L’arrivée des légionnaires sur le plateau du Larzac est une bouffée d’oxygène pour l’économie locale

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

68 contributions

  1. Robert dit :

    Ce sont les héritiers des antimilitaristes des années 70 et les gauchistes du cru qui vont faire la gueule.
    Ils vont devoir reconnaître que la Légion, dont le PCF réclame régulièrement la dissolution, sauve leur région, entre autre en faisant des enfants qu’eux ne font plus et en faisant travailler les locaux plutôt qu’en multipliant les subventions et en important des assistés.
    Rien que pour ça, ce serait déjà une bonne nouvelle.

    • Ah Ca ! dit :

      Doucement, le Larzac n’était pas seulement l’image d’Épinal qu’ont voulu disséminer les bobos gauchistes des années 70…
      En premier lieu, une France profonde, souvent de bergers millénaires, fière et ancrée dans de nobles traditions occitanes mais refermée sur elle même du à sa position géographique reculée et vivant sous de rudes conditions climatiques.
      Jeune, J’adorai ce coin de France rustique mais chaleureux et vrai que l’autoroute Paris-Montpellier a pratiquement décimé de son cachet d’antan.
      Cependant, nous aurions mieux fait de garder la 13e Demi Brigade à Djibouti…. J’oubliais… il nous fallait faire de la place pour accueillir les américains en Afrique…. Si la 13e Demi Brigade était à Djibouti quelle aurait été la raison des américains en Afrique…
      Que l’on condamne et fusille l’idiot qui l’a sorti de Djibouti… et je souhaite qu’elle y retourne.. Vite… Sa place c’est à Djibouti, pas au Larzac…

      • olivier 15 dit :

        Pour info, l’A75 n’a rien décimé. Vous êtes au courant du tourisme développé ? Il en reste combien , des « bergers millénaires « , combien pour reprendre sur ces terres désolées? Aujourd’hui, où croyez-vous que se vendent en majorité les produits du terroir? ( allez, je vous aide: une aire de cette autoroute porte le nom du plateau ). Le Larzac est ENFIN facilement accessible. Et ça ne change rien ni à la beauté du site, que j’apprécie très souvent ( La Couvertoirade, entre autres ), ni à sa préservation ( info tourisme et sensibilisation au patrimoine ). Les légionnaires sont très bien là-haut. Quand à Djibouti, si nous y avons encore une présence, il faut arrêter de rêver: La France ne pèse plus rien ou presque, l’Afrique à papa, c’est terminé !

        • Ah Ca ! dit :

          Oui grâce à des sois-disant penseurs de votre acabit, qui ne voient que leur intérêts personnels… Nous en sommes ou nous en sommes…
          C’était très bien que l’Occitanie n’était pas aussi accessibles aux envahisseurs….
          Vos thèmes écolos socialistes du tourisme des années 80, c’est pas ton tonton cà ? . Une économie qui vit sur ses acquis, à récolter la sueur nos ancêtres… On fait un peu de théâtre, on se fait intermittent et on vit au crochet de la société… Pauvre type vous êtes.
          Le tourisme une économie de pays sous développé… qui ne créé aucune nouvelle valeur… Une rente de la sueur des autres… pour les fainéants comme vous je pense.
          L’Afrique à papa…. des sophismes plein la bouche… ce que vous êtes intelligent… Bravo.. Je suis ébahi devant votre lumière…
          N’empêche que nous avons de troupes plein l’Afrique et plein le désert… Djibouti… c »était leur terrain d’école…. Mais un grand stratège comme vous… va les mettre en condition sous la neige pour partir en Afrique…
          Djibouti, c’est aussi un verrou stratégique… et notre départ n’est pas anodin dans la pagaille actuelle… En addition nous avons un autre enjeu très stratégique dans la région que je ne vous mentionnerai même pas tellement vous êtes instruit vous devez le connaitre…
          Pour finir, au boulot, les gus comme vous, je m’amuse avec un moment puis, je les vire comme il se doit.

