Le Service du commissariat des armées s’attaque aux problèmes d’habillement des militaires

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

45 contributions

  1. themistocles dit :

    Alors contents les champions du monde de l`admin d`avoir fermé les ateliers de confection de Toulon et Brest qui assuraient une quasi auto-suffisance pour toute la Marine? Et c`est probablement similaire pour les autres armées.

    • Marco dit :

      Oui, c’était bien, on avait des petites usines, comme dans l’armée égyptienne et on payait le prix des chemises 3 fois leur coût quand la fabrication est faite en usine: bref, le rêve!

      • HCN dit :

        Oui, mais on avait des chemises !

        • themistocles dit :

          Non seulement on avait des chemises,mais les ouvriers d’Etat qui travaillaient dedans, on les paie toujours. Du moins ceux qui ne sont pas à la retraite et qui auraient pu être remplacés par du contractuel.

          • Marco dit :

            Ah oui, dites nous plutôt combien seraient toujours payés à ne rien faire, puisque vous prétendez être au courant du dossier!

        • Marco dit :

          Parce que vous travaillez nu? Je ne vous félicite pas.

  2. Fred dit :

    « C’est une question récurrente mais qui n’est pas si secondaire car ça contribue au moral » des personnels » Ce n’est pas qu’une question du moral des troupes mais également la qualité de vie durant le travail et surtout la sécurité personnel en mission.

  3. dolgan dit :

    « mes équipes font des recettes en entreprise «  » ??? Cad? Plutôt tartiflette ou plutôt carbonade?

    • R2D2 dit :

      une recette c’est s’assurer que ce qui est livré correspond à ce qui a été commandé.

    • John dit :

      @Dolgan,
      Merci pour votre réponse dans l’article qui concerne l’appel d’offre ou l’intérêt pour de nouveaux pistolets. Comme il est fermé, je réponds ici !
      Concernant l’arme américaine, le XM 17 et le XM 18 (court), il s’agit bien du P320, mais il semble être customisé.
      Les modifications sont:
      – Slide cut out to facilitate the addition of a reflex sight. (This is the slide from the RX Series)
      – Ambidextrous thumb safety
      – Loaded chamber indicator
      – Improved slide sub-assembly to capture small components when disassembled
      – Improved trigger « mud flap » to prevent foreign debris from entering the pistol action
      – 4.7″ 120 mm barrel length in full size M17
      – 3.9″ 99 mm barrel length in compact M18
      – Chambered in 9×19mm Parabellum; unable to adopt other calibers or frames because of the anti-tampering device on the frame’s chassis
      – Pistols chambered in 9mm can feature a 17-round magazine in standard with optional 21-round extended magazines available.
      – Steel components are given a physical vapor deposition (PVD) corrosion-resistant finish
      – Using spanner screws instead of normal screws to resist disassembly farther than field stripping by non-armorer users

      Concernant les prix, vous pouvez regardez le lien suivant. Armurerie Lagardère en Suisse.
      http://www.lagardere.ch/images/pages/catalogue201802.pdf
      A la page 21, vous avez le P320 dont le prix neuf varie de 850 à 1300 francs suisses.
      Et pour les SIG P226, les prix varient entre 800 et 2000 francs suisses.
      La qualité des matériaux différencie énormément le prix. Lorsque le « Lower receiver » est en polymères, la durabilité n’est pas la même qu’avec de l’Alu ou de l’inox (du moins pour le moment).
      Donc si le poids est un facteur décisif, tant mieux pour le prix.
      Mais regardez la gendarmerie, la durabilité de P2022 n’est pas la même que le pistolets d’avant. Et le matériau / prix d’achat est responsable de cela.

  4. Jm dit :

    10 ans pour réagir !!!!!

  5. PK dit :

    Voilà comment on peut perdre la boule en voulant bien faire. La mondialisation et nos élites ont tué le tissu productif local, y compris dans nos PME.

    Nos voisins italiens, ceux qu’on critique beaucoup dans certains milieux autorisés, ont sur gardé le leur. On pourrait peut-être leur passer une commande ou deux ?

