Les F-35B des Marines ont effectué une centaine de missions de combat contre l’État islamique

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

66 contributions

  1. Clavier dit :

    Qui croire: Le colonel des Marines ou le Pentagone…?

  2. B21raider dit :

    Afghanistan, Irak, Syrie, …… allez il ne manque plus qu’un petit coup au Yémen et une campagne au Venezuela pour dire qu’il est combat-proven.

    • John dit :

      C’est un peu de la mauvaise foi…
      Ils ne vont quand même pas se battre avec la Chine, la Russie ou la France pour tester ses capacités?
      Ils commencent à le mettre en œuvre dans des missions de guerre. Après les problèmes qu’il a subi, il est logique de voir que les USA mettent en avant ce qui s’est passé en mission quand les choses se passent bien!
      Prenons la première mission extérieure du Rafale. Il s’agissait d’une mission en Afghanistan, et il était accompagné du Mirage 2000.
      La Russie a utilisé la Syrie pour tester bien de l’armement. Les USA ont pour la première fois fait voler le F22 sur une zone de conflit. Et le F35 est utilisé… Rien de choquant à cela…
      Si ils disent qu’il est combat proven, il y aurait publicité partiellement mensongère.
      Mais il n’empêche que les acheteurs sont des connaisseurs, et qu’ils se fichent du discours de commercial. Le discours de commercial est destiné aux citoyens américains !

      Par contre, en suivant votre logique, peut-on dire que le Rafale est combat proven?
      Selon mon opinion, il l’est (que ce soit clair)…
      Mais en suivant votre argumentation, il n’a jamais fait face à une résistance air-air / sol-air importante il me semble. La Syrie lors de la « sanction » suite à l’utilisation d’armes chimiques était peut-être la situation la plus chaude.

      • Rémi dit :

        Et en Lybie lors des opérations d’ouverture?
        les premières ventes ont d’ailleur eu lieu après la campagne de Lybie.

        • John dit :

          Je tiens à préciser que j’utilise l’argument de B21 Raider contre B21raider.
          Je pense qu’aujourd’hui, un avion peut être largement évalué et entraîné à des missions de guerre sans avoir besoin de réellement être en guerre pour le démontrer.
          De fait, je considère que le Rafale est un bon appareil, parce qu’il répond aux besoins exprimés par l’armée et la marine, et que cela se fait en temps, et peu de choses près dans le budget.

          Concernant la Libye… Considérez-vous l’espace aérien comme étant fortement contesté? Alors certes, c’est plus que l’Irak et la Syrie aujourd’hui ! Alors même si on peut considérer qu’il a fait son job et c’est l’essentiel, les forces aériennes libyennes étaient très faibles.

          Les forces aériennes étaient constituées de 227 avions de chasse, et des avions d’entraînement en plus (Soko Galeb).
          Mais parmi ces avions, beaucoup étaient cloués au sol.
          – 13 Mirage F1
          – 94 Mig 25
          – 75 Mig 23 (entre 30-40 qui volaient)
          – 45 Mig 21, et 0 en état de voler.

          Quand je vois cette liste, je ne suis pas impressionné. De plus, certains pilotes n’étaient pas prêts de risquer leur vie et ont préféré déserter.
          Et concernant la défense sol-air… Que dire… Les équipements étaient anciens, et pas très bien maintenus.
          De plus, le conflit a commencé par le ciblage des sites fixes de défense aérienne (SAM, radars et postes de commande) à l’aide de missiles de croisière (Storm Shadow, Tomahawk)…
          On parle bien d’une défense aérienne et d’une aviation de 25-30 ans, très mal entretenue, pas ou peu mise à jour, avec de l’armement lui aussi très ancien !

          De mon côté, je trouve que l’intervention contre les forces du régime syrien après l’attaque chimique se rapproche bien plus d’un espace aérien contesté. La présence russe (avions modernes, défense aérienne depuis navires…) rend le risque plus important. Le fait « d’oser » se lancer dans une telle mission démontre selon moi plus la capacité du Rafale que l’opération en Libye…

          Et je me répète à nouveau, je ne dis pas que le Rafale n’est pas bon, au contraire. Mais je dis simplement qu’il n’y a pas eu d’espace aérien réellement contesté jusqu’à aujourd’hui.
          Mais comme pour le F35 et autres appareils modernes, ce ne doit pas être une source de critique.
          Ces appareils sont utilisés sur les conflits en cours… ça n’a aucun sens de critiquer cela, personne ne voudrait déclarer une guerre pour tester son aviation !?

      • Carin dit :

        A@john
        Vous oubliez la Libye… ou le Rafale est entré en premier pour détruire les radars longues portées, et les lanceurs de missiles qu’ils guidaient.. pour dégager le ciel aux missiles américains et anglais!! C’est depuis lors que le Rafale est combat proven, pas en afgha ni en Syrie. Je suis conscient des très nombreuses difficultés pour mettre au point le F35b, mais quid des versions A et C qui sont des versions classiques et qui ne volent pas plus que la version B??

        • John dit :

          Je n’oublie pas la Libye. Mais je ne considère pas cet espace aérien comme étant un espace très protégé.
          Il n’empêche que les Rafale ont fait un très bon job, et que c’est l’essentiel. Mais on parle d’un pays dont la technologie militaire anti-aérienne et aérienne avait entre 25-30 ans.
          Ce que je veux dire c’est que techniquement on ne peut pas vraiment faire des projections sur les capacités du Rafale à partir de cette mission.

          Je m’explique un peu plus en détail. Ce que je critiquais avec mon commentaire c’est le concept de « combat proven », et aussi le fait de dénigrer le F35 à propos du lieu de ses missions…
          Le F35 tout comme le Rafale et d’autres appareils de tous pays par le passé interviennent lors de conflits qui se produisent à ce moment. Et aujourd’hui, l’OTAN se bat plutôt contre des groupes armés que contre de vraies forces armées. Donc pas de raison de moquer le F35 pour cela.
          L’USMC ne dit pas que cette intervention démontre l’incroyable saut technologique blablabla… L’USMC a été très factuelle. Le F35-B a effectué ses premières missions en déploiement en mer. La disponibilité est plutôt bonne. Et il a fait ce qui lui était demandé. Mais l’USMC n’a pas déclaré que suite à ces missions, le F35 avait prouvé ses capacités au combat.

          Concernant le concept de combat proven, aujourd’hui, à moins d’un conflit majeur, pas ou peu de nouveaux appareils occidentaux deviendront réellement combat proven (contre une force moderne).
          Pour autant, les entraînements, missions d’envergure et autres permettent d’évaluer les capacités de ces appareils dans de telles conditions. Et c’est surtout cela qui donne des informations.
          Des exercices intensifs en maintenant un certain nombre d’appareils dans le ciel en permanence durant 2 semaines, avec les intrusions d’autres pays OTAN pour s’entraîner…
          Travailler avec des pays comme l’Inde qui ont du matériel venant de Russie ! Faire une compétition pour vendre le Rafale à l’Inde permet aussi de l’évaluer face au SU30, de l’évaluer face aux radars russes, de tester le système SPECTRA…
          Je sais pas si je suis clair. Mais le combat proven n’a plus vraiment de sens pour moi.

        • John dit :

          Alors je présume que les efforts ont été mis en premier sur la version B parce que cela permet de remplir les Portes-avions des Marines…
          Les F35 A sont partagés avec les différents partenaires, chacun faisant ses essais en vol, formant ses pilotes, et intégrant son propre armement. Donc même si il a déjà été produit en nombre, le % livré est très faible en comparaison aux commandes, alors que pour le F35B, déjà une partie « conséquente » de la commande a été livré, et il y a la possibilité d’utiliser les nouveaux appareils livrés pour déploiement.
          Et je pense que pour le F35 A et C, il y a beaucoup d’appareils qui sont nécessaires à la formation est aux essais pour le moment.
          Mais le F35 A est lui aussi combat ready, il n’y a qu’à voir le fait qu’Israël l’utilise déjà. Et Israël est en général un bon curseur pour juger un avion !
          Le F35 C lui a des problèmes de logistique énormes. 6 mois pour certaines pièces, et une disponibilité vraiment basse.

  3. Pierre dit :

    Bref ils ont fait le job dans un environnement peu voire pas contesté.

    • NRJ dit :

      Comme le Rafale que l’on n’hésite jamais à rappeler qu’il est battle proven.

    • John dit :

      Oui, et alors?
      Ils ne disent pas que les avions ont réalisé des prouesses, ils restent très factuels !
      La disponibilité est plutôt bonne (c’est bien possible qu’ils aient été bichonnés, et que le budget maintenant de cette mission est supérieur à la moyenne), ils font ce pourquoi ils ont été conçu…
      Le Rafale a rarement volé dans des environnements très contestés. Cela ne dit strictement rien à propos de la capacité de l’avion.
      Ici, il ne faut pas chercher plus loin que les faits. Il a fait ce qu’il devait faire. Mais n’oubliez pas une chose, en volant dans cette zone, les USA ont surtout pu tester leur furtivité face à des avions et des radars russes !
      Donc même si l’environnement est peu contesté, c’est une manœuvre osée d’exposer le F35, et de risquer de fournir des informations aux Russes.

  4. Carin dit :

    Ce serait bien que cet avion soit « un peu » exploitable, ça va faire plaisir aux clients. Mais là où j’ai un doute, c’est que les ricains déclarent « une centaine » de missions en syrak sans aucunes images pour étayer leurs dires?? C’est ballot.

    • John dit :

      Oui, et avec des images, certains auraient parlé de théorie du complot…
      En quoi c’est ballot?

      • Carin dit :

        C’est ballot parce que les américains nous abreuvent de films ( fiction) et d’images réelles de leurs divers avions de combat, Hollywood avait commencé à nous bassiner avec ce F35 avec « the green lantern » avant même que cet avion ne soit sur les tarmacs des escadrons, et depuis… plus rien!!
        Il suffit d’aller sur youtube pour voir des images des F15/16/18/22 en opérations dans le ciel syrien, et lui… rien, nibe, que dalle, nada.
        Quand à vos complots conspirationnistes… je vais vous y laisser, parce que je ne vois pas ce qu’ils viennent faire là.

        • John dit :

          Ce que je sous-entendais avec les théories complotistes, c’est que certains ont pris position concernant le F35. C’est un avion pourri, et peu importe ce qu’il va se passer par la suite, si il y a un retour positif, tout cela sera faux…
          Et pour le reste… Les USA sont aussi un pays de propagande d’une certaine manière. L’armée est « partout ». Dans tous les grands événements sportifs ils sont présents. Et mettre en scène les héros américains fait partie de la culture américaine.
          Il n’y a rien de nouveau à cette situation.