    • RGA dit :

      impeccable,,, bon que la cantine soit en AON, dommage pour les producteurs locaux,,,ils ont donc un regiment equipé caesar? cool, j’eb étais instructeur en arbie en 2015

      • Carin dit :

        Ce qui est marrant c’est que les producteurs locaux qui ne bénéficient pas de la cantine des légionnaires… sont souvent les antimilitaristes des années 70!!! De là à y voir un juste retour des choses???

    • Clément dit :

      « les gauchistes du cru » qui ont à leur époque ont aussi dynamisés, fait connaître la région et développé le tourisme. Une bonne part des gens qui peuples encore le Larzac sont ces anciens hippies ou leurs descendants.
      Faut pas tomber dans la bêtise du « les anciens contre les nouveaux », un territoire évolue.

  2. Thierry HENRY dit :

    On redécouvre la recette de l’eau chaude…

  3. Czar dit :

    @ Robert Dans les années 70, l »extension du camp était vue par une partie des locaux comme un moyen « d’achever » la région en déprise démographique, en fermant certaines exploitations

    Aujourd’hui, c’est l’inverse car il n’y a pas de projet d’extension (même si je crois que les terres concédées aux bitniks du genre bové appartieent toujours à l’Armée)

    en fait, plus que la présence militaire en soi, c’est la gestion autocratique de la chose qui n’est pas passée, surtout dans la période post-68.

  4. Polymères dit :

    L’aménagement du territoire par les unités militaires n’a rien de nouveau.

  5. BOAZ dit :

    L’éternel retour…
    80 ans plus tôt, les volontaires étrangers du 22ème RMVE (1/3 juifs d’Europe de l’est, 1/3 républicains espagnols…) y transiterent avant de parfaire leur entraînement à Rivesaltes et, more majorum, de faire Camerone en juin 40 dans le triangle Marchelepot-Misery-Fresnes Mazancourt.
    Mon papa en était.

    • albatros24 dit :

      Dans l ouvrage « Comme des lions » de Dominique Lormier on parle de cette unité, le « régiment des ficelles » ou un regiment Etranger composé de Juifs étrangers et républicains espagnols qui va resister trois jours durant à toute une division blindée, en attaquant au Cocktail Molotov les Panzer que les allemands vont devoir ensuite retirer du combat pour les sauver.
      Quelques juifs et républicains vont survivre ensuite grâce à un certain respect des allemands suite à leur action d’éclat en Stalag (les espagnols étant pour beaucoup envoyés ensuite en camp de travail pour y mourir dans les bonnes conditions qu’on sait).

    • Franz dit :

      Merci pour ce témoignage !

  6. cipal dit :

    Tout à fait réjouissant, quand il a été décidé du rapatriement de la Légion sur la métropole, les voisins de la Lozère sous l’influence de l’évêché de Mende ont refusé l’implantation de la Légion au prétexte des risques courus par les jeunes filles du cru …
    Et les idiots utiles bovéziens autres génies de la connerie institutionnelle régnant au larzac, à l’époque, doivent se sentir un peu mal !
    enfin une bonne nouvelle !

    • Euclide dit :

      Alors ! cipal , vous riez sous cape.

    • Carin dit :

      À @cipal
      Si les élus et l’évêché de Mende ont pensé que « les jeunes filles du cru » couraient un risque avec les légionnaires… ils se sont fourrés le doigt dans l’oeil et jusqu’a la garde… parce que si ces mêmes jeunes filles pensent qu’a Mende il n’y a rien plus rien à grater… ou pensent’ils qu’elles vont aller chercher bonheur?? Parce que vu le nombre de rotation qu’ils font aux EAU, ils doivent « sentir bon le sable chaud » les légionnaires.

      • cipal dit :

        je na parle pas de la situation, mais quand il fallu trouver un point de chute au déménagement d’Algérie et il fut question à l’époque de l’implantation du 4° REI si mes souvenirs sont bons … recalez vous à l’époque …

    • Électeur dit :

