Les États-Unis vont maintenir 200 soldats dans le nord de la Syrie

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

16 contributions

  1. Fred dit :

    « « Il est totalement hors de question d’avoir des Français au sol sans les Américains » sur le terrain, avait-on affirmé côté français. » quelle aveux de faiblesse!

    • EricRome dit :

      faiblesse en effet comme toutes les puissances en dehors des Etas-Unis, mais lucidité surtout !!

    • Fred dit :

      @ Fred
      Rester seuls sur place et défendre les Kurdes, supposerait de pouvoir soutenir une offensive de l’armée turque – pays frontalier, 800 000 soldats, 1,5 millions avec les réserves – en transportant nos troupes et leur ravitaillement par voie aérienne ou maritime [ce qui serait un beau challenge politique] et en espérant que leur offensive ne soit pas trop rapide.

      Ben oui, faut pas trop rouler les mécaniques dans ces conditions, à moins de risquer assurément une cruelle déception.

    • Électeur dit :

      Même avec les Américains, la France n’a rien à faire là-bas : laissons-les régler leurs problèmes entre eux.
      Au contraire profitons-en pour donner un billet aller-simple aux djihadistes de nos banlieues.

  2. Duc d'Orléans dit :

    En Indo les Muong et les catholiques, en Algérie les Harkis et maintenant les Kurdes. On a vraiment un certain savoir-faire dans le domaine de la saloperie !

    • Thaurac dit :

      Vous avez raison.
      On a porte ouverte à toute la racaille du monde, mais on lâche toujours ceux qui nous ont aidé.
      Une honte..

  3. farsight dit :

    Me fait plutôt rire se marathon, suffit que les Etats-unis décident de partir de Syrie, pour provoquer une panique chez leurs alliés sur place. Tellement que le pauvre Trump est obligé de garder 200 soldats pour rassurer ses alliés. Si Trump veut partir de Syrie, c’est son choix, pas besoin de venir pleurer devant lui pour rester en Syrie, comme des enfants. Les alliés des Etats-unis peuvent très bien se débrouiller tout seul, comme la France. Non ? A moins que nous ne soyons pas capables ? Ou lâche sans les états-unis pour nous protéger ? Après tout si la France veut rester en Syrie, qu’elle envoie des soldats sur place et son armée. Au lieu d’envoyer les armées des autres, ou des « proxy ». Par ailleurs, un officier français a dit cela récemment et a critiqué les décisions de la France, qui a été vue sur ce site .

  4. Thaurac dit :

    Bon, 200 c’est le minimum syndical qui fait plaisir aux alliés et emmerde les turcs, c’est pas mal joué..

  5. Robert dit :

    Ce suisse d’origine syrienne est parti combattre l’état islamique dans son pays d’origine. Aujourd’hui, il risque la prison en Suisse pour avoir combattu pour un état étranger, remettant en cause le principe de neutralité suisse. Enfin, si on oublie la garde pontificale et les gardes suisses qui se sont fait massacrer par fidélité à Louis XVI.
    https://www.christianophobie.fr/carte/suisse-un-chretien-devant-le-tribunal-militaire-pour-avoir-defendu-les-chretiens-en-syrie

    • Bangkapi dit :

      Il fur une période où ceux qui s’engageaient à la Légion Etrangère pouvaient être poursuivis.
      Qu’en est t’il aujourd’hui ? Probablement que cette loi ancienne est supprimée.

    • Auguste dit :

      Il y a aussi les militaires suisses qui sont arrivés d’urgence et discrètement à Bamako après l' »Opération Serval ».Inquiets sur l’avenir de leurs contrats sur l’or du Mali.Des fois que la France n’en profite pour y mettre la main dessus.Ce qu’elle aurait du faire en toute légitimité.

  6. EricRome dit :

    Il ne faut pas demander trop à la France, encore une fois il manque d’Europe ! unis nous pourrions porter notre voix mais on ne peut pas demander trop à notre pays, que font les autres ? nous sommes déjà bien engagés au Sahel, la plupart des pays européens nous regardent agir à la tv…!

  7. Auguste dit :

    Les US peuvent y laisser même 20 gardes-champêtres,que ça suffirait.Ceux qui voudraient en profiter savent qu’ils peuvent rappliquer à tout moment avec la « grosse artillerie ».

  8. jyb dit :

    Le chiffre 200 n’est pas très signifiant, l’important est le message politique et le positionnement.
    Les us ont trois grosses implantations au nord est. Une « garnison » et une « ba » seront au moins maintenu avec le recours à des privés pour assurer leur fonctionnement à l’image de ce qui se fait en afgha. Ces personnels hors dod permettent de maquiller les chiffres.
    nb : hier (21/02) un attentat près des champs petrolier d’omar a tué au moins 20 personnes (des techniciens et leur escorte) confusion sur les victimes de l’escorte. Premier bilan faisait retour de smp, puis le communiqué officiel disait que l’escorte était assurée par des fds. L’attentat est attribué à daesh mais c’est assez improbable. Je ne vois pas daesh organiser une opération complexe contre des cibles non militaires alors qu’il est à l’agonie. D’autre part pas de revendication.
    C’est un signe (mauvais) que les forces occidentales sur place risquent de subir les attaques d’à peu près toutes les forces présentes…daesh, turcs, syriens, milices si un processus de stabilisation n’est pas rapidement trouvé.

    • Auguste dit :

      Vous parliez tantôt,si je ne me trompe, de mettre des Grecs dans la zone tampon à la frontière turque.J’ajoutais,et aussi des Arméniens.Et bien,ils sont arrivés les Arméniens.Une cinquantaine,pour un service humanitaire pour l’instant.L’idée n’est pas loufoque.Des Turcs qui s’attaqueraient à des Arméniens,ça ne ferait pas une très bonne publicité à Erdogan et pourrait le freiner dans ses ambitions.

  9. Claude dit :

    Qui ne connaissait la situation ?
    La bonne solution, moins chère et beaucoup plus efficace mais les Russes pardi.
    Ils doivent bien se bidonner …