Vente d’armes : Les décisions de Berlin mettent en péril les projets franco-allemands, prévient la diplomatie française

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

64 contributions

  1. Fred dit :

    Vu les grands problèmes à l’exportation que le Rafale connait et les pays qui le se sont procurés … mieux vaut ne pas avoir d’handicap. L’Egypte, le Qatar et l’Inde sont connus pour leur culture du pot de vin. Les 2 premiers sont connus pour le non-respect des droits de l’homme.

    • robin darbin dit :

      Parce que la Belgique ne connait pas de problème de pots de vin ni les Pays bas ? Renseignez vous, mon frère travaille dans l’immobilier il en voit de belles. Si vous avez des preuves apportez les ! Monsieur Sissi n’est pas spécialement un droit de l’hommiste c’est vrai, mais il nous protège d’une Egypte avec des islamistes aux pouvoir et où les atteintes aux droits de l’homme seraient de toute évidence bien pires que celles dont les ONG accablent Sissi.

    • albatros24 dit :

      Et alors ?
      Il ya beaucoup de démocraties dans le monde et on ne doit vendre des armes qu’à ces pays ?
      Les problèmes à l’export du Rafale sont surtout des problèmes d’ordre politiques, plutôt que techniques ou financiers

    • Goulag dit :

      Fred le bisounours. Les américains et les russes offrent des bisous dans les off-sets de leurs contrats, c’est bien connu!

  2. ScopeWizard dit :

    Eh oui ; c’ était prévisible , on ne peut plus prévisible depuis le début …………..
    Donc , qu’ y a t-il d’ étonnant ?
    Ben , rien de chez rien………..

    Bien , à présent que j’ ai bien envoyé ma petite salve de roquettes , je m’ en vais lire l’ article ………. 😉

    • Auguste dit :

      Comme écrit dans l’article,les industriels ont trouvé la parade.Pour contourner le problème ils achètent américain.Avec les US,au moins on est sur qu’il n’y aura pas de restrictions.Parfois je me demande….enfin bref.

      • jean dit :

        Vous avez raison d’être ironique, Auguste, les US avec leurs règles ITAR, ce n’est vraiment pas mieux.
        D »où l’évidence: Il faut renouer avec les principes gaullistes, c’est à dire que nous devons restaurer notre pleine indépendance industrielle dans le domaine de la défense, quitte à créer des établissements publics, si le privé ne sait pas faire. Il ne faut pas oublier que la force de la France, c’est d’avoir des agents du secteur public parmi les plus efficaces du monde : regardez comment le programme nucléaire a été mené magistralement, regardez notre système de santé, même aujourd’hui malgré les attaques incessantes qu’il a subi depuis des décennies (merci entre autres la facturation à l’acte dans les hôpitaux…)

        Bref, nous avons besoin d’un état stratège. Pour le moment nous n’avons que des dirigeants qui défont la France. Ce sont de mon point de vue presque des traîtres à leur pays. Comment peut-on agir à ce point contre l’intérêt général ? C’est du délire.

        • EchoDelta dit :

          Pour faire ce que vous dite dans les hôpitaux il faudrait sortir de l’Europe… Pour les armements c’est possible mais à quel prix sachant que toute vente hors du secteur « stratégique » militaire serait interdite par l’Europe.

        • Tintouin dit :

          J’adhère totalement à vos propos. Le souvenir de De Gaulle n’a pas fini de susciter de la nostalgie.
          J’ose croire qu’il existe de nos jours des hommes politiques qui ont le sens de l’Etat, et un attachement farouche à l’indépendance de note pays : car pas de liberté sans indépendance. Et je les cherche ces hommes politiques…

      • Romulus dit :

        Pourtant les US bloquent l’exportation du scalp en Egypte et donc une deuxième commande de Rafale par ce pays.
        MBDA est obligé de travailler actuellement sur une version du scalp sans composants US pour contourner le blocage.

        • Carin dit :

          @romulus
          D’un autre côté MBDA connaît les problèmes engendrés par ITAR… la vraie question est de savoir pourquoi avoir mis du matos américain sur des missiles européens???

          • Romulus dit :

            La raison est économique car cela coûte moins cher d’intégrer des composants déjà fiabilisés plutôt que de créer une nouvelle filière de fabrication. Mais à la décharge de MBDA, je pense que les US ont changé. Ils étaient plus loyaux avec leurs alliés européens du temps de la guerre froide.
            Confrontés maintenant à des exemples concrets, nos entreprises et notre gouvernement commencent à prendre conscience du problème, ce qui n’est pas plus mal…

  3. Yannus dit :

    Vu les engagements de l’Allemagne par rapport à l’OTAN, il est bon je pense que pour la production de matériel commun, il faille prévoir une chaîne de production intégrale pour chaque matériel développé conjointement avec l’Allemagne.

