Tchad : De nouvelle frappes françaises ont détruit une vingtaine de pickups « hostiles » venus de Libye

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

58 contributions

  1. Le Breton dit :

    J’attends l’idiot utile qui va sortir le commentaire « a mé cé enkore la francafrique ».

    • MD dit :

      Pour un sujet comme celui-ci, il y aura bien sûr toujours des idiots . Mais je me suis souvent demandé à qui ils se rendaient ou se croyaient rendre utiles ici .

    • Auguste dit :

      Oui c’est moi,vous m’avez appelé?.Comme je disais dans l’article sur la première frappe d’un convoi:notre mission au Mali c’est la lutte contre les djihadistes.Même s’ils fricotent avec des djihadistes payés par le Qatar,ceux qu’on a bombardé sont des opposants à Déby.De fait, on s’engage dans la politique intérieure du Tchad.Ce qui va compliquer encore plus notre mission.Parce que le message perçu ,c’est « ne touchez pas aux dirigeants qu’on a mis en place ».Conséquence:les djihadistes ne vont pas manquer de bras.

    • FredericA dit :

      @le breton : Le commentaire à la mode est plutôt : « ssaha coûté combien ? » ou sa variante « et toussa payé par nos impôts ! »

      • Stoltenberg dit :

        Ben oui, celà vous étonne ? Je vous rappelle que dans un pays démocratique les gens ont droit de décider comment l’argent de leurs impôts est utilisé. Est-ce qu’on veut dépenser plusieurs millions d’euros par jour ( ! ) pour déstabiliser la Libye ou pour construire des nouveaux hôpitaux ? Et je vous rappelle que l’essor des groupes djihadistes dans le Sahara a été largement influencé par la déstabilisation de la Libye. Honnêtement, vous préférez quoi ?

        • FredericA dit :

          « Je vous rappelle que dans un pays démocratique les gens ont droit de décider comment l’argent de leurs impôts est utilisé. »
          .
          Exact ! Ce droit s’appelle les élections présidentielles et législatives. Elles ont lieu à fréquence régulière et permettent aux électeurs de décider comment le pays va être dirigé avec l’argent de leur impôts 😉

          • Thinker dit :

            Mais malheureusement sans aucun contre pouvoir pour dire que les députés font n’importe quoi !

            Vous faites néanmoins bien de le rappeler le rôle des députés car la perception diffuse par la population que 80% des nouvelles lois qui sont entérinées par les députés émanent de l’étranger contribue au sentiment qu’il ne sert plus à rien de se déplacer pour élire un député, résultat la dernière législative aura battu le record historique d’abstention, toutes républiques françaises confondues. En effet les députés conservent tout de même le pouvoir de mettre leur veto au budget général de l’état (mais pas à l’interdiction de l’utilisation d’une bombe en particulier à endroit donné pour faire des économies). Cela on ne peut pas dire qu’ils s’étendent trop sur la question du budget pendant leurs campagnes, et si ils changent d’avis ensuite d’une année sur l’autre, à part leur écrire des lettres d’insultes qui finiront à la corbeille et gâcheront des arbres pour rien, on ne peut pas dire qu’on ai beaucoup de recours possibles… se mettre en contact avec un paysan qui a du fumier à vendre peut-être…
            Les députés de l’actuelle majorité présidentielle avaient-il prévenu qu’ils augmenteraient la CSG pour tout le monde mais pas pour eux ? Ou est-ce une idée qu’ils ont eu par la suite en constatant le résultat sur leurs fiches de paye ? Si ils avaient honnêtement dit à tlm qu’ils feraient ça, au lieu de me réfugier dans l’abstention au second tour pour le duel LREM/Ripoublicain parce que je savais que le député LREM de ma circonscription serait sans aucun doute élu et qu’il était plus potable que les autres, je me sera déplacé pour faire élire son concurrent Ripoublicains et faire barrage au nom de l’égalité en droit (principe sacro-saint de la République). Quoique dans la pratique législative les députés Ripoublicains se sont alliés aux députés En Marche pour foutre le coup de canif à l’égalité en droit en se votant aussi cette dispense de CSG ! Vous voyez bien qu’on a pas vraiment le choix ! Dans ma circonscription il n’y avait que 2 pourris irrespectueux des grands principes constitutionnels pour occuper le poste. Et pour le cas de cette dispense de CSG, c’est clairement une politique budgétaire irresponsable qui contribue à la diminution des recettes fiscales et au creusement des déficits, et ça ne se fait même pas au nom du clientélisme politique mais uniquement pour satisfaire les orgies individuelles de nos élus. Pourquoi se priver dans une république démocratique ?

