Proche de M. Poutine, le Premier ministre hongrois exprime ses doutes au sujet de l’Otan

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

34 contributions

  1. Czar dit :

    Bah ouais, Totor, tu peux pas jouer les gros parasites toute la semaine sur les fonds européens, cracher dessus en même temps, et venir quémander une « solidarité » le dimanche.

    Le diner à la carte, ça coûte toujours plus cher, surtout si tu dégaines tes tickets-restau de smicard Mitteleuropa chez Ducasse.

    (soit dit en passant, un éclairage nécessaire pour rappeler que les Magyars et autres Polaques ne sont pas juste de nobles et réalistes dirigeants simplement opposés à l’invasion migratoire organisée par la mère Makrel

    Merci aux rosbifs d’avoir poussé pour leur entrée dans l’UE histoire de la saboter un peu plus, on leur revaudra ça en refusant toute extension de l’article 50 et en les laissant se crasher intégralement dans un splendide camisolement.

    • Ah Ca ! dit :

      On en reparlera dans 6 moins….
      j’ai bien peur que les roastbeefs vont nous doubler au poteau. Ils ont raison l’histoire d’accord est une pure arnaque Bruxelloise. Pour gagner cent balles, même un socialo est prêt à tout… (je sais les socialios/macronistes préfèrent piquer dans nos poches..) alors je ne me fais pas de soucis sur une remontée des douanes..
      Les Roastbeefs ont juste une chose très simple à faire… Redevenir un Paradis fiscal.. sans efforts .. Juste un coup de plume…
      Et pif paf….. ils seront loin devant nous…

      • Alexandre dit :

        Et non, c’est dans l’europe que le RU est un paradis fiscal, sans passeport financier européen pas de business en zone euro et donc les banquier et assureur du monde entier vont allé voir ailleurs. Vous savez actuellement la city est un paradis fiscale.

    • Auguste dit :

      Un rappel dont personne ne se souvient.
      C’est aussi les Anglais qui avaient,à l’époque, besoin de main d’oeuvre avaient poussé à la libre circulation des ressortissants de l’EST.La France voulait un moratoire de 10 ans.

      • Czar dit :

        exact Auguste, et aucun des crétins de la campagne du Remain n’a été foutu de le marteler

        et pour répondre à l’autre comm : faut arrêter la fumette pépère on ne transforme pas un pays vieillissant de 67 millions en paradis fiscal. Les rosbifs n’ont rien anticipé la vérité est que tous les dirigeants étaient persuadés que ;
        1) le référendum n’aurait pas lieu (cameron ne l’a promis QUE parce qu’il pensait qu’il serait bloqué par ses partenaires Libéraux démocrates mais il s’est retrouvé par had
        2) ils allaient pouvoir jouer à la façon habituelle de la Perfide Albion sur les dissensions nées d’intérêts divergents. Les contientaux se sont bien réunis et leur ont montré le doigt

        les rosbifs sont en panique car si pas d’accord, c’est la certitude d’aller dans le mur (on peut compter qu’ils n’auraient alors aucun passeport pour leurs services financiers

        • Ah Ca ! dit :

          Je me demande qui abuse de la fumette.
          A 85% d’accord avec vous sur le jeu de leur départ et leur tentative de manip de l’UE…. Cependant, le peuple étant souverain même si manipulé, je pense qu’il se sont rendu compte de leur intérêt d’en sortir. Avec 27 couillons fauchés en face d’eux dont deux très anglophones l’Irlande et Malte. Un simple accord avec l’Irlande, Malte ou tout autre servira de cheval de Troie.
          Ils auront le gâteau sans en payer les ingrédients… C’est gros comme une maison et personne ne dit rien.
          Encore une fois ils nous ont eu comme des bleu… Ni Macron, ni Merkel n(ont de vision stratégique… Dehors…
          Le but encore réalisable pour sauver l’Europe, si un pingouin voulait la sauver, serait de détruire l’Europe des 27 et en reconstruire une a 12 et une à 15. Une des « riches » et une des « pauvres ».
          Vive la France et vive le Franc !

          • dolgan dit :

            *Un simple accord avec l’Irlande, Malte ou tout autre servira de cheval de Troie.*
            .
            Scénario parfaitement grotesque. Même les anglais savent que c’est pas possible. Et pourtant, ils déploient des tonnes de mauvaise fois pour ne pas comprendre ce qu’on leur explique depuis 2ans.

