Lockheed-Martin propose l’avion de combat F-21 à l’Inde

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

68 contributions

  1. B21raider dit :

    Je pense que pour ce nouvel appel d’offres, ce sera soit le f-16 (ou le f-21) ou bien encore le gripen-e parce-qu’ils ont besoin d’un monomoteur pas cher pour remplir leurs escadrons de chasseurs et remplacer des zincs vieillissants (mig21, mig27, Mig29, Jaguar, M2000)

    • Polymères dit :

      Logiquement pour le monomoteur « low cost » en quantité, l’Inde devrait continuer, je pense, à privilégier son Tejas, quitte à passer par une assistance extérieure. Ils viennent d’ailleurs de présenter le Tejas MK récemment, ils ont bien l’intention de régler les problèmes de la première version, tant sur ses capacités que sur le côté industriel.
      Pour ce second appel d’offre, je pense que le Rafale reste bien placé, car il a tissé ses liens avec l’industrie locale, il a déjà vendu un premier lot. Le programme MMRCA a été arrêté car il n’était plus du tout adapté et que l’urgence nécessitait d’acquérir rapidement des avions, quitte à passer sur le make in india. Là on entre en fait dans la suite logique de ce qui était prévu, celle d’une participation indienne et en toute honnêteté, en dehors des lobbys (tant russes qu’américains) qui font des scandales politiques autour du rafale, la logique voudrait que ce soit le rafale qui soit le vainqueur, dans la logique du choix d’urgence, cet appel d’offre serait presque procédurier, tel qu’un appel d’offre en Europe ou l’on connait d’avance le vainqueur, mais ou la concurrence du moment permet quand même de faire baisser la facture ou d’obtenir un peu plus.
      La question est de savoir quand l’Inde se décidera t-elle à signer? On se souvient du précédent…

    • R2D2 dit :

      pour les M2000 ils sont en train de les retrofiter donc ils seront a priori les derniers a etre remplacés.

    • Alpha dit :

      Ce sera le TEJAS, l’Inde ne peut pas se permettre de laisser tomber ce programme et de désavouer HAL…
      http://www.air-cosmos.com/aeroindia-2019-le-tejas-mk2-prend-forme-120581

  2. verdi2 dit :

    La finesse initiales des lignes du F16 est bien loin !

  3. Ltikf dit :

    Quelle carrière le F16 !

  4. Raymond75 dit :

    Quand on voit à quel point les variantes de F16 se vendent encore, on est tenté de regretter que Dassault ait mis fin à la production du Mirage 2000, qui s’était je le crois bien exporté.

    • Anonymous dit :

      Elles se vendent parce que c’est les usa et leurs moyens diplomatiques qui le permettent sinon regardez le Gripen équivalent au f16 il est loin de se vendre autant.

    • James dit :

      Le F-16 a duré longtemps parce qu’il n’y avait pas de « trous » entre les commandes, les chaînes ne s’arrêtent pas faute de commandes. Ce n’était pas le cas pour le M2000 où Dassault ne pouvait pas laisser ouvertes trop longtemps ses chaînes en attendant d’éventuelles commandes.

    • NRJ dit :

      Le choix d’arrêter le mirage 2000 était ce qu’il y a de plus rationnel et logique. Le Rafale lui-même était fortement menacé car il n’y avait que 26 Rafales prévus dans la LPM 2013-2019 et il fallait 11 Rafale par an minimum pour assurer la production. A partir de là, aucun intérêt d’avoir à produire un avion dépassé simplement pour des illusions d’exportation où il aurait fallu faire face au F-16 et au Gripen. Le Rafale coûte assez cher comme ça.

  5. Marny dit :

    Encore quelques dizaines d’années de négociations en perspective ………..

    • MD dit :

      Oui. Et ensuite les Indiens annuleront toute cette procédure et en lanceront une nouvelle . Et entretemps, ils devront bien recourir à des solutions intérimaires.

  6. felix dit :

    Pathétique… Ils se sont fait jeter par la porte alors ils reviennent par la fenêtre. Avec un nouveau concept marketing typique LM, donner un nom nouveau à une même chose pour la faire passer pour une autre.

