Blindés : Arquus a vu son chiffre d’affaires progresser de 25% en 2018

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

17 contributions

  1. Naoned 46 dit :

    Ce 6×6 en photo d’illustration dont l’avant a un faux air de VBRG de la Gendarmerie ferait bien l’affaire de cette dernière ,en y ajoutant une pelle avant ,pour remplacer les blindés vieillissants

  2. Frédéric dit :

    Concernant l’Allemagne, la France a un très gros moyen de pression avec le la gazoduc russe ou Paris qui soutenait Northstream peut se positionner contre.
    Finalement, traité d’Aix-la-Chapelle ou non, tout le monde défend son beafsteak …

    • MD dit :

      Plutôt contre, et c’est récent:
      https://www.dw.com/en/france-set-to-undermine-nord-stream-2-pipeline-deal/a-47414743
      Sputnik doit dire la même chose, mais je le lis pas.

      • Stoltenberg dit :

        C’était hier ça… Depuis, les Allemands nous ont recardés. Ils nous ont pliés en un temps record, presque comme en mai 1940… Pauvre France.

    • Stoltenberg dit :

      Hier, Paris s’est positionné contre.
      http://www.lefigaro.fr/flash-eco/nord-stream-2-la-france-soutiendra-la-revision-de-la-directive-20190207
      .
      Mais, visiblement nos diplomates ont été vite recadrés.
      http://www.lefigaro.fr/flash-eco/compromis-franco-allemand-pour-le-projet-gazier-nord-stream-2-20190208
      .
      En toute évidence, nous allons vers un « compromis » c’est à dire, la France s’engage à ne pas s’opposer à l’Allemagne. On est en train de pousser l’Europe de l’est vers l’Amérique. Manifestement, ce « compromis » veut dire que les intérêts français en Europe de l’est seront compromis. Bravo !

      • Stoltenberg dit :

        D’ailleurs, selon le journaliste du Bild, Mr Julian Röpcke, l’Allemagne fait pression sur la France et sur la Roumanie (qui est à la présidence de l’UE) pour faire passer Nord Stream 2.
        .
        Voici le tweet:
        https://twitter.com/JulianRoepcke/status/1093540267439857664

        • John dit :

          En quoi ce projet concerne la France ?
          Gazoduc entre la Russie et l’Allemagne… J’espère bien que l’Allemagne met la pression sur la France.
          L’Allemagne ne dit pas à la France où elle peut ou non acheter son uranium que je sache?

          • Stoltenberg dit :

            Construire ce gazoduc revient à mettre un coup de poignard énergétique dans le dos des pays baltes et de l’Europe de l’est. Une sorte du traité Ribbentrop-Molotov énergétique. Et c’est surtout pour cela que beaucoup de pays européens s’y opposent. Les Allemands mènent une politique pro-russe au sein de l’UE, et ce depuis longtemps. De plus en plus de pays qui se sentent menacés par la Russie vont se tourner vers l’Amérique et non pas vers l’UE comme l’espéraient nos chers euro-enthousiastes. Ils ne vont pas acheter le Rafale, Eurocaillou ou SCAF mais le F-35 et vont s’isoler de plus en plus des pays russophiles de l’Europe de l’ouest. En renonçant de s’opposer à l’Allemagne, la France accepte son rôle secondaire au sein de l’UE. Désormais, l’Allemagne est la seule puissance dominante dans l’UE.

          • John dit :

            Il se trouve que l’Allemagne a besoin de plus de gaz, ce gazoduc double la capacité.
            L’Allemagne de son côté a annoncé la couleur aux Russes, pas d’interruption des livraisons vers ces pays de l’est. Et le nouveau terminal gazier américain permet justement de mettre la pression sur la Russie. C’est soit les 2 pipelines, soit zéro.
            Et à nouveau, quel est le rapport avec la France. Cela concerne l’Allemagne et certains pays de l’est… Être dans l’UE ne signifie pas se mêler de tout, mais organiser tout ce qui est mis en commun.
            La France n’a pas à se mêler de cela, et ça n’a pas le moindre rapport avec un rôle secondaire ou non. Et c’est quoi cette lubie de vouloir être le pays leader de l’UE à tout prix même sur ces sujets?

    • Stoltenberg dit :

      Donc que dalle, nos gouvernants ont eu peur des menaces allemandes et se sont totalement pliés à nos chers voisins. Comme d’hab quoi. De Gaulle doit se retourner dans sa tombe.

      • Frédéric dit :

        Et si la France avait coulé ce gazoduc, on aurait écrit qu’elle était aux ordres de l’administration américaine qui est vent debout contre celui-ci depuis l’origine…. Il y en a qui ne sont jamais content.

      • nexterience dit :

        ou bien très probablement cela a fait l’objet de négos et nous ne savons pas contre quel appui cela a été négocié.
        De Gaulle savait le faire aussi.

        • Stoltenberg dit :

          Oui, les négociations. Peut-être qu’ils vont arrêter de mettre les batons dans les roues d’Arquus. Après tout, on est tellement faibles qu’on est devenu totalement inoffensifs. Ah désolé, ils font ce qu’ils veulent. C’est à nous de les écouter dans ce « deal historique ». Lors de sa campagne présidentielle, D. Trump a dit qu’il allait gagner à ce point que les Américains seront fatigués de gagner. Analogiquement, avec leurs gouvernements successifs, les Français sont fatigués de perdre.

      • John dit :

        Sauf que la France se mêle de choses qui ne la regarde pas vraiment en l’occurrence.
        L’Allemagne s’éloigne du charbon en remplacement du nucléaire, pour aller vers des centrales au gaz… L’Allemagne a besoin de gaz, elle construit un terminal gazier pour le gaz américain, il y a déjà des pipelines avec la Russie, la Norvège…
        Mais il se trouve que le conflit ukrainien est problématique, et que les livraisons de gaz ne sont pas très sûres…
        Alors l’Allemagne veut commercer avec la Russie pour un nouveau terminal gazier. La France peut vouloir d’autres fournisseurs pour son gaz, mais son rôle n’est pas de mettre des bâtons dans les roues de l’Allemagne.
        On peut pas d’un côté se plaindre de la perte de souveraineté des pays européens, et ensuite vouloir que la France utilise l’UE pour faire passer sa politique, même si ça n’influence pas la situation française. C’est simplement ridicule.

        • Stoltenberg dit :

          En l’occurence, ce n’est pas l’intérêt direct de la France qui est en jeu. Mais il faut prendre une perspective plus large. Permettre ce traité Ribbentrop-Molotov énergétique, dangereux pour les pays de l’Europe de l’est qui sont déjà victimes du chantage russe, c’est montrer que la France ne va rien faire comme en 1939. Et ces pays se souviennent très bien de 1939. C’est pourquoi, pour assurer leur défense, ils ne vont plus du tout compter sur la France mais sur l’Amérique. La France a montré qu’elle est impuissante face à l’Allemagne et qu’elle n’est plus en mesure de constituer un contrepoids. Ce sera très mauvais pour l’UE, j’en suis sûr. Lors de l’époque de Gaulle, la France était une puissance majeure en Europe, avec la Grande Bretagne. Aujourd’hui, elle est un pays du second rang qui a une influence très limitée mais essaye de faire des leçons aux Italiens, Hongrois, Polonais, Britanniques et j’en passe.