    • Barfly dit :

      Quand les ricains font voir des images, certains n’y crois pas, c’est une manipulation, un montage (comme celles montrant un escadron de f35 au décollage et en vol) au contraire quand ils ne font rien voir, c’est douteux, quoi qu’ils fassent il se trouvera toujours quelqu’un pour contester … bref la discussion ne risque pas d’aller bien loin avec ce genre de parti pris.

  5. Renard dit :

    100 % d’heures de vol supplémentaires? Ca veut dire quoi? Le double?

  6. Meiji dit :

    9 tonnes de carburant pour larguer une bombe de 50kg?

    Daesh n’a rien vu, il est furtif !

  7. Hermes dit :

    J’ose pas imaginer le changement pour les marines entre un Harrier et un F35…

  8. Laurent, à chaque fois que vous proposez un article sur un F35 : version « A », « B », « C », « D », « E », on a tous les hystériques du coin qui se pointent sans compter nos amis de Saint-Petersbourg qui nous veulent que du bien !!! Sur certains forums ailleurs ça parle de technique d’aviation sans couleur politique ni idéologique, ici on nage dans la guerre froide bis, voire la dans la guerre de 100 ans bis, voire dans la guerre anti teuton bis, C’est juste un peu lassant …à force ! (et cela discrédite totalement ce forum qui au départ est sympa)

    • Stoltenberg dit :

      Exact, bien dit. Vous allez énerver tous les pseudo spécialistes du F35 de ce forum avec votre commentaire.

    • NRJ dit :

      A vous de nous présenter un droit chemin. Certains de ce site (auxquels je m’inclus) voient en effet des menaces de la part de la Russie. Personnellement, je suis plutôt pro teuton et anti rosbif pour ceux qui ont besoin d’étiquette. C’est en effet dans cette situation que j’estime que les intérêts français seront les mieux protégés à terme.

      Par ailleurs il est difficile de parler de technique dans le domaine militaire qui est hautement classifié. Certaines capacités sont dévoilées, d’autres peuvent être estimées par le coût des programmes généralement dévoilé, et d’autres encore peuvent être énoncées à la vue des doctrines spécifiques à chaque pays. Mais énoncer la supériorité et les performances d’un chasseur n’est généralement pas faisable à moins de briser un secret professionnel.

      • Posteur dit :

        * Personnellement, je suis plutôt pro teuton et anti rosbif pour ceux qui ont besoin d’étiquette.*
        .
        Je pense qu’on avait remarqué,et on n’a pas besoin d’un collabo,on en n’en n’a déjà assez comme ça sur ce site et dans la réalité,donc hop,à la niche le « teuton ».
        .
        *C’est en effet dans cette situation que j’estime que les intérêts français seront les mieux protégés à terme.*
        .
        Oui en les vendant et en proposant d’augmenter les coûts des programmes pour que les allemands se fassent « la main » ?
        Tu te fous de qui ? Sur tes commentaires ont voit littéralement un collaborisme avancé et des dénigrements des « intérêts français » ne te moque pas du monde.
        Tu n’est qu’un C-O-L-L-A-B-O et rien d’autre,déménage et part en Allemagne si tu aimes tant la Teutonie que ça.
        .
        @Scope ne perdez pas votre temps avec DanyF-35 et StoltenOtanerg qui sont des lèches bottes américains prêt à défendre corps et âme la dinde volante qui coûte une fortune pour bombarder de la toyota et qui est une escroquerie à l’échelle mondiale,on ne manquera pas de le rappelez constamment.

    • MERCATOR dit :

      voila ce que j’écrivais tout récemment à propos de la supposée attaque de tsahal avec un F35 le 20 janvier, bien évidemment je n’en changerai pas une ligne concernant cette ahurissante déclaration d’un général US .

      « Bien évidemment cette annonce concernant le F35 est un mensonge éhonté, la dernière attaque du 20 janvier a été effectuée par des missiles air/sol, prudemment tirés depuis l’espace aérien libanais par des F 16, les F35 ne sont pas opérationnels , et sont considérés par les pilotes israéliens comme de telles daubes que le troisième escadron prévu de F35 a été « différé » d’une « décennie » ( autrement dit jamais puisque les experts israéliens s’accordent tous à reconnaitre que la furtivité prétendue sera de toutes les façons obsolète dans les 5 ans à venir compte tenu des progrès exponentiels de la nouvelle génération de radars ) en faveur de l’achat de F-15I supplémentaires. Rappelons pour mémoire que cet avion cumule tous les défauts, vitesse atone, capacité d’emport d’armement et de carburant ridicule,très grande vulnérabilité au piratage informatique, furtivité inexistante, par le haut, l’arrière, et bientôt de face, impossibilité de mener un « dog fight », canon qui ne tire pas droit, agilité éléphantesque, bref la cata, ceci dit les Américains l’ayant imposé, esclavage volontaire de l’OTAN pour les 40 années à venir et c’était le but recherché .

      Bon admettons que mon analyse soit erronée et essayons de réfléchir à la possibilité que l’affirmation du général soit exacte !
      Photographies des avions en opération ? aucune !
      Aberration tactique criminelle de faire voler ses bijoux de technologie au dessus de la Syrie notamment, truffée de dispositifs électroniques Russes et Iraniens au risque de dévoiler leurs systèmes Radars
      Imbécilité tactique pour des missions d’attaque au sol d’employer en « version « lisse » un avion qui a une capacité d’emport de munitions ridicule.
      Cette information aussi stupide cache en fait une tentative assez puérile et de faire accroire aux niais que l’avion est « combat proven  » eh bien c’est raté !

    • Yannus dit :

      D’accord avec vous.

    • De toute façon, en réalité nous sommes un pays communiste. Les deux dernière guerres mondiales sur notre territoire ont laissé des traces.
      On oublie facilement que des milliers d’américains, canadians, australiens et bien d’autres ont donné leur vie pour que nous ayons de la liberté.

    • Rémi dit :

      Pardonnez moi, je suis citoyen francais.
      Alors le F35 m’inquiéte. Pourquoi: Parce que si l’onconsidére que l’occident Europe USA est un bloc indiscociable en terme de sécurité en 2030-2040 l’aviation de combat de ce bloc sera á 90% F35. D’ou notre garantie de sécurité.
      Je comprends l’intérêt commercial américain, mais ce choix fait par eux fait que la moindre faiblesse du F35 coutera des centaines de milliers de vies occidentales si jamais nous devons faire face à un conflit sérieux.
      Hors jusqu’à présent ce risque ne semble pas levé.

    • Made in France dit :

      Vous avez parfaitement raison.
      Autant je pouvais avoir plaisir à lire autrefois les commentaires des articles, autant je trouve que les fils de discussion sont devenus une véritable cour de récré sans le moindre intérêt pour la grande majorité des commentaires.
      Il serait temps de niveler par le haut et de dégager les trolls qui pourrissent la qualité des publications par leur propagande partisane.

      • ScopeWizard dit :

        @Made in France

        Ici , ne s’ exerce aucune propagande , absolument aucune ; la France est l’ exemplarité même de l’ absence de toute propagande , pas de désinformation non plus , tout est parfait et n’ obéit à aucune idéologie ……………..
        Oui , oui oui …………….
        Dormons donc tranquilles , tout va bien , pour le mieux même …………….

    • ScopeWizard dit :

      @Souvenir

      et vous avez oublié les versions « F » , « G » , « H » , « I » , « J » , « K » , « L » , « M » , et caetera ………..

      Non , pour l’ instant ça s’ arrête au « C » ……… et vu l’ étendue apparente de vos connaissances concernant le F-35 , il vaut effectivement mieux ne pas aller plus loin pour l’ instant …………..

      Mis à part ce menu point de détail , peut-être pourriez-vous nous gratifier d’ un commentaire qui enrichisse un tant soit peu les échanges plutôt que de ne cesser de critiquer la teneur de ceux qui ne trouvent pas grâce à vos yeux compte tenu des points de vue exprimés ?

      Bref , encore un commentaire qui ne sert à rien …………….. et une réaction qui à ce stade n’ apporte pas grand-chose non plus ………………….
      Le truc ni fait , ni à faire , quoi !

      Relevons donc un peu le niveau …………. essayons du moins ……………..

      Why le F-35 ne vaut pas un clou ( point de vue hyper-tranché et ultra-partisan , je vous l’ accorde ! 😉 ) ?

      Exposons : mais je vous préviens c’ est long à faire ………………

      Il y a quelques semaines je vous avais mis au défi ( vous n’ étiez pas le seul à qui c’ est arrivé ) , j’ attends encore …………. et comme j’ en ai un peu marre d’ attendre , voici ………………….

      Pour rappel , vous deviez prouver ou démontrer deux choses :

      1) que chaque pays est réellement ( pas formellement ) libre de s’ équiper d’ avions de combat récents autres qu’ américains et que chacun des pays acquéreurs en a les moyens et l’ utilité ( eh oui , bien évidemment , sinon c’ est que quelque chose ne cadre pas dans le choix surtout s’ il s’ agit de F-35 au coût d’ acquisition très élevé , sans oublier le coût annexe qui peut déjà commencer à se mesurer concernant son utilisation au fil des ans , parce qu’ un avion n’ est pas seulement acheté puis rangé dans un hangar à prendre la poussière , il sert et donc il s’ use ! ) .

      2) que par exemple le F-35 est meilleur ainsi que supérieur au Rafale ou à tout autre avion de niveau équivalent , dans quels domaines et pourquoi en n’ omettant pas de tenir compte des possibilités d’ évolution de chaque machine sachant qu’ un F-15 dont le premier vol remonte à 1972 pour une mise en service en 1976 pourrait très bien faire pratiquement jeu égal avec un F-22 Raptor dont la mise en service remonte à 2005 ( à comparer avec le Rafale de série dont le premier vol du prototype C01 remonte à mai 1991 , presque 20 années après celui du F-15 Eagle ) ………….. En effet , moyennant quelques perfectionnements , hormis l’ âge de sa cellule et sa faible furtivité au RADAR , cela reste parfaitement faisable donc de l’ ordre du possible .
      Parce que là aussi , il ne s’ agit pas d’ acheter un avion puis de le laisser tel quel , il s’ agit également de considérer qu’ il va évoluer selon ce qu’ il a comme possibilités ……………….
      Cette « évolution » coûtera plus ou moins cher , prendra plus ou moins de temps et sera plus ou moins exigeante et contraignante , plus ou moins régulière , ce qui fait qu’ elle sera plus ou moins possible suivant la qualité de la base de travail de départ ; donc quid entre les deux avions par rapport à ce que vous en connaissez ?

