Pour le chef de la force aérienne suédoise, le Gripen a été conçu pour « tuer » les avions de combat russes Sukhoï

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

108 contributions

  1. diego48 dit :

    Mais nous avons une meilleure tactique. Nous sommes mieux formés et connaissons très bien nos forces et celles de nos adversaires. Nous avons un avantage tactique de notre côté », a continué le chef de la force aérienne suédoise….Et surtout les chevilles qui enflent !!!

    • John dit :

      C’est vrai que c’est mieux qu’un général dise qu’il a peur des Russes, et que leur avion est pourri…
      Sur les propos subjectifs, il ne fait que son travail. Concernant le contenu technique, tout ce qu’il mentionne est vrai.
      N’oubliez pas que la Suède aussi cherche à vendre leur Gripen, et dans ce cas, cet article est paru dans une revue finlandaise, dont « l’ennemi » considéré pour la défense est justement la Russie.
      Donc il faut prendre un peu de recul et comprendre dans quel contexte il dit cela !

    • lym dit :

      Il veut vendre l’avion… Mais le discours de commercial a tout de même une base aussi réelle que pas nouvelle, qu’avaient pu constater ceux de l’AA qui livraient les F1 irakiens et formaient leurs cochers dans les années 80. La comparaison avec les nôtres leur avait fait parfaitement comprendre que si la plateforme avion compte, le niveau de l’électronique qu’il y a dedans est au moins aussi important.

    • Yannus dit :

      L’avantage du Grippen est qu’il peut décoller court et qu’il carbure au Jet A1.
      Par contre pour ce qui est de la tactique, tous ceux qui se sont pris une branlée magistrale devaient avoir les mêmes certitudes que le général amha.

  2. PK dit :

    Rêver ne coûte pas cher en tout cas.

    • John dit :

      Les technologies embarquées sont au niveau du Rafale F4…
      Et n’oubliez pas une chose… Saab avec le Gripen fait exactement ce que Marcel Dassault voulait…
      Un avion petit, moins cher, pour qu’il puisse se vendre à l’étranger. Le Rafale est très bon, mais trop cher pour bcp de pays relativement aux générations précédentes. Dassault est passé d’avionneur développant des technologies sur fond propre à avionneur pour l’armée française. Il est logique que le Rafale ait pris cette direction.
      Le Gripen offre la possibilité à bcp de pays d’avoir les dernières technologies sur une plateforme moins chère…

      Et à ceux qui vont mentionner l’évaluation suisse pour descendre le Gripen, prenez en compte la méthode d’évaluation.
      Le Gripen E n’existait pas, le Gripen C/D a été utilisé pour ces évaluation. Toutes les améliorations théoriques non testées recevaient uniquement 20% de l’amélioration potentielle dans l’évaluation…
      Par exemple: note d’évaluation d’un paramètre sur Gripen C/D – 5 ; note théorique de ce qui est prévu – 10 ; amélioration théorique – 5 ….
      Note finale: 5 + (10-5)*0.2 = 6 !
      Donc pour connaitre l’évaluation de l’armée suisse il aurait fallu avoir d’autres détails, dont la capacité maximale théorique…

      Pour acheter un avion « sur papier », il faut beaucoup d’informations pour le comparer aux autres. Ainsi l’évaluation qui mettait l’Eurofighter derrière le Rafale ne devrait pas trop changer. Concernant le Gripen, il va y avoir une amélioration conséquente. Et il correspond exactement au besoin suisse très similaire au besoin suédois. Défense air-air comme priorité, et pas d’alliés (théoriquement)…

      Et en plus vous oubliez que le général ne fait que son travail. Dire qu’il n’a peur de personne est normal. Le contraire serait inquiétant. Et cet interview apparaît dans une revue finlandaise… Donc un client potentiel dont l’ennemi potentiel est justement le Gripen…
      La France fait exactement la même chose !

      • Chanone dit :

        LEs technologies embarquées sont sûrement d’un bon niveau, mais sûrement pas de capteurs encore en gestations chez le fabriquant: nous n’en sommes encore qu’au standard F3 …

  3. felix dit :

    Son assertion peut sembler suffisante, voire arrogante, mais dans le fond ce n’est pas faux.
    Sauf que c’est plus vrai du Gripen C que du E en fait. Le nouveau Gripen fait justement quelques concessions à la philosophie de supériorité aérienne originale pour étendre un peu le domaine d’emploi de l’appareil, en lui conférant plus d’allonge et de moyens air/sol au détriment de sa masse, sa discrétion et son coût opérationnel. Mais les objectifs prioritaires du programme restent centrés sur la défense aérienne. Intercepter les bombardiers russes et leurs escortes est une priorité absolue pour la Suède en cas d’escalade, la proximité géographique avec l’est ne leur permettant pas de temporiser leurs réactions.

    • Rascasse dit :

      Je crois aussi que pour augmenter la puissance, le moteur et tout le système de propulsion ont été complexifiés, ce qui devrait diminuer l’avantage du Gripen en termes de disponibilité. Il faudra sans doute un peu plus de temps entre chaque sortie.
      Néanmoins, le vrai succès de cet avion est d’avoir permis à la Suède de conserver une force aérienne considérable. De mémoire, plus de 520 Gripen, même si certains ne volent plus. Assez pour que la Russie mesure le risque avant de se frotter à l’aviation suédoise.

      • John dit :

        En effet, le nombre permet de couvrir une plus grande surface du territoire.
        Les petits avions ont perdu de leur intérêt de la plupart des constructeurs. Il se trouve que Dassault développait à l’époque des avions sur fonds propres qui correspondaient à des besoins relativement « simples », mais qui y répondaient parfaitement.
        Dassault s’est éloigné des avions développés sur fonds propres, et s’occupe de fournir l’armée française… Les Rafales sont d’excellents avions. Mais il faut avoir bcp de moyens pour avoir une flotte de taille considérable. Alors leur taille correspond aux besoins français, en effet ils sont utilisés pour des interventions à l’étranger…
        Mais pour la défense aérienne en cas de conflit symétrique, le Gripen est idéal. Le Rafale aussi, mais je pense que pour la même somme d’argent, le Gripen est plus adapté à cette configuration. Et c’est normal, c’est exactement ce pourquoi il a été conçu, optimisé pour cette fonction pour le prix le plus réduit possible.
        Le fait d’avoir suffisamment d’appareils permet de couvrir une surface supérieure. Cela permet de maintenir en vol une flotte conséquente….
        Et il se trouve qu’en cas de vrai conflit symétrique, la capacité à se ravitailler depuis des routes, avec un matériel réduit (une citerne + une remorque de munitions, avec 6-8 hommes) suffisent à laisser le Gripen repartir en 10 minutes.
        L’armement n’a rien à envier au Rafale, les capteurs non plus.

