CNM, Retraite Mutualiste du Combattant

 

Même après avoir perdu son dernier bastion syrien, l’État islamique reste une menace

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

22 contributions

  1. Henri MARTIN dit :

    Il faut pas se leurrer ce genre d’organisation s’installe là ou il y a insécurité et faiblesse des gouvernants avec la complicité active ou passive des populations musulmanes sunnites. A méditer en Occident, et surtout en Europe ou les appels a condamner l’islamophobie sous prétexte d’attentats anti musulmans, ne sont que la continuation de la guerre psychologique grâce à la sympathie de certains médias et politiques, et de la pression démographique de ces groupes voulu par nos élites mondialistes.

    • Robert dit :

      Henri,
      C’est encore plus simple, le Collectif contre l’islamophobie a été créé par les frères musulmans, qui travaillent à un islamisme politique comme l’UOIF, de même tendance, qui est l’organisation musulmane la plus importante en France.
      Quand à la population musulmane en France, elle est de plusieurs millions de personnes, avec une forte natalité et un activisme important. Le terrorisme islamiste va permettre de faire accepter aux français des concessions successives à l’islamisme politique.
      Il n’y aura pas besoin de conflit armé, nos démissions successives devant leur activisme et le vide moral et spirituel de nos sociétés feront le travail pour eux.

      • Czar dit :

        Le concept même d' »islamophobie » n’a strictement aucun sens et a été créé, rappelons-le par les mollahs iraniens après leur prise de pouvoir afin
        les fondateurs barbichus de la IIIème république hurleraient de rire autant que de rage incrédule à voir des gouvernement reprendre la lutte contre cette escroquerie intellectuelle comme étant une base morale de la république en France.

        Sinon, pour en revenir au sujet stricto sensu, j’ai entendu Fabrice Balanche affirmer qu’il existait au même moment des maquis divers dans le nord de l’Irak (il évaluait ça à 700 hommes quand même)

        Pourquoi donc seulement parler de disparition physique de l’Etat islamique alors que ce ne semble même pas être le cas, même si Baghouz était le coeur du nid de frelons ?

        • dolgan dit :

          C’est connu.Il y a 2 gros maquis : un en Irak et un en Syrie. Chacun était évalué il y a peu à 1000 combattants.
          .
          Ce que Daesh vient de perdre c’est la dernière zone peuplée/urbaine qu’ils contrôlaient. La disparition physique désigne ça: la fin du Califat, pas la fin de Daesh en tant qu’organisation terroriste.

      • Fred dit :

        @ Robert
        « des millions » ? Pas sûr.

        Il ne faut pas confondre « Musulman » et « De religion musulmane »; de même qu’il n’est pas normal de me considérer moi-même comme « catholique », alors que je suis un indécrottable athée.

        « En 2007, selon deux sondages de l’Ifop et de la Sofrès, 3 % des répondants se déclaraient de religion musulmane, soit 1,842 million de musulmans. Le sondage CSA pour Le Monde des religions, publié en janvier 2007, donnait un chiffre de 4 %17, soit 2,46 millions de musulmans. »

        À noter que là aussi, le chiffre est à relativiser : seulement 1% des français se rendent régulièrement dans une mosquée.

  2. Jess dit :

    On ne vient pas de tuer les derniers des deniers des derniers des derniers ?

    • dolgan dit :

      Non, seul Trump pourrait prétendre ça.