          • ScopeWizard dit :

            @FredericA

            Certes , convenons-en mais ce serait bien aussi que l’ offre politique suive , ce qui dépend en grande partie de la sphère médiatique qui a le pouvoir de faire et défaire les rois ……………. alors les roitelets ou autres postulants à la fonction ………………

            ACH ! Les médias ……………………
            Welches ist jetzt ein großes Problem in Frankreich ………….

            Traduction : « la moitié des journaleux de ce pays au moins devrait être flanquée en taule » , chose qui moi me paraîtrait hautement démocratique ; nonobstant je suis bien conscient de ne pas susciter l’ adhésion , encore moins l’ unanimité , cette idée manquant encore de popularité ……………
            mais je ne désespère pas qu’ elle fasse son chemin ……………… et puis , ne dramatisons pas , cela ne concernerait que la moitié , non la totalité ……………..

            Hein ? Comment ?
            Quid de l’ autre moitié ?

            Laissez-moi donc le temps de bien réfléchir à la question , je vais bien finir par trouver un truc ………….. de tout aussi sympa ! 😉

    • Unit824 dit :

      a mé cé enkore la francafrique
      Blague à part, même si le president Tchadien n’est pas vraiment pro-democratique, la politique de la réalité s’impose :
      Nous n’avons pas besoin d’un pays de plus en proie au chaos dans cette zone et encore moins s’il s’agit de notre allié le plus ou moins fiable.
      Personnellement, je me contenterais d’un Maréchal Haftar dans un état libyen restructuré et de la stabilité d’un Idriss Déby au Tchad. Peut être est-ce court termiste, mais c’est la meilleure solution que l’on ait. Libre à chacun de me prouver le contraire.

      • Castel dit :

        Unit824

        Surtout, si on se rappelle du prédécesseur d’Idriss Déby au Tchad :
        Un certain Hissen Habré, l’un des pires criminels que l’Afrique ait connu…..
        Les Tchadiens, qui ont vécu à cette époque, ne doivent pas la regretter, sauf les membres de son clan,bien sûr, dont je ne serai pas surpris que ces fameux « rebelles », fassent partie, ou au moins en en soient proches

        • dolgan dit :

          Les rebelles sont mené par le neveu d’Idris déby. Ils sont de la même ethnie.

        • jyb dit :

          @castel
          et non. le chef de l’ufr est le neveu d’idriss déby et fait partie de la même confédération tribale.

    • delta dit :

      @le Breton :

      Je suppose que tu as des notions de récursivité 🙂
      Il y a une autre formule pour ça . C’est celui qui le dit qui l’est
      Désolé pour le bruit et le taulier c’était trop tentant .

    • Stoltenberg dit :

      Fallait pas bombarder la Libye.

  2. dolgan dit :

    ça se clarifie un peu.
    .
    Mais du coup, ils vont où comme ça?
    .
    Et pourquoi les Tchadiens ont besoin de nous? Leurs Su25 ne suffisent pas à faire le taf? Théoriquement, ils devraient avoir de quoi atomiser 50 pickup.

    • MD dit :

      Mais ont- ils des pilotes pour cela ? Et sont ils différents de ceux qu’avaient les Ivoiriens en 2004?