      Voilà , il ne vous restait plus qu’ à répondre , votre crédibilité en dépendait ………… après c’ était arguments VS contre-arguments et que le meilleur gagne ( ou que l’ on fasse match nul ) !

      Confortable , à votre aise ? Visiblement , vous n’ y étiez pas tellement ……… 🙂

      Alors c’ est parti !

      Sur un plan purement technique sur lequel je vais concentrer l’ essentiel du contenu de mon propos , ce qui plaide , selon moi , en faveur du fait que le F-35 est plus une arnaque qu’ autre chose , notamment la merveille des merveilles vendue et sur-vendue afin en réalité de démolir à terme l’ indépendance et le savoir-faire en matière d’ aviation militaire d’ une Europe jugée dangereusement concurrentielle , relève de certains choix qui ont été faits tant sur le plan de sa furtivité que sur celui de son aérodynamisme que du choix de sa motorisation ou de sa polyvalence .

      Je m’ explique en détail et sans langue de bois ( c’ est à dire que vous allez trouver une certaine objectivité alliée à un maximum d’ exhaustivité ) : concernant sa furtivité cet avion est certainement très abouti et je ne doute pas une seconde de ses performances dans ce domaine ; concernant son aérodynamisme , comme tous les avions « furtifs » actuels , la recherche de furtivité par le choix de formes qui sont le signe même de leur « furtivité » va complètement à l’ encontre d’ un aérodynamisme efficace comme celui du Rafale , en quelque sorte les deux se « contredisent » ; concernant sa motorisation , un seul réacteur même très puissant au lieu de deux n’ est pas le choix le plus sécurisant qui soit mais bien évidemment je tiens compte du fait que la version B doit pouvoir décoller et atterrir verticalement ce qui paraît plus difficile à concevoir et surtout à réussir sur un biréacteur dont les moteurs sont logés côte à côte dans le fuselage ; concernant sa polyvalence , il s’ avère qu’ elle est précisément plombée par un aérodynamisme qui n’ est pas bon étant donné que cet avion a été conçu il y a longtemps , à une époque où certes la puissance de calcul des ordinateurs embarqués permettait de se passer des formes anguleuses d’ avions comme le F-117 et donc de renouer avec de meilleures performances notamment en matière de manœuvrabilité , mais également à une époque où malgré ce surcroît ( quid en 2018/2019 ? ) , elles ne permettaient toujours pas de concilier avec bonheur furtivité et aérodynamisme , à ce titre le F-22 plus simple et plus limité bien que nettement plus performant s’ en sort nettement mieux d’ autant plus qu’ il bénéficie de la poussée vectorielle , donc afin de pallier à tous ces défauts inhérents à ces choix parfois forcés le F-35 est bardé de systèmes électroniques et informatiques de très haut niveau qui l’ aident à compenser tout en lui conférant des capacités de fusion , de traitement , et de partage d’ informations et de données à nulle autre pareilles qui théoriquement contribuent à le rendre hyper-efficace sur le champ de bataille ; grâce à un système d’ armes évolué et à une avionique de combat dernier cri le F-35 peut faire l’ impasse sur de grandes aptitudes en combat tournoyant rapproché ( dog fight ) …………..

      Seulement attention , les systèmes de détection RADAR eux aussi évoluent et si le F-35 perd cet avantage qui le concernant s’ avère être plus que décisif , il a toutes les chances de devenir particulièrement vulnérable et ainsi de perdre tout intérêt au profit d’ avions de combat contemporains certes sans doute moins furtifs que lui , mais bien plus performants dans les domaines « classiques » du vol .

      Bref , les avantages que présente aujourd’hui le F-35 lui donnent une supériorité non seulement relative mais surtout fragile .
      Il est pourtant le premier maillon d’ une chaîne de nouveaux systèmes s’ estimant en rupture avec tout ce qui a été fait jusqu’ à présent .

      En résumé , depuis le début du programme JSF , je considère que les USA sacrifient beaucoup trop les qualités aérodynamiques pourtant en nette amélioration depuis le F-117 super-méga-anguleux en passant par l’ élégant B-2 et jusqu’ au F-22 , deux avions qui grâce aux progrès des calculateurs embarqués ont permis de revenir à des formes aérodynamiques plus « conventionnelles » et donc de ce fait mieux adaptées à la recherche de performances , qualité pour l’ instant encore indispensables sur tout avion de combat qui se respecte .

      En effet , les constructeurs US et vraisemblablement leurs commanditaires de l’ Air Force et de la NAVY privilégient la « furtivité » face à la capacité de détection du RADAR ; c’ est bien , mais à ce moment-là quid de la signature infra-rouge , quid des progrès des systèmes radars qui à leur rythme continuent d’ évoluer eux aussi en parallèle , quid de la détection par ondes sonores , ou tout simplement quid de la détection par mouvement de type visuelle ?

      ???

      Développons plus en profondeur ………..

      Donc , pour n’ aborder avec précision que cet aspect , tout miser sur cette recherche de « furtivité » au RADAR impose au moins deux choses : la forme et sa compensation .

      En effet , comme précédemment exposé étant-donné leur forme qui est le signe même de leur furtivité , mais aussi étant-donné leur modernité d’ avions « instables » , ces appareils répondent à des impératifs qui sont en complète contradiction avec le vol ……..

      Vous connaissez sûrement le Mirage 2000 ? L’ un des avions de combat modernes les plus fins et élégants qui n’ aient jamais été dessinés , en tous cas le C ou le -5 ; et bien cet avion a été conçu à la différence de ses prédécesseurs comme « instable » , il lui faut donc des CDVE assistées par ordinateurs pour pouvoir voler sinon ce n’ est qu’ un pavé ……….
      N’ empêche que doté de tels dispositifs le Mirage 2000 devient une libellule , sa forme très aérodynamique le permettant malgré son « instabilité » qui associée à ses systèmes compensatoires en font un jet de combat encore plus maniable et manœuvrant qu’ un Mirage F1 « stable » par exemple ……..
      À ce sujet , le F-16 et le Rafale obéissent au même principe dont les balbutiements remontent au CF-105 Arrow canadien de chez Avro dans les années 1950 ………..

      Sur un « furtif » de combat , vous avez à la fois cette conception « instable » et une forme qui n’ arrange rien ; ce qui fait que non seulement vous devez le barder de systèmes compensatoires à l’ instar du Mirage 2000 par rapport à cette « instabilité » que vous devez impérativement compenser , mais en plus vous devez compenser , impérativement là aussi , ses très mauvais choix aérodynamiques !

      Tout ceci fait qu’ à la sortie , vous obtenez un avion improbable , certes très étudié du plus petit boulon externe ou rivet interne , à ses matériaux , etc , donc rien que pour ça il va coûter très cher en R&D , vous rajoutez à ça une ultra-modernité indispensable afin d’ être au niveau voire au-dessus de ce que la concurrence fait de mieux en termes d’ armement , d’ avionique , etc , enfin vu que votre engin se doit d’ être un minimum performant malgré une forme qui ne le permet pas , vous allez devoir vous débrouiller pour lui donner un niveau acceptable de performances selon l’ usage auquel vous le destinez !
      En quelque sorte c’ est la quadrature du cercle sachant que plus vous voudrez qu’ il soit performant , plus vous voudrez qu’ il « sache » faire de choses , et plus ce sera compliquer les équations …………….

      J’ en conclue quoi ?
      Eh bien tout simplement que le F-35 est beaucoup trop ambitieux pour l’ époque à laquelle il a été pensé puis conçu , qu’ aujourd’hui les USA feraient certainement bien mieux , que le F-35 essuie les plâtres et qu’ il ne tiendra jamais ses promesses contrairement à un F-22 tout aussi improbable mais moins ambitieux , ce qui fait que les US ont pu concentrer leurs efforts sur ce pourquoi cet avion existe et lui donner un niveau de performances bien plus poussé sans avoir à sacrifier grand-chose .

      En résumé , le F-22 est réussi , même si lui aussi a son lot de problèmes et peut encore évoluer , tandis que le F-35 ne l’ est pas déjà parce que sa conception à un seul réacteur n’ est pas bonne et parce que « qui trop embrasse , mal étreint » , ce qui ne signifie pas pour autant que le F-35 soit condamné à rester éternellement dans le camp des mauvais avions , il peut lui aussi devenir un bon appareil , la question étant : quand et à quel prix et pour combien de temps ?

      Et alors , le Rafale dans tout ça ?
      Ben , le Rafale est une synthèse , une sorte d’ aboutissement de ce que Dassault sait faire de mieux depuis le Mirage III de la toute fin des années 1950 , il combine à la fois tout un savoir-faire d’ excellence , une expérience et répond à ce pourquoi il a été pensé puis conçu : une très grande polyvalence .
      Par contre , le Rafale est plus « ancien » , n’ est pas aussi « furtif » au RADAR que le F-35 , n’ a pas été décliné en ADAV ou ADAC , n’ est pas bon marché pour autant ; n’ empêche qu’ il s’ acquitte de l’ ensemble de ses missions avec succès y compris dans sa version embarquée , sa fiabilité est au rendez-vous , il évolue toujours et parvient même à innover , son niveau de performances est très acceptable , sa manœuvrabilité exceptionnelle , et son avionique qu’ elle soit de vol , de navigation , ou de combat est de tout premier ordre de même que l’ armement dont il dispose ………….

      Le Rafale est donc bien plus réussi que le F-35 ; cependant personnellement , je ne pense pas que ces deux machines soient à ce point comparables , les marchés sont une chose , les avions en eux-mêmes une autre .

      En annexe , quelques explications complémentaires maintes fois postées ( zappez si vous savez ) ………….

      Comme vous devez le savoir , un avion vole et s’ envole grâce à la portance que génère ses ailes ; cette portance est le résultat des forces qui s’ exercent sur l’ avion en mouvement dans l’ air , la portance s’ exerce perpendiculairement à la direction dudit mouvement …………….
      Le seuil de portance dépend du poids , de l’ aérodynamique et varie en fonction des vitesses au-dessus de laquelle l’ appareil ne décroche pas suivant ses différentes incidences ; une sorte de dépression d’ air se créée « aspirant » l’ appareil vers le haut tout en générant de la traînée ( force de résistance à l’ avancement ) ou si vous préférez la déviation du flux d’air vers le bas sous l’aile ( l’ intrados ) crée par réaction une force vers le haut ( l’ extrados ) ; ce qui donne la fameuse portance .

      La portance doit donc être maintenue : pour ce faire l’ avion a besoin d’ une propulsion permanente qui lui donne la vitesse nécessaire afin de se maintenir en l’ air même s’ il dispose d’une vitesse de décrochage maximale relativement basse surtout grâce à toute l’ assistance électronique , informatique , aux commandes de vol électriques , etc , etc ……….