    • Plusdepognon dit :

      @ Jess
      Ceux qui ont été tués sont loin de nous préoccuper.
      Ce sont ceux qui restent le problème. Et ceux et celles qui vont revenir et se mettre à endoctriner.
      https://www.lemonde.fr/societe/article/2019/03/23/attentat-de-trebes-la-delicate-enquete-sur-les-soutiens-du-djihadiste_5440131_3224.html
      Je suppose que vous faisiez de l’humour…

      • Robert dit :

        Les femmes vont revenir, même avec quelques années de prison pour commencer. Elles tiennent le discours que notre société de lâches veut entendre, mais rien ne démontre qu’elles ont renié leur passé, en plus d’avoir contracté des habitudes, ce qui en morale des comportements est le plus difficile à quitter. Elles ont des enfants, rien ne prouve qu’elles ont abandonnées leurs convictions et beaucoup ont contribué à des crimes voire les ont commis elles-mêmes. Nous voyons les soeurs ou épouses, de Mohamed Merah par exemple, qui sont plus fanatiques que les hommes, celles-là ne sont pas récupérables. On ne voit qu’une solution, les obliger à aller vivre dans un pays musulman ou elles seront en permanence sous surveillance, sans CAF ni lobby de soutien, ou elles devront faire leurs preuves à chaque instant et au moindre écart d’autres sanctions que chez nous.
        Sans parler de tous les radicalisés isolés de réseaux, indétectables, peut-être en train de se faire bourrer le crane en prison en ce moment.
        Et bien sûr les vrais déséquilibrés qui agissent par mimétisme, ceux-là nous en voyons régulièrement.
        Nous nous préparons, par faiblesse et bons sentiments, un avenir à risque.
        Vouloir une société parfaite, ou les loups vivraient au milieu des brebis, c’est de la perversion, une société doit être fondée sur la réalité et ce qui parait raisonnable en vue du bien commun.
        Nous serons pris entre le chantage islamique à la discrimination et aux droits, et la menace islamiste. Je rappelle que le texte sur lequel s’appuient tous les recruteurs, c’est la base religieuse de tout musulman, coran, Hadiths et sunna. Tout y est écrit et justifie la violence islamiste, rien n’est sujet à remise en cause. Cette bombe à retardement se vend dans toutes les mosquées et librairies islamiques de France.
        https://www.youtube.com/watch?time_continue=134&v=gygpfrjgVqw

  3. jyb dit :

    – Baghouz a été dès le 10 septembre 2018 la cible des premiers assauts des fds et des bombardements de la coalition. Le narratif donne une idée trompeuse de la bataille. Les combats n’ont jamais été linéaires, et on peut même dire que tout a commencé à baghouz et terminé à baghouz.

  4. jyb dit :

    philippines : bataille sur l’île de mindanaho contre des djihadistes affiliés à daesh avec des « revenants » (depuis 10 mars) les autorités ont ordonné des évacuations massives dans plusieurs villes. L’artillerie à pilonné les jihadistes les villes de sharif saydona moustapha et datu salibo, bastions des bang-samoro islamic freedom fighters.
    Dans le même temps au nord de magindanao, l’infanterie a été engagée dans des combats acharnés contre la rebellion de houmam abdoul najib.

  5. jyb dit :

    – sud libyen : situation qui ne devrait plus être favorable à daesh, sauf si comme on l’a vu récemment sarraj et ses supports sont près à se mettre à table avec le diable.
    – c’est très clairement boko haram le réel danger même si l’organisation revendique un djihad local.

    • Auguste dit :

      Le pauvre Sarraj ne contrôle rien du tout.Il est aux mains des milices de Tripoli.Quand aux daesh de Libye,pas d’inquiétude,ils trouveront toujours un bol de soupe chez les Madkhalistes.Kaddhafi les avait fait venir d’Arabie Saoudite pour recycler ses djihadistes et aujourd’hui ils sont,aussi bien dans les milices de Tripoli (Rada) que dans l’armée de Haftar.Entre eux et daesh,hormis la soumission totale à l’autorité,prônée par les premiers,ils ont tout pour s’entendre.La seule situation défavorable à daesh,c’est qu’il y ait une véritable volonté des Libyens d’une unité nationale.Cela n’a jamais existé,même sous l’occupation coloniale.