  3. Clavier dit :

    Comme on est là dans le désert, leur demander de s’arrêter pour disparaître dans le paysage c’est surréaliste….et demi-tour c’est retourner chez les Libyens qui les ont chassés !
    Leur seule chance, c’est d’affronter l’armée française en rase campagne …m’étonnerait qu’ils arrivent entier jusqu’à Moussoro.
    Bref encore une occasion pour grossir les casses de voitures Toyota au détour d’une dune !
    Bonne chance quand même, les UFR , on se voit au bar de la Tchadienne …..

  4. ClémentF dit :

    « accord de coopération technique » ça n’a l’air de rien, mais juridiquement ça vaut autant que l’article 5 de la charte de l’OTAN.

  5. Polymères dit :

    400km à l’intérieur du Tchad?
    Je pense que les tchadiens, confrontés depuis quelques temps a ces groupes dans le Nord et agissant assez discrètement ont fait appel à l’armée française en ultime recours, par impuissance de l’arrêter.
    On sait tous comment ça se passe dans ce genre de pays, en particulier au Tchad, un mouvement rebelle peut rapidement arriver à Ndjamena presque du jour au lendemain.
    L’armée tchadienne, même si on peut la vanter, elle reste faible et face à l’immensité désertique, de nombreuses unités mal situées par rapport à une telle colonne rebelle s’avèrent inutiles. Les moyens aériens et de reconnaissances du Tchad sont ce qu’ils sont, pas grand chose, pour suivre et bien frapper cet ennemi.
    .
    Actuellement et depuis plusieurs semaines, les forces d’Haftar agissent dans le Sud Libyen pour en prendre le contrôle. De nombreux groupes armés de l’opposition Tchadienne, que Kadhafi accueillait et donnait un certain pouvoir (les ennemis de Déby était ses alliés, n’oublions pas que Kadhafi a été un dirigeant alimentant et soutenant divers groupes armés qui déstabilisaient de nombreux pays africains). Haftar veut contrôler tout le pays et son armée, la seule crédible (forte) pour mettre un terme aux diverses factions dans le pays, avance et finit par pousser les opposants tchadiens à chercher une porte de sortie.
    Soutenons plus activement Haftar dans sa lutte, la réduction du nombre de groupes armés est important pour la sécurité de la Libye. Ses actions risquent de pousser d’autres groupes d’oppositions à fuir au Tchad, voir à s’unir en raison des difficultés nouvelles de la situation.
    On risque de connaitre d’autres événements dans les temps à venir autour du Tchad et peut-être un peu plus tard du côté Nigérien.
    .
    Malheureusement pour ces groupes rebelles, l’étau est bien présent. La présence française n’est plus celle d’il y a 10 ans, Barkhane dispose de moyens et de capacités de renforcements qui empêcheront les rebelles d’envisager un effet de surprise.
    Les liens avec Déby, la coopération sans frontières avec le G5, la lutte contre le terrorisme, fait que la France a les moyens de répondre avec beaucoup plus de forces qu’en 2008 par exemple (qui je viens de le voir pour la bataille de Ndjamena s »était déroulé début février). Renverser le pouvoir est mission impossible pour les rebelles tchadiens actuellement, cela ne veut pas dire qu’ils ne sont pas une menace pouvant créer un beau bordel.
    Reste à se demander ou on en est réellement à l’heure actuelle, car visiblement les tchadiens ont laissés un peu trainé le truc vu que les rebelles ont déjà pénétrés 400km.
    50 pick-up, soit peut-être 200 hommes, ce n’est pas énorme, mais si demain il y a 3000 rebelles qui se donnent la main et le mot pour fondre sur Ndjamena, ça risque d’être problématique. L’armée tchadienne reste intensivement engagé au Mali (dont le G5 Sahel) ainsi que face à Boko Haram, faut pas croire, cet engagement important est permis grâce à notre soutien au pouvoir tchadien qui lui permet d’avoir la conscience tranquille à domicile.
    Il faut réorienter le maximum de moyens vers le Tchad pour pouvoir faire face et éliminer ces rebelles.