          • Czar dit :

            vous mettez totalement à côté : les anglais ont joué comme s’ils avaient un brelan d’as au lieu d’une paire de deux.

            pas de stratégie et aucun réel atout dès lors que les Continentaux offraient un front uni.

            l’accord des 27 n’est pas renégociable : toutes les Zotorités européistes l’ont dit et redit : pour les rosbifs c’est soit l’accord, soit pas d’accord, soit trouver un moyen via un second referendum pour annuler le brexit

            Napoléon a gagné, finalement.

          • Ah Ca ! dit :

            @Dolgan et Czar
            Ce qui est sue c’est que vous avez bien gobés la propagande Européiste. Je suis convaincu qu’ils vont mieux s »en sortir que nous… Pour l’instant l’anticipation des marchés est de bien faible ampleur…et leur chômage à 4%.
            Par contre c’est le nauséabond Xavier Bertrand que j’ai clairement entendu le 11 novembre dans un anglais médiocre supplier la chose Merkel de SVP trouver un accord avec les roastbeefs… Alors dites moi vraiment qui craint quoi ???
            Oui cheval de Troie, oui politique fiscale agressive et oui Commonwealth…
            Ce qui n’empêche pas avec tous mes respects: Fuck the Queen and the horse she rode on !

          • Czar dit :

            je n’avale aucune « propagande européiste » : je regarde juste les faits et les déclarations : tout le monde a été très clair nous ne renégocierons rien de l’accord négocié à 27+1, c’est à prendre ou à laisser

            je crois juste que vous faites partie des gens qui vient encore sur la réputation surfaite de l’angleterre : ils ont prouvé n’être plus les champions du pragmatisme et de la défense de leurs intérêts

            le brexit est un suicide et la fin – peut-être seulement à moyen terme – du royaume-uni

            et perso, je m’en réjouis.

          • Françoise dit :

            L’imprimerie nationale des billets de banque a été mise en liquidation judiciaire, ça sera très dur d’avoir nos billets si la France quitte l’U.E. Les Grecs voulaient déjà refaire leurs billets, ils ne pouvaient pas car ils n’avaient plus d’imprimerie.
            .
            Que cette imprimerie disparaissent brutalement, sans plan social ou autre, sans qu’on essaie de la faire survivre est évidemmant un signe que les européistes veulent impêcher la France de pouvoir refrapper sa monnaie.

        • dolgan dit :

          *les rosbifs sont en panique*
          .
          Ah? c’est nouveau ça. sur quoi vous basez vous?
          .
          Jusque là, le peuple en a rien à foutre et regarde la situation sans réagir.
          .
          Le gouvernement ne se sent pas concerné. May a pour seul objectif de tenir jusqu’au Brexit. Et après elle le déluge, mais elle s’en fout. Être celle qui a mené le brexit à son terme (peu lui importe lequel) c’est toute ce qu’elle veut.
          .
          Les politiques britaniques de tous bords en on aussi rien à foutre. Ils veulent que May fasse le Brexit pour pouvoir ensuite tout lui mettre sur le dos et s’écharper pour son poste …

          • Czar dit :

            ouais , c’est ça, ils respirent la sérénité, « le calme Napoléon »

            ils préparent la loi martiale et l’exfiltration d e la vieille Lizzie et de sa famille de parasites en uniformes kitsch, mais avec sérénité. C’est essentiel, la sérénité quand on fonce dans le mur.

            même les moins ahuris savent qu’une absence d’accord de sortie est un véritable suicide pour ce qui reste d’industrie anglaise, sans parler de la question de leurs lignes d’approvisionnement.

            May joue juste la montre pour obtenir sur son accord une majorité très difficile à obtenir en raison de la nature du groupe tory : « mon accord ou le chaos »

            le peuple « ne bouge pas » ? les rosbifs ne sont pas les Français, ça ne manifeste pas.