    • Auguste dit :

      Le pauvre Sarraj ne contrôle rien du tout.Il est aux mains des milices de Tripoli.Quand aux daesh de Libye,pas d’inquiétude,ils trouveront toujours un bol de soupe chez les Madkhalistes sous contrôle saoudien.Kaddhafi les avait fait venir d’Arabie Saoudite pour recycler ses djihadistes et aujourd’hui ils sont,aussi bien dans les milices de Tripoli (Rada) que dans l’armée de Haftar.Entre eux et daesh,hormis la soumission totale à l’autorité,prônée par les premiers,ils ont tout pour s’entendre.La seule situation défavorable à daesh,c’est qu’il y ait une véritable volonté des Libyens d’une unité nationale.Cela n’a jamais existé,même sous l’occupation coloniale.

  6. Auguste dit :

    En détruisant le « califat » on a le même résultat qu’en donnant un coup de pied dans la fourmilère.Au lieu d’avoir à contrôler un territoire,va falloir en surveiller une multitude et autant de nomades.
    Il y a quelques jours,au moment ou à Baghouz, daesh jetait,sois disant, ses dernières forces,il tendait une embuscade à un convoi, près de Palmyre,tuant 6 soldats Russes et une vingtaine de Syriens.Et des groupes de ce genre il y en a partout sur le territoire syrien.

    • ji_louis dit :

      C’est à croire que le XXIème siècle ne vous à rien appris. N’oubliez pas que c’est parce qu’on a laissé les islamiste de Ben Laden tranquilles dans un Afghanistan éloigné qu’on a eu les attentats chez nous. N’oubliez pas que le seul prétexte dont ils ont besoin pour nous faire la guerre partout et tout le temps, c’est notre existence, et qu’ils pensent avoir l’éternité pour arriver à nous anéantir. Le traitement qu’ils ont réservé aux yazidis n’en est qu’une illustration.

    • Polymères dit :

      Oui, cet ennemi ne se vaincra pas par une signature d’une reddition sans conditions. C’est un ennemi diffus, c’est une idéologie qui le supporte.
      Contrairement à ce qu’on croit, cet ennemi n’est pas réellement une menace militaire, ce n’est pas dans une guerre directe qu’il est ou deviendrait dangereux, mais c’est bien dans l’ombre de la paix ou d’une pseudo stabilité ou son ennemi (soldats syriens, irakiens, kurdes etc…) tiendront le territoire et ne sauront pas quoi faire.
      Ces individus resteront au fond d’une cave, dans un refuge ici ou là pour élaborer leur stratégie, pour mener des actions qui finiront par conduire aux situations qu’on connait, celle des coups dans le dos, des attentats, ce sont ces situations qui feront dire dans quelques années que c’est le bordel et qui fera relativisé tout succès militaire actuel.
      Conquérir les territoires, dans le cadre d’opérations militaires, c’est l’idéal, car l’objectif est simple et on arrive facilement à célébrer des victoires.
      Damas et Moscou pensent avoir gagner la guerre, mais attendons de voir la paix, de leur côté on se satisfait de ne pas vouloir voir trop de monde revenir, on préfère contrôler Palmyre sans habitants que de devoir gérer une ville peuplée ou l’ennemi peut être partout. D’ailleurs n’est-ce pas cette politique de « vidange » que Damas a pratiqué dans toutes les zones rebelles? Tout le monde à Idlib, on finit par planter le drapeau sur des ruines en jouant les victorieux, mais on vide le pays de ses habitants et on souhaiterait presque pousser tout ce monde en Turquie ou en Europe, c’est un problème pour nous, pourtant ce n’est pas un problème pour celui qu’on dit « représenter » la Syrie et son peuple…
      Mais du côté kurde c’est pareil, Raqqa et tout le long de l’Euphrate a été largement vidé de ses habitants (même si avec Daesh, ça s’était également déjà bien vidé).
      La réalité syrienne c’est qu’il sera difficile pour Daesh de s’y réimplanter, difficile de revenir à Raqqa et ailleurs car outre le fait que c’est désert, le retour des réfugiés sera largement surveillés, contraints, Daesh a besoin de vivre au milieu de civils. Par contre en Syrie, je pense que le problème des groupes terroristes se fixera plutôt du côté des villes de l’Ouest, de Damas, Alep, Homs, mais aussi jusqu’au Liban.
      Du côté irakien par contre, on peut s’attendre à ce que le reliquat de Daesh persiste sur ses anciennes positions.

