Le groupe français Naval Group va créer une co-entreprise avec la Société des industries militaires saoudiennes

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

19 contributions

  1. Le Glaive dit :

    Je brûle d’impatience de voir des matériels ou équipements fabriqués par des saoudiens, si tant est qu’ils en construisent eux-mêmes un jour ,ou qu’on les laisse en construire, dans ce consortium qui d’emblée me fait penser à la cour du roi Pétaud. Je sens qu’on va rire, ce qui n’est pas si souvent dans ce monde de salafistes.
    Il faudra veiller à ce que les barbes des pieux pratiquants ne restent pas coincées dans quelque torpille ou écoutille, ce qui risquerait de créer un incident diplomatique et quelques têtes coupées au sabre, selon les pratiques hautement civilisées de ce bastion du monde libre, ( dont on peut s’enorgueillir à juste titre de devenir des amis de plus en plus intimes ).

  2. Czar dit :

    Pour les spécialistes (enfin, les vrais, pas les Jackys-qu’on-un-avis), un éclairage demandé :

    est-ce que ces stratégies de transfert technologique misent sur le fait que de nouveaux marchés (l’Afrique émergente par exemple) vont remplacer des marchés devenus suffisamment matures pour vouloir se passer du simple « achat sur étagère », et donc que ces nouveaux clients vont maintenir notre potentiel de production intact ?

    Ou c’est juste qu’on vise au prochain bilan chiffré, selon la bonne logique du kapitalissss bien con et bien suicidaire ?

    • J.Charles dit :

      Je ne suis pas un spécialiste pour ces contrats de défense.
      Ca semble en revanche très similaire à ce qu’il s’est passé avec la Chine, avec qui l’occident a partagé son avance technologique à outrance lorsque chacun essayant d’avoir une part du gateau. Aujourd’hui, seule une poignée d’entreprises occidentales a vraiment profité de cette stratégie, alors que les entreprises chinoises envahissent nos propres marchés dans toutes les gammes de produits et de services. Leurs ingénieurs sont aussi bons que les nôtres, et moins chers, les emplois plus flexibles, protection sociale inexistante oblige.
      A t-on le choix? Seulement si notre capacité d’innover est sans commune mesure avec celle des pays qu’on aide, et que les compétences transférées sont démocratisées chez nous.

    • Raphael dit :

      @Czar
      Sans être le spécialiste en la matière, un transfert de technologie n’implique pas que le client soient capable de développer une nouvelle génération d’équipement de manière autonome. Cas d’école: l’Inde qui a reçu beaucoup de transfert technologiques depuis le siècle derniers, a reçu des ingénieurs aéronautique Allemand dont le célèbre Kurt Tank qui ont travaillé en Inde, transfert de technologie pour Mig-21 etc. Cela n’empêche pas que au jour d’aujourd’hui, l’Inde est incapable de développer et construire en autonomie un avion de combat moderne fiable.
      Bien souvent, les transfert de technologie inclut, en plus de l’instruction du personnel à l’utilisation et à la maintenance, la formation de technicien et d’ingénieurs au méthodes de production des composants. Le client ne sait pas comment produire l’outillage, encore moins comment développer de nouvelles machines outils. Le client n’apprend pas comment mener la recherche fondamentale des instituts scientifiques (ex: ONERA etc), et il n’apprend bien souvent pas les méthodes de travail du bureau d’études ainsi que du centre d’essais. Le client ne s’affranchit bien souvent même pas de l’expertise militaire extérieure, essentielle à la mise en place d’un cahier de charge qui tien la route. Même pour un système simple comme un fusil, l’indépendance sur le long terme est bien souvent inexistante. La plupart des pays qui produisent des armes à feu légères n’utilise pas ou peu d’outils de fabrication nationale. Jeter un coup d’oeil sur les vidéos de la production chez Kalashnikov (Ishmash). Regarder toutes les machines modernes, les fraiseuses automatiques etc, rien n’est made in Russia. La Russie est dépendante d’entreprise étrangères pour la modernisation de sont industrie. Inutile de dire que si un pays comme la Russie, avec l’héritage scientifique et industriel de l’URSS connait de telle difficulté, ce n’est pas les Saoudiens qui vont construire en autonomie des navires de guerre performant dans 50 ans par le seul biais d’un transfert technologique. En revanche, les Saoudiens sont très proches du Pakistan, et le Pakistan est très proche de la Chine. Sans faire des procès d’intention au Saoudiens, personnellement je pars du principe que tout se qui est vendu au Saoudiens est inspecté par des Chinois. Pour faire court, contrairement à ce qui se dit dans les bars et cantines de ce pays, non les dirigeants politiques et industriels de l’Occident ne sont ni incompétent ni des traitres. A noter que nous sommes à quelques années de nombreuses ruptures technologiques dans beaucoup de domaine. C’est un peu comme montrer au Saoudiens comment construire un moteur à piston en double étoile en 1949. C’est pas ca qui va les aider à construire un moteur à réactions moderne 5 ans plus tard.

