La livraison d’hélicoptères UH-60 Black Hawk à la force aérienne afghane risque d’être un fiasco

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

27 contributions

  1. Raymond75 dit :

    Les Américains, nos maitres, nos supérieurs, nos chefs, montrent l’exemple ; il est de notre devoir de s’inspirer de leur méthodes, et nous pourrions offrir 30 Rafales à l’Afghanistan, ou mieux encore : d’acheter 30 F35 que nous pourrions offrir à ce pays qui a retrouvé sa stabilité grâce à la formidable intervention de la coalition occidentale. Être des supplétifs, cela s’apprend.

    Comprendre les autres peuples, et leurs vrais besoins, apparemment cela ne s’apprend pas.

    • cipal dit :

      comment vous êtes encore ici !
      dépêchez vous d’aller sur place les comprendre et les aider ! ils n’attendent plus que vous pour être le traducteur de leurs besoins, mais il me semble que vous êtes le supplétif du socialo communisme depuis longtemps !
      sur le fond du problème comme il est dit par ailleurs murphy a encore frappé et les US semblent un peu confus par les temps qui courent

  2. Hermes dit :

    En fait ils s’en foutent d’équiper les forces Afghanes, l’objectif est un financement déguisé de LM.
    .
    Qui aurait l’idée de fournir de tels appareils à l’afghanistan ? Une bonne grosse flotte d’Huey, pourquoi pas… Mais certainement pas des blackhawk…

  3. petaf dit :

    de la confiture aux cochons …

  4. fgn dit :

    rappelez moi donc .. ce que disaient Clemenceau….
    merci et cordilement
    Francis

  5. charly10 dit :

    Mr Lagneau vous avez très bien résumé l’affaire en juin 2018.
    Un rappel pour tous
    http://www.opex360.com/2018/06/22/rapport-pentagone-admet-lhelicoptere-russe-mi-17-mieux-adapte-luh-60a-black-hawk-lafghanistan/
    « Le principal est que, pour l’Afghanistan, il faut un hélicoptère rustique et solide, facile à maintenir en condition opérationnelle et dont le domaine de vol correspond à la réalité de ce pays montagneux »
    Eternel problème, sait-on encore aujourd’hui fabriquer un engin de guerre simple et rustique ?
    La polémique est ouverte..à suivre

    • Ras dit :

      Toyota ne fait pas dans les hélico ? :))

    • John dit :

      Il se trouve que ce type d’engin est plus facile à développer et produire.
      Mais comme les industriels occidentaux produisent pour les pays occidentaux, et que ceux-ci se sont orientés vers une professionnalisation des armées et en remplaçant le nombre par des armements très pointus, aujourd’hui, l’industrie n’a pas cela dans leur carnet de ventes…

  6. Bricoleur dit :

    L’ UH 60 n’est pas techniquement le bon cheval pour les Afghans et puisque ce sont le US qui paient, on peut se demander si le but premier de cette affaire n’était pas de donner du boulot et des subsides aux usines de Lockeed Martin / Sikorsky. Le complexe militaro-industriel n’a que faire de fournir le matériel le plus adapté à la mission.

  7. AlatAlat dit :

    Nous on peut les piloter et les entretenir 🙂
    Quand on peut dépanner….

    • NRJ dit :

      Ah ! Les pilotes d’hélicoptères français ont trouvé le moyen de recommencer à voler. Grâce aux américains

  8. petitjean dit :

    Délire de technocrates ?
    Subvention indirecte du complexe militaro industriel US ?
    Sur-stock US dont ils se débarrassent ?
    Cadeau avant le départ ? Départ des forces US s’entend !
    Incapacité à appréhender l’environnement ? Pourtant ils y sont depuis….un moment !
    On se perd en conjecture comme dirait l’autre
    De toute façon les Taliban en feront peut être bon usage quand ils seront au pouvoir. Ce qui ne saurait tarder
    Encore faut-il avoir des pilotes et des techniciens au sol compétents. Hélas ces compétences là seront introuvables en Afghanistan
    Quant au « gaspillage de l’argent des contribuables US », je pouffe !
    Avec un budget de guerre de au moins 700 milliards par an, les américains ont franchi les bornes des limites depuis longtemps………………

  9. dolgan dit :

    Toute la question est donc maintenant de savoir si l’état afghan pourra les vendre avant que les Talibans en prennent possession pour faire des selfies.
    .