  2. Anonymous dit :

    Les États Unis front preuve encore une fois d’une flagrante ingérence dans les affaires intérieures d’un pays souverain. Pour eux allié signifie soumis . Les Hongrois ont le droit de maintenir de bonnes relations avec la Chine et la Russie, mieux vaut être allié que ennemi de ces pays. Quant à l Otan, il a parfaitement raison, tout pays doit compter sur ses propres armes pour se défendre et ne dépendre de personne, il n’y a pas de confiance en politique. Demandez aux Turcs ce que les « alliés »de l Otan ont osé leur faire il y’a 3 ans. Le problème de l Otan c’est que la dimension politique prend le dessus sur la dimension militaire. Si les États Unis ont des conflits avec d’autres nations, vous devez les suivre même si vous n’avez aucun problème avec ces pays. L’exemple le plus récent et probant, l’Iran un pays avec lequel les européens n’ont rien à gagner en imposant des sanctions, au contraire un marché important de perdu, que gagnent les Européens ? Rien mais ils ne peuvent rien faire car soumis. Que gagnent les USA ? Des contrats faramineux avec les pays du Golfe ( en prenant soin d’en laisser quelques miettes aux chiens chiens européens histoire de ). Pourtant une solution politique avait été trouvée avec l’accord de Vienne. C’est toute de même fou qu’une Union pesant 18 000 milliards de dollars en PIB ne puisse pas se doter d’une force commune histoire d’être totalement souverain et LIBRE.

    • Ah Ca ! dit :

      Sachez ceci.. et peut être ça vous aidera à mieux comprendre nos ennemis américains.
      Dans leurs textes de droit toujours en vigueur, la relation d’un employeur envers son employé découle directement de la relation de MAITRE à ESCLAVE. (Labour law; Master to slave relationship)
      Oui oui… toujours en 2019…

  3. PK dit :

    Au moins, eux, ils achètent européen.

    Les Polonais courtisent les Ricains et du coup… achètent principalement américain.

    C’est surtout ça qui emmerde les Américains.

    Quant au gazoduc, les Américains n’ont qu’à livrer au même prix en Hongrie… Je suis sûr que les Hongrois ne seraient pas indifférents.

    C’est sûr que quand on ne peut pas faire, c’est plus facile de critiquer…

  4. starbuck dit :

    Rosbeef mandaté par les us qui ont toujours tout fait pour saboter l’Europe

    • Ah Ca ! dit :

      @Starfucks (avec une tel avatar …!!)
      100% d(accord et à la grande joie des boulons et autres Saxons

  5. GHOST dit :

    Contradictions ?
    Gripen de la Suède, hélicoptères d´Airbus, chars Léopard comme plusieurs pays membres de l´OTAN.. et pays neutres de l´UE, obusiers de la RFA. Allons donc, la Hongrie est decidement en faveur de l´OTAN ou presque sinon pourquoi se procurer des équipements en provenance des pays membres de l´OTAN ?

  6. Lagaffe dit :

    « Et pour appuyer son propos, M. Orban a pris l’exemple de l’incendie criminel d’un centre culturel hongrois dans l’ouest urkainien, en février 2018. »
    Pour info, l’attaque durant la nuit du centre culturel hongrois dans la région ukrainienne de Transcarpatie avec des cocktails molotov n’a pas fait de victime.
    Le gouvernement russe a évidemment immédiatement accusé les nazis ukrainiens.
    Environ 150 000 ukrainiens d’origine hongroise vivent en paix en Transcarpatie. L’attaque du centre culturel n’a éveillé aucune tension dans la population. Aucun autre acte de violences n’a eu lieu.
    Le gouvernement hongrois exploite cette attaque dans un souci électoraliste et en guise de protestation contre Kiev, elle bloque certaines étapes de l’intégration européenne et atlantique de l’Ukraine. Un diplomate hongrois a été expulsé d’Ukraine après avoir organisé une cérémonie de remise de passeports hongrois à des ressortissants ukrainiens en Transcarpatie, ce qui est illégal.
    Le plus incroyable c’est que l’enquête ukrainienne a rebondie en Pologne : Bartosz Bekier, Mateusz Piskorski et Michal Prokopowicz, membres d’un groupuscule néo-nazi polonais, Falanga, ont été arrêté par les autorités polonaises et ont reconnu les faits lors de leur procès, qui s’est tenu à Cracovie le 14 janvier 2019.
    Lors du procès, Prokopowicz a mis en cause Manuel Ochsenreiter, l’assistant parlementaire de Markus Frohmaier, député de l’AfD, le parti fasciste allemand proche de Poutine.
    Manuel Ochsenreiter n’est pas poursuivi, faute de preuves suffisantes.
    Michał Prokopowicz, accusé d’avoir lancé avec ses deux complices polonais les cocktails molotov sur le Centre hongrois, explique que c’est Ochsenreiter qui a commandité l’incendie et lui a offert pour cela 1500 euros : 500 euros envoyés par la poste dans un livre, et 1500 euros de main à main à l’aéroport de Berlin-Tegel après le crime.
    Prokopowicz a déclaré devant le tribunal que l’objectif était de faire accuser des ultranationalistes ukrainiens en peignant des symboles liés au nazisme sur la façade du centre culturel hongrois. Les assaillants ont tenté à deux reprises d’endommager le centre culturel en utilisant de l’essence achetée dans une station-service à Uzhhorod. Mais après que la première tentative se soit révélée insatisfaisante, ils ont acheté 1,5 litre d’essence supplémentaire pour un deuxième essai.
    Les autorités ukrainiennes ont déclaré avoir identifié les suspects après la capture de leurs images sur des caméras de sécurité. après l’attaque, les suspects sont rentrés en Pologne via la Slovaquie.
    … et pourtant le gouvernement hongrois continue d’accuser l’Ukraine !

