CNM, Retraite Mutualiste du Combattant

 

Pour Moscou, les récents vols de bombardiers américains en Europe créent des « tensions supplémentaires »

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

3 contributions

  1. MD dit :

    Le 12 et le 13 mars 2019, à 2 reprises des appareils ( F 16 polonais) de l’ OTAN ont dû décoller pour intercepter des Su-35 et Su- 27 qui escortaient un Tu-134 russes au large des côtes baltes. Le 13 mars c’est un An-26 qui a été intercepté et le 14 mars un Il-18. Pour ceux qui peuvent lire le polonais ( ou mieux encore qui ont une petite amie polonaise) :
    http://www.polradio.pl/5/38/Artykul/411564?fbclid=IwAR3rWDRCb7ILfY4l-dU7bkFV3K1EmFYxVh7q0ANmvUgqx0Dp8E1N-RvfmEg

  2. Lagaffe dit :

    Heureusement, la TV russe confirme que Poutine peut gagner une guerre nucléaire en une minute et 20 secondes grâce à ses armes miracles !
    https://www.francetvinfo.fr/replay-radio/un-monde-d-avance/la-television-russe-simule-une-attaque-nucleaire-sur-washington_3187603.html

    • Carin dit :

      Il ne reste plus qu’a aller jusqu’a Washington….
      chaque fois qu’un de ces avions russes prends l’air, il tombe dans les mailles du filet de surveillance mis en place à leurs intention.
      Le peuple russe n’est pas dupe, il suit sur le net et sait que leurs avions sont pris en compte dès le départ, et suivis tout le long de leurs périples, les avions civils sont légèrement déroutés, et les interceptions n’arrivent qu’en toute fin de chaîne, presque pour faire plaisir aux équipages de ces porteurs de nuc..