      @ cipal, je comprends votre point de vue mais mon approche est différente.
      Je pense à l’encadrement : pour aller vivre dans ce genre de bled, il faut être célibataire.
      Avec femme et enfants, c’est les condamner à rester à l’écart de la vraie vie : épouse au chômage (donc l’ennui et un salaire en moins), enfants tenus loin des activités culturelles et sociales que l’on trouve en ville (la connexion à internet ne remplace pas tout).
      .
      Nous sommes encore (ou de retour) dans le positionnement politique du 20ème siècle qui consistait à refuser au militaire son « droit de cité ».
      .
      « Bouffée d’oxygène » pour le Larzac, c’est vrai.
      Mais par ailleurs : 1. démotivation des cadres expérimentés et leur famille qui vivront leur affectation comme une sanction (et ce sera de facto le cas). 2 déception des EV étrangers désireux de devenir français « par le sang versé » et se retrouveront en exil dans un désert français.
      Bref : c’est du foutage de gueule politicien, comme à l’époque où le service militaire servait à créer un peu d’activité dans les campagnes en y envoyant les citadins y faire un stage d’un an. En abusant de la bonne volonté des familles des militaires professionnels tenus d’aller encadrer.
      C’est à cause de ça (la sur-représentation des élus ruraux au Parlement) que l’on a mis vingt-cinq ans à supprimer le service militaire obligatoire devenu inutile.

    • Thaurac dit :

      Bové me rappelle le chef de la révolte des vignerons Marcelin albert, qu’on a fait venir à paris, décoré, nommé député ou un truc comme ça, et basta, adieu les vigneron.

      bové a changé de femme, de villa, de métier et , est devenu un brave fonctionnaire européen, c’est d’ailleurs ce que cherchent tous ces gens qui veulent jouer les leaders, en sortant de la masse…

      • Fonctionnaire territorial ancien mili dit :

        @ Thaurac, rarement d’accord avec vous mais cette fois-ci je suis d’accord.
        J’ai découvert le même phénomène avec les représentants syndicaux dans la fonction publique : leur action consiste à perturber le fonctionnement des services afin de se faire acheter (logement ou voiture de fonction, boulot pour les enfants, temps libre…).
        Les plus doués obtiennent une sinécure d’élu sur scrutin de liste : conseiller régional ou député européen.

      • Robert dit :

        Thaurac,
        Même avant, avec sa ferme il vendait son lait pour le Roquefort, ce qui en fait un privilégié avec un revenu assuré Depuis qu’il fait de la politique, son parti lui paye un employé pour tenir la ferme.

  7. Mais il n’en demeure pas moins que les effets de l’arrivée des légionnaires sont tangibles.

    « Au total, l’emploi généré par le camp correspond à l’équivalent de 953 salariés en 2016 et 1 408 en 2017. Le bassin de vie de Millau regroupe 93 % des effectifs en 2016 et 91 % en 2017. L’influence économique de la 13e DBLE sur ce territoire est significative : en 2016, ces emplois générés par la présence du camp représentent 8 % de l’emploi salarié du bassin de Millau et 11 % en 2017. À l’échelle du département, ils correspondent à 1 % de l’emploi salarié total en 2016 et 2 % en 2017 »,

  8. Petite digression: Les récentes guerres ont montré la difficulté de détruire les infrastrucutres entérrées (caches, tunnels..)
    Les Us ont du concevoir des armes dédiées pour y parvenir (cf la mère de toutes les bombes) La Corée du Nord disposerait de dizaines de milliers de bunkers entérrés.
    Pendant ce temps là, la France a abandonné ses remarquables installations enterrées, aménagées sur le plateau du Larzac pour accueillir son ancien arsenal nucléaire sol-sol, alors que les missiles longue portée commencent à proliférer et que le durcissement des bases française pose un problème qui n’a pas été pris en compte.

    • Bangkapi dit :

      J’ai un petit doute.
      Vous confondez pas avec le plateau d’Albion.

    • olivier 15 dit :

      A mon avis, c’était plutôt le plateau d’Albion, non? Lequel accueille aussi la Légion.

    • Vevert 250 dit :

      Vous confondez plateau du Larzac et plateau d’Albion.
      La base aérienne 200 de Saint-Christol sur le plateau d’Albion (Vaucluse) a été rebaptisé caserne Maréchal Koenig. Elle accueille près de 1000 légionnaires du 2éme Régiment étranger DE Génie.(REG) et une station d’écoute.
      Ceci dit, une fois démantelées, les installations de lancement des anciennes installations de notre arsenal nucléaire sous-sol du plateau d’Albion ont été rendues à la nature. Les portes ont été verrouillées et soudées et les zones de lancement recouvertes de terre.