    • NRJ dit :

      @Yannus
      Comme ça on répète les erreurs de l’Eurofighter. Normalement quand on fait un projet en coopération c’est pour mutualiser les coûts de R&D et également de production (jusqu’aux matériaux si possible), pas les multiplier.

  4. je pense que la Russie a tout intérêt que les européens se dispute ils auront vite conquis l’Europe comme la Crimée les pays NAIFS

    • Starbuck dit :

      La Russie n’a pas l’intention de conquérir le Europe. Et le voudrait elle avec quoi et comment. Il faut arrêter les délires

      • La Russie ne s’est jamais cachée de dominer l’Europe, tu devrais relire tes classiques !!! Et d’être l’état dominant de cette partie du monde, les ex pays de l’Est le savent plus que quiconque et eux ont appris la leçon ! Ya que certains gogos franchouillards qui continuent à garder les lunettes de soleil sur le nez …et pour paraphraser un général français ; la glace de Moscou éblouie certains en occident ! Suffit de voir le diviser pour mieux régner que les sbires de Vlad font un peu partout pour comprendre de quoi il retourne …

        • ScopeWizard dit :

          @Souvenir d’ Asie Centrale Soviétique

          D’ abord pourquoi vous permettez-vous de tutoyer et même de rudoyer ?
          Rien que cette façon de faire trahit votre volonté d’ imposer votre point de vue en toisant votre contradicteur et en faisant passer le sien pour « inférieur » au vôtre…………….
          Alors , y en a que cela impressionne , perso ça m’ énerve car je connais très bien ces méthodes de …….. tiens donc ! de « domination » précisément ……………

          Mais revenons à nos chamois ……….

          Alors qu’ elle traverse une grave crise démographique , la Russie peut-elle faire la guerre ne serait-ce qu’ afin de s’ emparer des Pays Baltes comme le fit si brutalement Staline tandis que nul n’ a bougé le petit doigt ( ou presque ) de ce côté-ci de l’ Occident ?

          Et de plus au cas où ce mini détail vous aurait échappé , pratiquement tous les pays ont voulu , essayé , ou veulent dominer l’ Europe ……….. en Europe même mais aussi loin de ses frontières naturelles ou autres ……………….

          « Dominer » ne signifie pas « envahir » ou « s’ emparer de » ; sauf que , autre menu détail en provenance directe d’ Alpha du Centaure , de nos jours la guerre armée est de plus en plus remplacée par la guerre économique qui n’ empêche nullement la pénétration idéologique ou même ethnique , religieuse , politique par le seul pouvoir des naissances correspondant à une ou des identités précises qui elles peuvent bel et bien faire basculer les choses dans un camp en mesure de provoquer un gros bouleversement………….

          Actuellement , tandis que nous faisions , nous la France avec l’ Allemagne et surtout la Grande-Bretagne , partie des trois grandes nations hégémoniques d’ Europe durant la première moitié du XXè siècle , une « hégémonie » de fait et concrète qui dépassait largement les frontières de l’ Europe via l’ étendue de nos si vastes empires coloniaux que nous allions perdre en une quinzaine d’ années après le choc de la Seconde Guerre Mondiale , cette « hégémonie a basculé vers les USA qui sont aujourd’ hui après la fin de la Guerre Froide qui partageait le Monde en deux super-blocs aux systèmes politico-économiques antagonistes , devenus LA puissance hégémonique mondiale ……………

          Une super-puissance aujourd’ hui bousculée à son tour par l’ émergence d’ une Chine monstrueusement forte d’ un point de vue démographique qui entend bien s’ imposer sur le plan économique et vraisemblablement militaire et qui en a les moyens autant que la volonté .

          Il n’ empêche que l’ Europe est toujours sous domination US se servant d’ une Allemagne qui de pays rasé , vaincu , défait , divisé , est désormais la seule puissance hégémonique européenne autour de laquelle l’ UE gravite au détriment d’ une France qui ne cesse de jouer les seconds couteaux mais loin derrière tant son tissu industriel n’ a eu de cesse d’ être malmené et délité depuis plus d’ une vingtaine d’ années …………….

          Sans parler du ravivement des affrontements religieux présents et à venir qui nous amènent de plus en plus au bord du gouffre sans fond d’ une guerre civile en mesure d’ embraser , de déchirer , voire à terme de détruire toute l’ Europe , quelle crainte doit-on éprouver vis à vis d’ une Russie qui après avoir personnifié à elle seule l’ URSS n’ est à ce jour plus que l’ ombre de ce qu’ elle fut voire de ce qu’ elle est ?

