que je saches, les Allemands ont des installations, mais elles sont sous l’égide de l’ESA, donc aucune idée de comment ça fonctionne réellement tout ça…)

  16. Robinson dit :

    Retenir qu’un pays de 2ème rang (Iran, CdN…), disposant de technologies et vecteurs balistiques, pourrait infliger des dégâts considérables à la planète, sans pourtant disposer de l’arme nucléaire.

  17. Plusdepognon dit :

    Tous les pays ont des ambitions nationales. Il n’y en a qu’un au monde qui court après une chimère qu’est l’armée européenne.
    L’Inde a d’énormes carences capacitaires. Cette prouesse technique marque tout de même son entrée dans le petit cercle des pays qui compteront demain.
    L’Allemagne ou tout du moins les industriels allemands s’amusent aux dépens de leurs partenaires et ont de grandes ambitions.
    https://infoguerre.fr/2019/03/renaissance-dune-vision-conquerante-de-lallemagne/?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed%3A+Infoguerre+%28Infoguerre%29
    Nous devons certainement avoir la technologie nécessaires à ce genre de tir. Devons-nous le claironner ?