    • dolgan dit :

      Clairement, dans les déclarations tchadiennes, on sent qu’ils ont demandé l’aide FR à reculons et qu’ils la minimise au max.
      .
      On parle à priori d’au moins 3 colonnes, si elles font toutes 40à 50 véhicules, ça commence à faire du monde. Ils comptent sur des défections dans l’armée comme en 2008.

  6. La France implique dans nos affaires internes pourquoi la france tu nous fais ça .
    Peuple tchadiens pauvres 29 ans sous la règne de dictature IDI .Ainsi nous organisons du mouvement politico militaire pour débarrasser de cet IDI vous nous frappez en faveur deby

  7. helaine jean pierre dit :

    La destabilisation du Tchad serait une catastrophe . Il faut savoir mettre les bons sentiments de côté car , au fond, le nouveau régime  » rebelle » ne serait ni meilleur ni pire. Ne soyons pas naïfs.

  8. Carin dit :

    La France a aidé le Tchad à retarder cette colonne pour permettre à l’armée tchadienne de constituer un corps expéditionnaire qui ne devrait pas tarder à arriver au contact…
    le porte parole des « rebelles » ne s’y trompe pas lorsqu’il annonce qu’ils sont prêt à recevoir tout corps d’armée qui se présentera en face.
    En attendant c’est bien de ne pas tergiverser avant d’aider un partenaire, comme le fait le Tchad pour appuyer barkhane.

  9. le zouave dit :

    C’est là que l’on voit qu’il manque un outil entre le caillou et le m2000,pour traiter un convoi de 50 véhicules certainement en formation étendu maintenant ,vu qu’avec le SOF et le 1er arrosage,les tangos sont prévenus,il doit y rester une petite quinzaine de tactical,ça va dépendre du degré de motivation guerrière de ceux -ci pour en finir, Bref 3 sorties de patrouille m2000(cout de l’opération ????) , alors qu’un Gunship aurait fait le boulot en 1 fois,mais c’est con on a plus la capacité de modifier un transall à cause de l’état général des cellules de notre flotte,comme d’habitude la France ,pionnière dans ce genre de canonnière aérienne mais incapable de poursuivre,faute de moyens et surtout de cojonnès
    et en plus on ne peut plus utilisé des armes à sous-munitions,ça à couter bonbon pour les recycler,ya pas si longtemps……….

    • jyb dit :

      @le zouave
      – je crois que certains c130 prochainement livrés auront ces capacités mais plus généralement, on peut s’interroger. pourquoi sur d’autres théâtres les gunships sont si peu employer ?

      • FNG dit :

        @ jyb
        Pas intéressant pour le complexe militaro-industriel.
        Pas assez glorieux pour nos aviateurs, comme d’ailleurs tout autre avion COIN.
        Pourtant, c’est du matos efficace et ça a été combat proven.
        Du coup on utilise des jets (2000 ici, Rafale ailleurs) conçus pour des guerres de haute intensité pour écrabouiller des pick ups et des mollah en mobylette 🙂

    • dolgan dit :

      Les Tchadiens sont sur place et les tapent avec des Su25. Et c’est pas suffisant.
      .
      Nous on vient de loin et on doit couvrir toute la BSS. Pas un boulot de gunship.

    • dolgan dit :

      Les Tchadiens ont des Su25 et ça ne semble pas suffir.
      .
      Nous on doit couvrir toute la BSS, des Gunship seraient inadaptés. Pas assez rapides.
      .

  10. bob dit :

    Dommage que la Seleka n’a pas eu le meme traitement a l’epoque.

  11. werf dit :

    C’est pas très glorieux tout cela. On est passé de 40 véhicules à 50 et le CEMA a du monter au créneau pour justifier une intervention sans accord de défense. Résultat étonnant, 20 pickups détruits, mais combien dans la nature? On dépense les crédits OPEX sans compter cela ne va pas durer longtemps avec notre situation budgétaire.

    • dolgan dit :

      il y a bien plus que 50 véhicules. il y a 3 colonnes, à 40 ou 50 véhicules à priori (mais les infos sont rares ou peu fiables).
      .
      On intervient à la demande du Tchad, c’est carré. Et côté FR, on respecte nos lois concernant nos engagements militaires en communicant sur le sujet. RAS.
      .
      20 pickup oui (pour ce qu’on en sait), mais on intervient marginalement. C’est les Tchadiens qui font le Taf. On va pas y déployer un GTIA.