  9. midas le voltigeur dit :

    ça fait bien longtemps que les rapports entre les locaux et l’armée sont apaisés , allez aux fêtes de villages l’été vous y croiserez tout le monde .(la bonne bouffe ça aide aussi pour les rapports humains)

    • Clément dit :

      A part exception, en campagne l’arrivée de « nouveaux » fait toujours une petite polémique, puis une fois que chacun y trouve son compter et sa place, ça se déroule bien.

  10. Schwarzwald dit :

    Bah, c’est juste une montée en effectifs afin de compléter le CEITO déjà présent … rien de neuf. Des fois on prévoit des choses catastrophiques et il est arrivé moins pire (comme lors de la dissolution du 8e RA à Commercy qui à fait perde que 800 personnes à la ville), et des fois on dit que ça va être bien et en définitive la montagne accouche d’une souris.
    Ce sont les habitants qui doivent être content de récupérer une maison medicale et un collège.

  11. Breer dit :

    La république de Djibouti, (indépendante politiquement) a besoin de l’argent de tous USA, France et il me semble que l’armée chinoise y est présente également depuis quelques temps…. notre armée a toujours des forces réduites présentes, (il me semble, dites moi si je me trompe…)

    • vrai_chasseur dit :

      @Breer
      Allez parler aux djiboutiens, ils regrettent amèrement la Légion. Pour eux le Larzac ne connaît pas sa chance de les avoir.
      A Djibouti les USA ne consomment RIEN sur place, un cargo C17 arrive tous les jours tout droit des USA avec 20 tonnes de pizzas, de hamburgers et des dizaines de palettes pour alimenter le supermarché sur la base. Même le plombier arrive par avion. La base US Camp Lemonnier est une véritable ville fermée en autarcie complète, aucun américain en ville si ce n’est quelques rares contractors en goguette.
      Les militaires chinois à Djibouti font la même chose. Tout arrive et repart par bateau, même les ordures. Ils sont tous consignés à la base, sauf quelques officiers et privilégiés qui ont droit de sortie. Et donc comment dire …. mêmes les prostituées chinoises sont importées sur la base. Dans la version chinoise du BMC elles arrivent et repartent par bateau. Elles sont inscrites sur les registres d’équipage des navires comme « inspectrices de cargaison » – doux euphémisme dont le côté grivois involontaire fait rire (jaune) les douaniers djiboutiens…

      • Robert dit :

        Vrai-chasseur,
        Djibouti est un paradis pour choper le SIDA, je connais un soldat qui l’a contracté avec une prostituée là-bas.

        • Daniel Chollet dit :

          Encore un soldat qui ne savait pas se protéger et entretenir son fusil !

        • Ah Ca ! dit :

          Désolé pour lui mais il doit être un fin lascar…
          En Afrique tout le monde porte le chapeau de brousse… Toujours l’avoir avec soi… c’est chaud l’Afrique..
          Ceux qui ne le portent pas prennent effectivement de gros risques. …

      • Ah Ca ! dit :

        S »ils laissent sortit les Chinois… Djibouti deviendrait chinoise en très peu de temps.. vous auriez des métis chinois partout.. Les chinois n’ont pas peur ils défouraillent à balles réelles…
        Depuis une dizaine d’années dans les villes reculées ou sont dorénavant basés des chinois… Déjà aujourd’hui, on trouve une ribambelle de métis chinois apparaissent de partout….
        Pas la peine d’envahir pour coloniser, ils colonisent avec leurs braguettes ouvertes..

  12. Thaurac dit :

    Vieux souvenir..
    Les bars de la cavalerie vont pouvoir ré ouvrir.
    Quand à la théorie des vieux bergers rustres locaux, c’était ce qu’on l’on appelait hippies et consort, voire lanza del vasco…
    Bref un peu d’oxygène pour la région, mais avec l’autoroute à proximité ce sera surement millau qui en profitera.