    Et au fait F-21 existe déjà. C’est le nom donné par l’US Navy et les Marines aux Kfir utilisés comme agresseurs…

    • FNG dit :

      @ felix le chat
      « Et au fait F-21 existe déjà. C’est le nom donné par l’US Navy et les Marines aux Kfir utilisés comme agresseurs… »
      C’est indiqué dans l’article, si vous aviez pris le temps de le lire avant de sauter sur votre clavier…

  7. Anonymous dit :

    Avec toute l’expérience qu’ils ont acquis avec les russes dans la fabrication des su 30 ( quand les Chinois ont réussi à en développer une copie sans ligne de production russe !) et les cerveaux qu’ils ont, ils n’ont pas été capable de développer un monomoteur équivalent au JF 17 sino-pakistanais et se voient dans l’obligation de dépenser 15 milliards de dollars dedans, argent bien plus utile pour muscler leur marine face aux chinois, c’est triste.

    • Augustin dit :

      « avec les cerveaux qu’ils ont » : est-ce positif ou plutôt négatif ?

    • Fred dit :

      @ Anonymous
      Difficile de rattraper un retard technologique sur une chose aussi complexe et sensible qu’un chasseur : métallurgie, électronique de pointe, informatique, radar, laser, infrarouge, aérodynamique, composites, combustion …
      Les Chinois, malgré leur colossal investissement dans le domaine, semblent encore incapables de concevoir des réacteurs performants et les achètent aux Russes. Pour ce qui est des cellules et des équipements, on ne sait pas trop leur niveau …
      Noter aussi que le Gripen est constitué presque à moitié de composantes U.S. … Dont le réacteur.

    • MD dit :

      Réussir à développer  »une copie sans ligne de production russe  ». Mais de quoi parlez vous donc ? Les Chinois ont développé ou tenté de développer non pas une , mais plusieurs copies de matériels vendus par les Russes, à la grande fureur de ces derniers. Mais si vous vous étiez un peu mieux informé, vous sauriez que ces copies n’ont pas été toujours des réussites du premier coup ( voir J-11) .
      Les cerveaux chinois sont ils vraiment supérieurs à ceux des Indiens ? Ou bien les cerveaux indiens ne seraient-ils pas plutôt , en dépit de tous leurs défauts, tout simplement plus honnêtes et plus scrupuleux avec leurs partenaires commerciaux étrangers , au point de s’abstenir de se livrer à des petites fantaisie telles que l’ingénierie inverse ou l’espionnage industriel, y compris à l’encontre de leurs amis et supposés alliés ?
      Lisez donc ceci par exemple :
      https://www.epochtimes.fr/affaire-de-trahison-met-lumiere-lhistoire-de-lespionnage-militaire-de-chine-contre-russie-581240.html

  8. Anonymous dit :

    Pour le Rafale, 15 milliards de dollars pour produire 108 avions localement c’est limite impossible et trop compliqué en Inde, pour la version marine c’est jouable bien sur sauf si Dassault se voit entaché et condamné dans une affaire de corruption.

    • Rascasse dit :

      La situation n’est plus la même qu’au moment du premier appel d’offre. L’Inde doit recevoir 36 Rafales, qui n’entreront en service qu’après que l’industrie locale intègre des systèmes israeliens et russes dans l’avion. Et entre aujourd’hui et le moment ou l’Inde devrait commencer à construire des Rafales, ils auront eu plusieurs années d’expérience de maintenance du Rafale, tandis que Dassault, Safran et Thalès auront quelques années d’expérience industrielle locale et de tissage de réseau économique et universitaire (ils ont tous lancé des projets d’ampleur dans le cadre des offsets).
      L’industrie française est maintenant en position de piloter elle même la production en Inde, les coûts des adaptations demandées par l’Inde ont déjà été amortis sur le premier contrat, et les boites françaises ont un train d’avance pour exécuter les offsets d’un contrat majeur, puisqu’ils s’y sont déjà mis depuis trois ans. Le plus grand risque n’est plus industriel, mais politique.

