L’épave du porte-avions USS Hornet, coulé en 1942, a été retrouvée

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

23 contributions

  1. Léonard V dit :

    @Laurent Lagneau : « à l’exception d’un appareil dont l’équipage n’eut d’autre choix que d’atterrir près de Vladivostok, en Union soviétique, ce qui lui valut d’être interné pendant 13 mois avant de s’évader via l’Iran. » Pardon mais, s’agit-il bien d’une évasion?C’est une vraie question, pas une critique, parce que les soviétiques ont libéré, via l’Iran justement, beaucoup de militaires et notamment aviateurs des alliés occidentaux (dont des polonais, mais ils ont ensuite cessé car ils propageaient des « mensonges » sur les massacres commis par l’URSS à l’encontre des officiers polonais, mais ceci est une autre histoire), une fois entrés en guerre eux aussi contre l’Allemagne nazie. Pour ces aviateurs du raid Doolittle, pas de chance, l’URSS était neutre envers le Japon à ce moment-là, d’où sans doute le fait que les choses ont traîné, mais les soviétiques ont très bien pu les libérer discrètement, sous couvert « d’évasion », dans le lot des militaires remis aux occidentaux via l’Iran.

  2. Gauthier dit :

    « Lors de cet épisode, 140 marins de l’US Navy y laissèrent la vie. »
    De quel épisode parle-t-on ? L’attaque Japonnaise, pas la destruction du bateau par les destroyer Américain ?

    • Pierrot dit :

      Le bateau n’a pas été détruit par des destroyers américains, sauf si les noms « Makigumo » et « Akigumo » vous paraissent plausibles comme noms de destroyers américains en 1942…

      • Wagdoox dit :

        Une nouvelle torpille a été lancée 😉

      • MD dit :

        Non. En apprenant qu’une force japonaise arrivait, l ‘amiral Halsey avait ordonné de couler le Hornet qui était alors difficilement remorqué par le croiseur Northampton . Les destroyers USS Mustin et Anderson ont tenté de le faire, mais après avoir gaspillé inutilement plusieurs torpilles et 400 coups de canon, ils ont dû se retirer en abandonnant l’épave en flammes . Les navires japonais de Kondo et Abe sont arrivés alors 20 minutes après. Et ce sont bien les destroyers japonais Makigumo et Akigumo , mieux entrainés que leurs homogues américains aux combat nocturnes, qui sont parvenus à couler le Hornet . Avec 4 de leurs torpilles de 610 mm ( plus grosses que les torpilles de 533 mm américaines) tout de même ! Bel exemple de la robustesse de ce type de navire, et de la qualité de la construction navale américaine , même si ce type de bâtiment n’était pas tout à fait bien protégé contre l’incendie.

  3. feanor dit :

    êtes-vous certain qu’il s’agit du Hornet car selon les sources ‘courantes’ (film, livres grand public) c’est le Yorktown qui a été coulé à la bataille de Midway…l’article wikipedia en français qui cite la destruction à la bataille de Midway semble récent et est beaucoup moins détaillé que sa version anglaise qui précise bien le changement de capitaine après un retour à Pearl Harbour après la bataille et une réparation de dommage mineurs….

    • Laurent Lagneau dit :

      @ feanor,

      Lisez mieux : il est question de la bataille des îles Santa Cruz dans l’article

  4. girardin dit :

    A retenir : drônes ou pas drônes et même bien entouré un porte-avion reste une cible de choix.

  5. Philippe Vasseur dit :

    La même équipe a découvert quelques jours plus tôt, l’épave du cuirassé Hiei de la Marine impériale japonaise

  6. Philippe Vasseur dit :

    La même équipe a découvert quelques jours plus tôt l’épave du cuirassé Hiei de la Marine impériale japonaise

  7. Alpha dit :

    « …raid « Doolittle » [du nom du lieutenant-colonel Doolittle], mené le 18 avril 1942. Cette mission audacieuse, qui a été portée au cinéma via le film « 30 secondes sur Tokyo » » »
    A noter, que ce raid est largement relaté dans le film « Pearl Harbor », de 2001, avec Ben Affleck, et Alec Baldwin dans le rôle de Doolittle.

