Le français Naval Group et l’Australie ont signé un accord de partenariat stratégique pour 12 sous-marins « Attack »

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

89 contributions

  1. Frédéric dit :

    …des missiles anti-navires et « antiaériens »… Cela fait plus de 20 ans maintenant que l’on parle d’intégrer des SAM aux sous marins. Des missiles à capteur infrarouge pour gêner les hélicos et avions de PATMAR intégrer directement sur la coque ou largué comme les missiles à changement de milieu par les tubes lance torpilles. Quel sous-marins à réellement de nos jours cette capacité ?

    • Jupiter dit :

      Un missile comme le SM-39 (ou encore mieux, comme un MM40-Bk3C s’il pouvait être intégré sur sous-marin) devrait avoir la portée et la manœuvrabilité nécessaire pour abattre un hélicoptère ASM. En revanche, un avion de PatMar, ça me parait plus compliqué étant donné les altitudes d’emploi et la vitesse de ceux-ci.
      On pourrait également imaginer un nouveau missile à changement de milieu, un MICA en capsule par exemple, qui aurait moins de portée mais plus de vitesse et d’agilité pour atteindre ces fameux PatMar.
      Le problème serait plutôt pour la désignation de cibles. Je vois mal comment un sous-marin immergé pourrait désigner une cible à un missile au dessus des flots.

      • NRJ dit :

        Aujourd’hui un missile n’a plus besoin d’être guidé par son lanceur. Il est autonome. Il suffit donc que le sous-marin se sache menacé, et il n’aura qu’a envoyer le missile.

        • Jupiter dit :

          C’est un peu exagéré que de dire que le missile n’a pas besoin d’être guidé par son lanceur.
          Il n’est pas piloté par celui-ci, cela est vrai (quoique, pour des antichar type beam-riding, c’est encore vrai). En revanche, avant son départ (au minimum pour des missiles Fire and Forget, plus souvent dans le cadre de missile anti-air où la cible se déplace vite et beaucoup) le missile doit recevoir la position de la cible par le porteur.
          Une fois le missile tiré, le missile se rendra sur la cible désignée de manière autonome par ses propres moyens de navigation (centrales inertielles, GPS, capteurs divers).
          Lorsqu’il arrive proche de la zone où se situe la cible qui a été désignée par le lanceur, il active alors son autodirecteur (infrarouge ou EM) pour détecter par ses propres moyens la cible et poursuivre son guidage avec les informations de son autodirecteur jusqu’à la fin de la mission.
          Donc, si le sous-marin se sent menacé, il pourra bien tiré tous les missiles qu’il veut, s’il n’y a pas un minimum de désignation d’objectif, les autodirecteurs (qui ont un champ de vue très étroit mais très longue portée) auront toutes les peines du monde à accroché quoi que ce soit.

      • mich dit :

        Bonsoir ,un sm39 contre un hélico ,vous croyez que la charge va être suffisante ?(pardon ),pour le mica ,il me semble que c’était déjà envisager : http://www.meretmarine.com/fr/content/un-nouveau-systeme-de-defense-contre-aeronefs-pour-les-sous-marins

        • Jupiter dit :

          Oui, selon la formule suivante : hélicoptère + charge de SM-39 = Confettis 😀
          Quand au lien que vous avez fourni (merci), vous noterez qu’on parle d’études et non de développement.
          En tous cas, je note qu’il est possible de faire une désignation d’objectif en étant immergé grâce au sonar. Est-ce que ce sera suffisant pour garantir l’accrochage de l’autodirecteur?
          Sur cette dernière question, je n’ai pas de réponses

      • Castel dit :

        Jupiter

        Cela ne me parait pas insurmontable :
        Le missile devrait avoir un système auto-directeur, qui ne se déclencherait qu’à la sortie de l’eau, qu’il soit à guidage infra-rouge ou à détection magnétique, tiré à la verticale, il n’aurait pas besoin d’être pré-dirigé, puisqu’il prendrait en charge la cible la plus proche, grâce à sa détection performante, évidement sur une distance assez courte, et sans possibilité de distinguo « ami, ennemi », mais cela ne semblerait pas avoir une grande importance, vis à vis d’un hélicoptère en vol stationnaire, essayant de le repérer, grâce à une sonde immergée, ce qui me semble être la menace la plus redoutable pour un sous-marin à l’heure actuelle !!

        • Jupiter dit :

          Castel,
          Les auto-directeurs des missiles ont un champ de vue étroit mais de très longue portée. Je vois difficilement comment un missile pourrait accrocher (détecter) une cible sans faire un 360° autour de son point de tir pour rechercher l’hélicoptère à abattre. Il lui faut donc au moins une direction dans laquelle regarder.
          Je vous recommande l’article juste au dessus de votre commentaire posté par « mich » qui explique comment avec le bruit du rotor il serait possible de déterminer un azimuth et une distance. Ces deux informations pourraient être largement suffisante pour qu’un missile comme le MICA puisse accrocher un hélicoptère volant en stationnaire au raz des flots.