        Pour moi, ces deux avions sont parmi les plus réussis, non pas parce qu’ils battent tel ou tel avion, mais parce qu’ils répondent exactement à l’attente de leur client initial!

  4. ScopeWizard dit :

    Restons-en au titre ……………

    Quid des Mig ? 🙂

  5. Starbuck dit :

    Mouais il me paraît un peu sur de lui. Je ne suis pas sur que prendre les russes et les sukhoi pour des nazes soit la bonne approche. Les déconvenues risquent d’être sévère. Et en 2060 il sera obsolète leur coucou

    • John dit :

      Le Rafale sera-t-il obsolète?
      Je demande cela, car en ce moment, le Gripen E et le Rafale F4 sont très très proches au niveau des technologies embarquées.
      Les différences résident dans la taille, l’aérodynamique, la masse embarquée, etc…

      • Pierre dit :

        Vous oubliez un detail qui a son importance. L’un est monoreacteur, pas l’autre!
        De plus toutes ces avancees sur le Gripen E sont sur le papier pour le moment et dependent beaucoup du bon vouloir US qui fournit une bonne partie des equipements, moteurs…
        Enfin QUID du partage de la suite GE avec un client export? Je doute qu’ils partagent tout et donc l’argumentaire de ce General perdrait beaucoup d eson sens.

        • John dit :

          Totalement d’accord sur vos arguments!
          Il n’empêche que le choix du monoréacteur est voulu, et correspond à l’objectif d’un avion peu cher mais en nombre suffisant, et plus facile à l’entretien!
          Le Rafale est meilleur pour la France et le Gripen est plus adapté que le Rafale au besoin suédois.
          Concernant l’export… Que ce soit français ou suédois, tout dépendra du client au niveau des partages !

      • Hermes dit :

        En 60 ans, même les meilleures plateforme prennent des rides, d’autant qu’on ne peut jamais réellement prédire les ruptures qui seront faites en un demi siècle…
        .
        Hypervélocité ? Changement du domaine de vol ? Nouvelle motorisation (carburant) nécessitant des changements majeur (même sans hypervel)..
        Evaluation que le coût d’un avion à plus de 100M l’unité vaut moins que la fabrication de X missile AA/GG…
        .
        On peut parler de 20 années a la limite, mais clairement, si on ne peut rien prédire sur un demi siècle, la génération F15-16 & co, ne va pas nécessairement se reproduire avec la nextGen…

        • John dit :

          Bien évidemment, les technologies vont évoluer… Mais les avions de chasse sont conçus pour 40 ans de service donc la date de 2060 avancée l’est dans ce sens.
          Je disais juste que le Rafale n’est pas obsolète aujourd’hui, le Gripen non plus (mais aujourd’hui) !
          Donc pour le moment, si on regarde le budget suédois, le Gripen semble être le choix idéal !

          • Chanone dit :

            @ John
            Deux avions, deux doctrines, mais un gros missile en commun.
            Comme chasseur léger, le Gripen est apte à opérer depuis des zones d’où un Rafale ne peut ni décoller, ni atterir sans un travail de préparation.
            Le Rafale à pour lui d’être meilleur en pénétration avec son endurance… on parle de 12 heures de vol d’affilée lors du dernier exercice « Poker ».
            Au delà, il y a le potentiel d’évolution informatique, à peine égratigné dans le cas du Rafale car il n’y a qu’un seul « ordinateur » sur les deux embarqué qui est actuellement utilisé, avec tous les équipements qui sont « plug and fight », qu’ils soient Français ou U.S.
            Et en flexibilité, ce n’est pas rien.

          • John dit :

            @Chanone,
            Pensez vous que le Rafale est le seul avion à avoir une capacité d’évolution informatique?
            Certes, le Rafale a été très bien pensé avec sa capacité à intégrer facilement de nouveaux capteurs, de nouvelles armes, etc…
            Mais Saab est aussi reconnu pour avoir ce genre de qualités. La grande différence est que la Suède n’a pas le même budget que la France, et elle fait évoluer ses avions « ponctuellement ».
            Mais au final, pour moi le point le plus important c’est de voir que c’est 2 constructeurs satisfont les besoins définis par leurs clients. C’est exactement ce qui est demandé à une entreprise.

      • Ion 5 dit :

        Oui et?
        Qu’a donc le Rafale F4, d’ailleurs attendu pour 2024, que le Sukhoi n’aurait pas?

    • NRJ dit :

      Après si c’est pour affronter la Russie, avoir des Gripen associés à un bon système sol-air devrait leur suffire à faire face aux SU-57 et drones furtifs russes.

      • Ion 5 dit :

        @nrj
        Surtout, qu’ils ne les verront pas, ou trop tard, puisque comme vous le dites-vous-même ils sont furtifs.

  6. werf dit :

    C’est de la com pour vendre son avion, rien de plus. La Suède a toujours été neutre et veut le rester. Les russes n’ont aucun intérêt à venir les « titiller ». On en rit bien avec ma famille suédoise, sans rentrer dans le détail de l’état des forces en présence, disproportionné…

    • Pathfinder dit :

      @werf
      Etre et rester neutre, n’est pas qu’une question de bonne volonté, mais de se faire respecter.
      « Il faut choisir : se reposer ou être libre »; Thucydide.
      .
      La Suède n’a pas toujours été neutre, même si elle n’a pas été en guerre depuis 1814. Reste que depuis, le Royaume a su appliqué une « neutralité variable », notamment durant les deux conflits mondiaux, pendant la Guerre Froide… et encore aujourd’hui!
      .
      Mais effectivement, l’état des forces en présence est disproportionné
      https://www.youtube.com/watch?v=waWiu9permk

      • John dit :

        Disproportionné dans quel sens?

        • Pathfinder dit :

          @John
          « Disproportionné » dans le sens où la Suède a laminé ses forces armées depuis les années 90, et que le pays peine à les reconstituer. Il coûte toujours plus de reconstruire que d’entretenir… quitte à transformer.

