L’Otan réaffirme que la Géorgie a vocation à la rejoindre, quitte à froisser la Russie

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

60 contributions

  1. Renard dit :

    Franchement, si ça ne s’appelle pas chercher la merde…

    • Thaurac dit :

      Qui l’a cherché en premier , le tsar poutine..

      • Ah Ca ! dit :

        Non, nos fonctionnaires français et européens clonés et atteins par le SIDA des fonctionnaires.
        —–
        Explication sur le SIDA des fonctionnaires: exemple type E Macron
        https://www.youtube.com/watch?v=yEtmZKE5jhw

        • Alain d dit :

          Je n’ai visualisé que quelques dizaines de minutes. Rien de nouveau dans ce discours !
          Mais est-ce que la Russie actuelle est plus libre, plus démocratique, moins corrompue et plus respectueuse des droits de l’homme et des minorités que la République Française? Absolument pas !
          SVP, citez nous un seul point où la Russie serait exemplaire par rapport à la France.
          Social, accès aux soins, accès aux bases de données, égalité hommes-femmes, liberté de la presse, droit au travail et liberté du travail, droit à manifester, liberté de la justice, décolonisation, mafias, système pénitencier, pèche, prostitution, zones marines ou terrestres protégées, pollutions, traçabilité, transparence financière, etc.?

          La Russie est pour la liberté des dirigeants corrompus qui se maintiennent au pouvoir par la force et les truandages, grâce aux aides financières, armées et diplomatiques de la Russie.
          L’aide humanitaire russe est souvent en treillis et (ou) cagoulée : Syrie, RCA, Venezuela, Transnistrie, Serbie, etc. Pour le maintien des dictatures, la France n’a vraiment plus le niveau (la volonté) pour concurrencer la Russie dans les ingérences internationales, et c’est une bomme chose !
          D’après la Russie, les algériens sont libres choisir, mais rien ne doit changer, propos tenus il y a quelques jours en Russie, toujours avec des menaces voilées par Moscou, propagande ou pas….
          La Biélorussie, qui est depuis longtemps sous la menace russe, connaît trop bien la musique.
          Un petit dictateur vaut mieux qu’une invasion russe, demandez donc à l’Ukraine ?

          • Ah Ca ! dit :

            @ Alain d
            Vous avez trop vite fait de balayer le sujet de la vidéo sous le tapis, je reconnais que c’est très habile de votre part. Aussi le paragraphe suivant ou vous nous énumérez les pseudos bienfaits de la propagande socialiste est lui aussi habillement monté mais il est faux, vraiment faux. Amalgames, généralités, arguments improuvables c’est-à-dire des sophismes et arguments invalides… Pour la prose Bull Crap je vous donne un 10/10.
            Les libertés en France ont disparu et la pensée unique est à l’ordre du jour, et cela tous les jours que Dieu fait.
            Vous allez me dire que cela ne compte pas, mais je vais vous citer un domaine ou la Russie est à des années-lumière de la France : le patriotisme. C’est vrai que ça ne se mange pas, mais ça donne du courage et ça fait progresser un pays.
            Les Chinois sont eux aussi patriotes, et ils avancent, certes ce n’est pas tout rose mais ils progressent. Etc etc…
            La France…. Voyons un peu….
            1 dictateur toujours rondement entretenu au Maroc.
            Massacre à la tronçonneuse en Libye et Syrie.
            Mais aussi spécialiste des vols d’élections au profit de dictatures au :
            Sénégal avec CIA/DGSE Maky le très Sal, le bebe de Kouchner en Guinée Conakry, celui de Sarko Ouattara en cote d’ivoire, le Chad, le Cameroun, la Guinée équatoriale, le légume frais Bongo au Gabon, Sassou au Congo et le fils de l’autre en RDC, bidule à Madagascar…. Et j’en passe et j’en oublie…
            En France on mutile les Français au LBD 40…..
            Vous me parliez de quoi… France Vs Russie ? le support de la CIA au Kosovo ou bien aux Tchéchènes ? Ah Oui, l’Ukraine ou nous supportons un pouvoir acquis suite à un putsch pour renverser un gouvernement démocratiquement élu avec l’aide de la CIA qui a fait tirer sur la foule… ?
            Conclusion :
            1. Vous êtes habille au verbe mais avec des arguments invalides
            2. Vous êtes intellectuellement déloyal
            3. Vous avez tous les syndromes du Sida des fonctionnaires
            4. Vous feriez bien de regarder la vidéo jusqu’à sa fin, avec un peu d’effort et de chance, la vérité peut vous sauver.

          • Alain d dit :

            @ Ah Ca !
            Tout ce que vous citez sur les aventures de la France, c’est déjà du passé, certes avec encore des conséquences en cours, pour la Libye ou la RCA pour exemple.
            Alors que les services russes sont, chaque semaine qui passe, en première page !

