Bientôt des essaims de micro-drones pour la Marine nationale?

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

9 contributions

  1. Wagdoox dit :

    Wow

  2. ji_louis dit :

    Ne pas oublier que les drones en essaim communiquent par radio, donc sont sensibles au brouillage. De plus, la météo à elle seule peut brouiller leurs communications, comme l’a prouvé l’échec relatif d’un spectacle aérien de 1000 drones auto-organisés à Hong Kong il y a quelques semaines.

  3. Papzian dit :

    J’ai assisté a un vol de drones aissaims en 2012 sur la mer au nord de Beyrouth, surement par nos amis us, donc voilà…..

  4. Aurel dit :

    Il est temps également de de doter de drones kamikazes. C’est quand même incroyable que les houthis et l’Iran aient cette capacité avant nous

  5. vrai_chasseur dit :

    Les progrès vont très vite grâce à l’IA.
    On arrivait déjà à faire voler un essaim de drones en escadrille, parfois conséquent (plus d’un millier de drones en formation) : des drones esclaves obéissent à un chef de patrouille (opérateur au sol ou drone ‘Master’) qui donne une consigne de vol centralisée (c’est la majorité des démos actuelles).
    Avec l’IA on arrive maintenant au stade d’après, faire voler les drones en essaim auto-organisé, genre Perdix de l’US Air Force – les drones se débrouillent tous seuls pour voler ensemble, comme les groupes d’oiseaux migrateurs ou les bancs de poissons (démos rares),
    essaim auto-organisé ‘civil’ cf par ex. article ici https://automatesintelligents.com/alyas/msite/view/ai/10445
    et video correspondante du vol de démo https://www.youtube.com/watch?v=E4XpyG4eMKE&feature=youtu.be

  6. Kinowa dit :

    @Aurel,
    C’est parce-que, nous nous sommes gentils….

  7. Cédric dit :

    Je vous invite a bien vous renseigner. C’est pas parce qu’ont ne parle pas des moyens ,que nous n’en avons pas.
    A méditer