      • Twisted dit :

        On en a la capacité. Pour le programme Barracuda DCNS a développé le A3SM, un MICA en capsule capable d’abattre des hélicoptères ASM.

        • Jupiter dit :

          Attention à ne pas confondre « étudié » avec « développé, validé, certifié »
          Il est possible de le faire, ce n’est pas pour autant que c’est fait.
          Entre une étude système de principe et une capacité opérationnelle, il se passe des années et des millions d’euros.
          Encore une fois, je ne nie pas que ce soit possible, je dis juste que ce n’est pas disponible aujourd’hui.

    • themistocles dit :

      Les SSK classe Kilo I et II (SA-N-8 et SA-N-10)

      • Thaurac dit :

        Démodés, on va le mettre au musée grévin!

        • themistocles dit :

          Les Kilo II pas vraiment…. Les russes viennent de finir d`en construire 6 pour la flotte de Mer Noire et la Mediterranee, tous equipes de SS-N-30 Kalibr… Et la production continue pour la Baltique (2 en cours) . Je passe sur les Kilo II chinois (10) vietnamiens (6) , Algeriens (4). Presque tous de construction recente. Les indiens sont un peu plus anciens…
          On est loin du musée…

  2. Carin dit :

    Aujourd’hui l’Australie..demain, probablement l’Inde… nous allons finir par devenir le pire ennemi de la Chine!!!
    Reste plus qu’a se prémunir de cette dernière contre sa manie de tout pirater… Naval group en a déjà fait les frais avec le piratage et le vol de très nombreuses données concernant le scorpene… aujourd’hui la Chine planifient une montée en qualité de ses futurs sous-marins!!!

    • Anonymous dit :

      L’Inde c’est pas sûr. L’Inde veut s’équiper en quantité importantes pour un prix raisonnable le tout avec une bonne qualité, ce qui correspond parfaitement au matériel russe. Je ne vois pas l’Inde mettre 35 milliards de dollars minimum pour 12 sous marin à propulsion classique, les Russes pourraient leur proposer des sous marin Iassen redoutables bridés mais qui resteraient plus intéressant surtout si ils sont produits en Inde, surtout que l Inde est en première ligne face a la Chine elle devra affronter des sous marins nucléaires d’attaque. Même avec ça, la marine chinoise surclasse de loin la marine Indienne autant au niveau des portes avions, des chasseurs embarqués et surtout de leur destroyer de la classe tupe 052d et type 55.

      • NRJ dit :

        l’Inde a déjà acheté des Scorpène. A moins d’une marche arrière inattendue, il n’y a aucune raison qu’ils ne prennent des sous-marins russes. Ils n’auraient quand même pas 2 types de sous-marins dans leur flotte, ça n’aurait pas de sens. Sans compter que les Scorpène sont fabriqués en Inde.

    • Qui ça ? dit :

      Tant qu’on ne vend pas des Rafales à Taïwan, cf la réaction de la Chine lorsqu’on avait vendu des Mirage 2000 à l’île rebelle …

    • John dit :

      La Chine n’a pas d’ennemi officiel. La Chine devient puissante pour simplement se protéger.
      L’économie chinoise est devenue tellement puissante, et l’armée n’a pas du tout suivi pendant des décennies. Aujourd’hui, il y a une mise à niveau de l’armée…
      Par contre, sur le plan économique et technologique, la Chine est plus « agressive » et se permet des vols de données et technologies…
      Mais fournir l’Inde et l’Australie ne font pas de la France un ennemi… La France n’est pas ennemie de l’AS parce qu’elle fournit le Qatar.

    • Castel dit :

      Il est probable que la Chine préfère que ce soit un pays Européen qui livre ces sous-marins à l’Australie plutôt que les Etats Unis, ou surtout, que son ennemi traditionnel, le Japon !!

  3. Robert dit :

    On y gagne quoi réellement sur les 50 milliards? 10%?

    • Polymères dit :

      On y gagne quoi si d’autres remportent un tel contrat?
      On loupe des contrats, pas content.
      On décroche des contrats pas content.
      Monsieur Robert pense encore vivre dans les années 60 ou le monde n’est composé que de 3-4 pays fabricants qui vendent leurs armes produites chez eux alors qu’aujourd’hui qu’on le veuille ou non, la concurrence impose autre le partenariat ou plutôt permet à d’autres de le rechercher, si nous ne répondons pas présent, d’autres ne se priveront pas de l’être car pour d’autres, l’armement n’est qu’un bizness comme un autre. En aucun cas, nous français, avons un monopole, si nous ne partageons pas notre savoir faire (les clients le paye, on ne le donne pas gratuitement), d’autres le feront.
      Il faut vivre dans son temps Robert, n’est-il pas profitable pour nous de rentabiliser notre recherche et développement de matériels en profitant ensuite de transferts de technologies (qui ont leurs limites) à l’étranger? Ou faut-il se regarder le nombril en se disant qu’on développe tout cela à des prix de fou pour ne rien vendre car on ne souhaite pas partager ou associer l’économie locale?
      D’ailleurs il a été décidé récemment de pousser la méthode plus loin, c’est d’exiger un retour sur investissement (R&D) des matériels vendus à l’étranger. Le missile Mica NG sera le premier concerné et il ne sera pas le seul. L’état vendra récupérera ainsi dans les ventes export son investissement initial.
      D’ailleurs même s’il n’y a que 10% de l’argent de ce contrat qui se retrouvera directement dans des mains ou entreprises françaises, c’est mieux que rien, c’est mieux que ce soit chez nous que chez d’autres.