    • Robert dit :

      Thaurac,
      Lanza del Vasto est un personnage original et intéressant, il ne s’agît pas de le réduire à certaines de ses proximités idéologiques par des combats communs voire à ses utopies comme son admiration pour Gandhi qui est souvent très surévalué.
      Personnellement, j’ai toujours eu du respect pour tous les militants généreux et sincères. En ce qui le concerne, cela a été un mélange de pacifisme et d’écologisme. Au lieu de prendre des positions complices du communisme entre autre, il est resté fidèle à son pacifisme tout au long de sa vie, pratiquant souvent de longs jeunes pour manifester ses opinions.
      Il a été influencé par saint Thomas d’Aquin et Simone Weil, la philosophe pas l’avorteuse, franchement on peut faire pire.
      Je pense qu’il y a eu bien pire à gauche, même s’il a fréquenté des guignols comme René Dumont qui prônait le collectivisme soviétique et la dénatalité occidentale dont nous mourrons à petits feux.

      • Clément dit :

        Juste une précision, la dénatalité, c’est pas trop la faute à la « gauche ». A gauche ça s’envoie toujours joyeusement en l’air et hommes et femmes se côtoient sans problème.
        Par contre si vous allez voir de de l’autre cotés du spectre politique, on y trouve que des groupes entier de jeunes hommes cultivant le célibat comme un dogme ou étant incapable d’adopter les comportements sociaux permettant de se rapprocher de l’autre sexe. Allez faire un tour sur leurs groupes de discussion : un homme qui a une vie sociale, qui parle aux femmes, qui travail est un « décadent » selon eux. Alors que celui qui vis reclus chez lui, qui pratique le célibat et l’abstinence est un « être supérieur » dans leur vision.

        • Patropuço dit :

          « S’envoyer en l’air », c’est une chose, être assez responsable pour faire des enfants et les aider à grandir, c’est autre chose.
          Il arrive même que ce soit plutôt antinomique.
          .
          Quant aux mecs coincés que vous décrivez, ils ne sont pas particulièrement « de droite ». J’ai connu des communistes qui étaient assez gratinés dans ce genre.

          • Clément dit :

            Ils existent des « mecs coincés » et des « nerds » partout, mais là je vous parle plus des « incels » (détester les femmes et les hommes non célibataires), des « MGTOW » (célibat volontaire pour ne pas faire profiter une femme de sa richesse), « mages noirs » (rester volontairement vierge pour augmenter sa puissance mentale), et force est de constater que leurs lieux de discussions en ligne sont les mêmes que l’extrême droite et que ces deux groupes sont très perméables.

            De la même façon, vous parlez d' » être assez responsable » mais il y a malheureusement une corrélation entre les « zones à cassos » et le vote FN (celles où d’où viennent les Chti à Ibiza ou les Marseillais à Cancun).

        • DSK dit :

          PAs sûr que s’envoyer en l’air rime avec procréer, hein ,

          • Clément dit :

            Excusez la formulation familière.
            Plus généralement ce que je voulais dire c’est que en refusant toute vie sociale, affective et sexuelle, on ne risque pas de procréer.

        • Robert dit :

          Clément,
          J’espère que vos préjugés vous tiennent chaud l’hiver.
          J’ai vécu dans les milieux de gauche et entouré de gens de gauche et je vis entouré de catholiques. La solitude affective touche tous les milieux, mais une sexualité subie est beaucoup plus fréquente chez ceux qui n’ont pas d’autre but que de jouir, c’est une évidence. Même ceux que je côtoye qui vivent mal le célibat, car c’est une épreuve quand on n’y est pas appelé, ne vivent pas dans la peur, de la grossesse, vive l’avortement qui permet de laisser porter ma responsabilité à la seule femme, du SIDA, ou autre MST, vive la capote qui dispense de réfléchir à la réalité des prises de risque, du prochain largage après une relation mensongère, mais c’est la sainte liberté hein ?, voire de ne pas réussir à draguer sa prochaine victime, mais je parie que vous êtes « féministe ». Parce que l’amour kleenex, je te prends et je te jette, c’est toujours des victimes, même si elles sont consentantes, après des mensonges. C’est sûr qu’attendre pour trouver le bon partenaire et fonder une famille durable, c’est incompréhensible. S’astreindre à une discipline sexuelle est difficile, personne ne le nie et certains n’y parviennent pas, mais ce n’est pas une question d’ascèse seule, mais d’une vision de l’être humain et de l’amour dont on se donne les moyens pour construire quelque chose de beau et solide. Et cela permet d’accéder à une liberté que visiblement vous ne connaissez pas, si on lit votre prose cynique.
          Il faut choisir dans la vie, baiser ou aimer, avec les conséquences qui vont avec.
          Revenez quand vous voulez, vous décrivez mieux la pensée de gauche archaïque que je ne pourrais le faire.