    • Hermes dit :

      La Belgique aussi a voulu être neutre en 39-45.
      Je dois vraiment vous expliquer ce qui est advenu de l’Europe grâce à cette position Belge ?

      • Fafou dit :

        Quel commentaire stupide!
        Vous oubliez les pays bas et le droit de chaque pays à fixer son sort!
        Les gouvernements français et anglais se prosternant face à Adolf sont la cause! Sans parler du courage Français pendant la drôle de guerre? On sort vite fait de ligne maginot, on pénètre en territoire allemand sur 8km pendant que la weer est en Pologne puis on rentre chez nous!
        Comment réécrire l’hiDroite.
        Vous ne valez pas votre pseudo, petit mr

        • Hermes dit :

          Ca n’a rien de stupide, c’est une simple observation, partagé par bon nombre d’Historien.
          .
          Si la Belgique n’avait pas dit merde à l’Angleterre et à la France, la WW2 n’aurait sans doute jamais été aussi dévastatrice et cela aurait changé le monde (Les USA se seraient pas devenu un dévoreur de monde.. l’URSS n’aurait pas assujettis la moitié de l’Europe)

    • MD dit :

      Les Russes n’ont aucun intérêt à venir titiller la Suède. Certes. Mais ils l’ont fait pourtant bien souvent dans un passé encore très récent, avec des sous-marins et des avions . Et avec un Poutine ivre des souvenirs de l’histoire de l’empire tsariste , qui se prend pour un nouveau Pierre 1er, et qui ne peut voir en la Suède que le le pays qui a eu pour roi Charles XII, il n’y a aucune raison que cela cesse.

      • Ion 5 dit :

        @ MD

        Oui, je pense comme vous que Poutine n’a vraiment qu’ça qu’à foutre, en effet…

  7. Olivier dit :

    Royal United Services Institute britannique [RUSI]…Non mais l’acronyme c’est une blague du GRU ?

    • NRJ dit :

      Le Gripen n’a pas non plus le même prix. Il coûte deux fois moins cher que le Rafale sauf erreur, et est beaucoup plus rustique et fiable. Pas étonnant que les pilotes aient préféré le Rafale et le ministre le Gripen. Ce serait d’ailleurs un minimum que le Rafale dépasse en qualité le Gripen.

    • John dit :

      Alors il faut aller plus loin que cela pour comprendre les notes…
      Les médias ont voulu faire le buzz en Suisse avec ces notes sorties de leur contexte.
      Le contexte, c’est que le Gripen C/D ont été utilisés pour évaluer le Gripen E/F.
      La note de base a été donnée sur la base du Gripen C/D, puis, 20% de la capacité théorique additionnelle a été attribuée en note, et 80% pour les éléments testés dont les caractéristiques étaient connues. Sachant qu’à ce moment rien ou presque n’avait été fait, ces notes ne disent rien du Gripen E…
      Je vais vous faire un exemple chiffré au cas où mon explication n’est pas claire.
      – Note d’une caractéristique du Gripen C/D: 6/10
      – Note théorique des évolutions apportées au Gripen E/F: 8.5
      – Note retenue par l’évaluation suisse: 6+ 0.2*(8.5-6) = 6.5

      Autre exemple:
      – Note Gripen C/D: 3
      – Note théorique des améliorations : 9
      – Note retenue pour l’évaluation: 3 + ( 9 – 3 ) * 0.2 = 4.2
      Dans cet exemple extrême, la note théorique est plus du double de la note attribuée.
      La Suisse n’aurait pas sélectionné un avion ayant des résultats inférieurs à leur F18 C/D si la capacité d’améliorations ne les avaient pas convaincu…

      Et pour relativiser la comparaison encore plus, je pourrais vous donner quelques exemples de comparaisons possibles:
      – utiliser le F18 Hornets pour évaluer le Super Hornets
      – Utiliser le F15 Eagle pour évaluer le Strike Eagle
      – Utiliser le Rafale F1 pour évaluer les capacités d’attaque au sol du Rafale F3 / F4 !
      Est-ce que la note « brute » d’une telle évaluation serait suffisante pour comprendre les capacités du Rafale F4 sur la base du F1?

      • nexterience dit :

        On comparaît le Rafale F3 et le gripen C/D.
        Le gripen avait une électronique très en deçà.
        A ce jour, le rafale a évolué en F3R et le gripen en E/F.
        Pourquoi les Suédois auraient fait un bon considérable par rapport à Dassault-Thalès qui n’ont pas chômé mais ne se la racontent pas tant ?

        • John dit :

          Parce que d’un côté vous avez Dassault et la France qui ont fait progresser leur avion très progressivement avec à chaque étape quelques nouveaux éléments technologiques.
          De l’autre, Saab et la Suède n’ont pas choisi la même stratégie. Aujourd’hui, vous avez un avion totalement neuf. C’est comparable au saut entre le F18 Hornets et le Super Hornets…
          C’est comparable entre un A320 et un A320 NEO.

          Le F3-R comprend:
          – missile air-air Meteor
          – nacelle Talios
          – système anti-collision au sol
          – retour d’expérience avec des améliorations de divers systèmes
          – qualifications de nouveaux armements air sol.

          Améliorations du Gripen:
          – Plus grand d’1 m
          – Nouveau réacteur (avec super croisière)
          – Emport de carburant supérieur – rayon d’action amélioré
          – Nouveaux capteurs (Radar AESA, IRST …) on parle aussi de fusion des données très avancée
          – Nouvelle électronique et nouvelle avionique
          – Capacités de communication décuplées
          – Capacités de guerre électronique qu’il n’avait pas avant
          – Nouveaux armements (armement équivalent à celui du Rafale)

          En gros, il se met à niveau de ce qui se fait de mieux aujourd’hui, alors que les anciennes technologies étaient loin…
          Vous comparez le Rafale où les améliorations sont continues, et par « petits pas » (et c’est l’idéal, ne me comprenez pas mal) à un Gripen où seule la forme a été conservée, et tout (littéralement tout) ce qui est à l’intérieur et qui le compose a été changé…

          Donc oui, le Gripen se rapproche du Rafale avec cette nouvelle version. Les technologies du Gripen C/D face au Rafale F3 étaient incomparables ! Le Rafale avait l’avantage sur tous les capteurs, sur la fusion des données…
          Avec le Gripen E/F, il n’y a pas de majeure différence dans les technologies embarquées, avec des avantages pour le Gripen parfois, et parfois pour le Rafale.
          Maintenant, la compétition va surtout se jouer sur les dimensions des avions, les capacités d’emport, l’aérodynamique…
          Pour certains, le Rafale sera idéal, pour d’autres, les capacités de vol du Gripen seront suffisantes !