            D’ailleurs pour la RCA, c’est bien les russes qui tentent de profiter de la situation, tout comme au Soudan, en protègeant les autorités contestées et en leur promettant sécurité et stabilité.
            La France en RDC, tout comme le monde entier, a bien compris le jeu des fauteuils de Kabila.
            La France appelle plus de démocratie et de répartition des pouvoirs en RDC, mais n’est intervenu militairement.
            RDC : Macron appelle Tshisekedi à prouver « qu’il incarne bien une alternance »
            https://www.jeuneafrique.com/749457/politique/rdc-macron-appelle-tshisekedi-a-prouver-quil-incarne-bien-une-alternance/

            Je ne vais pas traiter tous les sujets, en encore moins précisément, parce que se serait trop long, mais :
            Madagascar, pour rappel, de mémoire :
            George W. Bush (Dallas, Exxon), ~ 2 ans après son élection, promet des dizaines de Md$.
            Marc Ravalomanana devient président en 2002, au détriment des intérêts français et pour les intérêts des majors pétroliers US.
            L’Ile a été pillée, pire que sous la « domination française », aussi avec l’installation des chinois, canadiens, australiens, britanniques, et autres étrangers qui se sont engouffrés dans la faille, profitant de la débâcle française !
            Le peuple malgache a vite compris qu’il s’était bien fait arnaqué par Bush.
            Et une partie de la population n’apprécie vraiment plus les chinoiseries, et soutient la pêche traditionnelle de l’ile contre la pêche industrielle chinoise.
            En 2007, la France a rattaché les îles Glorieuses, Juan De Nova, Europa et Bassas Da India aux terres australes et antarctiques françaises. 5ème district des TAAF (Terres Australes et Antarctiques Françaises).
            Et depuis la France y a déclaré des zones marines protégées, certainement pour parer à des pillages, notamment chinois (pêches et autres) et américains (hydrocarbures)
            Mars 2009, Andry Rajoelina, maire d’Antananarivo trouve refuge dans l’Ambassade de France, à la demande de l’ONU.
            Le Monde, le 28/10/2009 : «Le coup d’Etat à Madagascar était bien étudié et bien orchestré, en 3 mois, c’était fait ! »
            Andry Rajoelina prend le pouvoir, sans massacre, une dictature douce.
            Il s’auto proclame Président de la Haute Autorité de la Transition Malgache.
            Les sanctions internationales sont légères.
            2010, il est reçu par Abdou Diouf à l’OIF.
            2011, par Juppé Ministre aux Affaires Etrangères puis reçu par Sarkozy.
            Il est trahit par Heri Rajaonarimampianina en 2013.
            Début 2016, Rajoelina lâche le pouvoir et arrive en France.
            Fin 2016, Loi sur la réconciliation nationale adoptée
            http://www.rfi.fr/afrique/20161215-madagascar-loi-reconciliation-nationale-adoptee-assemblee-opposition
            Fin 2018, après 4 ans d’exil :
            Madagascar: un vote dans le calme pour le premier tour de la présidentielle
            http://www.rfi.fr/afrique/20181107-madagascar-vote-le-calme-le-premier-tour-presidentielle
            Madagascar : la victoire de Rajoelina confirmée par les résultats officiels
            https://afrique.latribune.fr/politique/2018-12-27/madagascar-la-victoire-de-rajoelina-confirmee-par-les-resultats-officiels-802319.html
            Madagascar: l’UE salue le bon déroulement de l’élection présidentielle
            http://www.rfi.fr/afrique/20190116-madagascar-ue-salue-le-bon-deroulement-election-presidentielle
            Madagascar: le président Rajoelina prend des mesures fortes contre la corruption
            http://www.rfi.fr/afrique/20190221-madagascar-president-rajoelina-mesures-fortes-contre-corruption

            A Madagascar, comme en Nouvelle Calédonie, la France n’envoie plus de policiers, gendarmes ou soldats pour y défendre des intérêts.
            Tout le contraire des actions de la Russie que tente de recoloniser.
            Ces psychopathes russes sont vraiment à coté de leurs pompes.
            On ne vit pas dans le même siècle que les ringards russes et chinois !

            Le Maroc comme la Tunisie sont des hubs EU-Afrique, étant donné que l’Algérie chino-russifiée ne tient pas la route.
            Faute ne mieux, on maintient ces deux nations dans un semblant de stabilité et de démocratie.
            Et si vous ne l’avez pas remarqué, ces deux nations sont très animées coté manifestations et revendications et l’EU n’invite et incite les dirigeants à plus de démocratie et d’égalité.
            Et quand on regarde du coté de la Syrie, de l’Irak, de la Libye ou du Liban, le Maroc et la Tunisie semblent être des perles rares.

            « Ukraine, la CIA qui a fait tirer sur la foule… »
            Mais Victor Ianoukovitch (pion russe) a avoué, par télé-audition avec le tribunal ukrainien, avoir donné les ordres, et il s’en est même excusé.
            Alors arrêtez donc votre baratin !

            Conclusion :
            1. Vous êtes habille au verbe mais avec des arguments invalides
            2. Vous êtes intellectuellement déloyal (une saloperie)

          • Ah Ca ! dit :

            @Alain d,
            nos propos peuvent être acerbes mais essayons d’éviter les sophisme d’attaques à la personne (saloperie)
            On va s’en arrêter là pour cette fois ci. Vous semblez bien maitriser Madagascar et je vous rejoint dessus et il reste beaucoup à dire mais pour le reste c’est loin d’être gagné.
            La Russie ne nous gène pas en Syrie, nous aurions du avoir son rôle mais nous avons choisi le camp des pourris… Au Venezuela elle est invitée.
            Pour la RCA, nous avons tenté le chaos, pour faire fuir les chinois, nous avons donc choisi d’abandonner le pays et ils se sont engouffré dans la brèche… Cela uniquement parce que nous les insultons et emmerdons à chaque occasion sur ordre de Washington. Disons qu’ils nous ont gentiment rendu la pareille pour nous faire réfléchir.
            Ce qui est d’actualité pressente c’est le légume du Gabon, vous l’avez un peu trop vite écarté celui là ? Pourquoi, car vous semblez bien informé ???
            A bientôt…

      • John dit :

        Honnêtement, c’est comme Israël et la Palestine, les ethnies dans les Balkans, etc, etc…
        Il faut arrêter cette approche enfantine: « c’est pas moi, c’est toi » ; « c’est celui qui dit qui est »…
        De tous les côtés il faudra commencer à penser au futur en remettant les compteurs à zéro. Quelle que soit la « réalité » des comptes tenus par « Dieu », l’Humain a tendance à se focaliser sur le mal qu’il a subi, mais oublie facilement le mal causé. Donc par principe, on devrait comprendre que cette compétition de « grosse teu*  » n’apporte rien du tout.