          La Russie essaie de défendre ses intérêts et de jouer sa carte du mieux qu’ elle peut ni plus ni moins que ceux qui ont la possibilité d’ en faire autant , on peut même affirmer qu’ elle y tient et qu’ elle s’ efforce de préserver ce qu’ elle a ; le volontarisme politique de Vladimir Poutine , dirigeant autoritaire certes mais pourrait-il en être autrement à la tête d’ un tel pays ( une des questions fondamentales à se poser sachant qu’ il a été numéro 2 du KGB en ex-RDA puis brièvement chef du FSB son organisme successeur avant de devenir le nouveau maître du Kremlin juste après un Boris Eltsine plus mort que vif devenu pantin de foire et marionnette d’ un cartel d’ oligarques ayant pillé et s’ étant partagé sans vergogne les ressources de la Russie espérant faire de Poutine leur seconde marionnette entièrement à leur solde ) , en est l’ incarnation .
          Sa détermination et son habileté politique ne rassurent pas ceux qui espéraient que le Monde en avait définitivement fini avec la Russie et s’ imaginaient que comme feu l’ URSS ce géant territorial allait à son tour se disloquer , se réservant ses morceaux de choix une fois la Russie dépecée ……….

          Et vous voulez que la Russie s’ obstine et se résigne à faire éternellement profil bas sans essayer même d’ exister alors que personne ne se gène autour d’ elle y compris en étant près de lui sauter à la gorge au moindre signe de faiblesse de sa part ?
          Non mais vous rigolez ?
          Que vous ayez la haine des russes c’ est une chose , que vous soyez irréaliste au point d’ en oublier tout fondamental les concernant en est une autre …………… y a comme qui dirait « une marge » ………………

          J’ insiste bien sur ce point : il ne s’ agit pas de défendre mordicus les uns puis d’ accabler au point d’ aller jusqu’ à les agonir les autres , de minimiser les menaces ou de détourner les regards , il s’ agit avant tout d’ être réaliste et de voir le Monde tel qu’ il est dans la réalité et non tel que certains vous le vendent en espérant que ce soit selon leur vision et leur vision seule que vous le perceviez …………………..

          En tous cas de mon côté , je sais à quoi m’ en tenir .

          Et si le camp auquel j’ appartiens et m’ identifie depuis tant et tant d’ années a décidé de me prendre pour un con et d’ abuser de ma crédulité ou de ma fidélité en s’ imaginant que je vais tout gober sans broncher ou me poser des questions au nom de quelque certitude d’ appartenir au bon voire au meilleur , eh bien ce camp-là , qu’ il soit du « bien » ou du « mal » ou de ce qu’ il voudra , ce camp-là a tout faux de chez tout faux dès le départ ……………

          Rapidement exposé , tel est le fond de ma pensée en cette fin de mois de mars 2019 .

          Cela étant , j’ ai réagi et me suis adressé à vous avec sincérité ainsi qu’ un minimum de courtoisie et de savoir-vivre , ne l’ oubliez pas …………..

        • Czar dit :

          tu sais ce qu’ils te disent les « franchouillards »

          La Russie, dominer l’Europe ? vous vous êtes noyé dans votre connerie ce soir ?

          Avec 140 millions d’habitants et le PIB de l’Espagne, la Russie ne pourrait, au mieux, conserver sous son contrôle que la Pologne,

          Et encore..

          Ce babil néo-con ne marche plus sur grand-monde, changez de disque.

    • Motox1 dit :

      Par contre les USA font tous le nécessaire pour que cohésion et solidarité règne en europe…

    • albatros24 dit :

      Conquérir l’Europe ?
      impossible
      La Russie n’en a évidemment pas les moyens financiers humains : le PIB de l’Espagne, 150 millions de russes vieillissants, une majorité de conscrits mal équipés dans le million de soldats russes de la fédération… contre près de 600 millions d’Européens avec plus de 3 millions de soldats professionnels pour la deuxième puissance économique théorique ?
      La Chine est la seule menace véritable.

    • Bangkapi dit :

      En tout cas il ne viendront pas conquérir la France. Ils ne sont pas fous.
      Vous voyez un peu le gouverneur militaire russe à Paris obligé de résoudre de façon démocratique comme chez eux les grèves des intermittents , de la SNCF, les manifs pacifiques des lycéens, des GJ, d’essayer de concilier les revendications LGBT et des vegans avec celles des mangeurs hallal et des manif pour tous. J’arrête là mes conneries !
      Il demandera sa relève au bout d’un mois.
      Donc on doit rassurer nos concitoyens, si envahissement il y a il s’arrêtera à des pays sérieux!!!

    • Le Glaive dit :

      @jean claude beaumann : ah, ça faisait longtemps ! je savais bien qu’un contaminé ou un autre finirait par impliquer des russes là-dedans, encore une fois ! chapeau ! il fallait le faire ! y’a décidément une bien belle bande de contaminés, par ici !

