L’Allemagne va mettre ses capacités en matière de cyberdéfense à la disposition de l’Otan

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

9 contributions

  1. Pierre dit :

    Ben déjà si ils arrivaient à se proteger des ecoutes de leur classe politique par la NSA ce pourrait être surement plus vendeur pour ce qui est de l’OTAN

    • Alain d dit :

      Joli direct dans les gencives

    • JG von Rheydt dit :

      Parce que la France avec une Ambassade américaine à 200 mètres de l’Elysée possède un mur du « çon » infranchissable comme la ligne bleue des Vosges arrête les radiations. De quoi dispose la France à part un Comité de Réflexion?

      • Harvester dit :

        Dites vous bien que si vous êtes en possession de cette information, les gens qui assurent la sécurité des communications et des infrastructures au quotidien l’ont également, depuis des années, et que des mesures sont bien évidemment prises en conséquence.

        Vous me faites penser à tous ces pseudos experts derrière leur écran, qui en trois lignes laissent entendre qu’ils en savent plus, surtout mieux, que les experts du sujet : https://i.imgur.com/4NKGcwZ.jpg

      • Bomber X dit :

        Vous pourrez tenter de faire le malin lorsque la France aura ce type de prétention, en attendant vous êtes hors sujet.

  2. Hey Pierrot,

    Il fait beau ce soir à Saint Petersbourg …?

  3. Lagaffe dit :

    En France, le général Olivier Bonnet de Paillerets, COMCYBER depuis septembre 2017, milite activement pour la création de pools européens composés de dispositifs nationaux matures et interopérables : « Nous ne pouvons pas aujourd’hui anticiper une attaque sur Internet si nous ne travaillons pas efficacement avec nos partenaires ».
    http://forcesoperations.com/comcyber-je-ne-pourrai-pas-repondre-a-ce-defi-seul/

  4. werf dit :

    C’est beau toute cette coopération cyber, cela fait mode! Mais déjà tellement connu! J’étais à Bruxelles de 1991 à1995 et j’ai eu l’occasion de « discuter » avec un des nombreux « analystes » de l’ambassade américaine. Il avait les textes de l’Union européenne avant leur discussion par les états membres et le parlement européen grâce aux moyens « cyber » déployés et le « profilage » de cibles « fonctionnaires » européens en charge des dossiers les plus intéressants. Chercher l’erreur dans les traités de commerce signés…..

    • dolgan dit :

      *Il avait les textes de l’Union européenne avant leur discussion par les états membres et le parlement européen *
      .
      Vous voulez dire avant même qu’ils existent? lol
      .
      Non, il doit donc s’agir des projets de textes qui circulent dans de nombreuses mains avant qu’on en arrive au stade de les présenter au parlement ou aux états membres. Rien de miraculeux pour les US d’avoir accès à ce genre de documents. Sur de nombreux sujets, on doit carrément les leurs filer pour avis, comparaison, harmonisation . Pour d’autres, il suffit qu’ils fassent une demande polie aux états membres, il y en a bien un qui leur fera passer le document.
      .
      Quand au fait que des agents secret US vous auraient expliqué comment ils font pour espionner l’UE: Lol.