    • Lagaffe dit :

      C’est clair que Poutine cherche la merde, il ne peut pas s’empêcher d’envahir et menacer ses voisins en permanence… leur reniant constamment le droit à leur indépendance.

      • Dmz dit :

        C’est vrai que l’OTAN sont pour la paix global ! De toutes façons, y en a pas un pour racheter l’autre. Est qui sais qui va payer la facture en cas de guerre ? Ben nous, les civils, comme d’habitude !

      • Czar dit :

        C’est vrai que c’est pas l’empire outratlante qui s’ingèrerait dans les affaires intérieures de ses voisins, organiserait des blocus punitifs quand la ligne politique de leur gouvernement ne leur plaît pas, organiserait des coups d’Etat si ça leur chante ou même les envahirait sous des prétextes bidons pour s’accaparer leur territoire, hein ?

        les bases de votre ignorance crasse ou de votre hypocrisie sans bornes étant posées, la question reste : pourquoi lécher le cul des yankees dont toute la stratégie depuis toujours consiste essentiellement à vassaliser l’Europe en organisant la tension entre les des deux moitiés de ce continent ?

        Parce que vous aimez le ketchup ?

      • Le Glaive dit :

        Ah ! je suis content de voir que les Dupond et Dupont de l’atlantisme primaire ( Thaurac et Lagaffe) sont de sortie, bras dessus- bras dessous, pour réciter le bréviaire antirusse qu’ils apprennent soigneusement tous les soirs devant TF1 ou autre moulin à baratin..
        La Géorgie a vocation à être proche de la Russie, la nature en a décidé ainsi, et l’Histoire ensuite. C’est pas le Stoltenberg de service qui va pouvoir changer tout ça, et encore moins ses petits enfants de choeur pathétiques.
        Ce qui me réjouit le plus, c’est de voir tous les Dupond-t -la Joie de France pérorer du haut de leur pays en ruines, comme des coqs, aux pieds dans la m… de leur poulailler, et qui ne voient toujours pas la décrépitude morale, économique, militaire, de leur pauvre pays, ce qui devrait pourtant les inciter à de la modestie, et je dirai plus familièrement à s’écraser.
        La France et ses petits coqs, n’a plus les moyens de pouvoir jouer dans la cour des grands et de passer son temps à donner des leçons aux autres pays. Et ce n’est pas son Groupe Aéronaval et ses 12 Rafale en état de vol qui pourront y changer quoi que ce soit .

        • Czar dit :

          Tu sais ce qu’elle te dit la France ?

          (Fais un effort d’imagination, je suis sûr que des hypothèses inouïes vont s’offrir à ton cerveau fécond)

        • Eurafale dit :

          C’est sur que le groupe aéronaval de la Marine couplé aux SNLE et SNA fait que la France ne peut pas jouer dans la cour des grands. Quels autres pays en Europe disposent actuellement de telles capacités opérationnelles actuellement ? Mmmh… Aucun. Donc niveau Européen, la France EST dans la cour des grands.
          Maintenant niveau mondial. Qui a au moins un porte-avions à propulsion nucléaire et qui peut accueillir à minima au moins 20 appareils récents ? Mmmh… Les USA. Et la France ! Et des portes-avions tout ce qu’il y a de plus basique ? Aller, la Chine, l’Inde, la Russie, je vais quand même inclure le Royaume-Uni. Le Brésil ? Lol.
          Oh bah zut, ici aussi la France EST dans la cour des grands. Ah oui, on a aussi un siège permanent à l’ONU, on fait parti du G8.

          Vous parlez de pays en ruine, on compare avec de vrais pays en ruine ?

          Quand à la Géorgie, qui a vocation a être proche de la Russie car je vous cite, « la nature en a décidé ainsi, et l’Histoire ensuite », ce raisonnement est d’une bêtise crasse. J’ouvre mon atlas et donc, si tous les pays frontaliers, parce qu’ils ont une frontière commune avec la Russie doivent passer sous la coupe de Poutine et sa clique, cela nous donnerait la liste suivante :
          – USA (Alaska, vendu par la Russie aux USA en 1867 – historiquement russe alors si je vais dans votre sens, que fait Poutine pour protéger les descendants des colons de la russie Tsariste ?)
          – Japon
          – Chine
          – Corée du Nord
          – Finlande
          – Norvège
          – Estonie
          – Lettonie
          – Biélorussie (ah non, ils le sont déjà)
          – Ukraine (ah non, Poutine était pas content, les russes y sont déjà)
          – Azerbaïdjan (ah non, c’est à peu près le même régime qu’en Tchétchénie)
          – Kazakhstan
          – Mongolie
          Et la Géorgie.