      • FredericA dit :

        Une belle bande de trolls surtout ! Ils sont faciles à reconnaître avec leur français approximatif. Pourtant, beaucoup tombent encore et encore dans le panneau 🙁

  5. B21raider dit :

    si ça continue comme ça, je ne donne pas cher de la peau des projets communs actuels

  6. B21raider dit :

    Bonjour Nico,
    Je vous reponds par rapport au post sur les vions de chasse au canada
    Je suis d’accord que le canada en a les moyens mais avec un budget de la défense a 1%, c’est peu probable que la Canadian air force achète des AWACS neufs, enfin si c’est le cas ce serait quand même une bonne nouvelle a saluer :).

    Deuxième point :
    je voudrais avoir votre avis sur le E-7 Wedgetail par rapport a l E-3 Sentry, et en général sur votre vision de comment sera l’AWACS du futur.

    Dans l’attente de votre réponse

  7. BLANC dit :

    Dans l’affaire Khashoggi, l’homme enlevé le fut dans une véhicule Mercédes. L’embargo de Berlin portera-t-il aussi sur les voitures ?

    • EchoDelta dit :

      Bizarrement la non mais s’il y a des composants français on pourrait peut être les embêter un peu. Valeo est le premier fournisseur de VW par exemple. Vous savez celui qui a escroquer aux français 2 milliards de prime écolo en truquant ses moteurs (pour baisser la conso au détriment de la pollution et bénéficier des primes d’état) que jamais au grand jamais le gouvernement français ne saurait réclamer à l’Allemagne.

    • John dit :

      C’est un commentaire qui est vraiment de mauvaise foi…

      Et surtout, c’est une méconnaissance des états de droit. Dans la plupart des états de droit (si ce n’est tous), il y a une législation qui concerne l’export d’armement. L’export d’armement doit respecter un certain nombre de conditions pour être validé. Et il se trouve que la législation allemande s’étend à tout armement contenant des pièces fabriquées sur sol national.

      Par contre, l’État allemand et le législatif allemand n’ont pas le pouvoir de bloquer l’exportation de produits industriels lambda sans raison, les voitures n’entrent pas dans le cadre de la loi sur l’armement.
      Il faut arrêter de penser qu’un exécutif fait ce qu’il veut, il a une loi à respecter ! Et la mauvaise foi dans vous faites preuve est ridicule. Mais bon, le bon côté des choses, c’est que votre avis n’a aucune importance dans les décisions allemandes..

  8. alain conte dit :

    Ca commence ! (ou ça continue, au choix).

  9. petitjean dit :

    Comme il est difficile de travailler avec l’Allemagne. Va-t-on supporter longtemps ses atermoiements hypocrites ?
    C’est vrai qu’au gouvernement de Merkel ils sont forts pour faire des coalitions improbables
    Mais il faut clairement lever ce point majeur. Normalement cela aurait du être fait lors du traité d’Aix La Chapelle ! Tous nos experts savaient que ce pouvait être un point bloquant , rédhibitoire ! Pourquoi cela n’a-t-il pas été clarifié par Macron ?
    Donc, combien de temps encore allons nous subir les humeurs des allemands ?
    Aucune coopération n’est possible avec ce pays tant que cet aspect n’est pas levé
    Macron serait-il allé trop vite en besogne, lui qui ne sait rien refuser à l’Allemagne, lui qui est incapable d’imposer quoique ce soit à notre puissant voisin germain ?
    Car, je mesure les différences culturelles et géostratégique entre la France et l’Allemagne. Cette Allemagne va pomper notre savoir faire et ….maintenir son hégémonie sur l’Europe !
    La France vient de perdre un fleuron industriel avec Alstom, attention de ne pas perdre ce que nous avons encore de fleurons technologiques, pour les mirages d’une coopération avec les allemands
    https://www.polemia.com/alstom-incroyable-trahison-elites-francaises-chantage-americain/

    • 2022 dit :

      Quand vous demandez pourquoi ça n’a pas été clarifié par Macron, c’est une question très méchante.

    • Françoise dit :

      @petitjean : « La France vient de perdre un fleuron industriel avec Alstom ». Quel Alstom ? Celui que Macrotte a vendu à GE ou celui dont l’UE a refusé le rachat par Siemens ? Ce dernier serait toujours indédpendant.

      • NRJ dit :

        Jusqu’à ce qu’Alstom tombe en faillite. Siemens et Alstom font face à la concurrence chinoise (CRRC) qui a un chiffre d’affaires les dépassant largement en particulier grâce à l’espionnage industriel qu’ils ont fait sur les trains haute vitesse européens. Et lorsque Siemens et Alstom seront en perte de vitesse et proches de la faillite, on se dira alors à l’UE qu’une fusion serait utile pour mutualiser les frais de développement en retard qu’on a eu pendant ces années où Alstom et Siemens se sont tirés la bourre en espérant. Au pire ce sera trop tard et on aura perdu deux fleurons européens, au mieux on aura perdu des milliards et mis des employés au chômage alors qu’on aurait pu dominer le marché mondial.

