Mali : Pour Paris, il est désormais « vraisemblable » que le chef jihadiste Amadou Koufa soit encore vivant

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

27 contributions

  1. PK dit :

    « D’après Jeune Afrique, l’informateur de la force Barkhane qui avait permis l’opération du 23 novembre aurait été « exécuté » par les jihadistes. »

    Si c’est confirmé, c’est une très mauvaise nouvelle. Le B A BA de la contre-insurrection est le renseignement. Humain. Or, pas de renseignement sans sentiment d’être protégé, au moins de ne pas être une cible.

    • Auguste dit :

      Cela va décourager les volontaires.Par contre, nous, on devra surveiller nos arrières.Je sens que chez nos « alliés » du Gatia,qui sont sous pression en ce moment,il va y avoir des défections.

  2. jyb dit :

    Dont acte. SI, kouffa est vivant c’est un putain de mauvais coup et un foirage inexcusable au niveau du renseignement ( puis mécaniquement dans la communication) Et le fait que les fama nous aient un peu forcé la main n’est pas une excuse.
    On peut aussi s’interroger sur la nature et la gravité de ses blessures pour 1 avoir été soigné correctement, 2 reapparaitre plutôt en bonne forme (ce qui pose la question des images possiblement recyclées contrairement à l’audio)

    • Contractor dit :

      Il n’a pas ete blesse. Il avait evacue la zone avant la frappe. Il y avait deja un doute sur son environement proche (Shura) et cette action a confirme. Il y a eu une forme d’epuration en interne permettant 1/ de degager ceux qui etaient peu fiables 2/ de renforcer l’encadrement et plus particulierement le commandement de la Katiba. Ansar Dine est en charge.

      • jyb dit :

        @contractor
        évacué blessé, ce qui expliquerai son long silence et son changement d’aspect. ( plusieurs pistes vont vers la mauritanie, au propre comme au figuré, dont la question de la langue )

    • JG von Rheydt dit :

      Cela montre qu’il y a un trou dans la raquette question renseignement puisque les Français n’ont pas été en mesure de detecter que Koufa était vivant. Plus grave, on peut en déduire que la perception de la situation sur le terrain est largement faussée.

    • Auguste dit :

      Il y a des bons médecins et du bon matériel dans son terroir,MSF est passé par là.

  3. jyb dit :

    Questions. Etonnamment les djihadistes n’ont pas poussé plus loin ce coup médiatique du supposé retour de kouffa. On peut de même s’interroger sur la teneur des propos de kouffa qui sont très distanciés, en retenue pour ne pas dire décalés pour certains d’entre eux. On peut surtout s’interroger sur la différence de ton entre sa com officielle mobilisatrice et guerrière d’avant « sa mort »
    et celle de sa résurrection assez peu vindicative. Quid de l’organigramme du jnim et d’aqmi, parce que si kouffa cite aqmi son intervention semble une initiative individuelle.
    Pas d’info sur l’espion supposé; identité, photos, interrogatoire, exécution.

    • vrai_chasseur dit :

      @jyb
      Il flottait déjà un air d’épuration interne depuis un certain temps au sein des djihadistes. Dans ce contexte Kouffa se méfie, ne « prêche » plus et attend probablement son heure.
      Par ailleurs selon toute vraisemblance l’espion supposé est un opérateur d’une équipe du renseignement militaire malien, infiltré depuis des mois au sein d’une milice peul très proche de Kouffa. L’équipe avait la charge de pister Kouffa. Il a pu transmettre les coordonnées GPS exactes du camp à bombarder avant d’être probablement « donné ». A priori Kouffa avait déjà évacué avant il n’a pas été touché par le bombardement.
      Dans l’autre sens des opérateurs de barkhane ont arrêté la semaine dernière un ex-gendarme malien ayant rejoint les rangs du JNIM.

      • Carin dit :

        @vrai-chasseur
        J’ai un peu de mal à croire que kouffa une fois mis au courant du raid, ait quitté les lieux sans même prendre la peine d’avertir ses hommes, qui comme des cons sont restés sur place en attendant patiemment l’arrivée des bombes de 250kg et autres 30mm qui comme tout un chacun le sait ne sont qu’une forme de diplomatie!!!

    • Contractor dit :

      A priori un proche d’Oumar Samba Bania, emir de la zone Nord de Dialloube. Arrete puis relache mi-Janvier. Ses hommes se sont opposes a ceux Abdurhamane, Emir Zone Nord de la Macina et CEM.

      • jyb dit :

        @contractor
        ? omar samba bania n’est pas un émir, c’est un « garde du corps » de la femme de koufa originaire de doro.

      • jyb dit :

        La version vendue par les fama de l’espion infiltré n’est pas forcément la vraie. Je ne pense pas que ce soit une opé planifiée mais le résultat est là, kouffa mort ou vivant avec ce raid les djihadistes ont encore augmenté leur niveau de parano dans une chasse aux espions d’envergure qui a déstabilisée la katiba macina au moins autant que les coups de barkhane. D’où peut etre le repli sur les valeurs « sures » d’ansardine ( quoique)
        Une petite vingtaine de responsables ont disparu depuis la mi décembre, c’est beaucoup et à mon sens çà dit bien que la thèse d’un coupable unique identifié et éliminé est à prendre avec des pincettes.