          Il n’y a pas de bréviaire anti-russe, Poutine, comme Xi-Jinping se lave les mains des traités internationaux et ne se gêne pas pour faire de l’interventionnisme opportunisme (Vénézuéla, Syrie, Ukraine…) Ça lui rapporte des bases pour déployer ses forces si besoin et à moindre frais.
          À l’inverse, les USA ne se gênent pas non plus pour intervenir dans les affaires internes de beaucoup de pays (rien que leur CAATSA est une saloperie sans nom). Donc pas un pour rattraper l’autre au niveau de l’ingérence. Mais la grosse différence que vous ne voyez pas, et pourtant vous en profitez à fond, c’est, quoiqu’on en dise, l’énorme liberté d’expression que nous avons et que ni les Russes ni les Chinois n’ont.

        • bobo dit :

          @ Le Glaive : « qui ne voient toujours pas la décrépitude morale, économique, militaire, de leur pauvre pays, ce qui devrait pourtant les inciter à de la modestie, et je dirai plus familièrement à s’écraser »
          Zut j’ai loupé le moment où vous avez commencé à parler de la russie, mais la description est fidèle c’est indéniable.

  2. Starbuck dit :

    Et pourquoi devrais t on prendre la Géorgie dans l otan si ce n’est pour encore emmerder les russes ? Ils nous apporteraient quoi à part des emmerdes ?

    • Thaurac dit :

      Déjà ça les évitera de se faire russifier, et pour ceux qui ont connu cette époque, c’est déjà pas mal!

      • Ah Ca ! dit :

        C’est vrai, il y en a qui préfèrent se faire Germaniser, Kocheriser, Américaniser ou Islamiser… Chacun son gout disait la mouche.
        A choisir je préfère me faire Russifier.

      • Ion 5 dit :

        @Thaurac
        Ca tombe bien, parce que personne n’a l’intention de russifier les géorgiens, en dehors des abkhases et des ossètes qui l’ont un peu voulu eux-mêmes. Enfin, disons qu’ils ne souhaitent pas être russes mais ne veulent surtout pas être géorgiens. Rester sous la sphère d’influence de la Russie est le prix à payer pour cette volonté d’indépendance.

        Maintenant l’OTAN est le traité de l’atlantique nord, je ne vois pas ce que la Géorgie irait faire là-dedans et surtout en quoi son adhésion protégerait NOS intérêts ouest européens.

    • MD dit :

      Car bien sûr, de leur côté les Russes ne passent peut-être pas leur leur temps à nous emmerder partout où ils le peuvent?

    • Lagaffe dit :

      C’est la Russie qui emmerde la Géorgie et l’OTAN.
      A quel titre se permettent-ils de s’ingérer dans les relations entre l’OTAN et la Géorgie, c’est un pays indépendant.
      Les forces armées géorgiennes coopèrent en permanence avec les alliés, la Géorgie est un partenaire fidèle de l’OTAN : c’est un contributeur à la mission d’assistance de l’OTAN en Afghanistan et à la Force de réaction de l’OTAN.
      La Géorgie participe aux missions anti-terroristes, aide la France au Sahel et aux missions de paix de l’ONU.
      La Géorgie souhaite renforcer sa sécurité face à la Russie en adhérant à l’alliance et c’est un acteur clé de la région pour la sécurité régionale et la diplomatie, donc un atout de poids pour l’UE et l’OTAN.

      • Ah Ca ! dit :

        Vous n’avez pas suivi la récente insulte de la présidente Géorgienne envers la France. Elle a fait don de son salaire de présidente à une assos locale car son RSA d’ancienne diplomate Française lui suffisait pour vivre.
        Si elle bosse encore, elle ne devrait pas toucher sa retraite Française. Qui plus est de diplomate, elle est rentrée chez elle, donc elle a trahie la France et ça touche un chèque de la France ????
        Confusion des genres total… Normal en somme, encore une avec le SIDA des fonctionnaires.

  3. Czar dit :

    L’empire estime donc qu’avoir à se colleter la Chine n’est pas suffisant..

  4. Renard dit :

    Ah ben si! Pour qu’ils achètent aux USA avec l’argent du contribuable européen, comme ça les américains font coup double.
    Ce sont de nouveaux clients et ça fait chier les Russes.

  5. Polymères dit :

    Comme il est dit, la question n’est pas celle d’une Russie définissant qui doit faire quoi.
    Pourtant la Russie (et ses partisans) aime bien défendre l’indépendance, la non ingérence des nations, mais ce principe s’arrête en réalité à ses alliés, dans son voisinage, l’indépendance n’existe uniquement après validation de Moscou et que ce soit la Géorgie ou l’Ukraine, la considération russe, c’est celle d’anciens territoires qu’elles souhaitent récupérer et non d’états nations qu’elle reconnait et surtout qu’elle respecte.