      Plus il est stable , plus son aérodynamique est bonne , et moins en fonction de son poids les conditions de maintenance de cette portance nécessiteront d’ efforts de propulsion , de barder l’ avion d’ équipements électroniques compensatoires ou de dispositifs aérodynamiques comme les volets hypersustentateurs que l’ on trouve sur les becs de bord d’ attaque d’ un Mirage 2000 par exemple ( mais que l’ on rencontrait déjà sur le Mirage F1 ou G ) , ce sera tout le contraire sur un avion instable et encore plusieurs crans au-dessus sur un « furtif » ……………
      La puissance moteur servant au combat ( évolutions brusques , accélérations , incidences ) , pour l’ emport de charges tout en volant vite ( contraintes de poids , contraintes aérodynamiques ) , pour le décollage ( sur courte distance et lourdement chargé ) , elle est toutefois moins utile pour le vol proprement dit comme un vol de convoyage de plusieurs milliers de kilomètres à haute altitude , donc plus l’ avion est aérodynamiquement fin , mieux c’ est car le besoin de puissance étant plus faible l’ avion consommera moins ……..

      Bref , lorsqu’ en 1978 Dassault met au point le Mirage 2000 qui vole pour la première fois le 10 mars 1978 , ce Mirage est le premier à être doté de CDVE ( Commandes de Vol Électriques ) qui sont justement là pour faire à la place du pilote ce que lui ne peut plus faire car cet avion est de conception « instable » , c’ est à dire que contrairement à ses prédécesseurs comme le Mirage F1 , le foyer de portance se trouve en avant de son centre de gravité et non à l’ arrière ( avion « stable » ) , ce qui lui donne une tendance naturelle à cabrer plutôt qu’ à piquer , ce qui est bien mieux pour un avion de combat moderne sauf que sans ces CDVE , le Mirage 2000 devient impossible à piloter ; le pilote est donc assisté par une sorte d’ Intelligence Artificielle qui s’ acquitte de la tâche sans que le pilote ne soit même conscient de tout ce que font les divers organes de son avion .

      Approfondissons encore ………….

      Au départ , les CDVE appelées également « fly by wire » ne sont qu’ une évolution des commandes de vol traditionnelles actionnées par le pilote à l’ aide d’ une liaison mécanique .

      Le perfectionnement de cette technologie permet dès les années 1950 de supprimer cette liaison mécanique grâce aux progrès des servo valves électro-hydrauliques ( sorte de distributeur qui produit une sortie hydraulique proportionnelle à un signal d’entrée électrique en utilisant un dispositif de rétroaction ) puis , lors de l’ apparition et de la mise-au point de calculateurs numériques rapides , cette fois c’ est au pilote lui-même qu’ incombe de modifier son pilotage ……………

      Comme évoqué plus haut , à présent , ce n’ est plus lui qui à chaque fois détermine le mouvement des gouvernes dont il contrôle les effets à l’ aide des instruments de bord qui lui donnent nombre d’ indications censées le guider par rapport à tout ce qu’ on lui a appris et compte-tenu des possibilités de son appareil , de son domaine de vol ; avec des CDVE équipées de tels systèmes informatiques , le pilote , en quelque sorte , ne fait plus qu’ imprimer les mouvements à l’ avion qui grâce à tous ses calculateurs détermine , lui , les manœuvres maximales possibles et actionne l’ ensemble des gouvernes en fonction de cela en prenant en compte autant de paramètres que la vitesse , l’ incidence , l’ altitude , le rayon de giration ( virage ) etc …………

      Ce qui fait que non seulement , hormis les contraintes physiologiques inhérentes au pilotage de jets de combat à hautes performances ( les « G » subis et encaissés , la durée et l’ intensité d’ un engagement générant des tensions ( stress ) , la durée parfois très longue d’ une mission jalonnée de ravitaillements en vol ) , plus aucun effort physique n’ est nécessaire afin de piloter l’ avion , ce qui présente l’ avantage d’ épargner de la fatigue mais aussi , autre avantage et non des moindres , cela permet à l’ appareil de ne jamais sortir des limites maximales de son domaine de vol , de ne jamais aller plus loin que ses possibilités , donc de ne jamais se retrouver en difficulté ; bref , tout seul , l’ avion ne prendra pas de risques pour sa sécurité .

      En revanche , l’ inconvénient majeur réside dans le fait que ces CDVE si elles accroissent considérablement la manœuvrabilité de l’ avion qui en est doté , le transforment en brique volante en cas de panne selon sa conception aérodynamique , en particulier sur les chasseurs de combat modernes « instables » ……….

      Imaginez-vous ce que cela donne sur un « furtif » et la complexité de la tâche à accomplir tant tout devient plus compliqué à tous les niveaux puisque vous devez dès le départ faire l’ avion avec une mauvaise aérodynamique tout en lui conservant son instabilité naturelle , d’ où de l’ électronique en pagaille , des moteurs beaucoup plus puissants , beaucoup de carburant à emporter en interne donc une masse max au décollage plus importante , etc ……….

      En bref , un « furtif » de combat équivalent d’ un Mirage , d’ un Rafale , d’ un Typhoon , d’ un Gripen , ou d’ un Tornado , c’ est un autre Monde …………..
      Alors certes , nous sommes en droit de saluer un tel exploit sauf que l’ avion doit être réussi ; l’ est-il ?
      Pour l’ instant : NON .
      Cette recherche de « furtivité » , est-ce pour autant la Panacée ?
      NON PLUS .

      Comprenez-vous mieux les positions de ceux qui en ont après le F-35 et qui trouvent que cet avion est beaucoup trop surfait tant en réputation qu’ en ventes ?

      À vous de me dire …………. parce que là c’ est votre tour ………… je crois avoir fait ma part …………….. 🙂

      • Stoltenberg dit :

        Je ne comprends pas votre approche. Votre analyse est totalemement biaisée et mal argumentée. Vous faites une analyse qualitative et approximative de ce qu’est le F-35. Il faut se rendre à l’évidence que, de manière quantitative, on ne sait strictement rien sur cet avion. Et sur le Rafale non plus d’ailleurs, au moins que vous soyez une personne qui dispose d’informations secrètes sur ces deux avions, ce dont je doute fortement. Donc, en partant de ce principe, vous avez droit à votre avis personnel mais vous n’avez pas droit de dire que l’avis de votre adversaire n’est pas valable étant donné qu’on dispose tous d’une quantité d’informations limitée. Le jour où vous aurez une documentation complète sur les capacités réelles et sur l’efficacité réelle du F-35, dans le contexte du champ de bataille actuel et futur, on en reparlera.
        .
        Cependant, je trouve que le fait que TOUS les pays « concurrents » des USA essaient de concevoir un chasseur furtif (les Russes et les Chinois échouent misérablement (malgré une vaste campagne de vol de technologies sur le stealth menée par la Chine communiste)), semble prouver que les Américains sont sur la bonne piste. Le fait que d’autres pays aient fait confiance au produit de LM et semblent tous être satisfaits de leur choix (sauf l’Italie pour des raisons financières), le prouve également. Vous pouvez demander aux ingénieurs en charge du SCAF pourquoi ils ont fait ce « mauvais » (selon vous) choix de furtivité. Je suis sûr que, si ce que vous dites est totalement vrai, ils changeront d’avis et les formes furtives du SCAF vont disparaître au profit de quelque chose de différent.
        .
        En ce qui concerne la supposée volonté des USA de tuer l’Europe avec le F-35, il va falloir arrêter le complotisme. Les Américains ont développé leur propre avion de chasse en établissant des partenariats avec plusieurs nations alliées. C’est exactement ce que font les Français et les Allemands avec le SCAF, où est donc le problème ?

        • ScopeWizard dit :

          @Stoltenberg

          « Je ne comprends pas votre approche. »

          Alors déjà , vous ne la comprenez pas ou vous ne l’ acceptez pas , ce n’ est pas du tout la même chose ………….?

          Moi je pense plutôt que vous ne l’ acceptez pas puisque ensuite vous précisez « Votre analyse est totalemement biaisée et mal argumentée. » ce qui sous-entend très significativement que vous la jugez malhonnête , ou pire ; mauvaise ………..

          Donc , à partir de là , je suis en droit d’ attendre de votre part une contre-argumentation qui ne vient jamais et que vous remplacez par une simple appréciation suggestive de ma propre analyse sans jamais me contredire une seule fois sur toute l’ argumentation que j’ avance …………..
          De plus , étant-donné que vous vous avérez incapable d’ apporter des arguments solides qui tiennent la route et qui aillent dans le sens contraire des miens , et puisque je ne saurais être dans le secret des dieux alors vous essayez de me persuader que forcément les arguments que je mets en avant ne valent rien et ne sauraient être qu’ approximations et autres raccourcis des plus hâtifs …………….

          Je reprends vos termes : « Donc, en partant de ce principe, vous avez droit à votre avis personnel mais vous n’avez pas droit de dire que l’avis de votre adversaire n’est pas valable étant donné qu’on dispose tous d’une quantité d’informations limitée. »

          Mais comment ça « j’ ai droit » ??
          Et un peu que je l’ ai !
          En outre , je vous ferais remarquer que pour que j’ ai le droit ou non d’ exprimer un avis personnel , sans m’ octroyer pour autant celui d’ envoyer aux fraises celui de mon « adversaire » encore eut-il fallu que ce dernier en ait un de précis et à la hauteur du sujet , or il n’ en a aucun ; ce qu’ il a rédigé est à la fois à la portée de n’ importe quel pignouf de passage mais en plus ce gazier se permet de nous dire ce que nous devons penser et ce que nous avons le droit d’ exprimer ou non et même de placer des panneaux indicateurs à l’ attention de Laurent , notre hôte , qui comme chacun le sait est quelqu’ un qui a besoin qu’ on lui montre en permanence le chemin à suivre voire qu’ on lui tienne la main à tout bout de champ ……. et où il va là ?

          Dans la vie , quand on se permet de faire de telles remarques pleines de tellement de sous-entendus désagréables , il vaut mieux savoir un minimum de quoi il est question , autrement on passe pour des cons ou mieux , de gros prétentieux ignares mais boursouflés d’ orgueil à l’ égo démesuré ……..

          Perso , quand je ne sais pas ou que je ne maîtrise pas , je pose des questions ou je ferme ma gueule ; maintenant , errare humanum est , et on peut tous se planter malgré tout ; il n’ empêche qu’ il y a une conduite élémentaire à tenir si on tient à limiter la casse …………….