  8. Raymond75 dit :

    Toute épave de navire militaire est considérée comme une sépulture collective, sous la responsabilité de l’état propriétaire, ou de son successeur. Interdiction de tout prélèvement, sauf éventuellement, après autorisation et sous contrôle, de ‘matières’ particulièrement dangereuses.

  9. Castel dit :

    La bataille de Santa Cruz fut la plus importante défaite aéro-navale des Américains face au Japonais ; un porte Avion de coulé, et un autre de gravement endommagé ( l »Enterprise »)
    Mais côté Japonais, le  » Shokaku », l’un de leurs deux meilleurs fut gravement endommagé, puisqu’il encaissa 5 bombes ( !!), et qu’il fut immobilisé pendant près d’un an pour réparation.
    Autre victoire Japonaise au préalable : la bataille de la mer de Corail, que les Américains présentèrent à l’époque comme un match nul, vu qu’il y avait un porte avion de détruit, et un d’endommagé de chaque côté, en oubliant de préciser au passage, que le porte avion Américain était l’un des 2 plus gros au début de la guerre, à savoir le  » Lexington » (48000 tonneaux), alors que le Japonais, le « Shoho », n’était qu’un porte avion d’escorte, bien plus petit (moins de 15000 tonneaux)
    Par contre, déjà, le « Shokaku »( déjà lui) ayant reçut 3 bombes, semblait plus endommagé que le « Yortown », qui n’en reçu qu’une seule, et qui put être « rafistolé » pour participer à la bataille de Midway……..on connait la suite.

  10. Wagdoox dit :

    Genial !
    C’est le pa le plus important de la guerre du pacifique après l’enterprise.

    • bat dit :

      les Pa important sont aussi la Classe Essex qui permettront de gagner définitivement,le Hornet a permis de garder espoir pas plus ,c’est l’enterprise qui a eu beaucoup de chance ,mais le plus important n’est pas un PA ,ce sont les descripteurs du Code qui ont permis de placer les PA américains au nord de Midway pour attendre les Pa Japonais ,bien que leur attaque au départ soit raté ,macklowski un nom du genre comme çà et son groupe en piqué ont endommagé 3 Pa d’un coup …ce qui réduisit fortement la capacité des japonais de nuire …Midway est le tournant de cette guerre …mais il faut dire que les Japonais étaient pas très futés car ils n’ont pas organisé une suite plus performante de leurs avions ,un peu comme Hitler qui a fait retarder tous les programmes par un manque total de connaissance ,notamment pour le ME 262 …

      • Chanone dit :