  6. petitjean dit :

    Tous les grandes marques de prêt à porter font fabriquer leurs vêtements en Asie et en Asie du sud est
    la logique du profit maximum fonctionne à plein. Avec des salaires horaires inférieurs à 1 euro, fastoche de devenir rapidement milliardaire !
    et si on se décidait à imposer une taxe à l’importation pour faire revenir tout ou partie de ces activités en Europe et surtout en France ?
    Tout est affaire de volonté politique. il y a 40 ans, tout, ou presque, se fabriquait en France
    Mais aujourd’hui c’est interdit par la dictature de l’UE
    Trois millions d’emplois industriels délocalisés en moins de trente années, ça vous dit quelque chose ?
    et nos 8 ou 9 millions de chômeurs, est-ce que ça nous dit quelque chose ?
    Nous subissons les résultats d’une politique, celle, mondialiste, de l’UE

    Bref, tout est affaire de volonté politique et ce serait la moindre des choses que nos militaires soient habillés correctement grâce à des entreprises françaises qui conçoivent et fabriquent en France
    ps : nous avons encore des ingénieurs textile en France…

    • FredericA dit :

      Malheureusement, vous inversez le rêve et la réalité.
      .
      La délocalisation de la production est étroitement liée à aux volumes de ventes . En clair, si vous remplacez un t-shirt à 7,50 E fabriqué en Chine par un autre à 15 E fabriqué en France, ses ventes seront réduites de moitié. Ce faisant, la production franco-française ne sera pas rentable et l’usine fermera à courte ou moyenne échéance.
      .
      Vous pouvez décliner cet exemple avec TOUS les produits manufacturés fabriqués dans les pays « à bas coût » (TV, ordinateurs, jouets, … ).

      • Carin dit :

        @frederic
        Ou suivre l’exemple allemand… c’est à dire commander et faire couper les différents tissus dans un pays européen de l’est intégré dans la monnaie unique, ( Gross économie), et rapatrier le tout en France pour y être assemblé cela permettrait de donner du travail à des ateliers de confection en France tout en misant sur l’europe, c’est quand même 2 millions de treillis F3 sur 5 ans dont on parle! Et ce modèle est applicable pour tout le reste de l’habillement! Ça pourrait en faire des chômeurs de moins, et des cotisants de plus!
        Quand on prône l’europe on ne fait pas fabriquer ses produits en dehors.

        • Mr B dit :

          Très bonne analyse ! sans doute une piste de réflexion à suivre .

          • fgni dit :

            a suivre… vous dites???
            par dites ecrivez ce que vous voulez cela NE CHANGERAS PAS!!!

        • FredericA dit :

          Sur le principe je suis d’accord avec vous. Cela étant, les 2 millions de treillis sur cinq ans reste une commande unique qui ne sera pas renouvelée avant des dizaines d’années. Comment alors rentabiliser votre atelier de confection APRES la cinquième année ? => En conservant un minimum de personnel pour les commandes renouvellements ponctuels… ce qui va impliquer le licenciements économiques d’un bonne partie du personnel. Retour à la casse départ (ou plutôt « la case chômage »)

          • Robinson dit :

            Bien que de qualité, un treillis peut-il durer des dizaines d’années ?
            Le besoin de treillis neufs en remplacement des treillis usés est totalement rémanent.

          • Carin dit :

            @fredericA
            Pour répondre à votre interrogation,j’ai mentionné que c’etait valable pour tous les effets vestimentaires, chaussures et gants compris, et on peut même y rajouter les effets de protection et autres gilets tactiques du fantassin…. ça commence à en faire de la « couture » non?
            D’autant que les quelques usines de confection qui sont restées en France voient leurs carnets de commandes recommencer à gonfler, et sont actuellement en’phase d’embauches, si ont rajoute le marché militaire à leurs commandes civiles, nous assureront une remontée en puissance de la partie couture de la confection française. Voilà.. c’est juste une idée.

      • petitjean dit :

        Admettez vous donc la disparition de notre industrie et donc le chômage de masse ? Quel avenir pour nos enfants ?
        Logique uniquement du profit, dumping social , concurrence déloyale, ça vous parle ?
        Expliquez nous ce qui s’est passé depuis 40 ans ? Comment faisions nous avant ?
        à votre avis , les usines qui fonctionnent encore en France sont-elles encore rentables ? Peugeot, Renault , Toyota, par exemple, fabriquent en France et sont rentables !
        les délocalisations profitent aux mondialistes et aux milliardaires
        On peut fabriquer en France et être rentable !
        Cessons aussi de matraquer nos entreprises

        • FredericA dit :

          « Quel avenir pour nos enfants ? »
          .
          A titre personnel, j’espère que mes enfants ne fabriquerons pas des T-shirt à la chaîne pour un salaire proche du SMIC (ceci dit sans vouloir être désobligeant avec les personnes travaillant dans ce secteur).
          .
          Concernant, votre remarque sur le dumping et la concurrence, je connais bien le sujet pour le vivre tous les jours. Cela étant, je ne suis pas nostalgique d’un passé que l’on décrit trop souvent comme « mieux que maintenant ». Le monde a changé, beaucoup de pays se sont adaptés. En France, on regarde malheureusement trop souvent le rétroviseur pendant que nos concurrents essaye d’avancer.
          .