        • petitjean dit :

          mais je vous parle de la vente de Alstom à l’américain Général Electrique !!!!………..

        • John dit :

          Le chiffre d’affaire de CRRC est aussi élevé parce que le marché intérieur est en tel boom que la production est forcément énorme.
          Et la Chine investit des milliards à l’étranger en plaçant ses trains sur les projets dans lesquels la Chine investit…
          De plus, le projet de fusion est mis de côté, rien n’empêche des partenariats comme c’est souvent le cas dans le ferroviaire, ou le rachat de l’un par l’autre.
          Siemens et Alstom ont le pouvoir de créer une co-entreprise spécialisée dans la grande-vitesse ! Les solutions existent

      • John dit :

        Macron n’a rien vendu…
        Il faut arrêter de penser que l’État français doit à chaque fois acheter les entreprises mal gérées… Si l’État fait cela, les entrepreneurs n’ont aucun intérêt à faire des réserves lorsque les résultats sont bon. Autant gaver les actionnaires, se faire acheter par l’État quand ça va mal, être revendu quand ça va bien, gaver les actionnaires, etc… Et c’est cela qui s’est passé avec Alstom ! Ou encore il y a les TGV achetés pour des lignes régionales… L’argent de l’État a été dépensé de manière illogique bien trop souvent.
        Comment l’état des voies ferroviaires régionales peut être aussi mauvais, alors que l’état achète des trains extrêmement chers pour faire plaisir à un industriel qui ne sais pas se gérer?

  10. Czar dit :

    La base, c’est déjà d’inscrire dans tout contrat multi-national que si pénalités de retard dues suite à une intervention politique d’un Etat participant au projet, ou bien surcoûts générés pour la même raison il y a, ce sera à lui seul d’en assurer le paiement

    Ca devrait les calmer un peu.

    • Florent85 dit :

      …ou les énerver un peu

      …comme moi tu m’as énervé un peu avec ta dernière réponse sur l’autre fil concernant l’écologie (et le Charles de Gaulle) 😉

      En l’occurrence, même s’il y a des raisons électoralistes, et un manque de cohérence supposé du côté de l’Allemagne que ne manque pas de pointer cet article, évidemment la dimension éthique intervient dans cette position de l’Allemagne.
      Selon moi on gagnerait à laisser + de place à l’éthique et moins à l’économie (puisqu’en l’occurrence c’est bien de cela qu’il s’agit), quitte à ce que l’Etat reprenne un peu la main sur certaines entreprises sensibles (l’armement en fait partie) et à augmenter le budget de la défense ; quelque part l’éthique vaudrait le « coût ».
      Si on parle de cohérence, je crois que c’est reconnu que notre dépendance économique avec l’Arabie Saoudite nous pose aussi véritablement souci : au lendemain du 13 novembre 2015, si je me souviens bien, un ancien gars des renseignements avaient pointé du doigt que si nous souhaitions régler le problème de fond de Daech (et donc des attentats), il fallait arrêter autant que possible de considérer l’Arabie Saoudite comme un partenaire économique majeur (je ne me souviens plus si ça concernait le commerce d’arme ou si c’était + large). Cette analyse qui se rapproche de la position actuelle de l’Allemagne me parait très pertinente.

      Après oui, il est probable que cela ait des répercussions sur notre vie ici à court ou moyen terme, personnellement je suis prêt à les assumer à 100%, et ce n’est pas forcément une logique de baubeauf 😉 juste un truc de se dire qu’in fine on y est pleinement gagnant… et cohérent.

      PS : et juste j’apprécierai que cette fois-ci tu sois moins piquant dans ta réponse parce que si je manque de cohérence en étant internet addict, je ne le suis pas suffisamment pour pouvoir forcément te répondre avant que le fil ne se cloture, et j’avoue je suis assez frustré quand je ne peux répondre alors que l’intervention précédente m’a « un peu énervé » 😉

      • Czar dit :

        l’éthique est une construction intellectuelle : prends cinq personnes et tu en auras cinq définitions différentes.

        les sociaux-démocrates qui font pression sur ces blocages n’ont pas fait preuve « d’éthique » en soutenant la décision folle de noyer le pays sous des pseudo-réfugiés qui se sont signalés par les viols, les meurtres et même des attentats qu’ils ont commis.

        Venant d’élus, je dirais même que c’était une grosse faute d’éthique, sachant que leur boulot est d’abord d’assurer la sécurité de leur PROPRE population au lieu de prétendre régler tous les malheurs du monde et quand ces deux intérêts entre en contradiction manifeste, c’est évidemment le premier qui doit impérativement primer.