    • Carin dit :

      À Robert
      Peut-être qu’en géopolitique le gain en fric n’est pas le seul plus important??
      Peut-être que certains aciers ne seront produits que par la France, voir les machines permettant la mise en forme des « tôles »
      Peut-être le possible gain d’autres clients de la région qui n’ont pas l’industrie des kangourous ??
      Peut-être que cela va permettre de nous ouvrir le marché civil de ce pays/continent??
      Peut-être que c’est la façon française de confectionner une sorte de
      « collier de perles » autour du cou chinois??

      • Anonymous dit :

        Concernant l’acier des sous marins français, je crois qu’ils sont produits par Arcelor Mittal qui est indien ( corrigez moi si je le trompe ).

        • Carin dit :

          À anonymous
          Et vous avez raison… mais je doute que l’inde ai les industries pour fondre et mélanger correctement les différents produits… si Mittal a racheté Arcelor, c’est pour les techniques de fonderie qui sont probablement à la pointe.. et si depuis ce temps Mittal garde Arcelor dans son giron malgré tout les problèmes que rencontre cette entreprise c’est peut-être parce qu’il n’est toujours pas capable de reproduire les aciers d’Arcelor ?

        • Jupiter dit :

          ArcelorMittal est basé au Luxembourg et ses titres sont cotés en Europe (CAC, NYSE, Luxembourg).
          L’actionnaire majoritaire est bien M. Mittal qui lui est de nationalité Indienne en effet.
          40% de l’effectif est en Europe et c’est le premier producteur mondial d’acier.

    • Jupiter dit :

      10% de 50 milliards, c’est toujours plus que 10% de rien si on avait perdu

    • Thaurac dit :

      Toi, rien, tovarich 😉

    • NRJ dit :

      Le contrat, c’est 50 milliards de dollars, soit 32 milliards d’euros. Dont 8 milliards soit 25% pour la France. C’est pas si mal et ça donne un poids certain à Naval Group.

    • Tremah dit :

      On y gagne quoi ? Un allié et la pérennisation de notre influence en zone asie-pacifique. Je vous rappelle que l’époque où l’Australie (et les USA) s’irritaient de notre présente dans le Pacifique, assimilée à une forme de néocolonialisme, et considéraient la France comme un facteur d’instabilité régionale n’est pas si éloignée. L’affaire du Rainbow Warrior et la reprise des essais nucléaires avaient encore un peu plus tendu la situation avec les Australiens. Des activistes avaient investi le consulat français à Melbourne en 78 et brûler le drapeau. Les autorités françaises avaient expulsé le consul général australien de Nouvelle-Calédonie en 87, lui reprochant des contacts avec les milieux indépendantistes.
      On ne peut donc que se féliciter du chemin parcouru depuis une dizaine d’années et pour une fois souligner le travail de la diplomatie française qui a contribué à inscrire la France parmi les puissances appelées à compter dans la région, ce qui n’était pas garanti il y a quelques années.
      Quant à l’aspect technologique, il va falloir vous y faire. La France est condamnée à exporter son savoir-faire si elle veut préserver sa capacité d’innovation. Nous ne sommes pas les USA ou la Chine, l’Etat ne peut plus remplir les carnets de commande ni investir des fonds suffisants pour conserver notre autonomie stratégique et nos industries innovantes. Il est donc nécessaire de coopérer avec d’autres puissances. La réaction outragée des Allemands suite à la perte de ce « marché du siècle » devrait pourtant vous convaincre de l’importance des enjeux derrière ce contrat.

  4. Ah Ca ! dit :

    Faudrait lire le contrat… et de ce coté nous sommes loin d’être les meilleurs. Plutôt nul même… les anglo-saxons nous la font très souvent dans tous les sens… A la manière du 15 de France hier…

    • Euclide dit :

      Ah ! encore un expert.
      Et toujours ce coté masochiste chez certains contributeurs .

    • Clavier dit :

      Vous êtes aussi un expert en Rugby…?

    • Eric dit :

      Sans rire ? Et vous l’avez lu, le contrat, vous ? Pour être aussi définitif en tous cas ?