          Je suis moyennement d’accord sur la rentabilité de Peugeot et consorts. Il faut considérer les (très) bons résultats de ces sociétés en tenant de leur envergure mondiale. En clair, ce n’est pas UNE usine Peugeot situé à Sochaux qui tirera les bénéfices de PSA mais l’ensemble de sa production répartie sur plusieurs pays .
          .
          Cela étant, les constructeurs jouent à fond la carte du « made in France » pour booster les ventes dans l’hexagone. Méthode parfaitement hypocrites lorsqu’on sait que la plupart des voitures produites viennent d’usine hors de France. Exemple avec ce pub (que je trouve très sympa par ailleurs 😉 ) : https://www.nouvelordremondial.cc/2019/03/04/toyota-lance-une-publicite-tres-francaise/
          .
          « les délocalisations profitent aux mondialistes et aux milliardaires »
          .
          Encore une fois, nous sommes TOUS coupables. Tous les Français voudrait un taux de chômage à 0 %. En même temps, les Français de revenus moyens/modestes achètent en masse les produits les moins chers. Ce faisant, ils excluent ceux produits en France souvent plus onéreux du fait du coût de la main d’œuvre. C’est le serpent qui se mord la queue.
          .
          « On peut fabriquer en France et être rentable ! »
          .
          C’est vrai… Mais pas pour tous les produits et tous les secteurs.
          .
          « Cessons aussi de matraquer nos entreprises »
          .
          Sur ce point, nous sommes d’accord 🙂
          .
          Post scriptum : Dans mon exemple précédent, j’ai comparé un T-shirt fabriqué en Chine vendu 7,5 avec un autre fabriqué en France vendu 15 E. Après réflexion, je pense que le différentiel de prix serait plutôt de 3 E vs 15 E, et ce, à qualité égale.

          • Robinson dit :

            « A titre personnel, j’espère que mes enfants ne fabriquerons pas des T-shirt à la chaîne pour un salaire proche du SMIC »
            Préféreriez-vous qu’ils soient chômeurs à Bac+5 ou 10 ?

      • PK dit :

        C’est faux pour l’Italie. Ils produisent italiens et ils consomment italien.

        Même les McDo ferment là-bas !

        Comme quoi, ce n’est pas QUE politique…

    • Pierre dit :

      Les taxes pour les importations ont un effet néfaste sur l’économie, les économistes le prouvent depuis des années et l’ exemple américain récent en est la parfaite illustration.

  7. Parabellum dit :

    Pas foutu de produire des armes individuelles en france et maintenant on n a plus non plus de quoi faire dès paquetages …mais on ose parler de heur de gamme…bêtise totale et absence de sérieux et danger de la non autonomie nationale pour le basique militaire…on se faisait un peu retailler les treillis et on s achetait quelques trucs mais c était pas ce triste merdier…benalla fournit des tenues aux tchadiens…deal ? Quelle honte et quelle inconséquence…IL y a 10 millions de chômeurs ici…on pourrait former deux cents couturiers…non ?

    • Marco dit :

      Vous devriez clarifier votre pensée et dépasser l’étape du yaka, c’était mieux dans votre jeunesse, etc

      • Parabellum dit :

        En clair la démolition de notre capacite industrielle basique armes vêtement muninitions etc est une erreur coupable qui mEt en danger notre independance sur le b a ba et oui je regrette une autre epoque que l actuelle bien pourrie par le fric roi .

    • Carin dit :

      @parabellum
      Le problème dans votre post est que ,vous vous focalisez sur la livraison de treillis à l’armee Tchadienne par le sieur Benalla…
      moi ce qui m’interpelle, c’est que ces treillis sont payés par nos impôts, et fabriqués à l’etranger (Pays du Maghreb) et de ce fait nous coûte du fric et ne rapporte rien, ni en taxes, ni en emplois, ni même en cotisations , voir imposition des ouvriers qui pourraient être embauchés pour ces produits de confection… et le modèle concerne de très nombreux autres produits…
      je n’ai rien contre le fait d’aider les pays du Maghreb, nous pourrions par exemple leur faire dont de nos recherches sur les tissus composants ces nouveaux treillis, charge à eux d’equiper leurs armées respectives. En gros nous pouvons nous permettre d’etre encore généreux, mais plus d’oeuvrer à fond perdus!