  3. Carin dit :

    Je note que le « patron » de la SAMI est un allemand ex du groupe rheinmetal!! Hypocrisie quand tu nous tiens…
    pour le reste… je suis inquiet… mais je ne saurais pas encore l’expliquer avec cohérence… les mots qui me viennent le plus sont… ça craint!

    • jyb dit :

      @carin
      faites quelques recherche et vous verrez que des cadres français sont aussi stratégiquement très bien placés…

  4. Auguste dit :

    Après le retard pris par l’affaire Khashoggi (fini en barbecue,paix à ses cendres),fallait vite revenir en tête du peloton des fournisseurs,sinon d’autres étaient prêts à prendre la place (AF du Sud,Chine,…etc).Attention quand même à ne pas avoir un fil à la patte et être entrainés dans les délires de MBS.

  5. Fredo dit :

    Ils vont nous apprendre la découpe journalistique. Honteux comme partenariat alors que demain il y aura une manif pour un philosophe insulté mais on fait affaire avec des gens qui découpent du journaliste.

    • Auguste dit :

      Realpolitik.Quant à Finkielkraut des insultes il en a reçues dans sa vie et autres que « sioniste »,dont certaines sur les Quais de Seine par des encapuchonnés (émission qui lui était consacrée).On n’en a pas fait la une des journaux.Cette fois-ci,si ce n’est pas une manière de discréditer un peu plus les GJ,ça y ressemble.

    • lym dit :

      Je ne pense pas, les nôtres sont déjà redevables d’un avantage fiscal que même Darmanain, qui cherche pourtant à tout va a combler les 10 milliards sortis pour calmer les gilets jaunes (et sans réussir l’exploit de se retourner la classe moyenne des cochons de payeurs qui avait voté massivement LREMépris!), n’a jamais évoqué.
      Point de découpe, donc. Par contre, la répression (et son traitement journalistique) de manifs vues comme une menace politique par Micron-jaune-devant-marron-derrière nous est reprochée par l’ONU après des articles édifiants d’autres journalistes d’autres pays (autres mœurs moins corruptrices?), dont les révolutionnaires bien connus de Bloomberg…
      C’est quand même ni anodin ni joyeux, comme constats.
      Car le discrédit organisé bats actuellement son plein, exploitant un léger retournement des sondages vis à vis du mouvement: Les crétins fichés insultant Finkielkraut, d’autres tombant sur un fourgon de flic passent en boucle. Quel intérêt?
      Par contre ce qui se passe toutes les nuits en banlieue, presque jamais d’images. Et c’est souvent les auteurs mêmes qui les fournissent sur youtube… histoire de bien montrer qui sont les maîtres des lieux sans LDB ni grenades.
      Il serait heureux qu’un changement de cap ait lieu car si nos journalistes ont peut à craindre du pouvoir, visiblement dans la rue cela devient autre chose et ce n’est hélas pas totalement sans raison (l’acte gratuit existe-t’il vraiment, d’ailleurs?).

  6. jyb dit :

    Dans un souci de juste équilibre, le « chef d’état major » de la marine qatarie était à Paris, la semaine dernière…
    surprises en vue?