          • Patropuço dit :

            Voilà : « pensée de gauche archaïque », c’est l’expression que je cherchais.

          • Thaurac dit :

            Faut en parler à l’Ex candidat de la gauche pour les présidentielles, le pro en la matière DSK, quoique Mitterrand, et hollande avec trois femmes dont 2 en même temps ne sont pas si mauvais aussi!

          • Clément dit :

            @Robert
            Ça c’est du blabla. Moi je vous parle de faits : « incels » (détester les femmes et les hommes non célibataires), des « MGTOW » (célibat volontaire pour ne pas faire profiter une femme de sa richesse), « mages noirs » (rester volontairement vierge pour augmenter sa puissance mentale) se retrouvent dans les sphères d’extrême droites. Je ne saurais pas l’expliquer, mais le fait est là. Allez faire un tour sur leur forum vous le constaterez vous même.

            Vous parlez d’ascétisme et de discipline personnelle, et je respecte totalement cela. Mais moi je vous parle de détestation du sexe opposée et plus généralement des relations affectives, voir des relations sociales en général (ces même milieux prônent la « no life » [vivre reclus devant des jeux vidéos et la télé] et détestent la « yes life » [sortir de chez sois, avoir une vie sociale, …])

            « Il faut choisir dans la vie, baiser ou aimer, avec les conséquences qui vont avec. » => moi je vous parle de ceux qui détestent les deux (et ceux qui le font).

            De plus, si vous pouviez éviter les ad nominem, ça serait courtois. On ne parle ni de vous, ni de moi, mais d’une problématique de notre société.

    • Ah Ca ! dit :

      @Thaurac, l’ami du Micron…., qui était encore dans le ventre de Brigitte
      Tout Faux… Les gauchistes y étaient en fait très peu nombreux… les conditions y étaient trop rudes pour eux fils de bourges et parents 1 et 2 des bobos d’aujourd’hui…
      NDL n’a jamais fait la région nantaise…. Ni la Bretagne..

      • Thaurac dit :

        Tu me fais rire, je vis à coté, et même en étant de l’école militaire avec des amis sous off de l’air on allait y faire un tour pour voir les nanas.
        J’étais même là, quand ils ont monté la première arche de la bergerie, tambourin et surement acide qui circulait.
        J’étais là quand ils ont manifesté contre le rallye des Cévennes qui est une institution, et ils se sont fait laver aux lacrimos et à la baguette, c’est aussi ces couillons qui mettaient des clous sur la route du coté des spéciales..( je le sais, j’ai crevé en mob dans un bled perdu..)
        Bref, j’ai passé ma jeunesse dans le secteur, fête villageoise de la couverture, les déjeuners à st jean de bruel chez papillon,les lapins en bagnole vers la cavalerie (oui, je sais, mais bon..) tu veux me faire la leçon, t’es mal barré (le caylar, la cavalerie, cornus, le tunnel d’alzon transformé un temps en je ne sais pas quoi mais on a été viré par une sentinelle qui gardait quoi???
        Bref, c’était mon terrain de jeu plus que montpelleir, et sache tartuffe que je n’ai pas voté macron, ni à gauche non plus, mais lui fait des réformes, donc je n’ai rien à lui reprocher!
        Socialiste 6%
        Communistes , on en cherche,
        lrem 24
        Lr 20
        Après vient le RN et les insoumis,
        Dans l’hypothèse d’une liste gilets jaunes, je me marre, 3 %

    • charly10 dit :

      @thaurac
      je vais être Gaulois..les bars …..avec des filles bien sur.

  13. Frédéric dit :

    La, je n’étais pas au courant concernant les puéricultrices chinoises ! Je suppose que pour le petit contingent japonais, cela doit être pareil.