    • Alpha dit :

      @Anonymous
      Ah bon ?… 🙂
      Vous auriez mieux fait de vous abstenir…
      Car 15 Mds $ c’était précisément le montant du contrat MMRCA (2012) pour l’achat de 126 appareils Rafale, dont 18 construit en France et 108 en Inde par Hindustan Aeronautics Limited à Bangalore. Le contrat était évalué à 12 milliards pour les avions Rafale et 15 milliards de dollars en comptant la formation et la maintenance… 🙂
      Renseignez vous …
      Et pour votre histoire de « Dassault entaché et condamné pour une affaire de corruption » si vous parlez de l’affaire « Rafale » en Inde, celle-ci est interne à la politique indienne et ne concerne absolument pas Dassault… D’ailleurs, la Cour suprême indienne a tranché il y a bientôt trois mois, établissant l’absence de toute irrégularité dans le processus décisionnel concernant l’achat de 36 Rafale, le prix et la sélection, par Dassault Aviation, des partenaires indiens du programme de compensations. Dont acte … 😉

    • Fred dit :

      @ Anonymous
      Le juge indien, responsable de l’enquête pour corruption dans l’affaire Rafale, a émis quelques critiques et questions sur la gestion du gouvernement Narendra Modi, mais absolument aucune sur Dassault. Ouf ! :o)

    • Thinker dit :

      15 milliards de $ pour 108 appareil ça met le cout unitaire à 138 millions de $. C’est beaucoup trop cher pour le grippen, pour le f16 et pour l’avion russe. C’est le prix d’un eurofighter et légèrement plus que celui d’un rafale.
      La commande « sur étagère » des 36 appareils a permis de financer et de finaliser la standardisation indienne du rafale et de trouver tous les partenariats locaux pour faire le make in India pour la suite. Si Modi est réélu, les autres appareils n’ont pas beaucoup de chance en réalité ! 🙂
      L’armée de terre et la marine indienne veulent notre appareil de toute façon…

  9. Anonymous dit :

    Le programme JF 17 a couté 500 millions de dollars, et le prix d’achat à l’export est à environ 35 millions de dollars ( on parle de 15 millions pour le Pakistan, le prix probablement doit se situer entre les 2 ), ça fait 4 milliards de dollars maximum donc pour une centaine d’avion, probablement le double avec une avionique moderne occidentale, donc 7 milliards d’économisé, bien dommage pour les indiens.

    • Rascasse dit :

      Pendant ce temps-là, l’Inde a perdu 35 ans sur le Tejas, et vient de décider de le redesigner totalement en Tejas Mk2, avec des lignes assez différentes et des systèmes mis à jour. Ils en prennent pour 10 ans de plus… Alors que Dassault leur offrait le même deal que LM fait aujourd’hui, mais en 2003, avec un transfert total de la ligne du Mirage 2000 et des partenariats pour produire les systèmes modernes en Inde.

    • Fred dit :

      @ Anonymous
      Les chiffres donnés par les Chinois, quel que soit le domaine, sont à prendre avec la plus haute circonspection, c’est un euphémisme.
      Tous les analystes le reconnaissent, personne ne peut les vérifier, fermeture du pays, cadenassage de la presse et des ONG obligent.

    • Thinker dit :

      Les Indiens ne veulent et ne peuvent pas acheter un avion Chinois: c’est le plus gros ennemi géostratégique du coin. Comme si des Russes allaient acheter Américain quoi…

      • Anonymous dit :

        Je n’ai pas dis ça, j’ai dis que les chinois en ayant produit seulement un sukhoi 27 ( inférieur au su 30 ) ont réussi avec cette expérience acquise à produire le jf 17 ( certes avec un moteur russe ) alors que les indiens un bus volant avec des ailes nommés le Tejas.