    • Goulag dit :

      La vérité ne plait pas!
      Parlant de Nazis proches de Poutine on en a des bons ici, « Ah Ca ! », « Le Glaive », « Anonymous » et leurs rejetons.

    • Françoise dit :

      « député de l’AfD, le parti fasciste allemand proche de Poutine. ».
      L’AfD est un parti qui est apparu contre l’Euro et l’immigration. Si certains membres sont fascistes ou proche de Poutine, c’est une autre affaire.

  7. Auguste dit :

    Un peu d’Histoire Pompeo?.En 1779,le Conte Charles-Henri d’Estaing à la tête de 4000 hommes,dont 800 Haitiens viennent soutenir les Américains pour la conquête de Savannah (Georgie).En remerciement,les US ne reconnurent pas l’indépendance d’Haiti,mieux ils l’occupèrent militairement en 1915.A la bataille d’York,qui mit à genoux les Anglais,il y avait des troupes françaises face aux Anglais et Allemands, très peux d’Américains.On donne même le chiffre de 9000 Américains du côté anglais.Qui s’explique par une estimation de l’époque qui donnait 1/5 des Américains blancs était contre l’indépendance.Il n’y avait pas que Lafayette,il y avait Rochambeau, de Grasse dont on ne parle pas.Plus on fouille plus on se demande, si sans la France ils seraient indépendants,non amis US.Les remerciements on les connait. »La Fayette nous voilà ». »Combien de morts français en 14-18?:pas assez ». »lâches »(Bush père)…..et on en passe.Aujourd’hui les sanctions.

    • revnonausujai dit :

      euh, un pb avec les chiffres !
       » La bataille se déroule donc à Yorktown, colonie de Virginie assiégée depuis plusieurs semaines. D’un côté, on trouve 7 500 Britanniques commandés par Lord Charles Cornwallis, et de l’autre 8 845 insurgés américains, les volontaires de La Fayette, menés par le colonel Armand, marquis de la Rouërie, et George Washington, ainsi que les 6 000 hommes du corps expéditionnaire français de Rochambeau. »
      nb 1: pour gonfler les chiffres britanniques et français , on peut rajouter les flottes, mais elles ne prennent pas part à la bataille terrestre.
      nb 2: sur les 6 régiments d’infanterie français, un s’appelait « RoyalDeuxPonts Allemand » et la seule cavalerie  » Volontaires Etrangers de Lauzun ».
      Comme quoi !

        • revnonausujai dit :

          je ne veux pas ergoter, mais ça a l’air d’un site de rigolos; déjà, dire que LaFayette commandait la flotte française, alors qu’il n’était à l’époque pas en service dans l’armée française, mais commandait une brigade américaine, ça donne le niveau !
          la bataille de Yorktown est bien documentée par les sociétés savantes telles la Sabretache , les Cincinatti ou d’autres
          http://www.cincinnatidefrance.fr/histoire/172-la-victoire-de-la-chesapeake-et-d-yorktown-5-septembre-19-octobre-1781
          /www.histoire-image.org/fr/etudes/siege-yorktown
          /www.france-histoire-esperance.com/17-octobre-1781-victoire-de-yorktown/

          en cherchant bien, le musée de l’armée doit aussi avoir quelque chose.
          Yorktown était protégé par deux redoutes; l’une a été enlevée par les Américains , l’autre par Royal Deux Ponts, agissant simultanément.
          ceci étant, les troupes du roi de France étaient des professionnels supérieurement entrainés ( comme d’ailleurs les Brits) et c’est l »Artillerie française qui a fait la différence en démentelant les défenses anglaises. Lord Cornwallis lui-même, a reconnu ce fait
          http://www.artillerie.asso.fr/basart/article.php3?id_article=1179
          quant à savoir si les Américains seraient devenus indépendants sans notre aide, c’est une autre histoire . Les Anglais sont pragmatiques et ils n’ont jamais hésité à larguer leurs colonies quand ça leur coutait plus cher que ça leur rapportait.