        Il n’est en rien « plus éthique » de vendre des armes à un pays qui s’estime menacé -et pas forcément à tort – par un changement de régime à ses frontières que e faire un embargo dessus.

        Le premier moyen de l’autonomie intellectuelle est de ne pas se laisser terroriser par les mots.

        d’autre part « augmenter le budget de la défense » suppose des rentrées de taxe, donc des ventes, et suppose que notre industrie vende des armes pour disposer des budgets lui permettant de vivre et de poursuivre sa R&D au lieu de vivoter avec les seuls achats de notre armée.

  11. Parabellum dit :

    Combien de fois faudra t il dire que tout miser sur l Allemagne pour La Défense est une erreur et un danger car hormis la captation et la destruction des savoir fair rivaux les allemands sont au mieux neutres au pire quasi pacifistes sauf trouille des russes. Leur devenir politique post merkel est incertain . Leur avoir céder tout l’armement terrestre français est une grosse faiblesse…on fait quoi si demain on veut utiliser les hk dans un combat qui leur déplaît…idem pour les blindés etc…gardons ou reconstruisons notre independance.s ils achètent des f 35 on saura à quoi s en tenir…standardisons les matériels etc pour une capacite de coopération européenne mais gardons notre capacite et notre liberté…

    • CanonParlant dit :

      Arrêter votre délire bon sang.. On n’a pas céder l’armement terrestre français,nos blindés sont toujours là et français et ils ne diront rien (il vaut mieux de toute façon) pour les HK peut importe comment on les utilises,cet arme est déjà utilisé par les américains et d’autres pays et Berlin ne l’a pas encore ouvert donc c’est bon.
      Et ils ne vont pas non plus acheté le F-35 si vous avez bien suivis les actualités,bien qu’on ne soit jamais trop sur avec eux. http://www.opex360.com/2019/02/02/lallemagne-ecarte-le-f-35a-et-le-f-15-pour-remplacer-ses-chasseurs-bombardiers-tornado/
      Donc arrêter d’écrire comme un dépressif et pessimiste.
      Pour Nexter c’est une co-entreprise au Pays Bas avec KMW,les usines,entreprise elles,elles sont toujours en France et ne sont pas prêt de déménager.

      • Amida dit :

        Remplacer un simple fusil d’assaut, vu le nombre de modèles en service dans le monde, serait un problème mineur. Par contre, le gros matériel est plus délicat: attention à ne pas renouveler le cas du MS-406 (immobilisations et retards par manque de pièces).

    • NRJ dit :

      @Parabellum
      Parce que notre avenir politique est certain ? Macron à fait face à des émeutes qu’il a été incapable de tenir à peine 1 an et demi après son élection. Par ailleurs on ne leur a pour l’instant rien laisser de nos blindés. La fusion KNDS semble assez équitable avec deux entreprises de taille égale.

      Pour nos fusils, vous pensez qu’il aurait mieux fallu dépenser des milliards pour faire des fusils mauvais ? Je vous rappelle qu’on est en déficit budgétaire et que cela cause du chômage et une bonne dizaine de milliers de morts par an.

      Vous auriez peut-être préféré acheter des M4 américains, car les américains si mieux que les allemands n’est ce pas ? On le voit avec nos drones Reaper sur lesquels on n’a aucune souveraineté.

      Les allemands ne sont pas les partenaires parfaits mais ils ont les moyens et la volonté de bâtir une industrie de défense qui puisse concurrencer celle des USA (sinon ils auraient déjà choisis le F-35).

  12. Clavier dit :

    Ils ne sont pas aussi débrouillards que nous nos amis anglais…ils n’ont qu’à livrer les Typhoon avec deux ailes gauches si les Allemands bloquent la droite
    avec quelques ajustement ça devrait pouvoir voler …pour ce que leurs clients en font !

  13. Plusdepognon dit :

    Certains des bouleversements à venir sont prévisibles. Faut-il encore réagir en conséquence. L’Allemagne a son calendrier et tant qu’oncle Sam lui permet de jouer, elle ramasse la mise. La France apparaît comme naïve et hautaine.
    https://youtu.be/uy0O3cpybQM
    L’Europe de la défense est un leurre tout comme l’indépendance de ce continent aux délires des affairistes. Tant que nous aurons des gens passés par Goldman Sachs aux manettes , il ne faudra pas s’illusionner.
    https://youtu.be/Ogstht-uWGw

  14. robin darbin dit :

    L’une des conséquences fâcheuse du Brexit, c’est qu’un projet franco-britannique n’a pas pu voir le jour. Hors le Royaume Uni est le seul pays en Europe a avoir une armée comparable à la France. Le problème avec l’Allemagne c’est que la défaite de 45 l’a conduite à 40 ans de tutelle sur le plan militaire et pour sa diplomatie internationale. D’autre part, le III Reich a laissé des dégats profonds dans la psychologie allemande dans son rapport aux questions de défense et il me semble que la question du rôle de l’Allemagne réunifiée sur la scène internationale n’est même pas tranchée dans ce pays. Ce sont des écueils importants à l’existence du SCAF.