    • MD dit :

      Puisque vous connaissez si bien les Chinois, vous devriez savoir qu’ils sont souvent prêts à vendre à bas prix et à perte. Et en tout cas avec des conditions de crédit très avantageuses. Sauf que de tout temps, l’art des usuriers chinois a toujours été de refuser de se faire rembourser, surtout par anticipation. Leur intérêt a toujours été de faire de leur client leur obligés, des endettés et des esclaves endettés à vie . C’est ce qui s’est passé pour le Pakistan, qui a dû accorder à la Chine de grandes facilités portuaires. C’est ce qui se passe aussi en Afrique. Pour Maduro, il est dommage pour lui qu’il ait préféré se tourner vers les Russes. Mais les Chinois n’ont pas encore dit leur dernier mot en ce qui le concerne .

  10. Clavier dit :

    Bonne chance aux commerciaux de LM pour placer quelque chose auprès des Indiens……

  11. Carin dit :

    Je serais curieux de connaître le prix de ce F16 maquillé…
    et c’est quoi les pièces que cet avion partage avec les F22/35? À part les modules d’espionnage qui envoient tout à uncle Sam.

  12. Euclide dit :

    Du point de vue économique et militaire l’achat de 36 Rafales n’est pas rationnel .
    L’Inde est obligé dans commander d’autres. Là question est de savoir combien et quand ?

  13. Starbuck dit :

    Une question pour les connaisseurs que vaut le radar AESA du rafale par rapport à ses concurrents us?

    • Céphée dit :

      Ses performances réelles sont classifiées, mais il se murmure très fort que le radar du Rafale détecte les F-22 sans problème.

    • Chanone dit :

      @ Starbuck
      pour le moment, l’AESA du Rafale tourne avec des composants acheté s sur étagère, assemblés à la main et soudés avec du fil d’or. L’antenne est assez petite, ce qui est un peu handicapant face aux monstres du F35/ F22/ et autres Sukhoï.
      .
      En revanche, il possède d’autres avantages : une haute définition tant aérienne que vers le sol. Il peut identifier et suivre des dizaines de spots et changer très rapidement de mode.
      Enfin, il est très léger et compact, ce qui est déterminant pour la maniabilité de l’avion. (Source wikipédia, et Justin Bronk)

  14. vrai_chasseur dit :

    A noter qu’il y a déjà un RFI en cours de la marine indienne sur 57 avions embarqués pour le PA indien.
    cf http://www.opex360.com/2017/01/27/la-marine-indienne-veut-acquerir-57-chasseurs-embarques/
    En globalisant l’offre, Dassault est très bien placé avec le Rafale. LM cherche donc à placer en face le F21 « comme première étape vers le tout F35 » mais est obligé d’inclure Boeing et son F18 embarqué dans le deal global pour contrer Dassault sur tous les registres.
    Une fois posé ce tableau technique, ensuite, tout sera affaire de compromis offert (techno EMALS pour le PA par ex.) et d’influence politiques. L’attelage US LM + Boeing étant plus compliqué, obligera Trump à sortir du bois. Grands écarts twitesques savoureux en perspective à propos du « Make in India ».
    Et vu la « rapidité » légendaire des indiens pour gérer leurs appels d’offre, il est probable que ça dure jusqu’en 2024, date des prochaines élections en Inde.
    Une bonne partie des aviateurs indiens qui attendent leurs nouveaux avions depuis 2007 (date du 1er appel d’offre MMRCA) sera à la retraite entretemps.
    PS la moyenne entre F16 et F35 ça donne F25,5. LM ne pouvait pas l’appeler comme ça, ça voudrait dire supérieur au F22. Donc F21, c’est juste en dessous, ça le fait. Voilà comment on parle simple aux politiciens.

    • Anonymous dit :

      13 milliards d euros pour 110 Rafales quand en même temps ils ont payé 8 milliards d’euros pour 36 sur une ligne de production déjà existante, même en enlevant le package autour du contrat pour 36 avions, ça reste impossible de produire autant d’avions à ce prix toit ça sur une nouvelle ligne de production !!! Le contrat sur les Rafales marine à livrer semble plus atteignable en tout cas.