          • Auguste dit :

            La dame Chatel de Brancion est historienne,Bill Bonner est Américain,leur version m’a plu,parce qu’elle correspondait à ce que je voulais entendre.Une réponse du berger à la bergère (américaine) qui ne se gêne pas pour tripoter l’Histoire,en glorifiant la leur, en minimisant ou niant celle de leurs alliés et en salissant celle de leurs adversaires.(comme tous les vainqueurs).
            PS:La Fayette avait été bombardé Major Général par Washington.Grade supérieur au Lieutenant Général De Grasse?.Plus qu’une erreur,j’y vois une injustice.Après la victoire de Yorktown,en France on a fêté Lafayette et aux US, Rochambeau et Washington.De Grasse le vrai vainqueur,occulté.Ce qui rejoint ce que disais au dessus, sur l’Histoire vue par les vainqueurs.De plus, l’article est un commentaire sur le livre de dame Chatel de Brancion,il est fort probable que ce soit Bill Bonner qui ait commis l’erreur.J’aimerais,à ce propos, connaitre la version enseignée aux petits Américains,qui serait une explication à cette erreur.

          • revnonausujai dit :

            réponse sur un détail: lieutenant general est le grade immédiatement supérieur à celui de major general dans l’armée américaine.
            dans l’armée d’ Ancien régime française le premier grade d’officier général était marechal de camp; immédiatement au dessus venait le lieutenant general, etymologiquement le lieutenant du général (en chef); Donc, non, Washington, qui savait ce qu’il devait à l’allié français et qui pensait aussi en homme d’Etat, n’a pas fait d’affront à Rochambeau , et à travers lui à Louis XVI

  8. TINA2009 dit :

    Bsr à tous et toutes !

    Souhaitons qu’ORKAN est déjà signé et met en oeuvre un accord , sur son territoire , entre la russie et la hongrie .
    C’est ESSENTIEL pour la Hongrie .
    Et vivement , pour les Hongrois , de battre , à nouveau , monnaie !

  9. lym dit :

    « Cette influence est encore plus manifeste dans le domaine économique, en particulier dans le secteur de l’énergie, la Hongrie étant dépendante à 95% de la Russie pour son approvisionnement en gaz naturel »…

    Et un peu plus à l’Est, en Roumanie, on a bien plus encore l’impression de débarquer en Russie venant de Hongrie. Il n’y a qu’a regarder les stations service!

    Ces pays tournent sous perfusion énergétique russe, il ne faut pas se mentir. Et ils sont alors des proies de choix pour la politique de contrôle via le robinet de gaz. D’autant plus dans une Europe qui les avait intégré, sans réel but stratégique contrairement à ce qu’en disent certains trolls poutiniens (sinon on aurait fait attention aux dépendances pouvant nous affecter), mais bien plutôt pour permettre à notre industrie de faire de la « délocalisation de proximité », en réaction à la réunification allemande qui a permis à son industrie de l’ouest de profiter à fond du tarif de la main d’œuvre d’ex-RDA pour nous faire concurrence déloyale. Et ce avant même la triche à la dépollution, qui fout tout le monde dans la mouise avec des gouvernants sur-réagissant toujours plus stupidement après s’être fait rouler dans la farine, qui avait les mêmes intentions vs ceux qui jouaient mieux le jeu. Energétiquement, la réaction post-Fukushima a encore accentué l’influence GazPoutine, cette fois en Allemagne.

    L’Europe sous botte allemande, et de plus en plus, nous place devant des problèmes type Orban… et génère l’étincelle du feu gilets jaunes jusque chez nous.