      • Jean (le 1er) dit :

        John, le Gripen est bien arrivé bon dernier de l’évalution en Suisse. S’il a été choisi c’est uniquement pour une question de coût (il était le moins cher des trois). Une des raisons pour lesquels certains suisses ont votés contre son achat.

        • John dit :

          Avez-vous lu la méthode d’évaluation?
          Les améliorations théoriques ont été minimisées (approche prudente)! Mais à partir de cette évaluation, tout ce que l’on peut dire, c’est que le Gripen a été sous-estimé, la question est de savoir à quel point. Et ça, aujourd’hui, personne ne le sait !
          Les technologies n’ont rien à envier au Rafale (et inversement). La question est de savoir si les changements de réacteur, de dimensions, et de capacité d’emport de carburant vont être meilleurs.
          Mais su l’armement, le Gripen et le Rafale sont au même niveau. Pour les capteurs, certains sont meilleurs pour le Gripen face au Rafale F3, mais il faudra voir ce qui est proposé sur le F4 car c’est celui là qui sera proposé dans les futures compétitions…
          Bref…
          Ayez un minimum d’honnêteté pour voir que seul le design global de l’avion a été changé et que tout le reste a été refait ! Vous ne pouvez pas partir du principe que c’est le même avion…
          Prenez la version F1 du Rafale. Faites l’évaluation, et mettez-y un facteur de 20% sur les améliorations…
          La version F3 du Rafale selon cette méthode d’évaluation aura des capacité d’attaque au sol mauvaises ! Est-ce la réalité? Aucunement!

  8. Alpha dit :

    « Et l’un des Gripen serait « apparu sur l’aile gauche d’un Typhoon sans être détecté », a-t-il ajouté. »
    Annulation active ?… Comme un autre « canard » européen ?
    Ainsi, tout comme cet autre « canard » européen, le Gripen mise tout sur la furtivité active, et l’on savait déjà que l’électronique embarquée de ce dernier était une des plus performantes du monde occidental… Comme quoi, petit, mais costaud !

    • John dit :

      Oui, ils misent tout sur la furtivité active…
      Mais il ne faut pas oublier que Saab et la Suède avaient fait des recherches détaillées pour un avion de 5e génération, le Flygsystem 2020 et qu’ils semblent se préparer à l’avenir avec celui-ci.
      En gros, attendre d’avoir de meilleurs retours d’expérience des autres avant de se lancer pleinement dans ce concept…

      • Alpha dit :

        Et ils participent activement à nEUROn…

        • John dit :

          En effet ! Ce projet est l’exemple même d’innovation qui n’est que meilleur par sa collaboration…
          Et je ne dis pas cela de manière démago. Mais simplement, plus le nombre d’ingénieur est élevé et plus les compétences communes sont grandes, et plus les chances d’avoir un génie sont élevées !
          Après une bonne direction de projet est cruciale.

    • GHOST dit :

      REALITE TECHNIQUE

      Les Gripens participent souvent á des exercices classifiées aux USA face au Raptor par exemple.. Les USA en savent assez sur les capacités élecroniques suèdoises.
      Ce que les Gripens face aux Raptor en exercice aux USA ont démontrés que la technologie IRST pouvait detecter le système furtif du Raptor.
      Les USA qui avaient eu la même surprise face aux sous-marins suèdois dans une exercice de l´OTAN.. en savent assez sur les performances électroniques suèdoises.
      Ce que vous considerez comme arrogance est en réalité une affirmation technique car les Gripens affrontent souvent les avions russes depuis des années.

      • Alpha dit :

        « Ce que vous considerez comme arrogance »…
        Qui ça ? Moi ?…
        Si c’est le cas, relisez mon post, analysez le, et dites moi où je suis arrogant…

    • NguyenKT dit :

      Oui la description me fait penser au Rafale à 99.9%. Il fait promo pour son Gripen, peut être un peu osé mais surement il dispose les infos ou le grand public ne connait pas. En tout cas, les Russes sont très en retard sur l’électronique embarqué d’ou vient certain affirmation dans ses proposes.

      • John dit :

        Il se trouve que si vous regardez le Gripen dans les détails, les technologies embarquées et le type d’armement n’ont rien à envier au Rafale F4…

        • Vince dit :

          Sans doute – mais il y a le papier et la réalité -et la preuve du pudding est dans la digestion. Le Rafale a prouvé pas mal de trucs en opération, notamment sa capacité à enchaîner les missions les plus diverses.

          • John dit :

            Indéniable.
            C’est pour ça que je précise bien « technologies embarquées » et que je ne dis pas qu’ils sont aussi bons l’un que l’autre.
            Et comme c’est un avion neuf, impossible d’avoir de retour opérationnel…
            Par contre, ce qu’il est bon de reconnaître c’est que la conception, la mise en service et l’utilisation des avions Saab ont plutôt un bon historique. Conception saine, pas de saut technologique irréaliste, etc…
            Saab a une philosophie proche de celle de Dassault ! La Suède par contre a une philosophie différente. Elle n’accorde pas la même importance à l’origine des composants « technologiques ».

    • Chanone dit :

      @ Alpha
      M’enfin bon, tant que le CAPTOR E ne sera massivement mis en service, le radar du Typhoon ne sera « que » puissant. Sa technologie obsolète le rend facile à tromper.
      Justin Bronk, qui tient de loooooongues dissertations sur les avantages du Typhoon sur le Rafale, et en Anglais dans le texte, ce n’est pas triste!
      Dans les faits, les Britanniques ont ramés pour obtenir des fins de non recevoir quand il était question d’améliorer le Typhoon et le Radar, promis pour l’année dernière-sûr-de-sûr et je n’ai rien lu permettant d’annoncer son entrée en service (je ne dis pas que ce n’est pas le cas, mais alors c’est pas clair du tout…).
      Du coup leurrer un radar dont les fondamentaux remontent au Harrier… trop facile.