      • Thinker dit :

        Vous l’avez déjà dit plus tôt: dans les 8 milliards, il y en 4 qui sont intégralement reversés pour les offsets locaux et le coût de la standardisation indienne qui ne sera à payer qu’une seule fois. 4 milliards / 36, ça met le coût unitaire à 111 millions de $, prix de la standardisation inclus.

      • Hermes dit :

        Dans les 8 milliards, ils paient des offsets, ils paient de l’armement (METEOR), la formation, le soutient du groupe Rafale pour le Tejas (Dassault, Safran, Thales).
        .
        Ce n’est pas uniquement l’avion qui est acheté… c’est tout un pack, bien plus coûteux que les seuls 36 avions qui ne représentent que 50% du prix…

    • Fred dit :

      @ vrai_chasseur
      LM peut faire des sous-entendus, mais à ma connaissance, les U.S. n’autorisent pas la vente de F35 à l’Inde, quand à la sous-traitance, n’en parlons pas.

      Les indiens ont la réputation de ne pas être des perdreaux de l’année et d’être extrêmement compétents, pointus et exigeants concernant les questions aéronautiques (je ne parle pas de la conception/fabrication, bien entendu).

  15. ScopeWizard dit :

    @Raymond75

    Et voilà !
    Si nous avions gardé le Mirage 2000 à niveau , il se serait vraisemblablement fort bien placé pour se succéder à lui-même voire davantage auprès des forces indiennes…………………

    De mémoire tout compris il s’ en est construit 614 exemplaires dont 601 de série , 315 livrés à l’ Armée de l’ Air Française , le reste à l’ export ; à comparer toutefois avec les 731 ex du Mirage F1 seulement livrés à 246 ex pour l’ Armée de l’ Air …………………..
    Et encore avant au Mirage III ( 5 et 50 ) construit aux alentours de 1400 ex dont environ 450 équipant l’ AdlA toutes versions confondues : 100 IIIC intercepteurs ( dont 5 dévolus aux essais ) , 183 IIIE de chasse/bombardement , 50 bombardiers Mirage 5F ( ex Mirage 5J suite à embargo contre Israël ) qui feront doublon avec les Jaguar , 50 IIIR de reconnaissance , 20 IIIRD ( IIIR équipés d’ un radar Doppler en bossage façon IIIE ) , 26 IIIB ( biplaces d’ entraînement des IIIC ) , 17 IIIBE ( entraînement IIIC ) , 10 IIIBR ( IIIB modifiés entraînement ravitaillement en vol sur Mirage IVA/P de frappe nucléaire stratégique ) ………….

    • Rascasse dit :

      Dassault a fait à l’Inde l’offre de LM en 2003 !! Il s’agissait de transférer la ligne de production du Mirage 2000 pour une production nationale et à l’export, avec des partenariats permettant à l’Inde de développer l’industrie nécessaire pour que les systèmes modernes soient développés en Inde. Si l’Inde l’avait pris, elle aurait déjà remplacé ses Mig 21, ses Mig 27, ses Jaguar depuis très longtemps, et ils n’auraient sans doute pas acheté de Mig 29. Ils auraient du mirage et du Sukhoi.
      Je ne peux pas croire que l’Inde se fera enfler par les US avec un plan qu’ils ont refusé quand il était en or, 16 ans plus tôt…

    • Fred dit :

      @ ScopeWizard
      Dassault avait proposé à l’Inde de lui céder sa chaine de fabrication de Mirages 2000. Je pense que cela aurait été un achat formidable pour ce pays, qui aurait en un avion éprouvé, rapidement, exportable et un accès en douceur et progressif vers la production aéronautique. Il a décliné l’offre, sans doute en pensant à son Tejas … Les yeux plus gros que le ventre.

    • James dit :

      @Scope
      « Si nous avions gardé le Mirage 2000 à niveau », voir ma réponse à Raymond75 plus haut.