      • Ah Ca ! dit :

        @ Clavier et Eric…
        Sophismes…. savez vous ce que c’est ??? apparemment pas… à vos lectures et revenez plus tard.
        @ Eric
        Non, et sans pleurer, je ne l’ai pas lu et oui ça ne me déplairait pas de d’en faire une petite lecture… Avec une réserve bien achalandée de Stabilos et de Post-it.
        Des contrat j’en lis à longueur de journée et c’est souvent pas très beau à voir quand ils proviennent du coq qui chante les deux pieds dans sa basse court.
        Quand c’est bien ficelé c’est d’habitude des liasses produites par des cabinets anglo-saxon, qui sont méticuleux à la virgule prés et aux pluriels/singulier des mots.
        Alors oui, j’aimerai en lire une partie, et des coquilles j’en trouverai…
        C’est quand ça cafouille dur que l’on apprend que le Coq chante faux, mais tant que ça cafouille mayen, vous n’entendez rien que des années plus tard.

  5. Fred dit :

    « dont le premier sera livré normalement en 2032 » 15 ans tout de même avant la première livraison. Dans 15 ans le Barracuda sera toujours excellent mais quid dans 30 ans quand la France remplacera ses Barracuda?

    • Euclide dit :

      Où est le pb ?
      L »Australie part de presque zéro.
      De même, la famille des sous marins Barracuda accusent 3 ans de etards.

      • Fralipolipi dit :

        « 3 ans de retard »
        … par rapport à qui, par rapport à quoi ?
        … à l’échelle du temps de développement des nouvelles générations de sous-marins .. c’est peanuts, = à zéro.
        .
        Cela dit, sur quoi vous basez vous pour parler de retard « technologique » concernant le Barracuda ?
        Et par rapport à quels autres sous-marins ? (sans doute pas en comparaison avec les soums allemands ni japonais, puisque l’Australie a clairement argumenté son choix en soulignant « l’avance techno » des sous-marins français !!!).
        .
        Facile de balancer comme vous le faites … Maintenant, il faut expliquer camarade !

        • NRJ dit :

          @Fralipoli
          3 ans de retard par rapport à leur entrée en service prévue. Celle-ci était prévue en 2019, et elle n’aura pas lieu avant 2022.

    • Fralipolipi dit :

      Le Barracuda, s’il se révèle excellent, pourra continuer à évoluer et à se moderniser (tout comme le Rafale de nos jours).
      Aussi, grâce à l’ingénierie complémentaire apportée au modèle Shortfin Barracuda australien,
      peut-être que dans 10 à 15 ans, nous procèderons à un achat complémentaire de 1 ou 2 SNA Barracuda supplémentaires, prévoyant l’ajout de silos verticaux (pour missiles de croisière) et de défenses anti-aériennes (VL-Mica-NG ?) tels que prévus d’ores et déjà pour le Shortfin.
      Et peut-être même qu’à l’issue de cette nouvelle livraison de SNA, nos 6 Barracuda du départ pourraient ensuite faire l’objet de modifications lourdes pour ajouts de ces mêmes compléments capacitaires (?)
      Pourquoi s’en priver si cela est possible.

      • Thaurac dit :

        Oui c’est le « block 1  » qui sera livré mais surement comme pour les rafales les MAJ suivront

    • Thaurac dit :

      Le début de la fabrication du premier sous-marin est établie en 2021 pour une mise en service en 2030, et le dernier sortira des chantiers en 2050 et naviguera jusqu’en 2085.

    • intruder dit :

      j ai lu quelque part que le chantier qui les construira n existe pas! l endroit n est pour l instant qu un terrain vague, apparement ils partent vraiment d une feuille blanche

  6. sergeat dit :

    Il semblerait qu’il soit plus facile de vendre nos expertises à des nations hors UE (pourtant leitmotiv européiste de Macron poussant à la disparition complète des nations : n’oublions pas qu’une nation est définie par le contrôle des frontières(disparu),création de sa monnaie (disparue),établissement de ses lois (disparu)……défense indépendante(que Macron veut européenne) ).
    Bravo à Naval group et continuez à travailler avec des vrais nations vous augmenterez votre expertise.

    • mich dit :

      Bonjour ,et d apres vous ,qui sont les principaux clients export de la France ?on verra bien si c est plus facile de commercer avec les britaniques selon vos théories ,normalement ce sera formidable si vous avez raison.

      • Thinker dit :

        C’est vrai qu’à force d’envoyer Barnier jouer au plus con pour le principe, le Brexit risque de nous couter très cher à nous: le Royaume-Uni est notre meilleur client pour le moment. En lui compliquant la vie pour exporter ses produits, on risque de l’inciter aussi à se trouver d’autres fournisseurs moins chiant.
        La balance commerciale de la France à -60 milliards d’euros n’est pas aussi déficitaire que celle de nos voisins Anglais qui creusent bien leur déficit en nous achetant des trucs, mais ça reste un des records mondiaux…

        • mich dit :

          C ‘est vrai que le brexit , c’est aussi la faute de l ‘Europe , vous pouvez nous dires ce que sont devenus les leader du mouvement qui ont un peu laissé madame May se débrouiller toute seule ?de grand amis de la France ces gens là !Au passage les anglais ne sont pas notre meilleur client ,mais un de nos meilleurs client ,mais vous le savez surement.