    • albatros24 dit :

      On peut monter encore des projets avec les anglais, malgré le Brexit, nous avons des accords d’Etats bilatéraux avec eux qui restent valables
      Mais les anglais sur l’avion sont partis pour le F35, donc…

      • robin darbin dit :

        Oui les accords que les britanniques aiment à appeler avec leur sarcasme coutumier  » The Lancaster’s House treaties ». Effectivement le problème c’est que BAE deal de la tech US.

  15. maxime (le vrai) dit :

    Cette Europe montre chaque jour un peu plus les limites profondes de sa construction : l’union n’est pas possible sans une unité de vue, de politique et d’intérêts.
    La fusion d ‘entreprises dans le domaine de la défense connaît les mêmes problèmes, qui surgiront aussi pour toutes les autres entreprises à caractère stratégique.
    La Nation est le bon niveau politique pour agir avec efficacité.
    Frexit, vite !

  16. Carin dit :

    Je pense que Mme l’ambassadrice de France donne de la voix parce que la fin du mois de mars arrive, et c’est la date du renouvellement ou pas de ces interdictions qui va être debattu au parlement allemand incessamment sous peu!!!
    La balle est dans Le camps allemand… à eux de voir si on laisse tomber nos coopérations, et si les entreprises doivent se tourner vers d’autres fournisseurs, ce qui va créer pas mal de chomeurs chez eux.

  17. vrai_chasseur dit :

    On ne peut pas à la fois jouer le père-la-vertu et parader au 4eme rang mondial des exportateurs d’armes.
    C’est un grand écart très accidentogène même pour des politiciens allemands chevronnés.
    L’Allemagne dans son ensemble va finir par se prendre les pieds dans le tapis.
    Un exemple parmi beaucoup d’autres de l’hypocrisie ambiante : beaucoup de munitions qui arrivent en Arabie Saoudite pour le Yemen (obus et bombes, y compris des grosses GBU 12 de 1 tonne) sont estampillées « RDM pty » sur les caisses.
    RDM, c’est Rheinmetall Denel Munition, la filiale sud-africaine de Rheinmetall. Et hop, les munitions viennent de Cape Town et pas de Munich même si l’Arabie Saoudite c’est « Yemen Verboten ».
    Vu la quantité ça va finir par se voir comme une grosse tache de goudron bien noir sur l’arrière d’une Mercedes blanche immaculée.

  18. wagdoox dit :

    cette histoire est d’un ridicule incroyable, nous avons déjà la parole de l’Allemagne qu’elle ne fera pas obstacle, nous avons meme un traité ! Que l’Allemagne ne respecte pas, pourquoi une nouvelle promesse serait plus fiable que l’ancienne. Ce pays n’est pas fiable./

  19. Math dit :

    Dire les choses aussi nettement, c’est bien. Après, on verra comment c’est reçu de l’autre côté, parceque jusqu’à maintenant, nous n’avons jamais été respectés par les allemands. Ils nous ont toujours pris plus où moins pour des pipes.

  20. Berkut dit :

    « le système allemand de contrôle des exportations n’est pas seulement restrictif mais aussi « imprévisible » car « principalement axé sur la politique intérieure allemande actuelle ». Remplacez « allemand(e) » par « française() », « américain(e) » ou « russe », la phrase marche aussi bien. C’est ce qu’on appelle une Lapalissade. La Vraie question est : peut-on considérer que l’exportation est toujours un pilier réaliste de la défense française ? La réalité est que les matériels fabriqués sont de plus en plus sensibles, donc de moins en moins exportables au-delà de nos alliés directs, et qu’ils répondent plus fondamentalement à des demandes éloignées des préoccupations de nos « clients » potentiels. Va-t-on réellement vouloir exporter le drone MALE avec ses charges utiles de renseignement si sensibles ? Des UCAV furtifs comme le Neuron ? Qui peut et veut acheter un futur chasseur (même « non furtif ») de plus de 30 tonnes appelé à devenir l’ossature du SCAF (et destiné à opérer à partir d’un hypothétique futur PA français en plus) ? Doit-on pour autant faire des chasseurs légers qui ne nous serviraient pas à faire plus que la police du ciel en métropole ? Tout cela ne couche plus ensemble, et personne ne met le doigt là-dessus. On prétend d’un côté faire du « capacitaire », du « système de système » prenant en compte la meilleure synthèse technico-opérationnelle possible, mais probablement invendables, et au final, ce sont toujours des arrangements baroques qui finissent par arriver, où c’est une négociation politico-industrielle de marchands de tapis qui finit par dimensionner complètement le projet. Un chameau, c’est un cheval accouché par une commission.