      • ScopeWizard dit :

        @Rascasse @Fred @James

        OK , les indiens ont déconné à pleins tuyaux et le Mirage 2000 ne s’ est pas vendu pendant longtemps , n’ empêche que lorsque l’ on a la chance de compter dans sa gamme d’ avions de combat un tel avion en plus du Rafale , on se débrouille pour ne pas le laisser quiller tant qu’il n’ a pas épuisé tout son potentiel même si l’ on ne doit en vendre que quelques uns ; par comparaison ce raisonnement , toutes proportions gardées , constitue à démolir l’ ensemble des églises chrétiennes puisque plus personne n’ y va depuis des années au profit de mosquées qui poussent comme des champignons et qui quant à elles se remplissent mieux que des œufs , tout cela sans tenir compte du fait que demain la situation pourrait très bien s’ inverser …………..
        Aujourd’ hui , il apparaît clairement que le Mirage 2000 aurait tout aussi clairement eu une carte à jouer au même titre que le F-16 mais pour cela encore eut-il fallu le maintenir à niveau sachant que les 2000-5 et leur RDY sont encore de très bons chasseurs en mesure d’ assurer le job en première ligne ………………..
        Ou alors , prouvez le contraire ………….

        « Scope , vous êtes têtu !

        AFFIRMATIF , je le suis !!!

  16. ScopeWizard dit :

    Zut planté ! 🙁

    17 IIIBE ( entraînement IIIC )

    ACH NEIN !

    17 IIIBE ( entraînement IIIE )

    JA ! DAS IST GUT ! 😀

  17. Max dit :

    A chaque fois qu’il y a eu dans un business défense avec l’Inde, le transfert de technologie est la poule aux œufs d’or, nos amis indiens se sont révélés plutôt faibles pour ne pas dire incompétents quant à développer les infrastructures industrielles inhérentes à de tels projets ! Quid aussi de leur respect contractuel qui ne les a pas empêché pas d’aller se servir de technologies ne faisant pas partie du deal !

  18. Molusc dit :

    Ce F-21 me fait penser au F-18 upgradé en Super Hornet…

  19. Emmaneul dit :

    Quelqu’un a de l’info fiable sur le coup de chaud de cet après-midi entre Inde et Pakistan? La perspective d’un conflit ouvert pourrait accélérer la conclusion d’une vente, or au moins sur Rafale ils sont déjà à peu près formés!

  20. Rascasse dit :

    L’industrie française a accepté de vendre 36 avions seulement après 10 ans de négo, et avec 50% d’offset et une garantie de disponibilité de 75%. Ça n’a pas l’air très bon, comme contrat. Sauf que Dassault, Thalès et Safran ont concrétisé les investissement très vite, et qu’ils ont déjà des usines et des centres de recherche qui tournent ! Ils ont donc une longueur d’avance sur la concurrence pour piloter eux-même une future production locale. Aucun concurrent ne peut se vanter de ça. Ajoutez que les modifs demandés pour adapter l’avion aux désirs de l’IAF ont déjà été amorties sur les 36 avions du premier contrat, et Dassault pourra être très compétitif sur le prix en ne facturant pas ces adaptations (la principale étant l’ajout d’un HMD israélien, alors que Thalès en produit des excellents pour l’US Air Force… incompréhensible !).
    Je crois que ça sent plutôt bon. Le vrai risque est politique : le « scandale » depuis 18 mois est très intense. Mais on dirait que Modi risque de gagner les élections du mois prochain. S’il y arrive, il achètera 110 Rafale pour l’IAF, et 57 pour l’IN.

  21. Chill dit :

    Rafale ou typhoon pour le mmrca deuxieme opus avec avantage au typhoon à cause de la campagne calomnieuse contre l avion français orchestrée par les anglo saxons. IAF ne veut pas du f16, Reste l indian navy , de toute façon obtenir un contrat sur deux serait déjà bien pour Dassault.

    • Wagdoox dit :

      Non l’ef ne fait pas dans le nucléaire hors c’est une demande indienne.
      Ensuite le rafale sera toujours moins cher que l’eurofighter et le transfère de tech moins compliqué puisque la France est seule aux commandes

    • FNG dit :

      @ Chill
      Campagne de calomnies orchestrée par l’opposition (Parti du congrès), donc si le BJP reste au pouvoir, le Rafale a encore toutes ses chances.