        • Tremah dit :

          Ce sont les Anglais qui ont choisi de se « compliquer la vie » et de nous la compliquer en votant pour le Brexit, pas nous. Encore une fois vous inversez les rôles et vous placez les responsabilités au mauvais endroit. Curieux masochisme qui consiste à nous accuser systématiquement de toutes les fautes, de tous les torts, de toutes les négligences.
          Evidemment, c’est le jeu du gouvernement anglais de rejeter la responsabilité vers les Européens, dans la mesure où ils sont incapables d’assumer les mensonges et les manipulations des partisans du Brexit devant l’opinion britannique.

        • Électeur dit :

          @ thinker
          Je ne vois pas pourquoi le Brexit nous coûterait cher : alors que la GB n’a jamais été dans l’€uro, sa sortie de L’UE devrait ne rien changer pour le commerce extérieur français. Celui-ci est déjà plombé depuis longtemps (1972) par les systèmes monétaires européens successifs.
          .
          Mais je n’ai peut-être pas bien compris à cause de mes mauvaises lectures (rarement mainsteam) : je veux bien que l’on m’explique pourquoi le Brexit pénaliserait notre commerce extérieur.

    • Thaurac dit :

      Allez zou, il en fallait un ici, il va ensuite nous parler de soros et des bases lunaires…

  7. Euclide dit :

    Où est le pb ?
    L »Australie part de presque zéro.
    De même, la famille des sous marins Barracuda accusent 3 ans de etards.

  8. Fralipolipi dit :

    Good job.
    Désormais, le Shortfin Barracuda va pouvoir sereinement candidater pour le renouvellement des sous-marins :
    – des Pays-Bas
    – et du Canada … of course.
    .
    Au canada (pays aux dimensions quasi continentales et entouré d’océans, tout comme l’Australie), grâce notamment à l’expérience australienne de l’intégration des systèmes d’armes pilotés par Lockheed, ce Shortfin Barracuda sera un choix quasi naturel tellement il sera adapté aux besoins de ce pays.

  9. marc dit :

    Encore de l’enfumage ? si l’on en crois certain, cela ne risque que de nous rapporter des clopinettes
    https://www.msn.com/fr-fr/finance/entreprises/sous-marins-australiens-le-contrat-du-siècle-vraiment/ar-BBTr0kV?ocid=spartanntp

    • Anonymous dit :

      Bien sûr ne vous attendez pas a faire 20 milliards de bénéfices sur ce contrat. Les contrats sont importants pour préserver le savoir faire des industries militaires stratégiques sinon en soit ils n’apportent pas des bénéfices importants à l’état et n’améliorent presque pas la balance extérieure, si c’était le cas des puissances technologiques comme l Allemagne et le Japon en auraient une priorité à l’export hors aujourd’hui vous pouvez voir les allemands ne se privent pas de bloquer des contrats a l export pour des raisons géopolitiques tant ils ne sont pas primordiaux pour leur économie.

    • Thaurac dit :

      Lire l’article en entier
      « D’autre part, de grosses compétitions sont encore en cours pour certains équipements des futurs sous-marins, qui pourraient encore gonfler le carnet de commandes des groupes français. Thales espère ainsi placer ses sonars, un contrat estimé à un milliard de dollars pour lequel deux filiales du groupe (Thales France et Thales UK) sont en compétition. Le choix sera effectué conjointement par Lockheed Martin et le gouvernement australien. Les mâts optroniques, équipements de détection essentiels qui remplacent les périscopes sur les sous-marins modernes, intéressent aussi vivement le camp français: la compétition oppose la filiale britannique de Thales à Safran Electronics & Defense (ex-Sagem). »

    • mich dit :

      Bonsoir ,quel enfumage ? l ‘article est pourtant très clair et en plus rien de bien nouveau ,mais bon vous semblez avoir une définition très personnel des  » clopinettes « .

  10. nexterience dit :

    Les commentaires négatifs peu argumentés sur une info pouvant être un motif de fièreté me semble révéler un phénomène:
    .
    Quand on est malheureux, une bonne nouvelle est insupportable car elle révèle que son malheur vient de soi et non de son pays, si décevant en comparaison du paradis russe.
    Après, je peux me tromper.

    • Thinker dit :

      Il n’y a pas UN SEUL commentaire qui fasse allusion de près ou de loin à la Russie sur ce fil. Vous ne seriez un peu monomaniaque ?
      Si on avait conclu un contrat de ce type pour n’importe quel type de produit avec les Chinois plutôt que les Australiens, il faut bien avouer que de très nombreux commentateurs se seraient légitimement interrogés sur la faisabilité de conclure un nouveau contrat du même genre dans 30 ans ou au contraire avoir le déplaisir de se retrouver avec un concurrent supplémentaire sur les autres marchés pour avoir céder bêtement à l’appât du gain à court terme… payé en clopinettes. La blague du TGV Chinois quoi !
      D’autre part je conçois bien que l’énormité de la Chine est perçue très menaçante vu de loin et recommande de faire preuve de prudence, cependant nous n’avons pas de contentieux territorial ouvert avec ce pays ! Et il n’est pas dit non plus que ce soit lui qui menace le plus nos intérêts dans le pacifique sud (la Nouvelle-Calédonie tout ça).
      J’espère que partenariat stratégique veut dire on cesse de se porter atteinte mutuellement et pas on vous arme pour que vous reveniez nous agresser avec plus tard…
      Personnellement j’ai moins d’inquiétude concernant les ventes d’armes au Qatar !