          Donc , pour ma part j’ ai exprimé avec force détails ce que je pensais du F-35 et pourquoi je le pensais ; vous n’ êtes pas d’ accord , très bien c’ est votre droit , mais de grâce amenez du concret , pas des procès d’ intention …………

          Je réponds involontairement à votre deuxième paragraphe un peu plus bas .

          Quant au troisième , il n’ y a aucune espèce de complotisme là-dedans c’ est une réalité ; c’ est plutôt de nier cette réalité qui relève du « complotisme » et du déni de réalité ……………..
          Oui , les USA veulent tuer l’ Europe car ils en ont une trouille bleue ( à mon avis , cette « peur » si elle est fondée par nature est loin d’ être rationnelle dans son intensité ressentie ) ; ils savent pertinemment que si cette Europe , ce vieux continent matrice de ce que sont devenus les américains , venait à s’ unir en bloc-puissance , c’ en serait terminé de l’ hégémonie et du leadership US sur l’ Europe et sur le reste du Monde et ça ils ne le veulent à aucun prix …………….
          C’ est comme ça …………

          Non , ne vous la racontez pas , « Les Américains n’ ont pas développé leur propre avion de chasse en établissant des partenariats avec plusieurs nations alliées » , ils les ont mises à contribution , nuance !

          Ils se sont démerdés pour nous court-circuiter et s’ assurer de marchés captifs privant ainsi l’ industrie européenne de Défense de substantielles autant que précieuses retombées économiques tout en promettant monts et merveilles concernant les leurs à tous ceux qui sont entrés dans leur jeu en s’ imaginant obtenir le Graal …………
          Pire encore , ils reproduisent ce qui a si bien fonctionné avec feu l’ URSS , en nous entraînant dans une course effrénée à la technologie , ce qui va nous épuiser tandis que de leur côté ils préparent ce qui rendra nos efforts à la fois inutiles et contre-productifs à terme ; c’ est un piège cousu de fil blanc , certains ont l’ air de trouver follement amusant de se précipiter dedans , grand bien leur fasse …………..
          La France et l’ Allemagne se sont associées car justement la barre paraît déjà trop haute pour un seul pays à la fois financièrement et technologiquement , cherchez l’ erreur ………… sachant que jusqu’ à preuve du contraire la construction européenne tourne autour du petit doigt des USA via l’ inféodation d’ une Allemagne qui n’ a pas eu à trop se casser la tête pour sa propre défense grâce à qui ? aux USA ………….. Une Allemagne qui doit désormais plus que jamais maintenir sa cohésion sociale qui s’ appuie sur la puissance de son mercantilisme économique tourné à l’ export , précisément vers les USA ( véhicules ) et vers l’ Est , une Allemagne qui n’ a plus autant besoin de l’ Europe que nous , une Allemagne qui risque ainsi de nous lâcher en plein milieu du gué non sans avoir renforcé son outil de Défense au détriment du nôtre …………….

          Quant aux USA ils n’ ont besoin de personne ou presque …………… mais ils sont assez doués pour le faire croire ……………..

          • Stoltenberg dit :

            « Alors déjà , vous ne la comprenez pas ou vous ne l’ acceptez pas , ce n’ est pas du tout la même chose ………….? »
            .
            Les 2 à la fois. J’ai lu la critique que vous portez à l’égard du F-35. Sauf que cette critique ne fait référence à aucun élément factuel. Et l’objectif de ma réponse consistait à dire que, de toute façon, toute possibilité d’évaluer les capacités du F-35 et de les comparer à celles du Rafale (qui sont également inconnues), est au delà de nos capacités cognitives, car nous ne disposons pas d’informations nécessaires. La discussion sur le F-35 est, par conséquent, vidée de son essence qui est celle d’établir la vérité. Elle devient un concours d’idées vagues qui, par principe, ne peuvent pas être soutenues faute de manque d’arguments, et de discours de propagande. Ainsi, être « pour » ou « contre » le F-35 se ramène à être « pour » ou « contre » l’Amérique.
            .
            L’objectif du 2ème paragraphe de mon commentaire consistait à dire que la seule façon d’évaluer les capacités du F-35 peut être effectuée de manière indirecte et consiste à observer les décisions des acteurs qui sont beaucoup mieux informés que nous. Ainsi, nous constatons que le principe de furtivité permet de donner un avantage significatif (sur les avions ainsi que véhicules terrestres, navires et sous-marins…), c’est pourquoi tous les acteurs majeurs le développent. Nous constatons également que le F-35 a connu un succès d’exportation majeur malgré son prix élevé. Si vous vendez un avion dont le cout unitaire dépasse les 100 millions de dollars + le cout de la maintenance, vous avez intérêt à ce qu’il soit au top niveau.
            .
            « Donc , pour ma part j’ ai exprimé avec force détails ce que je pensais du F-35 et pourquoi je le pensais ; vous n’ êtes pas d’ accord , très bien c’ est votre droit , mais de grâce amenez du concret , pas des procès d’ intention ………… »
            .
            Justement, ce que je tenais à vous dire c’est que ces détails sont insuffisants. Vous parlez du manque de manoeuvrabilité du F-35, de sa supposée visibilité en infrarouge etc., comme si c’étaient des faits admis par tout le monde, je ne pense pas que ce soit le cas. Vous parlez des avancées dans la technologie radar or le plus grand avantage du F-35 consiste à être beaucoup moins détectable par radar. Sinon, quelles avancées seraient capables de mettre en danger cet avion d’ici 30 ans? Et tout cela, sans parler de la doctrine d’utilisation du F-35 et de ses rôles potentiels sur le champ de bataille. Vous parlez du fait que le F-35 pourrait être détecté par ondes sonores (ce qui sera logiquement difficile si l’avion vole à une vitesse qui dépasse celle du son) ou par lumière visible (je n’ai jamais vu un avion invisible :)).
            .
            En ce qui concerne l’Amérique, je suis persuadé que ce sont nos alliés. Malgré nos différences, on fait tous partie de la civilisation occidentale. Celle-ci est menacée plus qu’en toute autre circonstance depuis la défaite de l’Allemagne nazie et la chute du bloc soviétique. Les ennemis principaux sont la Chine communiste, la Russie et l’islamisme. L’histoire montre que quand nous ne sommes pas unis, nous mettons en péril notre mode de vie. Nos méthodes de gouvernance démocratiques et nos libertés ont leurs faiblesses. Nos ennemis savent très bien exploiter ces faiblesses. Les pays totalitaires ont beaucoup plus de facilité à mettre en place une politique à long terme et/ou une politique qui ne tient pas compte de la liberté et de la dignité humaine ainsi que des valeurs morales ainsi que d’exploiter les libertés dont nous jouissons pour nous affaiblir sur le plan social ou économique. Les « 55 jours à Pékin » (ainsi que plein d’autres exemples) ont montré que unis nous sommes invincibles.

          • ScopeWizard dit :

            @Stoltenberg

            « Elle devient un concours d’idées vagues qui, par principe, ne peuvent pas être soutenues faute de manque d’arguments, et de discours de propagande. Ainsi, être « pour » ou « contre » le F-35 se ramène à être « pour » ou « contre » l’Amérique. »

            Non , tout ça ne se résume pas à être pour ou contre le F-35 et encore moins de part le positionnement choisi à être pour ou contre les États-Unis d’ Amérique , c’ est bien plus complexe et subtil qu’ un tel raccourci intellectuel ……….

            Vous oubliez que ce sont les USA qui donnent le LA mais que parallèlement rien ne nous oblige à les suivre aveuglément dans cette voie …….. ce sont eux qui nous y entraînent .
            Le succès à l’ export du F-35 n’ est certainement pas dû à ses seules qualités que celles-ci soient prétendues ou bien réelles , cela se joue à d’ autres niveaux très fortement imprégnés de politique et de rapports entre les gouvernements respectifs des pays concernés .
            De toute façon , vous voilà bien naïf ; imaginons que par le plus grand des hasards ou la plus infortunée des malchances , choisissez , le F-35 ne soit pas au top niveau : que croyez-vous qu’ il va se passer ? Que les États-Unis vont rembourser et dédommager les pays acquéreurs à la hauteur du préjudice subi en s’ excusant bien platement ? Eh bien , n’ y comptez pas trop …………..

            « ce que je tenais à vous dire c’est que ces détails sont insuffisants. Vous parlez du manque de manoeuvrabilité du F-35, de sa supposée visibilité en infrarouge etc., comme si c’étaient des faits admis par tout le monde, je ne pense pas que ce soit le cas. »

            Et après ?
            Comme vous le dites en substance vous même , rien n’ est sûr à 100% tellement l’ info a du mal à circuler ; cependant , rien ne nous empêche de nous faire notre propre idée en s’ appuyant sur quelques connaissances de base qui permettent de déduire un certain nombre de choses que la rumeur parfois insistante a plutôt tendance à accréditer .
            Donc , « vous ne pensez pas que » , tandis que pour ma part c’ est tout le contraire , bref chacun a son idée ; je respecte la vôtre même si je trouve qu’ elle manque de consistance , respectez donc à minima la mienne , je n’ en demande pas davantage…………

            « Vous parlez des avancées dans la technologie radar or le plus grand avantage du F-35 consiste à être beaucoup moins détectable par radar. Sinon, quelles avancées seraient capables de mettre en danger cet avion d’ici 30 ans? »

            Et bien , mais précisément les avancées dans les performances de détection des systèmes RADAR , pardi !

            « Et tout cela, sans parler de la doctrine d’utilisation du F-35 et de ses rôles potentiels sur le champ de bataille. »

            Mais on s’ en fout de la doctrine , le champ de bataille va évoluer lui aussi , la doctrine d’ utilisation du F-35 avec , et au bout d’ un certain temps le F-35 sera dépassé à son tour , ma foi rien de moins normal ……………..
            Regardez et comparez avec l’ évolution des B-52 par exemple , des avions qui se sont plusieurs fois adaptés et qui jouent toujours un grand rôle jusqu’ au jour où ils seront définitivement obsolètes eux aussi ……………

            « Vous parlez du fait que le F-35 pourrait être détecté par ondes sonores (ce qui sera logiquement difficile si l’avion vole à une vitesse qui dépasse celle du son) ou par lumière visible (je n’ai jamais vu un avion invisible :)). »

            Eh ben oui , évidemment ; moins un avion génère de bruit et moins il est repérable au son : quant au bang supersonique effectivement il est audible dès le moment où l’ avion franchit le mur du son et tant qu’ il reste à vitesse supersonique .
            Il me paraît assez logique et normal que vous n’ ayez jamais vu d’ avion invisible , le contraire prouverait qu’ il y a eu comme un COUAC dans la conception ………………..
            Cela étant , le camouflage peinture ça existe et les OSF ou EOTS promettent de grandement évoluer et pourront repérer et suivre des aéronefs à plusieurs dizaines de nautiques ( 1852 m ) de distance puis les engager en BVR grâce notamment à des ciblages LASER …………
            D’ un autre côté , d’ importantes recherches sont actuellement en cours afin de mettre au point des camouflages actifs plus efficaces voire même des sortes de « capes d’ invisibilité » permettant de dissimuler au maximum l’ avion des regards humains ou optroniques ………….. en revanche , je ne saurais vous dire à quel stade en sont ces recherches ………….