  9. Titeuf dit :

    Hum… Bizarre que les langues se délient sur cet avion… . Nul doutes que le marketing passe par là (comme les autres….) mais l’anecdote, si elle est vrai, sur le combat avec les typhoon est révélateur peut être de la pression de Saab à vouloir caser son joujou… Faire l’apologie sur le réarmement de ce dernier dans des grottes par la force aérienne suédoise n’engage qu’eux… Les clients potentiel n’ont pas, eux, des abris à la suédoise…
    Mais leur approche va dans le bon sens, un avion qui ne demande pas trop d’entretien à plus le temps de faire le job en temps de guerre.
    Une question quand même, les pilotes ont t’ils reçu l’autorisation de dévoilé ce système de guerre électronique et pourquoi ???

    • John dit :

      Oui, la Suisse a des abris à la Suédoise, des routes et autoroutes conçues pour ce rôle ! Et la Finlande aussi peut-être !

    • werf dit :

      Certes, il y a des abris et grottes en Suède mais ils sont répertoriés par tous les pays, avec leurs positions GPS, depuis longtemps, pas besoin pour les russes de venir « vadrouiller » à leurs abords. C’est aussi un piège, car plus faciles à obstruer avec les moyens modernes, sans avoir besoin de la « mère des bombes ». Quant aux autoroutes, la vitesse est limitée à 110, la plupart du temps, mais il faudra penser à avertir les automobilistes à temps!

  10. Wagdoox dit :

    La furtivite passive et la guerre electro (dite furtivite active quand elle est au plus haut niveau).
    La 6gen définit justement le fait d’avoir les deux pour se différencier de la 5. (Ça se limite pas à ça).
    Bref le Gripen reste une solution crédible peu chère mais combien de temps.

  11. Gremlins dit :

    « Pour le chef de la force aérienne suédoise, le Gripen a été conçu pour « tuer » les avions de combat russes Sukhoï »

    Du coup il porte plainte contre l’industriel ?

  12. petitjean dit :

    Ces digressions sur l’armée de l’air suédoise , occultent la gravité de la situation de ce pays
    l’aveuglement des zélites fera bientôt de ce pays un pays à majorité musulmane.
    « Le nombre d’islamistes radicaux a explosé en Suède ces dernières années, selon les services de renseignement du royaume scandinave. « Nous estimons que (leur nombre) est désormais passé de quelque centaines à quelques milliers », a expliqué à l’agence de presse locale TT le chef des services de renseignements (Säpo), Anders Thornberg. En 2010, ils n’étaient que 200. »
    https://www.atlantico.fr/pepite/3084247/suede–le-nombre-d-islamistes-radicalises-a-explose
    https://lesobservateurs.ch/2018/11/03/banlieue-de-stockholm-agresses-tous-les-jours-des-enfants-suedois-nosent-plus-sortir/
    http://www.fdesouche.com/1071821-limmigration-sonne-t-elle-la-fin-du-modele-suedois

    il ne faut pas chercher d’ennemis à l’extérieur, il est à l’intérieur…..

    • Motox1 dit :

      Se soigner et une priorité, les cachets et vite

    • Clément dit :

      Faut arréter avec la Suède, cet hoax fut débunké presque autant de fois que celui prétendant qu’on est pas allé sur la Lune. Et pas besoin d’aller chercher des sites « gauchistes », il suffit de regarder sur les sites de fact-checking et de zététique (rationalisme pur et dur donc).
      Même Snopes (la référence en matière de debunking, fact-checking, et légendes urbaines) l’a fait : https://www.snopes.com/news/2017/04/05/crime-sweden-three-part-series/

    • GHOST dit :

      Les musulmans en Suède sont des « suèdois ».. si vous possedez assez des connaissances sur la politique d´intégration dans ce pays où tous les immigrés doivent parler suèdois et vivrent comme les suèdois. Savez-vous que les mosqués en Suède sont subventionés et les services de renseignement travaillent en permanance avec des Imans.. dont l´État assure la formation? Pour quelle raison ne trouve-t-on pas ou presque pas des radicalistes musulmans suèdois dans la guerre d´ISIS en Syrie?
      La grande majorité en Suède sont des athés, faire croire qu´une religion peut s´imposer dans ce pays est tout simplement une ignorance sur la culture scandinave, Vous ne trouverez pas des pilotes suèdois musulmans en Suède (juste pour rire).

    • Eric dit :

      Pfff… Il y a environ 3 % de musulmans en Suède : c’est proportionnellement deux fois moins qu’en France et trois fois moins qu’en Russie. Il y a encore un peu de boulot avant qu’ils deviennent majoritaires…

    • Goulag dit :

      Et Spoutnik et RT News en disent quoi?

    • mepojuwis dit :

      Il semble que vous aillez oublié de citer les autres principaux sites internet qui parlent de ce sujet, brûlant dans l’actualité nationale suédoise (/s), à savoir:
      nouvelordremondial.cc et gatestoneinstitute.org ou encore même le blog de gerardbrazon qui explique tranquillement que la charia est déjà imposée en Suède et qu’il y a une guerre civile en cours dans ce pays (mais qu’on en parle évidemment pas).

      C’est sûr qu’avec de telles sources d’information, votre monde doit être bien noir!

  13. farsight dit :

    Alors, si le Grippen était si génial, pourquoi presque personne ne l’utilise, les seuls utilisateurs sont la Suède, la Hongrie, la République Tchéque, la Thailande, l’Afrique du Sud et le Brésil. Mais alors pourquoi la Roumanie, la Bulgarie et la Croatie ont préféré les f-16 ! Et pourquoi la Pologne, le Danemark et la Norvége ont préféré les f-35 ! Cela est juste de l’arrogance de la part de la Suéde, qui essaye de montrer ses muscles.

    Il ne faut pas non plus prendre les Russes pour des nuls et leurs aéronefs.

    Bref le chef de la force aérienne suédoise est prétentieux et suffisant. De tous les dangers, le plus grand est de sous-estimer son ennemi. Et puis pour l’argument : (Nous sommes mieux formés et connaissons très bien nos forces et celles de nos adversaires. Nous avons un avantage tactique de notre côté). Vue la suffisance et la prétention de ce dernier, ils risquent d’être surpris.

    Je ne crois pas que prendre la Russie et leurs aéronefs pour des nuls soit la bonne approche. Ils devraient plutôt s’inquiéter de l’état de l’armée suédoise et pourquoi pas rejoindre l’otan.