  11. Breer dit :

    Effectivement d’ici 15 ans il peut s’en passer des évènements sur toute cette foutue planète, et dans ce cas pas sûr que les australiens les voient jamais ces sous marins….. d’ici la ils auront peut être d’autres priorités, et la France aussi quand elle sera en pleine guerre civile …

    • Thaurac dit :

      La russie sera chinoise, l’ukraine s’étendra jusqu’à moscou……

    • mich dit :

      La France en guerre civile ,fallait la placer sur un sujet qui concerne un système parmi les plus pointu au monde et ou nous sommes maitre d’œuvre .Pour revenir à votre commentaire divinatoire , l ‘hypothèse d’une guerre civile pour « X » raisons et possible chez nous et encore plus surement dans plein d’autres pays ,mais j ‘espère que vous ne parlez pas de nos cher GJ et leurs nombreux avocats qui sont tolérés pour leur promenade du samedi ,et qui vont faire leurs courses la semaine dans les grandes surfaces qu’ils ne s’amusent pas trop à bloquer pour ne pas trop fâcher les 200% de la population qui les soutienne !

  12. Parabellum dit :

    L Australie sait ce qu est l appétit chinois et essaye d y faire face. Elle se souvient aussi d avoir été bombardée par les japonais. On ferait de construire au moins trois soum de ce type pour nous et nos approches et Zee. Les sna barracuda se font attendre et ne sont pas assez nombreux pour le contexte de 2025..

  13. werf dit :

    Il faut espérer que les éléments de la coque, avec des aciers spéciaux très performants, seront fabriqués en France, même s’ils sont montés en Australie. C’est le seul point fort et il est de taille pour assurer une profondeur largement supérieure à celle indiquée (secret défense).

  14. Thaurac dit :

    A voir les qualités de ces sous marins, surtout autonomie en plongée sans le bruit de pompes de ceux nucléaires, à quoi cela sert il de faire encore des sous marins nucléaires?

    • Wagdoox dit :

      Les pompes sont alimenté en externe quand il n’y a pas de danger sinon c’est l’interne il y a meme une batterie pour tenir plus longtemps. De la même manière un conventionnel devra faire tourner ses moteurs là pour recharger batterie ou hydro.
      La puissance est pas la même la vitesse opérationnelle, et le bruit en charge

    • John dit :

      Il faut voir dans les capacités de propulsion de la version australienne d’énormes progrès technologiques, et c’est vrai que c’est impressionnant.
      Mais l’avantage du nucléaire, c’est que la capacité énergétique n’est pas limitée.

      Dans la version australienne, les batteries au lithium permettent d’être immergé pendant 24 heures, et se déplacer à 10 nœuds, (les technologies des batteries avancent très vite, donc possibilité d’évoluer d’ici la construction).
      Le système Mesma (cycle fermé) utilise un mélange gazeux éthanol-oxygène qui brûle dans une chambre à combustion. Résultat 2 semaines d’autonomie à 4 nœuds. Et finalement la pile à combustible qui extrait l’hydrogène du gazole qui permet de tenir 90 jours. Ajoutez 1000 tonnes de carburant sauf erreur, donc 1100-1250 m3… Tout ça prend beaucoup de place.
      Sauf erreur aussi, le CdG a les réacteurs nucléaires développés pour un sous-marin. Donc ça fait d’une pierre deux coups. L’inverse serait plus difficile.

      • themistocles dit :

        oui 2, il s`agissait des réacteurs commandés pour les 2 derniers SNLE ( qui devaient être 6 ) mais dont la série a été réduite a 4 ( comme d`habitude hélas…) .

    • Tournicoti dit :

      Par exemple, d’aller de Brisbane à Perth, à plus de 21 Nds (6000 kms / 3500 Nm) en une semaine.
      Quand vos territoires sont à l’échelle continentale, la question ne se pose pas.
      Je me suis toujours demandé pourquoi les Australiens n’ont pas fait le pas de passer à la propulsion nucléaire, même si l’effort financier et industriel est très élevé (la France l’a fait dans les années 70). Surement un problème de volonté politique …

    • M dit :

      Euh, les Shortfin Barracuda ne seront pas nucléaires.

    • Royal Marine dit :

      Parce que d’après vous sur un classique, il n’y a pas de pompes?
      Curieux cette conception! M’enfin! Gaston (Lagaffe) enlèves ton masque! Tu es reconnu..