      Il est vrai que d’un côté, la présence d’un territoire permettant de « rassembler » ou d’attirer les jihadistes a cet endroit. Mais l’idéologie islamiste n’est pas du tout tournée vers une grande « prison », cette idéologie est celle d’une conquête sans limites et forcément un tel territoire serait un problème de long terme, un nid pour forger des kamikazes pour venir porter le combat chez nous.

      On est obligé de faire le yoyo avec cette menace, celle ou elle montera et qui nous poussera à agir et celle ou elle baissera, ou elle sera contrainte sous pression.
      Faut parier sur une usure, faut s’activer sur l’idéologie, mais ça ne disparaitra pas par la guerre, au contraire, cette dernière favorise leur combat.

  7. Plusdepognon dit :

    Cette stratégie a été pensée pour vaincre dans des dizaines d’années.
    Ce qui n’est pas le cas des disputes de cours de récréation des grands de ce monde :
    http://bruxelles.blogs.liberation.fr/2019/03/12/selmayrgate-pour-la-mediatrice-europeenne-la-commission-est-dans-un-deni-de-realite/
    A propos de l’EI, les personnes s’intéressant au sujet le disaient depuis longtemps :
    https://nemrod-ecds.com/?p=3112

    D’ailleurs nous sommes à bonne enseigne pour le savoir:
    https://historicoblog4.blogspot.com/2018/10/jean-michel-decugis-et-marc-leplongeon.html
    https://www.telos-eu.com/fr/societe/sur-le-livre-de-gilles-kepel-terreur-dans-lhexagon.html
    http://aboudjaffar.blog.lemonde.fr/2018/03/24/heroes-and-villains/

    Aaah, ce monde de paix et d’amour…
    https://youtu.be/AwqlEt5CuMw
    https://youtu.be/40iIDVT05WY

  8. Lakolo dit :

    Excellent travail de nos forces engagées et qui ont risqué leur vie pour notre paix.
    Beaucoup de courage des FDS qui ont âprement défendu leur nation et leur liberté et que l’on s’apprête à lâcher aux turcs au nom d’intérêts difficilement audibles.
    Enfin, ce n’est qu’un début car le temps appartient à ces fanatiques de Daesh et à leurs descendances formées à la haine antioccidentale. A suivre, car on peut craindre des répliques douloureuses.

  9. werf dit :

    Une victoire sur le terrain certes mais l’idéologie s’étend comme un cancer y compris chez nous. Il fallait écouter en arabe les femmes ex-filtrées de Baghouz pour le comprendre, elles veulent continuer la lutte sous d’autres formes. D’où la distinction faite par les occidentaux pour les enfants à « récupérer », ils devront avoir moins de 5 ans car, au-delà de cet âge, ils ont suivi les cours théoriques et militaires des djihadistes…

  10. Jess dit :

    Le plus étonnant ce sont toutes ces révélations ces dernières années de financement et armement de ces islamistes par des nations comme la France, le Qatar, Israël, l Arabie saoudite etc et aucune aucune enquête……….

    • Plusdepognon dit :

      @ Jess
      Je suppose que vous connaissez la notion « d’assassin économique » ?
      https://youtu.be/eLYuJCZZOec
      Si vous comprenez la langue de Shakespeare, le documentaire original fait 50 minutes (celui-ci n’en fait que 22 min sous-titré en français).