    • John dit :

      Rappelez vous du Rafale avant l’Egypte et le Qatar…
      Combien de compétitions perdues?
      La qualité de l’avion n’est pas le seul élément pris en compte… Dans certain cas, le potentiel futur est plus important que la capacité actuelle (F35)…
      Dans certains cas, le pays vendeur est une source de sécurité, et se fournir auprès de lui permet de bénéficier de son appui.
      Pour d’autres cas, la capacité immédiate est essentielle (Rafale en Egypte)…

      Ensuite, vos exemples de pays ayant choisi d’autres avions sont un peu partiaux… F16 Roumains achetés d’occasion, pareil pour la Croatie…
      Les Bulgares ne font pas d’appel d’offres, donc leur choix est officiellement partial, ils veulent la sécurité américaine.
      La Pologne n’est pas prête d’avoir les moyens pour le F35, donc on en reparlera.
      Et le Danemark et la Norvège font partie de l’OTAN… Et ce sont des pays qui participent aux missions OTAN avec leur armée de l’air, et le F35 est l’avion idéal pour la pénétration d’espaces aériens et le bombardement qui suit.
      Le Gripen est conçu pour la défense d’un espace aérien, soit l’opposé de ce pourquoi le F35 est conçu…

      Ensuite, la Suède est NEUTRE… Comme la Suisse. Neutralité = pas d’alliance militaire !
      L’OTAN intervient dans des conflits, déclenche des conflits… Donc non, ça ne va pas ensemble.
      Et à tous ceux qui pensent que la neutralité n’est qu’une excuse pour ne rien faire, n’oubliez pas l’intérêt différent qu’ils ont sur la scène diplomatique. La diplomatie française a des forces que la diplomatie de pays neutres comme la Suisse et la Suède n’ont pas. Mais c’est aussi le cas inversement…
      .
      Et ensuite, il faut comprendre que la Suède étant neutre, elle se doit de se montrer confiante. Et ensuite, n’oubliez pas le contexte… Il parle pour un quotidien finlandais. Quel est leur ennemi potentiel? Le même que l’ennemi potentiel suédois.
      C’est le seul appareil moderne exportable dont la conception vise spécifiquement à se défendre de l’aviation russe… ça ne veut pas dire que les autres ne peuvent pas. Mais simplement ce n’est pas ce pour quoi ils ont été conçus.

    • Alpha dit :

      « Alors, si le Grippen était si génial, pourquoi presque personne ne l’utilise,… »
      Tout simplement parce que l’achat d’un avion de combat est surtout, et avant tout, un acte politique…
      Et hormis son chasseur tout aussi génial qu’il soit, que peut proposer la Suède, pays neutre, en matière de diplomatie, d’accords de défense, etc… ?
      Ben… Pas grand chose…

    • GHOST dit :

      Farsight@
      Aucun pays membre de l´OTAN n´utilise le Rafale.. Vous avez cité la Hongrie et la Tchéquie, deux pays membres de l´OTAN qui utilisent le Gripen depuis des années.
      Ce que vous devez savoir est que la Suéde teste ses technologies in live face á la Russie. ..

      • Pierre (l'autre) dit :

        Mouais, a part de la police du ciel (interception/escorte) je ne vois pas trop en quoi elle « teste » ses avions contre les russes. Le jour ou les suedois essaieront de passer les bulles de S-400 sans se faire reperer on en reparlera. Mais quel interet a provoquer un conflit juste pour dire on n’a ete detecte qu’a 20Nm du site…

        • dolgan dit :

          Bof, pénétrer dans les bulles des S400, c’est pas vraiment au programme des Suedois qui jouent la défense à domicile.
          .
          Mais si ils doivent se frotter à des S400, ils la joueront surtout en mode bourrin: saturation.

  14. mich dit :

    Un peu étonnant ce récit avec les moyens électroniques de « guerre » , il ne me semble pas que ce soit vraiment des façons de faire ,même entre allié ,de plus c’est quand la dernière fois que les avions suédois ont évolué hors exercices ?Ils me semblent que pendant la guerre froide ,ils étaient un peu plus modeste ,mais bon c’est l’ époque qui veut ça.

  15. Gero45 dit :

    Le Gripen ne peserait pas très lourd à mon avis face aux SU-30, 35 ou même 27. C’est un avion low cost pour états occidentaux qui n’ont pas les moyens d’acheter des F35, Rafale, Eurofighter qui sont tous nettement supérieurs.

    Mais pour le vendre, les Suèdois doivent essayer de faire croire qu »il tient la route. Il ne ment pas, il ne précise pas quels Sukhois. Le Gripen peut sans doute abattre les vieux bombardiers SU-24 ou 25.

    • Augustin dit :

      Ça, on ne le saura que lors de la guerre en question… en espérant très fort qu’on ne le sache jamais.

      Après, le but de la Suède n’est pas de battre la Russie, mais bien que la Russie (vu qu’objectivement c’est le seul ennemi potentiel) pense qu’envahir la Suède coûte trop cher par rapport à l’intérêt. Si du bluff suffit, tant mieux pour eux.
      J’ai quand même des doutes sur le fait que ça soit seulement du bluff, et de bons pilotes, avec de bonnes tactiques, de bonnes stratégies et du matériel raisonnablement correct peuvent largement suffire dans ce cadre.

      • Fafou dit :

        Quand vous dites de bon pilotes, de bonnes tactiques cela rappel la RAF face à Lufwaffe et sa suprématie en nombre.
        La RAF a tenu bon et a réussi.

        • Pascal (l'autre) dit :

          e@ Fafou Concernant la désormais fameuse Bataille d’Angleterre il faut savoir que ,certes, la R.A.F. l’a remporté mais il s’en est fallu de peu que cette dernière ne soit écrasé! C’est le changement de tactique de l’état major allemand qui a permis à cette même R.A.F. de finalement remporter cette bataille. Fort intelligemment les Britanniques ont lançé un raid de bombardiers sur Berlin et y ont lâché symboliquement quelques bombes! Peu de dégâts mais un impact psychologique certain! L’espace aérien allemand n’était pas inviolable! Ce qui mis le Fürher dans une fureur* indescriptible et ordonna que toutes les forces de la Luftwaffe se consacre à raser toutes les villes anglaises! Plus connu sous le nom de « Blitz » ce changement de tactique permit à la chasse anglaise de souffler dans le sens que tous les bombardiers allemand n’effectuèrent plus de raids de bombardement sur les terrains de la R.A.F! Des historiens s’accordent à dire que si la Lutfwaffe n’avait pas changé de tactique la chasse anglaise en avait tout au plus pour 48 heures à tenir à cause du pilonnage incessant des bases aériennes.

          * Je reconnais qu’elle est facile!