  4. petitjean dit :

    Situation inextricable
    de toute façon , pour un de perdu , cent le remplaceront . Ces cocoricos à propos de la liquidation d’un chef sont ridicules.
    Nous sommes dans une situation où il n’y a pas d’issue. Pas d’issue pour nous, pas d’issue pour le Mali : « le Nord » et « le Sud » sont irréconciliables
    Voyons l’analyse de Bernard Lugan:
    « Au Mali, les dirigeants français ont voulu imposer l’utopique ‘vivre ensemble’ »
    « Au lieu de partir du réel ethno-racial sahélien, aveuglés par leur idéologie, les dirigeants politiques français ont voulu imposer l’utopique « vivre ensemble ». Ils imaginaient sans doute que la fée électorale allait, d’un coup de baguette magique, faire accepter à des nomades berbères ou arabes de se soumettre au bon vouloir des agriculteurs noirs sédentaires que leurs ancêtres razziaient, et aux sudistes de cesser de prendre leur revanche sur ceux qui, avant la colonisation libératrice, réduisaient leurs ancêtres en esclavage. » (….)
    https://www.polemia.com/bernard-lugan-mali-dirigeants-francais-imposer-utopique-vivre-ensemble/

    • Czar dit :

      Arrêtez votre ethno-masochisme, ça sied peu à un lecteur de Polémia : la France n’a pas créé de « frontières », il s’agissait de simples limites administratives dans des ensembles soumis aux mêmes lois : AOF/AEF.

      Ce sont les Etats africains eux-mêmes qui ont fait le choix unanime de transformer ces limites internes en frontières internationales, considérant que l’autre option était celle d’ouvrir la boite de Pandore de la balkanisation du continent sur des bases effectivement tribales.

  5. Thaurac dit :

    Il se porte kouffi-kouffa 😉

  6. sgt moralès dit :

    Diallo dit Koufa est plus un prédicateur qu’un chef de guerre,son audience auprés des jeunes peuls est significative,sa « résurrection » va amplifier le phénomène,la derniére attaque contre Barkhane est peut-être un signe.

    • Bangkapi dit :

      Donc il n’y a pas que chez les chrétiens que des types ressuscitent .

  7. lym dit :

    Pas de corps… pas de certitudes. Mauvaise nouvelle pour la suite, surtout quand on n’arrive même pas à protéger ses informateurs.

    • Contractor dit :

      D’un autre côté, la précision des frappes les ont interpellé… Ils ne sont pas completement idiots.

  8. vrai_chasseur dit :

    Pas terrible comme foirade.
    Kouffa est un stratège charismatique capable de jouer finement sur ce qui nourrit vraiment l’expansion du terrorisme au sahel : les interactions multiformes entre le djihadisme et les querelles antagonistes entre villages tribaux pour des raisons économiques, géographiques, religieuses, territoriales, pâturages, eau etc…..
    Un Janus a 2 visages, tantôt prêcheur des opprimés fulanis (peuls) face aux exactions des dozos et dont tous les prêches circulent sur whatsapp, tantôt commandant militaire prestigieux d’al qaeda au sahel seul capable de rassembler des milices éparses.
    Le gouvernement malien n’est pas innocent. Tant qu »il ne tapera que sur les milices peuls pour tenter de l’affaiblir, laissant les bandes dozos perpétrer leurs exactions jusqu’au Burkina Faso voisin, au lieu de les désarmer toutes sans distinction et réinvestir les villages laissés pour compte dans l’insécurité, les citoyens maliens lambdas « n’achèteront pas » la démarche.
    Et la stratégie de Barkhane de scorer en mettant des croix sur des visages de chefs, même si elle fait sens militairement, pèsera politiquement peu pour changer réellement la donne.
    Il y avait une fenêtre d’opportunité pour le gouvernement malien de réinvestir le vide laissé par Kouffa, d’où leur insistance auprès de Barkhane d’agir et de bombarder pour l »éliminer.
    Mais voilà, c’est raté, apparemment.

  9. Auguste dit :

    Le premier à annoncer sa mort c’est le général Abdoulaye Cissé.Et c’est un officier des Fama qui avait parlé d’infiltrés dans le groupe Koufa.Il y a matière pour le complotiste.

  10. Affreux Jojo dit :

    Pas grave. Juste embêtant. Faut refaire. Mais de toute façon, il mourra.

  11. Carin dit :

    Quand on voit l’etat de l’armee Malienne, on peut resonnablement douter de leurs services de renseignements…
    l’execution du fournisseur du renseignement soit disant infiltré au sein de la katiba nous est donné par « jeune Afrique » ???
    La résurrection de kouffa est probablement une esbrouffe, au même titre que
    « mister marlboro », et d’autres avant lui. Attendons de voir ce que devient sa katiba.

    • Électeur dit :

      « Attendre de voir », c’est encore leur accorder trop d’attention.

  12. nimrodwing dit :

    Ca ne sent pas bon la rose tout ça ! le fait que l’informateur n’a pas été protégé ou pas assez va causer du tord a nos forces en général mais aussi au renseignement. Qui voudra collaborer risquera d’être tué, c’est un vrai problème, personne ne s’y risquera et il faudra palier autrement.
    Si Kouffa est en vie, ça lui donnera une meilleur aura auprès de certains qui ne nous combattaient pas jusqu’à maintenant, il va falloir régler le problème rapidement.