        @ bat
        Les avions performants, les japonais et les Allemands avaient de grandes idées sur la question mais si Hitler porte sa part de responsabilité dans les retards, il n’est pas le seul à blâmer, loin sans faut.
        D’ailleurs, la problématique est différente pour les Japonais, alors allons au plus court pour tout faire rentrer:
        En Germanie, la Luftwaffe engrange les succès en Espagne. Britanniques et Français croient qu’avec leurs projets, il peuvent suivre. Si les Messerschmitt Me 109 C et D font le boulot, c’est vraiment le E et F qui seront les meilleures versions de l’avion.
        Mais en dessous de Hitler, il y a plusieurs échelons de décisionnaires: Ernst Udet, beau gosse qui ne résistera pas à la pression causé par les industriels très aimables et les comptables.
        On trouve aussi Gerard Milch, qui est réfractaire à toute innovation technologique et ennemi personnel de Willy Messerschmitt.
        Et enfin, il y a le ministre de l’industrie et Reich Marshall: le lunatique et toxicomane Herman Goering.
        En dessous, ce n’est pas mieux et le Reich Luft machin récusera le moteur novateur de Daimler Benz DB 605 pourtant prometteur … parce que!
        Oui, juste comme ça.
        Les Japonais démarrent la guerre avec des pilotes formés en Chine et au petites oignons. Sauf que leurs doctrines ne reposent pas sur l’économie des hommes, même de valeur dans l’armée impériale. D’ailleurs, leurs sous-marins et leurs avions sont allégés au maximum pour avoir des performances optimisées. Le changement de doctrine pour du matériel blindé et endurant arrivera avec la pause de 1943.
        Mais mettre au point du matériel, c’est long . il faut noter que les avanies des nouvelles versions sont prises avec des fortunes diverses selon les pays: même en Union Soviétique, les rapports entre industriels et politiques sont plus sains que dans les pays de l’axe (et pourtant, les lettres de menaces de Staline vers les constructeurs débouchaient même sur des emprisonnements…)
        Côté ouest, la synergie entre Anglais et Américain est exceptionnelle, et c’est ce qui fait oublier que les chimistes U.S. produisaient une essence de grande qualité, permettant des moteurs plus légers, aux radiateurs moins encombrants et donc plus aérodynamiques. Côté Allemand, c’est plus chaotique et le charbon liquéfié encrasse les moteurs qui prennent feu sans prévenir. De plus, les nouveaux moteurs ne sont pas assez performants et ceux qui le sont se révèlent inadaptés pour des chasseurs ou politiquement discrédités.
        .
        Et pour finir, il y a les bureaucrates. Non contents d’écarter des projets prometteurs, il alourdissent les plannings de développement par les exigences sans cesse modifiés de kits et de sous versions. Le tout pour s’apercevoir que le florilège de sous-versions devient un tel fouillis que deux sous versions du même avions n’ont plus de pièces compatibles dans le cas du Me109 (d’où le lancement de la version K, guère moins catastrophique que la G!).
        .
        Car chez Messerchmitt, les meilleurs ingénieurs s’échinent sur deux projets prometteurs: le 163 Komet (un bon planeur fusée, tant que l’on ne touche à rien!) et le 262 Scwalbe. Hitler est il l’unique responsable de sa mise en ligne tardive?
        Clairement non: les moteurs sont trop gros et pas assez fiables. Même avec deux ans de finasseries. Ce délai fait passer la crise hystérique du dictateur (il veut en faire un bombardier)pour un petit interlude. Il en sortira une version dévolue au bombardement, et apte à l’emporte de bidons supplémentaires dont on tirera quelques exemplaires spécifiquement adaptés au combat de nuit (monoplace et biplaces, d’ailleurs).
        .
        A la fin du conflit, Allemands et Japonais vont subir un rouleau compresseur de bombes qui détruiront routes et usines, sans qu’ils ne puissent rendre les coups. Les Germains tenteront bien un coup de poker, avec le Heinkel 177 Greif mais l’architecture des moteurs est trop complexe, et se transformera en gaspillage intégral de ressources sous le poids d’exigences contradictoires.
        .
        Pour conclure, j’ai toujours cette poire pour la soif: dès le début de la guerre, le concept de « zestorer » à le vent en poupe et les Nazis veulent un successeur à l’excellent BF110. Cet avion bimoteur est mal protégé et échouera comme chasseur lourd (pas assez maniable face à des monoplaces) mais s’imposera comme chasseur de nuit. Sauf qu’en Espagne et Pologne, le bimoteur fait le boulot. Il souffre en France alors ont commande son successeur. Et en mode « concurrency » avant l’heure, s’il vous plaît!:
        Le Me 210 fut donc un plantage à la hauteur de la commande initiale de …1000 exemplaires achetés sur plans.
        Déçus, les Nazis stoppent les chaînes et vendent des exemplaires aux Bulgares…
        … qui le testent…
        …qui font quelques retouches sur les ailes…
        … Et en tire un avion acceptable, que les Nazi s’empressent de mettre en première ligne.
        Il y fera une carrière en demi-teinte, mais il brillera comme bombardier rapide en ayant le plus bas taux de pertes au dessus de l’Angleterre lors du « baby blitz » de 1944.
        .
        Peut être qu’avec une naissance similaire, le F35 fera une carrière aussi honorable: l’histoire aime bégayer.

  11. Lutingrad dit :

    La mer de corail est une défaite tactique puisque les pertes us dépassent les pertes japonaises. Mais une victoire stratégique puisque l’invasion de l’Australie est abandonnée. Ce n’est donc pas un match nul mais une victoire us.