            Oui , les USA sont nos alliés et le resteront tant que nous leur serons utiles et que nous ne nous opposerons pas à leur volonté .
            Je suis d’ accord avec votre positionnement excepté sur la Russie qui plutôt qu’ être notre ennemie aurait plutôt le camp occidental comme ennemi ; la Russie a fait beaucoup d’ efforts afin de se rapprocher de nous et même de l’ OTAN pendant des années mais les faucons du Pentagone et de la Maison Blanche ont préféré la laisser de côté et lui chercher autant de noises que possible à la première occasion , en conséquence de quoi la Russie a fait volte-face et cherche désormais à nous nuire ainsi que d’ autres alliances qui ne sont pas bonnes pour nous autres , pauvres européens…………..
            Si nous étions unis en une Europe bloc-puissance entre nations et peuples distincts respectueux de l’ identité de chacun autour d’ une amitié réelle et partagée , nous serions beaucoup moins sensibles à tous les éléments extérieurs , par contre nous aurions très grand intérêt à surveiller nos éléments intérieurs et à faire le ménage au besoin ……………
            Et attention à la notion de « liberté » ; perso , j’ ai depuis longtemps dans l’ idée que cette liberté ne nous autorise pas à faire tout ce que l’ on veut mais à faire tout ce que l’ on peut , ce qui constitue selon moi une nuance de taille ……………….

            Je crains fort que depuis que nous sommes dans les 8 milliards , même unis comme les cinq doigts de la main nous ne soyons plus jamais « invincibles » …………….

      • Dany40 dit :

        @Scopewizard

        Autant je suis d’accord sur certains points …. En particulier l’ambition trop élevé du F-35 par rapport aux technologies disponibles à son lancement (une cause importante de ses retards et surcoûts) … Autant je ne vous suis pas sur vos conclusions sur l’avion F-35 qui en découle .
        Pour rappel le F-35, tel que souhaité en 1999 au lancement du programme, était censé être un F-22 low cost assurant ses couts réduits par des choix de compromis assumés. Son rayon d’action , sa vitesse air, son agilité dans les airs, ses emports disponibles, son niveau de furtivité…. Tout cela a été chiffré de façon précise dans le rapport fondateur de la RAND commandé par l’USAF, et le F-35 d’aujourd’hui possède exactement ces capacités cités au niveau qui avait été demandé en 1999.
        Ce qui a changé et n’a pas été tenu … C’est le cout d’achat de l’avion qui était souhaite à 40 millions de dollars . Mais la raison à cela est claire : les capacités de mini AWACS, la massive automatisation, le logiciel central et la fusion de donnée , la liaison de donnée de nouvelle génération … Tout cela a débarqué en route dans ce programme. Voila où se cache l’ambition démesurée où je vous rejoins.
        Mais par contre on ne peut pas dire que le F-35 est un échec car basé sur la furtivité passive. Pour rappel en France Dassault s’empresse de lancer le SCAF pour fournir au plus vite un remplaçant furtif au Rafale …. Dont la non furtivité pose de sérieux problèmes pour faire face aux 40 prochaines années.

        Donc pour l’idée d’une furtivité qui serait obsolète et inutile …. Pas dans les 40 prochaines années si on en croit les actes de l’industrie aéronautique française. Cela ne fait pas de la furtivité une recette magique … Cela rappelle juste que cela devient un pre- requis incontournable pour tout avion de combat d’avenir.

        Enfin, concernant les qualités de vol du F-35, beaucoup parlent selon leurs propres certitudes sans sources, et les mêmes personnes refusent obstinément d’écouter ceux qui savent … Les pilotes.
        Tous les retours confirment que le F-35A dispose d’une agilité globale le plaçant entre le F-18 et le F-16. On nous a confirmé plusieurs fois que les pilotes parlaient du F-35 comme étant un F-18 à « quatre moteurs » …. Référence à la grosse puissance d’accélération du F-35. Pour les senseurs ce sont les pilotes de plusieurs pays qui en exercice massif conjoint ont appelé le F-35 « mini AWACS » …. et ses missions en Syrie le confirme.

        S’il ne faut pas occulter que des défis , en particulier logiciels, restent à relever pour débloquer 100% des promesses de cet avion… Il faut à un moment comprendre aussi qu’il dispose aujourd’hui de toute une liste de capacités 100% opérationnelles, et ce sont justement celles sur lesquelles les programmes SCAF et Tempest ont vocation à rattraper le retard.

        A partir de là il ne faut pas s’étonner du succès export du F-35… Raison politiques ou non.

        • ScopeWizard dit :

          @Dany40

          « Autant je ne vous suis pas sur vos conclusions sur l’avion F-35 qui en découle . »

          Allons bon , encore un qui ne me suit pas ; décidément , vous ne feriez pas un meilleur détective que l’ ami Stoltenberg ……….. 😉

          « Mais par contre on ne peut pas dire que le F-35 est un échec car basé sur la furtivité passive. »

          Scrogneugneu ! Mais qui vous parle d’ échec ???
          Ce n’ est pas un « échec » , c’ est une équation extrêmement complexe à résoudre qui compte tenu de l’ époque où elle a été posée ne pouvait pas l’ être de façon entièrement satisfaisante ; il s’ agit d’ un furtif de taille compacte , d’ un avion capable de décoller et d’ atterrir verticalement , et qui doit en gros savoir tout faire dont l’ AWACS de poche et le jet de combat embarqué tout en affichant un haut niveau de performances ………… ça fait beaucoup !

          Cet avion n’est ni un échec commercial ( mais ça c’ était très prévisible ) ni un échec technologique ; en revanche , plus il met des années à être au point plus il revient cher et plus le temps passe et joue contre lui ………………
          Nous sommes là dans du factuel , c’ est un constat , non un souhait ou un phantasme ………

          « Pour rappel en France Dassault s’empresse de lancer le SCAF pour fournir au plus vite un remplaçant furtif au Rafale …. Dont la non furtivité pose de sérieux problèmes pour faire face aux 40 prochaines années. »

          Et selon moi , c’ est bien là que se situe le piège et plutôt que de nous accrocher à cette idée de furtivité passive face à la détection au RADAR , nous ferions bien mieux sans pour autant l’ abandonner totalement , de chercher une autre voie en mesure de l’ inclure au besoin ……………

          Je vous ferais remarquer que le Rafale a précisément été entièrement redessiné en vue de l’ exigence de furtivité survenue quasiment à la dernière minute , ce qui a donné après le démonstrateur Rafale A , le Rafale C01 dès 1991 …………..
          Alors certes son niveau de « furtivité » se situe loin de celui du F-35 mais tout de même cette capacité a été prise en compte et le défi a plutôt été bien relevé .

          « Donc pour l’idée d’une furtivité qui serait obsolète et inutile …. Pas dans les 40 prochaines années si on en croit les actes de l’industrie aéronautique française. Cela ne fait pas de la furtivité une recette magique … Cela rappelle juste que cela devient un pre- requis incontournable pour tout avion de combat d’avenir. »

          Probablement , mais il s’ agit de ne pas tout miser là-dessus sachant que dans les 40 ans à venir les furtifs d’ aujourd’hui seront vraisemblablement aussi visibles que la Tour Eiffel vue depuis le Champ de Mars …………
          Donc , ceux qui entreront en service dans 10 ou 15 ans seront certainement bien mieux lotis que le F-35 ; net avantage prévisible au SCAF .

          « Enfin, concernant les qualités de vol du F-35, beaucoup parlent selon leurs propres certitudes sans sources, et les mêmes personnes refusent obstinément d’écouter ceux qui savent …Les pilotes »

          Quelle confiance accorder à leur propos ?
          Si les pilotes se mettent à descendre en flammes le fleuron de LM , quid des commandes à l’ export ?

          « Tous les retours confirment que le F-35A dispose d’une agilité globale le plaçant entre le F-18 et le F-16. »

          Mais c’ est nul ça ! Le vénérable Mirage 2000 est meilleur que les deux réunis ; sur ce plan là du moins !
          Et puis , quel F-16 et quel F-18 ? Dans quelles configurations , quelles conditions ?

          Ensuite , attention aux termes employés : « agilité » ne veut pas dire grand-chose , l’ agilité rejoint l’ hyper-manœuvrabilité qu’ il ne faut pas confondre avec la « maniabilité » ; la différence :
          la maniabilité est la capacité de réagir vite et bien aux sollicitations demandées ( en gros , plus l’ avion est réactif et ses commandes répondent vite , plus il est maniable ) , la manœuvrabilité est la capacité d’ effectuer les diverses manœuvres possibles de façon qualitative , c’ est à dire que plus il s’ avère capable d’ amplitude , de rapidité , de fluidité , et de précision dans ses mouvements , plus l’ avion est manœuvrable et parvient à s’ affranchir des contraintes aérodynamiques qui par nature constituent autant de limites .
          En général , maniabilité et manœuvrabilité vont ensemble ; lorsque les avions sont extrêmement manœuvrables on parle alors d’ hyper-manœuvrabilité ou d’ « agilité » …………..perso , je trouve ces termes un poil abusifs , mais bon ………….

          En comparaison , comme déjà mentionné le Rafale est vraiment très manœuvrant mais peu « furtif même s’ il a été entièrement redessiné avec succès en fonction de cette exigence de dernière minute dès le prototype C01 de 1991 qui correspond peu ou prou au Rafale de série que nous connaissons …………..