  21. KOUDLANSKI dit :

    Dommage que le Brexit foute un peu la merde, car sinon on aurait pu foutre les Allemands à la porte des programmes SCAF et MGCS et reprendre les Anglais à leur place .

    • basstemp dit :

      Mais on peut toujours, le brexit n’a rien a voir a tout cela … Et l’europe de la défense tout le monde sait que se sont que des mots qui ne finiront qu’en maux …

  22. Lagaffe dit :

    Le Parti social-démocrate (SPD) allemand est prêt à adoucir sa position sur les ventes d’armes à l’Arabie saoudite en autorisant certaines d’entre elles.
    Par ailleurs, sous la pression de ses partenaires de défense européens, France et Royaume-Uni en tête, de nombreux membres de la CDU souhaitent mettre fin à ce moratoire, qui doit s’achever à la fin mars, estimant qu’il nuit à la réputation commerciale de l’Allemagne et à ses ambitions de développer une défense européenne commune.
    Les sociaux-démocrates sont prêts à accepter que des projets communs de défense soient autorisés à la vente à condition qu’ils contiennent moins de 20% de composants allemands. Certains conservateurs souhaitent obtenir une plus grande proportion de pièces allemandes.

    • Alain d dit :

      « Le Parti social-démocrate (SPD) allemand est prêt à adoucir sa position sur les ventes d’armes à l’Arabie saoudite en autorisant certaines d’entre elles. »
      Contre d’autres chantages, contre quelles contreparties, selon la gueule du client, ou selon le % d’implications d’industriels russes dans une vente pilotée par la France ?
      C’est oui ou c’est non !
      Soit l’Allemagne accepte rapidement et intégralement tous les choix français, mais aura bien le droit de les critiquer, soit il faut casser tous les deals !
      C’est oui ou non, définitivement, pas de girouette allemande !
      Pas de non mais ou de oui mais svp !
      Tiens, ça me rappelle quelqu’un :>))

  23. Expression libre dit :

    Arrogance ou double jeu allemand? L’ Allemagne est prête à tout pour sauver son industrie automobile. Quoi de mieux que d’évoquer avec une totale hypocrisie ce pb de composants? Saboter pour avoir une ou des raisons d’acheter le F35 ou pour fabriquer tout seul le MGCS. Rheinmetall est déjà sur les rangs prêt à bondir pour s’approprier la plus grosse part du gâteau. Le débat national allemand n’a rien à voir là dedans. En termes de Défense, l’Allemand pense industrie, le Français pense Défense, je viens de l’entendre de la part d’une député allemande. J’ajouterais « industrie allemande ». Arrêtons d’être naïfs.

    • vrai_chasseur dit :

      @Expression libre
      C’est vrai. L’Allemagne sait pertinemment que la seule chose qui lui donne son rang dans le monde c’est son industrie.
      Elle n’a pas de diplomatie influente, pas « d’ex-empire » comme le Royaume Uni ou la France, pas de siège au conseil de sécurité, pas de dissuasion nucléaire lui appartenant. Même le rayonnement culturel berlinois est très pâle par rapport à ce qu »il a pu être au XXème siècle.
      L’industrie est devenue le paradigme central du pouvoir allemand : au point que la nation allemande définit son identité à travers sa puissance industrielle. Quasiment tout le reste, y compris la politique étrangère et la politique de défense, en découle. Même la Bundeswehr, héritière d’une armée qui a fait trembler le monde en son temps, n’est plus aujourd’hui qu’un vaste show-room de l’industrie allemande. Et encore. Tout n’est pas 100% allemand.
      Enlevez son industrie à l’Allemagne, vous lui enlevez son âme.
      Ainsi, par exemple, le Bundestag réagit actuellement au mécontentement de ses industriels suite au veto sur les exportations d’armes et de composants, en leur faisant miroiter de très gros appels d’offres nationaux de la Bundeswehr en compensation. C’est la seule chose qui les mobilisent tous collectivement de l’autre côté du Rhin : préserver l’industrie allemande.

      Après tout, de quoi se plaint-on ? C’était un des objectifs originels de la création de l’OTAN, en 1952, résumée par la célèbre phrase de son premier secrétaire général, l’anglais Lord Ismay : « Keep the Soviets out, the Americans in, and the Germans down ». D’une certaine manière, ça a réussi : les russes ne sont pas là, les américains sont là, et on a fait de l’Allemagne une nation de forgerons qui s’affairent sous le parapluie de l’OTAN.
      A méditer.