  22. Molloy dit :

    Bon, réponse dans 15 ans et commande validée dans 20-25 ans.

    ESt-ce bien rentable en fin de compte pour qui que ce soit ?? Je ne crois pas non…

  23. Wagdoox dit :

    C’est juste un coup de lm.
    Ils ont promis des trucs à l’iaf mais les test ont montrés que le f16 n’etait Pas à la hauteur du discours en terme de décollage et vole à très haute altitude.
    Lm essaie de remettre les compteurs à 0 avec ce geste pour faire oublier leurs mensonges.
    On verra si ça passe

  24. Carin dit :

    Il y a probablement d’autres choses en jeu… comme par exemple le(s) futur(s) PA indien, les coques, nous sommes 2 au monde,EMALS?(la France y travaille, et apparemment très bien), propulsion nucléaire ou pas ( on peut faire les 2), tous les systèmes d’attaque/défense ( thales c’est pas personne) etc…etc… sous marins
    ( nous sommes probablement les meilleurs, les ricains ne fabriquant pas d’equivalent), mais tout ça se met en place, la marine indienne a aujourd’hui accès à tous les port/base français pour des arrêts technique et du ravito. Notre PA ne va pas tarder à faire escale chez eux, avec entraînement commun et tout le tralala qui va avec, ( tous les spécialistes indiens seront à bord), enfin quoi on tisse des liens qui s’ils se concrétisent vont peser lourd dans la balance européenne.

  25. Edouard dit :

    Les négos avec les indiens… tout un programme. Y’a encore des « commerciaux » chez Dassault qui sont partant ;0)?
    Une copine est parti négocier un achat d’usine en Inde. Le matin, tout le travail de la veille était à reprendre à zéro… et ça pratiquement tout le temps. Une horreur.
    Les Indiens ont régulièrement travaillé avec les russes et les français pour leur aviation, je ne les vois pas prendre un avions d’un nouveau pays dans une atmosphère tendu comme actuellement. Ceci dit, les US doivent être en mesure de fournir leur joujou relativement rapidement.

  26. Airforceone dit :

    Cher(e)s Vous,

    Ce qui m’épate, c’est l’obsession de l’aéronautique militaire de fabriquer des appareils et système associés toujours plus sophistiqués jusqu’à la quadrature du cercle.
    N’abordons même pas la formation des pilotes qui finissent eux-mêmes par devenir des limites « vivantes » au développement.

    Stratégiquement, l’aviation est un vecteur de domination de l’espace aérien, sans celle-ci, cela devient quelque peu malaisé au niveau maîtrise au sol.
    Quels sont les autres vecteurs de domination de l’espace aérien? Quels sont les coûts pour les produire, les mettre en place, assurer la maintenance, la sécurité, la formation du personnel?
    En Afghanistan, les russes ont perdu la domination tactique de l’espace aérien face à des groupes extrêmement mobiles et « gracieusement » dotés de missiles Stinger. On peut évaluer le coût réel d’un Stinger à 50000$ en face, le prix d’un MI-24 Hind : 12 000000$ + formation pilote et armurier + FOB+ communications+…
    La recherche et la domination des communications, des systèmes de navigation et des « bulles » de protection est plus efficiente et dissuasive que n’importe quelle « usine à gaz » volante fût elle « furtive » ou pas trop…

    Bien à Vous,

    Marc Edmond

  27. joni dit :

    Bien pietre commerce qu avec ce pays, en face leurs pire ennemi les pakpak construisent le JF17 (comme une sorte de F16 low cost) alors qu eux hesite toujours entre acheter ou faire eux même.

  28. Carin dit :

    Il se pourrait aussi que la France attende patiemment que l’inde se positionne irréversiblement sur les produits proposés par nos entreprises… ensuite je pense que les indiens deviennent miraculeusement capables de très vite sortir un Tejas MK3… entièrement repensé par nos entreprises!

  29. edgar dit :

    Lockheed dit ok pour un transfert de technologies , mais le congrés américain dira non a chaque fois.

  30. Vroom dit :

    Bizarre la L16 sur un appareil ne faisant pas parti de l’OTAN…