    • Eric dit :

      Et même si la bataille de la Mer de Corail avait été une défaite, quelle importance pour les Etats-Unis ? Les gens ignorent toujours un chiffre étonnant : pendant la guerre du Pacifique, les américains ont construit plus d’une centaine de porte-avions, dont une vingtaine de PA d’escadre type Essex, les meilleurs du monde à l’époque. Ils ont produit des dizaines de milliers d’avions techniquement supérieurs à ceux des japonais (le fameux Zéro est dépassé dès 1942), et surtout formé en masse les pilotes entrainés pour les piloter au combat. Une chose que les japonais ont été incapables de faire dans les mêmes proportions, et de très loin. La Mer de Corail, Midway et surtout la campagne de Guadalcanal sont de lourdes défaites stratégiques pour le Japon parce que plus encore que des navires, ce sont des pilotes et des équipages d’élite qu’ils ont perdu en masse, et qu’ils n’ont jamais pu remplacer. Dès 1943 et plus encore en 1944, pour les pilotes de chasse des Marines, de la Navy ou de l’Army, c’était devenu du simple tir au pigeons…

      • bat dit :

        c’est juste possible parce qu’ils ont appris de Midway et de la mer de corail ,mais si ils perdaient à Midway (cas tout à fait possible )puisque un des PA américain étaient découvert ,si ils savaient que le Yorktown ne pouvait pas abriter des centaines d’avions qui les ont assaillis (car il y a des chasseurs qui limite le nombre de Torpilleurs et de Bombardier de piqué sur les PA ,les japonais qui auraient échappé au raid mener par les avions de piqué américains ,auraient certainement chercher les PA amerloques pour les détruire ,de plus ils avaient changé leur code et les amerloques n’auraient pas pu savoir de suite ce qui se passer comme avant Midway …toute la guerre aurait une autre tournure …les Essex et les classe indépendence d’escortes n’arriveront que vers 1943 voir fin 42 au mieux ,si lors de la Bataille de Midway se sont les japonais qui touche au but les trois PA amerloques …il ne rester que le Wasp aux amerloques (un PA de 225 m de long ..avec possible 29 chasseurs
        36 bombardiers en piqué
        15 bombardiers-torpilleurs …cela n’aurais pas suffit pour attaquer ensuite ,le saratoga étant en réparation aux états unis car Le 11 janvier 1942, il est torpillé par un sous-marin japonais au large de Pearl Harbor et n’est plus en service pendant les quatre mois de réparation. Utilisé pour convoyer des avions dans le centre du Pacifique, il manque la bataille de Midway ,le Langley premier CV1 été coulé en février 42 vers l’ile de java par des Mitsubishi G4M ,de toute façon lui, n’aurait servi à rien dans le pacifique grand large , il été trop lent pour combattre …..voilà Langley ,Saratoga ,Lexington ,Yorktown ,Enterprise ,Hornet et wasp on a fait le tour des Pa américains au moment de l’attaque de pearl harbor et avant la bataille de Midway le lexington et le Langley sont coulé déjà …..donc c’est bien ce que je dit si les trois Pa présent à Midway avait été perdus …il ne rester plus de force américaine …..ce fût un gros gros coup de chance que des avions américains se présente pour attaquer les Pa japonais à midway …car les chasseurs japonais étaient descendus trop bas pour les couvrir ….(erreur stratégique des japonais d’avoir laissé descendre trop de chasseurs …sans cela les bombardiers en piqué américains aurait été pris en chasse par les Zéro et s’en était finit de l’attaque américaine …..et il y avait un dernier avions de reconnaissance japonais qui avait repérer la force américaine …..des sous marins aurait certainement pu aussi les attaquer ensuite avant qu’ils ne rentrent à Pearl Harbor v…ce conflit se joue très vite en faveur des américains ,mais c’est un coup de chance et surtout l’erreur initiale est faite par Nagumo l’amiral qui attaque Paerl Harbor ,car il ne fait pas de seconde attaque pour foutre en l’air les darses de radoub de l’arsenal et ne détruit pas les réserves de carburant au final ….bref c’est pas du travail de pro …heureusement pour les USA qui ont pu apprendre et vraiment se reprendre très vite de la première attaque de Pearl harbor

    • bat dit :