  12. nexterience dit :

    L’aviation tchadienne est elle insuffisante incompétente face à cette menace?

  13. Thaurac dit :

    « Prenant soin de souligner que les interventions des avions de l’armée de l’air ont été « conduites de façon proportionnée, graduée et précise » afin de « signifier à cette colonne la détermination des autorités tchadiennes et françaises à la voir stopper sa progression »
    Pourquoi encore et toujours des gants?
    Il ne devrait pas y avoir de graduée ou pas, on dirait un compte rendu diplomatique, comme si la personne avait un juriste international derrière lui pour le contrôler

    • Ancien des opex dit :

      Oui Thaurac, c’est exactement ça : un communiqué diplomatique.
      C’est mieux qu’un communiqué dans le style Commandant Sylvestère : « ouais…! On a encore cassé du bougnoule ! Supère ! Bien fait pour leurgl ! »
      .
      Je ne sais pas quels sont vos états de service mais vous semblez ignorer que ce n’est pas le style de l’armée française.

  14. Yallingup dit :

    Il fut un temps où les divers groupes rebelles qui voulaient prendre le pouvoir au Tchad n’étaient pas inquiétés par les EFT (Eléments Français au Tchad, pour les non initiés).
    Le rôle de la France se cantonnait à donner du renseignement, de la formation et (très discrètement) livrer des armes au pouvoir en place.
    Après, à eux de se débrouiller.
    Au mi-temps des années 2000, on a vu des rebelles arriver jusque dans les faubourgs de N’Djaména, tout proche de l’aéroport et du camps Kossei (la base des EFT, toujours pour les non initiés), sans que les EFT n’interviennent, même si le niveau d’alerte était monté d’un cran.
    On dirait que tout ça a évolué.
    Le président Déby doit s’en réjouir.

  15. Henri MARTIN dit :

    C’est un salopard le président tchadien mais c’est mieux que d’avoir un salopard contre nous !

    • Carin dit :

      À Henry Martin
      Comme le dirait un américain célèbre… » ce type est un salopard.. mais c’est le notre! »
      De plus aux prochaines élections si Deby n’est pas réélu, et qu’il fait le coup de force… il se passera la même chose que pour celui qui est en résidence surveillée en Belgique.

  16. vrai_chasseur dit :

    Depuis le crash d’un M2000 à N’Djamena en Sep 2017 il n’y a plus que 3 M2000 sur place.
    Donc lors de la 1ere frappe, au moins un pilote a atterri et redécollé aussitôt entre le show of force et le 1er bombardement.
    Là, lors de cette 2eme frappe, c’était la relève. Les 3 M2000 en partance et les 3 autres de relève étaient donc sur place. Plus probablement le tanker qui accompagnait la relève. Donc pour démolir 20 pickups, il a fallu sans doute les 6 M2000, plus un Reaper pour surveiller le tout, et peut-être le tanker puisqu’il était là.
    Car, rebelles ou forces loyales, les combattants tchadiens ne sont pas des débutants : dès que ça vole au-dessus, ils ne restent pas en colonne ils dispersent aussitôt les 4×4 dans toutes les directions et en mettent plusieurs à 90° de la trajectoire estimée de bombardement des avions pour mieux les mitrailler à basse altitude (ce qui explique qu’il faut souvent s’y reprendre à 2 voire 3 fois pour arrêter une colonne de tchadiens aguerris…).

    Dans les 2 cas, bravo à nos pilotes et aviateurs. Boulot de pro dans un contexte pas simple, avec énormément de disponibilité.

  17. TOTU dit :

    a mé cé enkore la francafrique

  18. bob.tass dit :

    Ouvrir le feu sur des forces politiques hostiles à notre dictateur préféré…
    Dieu merci nos aviateurs n’ont pas d’états d’âmes.