    Ce n’est pas l’Otan qui vient manger ces pays, ce sont eux qui veulent rejoindre l’alliance, en partant de ce principe, il n’est nullement contestable et la Russie, plutôt que de se plaindre, de menacer et de bouillir de sa nostalgie orgueilleuse, devrait se demander pourquoi ces pays veulent rejoindre l’Otan!
    Veulent-ils rejoindre l’Otan par ce qu’ils sont ou veulent devenir agressifs envers la Russie? Ou alors veulent-ils rejoindre l’Otan pour se défendre de la Russie? La réponse, on la connait, même les défenseurs de la Russie malgré qu’ils réciteront le discours du Kremlin, ils savent au fond d’eux que ce qu’ils défendent, ce n’est pas des nations rejoignant l’Otan pour faire la guerre à la Russie, mais bien le pouvoir des russes d’agir chez leurs voisins dans une idéologie de « récupération » des territoires de l’URSS.
    .
    Pendant des années, l’Otan se perdait à se trouver une raison d’exister, elle n’était qu’une alliance bureaucratique ou l’adhésion de nouveaux membres n’apportait rien, pas plus de puissance, pas plus de bases étrangères ou d’agressivité. Dans le même temps la plupart des pays de l’alliance pratiquaient même d’importantes réductions dans leurs dispositifs militaires, Français et Anglais ont mis en route leur désengagement total d’Allemagne, les américains réduisaient de près de 50 000 hommes leurs forces en Europe (et même pendant la crise ukrainienne, ils votaient un plan de réduction, voilà la tendance).
    Ce temps là, tout le monde se souvient, ceux qui prétendent le contraire sont des ignorants ou des menteurs.
    Face à cela qu’est ce qui se passait en Russie? Tout l’inverse! Une remilitarisation à marche forcée (merci le pétrole à 100$ et non pas un « miracle » des mesures Poutine), un culte de plus en plus grand de la « belle époque » de la grande URSS, nostalgie de puissance, interventionnisme militaire en Géorgie, interventionnisme en Ukraine, puis en Syrie, tensions et menaces quotidiennes, propagande offensive en occident, piratage etc…
    Alors oui, si la remilitarisation n’inquiétait pas plus que ça, si la guerre en Géorgie a été mesurée du côté de l’Otan, la goutte d’eau a été l’Ukraine.
    Moscou reçoit aujourd’hui la monnaie de sa pièce, n’en déplaise aux « amoureux » de la Russie qui se rongent les ongles avec toujours l’espoir en eux de voir la Russie « gagner » et l’occident « perdre ». Oui la Russie obtient des sanctions, oui l’Otan reprend du sens, de l’intérêt, oui presque partout ça augmente le budget militaire (quand les russes réduisent désormais le leur pour cause de problème financier qu’ils n’avouent que du bout des lèvres après un verre de vodka), oui l’Otan se met en marche et commence par s’installer réellement (!) aux frontières russes, que le « coeur » stratégique américain quitte de plus en plus l’Allemagne et les pays à l’ouest pour venir vers l’Est (Pologne…), oui de nombreux pays rejoignent ou veulent rejoindre l’Otan le plus vite possible, oui les russes viennent d’obtenir la fin du traité sur les FNI, oui l’occident se renforce dans le domaine informatique avec des capacités offensives au point de pousser les russes à vouloir se « déconnecter ».
    Sans parler de l’Ukraine, ce pays qui était si proche et qui devient de plus en plus le pire « ennemi », un pays qui cherche à se renforcer militairement et qui va semble t-il devenir un territoire de tensions militaires pour de nombreuses années, avec un risque de guerre ou l’implication russe n’est pas aussi facile et évident que certains veulent le croire. En aucun cas la Russie n’a obtenue une légitimité sur la Crimée, aucunement son aventure Donbass n’a aboutit à un succès de cette région.
    La Russie a profité d’un vide, elle s’est engouffrée par opportunisme dans tous ces conflits, tout cela était permis par ce que l’occident baissait sa garde, s’en désintéressait ou minorait les ambitions du Kremlin à agir.
    Mais aujourd’hui ce n’est plus le cas, difficile pour Moscou de tenir dans la durée et de jouer l’opportunisme, la « victoire » de la prise de la Crimée n’a été que de courte durée, sur la longue durée la Russie perdra beaucoup plus et dans 10 ans sa situation géostratégique face à l’Otan lui sera amplement plus défavorable qu’il y a 10 ans et il faudra m’expliquer à ce moment la logique de cette politique poutinienne qui ne fait qu’exciter une fan zone emprise d’un espoir et surtout d’une haine de l’occident (en particulier des USA).

    • Ah Ca ! dit :

      Paragraphe 1: la France-à-fric, n’est ce pas la même chose ?

    • Une opinion publique dit :

      Tout ce commentaire méconnait énormément la Russie et est d’un bellicisme sans nom. Monsieur, la guerre et la force ne sont pas le seul rapport entre les Etats et c’est bien heureux.

      Comme l’explique le diplomate Claude Blanchemaison, pendant 15 ans, de 1991 à 2005/6, la Russie a tout fait pour rejoindre le camp de l’occident, pour être des partenaires et non des opposants. Elle s’est ralliée aux grandes organisations internationales notamment l’OMC. Pourtant, le clan occidental (dont la France fait partie) et les USA ont traité l’ex-URSS comme un pays vaincu et ont pillé, humilié, détruit la Russie qui a toujours été une puissance continentale importante et un peuple fier.

      Face à l’hostilité et au pillage de ses ressources et de ses biens sans contrepartie, le président Poutine (sous la pression des groupes ultra-nationalistes et pro-« soviétiques ») a opéré un changement de politique en 2005/6 afin de renfermer son pays, le remilitariser, recréer un « bloc » fort en opposition avec l’occident. Cette période de montée en puissance de la Russie s’est aussi traduit par une logique d’alliance avec l’Asie. La Russie qui a toujours été plus proche de l’occident, s’est tournée vers l’Est pour trouver de nouveaux débouchés temporaires.