  10. Aurel dit :

    Le seul commentaire a lettre dans le mille. On a affaire a une subvention déguisée comme les américains en sont les maîtres.

  11. Auguste dit :

    Les Afghans peuvent toujours les revendre,ou est le problème?.

    • dolgan dit :

      Ils sont pas Itar Free et ça serait faire de la concurrence aux ventes d’hélico US neufs. lol
      .
      Le pire c’est que c’est surement ce qui va se passer: blocage des ventes par les US.

  12. Piliph dit :

    C’est là qu’on voit que l’objectif des guerres modernes occidentales n’est pas d’être gagnées.

  13. Frédéric dit :

    Il s’agit d’hélicoptères neufs, pas de surplus.
    Côté engins, il y a toujours l’OH-6 en production pour l’exportation voir le Lakota d’Airbus mais ce n’est pas du tout le même gabarit

    • John dit :

      Et surtout le plafond opérationnel est plus bas que pour le Blackhawk et le Mi 17…
      – OH-6: 4875 m
      – UH-72: 5791m
      – UH-60: 5790 m
      – Mil-mi 17: 6000 m
      Et le Mil mi 17 est celui qui a la capacité d’emporter au moins qqch aux altitudes des autres hélicoptères… A 5790, ils sont vides ou presque.

  14. NRJ dit :

    On peut critiquer le choix des américains. Mais il n’empêche pas qu’ il faut à l’armée afghane des hélicoptères de transport et de combat de qualité si elle veut faire face aux Talibans. On les fournit en Mi-24 Hind ? Sinon on pourrait proposer nos NH90 et nos Tigre. Ils ne sont guère que 30% à être disponible.

    • John dit :

      Peut-être que l’approche est de dire que les talibans pourraient gérer l’entretien de Mi 17 plus rustiques en cas de chute du pouvoir central, mais qu’ils seraient incapables de le faire avec du matériel US car les pièces détachées n’existent pas dans le civil, et sont moins facile à reproduire soi-même.

  15. Molloy dit :

    Mm, mm, déjà-vu avec la vietnimi…afghanimisation de la résistance anti-commu…anti-talibane. Et puis 159 hélicos, mais lol, et les 675 F-35, c’est pour l’année prochaine ?

    Pathétique, mêmes méthodes, même résultats.

    Et après on balance de la merde sur les Russes mais sérieusement, vous avez vu ce qu’on nous propose Outre-Atlantique ??

  16. werf dit :

    Les acheteurs en deuxième main sont déjà là, tout cela est un beau montage bien ficelé. Quand les américains décident de partir, ils laissent du matériel, y compris commandé, payé et pas livré (cf. Irak dernièrement). Les marchands d’armes se frottent les mains.

  17. PK dit :

    Pourquoi risque ? C’est garantie.

    On ne passe pas du Lee Enfield dans les années 80 au BlackAwck comme cela. Pas dans la culture.

    Mais bon, c’est au-delà de la pensée US…

  18. Edouard dit :

    En cherchant bien, on trouvera qlq’un de très influent qui à intérêt à ce don. D’autant plus qu’au final, ils n’ont rien à proposer d’adapté ‘made in USA’ pr ce pays rustique.
    Ça va se finir pr un scandale d’État ce truc.
    Et ds 15 ans, ça en fera un film.

  19. Faublas dit :

    Génial… on commence de découvrir le bien fondé de la rusticité et de la maintenance de coin de rue face à nos délires technologiques. Le matériel US ou européens est conçu pour des combats de haute intensité face à un ou des adversaires technologiques, voire des effets de démonstration et d’intimidation (le coût d’un missile pour détruire un Toy pourri, ça fait cher du kilo, mais ça fait peur). Dans le cas afghan, il est heureux que les USA soient revenus à la raison.

  20. Carin dit :

    À Édouard
    Vous voulez dire qu’ils subventionnent aussi Hollywood???
    Ces américains alors… quel talent!