    • dolgan dit :

      Pas des forces politiques: des forces militaires. On a pas bombardé des manifestant.

  19. Jean (le 1er) dit :

    Mieux vaut soutenir Idriss Déby que de risquer voir le Tchad déstabilisé et sombre dans la guerre civile. Avec tous les problèmes qu’il y a dans la région on ne peut se le permettre. Il en va de l’intérêt de l’Europe (immigration clandestine, trafics en tous genres, etc..) même ci-cela déplait aux éternelles pourfendeurs de la « françafrique » et du soi-disant « néocolonialisme

  20. Ça fé que 50 ans que sa dure.

  21. ScopeWizard dit :

    Et bis repetita ………..

    Bravo les 2000 ! 🙂

  22. Lagaffe dit :

    Intervenir contre des rezzous de Toyota, c’est bien mais que fait-on contre les campagnes de désinformations et de propagandes anti-françaises sur les réseaux sociaux qui se propagent depuis des mois dans une dizaine de pays africains en même temps : Congo, Mali, Sénégal, Bénin, Tchad, Centrafrique, etc.. toutes sur les mêmes thèmes :
    « la France est le premier bénéficiaire des matières premières africaines et ne verse pour la plupart pas un seul centime pour l’extraction aux gouvernement de ces pays. La France devrait assumer ses responsabilités et ouvrir ses frontières aux pays africains en supprimer le visa pour les pays qu’elle exploite ». ou encore, « La France est responsable du pillage de l’Afrique » ou « la France n’a pas tourné la page de la colonisation prédatrice », etc…
    Ces campagnes sont coordonnées avec des menaces sur les sociétés françaises dans les pays concernés accusés « d’exploiter la misère » et contre l’armée française « occupante » soutenant des régimes « corrompus par la France » quand ce n’est pas des accusations de soutien au terrorisme couplés avec des théories du complot (« la France finance Boko Haram, AQMI et l’état islamique pour avoir un prétexte pour déployer ses troupes sur le continent »).
    Des accusations reprises par les centaines de milliers de sites et blogs ainsi que par des dizaines de médias locaux.
    Dans le même temps, des campagnes de communication dans les médias sont financées par la Russie et la Chine affirment leur « apport culturel », leur « respect pour les institutions gouvernementales », leur « apport historique à la lutte contre la colonisation », la « contribution active » de leurs entreprises au développement et à la paix sur le continent.
    Et contre ça, il n’y a actuellement aucune réponse sérieuse du gouvernement au delà de ponctuelles critiques de ces accusations grotesques.
    Peu importe la réussite de nos armées et l’aide économique apportée, on est en train de perdre la guerre de l’information.

    • Polymères dit :