           » On nous a confirmé plusieurs fois que les pilotes parlaient du F-35 comme étant un F-18 à « quatre moteurs » …. Référence à la grosse puissance d’accélération du F-35. Pour les senseurs ce sont les pilotes de plusieurs pays qui en exercice massif conjoint ont appelé le F-35 « mini AWACS » …. et ses missions en Syrie le confirme. »

          Les avions américains comme le F-22 Raptor ou le F-35 Lightning II sont conçus dès le départ pour être les plus furtifs possible , seulement ils ne datent pas d’ hier et depuis l’ informatique a beaucoup progressé , ils coûtent donc très cher de la table à dessin à la fabrication , doivent compenser énormément par un besoin impératif d’ une grosse puissance moteur ( quel que soit l’ avion , un nouveau moteur ça coûte très cher et prend 10 à 15 ans à être mis au point ) , ce qui entraîne ipso-facto un besoin d’ emporter beaucoup de carburant ce qui à son tour alourdit ces machines et exige de la place donc du volume ( ce qui n’ est pas l’ idéal pour conserver à l’ avion une taille de guêpe et obéir à la fameuse Loi des Aires incontournable si l’ on tient à être supersonique ) …………….. OR , tout comme les avions russes tel le Sukhoi SU 35 C ou notre Rafale si performants , le F-22 ou le F-35 se doivent aussi d’ être les plus manœuvrables possibles d’ où de grandes surfaces de contrôle , des matériaux combinant légèreté et solidité , des revêtements adaptés , des systèmes et de l’ avionique redondants afin de garantir un maximum de survie en cas de panne , etc ………………..

          Alors qu’ avec de la volonté et suffisamment de budget , le Rafale pourrait être énormément amélioré voire agrandi , comme je l’ ai déjà exposé il y a quelque temps , en gagnant en furtivité et certainement en connectivité ou fusion de données tout en conservant une excellente manœuvrabilité , en revanche parvenir au même gap d’ amélioration sur F-22 ou F-35 sera plus difficile , ce sont deux avions plus « figés » dans ce qu’ ils sont ………………….

          Ne pas perdre de vue que le chasseur le plus performant en combat aérien est toujours le McDonnell Douglas F-15 ( aujourd’hui Boeing ) qui affiche un palmarès exceptionnel des plus impressionnants : 104 victoires pour 0 pertes …………….

          Un F-15 modernisé et doté des technologies les plus récentes et performantes dont par exemple la poussée vectorielle et une voilure redessinée serait des plus redoutables encore aujourd’hui alors que son premier vol remonte à 1972 ( J.O de Munich ) pour une mise en service en 1976 ( année du bicentenaire des USA ) ………….

          En bref , selon moi , la « furtivité » aussi intéressante et utile qu’ elle puisse être jusqu’ à constituer un atout majeur , ne fait pas tout et n’ est pas l’ Alpha et l’ Oméga du combat aérien tout en étant une sorte de quadrature du cercle vous contraignant à résoudre des équations de plus en plus complexes …………

           » S’il ne faut pas occulter que des défis , en particulier logiciels, restent à relever pour débloquer 100% des promesses de cet avion… Il faut à un moment comprendre aussi qu’il dispose aujourd’hui de toute une liste de capacités 100% opérationnelles, et ce sont justement celles sur lesquelles les programmes SCAF et Tempest ont vocation à rattraper le retard. »

          Oui , mais je le répète , rattraper quelque retard aussi important soit-il ne sera pas suffisant donc nous condamne à pousser plus loin nos propres curseurs ………..

           » A partir de là il ne faut pas s’étonner du succès export du F-35… Raison politiques ou non. »

          Je vous rassure , son « succès » ne m’ étonne pas du tout , il était déjà écrit à partir du moment où l’ Europe a laissé cet avion pénétrer son marché et décidé de collaborer à son développement …………..

    • Chanone dit :

      @ Souvenir d’Asie Centrale Soviétique
      Absolument désolé que la liberté d’opinion, et l’envie de communiquer puisse choquer…
      Mais comprenez que devant une telle nouvelle -le F35 B remplit son contrat-, le monde entier en tombe ébahi.

    • ScopeWizard dit :

      Tiens , je vais compléter par le volet politique ……….. qui évidemment rejoint le volet technologique ……………

      Selon ma petite analyse personnelle , hormis son rôle létal d’ avion de combat , le F-35 est politiquement et économiquement une arme à double tranchant et permet aux USA de s’ appuyer sur deux axes afin de « détruire » les capacités de l’ Europe en matière de construction aéronautique militaire de pointe ……………

      1) Le F-35 via l’ OTAN et les divers partenariats associés au sein même d’ une Europe à majorité sous influence hégémonique US voit ses capacités à être exporté décuplées par la création de marchés captifs qui privent cette même Europe qui pourtant sait produire ses propres avions de combat qui sont de surcroît de grande qualité de son marché à elle ……..
      Donc , en conséquence , non seulement l’ Europe se fait concurrence à elle-même mais en plus elle se torpille sa propre industrie ………..
      En gros , nous produisons nos avions , ça coûte cher tandis que nos moyens financiers sont fort limités comparativement à ceux des USA , et ils ne se vendent pas ou pas suffisamment là où il pourraient le faire le plus naturellement et facilement du Monde à cause des produits concurrents venus d’ un autre continent qui leur chipent un maximum de marchés parce que l’ Europe laisse faire et ne se protège pas ………………

      Bref , ouverte aux quatre vents , l’ Europe se scie elle même la branche sur laquelle elle s’ assoit …………..

      2) Toujours selon un raisonnement logique , le second axe sur lequel s’ appuient les USA consiste à se projeter sur la durée et à réitérer ce qui a en partie conduit feu l’ URSS à sa perte puis à sa chute , à savoir l’ air de rien , contraindre les européens à se lancer dans une sorte de course aux armements la plus technologique qui soit ( la course ) qu’ ils risquent de perdre une fois leur retard rattrapé en matière de furtivité face à la détection au RADAR …………..

      Alors , certes , à coups d’ efforts et de milliards l’ Europe va combler ses lacunes et faire jeu égal avec les USA sauf que ces derniers ont toutes les chances d’ avoir un jeu d’ avance et de nous sortir une nouvelle technologique de la mort qui tue qui rendra leurs propres avancées actuelles complètement obsolètes et portera le coup de grâce à une Europe à juste titre fière des siennes mais épuisée et rincée suite à tant d’ efforts consentis ……………. et une fois la gazelle épuisée , que fait le lion ?

      Développons un peu ……

      Partons dans ce que je considère n’ être qu’ une fiction ayant toutes les chances de s’ avérer réalité ( pour ça il ne faut pas hésiter à voir sur le long terme et à se projeter le plus loin possible ) : je suis ( du verbe « être » ) les USA , mes moyens financiers comme technologiques comparativement à n’ importe quel autre pays du Monde actuel sont colossaux , pour mes besoins perso je décide de me protéger de la détection en concevant des engins aux formules aérodynamiques très imparfaites mais me permettant d’ atteindre mon objectif , ne pas être détecté par tout système radar adverse ou alors le plus tard possible ………………
      Pour cela , je dépense des dizaines de milliards de Dollars et comme tout le monde ou à peu près autour de moi est en retard , je propose des matériels qui poussent à une course de rattrapage tandis que nombre de pays n’ en ont ni les moyens financiers , ni la technologie …………
      Seulement , à côté de ça je dépense également beaucoup d’ argent mais cette fois-ci bien plus discrètement dans la mise au point de systèmes de détection au RADAR nettement plus performants ; eh oui , qu’ est ce qui m’ en empêche ?
      Rien du tout ……………
      Alors , pendant ce temps je profite de mon avance pour m’ équiper , pousser la recherche , vendre mon si mirobolant matos à d’ autres mais au prix de l’ or , tandis que ceux qui ne l’ entendent pas de cette oreille et qui décident de réagir s’ épuisent et se ruinent à me rattraper et puis , le moment venu , j’ annonce que cette technologie est désormais dépassée , qu’ il faut impérativement passer à autre chose dans de brefs délais ( là aussi j’ ai beaucoup avancé voire j’ ai déjà des appareils prêts à prendre très rapidement la relève ) et que les USA ont mis au point la parade ……………….

      Et que va t-il se passer selon vous ?

      Eh bien , vu que la « furtivité » est caduc , tous ceux qui auront bossé dessus et puisé dans le capital de leurs ressources parfois maigres se retrouvent comme des cons , la queue à l’ air ( oui je sais l’ image est osée , ben il est tard que voulez-vous ? ) ………….. et voilà comment je continue de dominer et de creuser l’ écart jusqu’ à ce que ce dernier ne soit plus rattrapable ……………….

      Ce qui nous menace ou devrait nous menacer dans un avenir proche c’ est ce que l’ on appelle AA/AD ou A2/AD pour Anti Access/AreaDenial , c’ est à dire une défense anti-aérienne se voulant impénétrable , afin de la contrer , est-on sûrs que la furtivité constitue la solution ?
      Cette « interdiction d’ accès » ou « déni d’ accès » par la voie des airs exige sur le terrain de la zone à couvrir le déploiement de moyens bien plus sophistiqués que ce que connaissions jusqu’ alors concernant la guerre électronique – tant pour contrer une éventuelle offensive que pour l’interdiction d’accès à des zones considérées comme stratégiques – des déploiements comme celui de batteries de missiles russes à longue portée du type S300 et S400 , eux-mêmes guidés par des systèmes électroniques , des missiles de type dit surface-air qui sont connus des Occidentaux depuis au moins la fin des années 1990 concernant les S300 …………..
      Afin de passer entre les maillages de tels filets quitte à devoir se faufiler , l’ hyper-agilité et l’ hyper-vélocité risquent de supplanter la recherche absolue de discrétion à la détection RADAR , le « tir » pouvant intervenir à grande distance et hors de portée des systèmes d’ alerte et de défense adverses , de même une saturation des dispositifs A2/AD par de très nombreuses attaques simultanées n’ est pas à exclure …………………

      La « furtivité » au RADAR n’ aura donc vraisemblablement qu’ un temps , par conséquent galoper à perdre haleine après cette technologie comme des chiens le feraient après un frisbee peut s’ avérer dangereux ………………. pour l’ Europe et surtout pour la France …………

  9. Greg dit :

    L histoire ne dit pas si les russes les ont eux aussi vu…….

  10. Lucy dit :

    Un rapport de 2015 et la réalité de 2019 peuvent tous les 2 être vrai.

    • mayce dit :

      et c’est juste dommage que personne ne le comprenne .. il y a eu les estimations et là la realité du terrain s’est montré meilleure .. quel est le probleme?

      • Bouli dit :

        et puis, le but de ces rapports, c’est aussi de pointer les faiblesses pour … trouver des solutions. Et je ne doute pas que les américains aient exigés une amélioration de la part de LM. Ca ne rigole pas au Pentagone.

  11. Jean (le 1er) dit :

    Bien que non fan de la dinde, je trouve que c’est quand même une bonne nouvelle sachant que cet appareil équipe également la Royal Navy une autre nation OTAN

  12. B21 raider dit :

    Parce que le rafale, est intervenu en environnement protégé par le s400 peut être ?

  13. Dany40 dit :

    Je suis curieux de lire les explications de ceux qui brandissent sans les lire les rapports du DOT&E … Quel grand complot de désinformation vont ils inventés pour justifier le fait qu’un avion, selon eux même pas capable de voler, mène à bon rythme des missions opérationnelles en zone de guerre.