  8. Vroom dit :

    Pour l’AdA , on peut commander en ligne depuis 2 ans déjà. Sur certaines bases , la récupération du colis peut se faire dans des casiers à code , permettant de s’affranchir des heures d’ouverture des hcca. Bien pratique !
    Mais quite à commander en ligne , je trouve qu’il faudrait que tous les stocks soient centralisés, et créer des services de livraisons dans les hcca pour récupération . Ça m’est égal d’attendre mon colis , pour peu qu’il soit complet !

  9. Namius dit :

    Un cahier des charges extrêmement rigoureux !!! C’est une blague. Beaucoup de ces treillis F3 sables perçus par nos soldats ont une différence de teinte entre le pantalon et la veste, et c’est vraiment flagrant. Je pense que le fond du problème n’est pas de savoir d’ou viens le tissus ou qui le fabrique, mais plutôt de mettre un bon coup de pied au c.. à celui qui a effectué ce contrôle « rigoureux »

    • Marco dit :

      cela semble vous gêner pour les défilés de mode… tant pis!

    • Paf le Chien dit :

      La différence de teinte est perceptible uniquement sous une lumière artificielle. Elle est la conséquence de l’utilisation de tissus et donc de bain de teinture différents pour le pantalon et la chemise.
      Donc, sauf à mener un combat depuis un salon (ce qui est assez rare en BSS) il n’y a pas d’incidence pour les combattants.

  10. Auxsan dit :

    eBay fournisseur officiel des réservistes…

    • the sly dit :

      tu peux rajouter Aliexpress, Echange Vetigend, … bref système D

    • Marco dit :

      surtout révélateur du fait que les militaires vendent des effets du paquetage pour se faire du fric… pas très reluisant.

  11. mam dit :

    Sinon dans ma commune l’état a trouver l’argent pour réhabiliter un hôtel afin de loger 125 clandestins.
    C’est moche à lire, mais c’est la vérité, l’argent est disponible dans certains cas.

    • Robert dit :

      Mam,
      C’est une priorité gouvernementale dont je parlais en me faisant traiter de tous les noms que vous imaginez.
      Hotels particuliers appartenant à l’Etat, centre de vacances municipales, sites militaires désaffectés, tout cela est rénové et mis à la disposition des nouveaux arrivant, pour la plupart entrés chez nous illégalement ou avec de faux âges, origine, statut.

  12. Some1 dit :

    Marin ici. L’habillement c’est un vrai carnage.

    Mes chaussures secu viennent de lâcher (1 an d’âge) la fermeture éclair à céder. Impossible de recommander car pas en stock. Je viens de passer sous off la casquette est pas en stock non plus. Pantalon de service courant ? Commandé y a deux ans jamais reçu. Ben oui car quand un article est pas en stock plutôt que de mettre la commande en attente ils la supprime c’est plus simple.
    Les TPB ? À un moment j’en avais plus une seule intacte. J’ai du en acheter dans le privé. 80€. Les médailles ? Une liste d’attente longue de plusieurs mois. Tailleur ? Même chose. Un site internet pour commander digne du 1er devoir d’un BEP science du numérique. Des horaires d’ouverture du bâtiment de l’habillage pile pendant les horaires de bureau. Obliger de demander de s’absenter à ses supérieurs. Et le personnel qui travaille la bas c’est sans stress. 5 pauses clope en une heure. Plus le petit café. Le mec a eu le temps de servir 3 personnes alors qu’il y avait plus de 20 militaires qui attendaient. Mais comme ils sont sous contrats aidé ++++ ces types la (civil bien sûr) risque rien.

    A quand un décathlon militaire ? Quelque matelots en guise de magasiniers, les effets sur étagères. On se sert on passe à la caisse ? Je crois qu’on connaît la technologie pour ça…

    • Marco dit :

      Comment faites vous pour commander sur un site internet alors que cela n’existe pas pour les marins? Peut-être n’êtes vus pas militaire, tout simplement…

  13. Tartempion dit :

    Lors de la première guerre du golf , les politiques et les rapporteurs du ministère de la défense faisaient le même constat à la commission de défense , la chaîne d’habillement et les conditions du soutien étaient à revoir de A à Z …….Prés de 28 ans plus tard , on ne peut que s’étonner que rien n’a vraiment changé .Je propose d’instaurer une obligation de résultat pour les hauts gradés et de conditionner la durée de leur contrat , leur avancement et la jouissance à pension de retraite militaire aux résultats obtenus .

  14. Robinson dit :

    Il faudrait un nouveau De Lattre de Tassigny.