      Je suis d’accord avec vous, il manque clairement un combat idéologique et psychologique (l’information en fait partie) de la part de la France contre ce courant anti-français que d’autres nations (jusqu’à L’italie récemment) exploitent CONTRE nous et nos intérêts.
      On a besoin d’agir, pour moi, l’africain qui tient un blog crachant sans arrêt sur la France, alimentant l’idéologie anti-française des oppositions, parfois armés, parfois terroristes, doivent être considérés comme des ennemis. On doit également se coordonner avec nos alliés locaux pour lutter contre cette influence anti-française et qu’on arrête de jouer sur des valeurs que d’autres ne respectent pas et finissent par exploiter contre nous.
      Assumons de défendre nos intérêts, assumons nos soutiens et nos alliés, assumons nos ennemis et luttons contre eux.
      Peu importe ceux qui pensent à la Françafrique ou qui parlent de colonialisme, à force de trop les écouter et vouloir s’en détacher, on ne fait que perdre du terrain, que perdre certains de nos intérêts (au profit d’autres, mais pas des africains qui pensent obtenir de la richesse en nous « chassant »), tout comme on perd en respect, ou la moindre rumeur de viols d’enfants et j’en passe finit par saper notre image, en Afrique la rumeur est roi de l’information, on le sait, pourtant on entre dans ce jeu et on finit par enquêter, donnant ainsi le sentiment aux pourfendeurs de ragots, qu’il y a bien un fond de vérité et quand au final on voit qu’il n’y a rien de crédible, qu’un non lieu est fait, là aussi on se reprend un coup par ces mêmes « réseaux » qui viendront étaler l’injustice française défendant des militaires pédophiles, tout cela reste après dans de nombreux esprits.
      .
      Il va falloir se réveiller, là le pouvoir Tchadien par exemple à déclaré que ceux qui critiquent l’intervention de la France contre ces rebelles, sont des traitres. Alors peu importe que certains se disent que ce sont des affaires intérieures du tchad, qu’on fait les intérêts d’un parti contre d’autres, nos intérêts c’est d’avoir un gouvernement allié qui comme en 2013, répondra présent pour envoyer 2-3000 hommes au mali à nos côtés, d’avoir un gouvernement à qui on rend service et qui en retour nous le rends, par l’engagement armé, par des concessions économiques, un soutien diplomatique et autres.
      Honnêtement, quand ce sont ceux qui soutiennent la Russie avec Assad, jouer les donneurs de leçons à la France sr ses engagements pour aider des états africains contre des oppositions, je me dis qu’il y a un foutage de gueule et que ces gens là, ont un parti pris évident qui ne repose aucunement sur une quelconque moralité ou de valeurs, qu’ils souhaitent qu’on abandonne l’Afrique, au profit d’autres, la RCA avec les russes le montre. La référence systématique à la Russie ou la Chine dans les discours anti-français des africains ou (autres) n’est pas un hasard, consciemment ou non, ces gens sont influencés par ces deux pays, car ces pays entretiennent et financent très certainement tout cela, ne soyons pas dupés.
      Des oppositions il y en a et il y en aura tout le temps, partout et pour tout le monde, le problème qu’on a peut-être un peu trop en France, c’est de croire qu’on pourrait arriver à des compromis qui mettra tout le monde d’accord. mais ça ne marche pas, assumons le soutien à nos alliés, assumons notre oppositions à leurs opposants, pas grave qu’il y ait des anti-Déby frustré du soutien de la France, notre intérêt n’est pas d’affaiblir ou de dégager notre allié pour qu’ensuite, on soit mis à la porte au profit de chinois ou de russes.
      .
      Autre problème de la France qui découle directement de cette volonté de ne plus assumer une influence et une implication en Afrique, c’est celle de la volonté de donner à l’ONU l’initiative militaire pour régler les conflits. L’ONU en intervenant exclue d’office le rôle central qu’on peut et qu’on doit occuper. Avec l’ONU on perd en intérêt et les états finissent par perdre en autonomie sur leur pays et sur le règlement de différents problèmes. En RCA, si les casques bleus ont permis à la France de se désengager militairement, ils auront surtout instauré un contexte de mise sous tutelle du pouvoir par cette organisation, lui faisant perdre une autonomie sécuritaire, diplomatique, voir politique que les russes veulent leur donner (pour Moscou, l’ONU aussi est un problème et un jour ils mettront leur véto pour prolonger la MINUSCA, ils attendront d’avoir un bon socle de l’armée centrafricaine pour s’imposer, en gros ils ne font pas vraiment différemment de nous par le passé, soutenir un gouvernement et fournir des armes à son armée avec assistance). L’accord de « paix » que les russes veulent au Soudan, c’est la base pour rendre « inutile » la MINUSCA, donc de la dégager, rien d’autres. Il va falloir que nous soyons très actifs pour inverser ce processus que les russes initient en RCA depuis plus d’un an.