      oui certains pensent que la Classe essex est importante mais de toutes façons si tous les PA US du départ n’ont pas été coulé ,à Pearl harbor puis à Midway peu importe ….la classe Essex serait arriver sous une forme ou une autre …Seulement on oublie un truc important …si Les PA sont à Pearl harbor au départ ,Midway n’a pas lieu ..et d’une …si Pearl Harbor se déroule quand même et que y’a Midway ensuite et que les PA américains présent pour Midway …y’a le Hornet ,Enterprise ,Yorktown sont découverts et coulé toute la guerre du Pacifique change …ensuite on va nous dire y’aura la classe essex plus tôt qui serait arrivé …oui mais il aurait fallu reformer des équipages cela prend du temps …peut être mais en attendant les américains n’aurait disposer ou fait se rendre sur place que le Sarratoga (une fois réparer à vitesse du Yorktown ,disont que cela aurait il été possible ….y’avait aussi le Ranger je crois à cette époque qui traquer les sous marins en atlantique ou méditéranée , le lexington étant déjà coulé en mer de Corail ..que leur rester il …quasi rien à part le Wasp en décembre 1941 ils en avait 7 porte avions de combat et zéro d’escorte ..en 45 ils en ont 40 de combat et 88 d’escorte …donc si ils avaient perdu l’Enterprise ,le Hornet et le Yorktown à Midway quel sont les porte avions restant quasi rien hormi le Wasp Au printemps 1942, en avril et en mai, il participait , avec un succès variable, au renforcement de l’aviation de Malte, vers laquelle il largue des appareils qu’il a transportés depuis Gibraltar. Passé dans le Pacifique, il couvrait , début août, le débarquement américain de Tulagi, sur Florida, face à Guadalcanal, puis contribua à assurer la couverture aérienne des U.S. Marines contre les attaques de l’aviation japonaise basée dans la région de Rabaul. Mais la menace sous-marine est sérieuse, et a déjà conduit à retirer l’ USS Saratoga, touché par le sous-marin I-15, le 31 juillet. Le 15 septembre 1942, en début d’après-midi, alors que ses avions ont pris l’air, le Wasp est touché par trois torpilles lancées par le sous-marin japonais I-19 qui suivait discrètement le porte-avions. De très nombreux incendies éclatent qui ne peuvent être contenus, beaucoup de bornes à incendies ayant été rompues par les explosions. Moins d’une heure plus tard, alors que le navire est désemparé et la proie des flammes, l’ordre d’évacuation est donné. C’est finalement le destroyer USS Lansdowne qui l’envoie par le fond en fin de journée. donc en fait si Midway avait été prise ,cela faisait un porte avions de plus pour les japonais …4 au tapis pour les amerloques …ne leur resterait que le Wasp ,en état de naviguer dans le pacifique finalement si il serait parvenu à s’y rendre rapidement …les américains aurait été obliger d’accélérer la Fabrication des porte avions d’escortes en cours de fabrique ..car c’était les seuls possible d’être prêt plus tôt si on forçait la construction ,ceux de la classe des ESSEX « porte-avions rapides », selon la terminologie américaine, avaient été conçus en prévision d’un affrontement avec le Japon, trois étaient en construction lors de l’attaque japonaise sur Pearl Harbor. mais Ils ne seront engagés dans les opérations de la guerre du Pacifique qu’à la mi-1943, le premier l’USS Essex (CV-9), ayant été armé le 31 décembre 1942 c’est pareil pour ceux de la classe Independence (CVL-22).mis en service et opérationnel en janvier 1943. avec le USS Princeton (CVL-23)mise en service en octobre seulement car La décision de construire des porte-avions d’escadre légers rapides sur une base de coque de croiseur est antérieure à l’attaque de Pearl Harbour, l’idée est lancée par un courrier du président Franklin Delano Roosevelt …mais aucun n’était prêt après la bataille de la mer de Corail ,pas plus que celle de Midway …..pendant ce temps les japonais se serait certainement renforcés beaucoup ..et aurait eu plein de porte avions aussi ..et L’Australie serait certainement tombée ….cela faisait beaucoup de ressources vitales pour le japon …..je ne sait pas comment les américains aurait repris du térrain …. la guerre aurait duré plus ,et la Bombe atomique aurait elle été utilisée …les américains n’aurait pas acquis le savoir faire de Midway et des Marianes ,les portes avions n’aurait pas été modifiés en conséquences de l’expériences de ces batailles ,car tout n’était pas au point pour les ricains ,ils ont surtout bénéficié de chance et d’opportunités pour couler 3 porte avions à Midway en un seul raid ..puis de détruire le quatrième ……la reconquête du Pacifique aurait été très très complexe à faire …

  12. Sylvain PASSEMAR dit :

    Et aussi surtout pour les forces Japonaise une attritions de leurs équipages embarqués. faute de relève formée et expérimenté l’aéronavale Japonaise entamait sont déclins face à l’US NAVY.
    Cdt Sylvain PASSEMAR