      • Tatave dit :

        @ Royal Marine
        J’avais cru comprendre que sur les nucléaires on ne peut pas arrêter les pompes car il faut sans cesse refroidir le réacteur.
        Au contraire sur un classique on peut tout arrêter.
        On m’aurait menti ?

        • Tournicoti dit :

          Si vous parlez des pompes primaires, on vous aura mal expliqué : La conception des réacteurs permet, grâce à la convection naturelle, de se passer de pompe de circulation du circuit primaire (hautement radioactif), jusqu’à une certaine puissance….
          Pour ce qui est du circuit secondaire, celui qui véhicule la vapeur très haute pression, vers les turbine vapeur (Alstom), il faut effectivement des pompes qui fasse circuler de l’eau fraîche (extérieure) dans le condenseur, après que la vapeur ait restitué son énergie mécanique. Ces pompes font l’objet de toutes les attentions (isolation acoustique et vibratoire……comme toutes les autres). La température de l’eau extérieure a donc des conséquences directes sur la capacité à condenser, donc sur les performances du bâtiment.
          On ne vous a pas menti, mais …..on ne vous dit pas tout

          • Tatave dit :

            @Tournicoti. Merci mais en définitive : on peut arrêter toutes les pompes quand on veut faire silence total, ou on ne peut pas ?

  15. floco dit :

    15 avant  » LA  » premières livraisons……. temps incompressible ?? parce que d’ici là, surtout en matière de géopolitique il peut y avoir une accélération des  » tensions  » . La Chine ne vas pas les attendre .
    Même chose pour nous dans le Pacifique…..

    • Wagdoox dit :

      Le probleme c.est pas tant de produire les soum mais de créer des outils industriels de l’austrralie? Puis de transmettre le savoir faire sachant qu’en Inde les locaux ont fait quelques bâtisses qu’il a fallu corrigé, ça a rois du temps au Brésil c’est le manque de moyen budgétaire.

    • John dit :

      Quel intérêt aurait la Chine à déclencher un conflit?
      Elle a retrouvé le rang perdu depuis les guerres d’opium… Déclencher une guerre ne ferait que donner une opportunité aux USA de détruire le tissu industriel chinois…
      De plus, en attendant, l’Australie a des sous-marins opérationnels. C’est un peu le principe du renouvellement d’une flotte.
      Aujourd’hui vous ne vous posez pas de question quant au nombre de fusils d’assaut dans l’armée française. Que HK livre selon les délais prévus contractuellement ne risque pas de causer un manque de fusil d’assaut, même en cas de guerre.

  16. Le Suren dit :

    Et nous, on ne pourrait pas en acheter quelques-uns pour compléter notre dispositif de défense ? Ca soulagerait peut-être nos SNA, non ?

    • Wagdoox dit :

      Autant prolonger les sna.
      Avoir deux soum avec des propulsion différente … une horreur en mait’enace
      Comme les pays qui ont des micro flotte de chasseurs et paient très chers pour la mco

  17. maya dit :

    Quel monde hypocrite !!. Visiblement tout le monde considère la Chine comme une menace économique , militaire , totalitaire mais rien n’est fait contre elle sauf par les Etats-Unis qui taxent de plus en plus les importations chinoises. Cette vente de sous-marins à l’Australie est faite dans une éventuelle confrontation avec la dictature chinoise …. Il est temps de regarder les ennemis en face et de commencer par surtaxer le  » merde in China  » en Europe.

  18. Blondin dit :

    les quelques commentaires laissés sur cet article montre déja des avis plutôt négatifs, qu’on va se faire « piquer » notre savoir faire, que ça rapporte 3x rien,… enfin déjà pas mal de critiques alors qu’on devrait être fier de ce contrat qui confirme que nous, la France, sommes un des seuls pays qui sait concevoir, fabriquer, exploiter et donc vendre ce type de materiel. Et bien moi je suis extrêmement fier d’être Français quand j’apprends qu’on a validé un tel contrat.
    Pour ce qui est des gains pour nous, il y a l’aspect financier évidement, avec des centaines d’emplois très qualifiés qui resteront bien chez nous, la possibilité de financer le développement des capacités futures de nos moyens ASM, et l’influence que cela apporte à notre pays dans cette partie du monde. Et peut être de nouveaux contrats, comme le Canada, où il me semble que sur ce coup là,
    on est favori face à TKMS. Les Canadiens, qui sont des gens pragmatiques, ont tout intérêt à choisir ce design ! comme déjà évoqué de nombreuses fois sur ce site, les avantages que les Canadiens pourraient tirer d’un regroupement d’intérêt avec l’Australie ne manquent pas (capacité océanique, frappe stratégique avec les Mdcn, ou plutôt des Tomahawk ?, renseignement avec un pays des 5 eyes, design déjà développé…)
    En tout les cas, Naval Group est une Sté dont on peut être fier ! (mis à part le nom je préférais meme DCNS, et un nom « international » à consonance Française aurait été le bienvenu…).
    Et si certain regrette ce contrat, c’est bien dommage, les équipes de Naval Group sont je pense des gens qualifiés, compétents, et qui ont une certaine experience de ce type de contrat.