          • Bouli dit :

            c’est un peu un mythe, ça

            le fait est que les allemands étaient très mal renseignés sur les capacités anglaises, quand ils ont entamé le blitz, ils pensaient avoir écrasé les anglais, ce qui était faux

            par ailleurs, la bataille se jouant à domicile, les anglais pouvaient récupérer leurs pilotes abattus, ils en formaient beaucoup plus que les allemands (et de meilleure qualité) et ils pouvaient faire plus de sorties dans le même temps

            les allemands n’ont en réalité jamais été prêt de gagner même si les anglais ont pu le croire

  16. revnonausujai dit :

    il devrait relire les fables de La Fontaine, avant de vendre la peau de l’ours !

  17. NRJ dit :

    Les allemands pourraient acheter des Gripen pour remplacer leur Tornado, si ces derniers sont aussi bon en combat électronique. Ça leur couterait moins cher que des F-18 SH et des Eurofighter.

    D’ailleurs, en France c’est le Rafale qui fait le rôle de guerre électronique ?

    • Pravda dit :

      Les allemands ne veulent pas de mono réacteur.

    • John dit :

      En combat électronique, le meilleur choix serait d’acheter un pod sur étagère je pense… Par contre, ce qui pourrait servir l’Allemagne, c’est la « simplicité » relative de l’entretien ainsi que son coût.
      Mais pour l’attaque au sol et le bombardement, le Gripen n’est pas le meilleur choix. C’est un avion orienté défense air-air, et vous parlez de remplacer un avion d’attaque au sol spécialisé dans la pénétration à basse altitude…

  18. Clavier dit :

    Le Gripen est un intercepteur léger, normal qu’il soit destiné à abattre des hostiles….mais personne ne sait ce que vaut réellement la version E qui aura surement besoin de mise au point…
    l’électronique suédoise n’est certainement pas au niveau de celle de Dassault….quand au moteur c’est totalement Américain
    Dire du Gripen qu’il coûte la moitié du Rafale ….faut être gonflé comme un NRJ !

  19. Frédéric dit :

    Côté électronique, les ingénieurs suédois ne sont pas manchots, rappelons que pour les Saab-35 pouvait recevoir par télémétrie les informations de leur contrôle aérien a travers camoufler à travers divers instruments de leur cockpit :

    https://en.wikipedia.org/wiki/STRIL

    Notons en HS un animé japonais  »Girly Air Force » en cours de diffusion en ce moment ou un Gripen piloté une androïde dysfonctionnel combat des avions robots qui ont écrasé l’armée chinoise 🙂

    https://youtu.be/lIoecLM5QSQ

  20. amiral_sub dit :

    mes félicitations à la Suède et à Saab pour cet avion

  21. vrai_chasseur dit :

    Coup de Com envers les finlandais…oui mais pas que.

    SAAB utilise le système IRST SkyWard de SELEX, couplé au radar AESA Raven. Ces capteurs de dernière génération n’ont rien à envier à leurs équivalents russes (OLS-UE sur Sukhoi 30), américains (AN/AAQ-37 DAS sur F35) ou français (pod TALIOS sur Rafale F4).
    Ceci dit, une chose est d’avoir les bons capteurs, une autre est de multiplier leur capacité en les intégrant par une suite logicielle qui les fait travailler ensemble – on ne le répètera jamais assez, cette intégration est la grande force du Rafale depuis le début-.
    Un IRST détecte une source de chaleur infime à plus de 100 km. Mais il est médiocre en suivi. Un AESA au contraire ne détecte pas aussi bien, mais peut en revanche suivre une cible à très grande vitesse. D’où l’intérêt du couplage… La Suède semble avoir beaucoup progressé sur la suite logicielle, c’est ce qu’évoque entre les lignes ce général suédois.
    Les évaluateurs suisses en sont parfaitement conscients. Du personnel d’Armasuisse participe directement aux tests en vol du nouveau Gripen. En bons pragmatiques, les suisses ont compris que le Gripen n’était peut-être pas un tigre à dents de sabre, juste un petit lynx. Mais doté d’excellents yeux. Et si le lynx porte un missile Meteor….ça pique.

  22. Parabellum dit :

    Les russes vont Ils attaquer ? S ils le faisaient on se prendrait sans doute une grosse offensive électronique pour flinguer les réseaux et l électricité et peut être une volée de missiles de tous types…oublions le blitzkrieg vers 1940…une guerré en Europe occidentale serait terrible pour les civils vu notre modèle urbain et l informatisation..couper l électricité et bloquer les communications et ca ne durerait pas longtemps…sans parler des drones…les avions et autres ca serait pour en finir…sans parler du chimique et autre saloperies…avoir de belles panoplies réjouit les états majors mais ca serait sans doute différent avec des surprises …et puis qui dit que les russes veulent nous envahir ? Ils contrôlent leur ancien glacis et nous on devrait mieux armer nos Zee…les iskander sont deja à Kaliningrad pour rayonner sur l Europe du Nord…mais les occidentaux non pas d’anticiper missiles autonomes ni de missiles longue portée ho contrôle américain sauf nos snle et autres…

  23. Green dit :

    L’aile gauche du Typhoon, c’est celle qui est fabriquée en Allemagne ou en Angleterre?

    on s’y perd!

  24. v_atekor dit :

    Bon en même temps s’il disait que le Gripen avait été conçu pour la chasse aux escargots de bourgogne il aurait surpris son auditoire, sans compter que les amateurs d’escargots auraient sûrement rechigné à passer le permis avion…

  25. Affreux Jojo dit :

    Je pense que le Grippen est un excellent avion, avec une électronique certainement à la pointe de ce qui se fait de mieux ailleurs dans le monde occidental (mais il ne faut pas sous estimer les Russes dans ce domaine). Ça fait quand même 50 ans que Saab fabrique des jets en y intégrant tout ce qu’il y a de mieux à chaque génération de chasseur en terme d’électronique.

    Maintenant, il y a une architecture contre lequel cet avion ne peut pas aller. Sa taille. C’est un avion de guerre pour des pays qui ne font pas la guerre, qui n’ont pas les moyens ou qui maintiennent juste des capacités de guerre aérienne face à des menaces relativement faibles. Au Brésil, quelle est la menace ? Au pire les Sukhoi 30 vénézuéliens qui doivent être dans un état d’ailleurs pas très brillant. Les F16 locaux devant être complètement out. Ou les Mig 29 péruviens. Les Cubains comptant principalement des mig 21 ou 23. Ligue du lol quoi.