      Où je veux en venir, c’est que la logique d’opposition idiote imposée en grande partie par les USA (qui cherchent en permanence des ennemis, qu’ils ont souvent nourri) et les pays de l’Est nous imposent des tensions avec la Russie. L’UE et la France, pour leur prospérité, ont besoin de la Russie et réciproquement. Avant la crise Ukrainienne qui a éclaté suite à la volonté de l’Ukraine de rejoindre l’UE et l’OTAN, la Russie était un grand marché d’exportation pour par exemple nos industries agroalimentaire. C’est aussi un grand fournisseur de gaz, de pétrole, de ressources stratégiques et un potentiel allié de poids dans un contexte tendu avec la Chine ou les USA (qui à de maintes reprises ont témoigné une forme d’hostilité injustifiée à l’égard de ses « alliés » européens).

      Nous avons tout à y gagner à construire une politique de « main tendue » vers la Russie et tout à y perdre avec une politique de bras de fer. De nombreuses fois dans l’histoire, la Russie, puis l’URSS, a été un partenaire culturel et économique pour la France, retrouvons cette relation qui est la clé d’une prospérité mutuelle

      • Lechavenois dit :

        @Une opinion publique :
        .
        « …Nous avons tout à y gagner à construire une politique de « main tendue » vers la Russie … »
        .
        Je pense que vous vous faites le porte parole de la majorité des lecteurs de ce blog : le problème aujourd’hui n’est pas la Russie, mais la « politique poutinienne », et vous l’avez bien expliqué.
        .
        Certains intervenant jettent l’opprobre sur l’OTAN, et peut être à raison, car une si grosse organisation doit être extrêmement difficile à gérer.
        .
        Mais une chose et sure, c’est qu’à l Est, s’élève une puissance économique, idéologique et militaire sans commune mesure.
        .
        Son monarque a endossé ce jour, l’habit d’ambassadeur empathique et bienveillant à Paris afin de séduire Madame Merkel et Messieurs Macron et Juncker.
        .
        Mais , ne soyons pas dupe : il faut savoir coopérer, s’entraider, s’unir, s’organiser face à un ennemi commun : la Chine avec entre autres, un de ses immenses projets à sens unique comme  » la route de la soie « .
        .
        Maintenant, faire intégrer toutes organisations étatiques aussi petites soient elles est le bienvenue.
        .
        Aujourd’hui, la Géorgie, demain peut être le Brésil, après demain un autre pays, puis un autre encore et ainsi de suite ; afin de prouver à l’Empire du Milieu qu’il ne pourra pas toujours imposer ses ambitions et ses positions.
        .
        La Russie n’est en rien un ennemi de l’UE, elle pourrait même être un partenaire de choix.
        .
        Mr Poutine, peut être à cause de notre manque de diplomatie, a jeté son pays en pâture dans la gueule de l’ogre chinois, qui la pillera pour alimenter en matières premières » l’usine du monde ».
        .
        A nous occidentaux de tenter de  » rattraper le coup  » en faisant revenir les russes dans le giron occidental, tout en construisant une défense militaire, économique et politique crédible.

    • Czar dit :

      quel bel étalage de perles atlantistes… Curieusement, vous avez zappé les promesses faites à la Russie quand elle a lâché la bride à son empire, promesses foulées aux pieds sur le non-élargissement d’une OTAN ainsi qu’un piétinement joyeux de sa sphère d’influence, en Asie centrale, dans le Caucase, comme dans la Baltique.

      A leur habitude, les yankees se sont essuyés les pieds sur Moscou durant toutes les années 90, par le mélange d’inculture historique crasse, d’arrogance satisfaite, et de cynisme qui fait tout le sel de nos » meilleurs alliés » (pas une nouveauté, ils nous ont fait la même chose dès novembre 42).

      Ce sont vos amis outratlantes et leurs manoeuvres qui sont à l’origine de l’arrivée au pouvoir de Poutine qui a incarné le sursaut d’orgueil blessé de la nation russe

      C’est risible de se dresser sur ses ergots ridicules de chapon sur la sujétion géorgienne quand on vit dans un pays qui supporte sans broncher de voir ses banques rackettées, son industrie dépecée et son commerce mis sous embargo par le travail de sape et les diktats de notre « allié » yankee.

      Au fait, c’est quoi « l’Occident » à défendre ? Le plug anal de la Place Vendôme, cette « Liberté guidant le peuple » à la mesure de notre époque et de notre décadence ?

      Ca n’est pas la Russie qui s’immisce dans nos vies au quotidien, qui acculture progressivement nos populations à tous ses tics et ses névroses, l’ennemi n’est donc pas là

      Sauf si l’on est aveugle volontaire, stipendié, ou bien con.

      • bobo dit :

        « promesses foulées aux pieds »
        Vous voulez dire la promesse de ne pas envahir l’Ukraine si elle abandonnait son armement nucléaire ? 🙂

        « C’est risible de se dresser sur ses ergots ridicules de chapon sur la sujétion géorgienne quand on vit […] les diktats de notre « allié » yankee »
        Ce qui est amusant dans vos raisonnements, c’est que forcément critiquer la russie, c’est être pour les USA.

        En vérité la russie, avec son orgueil aussi blessé que mal placé, file un mauvais coton depuis une bonne décennie, et nous rend particulièrement méfiant.
        Ca ne rend pas nos « copains » américains meilleurs, mais ça nous les rend moins dispensables.
        Plus la russie sera agressive, plus on sera dépendant des américains pour parer au pire. Et plus ces derniers pourront profiter de leur position.

        • Czar dit :

          La Russie n’est plus tenue par ses promesses quand on n’a pas honoré les nôtres.

          et, par définition, être atlantiste, c’est présenter comme un choix politique notre sujétion aux yankees

          en Syrie comme en Iran, la Russie me paraît avoir une action nettement plus conforme à nos intérêts que celle de nos « alliés », ça ne me rend pas russolâtre, mais je n’ai pas pour habitude de refuser de voir ce que mes yeux voient.