      • Ah Ca ! dit :

        Accord de principe et oui il manque la vision…
        Mais Bon méthode anti propagande à revoir. Pas de votre faute… refus et déni total de nos services à ce sujet. Alors que c(est la 1ere arme américaine.
        A ma connaissance le seul en France qui ai compris le pb et qui fasse quelque chose à ce sujet… C’est Thierry harbulot…. infoguerre.fr … Il ne semble pas beaucoup écouté…
        C’est pas assez sexy pour nos services…. Rien dans le crane…. Pourtant c’est tout simple, d’ailleurs les « Trolls » en sont une émanation….
        Facile de faire bouger des montagnes avec….. Muddying the watters comme disent les ricains…

      • Alain d dit :

        Entièrement d’accord et là tout est dit : « et qu’on arrête de jouer sur des valeurs que d’autres ne respectent pas et finissent par exploiter contre nous. Assumons de défendre nos intérêts, assumons nos soutiens et nos alliés, assumons nos ennemis et luttons contre eux. »

  23. Carterman dit :

    Encore d’autres bons à rien pulvérisé, zzéparpillés !

  24. Intox dit :

    Je suis curieux de savoir de quels avions disposent le Tchad pour ses bombardements. cela n’a pas l’air d’être suffisant pour qu’il agissent seul. Peut être aurions nous du garder quelques Mirage F1 en état de vol à leur céder pour augmenter le nombre d’avion disponibles.
    Quand à la critique sur l’aide à un gouvernement corrompu, c’est certainement vrai, mais le jour où il y aura un gouvernement non corrompu en Afrique il faudra le crier haut et fort. pour l’instant ce n’est pas le cas. Et ceux qui veulent prendre la place des corrompus sont juste d’autres corrompus qui aimeraient bien profiter de l’argent et du pouvoir. Ni plus ni moins. Y’a qu’à lire l’intitulé habituel des mouvements d’opposition en Afrique pour rire de bon cœur. De manière générale, dès que cela parle de démocratie, de peuple, de libération, de république, vous êtes sur que c’est un mouvement totalitaire en puissance. Y’a qu’à voir l’exemple de la Chine, République Populaire de Chine.

    • EchoDelta dit :

      C’est plutôt des Jaguars qu’il aurait fallu garder pour le CAS en Afrique…

  25. Thaurac dit :

    A l’avenir ils sauront que, s’ils avaient acheté des « Pijots », comme à l’époque, on les laissait passer….

  26. JG von Rheydt dit :

    « Pour Paris, qui n’a officiellement pas d’accord de défense avec N’Djamena [seulement un accord de coopération technique signé en 1976, ndlr], ces interventions sont justifiées par le fait que le « raid de cette colonne armée dans la profondeur du territoire tchadien était de nature à déstabiliser ce pays », dont les forces armées sont un partenaire « essentiel » de la France dans la lutte contre le terrorisme. » En résumé ce n’est pas Barkhane, ce n’est pas les accords de défense, c’est la Françafrique. Les Mirages pour traquer les opposants armés en Afrique, les juges pour s’occuper des opposants politique en France

    • EchoDelta dit :

      Quel le problème de défendre nos intérêts et ceux des européens en Afrique ? Et par là même défendre aussi les africains eux même pour les protéger des guerres civiles…

    • Thinker dit :

      Les opposants armés sont pour le coup des factieux et des putschistes pour de vrai. Si ils menacent un gouvernement ami et que la chose risque à moyen terme de faire s’effondrer tout le Sahel dans le chaos avec pour conséquence de nous déstabiliser durablement sur notre sol, cela mérite de dépenser quelques bombes pour régler la question, c’est bien plus rentable.

    • Jean-Marie H. dit :

      Je ne sais pas si cet argument « Françafrique » fonctionne encore : ce n’est rien de plus qu’un vieux terme journalistique accrocheur, peu significatif et désormais usé.
      .
      M’enfin ça signifie peut-être quelque chose pour celui qui utilise ce terme : voudriez-vous nous expliquer ce que ça signifie pour vous, cher JG von Rheydt ?

      • JG von Rheydt dit :

        La politique africaine ne se décide pas au Quai d’Orsay, les hommes passent, les réseaux dirigent. Sinon expliquez moi pourquoi JYLD accepte soudainement de passer pour un blaireau dans le volet « Françafricain » de l’affaire Benalla. Son silence lui sert de garantie. Il n’y a pas mort d’homme parce que sinon

  27. Jean-Marie H. dit :

    Oui, et…?