La DGA veut doper l’innovation contre les menaces nucléaires, radiologiques, biologiques et chimiques

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

6 contributions

  1. vieux margi dit :

    Ouai…..si un loup solitaire ou en meute faisaient peter une bombe chez nous qui les arrêterait ?
    Question à 5 points…alors !!..rien?
    Perdu….personne..
    Nos policiers ,gendarmes n ont pas le matos pour…
    Ces lâches terroristes pourraient même leur piquer leurs armes..
    Je me souviens d un exercice PIRATOX si j ai bonne mémoire où nos amis policiers découvraient une combinaison NRBC. A ce jour où sont elles…
    Rien.
    et on parle de menace sérieuse ?

    amitiés..

    • PK dit :

      Ben, ça progresse. On commence (doucement, très doucement) à former les… pompiers au port du gilet pare-balle et au casque lourd pour intervenir dans les zones de «  haute intensité » (entendre, un lieu tenu par des djihadistes qui n’ont pas encore tous été tué).

      Donc ça va venir dans le NRBC. Il suffira juste de dix ou quinze d’attentats consécutifs avec ce genre de saloperie pour l’inclure dans la panoplie du parfait agent de sécurité.

    • Czar dit :

      Je partage votre pessimisme : la vague d’attentats ayant frappé notre pays démontre qu’en dehors des discours ronflants et rassurants, l’absolution impréparation des services concernés à : terroristes TOUS connus et fichés, foirade grotesque du Bataclan, celle du Raid à St Denis

      mais de toute façon, comment espérer une guerre, quand on même seulement trop lâche pour même seulement nommer l’ennemi et en discerner la cause.

      Seul point d’optimisme : une vraie catastrophe finirait enfin par obliger les bulots occidentaux à sortir de leur torpeur suicidaire et à réclamer des comptes à leurs dirigeants, avec l’habituelle hypocrisie des peuples s’exonérant de leur propre responsabilité dans leurs malheurs.

      Il y a fort à songer que des têtes tomberaient, et pas seulement au figuré.

      • Pascal (l'autre) dit :

        @ Czar  » et à réclamer des comptes à leurs dirigeants  » Qui prendront toutes mesures appropriées pour le bien du peuple! Dans le genre ou il faudra présenter deux pièces d’identité si vous voulez acheter du Destop , une bouteille d’acide chlorhydrique ou un berlingot d’eau de javel!

    • John dit :

      C’est tellement facile d’acheter des armes en Europe, pas besoin d’en voler à un policier…
      Et oui, c’est normal que les gendarmes et policiers ne sont pas équipés pour la Guerre, leur rôle est l’application de la loi, et le maintien de l’ordre publique.
      L’attentat se réfère plutôt à un acte de guerre… Le loup solitaire que vous mettez en avant est par définition difficile à détecter, donc avec tout le matos des militaires les mieux équipés (forces spéciales), vous n’arrêteriez cette personne qu’en étant au bon endroit au bon moment…
      Les moyens mis dans le renseignement et la « prévention » (au sens de déjouer en arrêtant les terroristes en préparation) montrent des résultats très bons !
      Le jour où il y aura ce type d’attaque, c’est l’armée qui sera en première ligne, leur rôle n’est pas que celui d’intervenir à l’extérieur, mais de défendre de l’intérieur quand c’est nécessaire. Tout le monde sera confiné chez eux, il y aura un couvre feu, et peut-être la loi martiale …

  2. MERCATOR dit :

    Je ne pense pas que l’arme chimique employée par un groupe terroriste présente un danger grave
    Le gaz sarin, très difficile à synthétiser, ne semble avoir été utilisé qu’une seule fois par un groupe terroriste
    lorsque la secte Aum avait causé la mort de 12 personnes en répandant la substance dans le métro de Tokyo.
    Il est très difficile de se procurer des substances radioactives, et même si il est toujours possible d’en voler auprès d’hôpitaux ou de laboratoires, son emploi serait difficile et son degré de létalité réduit à peu de personnes.

    Par contre, une méthode très simple à mettre en œuvre, constituer une brigade de kamikaze volontaires contaminés( avant le délais de manifestation d’une dizaine de jours ) par la rougeole qui est excessivement contagieuse surtout chez l’adulte de plus de 30 ans et les faire déambuler dans les transports en commun et autres super marches .