    Face à des avions comme le Rafale ou le Typhoon, cet avion ne peut pas lutter quand le client va exiger l’endurance, la puissance brutale et/ou les capacités d’assaut tout horizon. Le Rafale, c’est quand même jusqu’à 9,5 tonnes de charges pendulaires sur 14 points d’emport au décollage et une endurance juste exceptionnelle, avec des missions menées jusqu’à 9 heures de vol ! C’est juste phénoménal pour un tel avion.

    Donc voilà. Que le Grippen soit très agile face à la menace Sukhoi up to date des Popovs, certainement. Que ce soit une arme miracle capable de stopper une offensive russe aérienne générale, je ne pense pas. Par contre pour un client lointain face à des menaces limitées par le nombre d’opposants auxquels faire face, certainement. Que pour les Suisses patrouillant aux heures de bureau pour aller regarder de près un boeing civil qui a perdu sa route, ce soit suffisant, certainement.

    Pour les big boys qui aiment se frapper sur la tronche régulièrement loin de chez eux en Ligue 1 de la war globale, non. Le Grippen, c’est pour les nains.

    • Marmotin666 dit :

      Je trouve votre commentaire assez condescendant envers le Grippen.
      Il n’est certainement pas comparable aux Rafales, Typhoon ou F-35 pour de l’attaque au sol, mais il n’ a pas été développé pour ça, c’est un avion principalement de défense aérienne, il n’ a donc pas besoin de pouvoir effectuer des missions de 9h ou d’emporter 9 tonnes d’armement, il lui suffit d’avoir d’excellente capacités d’interception, ce qu’il fait très bien.
      La Suède, la Suisse ou la Finlande (le Grippen étant ne compétition dans ces deux derniers pays) ne participent pas aux coalitions de l’OTAN, elles cherchent uniquement un appareil de supériorité aérienne pour leur défense du territoire.
      Le Grippen est donc parfaitement adapté à cette tache.

      • Affreux Jojo dit :

        Il n’est pas condescendant, il est réaliste. Le Gripen est un avion de défense aérienne à la verticale de la capitale du pays qu’il défend. Il est donc adapté à des missions défensives dans un contexte de violence modérée. Et je doute que face à un assaut aérien massif des Russes, cet avion parvienne à changer la donne.

        Il est donc parfaitement adapté à des pays neutres ou devant faire face à des menaces médium sans avoir besoin de projeter la force.

        C’est bien ce que je dis ! Désolé que cela vous paraisse condescendant. Mais c’est comme ça.

  26. Robinson dit :

    La Suède est la patrie d’Ikea, qui propose à tous un marketing et un design irrésistiblement économiques.

  27. Paul dit :

    Ne sous-estimons pas cet appareil et ce bon constructeur.
    Je pense plutot que nous devons jouer sur le « combat proven » du Rafale (Libye, Irak, Syrie…) et les enseignements tires que sur uniquement les interceptions de Su-XX lors d’exercices ou de Scramble de la PO, unique faire-valoir des suedois pour justifier qu’ils « connaissent tres bien leur ennemi » a ne pas trop sous-estimer non plus au passage!

    • GHOST dit :

      Paul@

      Le Gripen avait participé á la guerre contre la Libye.. combat proven depuis cette guerre.

      • Affreux Jojo dit :

        Il y a fait exclusivement des sorties de reconnaissance photo, après que les grands garçons ont fait le ménage et pour shooter les résultats des tirs de ces mêmes grands garçons. Un truc qu’on aurait pu confier à des Reaper, si on en avait disposé…

        La seule bombe larguée en opération étant une GBU 49 pour ciconscrire un feu de forêt sur… Un champ de tir !

        COMBAT PROVEN

        Ligue du NON MAIS LOL QUOI.

  28. nexterience dit :

    L’ anecdote de « l’électronique de temps de guerre » est sans signification. Pourquoi utiliser un gripen bridé contre des EF à 100% ? Juste pour être « ridiculisé »? Et les EF étaient ils à 100%?
    Si ils ont intérêt à cacher leurs perfs, pourquoi l’EF ne le faisait pas pour les mêmes raisons?
    Ils sont juges et partie sur l’anecdote. Vivement le prochain rapport suisse !

  29. Reality Checks dit :

    J »ai toujours cru que le futur Gripen serait le candidat idéal pour remplacer nos Mig29 et je pense que pas mal de nos gradés partagent mon avis. Comme la Suède, l’Algérie a vocation a défendre son territoire et le Gripen correspond tout à fait à notre philosophie.

    • Carin dit :

      À RC
      Chouette, vous allez acheter des MRTT… je vous dit ça parce que il faut 2 ravito au grippen pour traverser votre pays… et je parle pas d’aller/retour hein… juste l’aller!
      Plus sérieusement votre pays est bien trop grand pour cet avion, et ses qualités réelles ou supposées n’y peuvent rien.

    • Ion 5 dit :

      @Réality

      L’ Algérie pour diverses raisons politiques à pris l’habitude d’acheter les avions russes à prix coutants.
      Les changer pour du Grippen reviendrait à acquérir une Twingo pour le prix d’une SAAB ou d’une grosse Volvo…

      Les suédois en tout cas, pratiquent des prix occidentaux et je ne crois pas qu’ils veuillent vendre à perte…

    • Mukhif Jojo dit :

      Vous êtes un pays qui potentiellement peut rentrer dans le dur d’une guerre de haute intensité. Je ne pense pas que cet avion corresponde aux besoins réels de l’Algérie. Il y aurait bien les avions français, européens ou américains. Mais ils sont un peu cher pour vous. Ou alors c’est caca nerveux parce que c’est français walla nardin ntamok, les colonialistes assassins de 10 millions de martyrs et compagnie et qui ont pillé tous les savoir-faires d’une civilisation avancée de 3 siècles sur le reste du monde. Je pense que rester sur du Mig et du Sukhoi, c’est ce qu’il reste de mieux pour continer à être sérieux. Hein.

  30. Polymères dit :

    L’Algérie devrait songer à remplacer son président avant ses Mig-29, car au rythme ou ça va, le bel idéal d’une armée défendant son territoire deviendra la réalité d’une armée luttant contre le peuple pour défendre le gouvernement…

  31. Reality Checks dit :

    Nous avons déjà des avions ravitailleurs depuis fort longtemps.