    En HS, la Chine va construire un gazoduc entre l’Ethiopie et Djibouti.

    • Davy Cosvie dit :

      Frédéric, merci d’attirer notre attention sur cette info. J’ai cherché, mais n’ai pas trouvé, où serait produit le gaz ainsi exporté : le savez-vous ?

  14. Thaurac dit :

    Avant au Larzac, l’armée belge venait aussi s’entraîner, je ne sais pas si ce sera pareil.Depuis ces dernières années, dans les villages le long des gorges de l’Hérault, on voit de soldats belges, assez âgés, costauds , bref , cela sent les fs ,qui viennent faire des stages, style kayak, et le soir on les trouve au bistrot, bon vivant, le verre de bière à la main…

    • Fusco dit :

      Je confirme. Un stage survie des FS Belge a bien existé pendant quelques temps. De même que quelques autres activités d’entrainement discrètes, étrangères mais aussi françaises, le plateau est un beau terrain de jeu!

      • Thaurac dit :

        MAis pas qu’au larzac car il n’y avait aps d’activité, et ils dormait dans le coin, jeep et tout le matos…

    • Bolino dit :

      Non, non : pour les Belges il n’y en a plus.

  15. Fusco dit :

    Une petite anecdote qui va apporter un peu de fraîcheur au débat : Affecté au LARZAC, je louais dans les années 90 une maison à MILLAU. Mon voisin, m’expliqua un jour qu’à l’époque des « événements », un représentant de l’état chargé d’organiser les offres de rachat de terrains louait cette même maison. Plusieurs personnes ont manifesté devant cette maison, jusqu’à l’utilisation d’une pompe à lisier pour crépir la façade…. Et mon voisin vit plusieurs fois, le soir, certains manifestants revenir pour négocier discrètement les rachats fonciers. Comme quoi….

  16. Sgt moralés dit :

    Finalement « ils » n’ont pas »gardarem lou larzac ».A l’epoque j étais content de leur victoire car je trouvais le coin trop chaud l’été et trop froid l’hiver.

  17. Vendee1793 dit :

    Quelques randos dans le coin, Tour du Larzac Templier essentiellement, au moment où la « 13 » devait s’installer. Quelques slogans sur des panneaux autour du camp genre « non au boudin » ou « Légion dehors ». Quelques inquiétudes des locaux à cause d’une image surannée de la Légion. Ayant vécu à Nîmes et à Calvi, j’ai également cotoyé les légionnaires pendant mon passage sous les drapeaux et j’ai rassuré mes interlocuteurs. A tout prendre, il vaut mieux un bon régiment de Légion qu’un régiment de la « régulière » avec un recrutement…. »chances pour la France et autres branleurs venus pour la gamelle ». je caricature un peu, bien sûr! Quant à l’isolement, il reste relatif, trente minutes de Millau et une heure trente de Montpellier par l’A75, il y a pire comme isolement!! Tiens, une idée pour investir: location de bagnoles, taxis ou bar avec des serveuses sympas!!!Et pour redevenir sérieux, une pensée à la mémoire d’un grand chef de corps de la « 13 », le colonel Brunet de Sairigné, un compatriote mort en Indochine.

  18. Megaburne dit :

    Armée fantoche qui n’a pas eu les couilles d’aller au corps-à-corps contre Daesh, et qui trouve bien plus simple de casser les couilles aux humbles français désarmés, dans une campagne qui était tranquille sans hystérie kaki. La collaboration des pantins en marche, la dictature comme élan du cocu.

    • 341CGH dit :

      @ megaburne : votre pensée se situe clairement au niveau des testicules.
      Vous vivez avec un slip sur la tête, j’imagine ?

    • Orchite dit :

      Pour prétendre que l’armée française est « fantoche », il faut vraiment être gonflé.

    • Thaurac dit :

      Vous nous prenez au déboursé, miniburne..;)
      Fauyt stopper la coke, ça ne vous réussit pas..

  19. toto dit :

    On ferme une caserne de légionnaire à Orange, pour en ouvrir une autre dans le Larzac…
    Logique…
    L’état stratège, toujours à la recherche d’économies….