    • Auguste dit :

      J’allais en parler,mais ça va tellement de soi.Faudrait organiser un petit conflit entre ces deux là,histoire d’user le matériel plus rapidement.Et on en profiterait pour leur refourguer aussi nos djihadistes.

  7. Lagaffe dit :

    Pour info, la Russie et l’Arabie saoudite négocient un contrat pour la vente de systèmes de défense antimissile russes S-400 au royaume wahhabite, ont rapporté ce dimanche les médias locaux.
    Selon Alexander Mikheev, directeur-général de l’exportateur d’armes étatique russe Rosoboronexport, cité par l’agence de presse russe TASS, les deux pays tiennent actuellement des consultations supplémentaires sur ce sujet.
    La Russie a aussi commencé à fournir des fusils d’assaut AK103 à l’Arabie saoudite dans le cadre d’un contrat signé en 2017, a précisé M. Mikheev lors de l’Exposition internationale de la défense IDEX 2019 à Abou Dhabi, cité par l’agence de presse Sputnik.
    Il a ajouté que les deux pays vont bientôt se mettre d’accord sur un projet de fabrication conjointe de fusils d’assaut AK103 en Arabie saoudite.
    Le Prince héritier saoudien s’est entretenu avec le chef du renseignement extérieur russe, lors d’une réunion de travail en Arabie saoudite.
    Le chef du renseignement extérieur russe a également examiné avec le chef de l’agence du renseignement d’Arabie saoudite, Khaled ben Ali al-Humaidan, les questions de coopération interdépartementale, de lutte contre le terrorisme et du règlement des conflits régionaux, entre autres. Début décembre, le conseiller du Président russe à la politique extérieure, Iouri Ouchakov, avait annoncé l’intention de Vladimir Poutine de se rendre en Arabie saoudite et dans les Émirats arabes unis, sans préciser de date.
    A mon avis Poutine va expliquer à Mohammed ben Salmane Al Saoud comment tuer des journalistes sans laisser de traces !

  8. Molloy dit :

    Ok, une co-entreprise dévouée à la maintenance du matériel, rien d’extraordinaire.
    Pas demain qu’on verra sortir une frégate Franco-saoudienne
    Les saoudiens souhaitent se diversifier et franchir l’étape après-pétrole, ils ont déjà signé avec les coréens pour le civil.
    Question : Que sortira-t-il de tout ces contrats ?
    Pas grand-chose à mon avis

  9. Celtibère dit :

    Du lèche babouches dorées bien français. Mais depuis François 1er, on a l’habitude des alliances contre nature, pourvu que ça enrichisse quelque privilégiés. Et ceux qui sont aux manettes vont, en plus, nous expliquer à grand renfort de moraline, que les méchants s’appellent Vladimir ou Igor et parlent russe. Pauvre France.

  10. Celtibère dit :

    Du lèche babouches dorées bien français. Mais depuis François 1er, on a l’habitude des alliances contre nature, pourvu que ça enrichisse quelques privilégiés. Et ceux qui sont aux manettes vont, en plus, nous expliquer à grand renfort de moraline, que les méchants s’appellent Vladimir ou Igor et parlent russe. Pauvre France.

    • MD dit :

      Oui, et bien Vladimir et Igor n’ont aucun scrupule, eux aussi, à vendre des armes , des AK-103 en l’occurence , à ces ignobles Saoudiens . Et cette information vient tout droit de RIA Novosti 🙂 :
      https://ria.ru/20190217/1550985853.html
      Vous n’avez pas l’impression que des fusils automatiques peuvent faire plus de mal au bon petit peuple des opprimés, insurgés, révoltés et rebelles de toutes sortes, que des navires de guerre incapables de les poursuivre dans leurs déserts , leurs montagnes et leurs caches?

  11. Jean (le 1er) dit :

    Evidemment, du point de vue moral des collaborations de ce genre avec le régime saoudien ou tout régime du même acabit peut faire tousser. Après, soyons francs, si on veut réussir dans le monde de l’armement il n’est pas possible de faire le difficile et demander un certificat de bonnes mœurs aux clients potentiels. Et produire uniquement pour le marché domestique, cf la France, ne permet pas de survivre longtemps.