    Conclusion: Avec des « amis » pareils, point besoin d’ennemis. Mettre un foutoir pareil d’irréflexion dans la construction européenne, son industrie et la dépendance énergétique qui va avec, dans le seul but de se goinfrer toujours plus aux dépens des autres, ne peut mener qu’a un éclatement de l’union avec des Orban&Co qui n’en sont qu’une conséquence. Pour la cause, voir chez Merkel…

    • Ah Ca ! dit :

      Ouuuuulla… Faut commencer à débrancher France info et radio BHL…
      Nous n’avons intégré les pays de l’Est pour la seule et unique raison que nous en avons reçu l’ordre de washbucket….
      Et ce sont nos grands penseurs pro-europe qui quand au pouvoir s’empressent de vendre nos industries aux fonds de pension américains…

  10. MERCATOR dit :

    Je remet ma contribution sur un autre sujet puisque celle ci s’est révélée être la dernière publiée empêchant de ce fait la possibilité d’une éventuelle réponse .

    En imposant le F35 aux pays Européens, et à certains d’autres pays accessoires, le cas d’Israël étant à part ( l’avion ayant été gracieusement offert , ce qui ne l’a pas empêché de le désosser et de modifier entièrement l’électronique embarquée ) les états unis ont asservi pour quarante ans l’ensemble des pays membres de l’OTAN et du monde « libre » à l’exception notable de notre pays.

    Il faut comprendre que cet avion est un cheval de Troie introduit au sein de l’OTAN ( peu importe d’ailleurs qu’il ait ou non une efficacité tactique ou stratégique, pour les états unis ce n’est pas la question )
    « Le F35, se compose avant tout de deux systèmes informatiques embarqués : le JRE (Joint Reprogramming Entreprise), qui est une bibliothèque partagée de données sur les systèmes d’armes des adversaires potentiels distribués à toute la flotte de F35 dans le monde), mais aussi de l’ALIS (Autonomic Logistics Information System). Ce dernier dispositif est conçu pour gérer la maintenance préventive et la supply chain qui relie en permanence chaque avion à Lockheed Martin et Fort Worth aux Etats-Unis. L’ensemble de ces deux systèmes représentent plus de 30 millions de lignes de code et nécessitent pas moins de 13 serveurs par escadron de combat, qui traitent à eux seuls toutes les données de vol des avions. Puis ils les renvoient ensuite vers un hub pour chaque pays client, avant de rejoindre les Etats-Unis et les serveurs du constructeur lui-même.
    Pour un général de l’US Air force : « acheter le F 35, c’est être là au premier jour d’une guerre, aux côtés des Américains. » rappelons , pour mémoire la faible capacité d’emport de l’avion (6800 kg d’armes ou de carburant), en raison des contraintes imposées par sa furtivité, ce qui explique d’ailleurs que Tsahal ne l’emploiera pas en tant qu’avion de bombardement .

    La supply chain est unique pour tous les utilisateurs dans le monde, dans le but avoué de faire baisser le prix de l’avion, et celui de son exploitation. Gérée par le système ALS et centralisée aux Etats-Unis, ce systeme, qui d’ailleurs pour l’instant est complétement inexploitable ( sa complexité est telle que son emploi a été gelé ) est censé faire vivre des centaines de PME US . Non , l’important c’est que la centralisation de l’information chez Lockheed Martin permet au constructeur de tout connaître sur les missions de chaque avion déployé dans le monde, voire de bloquer son utilisation si elle devait s’avérer contraire aux intérêts américains. La maîtrise du système est totalement entre les mains de Washington puisque toutes les données techniques de vol, de maintien de condition ou de missions opérationnelles sont stockées dans des serveurs situés sur le territoire américain. Donc placés sous souveraineté US. Aucune armée de l’air cliente du F35 ne peut prétendre à utiliser son avion sans l’assentiment du constructeur, ( Un document juridique signé par les deux parties de plusieurs centaines de pages précisent les interdictions même les farfelues) et sans que son allié américain n’en soit immédiatement informé. Au cas « où la mission pourrait impliquer une mise en péril même légère des intérêts économiques, diplomatiques, ou porter ombrage à la souveraineté des états unis, la liaison serait immédiatement interrompue et l’avion en serait réduit à terminer son vol en « naviguant à vue » . Cerise sur le gâteau, impossibilité de rapatrier ces données ou même de trier celles relevant de l’entretien de l’appareil, des données personnelles du pilote ou de sa mission. Ainsi, le piège se referme inexorablement sur la maitrise par le client des opérations.( on comprend aisément que les israéliens se soient empressé , comme évoqué plus haut, de modifier complétement l’informatique embarquée ).

  11. Pierre dit :

    Moi j’aime bien la photo. Ca me met de bonne humeur et ca me donne envie de visiter la Hongrie, avec ou sans Orban.