  6. PK dit :

    Tout ce que les Américains vont gagner est que les Russes vont envahir préventivement la Géorgie… Soit c’est ce qu’ils veulent pour criminaliser la Russie, soit ils cherchent de toute façon à enflammer les choses.

    y’a pas à dire : la gouvernance mondiale avec les Ricains ne manquent jamais de saveur…

  7. Céphée dit :

    Je mets du pop-corn à cuire, ça va être drôle tellement les trolls russolâtres vont s’en donner à cœur joie.

    • Czar dit :

      c’est bien de mettre du « pop corn » à cuire (« maïs grillé » devant être trop provincial ou trop « old fashioned), ça résume qui vous êtes et qui vous gouverne.

  8. Robert dit :

    C’est beau le monde du Bien, tout y est simple, sans noeuds dans le cerveau.
    https://www.qwant.com/?q=parodie%20les%20gentils%20les%20m%C3%A9chants&t=videos&overlay=open

    • nexterience dit :

      Les méchants, ce sont les USA, j’ai bien compris ?
      Où la géopolitique de nos pompes à essence ?

  9. Theo dit :

    Pourquoi provoquer la Russie…
    Elle pourrait préventivement envahir la Géorgie après de telles déclarations.
    Invasion générant des morts…
    Je comprends pas comment on peut sciemment provoquer des réactions militaires.
    L OTAN devrait avoir une règle, aucun pays dans l’alliance limitrophe avec la Russie.
    Pas envie qu on rentre dans une troisième guerre mondiale a cause de conards de bureaucrates..
    Faut arrêter le délire..

    Ca peut mener loin, très loin de telles actions et propos…

    • Lagaffe dit :

      Charmant. Donc, Poutine a le droit d’envahir ses voisins et tuer n’importe qui si nous n’obéissons pas à ses fantasmes de recréer l’URSS ?
      Rappelez-vous comment a fini le petit moustachu qui croyait aussi avoir le droit d’annexer ses voisins par la force et de tuer qui bon lui semble…

    • Clavier dit :

      Maintenir une menace sur l’Europe c’est créer un besoin de protection que l’Oncle Sam s’empressera de monnayer ….
      Les Américains s’y connaissent en business …. pas besoin d’invoquer des trolls ….

    • Czar dit :

      parce que c’est justement le but de l’OTAN. Les beaufs atlantistes (dont je crains qu’une bonne partie sur ce blogue ne soient, hélas, de nos personnels militaires) ont certes entendu parler de McKinder, Mahan ou Brzezinski mais n’ont pas poussé le vice jusqu’à les lire et en tirer les conclusions qui s’imposent.

      Il semble que le grand projet stratégique de la plupart d’entre eux soit de voir la France remplacer enfin les rosbifs au titre de meilleure gagneuse de Washington.

    • Thaurac dit :

      Réaction de l’otan, elle nettoie le dombass et rentre en crimée!

      • Czar dit :

        vas-y papy, ressors tes bandes molletières et charge, Rosalie au poing, on te suit.

        Sur youtube.

    • Ion 5 dit :

      @Theo
      « L OTAN devrait avoir une règle, aucun pays dans l’alliance limitrophe avec la Russie »
      C’est un peu tard maintenant, avec la Pologne, la Norvège et les Pays Baltes.
      Cependant le problème avec la Géorgie, c’est qu’elle veut récupérer ce qu’elle considère comme « ses » territoires perdus, éventuellement par la force. L’inquiétant pour nous c’est d’être enlisé dans un conflit dont la légitimité est plus que discutable eu l’égard des droits des peuples* à disposer d’eux-mêmes, et qui pourrait finir en Nuke!

      *Les ossètes et les abkhazes.

      Sinon, la Russie de Poutine n’a RIEN à envahir du tout, fut-ce de manière préventive, nous sommes d’accord là-dessus, j’espère…

      Cdt

  10. nexterience dit :

    Tout est dans la géopolitique du BTC : le pipeline vital qui alimente l’Europe est très proche de l’influence russe.
    .
    Extrait du concept stratégique de 2010 de l’OTAN :
     »
    13. Tous les pays dépendent de plus en plus des
    voies de communication, de transport ou de
    transit, artères vitales sur lesquelles reposent les
    échanges internationaux, la sécurité énergétique
    et la prospérité. Ces espaces doivent faire l’objet
    d’une action internationale plus soutenue si l’on
    veut qu’ils puissent résister à des attaques ou à
    des perturbations. Pour leurs besoins énergétiques,
    certains pays de l’OTAN deviendront davantage
    tributaires de fournisseurs étrangers et, dans
    certains cas, de réseaux d’alimentation et de
    distribution étrangers. À mesure qu’une part toujours
    croissante de la consommation mondiale transite
    sur l’ensemble du globe, les approvisionnements
    énergétiques sont de plus en plus exposés à des
    perturbations. »
    https://www.nato.int/nato-welcome/index_fr.html

    • Czar dit :

      « tout est dans… »

      règle numéro 1 des relations internationales : si vous attribuez un phénomène à une causalité unique, vous êtes certain de vous être planté.

  11. didier1000 dit :

    Et si la Russie envahissait, préventivement, la Géorgie quelle sera alors la réaction de l’OTAN?