    • Carin dit :

      A@dany 40
      Sauf que personne ne dit que l’avion ne vole pas… mais qu’il est facile d’annoncer une centaine de missions de renseignements/bombardement sur la Syrie. Ça vaut les déclarations d’un fada qui aurait bombardé Orly à bord de son ULM…
      Les israéliens ont tentés de faire mieux en matière de pub, ils ont montrés l’avion en vol… Bon ils ont juste oublié que certains connaissaient Beyrouth..
      donc messieurs les américains, mettez au point votre avion, et cessez de vouloir à tout prix nous faire prendre des vessies pour des lanternes.. même green. C’est valable aussi pour vous dany 40.

  14. Raymond75 dit :

    Il faut au moins cela pour attaquer des terroristes dans un pays dépourvu de toute défense anti aérienne.

    • Barfly dit :

      ça vaut aussi quand les russes déploient des S35 et même un S57 pour bombarder des rebelles en Syrie et dans ces cas là, il y a moins d’ironie de votre part…

  15. Berkut dit :

    1200 heures sur 50 jours, ça fait 24 heures de vol par jour.
    On y parle de « vols de 6 heures », donc si on prend ça pour une moyenne, ça fait 4 sorties par jour, d’au plus 4 avions. C’est probablement moins, et cohérent des difficultés à « garder plus de 2 ou 3 avions en état de vol sur un jour donné » mentionnées dans l’article. Il doit peut-être y avoir des « re-launch » de certains appareils « bons de vol », de la cannibalisation pour ce faire, du « surge », mais au détriment de la regénération du potentiel de la flottille etc. Notez qu’en terme d’emports et d’heures de vol, l’ATL-2 ne fait pas moins bien. Il en faut des heures pour aller en Syrie en Atlantique-2. Que le F-35 transite pendant plus de 2H30 dans chaque sens pour 20 minutes de « playtime » et larguer deux crottes ne rend pas ce transit depuis le bateau plus productif que celui l’ATL….qui peut rester plus longtemps sur zone ). Les Marines ne feraient sans doute pas moins bien avec des Super-Tucano embarqués « à la Doolittle ». Pas d’intrusion « furtive », pas de vol supersonique, pas de sollicitation de fonctions particulières de sa chaîne « sensor to shooter ». Plus-value du F-35 pour aller caraméliser du barbu : nulle. Un P-8 Poséidon (737 militarisé, transsonique) aurait au moins permis à son équipage d’aller pisser…

    • ScopeWizard dit :

      @Berkut

      Intéressant …………. et comparaison pour le moins ……………. audacieuse ! 😉

  16. Eric dit :

    Evidemment, tout ça ne convaincra pas les pseudo-spécialistes de la « daube volante » qui pullulent sur ce forum… Que voulez-vous, les Marines, le Heyl Ha’Avir israélien ou la Royal Air Force sont des institutions bien connues pour s’équiper de casseroles à cent millions de dollars pièce incapables de voler… ne parlons même pas de combattre.
    Mais plutôt que de regarder la réalité en face, à savoir qu’il y a aujourd’hui toutes versions confondues plus de F-35 opérationnels que de Rafales, de Typhoons ou de Gripen, on continue à faire du « bashing » imbécile : sauf que ce n’est pas ce qui sauvera l’industrie aéronautique de défense européenne de la machine de guerre qu’est le programme F-35. A moins de considérer que les patrons de Dassault ou d’Airbus, qui ont encore fait part de leurs inquiétudes récemment, sont des ignares moins compétents que nos « experts » du forum ?

    • Carin dit :

      À vous lire @eric, vous m’en faites un drôle d’expert, parce que pour sortir qu’a l’avenir le monde dit libre, volera que sur F35, ça relève d’un grand savoir que même les dieux ignores.

    • MERCATOR dit :

      Excusez moi de vous le dire mais l’argument développé qui énonce « que l’avion est bon puisqu’il a été choisi » est le type même de l’argument spécieux, quant à l’argument disant qu’il est opérationnel lui est tout bonnement un mensonge, mais je vous laisse le soin de lire le rapport complet en PDF très récent des autorités US qui disent tout à fait le contraire, oui je sais c’est en Anglais Américain .

      https://www.gao.gov/assets/700/692307.pdf (il faut ensuite cliquer sur le second lien )

    • Chanone dit :

      @ Eric
      Qui pose question, et attends donc une réponse…
      La capacité du F35 a combattre pose question. En revanche, sa capacité à s’exporter n’en pose aucune.
      Je tiens donc aux guillemets sur mon titre autoproclamé d' »expert », parce que cela implique un certain recul, et aussi du second degré sur cette question, cruciale, de la défense en France: c’est une problématique qui est vaste, puisqu’elle démarre avec le degré de formation des ingénieurs, des techniciens, se poursuit avec la capacité d’innovation et de financer les budgets (ouch!) pour arriver enfin sous forme d’innovations entre les mains des utilisateurs.
      .
      Retransposé au F35, ce projet cyclopéen à purgé les pays collaborateurs de la coquette somme de 5 milliards de bucks, est passé par assez de crises et de drames pour remplir une encyclopédie et l’on nous annonce que par un coup de baguette magique que; « c’est bon, y’a plus de lézards ».
      .
      Okay… Va juste me falloir un temps d’adaptation. Ce n’est pas que j’ai passé un temps infini à baver sur la machine à pomper des crédits mais comme je lis et je regarde aussi ce qui se dit ailleurs sur la question, je vais faire un classement vertical de cette belle nouvelle, selon laquelle « le F35B est combat proven ».
      .
      Par contre, il est incontestable qu’il constitue un péril industriel énorme pour l’industrie européenne. Et son aspect futuriste et ses performances n’y sont pour rien. Il y a cinq ans, ma première contribution sur ce blog était: « peu importe que le F35 soit bon ou mauvais, car il est déjà un succès remarquable: un succès commercial éclatant ».
      .
      Si vous pressurez un peu même les pires détracteurs de cet avion, vous verrez que si ils le détestent, ce n’est pas qu’ils le trouvent mauvais, juste inadéquat à bon nombre de clients Européens, ces pays même qui on avancé de l’argent, ont intégré le programme promettant « un avion 5 ième génération prêt pour 2015 pour, grand maximum, 60 millions de dollars ».
      Ils vont troquer leurs F16 pour la moitié d’un chasseur plus lourd, et encore immature.
      Notez que cela fait déjà deux ans que ce « chasseur » à largué ses premières bombes intelligentes.
      Il a fait sa première mission de guerre l’année dernière.
      Il est certain que le programme avance. La progression est elle à la hauteur des sommes investies? le résultat sera t-il aussi brillant qu’annoncé?
      .
      Moi, « expert », je ne suis juge et partie que sur le Rafale, qui est payé par la nation Française. J’estime légitime d’en suivre les évolutions et les commandes, les missions, car nous sommes forts de ses succès, fautifs de ses déboires.
      .
      Cependant…
      La situation internationale ne permet pas de relâcher l’effort sur nos armées, qui prouvent qu’elles sont employables malgré de graves lacunes (transports tactiques et stratégiques, équipements individuels).
      Le chasseur omnirôle couteau suisse commence tout juste à s’installer dans le panorama que l’on s’aperçoit déjà qu’il n’est pas un bon format pour une aviation de combat.
      Une Europe entièrement équipée par l’oncle Sam perdra les derniers vestiges de sa souveraineté et technologie aéronautique.
      Et de cela, j’en suis certain à moins que de vrai experts n’argumentent pour me contredire ^^.

      • ScopeWizard dit :

        @Chanone

        Franchement , le prétendu expert de papier que je suis vous le confirme : rien à rajouter ou à retirer , selon moi c’ est bien là que se situe le fond du problème compte tenu des données disponibles ! 🙂

  17. ScopeWizard dit :

    « Quoi qu’il en soit, et alors que le déploiement de la 13e MEU touche à sa fin, l’heure est au bilan. »

    Force est de reconnaître qu’ en plein Salon de l’ Agriculture , l’ appellation est plutôt bien trouvée ………..

    Laurent , expert es-formule de circonstances ? Mais oui ! 😉

  18. MERCATOR dit :

    De toutes les façons, loin des déclarations de pacotille du général dans le cadre du rapport intitulé « Options pour réduire le déficit: 2019 à 2028 », la CBO ( bureau du budget du congres) a suggéré
    un plan visant à annuler des achats supplémentaires de F-35 entre 2019 et 2028, devant permettre de réaliser une économie de 13 milliards de dollars pour le Pentagone, selon le CBO. Au lieu d’acheter le F-35, l’US Air Force achèterait 510 F-16 Fighting-Falcon au standard « Block70/75 « Viper » ainsi que 250 F-15 « Advanced Eagle » et la Marine et le Corps des Marines achèteraient 394 F/A-18 « Advanced Super Hornets jusqu’en 2028. Ces achats auraient lieu dans les mêmes délais que celle actuellement en place pour les F-35. Les services continueraient à exploiter les 429 F-35 déjà achetés.

  19. MERCATOR dit :

    Cerise sur le gâteau qui assombrit l’avenir de la bombe volante !

    la plupart des dirigeants turcs de l’époque avec qui les discussions sur l’achat du F-35 ont eu lieue sont actuellement en prison.

    En cas de blocage de la vente de F-35, ( blocage qui rappelons le est due à la possible livraison des batteries de s 400, ce qui met à mal au passage le tartaronesque argument israélien de leur non efficacité) les conséquences seront importantes. En effet, « Ankara est un partenaire essentiel du programme F-35, plusieurs composants clés de la motorisation sont fabriqués par des compagnies turques, tandis que le principal centre européen de réparation et de révision du moteur Pratt & Whitney du F-35 se trouve à Eskisehir, au nord-ouest de la Turquie. Le département de la Défense estime qu’il faudra deux ans pour trouver et qualifier de nouveaux fournisseurs pour remplacer toutes les entreprises turques qui sont expulsées du programme. Autre conséquence, pour l’Otan cette fois, le pays pourrait bien refuser l’usage des installations de la base aérienne d’Incirlik, dans le sud de la Turquie, qui est un lieu de lancement essentiel pour les opérations au Moyen-Orient, notamment la campagne contre l’État islamique, et abrite un stock américain de bombes nucléaires B61, pilier de la dissuasion nucléaire américaine en Europe ».

    • Clavier dit :

      « La plupart des dirigeants turcs de l’époque avec qui les discussions sur l’achat du F-35 ont eu lieue sont actuellement en prison. »
      Vous voyez bien qu’il y a anguille sous roche……même les Turcs ont compris que c’était une arnaque !