  19. Wagdoox dit :

    Excellent, des 2035 on passera la génération de snle suivante et donc une nouvelle génération de tech applicable des 2040 à une nouvelle classe de sna qui devra être commandée en urgence pour compléter les baracudda. Ben quoi l.’ue paie les snle, on pourra prendre double ration de sna d’ou On aura de toute façon besoin de couvrir les 9 snle européennes.

  20. Tremah dit :

    Les commentaires des franchouillards fatalistes et des déclinologues de service sont peu surprenants, mais assez lamentables, et permettent de comprendre pourquoi tant de choses fonctionnent à l’envers dans un pays où le fait de remporter un contrat majeur venant de facto confirmer notre statut de puissance mondiale, tant sur le plan économique que stratégique, est accueilli comme une catastrophe ou une reddition. Les Allemands et les Japonais ont vécu la décision australienne comme un échec cinglant, mais non, en fait, nous n’avons rien compris, ce sont les Français qui se sont faits avoir, comme toujours dupés par ces « anglo-saxons » sournois et supérieurs en tout qui savent tourner à leur profit notre incompétence et notre naïveté… et les bijoux de famille ! et la technologie bradée ! et l’outrage à la Chine ! Adieu veau, vache, cochon, couvée…. et si les effets négatifs n’apparaissent pas immédiatement, c’est seulement parce qu’ils se produiront dans 15 ou 20 ans, c’est couru d’avance.

    • Plouc putatif dit :

      @Tremah, votre contribution est trop caricaturale. Ça s’explique : vous essayez de répondre à des gens qui disent n’importe quoi pour faire du remplissage (et se donner ainsi l’impression de participer au débat) alors qu’ils n’ont rien à dire.

  21. girardin dit :

    Si ce contrat est bien entendu bon pour la France il confirme aussi éventuellement que la zone Pacifique ….mérite de moins en moins son qualificatif!

  22. Pingault dit :

    Si l’on regarde le TGV, né en France, c’est bien la Chine, 30 ans plus tard, qui en a le leadership aujourd’hui, grâce aux Canadiens.
    2019 : la France leader technologique du sous-marin d’attaque. A la même date, déjà 75 sous-marins chinois, tout comme l’US Navy, il est vrai moins modernes, mais pour combien de temps? Dans 30 ans, 2049 : 中国 = Objectif Undisputed World Leader, donc sûrement quelques centaines de sous-marins. Autant dire que les 12 sous-marins australiens ne vont pas fondamentalement menacer la domination sous-marine de l’empire du milieu.

    • NRJ dit :

      Selon la DGSE, la Chine a rattrapé les européens sur les trains à grande vitesse grâce à l’espionnage industriel. Des fabuleux contrats ont été proposé pour attirer les autres pays, et derrière ils ont copié. L’avantage du domaine de la Défense, c’est qu’il y a plus de barrière (ce n’est pas un simple contrat d’entreprise), même si on peut assister à des fuites comme ce fut le cas avec DCNS.

      Par ailleurs, pour rattraper du retard, il faut du temps et de l’argent. La Chine commence à voir sa croissance baisser d’une part, et d’autre part il y a un moment où il faudra que ses ingénieurs trouvent eux-mêmes des solutions. Et 30 ans pour un programme de sous-marin, ça reste faible.

  23. Fred dit :

    Pour rire un peu, l’excellent Daniel Morin :

    https://www.youtube.com/watch?v=Th4pM0x2axA&frags=pl%2Cwn

  24. Jean la Gaillarde dit :

    Bon, ben moi je vais rester très pragmatique :
    L’Australie n’est pas un ennemi.
    L’Australie a une frontière commune avec nous, la Nouvelle-Calédonie.
    La Chine lorgne sur nos deux ZEE respectives.
    Donc, nous sommes alliés avec l’Australie.
    Elle a voulu se doter de sous-marins pour monter en puissance. Nous avons répondu à l’appel d’offre. Cela lui convient et nous cela nous donne du boulot, des emplois, et une possible capacité d’ouverture sur d’autres marchés …. avec du boulot, des emplois ….
    Bref, je ne comprend pas bien ce French bashing !!!
    De plus la classe Barracuda, c’est une montée en capacité de nos sous-marins d’attaque. Ils seront plus grands, plus lourds, plus modernes, plus silencieux, avec des capacités d’utilisation de missiles de croisière, de capacité de renseignement, d’opérations d’infiltration …. Bref c’est toujours mieux que ce que l’on avait … Je ne comprend pas … alors peut être que les Anglais font mieux, que les américains sont plus beaux et que les chinois seront plus nombreux, mais, tout comme pour le Rafale, ce nouveau sous-marins me paraît bien adapté à nos ambitions. Et si la qualité et le concept nous en fait vendre à nos alliés … et bien tant mieux non ?