  12. lxm dit :

    Hors de question d’accepter dans une alliance un pays qui a un contentieux territorial. On va pas recommencer 1914.
    La géorgie avant son éclatement est une sorte de mini-empire qui avait absorbé ses voisins caucasiens, 3 sont devenus indépendants, la géorgie en a re-annexé un, il en reste deux sous la protection de la russie.
    Vous voulez voir ce que va faire la russie, prenez une carte et pensez que vous êtes à moscou et que vous voyez le monde de là, et toujours de ce point de vue vous relisez les 1000 dernières années d’histoire de l’eurasie et du caucase avec les mouvements de tracés de frontières et d’armées sur la carte, voilà c’est ça qu’on appelle géopolitique, géo pour géographie, c’est un mot qui a du sens. La fascination pour l’OTAN a bousillé toute idée de défense européenne.
    La suisse n’est pas dans l’OTAN, ça dérange qui ?

  13. Thaurac dit :

    Sachant la turquie encore membre de l’otan, les navires ruses tourneront en rond dans la mare au canard de la mer noire, vu que le détroit sera bloqué..Pas bon pour eux, un joli stand de tir

    • Czar dit :

      le passage des bâtiments de guerre dans les Détroits est régi par un traité et donc la Turquie n’a pas de pouvoir dessus, mais ne vous laissez pas emmerder par les faits dans vos rêves de kriegspiel grandioses

  14. Eyrolles dit :

    Extrait de l’acte fondateur sur les relations, la coopération et la sécurité mutuelles entre l’OTAN et la fédération de Russie, signé à Paris en 1997, par la Russie et l’OTAN :

    « Pour réaliser les objectifs du présent Acte, l’OTAN et la Russie fonderont leurs relations sur un engagement commun en faveur des principes ci-après : […] respect de la souveraineté, de l’indépendance et de l’intégrité territoriale de tous les Etats et de leur droit inhérent de choisir les moyens d’assurer leur sécurité, de l’inviolabilité des frontières et du droit des peuples à l’autodétermination tels qu’ils sont consacrés dans l’Acte final d’Helsinki et dans d’autres documents de l’OSCE;  »

    La Russie reconnaissait donc en 1997 le droit aux états de choisir les moyens d’assurer leur sécurité. Or la Géorgie choisit l’OTAN. Quel est donc le problème ?

  15. Breer dit :

    Beaucoup de russes sont nostalgiques de la « grande U.R.S.S. » nostalgies sûrement bien entretenues par une partie de l’oligarchie au pouvoir. De plus par son histoire, la mentalité russe s’est largement disséminée dans tous les états soviétiques à l’époque et c’est bien pour cela que dans chaque ex état de l’URSS, devenu indépendant politiquement, il existe toujours des tensions entre les populations pro russes et anti russes….
    L’installation croissante des forces US en Pologne, et des demandes de rattachement à l’Otan des pays de l’Est (ex états soviétiques) ne peut que contrarier les dirigeants et chefs militaires russes…. Ce qui est à l’avance malheureux dans tout ça, c’est que les populations plus ou moins conscientes dans ces pays seront les premières victimes en cas d’explosion et d’affrontement..

  16. Breer dit :

    Des romans de Tom Clancy, datant de la fin des années 80, préfigure déjà un conflit majeur entre l’armée Russe et les forces de l’Otan (ex : Tempête rouge) …

    • revnonausujai dit :

      mouais,
      il y en a aussi des romans de Clancy, des années 2000, qui préfigurent une alliance OTAN- Russie contre la Chine ( l’ours et le dragon), …. puis d’autres, de 2014, qui prévoyaient un conflit limité en Crimée ( Command authority).
      En fait, il collait à l’actualité du moment en extrapolant dans le sens voulu par l’Etat pour faire passer des messages officieux.

  17. aleksandar dit :

     » Pour rappel, l’Otan continue de « soutenir l’intégrité territoriale et la souveraineté de la Syrie à l’intérieur de ses frontières internationalement reconnues » et « d’appeler les USA à revenir sur sa décision de reconnaître la région syrienne du plateau du Golan en tant que partie d’israel.  »
    Je plaisante bien sur, y a des bons et des méchants et les bons ont tous les droits.

    • Czar dit :

      Merci pour ce rappel savoureux. j’ai très peu d’illusions sur Poutine mais ce deux poids deux mesures constants de la part des atlantistes bêlants est au-delà de ma patience.

  18. Starbuck dit :

    Et bien tu iras mourir pour la Géorgie. Moi pas.c’est ahurissant votre Russophobie. Et l’histoire de Cuba. Ils n’étaient pas indépendant à Cuba ?

  19. L’autreTom dit :

    Ou alors les russes pourraient respecter le droit international et se passer d’envahir leurs voisins…

    • Starbuck dit :

      Allez vous faire tuer pour le Ukraine ou la Géorgie moi je reste à la maison. Votre Russophobie primaire vous aveugle. Vous êtes sans doute sponsorisés par le département de état

    • PK dit :

      Tiens, comme les Américains qui ne se gênent pas trop pour le faire avec des excuses inventées depuis 1990…

  20. Fournier Olivier dit :

    L’Ossétie du Sud et l’Abkhazie c’est peuplé de russes qui se sont retrouvés du mauvais côté de la frontière il me semble. Un peu comme le Donbass en Ukraine finalement. Qu’y a-t-il de scandaleux à ce que les frontières respectent les peuples ? C’est même un gage de paix. Une fois dit cela, que la Géorgie peuplée de géorgiens fasse ce que bon lui semble.